JE FABRIQUE… MES DISQUES DEMAQUILLANTS !

Si vous êtes une fille… vous êtes-vous déjà demandé combien de cotons à démaquiller vous utilisiez/jetiez par jour ?

Je ne me maquille pas beaucoup et pour me débarbouiller le visage, je faisais auparavant appel à mes menottes ou à un gant de toilette… ce qui fait qu’en moyenne, j’utilisais, disons, un disque démaquillant par jour. Pour pas mal de gens pourtant, ce nombre monte facilement à 3-4, voire davantage, selon le type de maquillage que l’on porte et les produits démaquillants dont on se sert.

Saviez-vous que le coton est l’une des cultures qui utilisent le plus d’eau, de pesticides et d’insecticides au monde ?

Quelques chiffres :

  • 860 kg de coton par seconde, soit 27 millions de tonnes par an, sont produits dans le monde
  • 1 T-shirt, c’est 25 000 L. d’eau, 5.2 kg de CO2 et 140 g de produits chimiques nécessaires à sa fabrication
  • 1 million de cas d’intoxication et 22 000 morts par an parmi les personnes employées dans la culture du coton
  • la culture du coton utilise 25% des pesticides consommés dans le monde…
  • et nécessite 30 traitements chimiques par an
  • pour seulement 2.5% des terres cultivées sur la planète

Sans compter quelques faits importants…

Si la teinture du coton exige d’utiliser des métaux lourds hautement toxiques, tels le plomb ou le chrome, son blanchiment (dans le cas de nos disques démaquillants) requiert d’employer du chlore et des azurants chimiques.

La fabrication de coton conventionnel se fait principalement en Afrique subsaharienne, dont le développement rural est très fortement dépendant du secteur cotonnier : le coton est produit à bas coût dans de petites entreprises familiales souvent extrêmement vulnérables et surexploitées, dans des conditions de travail exécrables, incluant le travail des enfants.

Je ne sais pas vous, mais moi, savoir cela ne me donne pas très envie d’acheter une à deux fois par mois des petits bouts de coton qui finiront, de toute façon, à la poubelle…😦

Pourquoi ne pas plutôt fabriquer vos propres disques à démaquiller ?

Les avantages :

  • c’est écologique : plus de gaspillage puisque je ne jette plus mes disques, mais les lave et les réutilise.
  • c’est aussi bon pour la planète que pour ses habitants : je réutilise un textile usé dont je ne me servais plus à la maison ou j’investis dans un tissu biologique issu du commerce équitable (coton, mais surtout chanvre ou bambou)
  • c’est économique : à raison de 75c. à 2€ par paquets de cotons / 1 à 2 fois par mois, mes disques ne me coûtent quasiment rien si je choisis la récup, et mon achat est très vite rentabilisé si j’investis dans un tissu bio.
  • c’est pratique : je fabrique une quinzaine de disques qui finissent directement au lave-linge, dans un petit filet pour linge délicat – et hop, à la prochaine lessive, tous mes disques sont propres !
  • c’est agréable : si vous misez sur une matière comme le bambou, ces disques sont incroyablement doux. De mon côté, j’ai découpé une vieille couverture polaire couleur framboise (pas écolo comme matière – alors autant l’exploiter au maximum une fois qu’on l’a chez soi😉 ) et je trouve que mon disque récupère bien mieux les impuretés que des cotons jetables – le tout sans frotter ni m’arracher les paupières au passage !
  • et c’est encore plus mieux… si vous combinez ces disques DIY avec du démaquillant maison !

Alors, conquis ? On se lance ?

1ère étape : le traçage des disques. Si vous voulez faire plus simple, découpez des carrés.

2ème étape : la découpe – prévoir, bien sûr, deux fois plus de cercles que de disques voulus !

3ème étape : je réunis…

4ème étape : à la machine ou à la main, j’assemble…

Et…

Pas besoin de savoir coudre ni d’être particulièrement doué en travaux manuels pour réaliser ces disques : comme vous pouvez en juger, c’est extrêmement simple !

Et si vous avez vraiment la flemme… mais que vous aimez l’idée, alors voici des sites où vous pourrez acheter vos propres disques lavables :

Un petit pas pour vous… mais une super action à réaliser !


Et vous, à combien de disques par jour roulez-vous ? Ou êtes-vous déjà adepte du home-made en matière de beauté ?

> LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

172 réflexions sur “JE FABRIQUE… MES DISQUES DEMAQUILLANTS !

  1. Ping : Nettoyant visage tout type de peau (DIY) - Le blog de Justine et Mahery

  2. Ping : Les petits cotons démaquillants! – Moustache & Paprika

  3. Bonjour🙂
    Dans quel matériel il faut couper ses petits disques? Une couverture en laine? Un t-shirt en coton conviendrait-il aussi?

    Merci d’avance

    • Alors moi pour le côté pratique j’ai opté pour des rectangles . Et j’ai découpé dans des couvertures et des vielles vestes en polaire 😉

  4. J’ai fait la même réflexion quant au remplacement des disques coton à démaquiller. Mon choix : j’utilise des petites « lavettes » (oui, celles utilisées pour la cuisine, les vitres, etc.) microfibres… Le résultat est bluffant ! Les traces de maquillage (même le mascara) partent en deux temps trois mouvements. Ensuite, nettoyage aisé en machine… Nettement plus pratique et efficace que le tissu éponge des gants de toilette ou autres… De plus, la peau n’est pas agressée : total satisfaction😉

  5. Ping : 10 tutos couture de base pour adopter le zéro déchet | Échos verts

  6. Bonjour !
    Merci pour ce tuto, par contre, quel matière utilisez vous ?
    On voit plein de matière différente, et je trouve que l’éponge est assez dur pour aller sur les peaux fragiles.
    Quelle est votre tissus ?
    merci !
    Amicalement,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s