SOS BOUTONS !

Noël est passé, le 31 décembre aussi, et vous avez peut-être encore quelques souvenirs de ces soirées de fête.

Non, non, je ne vous parle pas seulement des cadeaux que vous avez reçus, de ces joyeux moments partagés que vous avez en tête, des chansons de Noël qui traînent encore à vos oreilles… non, je parle plutôt des souvenirs encore vifs des tablées gourmandes, des plats lourds qui s’impriment sur vos hanches plus vite que leur ombre, des plateaux interminables de fromages et des bûches au beurre plus tenaces au corps que Mon beau sapin à l’esprit,bref, des trucs costauds que vous avez avalés lors de cette fin d’année et qui ne vous quittent plus maintenant.

Bon, je m’arrête tout de suite, je ne vais pas vous faire un ‘Spécial Détox’ comme on en voit fleurir les kiosques à journée chaque début d’année, pas plus qu’un ‘Perdez (déjà) vos kilos avant l’été’ ou encore un ‘Trop mangé ? Place au jeûne !’

Non, en fait, je cherchais plutôt un prétexte pour introduire le sujet du jour…

Vous avez donc peut-être fait bombance lors de ces fêtes de fin d’année : pour les non-véganes, cela signifie sans doute amas de graisses saturés, fromages, crème épaisse et produits laitiers, et puis du sucre, du sucre et encore du sucre…

Et cela signifie peut-être aussi l’apparition d’un ennemi juré sur le bout de votre nez… un bouton.

(ou même plus, qui sait ?)

Bon, en fait, que vous ayez abusé des petits fours ou non, tout le monde peut, un jour ou l’autre, faire face à une recrudescence d’acné. Attention, il ne faudrait pas croire pour autant que l’acné est fatale et que, quoi qu’on fasse, on ne puisse lui échapper – du moins, quand vient l’âge des premiers émois.

L’acné est un phénomène d’inflammation de l’épiderme qui semble un passage obligé de l’adolescence, avec plus de 80% des jeunes de moins de 18 ans qui en sont touchés en Europe occidentale. De façon étonnante, plusieurs études tendent à montrer que, loin d’être un phénomène universel, l’acné ne toucherait que certaines populations dans certains environnements. Ainsi a-t-on découvert que, parmi les adolescents des îles Kitavan en Nouvelle-Guinée et les Indiens Aché au Paraguay, pas un seul n’est touché par l’acné. Les chercheurs ayant fait cette découverte n’ont pas manqué de faire le lien avec les habitudes nutritionnelles de ces peuples : aucun sucre ni farine raffinés.

Quand nous mangeons des produits raffinés – sucres, bonbons, farines blanches, riz blanc, baguette… – notre corps libère une dose d’insuline pour permettre au glucose de pénétrer dans les cellules. Cette sécrétion d’insuline est suivie de la libération d’une molécule nommée insulin-like growth factor-I (IGF) qui stimule la croissance des cellules, et qui donne aussi un coup de fouet aux facteurs d’inflammation… parmi lesquels, l’acné.

Une autre équipe de chercheurs a d’ailleurs convaincu des adolescents en Australie de tenter un régime limité en sucres et en produits raffinés pendant 3 mois. Le résultat ? Leur taux d’insuline et d’IGF avait baissé, de même que… le nombre de boutons sur leur nez.

Bon, bien sûr, cela ne signifie pas que, si vous avez une acné persistante une fois la vingtaine passée, malgré une diète parfaitement saine à base de produits complets, le sucre soit la seule réponse possible. Parmi les facteurs d’inflammation de l’épiderme, on retrouve, entre autre, les intolérances alimentaires, avec celles aux produits laitiers (plus particulièrement, le lactose) et au gluten en première ligne, le mode de vie (stress, sommeil, etc.) mais aussi des dérèglements hormonaux dont les causes sont variées.

Je l’avoue, je n’ai pas fait bombance à Noël, je ne mange ni sucre, ni produits laitiers, je dors comme un bébé et je fais mon salut au soleil tous les matins, et pourtant, je tombe dans la dernière catégorie…. Snif, vilain retour d’acné une fois l’adolescence bel et bien passée !.. Mais je garde le moral, ça se soigne. Ouf. Et contrairement à ce que j’ai pu penser du haut de mes quinze ans, l’acné, ça se soigne avant tout de l’intérieur.

Je fais donc ce qu’il faut pour soigner mon intérieur… mais, en attendant, une bonne hygiène extérieure est aussi nécessaire. Et, dans ce domaine, après avoir testé mille et un remèdes conventionnels non concluants, je suis donc retournée vers les bases : à savoir, les plantes.

Et ça marche.

S

Que vous soyez, comme moi, en situation d’acné façon Le Retour de la Momie, ou bien simplement parce que vous avez eu la main un peu lourde sur le sucrier à Noël, alors les remèdes que voilà sont pour vous ! Mais n’oubliez pas tout de même que si cette situation n’est pas temporaire… si vous ne vous occupez pas de votre intérieur, votre extérieur ne suivra pas !

Un point important tout d’abord : quand on a une peau grasse au grain rugueux, on fait souvent l’erreur de vouloir la frotter à coup de savons abrasifs ou la ‘purifier’ à grand renfort d’astringents à base d’alcool, dans l’espoir d’éliminer l’excès de sébum… C’est une grande erreur ! Ces produits ont justement l’effet inverse à celui escompté : plus vous voulez limiter les sécrétions sébacées, puis vous stimulez, au contraire, leur production ! Le résultat ? De plus en plus de boutons…

Pour remédier à cela et purifier tout en laissant votre peau bien hydratée, je vous propose d’abord mon super Gel Magique.

Honnêtement, j’adore ce gel qui m’a donné des résultats stupéfiants en quelques jours seulement. Appliqué sur un visage en proie à l’acné, il apaise, purifie et cicatrise l’épiderme en deux temps, trois mouvements ; appliqué localement sur un vilain bouton inattendu, il l’anéantit en moins de 24h. Qui dit mieux ? Il faut dire qu’il compte sur les meilleurs ingrédients…

✿ Le gel d’aloe vera : il s’agit de la pulpe extraite d’une variété d’aloès originaire de la Péninsule arabique et d’Afrique de l’Est, et cultivée partout dans le monde en raison de ses bienfaits. En usage externe, elle est hydratante, purifiante et régénérante. Elle permet en effet l’élimination des cellules mortes, stimule le collagène et permet la croissance de nouvelles cellules. On l’utilisera volontiers dans le traitement des brûlures et des plaies, puisqu’elle diminue le processus inflammatoire et accélère la cicatrisation. Pour l’acné, cette pulpe est donc parfaite, puisqu’elle apaise, désinfecte et adoucit la peau, en même temps qu’elle en régule le sébum et permet que les anciens boutons ne se transforment pas en cicatrices disgracieuses. Le mieux ? Elle est absorbée en quelques secondes à peine par la peau, laissée sèche et pourtant parfaitement hydratée.

✿ L’huile essentielle d’arbre à thé (ou tea-tree – Melaleuca alternifolia): une incontournable des soins de la peau (mais pas que !), cette huile est un petit miracle de la nature en matière d’antiseptique. Entre autres propriétés, l’huile d’arbre à thé a pour effet de stimuler le système immunitaire, et donc de contrecarrer les bactéries et les infections les plus coriaces. Parfaitement indiquée en cas d’abcès, d’ampoule, de brûlure ou d’irritation cutanée, elle fait des merveilles en matière d’acné. A la différence de nombreuses huiles essentielles, vous pouvez d’ailleurs l’utiliser pure sur la peau, à condition de ne pas en abuser non plus. Une goutte suffira pour empêcher un herpès débutant ou un bouton naissant, et une verrue partira au bout de quelques jours/semaines de traitement.

✿ L’huile essentielle de palmarosa (Cymbopogon martinii): relativement peu connue – hélas ! – c’est une huile qui hydrate l’épiderme, stimule la régénération cellulaire et régule la sécrétion de sébum. A la fois efficace contres les rides et les crises d’acné, cette huile est un véritable élixir de jouvence ! Vous n’avez pas d’acné ? N’hésitez pas à l’utiliser dans vos déodorants maison, je ne jure plus que par elle désormais !

✿ L’huile essentielle de lavande (Lavandula spica): comme celle d’arbre à thé, il s’agit là de l’une des rares huiles qui peut être utilisée pure sur la peau, et il s’agit aussi d’une des huiles les plus appréciées en aromathérapie. Idéale pour une belle peau, elle est en effet antiseptique en même temps qu’elle favorise le renouvellement cellulaire. Abcès, allergies, ecchymose, inflammation cutanée… vous avez là l’huile qu’il vous faut ! Et en plus, elle sera parfaite, alliée à la palmarosa, pour réduire les odeurs corporelles !

✿ L’huile essentielle d’eucalyptus (Eucalyptus globulus): à toute petite dose ici, elle fait office d’antiseptique puissant, idéal pour soigner toutes les plaies de la peau et pour prévenir l’infection bactérienne. Un bouton particulièrement douloureux ? Sachez qu’elle soulage également la douleur en engourdissant vos nerfs. Et si tout va bien du côté de votre épiderme ? Gardez-la tout de même en réserve : au moindre rhume, dégainez-la et votre toux disparaîtra !

✿ L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita): 1 goutte suffira amplement ici à décongestionner la peau et éliminer les bactéries, tout en laissant votre visage avec une douce sensation de fraîcheur. Utilisée avec la lavande, les propriétés de ces deux huiles s’amplifient par synergie.

✿ L’huile essentielle d’ylang-ylang (Cananga odorata): l’essence de la ‘fleur des fleurs’, si envoûtante, équilibre la sécrétion de sébum et régule la production hormonale, en plus de laisser votre peau délicatement parfumée.

* * *

Gel magique anti-acné

* * *

Ingrédients :

  • 85 ml. de gel d’aloe vera
  • 10 gouttes d’HE d’arbre à thé
  • 5 gouttes d’HE de palmarosa
  • 5 gouttes d’HE de lavande
  • 2 gouttes d’HE d’eucalyptus
  • 1 goutte d’HE de menthe poivrée
  • 2 gouttes d’HE d’ylang-ylang*

* Il vous manque l’une de ces huiles ? Pas grave ! Vous pouvez centrer votre gel autour des huiles principales, ou bien remplacer certaines d’entre elles par des huiles de citron, bouleau, bois de rose, genièvre, patchouli ou santal. Attention toutefois à la photosensibilité des agrumes !

J’ai précisé tous les chémotypes dans la section précédente.

Préparation :

  1. Incorporez délicatement les huiles au gel en mélangeant bien les deux phases, en commençant par une petite quantité d’aole vera. Cette étape est délicate en raison de la solubilisation des huiles dans une solution aqueuse, mais le jeu en vaut la chandelle ! (Vous pouvez utiliser un dispersant, au besoin)
  2. Laissez ensuite reposer 3 à 4 jours pour amplifier les synergies (vous êtes pressés ? allez, vous avez une dérogation !)

Utilisez ce gel magique matin et/ou soir, sur une peau propre, en alternant avec d’autres produits de soin. Conservez-le dans un endroit frais et sec, et à l’abri de la lumière.

Attention ! En raison des huiles qu’il contient, ne laissez pas ce gel à portée de main des enfants, et évitez de l’utiliser si vous êtes enceinte, épileptique ou de santé fragile. Veillez également à ne jamais dépasser les doses d’huile recommandées !

*

Je reviens très vite avec d’autres recettes miracle…😉

>LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

284 réflexions sur “SOS BOUTONS !

  1. Bonjour,
    j’hésite depuis longtemps à tester cette superbe recette magique dont j’ai déjà tous les ingrédients à la maison mais avant de la préparer pourrais-tu m’expliquer la première phase de mélange des produits :
    « mélangeant bien les deux phases »
    « Cette étape est délicate en raison de la solubilisation des huiles dans une solution aqueuse »
    « Vous pouvez utiliser un dispersant, au besoin »
    Peux-tu m’éclairer sur ces trois points vu que je suis novice dans la cosmétique fait maison et du coup je ne comprends pas bien la marche à suivre…
    Merci beaucoup et merci pour ces précieux conseils

  2. Bonjour ,

    Tout d’abord merci pour ton blog très utile !
    J’avais 2 questions pour la confection de cette crème :

    La première, c’est pour m’assurer que j’ai pris la lavande qu’il faut : lavande aspic ?
    La deuxième question: si je conserve le crème dans un pot, je le stérilise avant ? Dans le salle de bain, je suppose que c’est trop humide comme endroit ? Je ne sais pas trop comment et ou la conserver.

    Merci !
    Loréline

  3. Bonjour,
    J’essaie ce gel depuis quelques jours mais, ayant une peau à tendance sèche, je trouve qu’il l’assèche encore plus (peau qui tire…). Est-il possible de le rendre un peu plus hydratant en y ajoutant, par exemple, de l’huile végétale? Si oui, laquelle me conseillerais-tu ?
    Merci d’avance

  4. Bonjour, une de mes filles a déjà malgré son a^ge (10 ans 1/2) des boutons d’acné et des points noirs : auriez-vous un conseil à me donner svp ?

  5. Bonjour, merci pour tes recettes. concernant celle ci comment conseilles tu de la conserver (pot? flacon pompe? au froid ou non?) et quelle durée de conservation? Merci.

    • C’est comme tu veux pour le récipient, bien qu’un flacon pompe soit le plus pratique.
      Pas besoin de la conserver au froid, sauf si tu utilises un gel d’aloe vera pur, sans aucun conservateur (très rare dans le commerce). Tu peux la conserver facilement plusieurs mois.

  6. coucou , on peut prendre 100 ml de gel daloe vera stp ? car je ne sais pas comment mesurer les 85 ml jai le gel daloe vera de chez aroma zone en 100 ml , et cb de goutte de chaque HE je dois mettre dans 100 ml de gel stp merci beaucoup pour ta reponse jai trop hate de tester tout ca

  7. Sinon encore plus simple: une goutte de miel (de l’apiculteur hein pas le mélange de miels à l’eau que l’on achète en supermarché) sur le bouton (voir en masque sur le visage) et plus de boutons…
    On dit quoi? Mer ci les abeilles de faire un miel antiseptique! En plus il répare la peau des traces que pourrait laisser le bouton…😉

  8. Bonjour,
    Mon garçon de 14 ans a beaucoup d’acné sauf sur les joues. C’est principalement réparti sur le tour du visage , les épaules et un peu sur le torse.
    Puis-je lui faire cette préparation ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s