PETIT-DÉJEUNER POUR GENS PRESSÉS

 

Ça y est, déjà l’été !

Et oui, l’été est bel est bien là, le soleil qui cogne, les tongues en plastique qui claquent sur le bitume, les petites robes si courtes qu’on passe son temps à tirer sur leur tissu pour qu’elles ne remontent pas plus haut que le nombril, les fruits gorgés de sucre et de chaleur dont le jus nous éclatera au visage à la première bouchée, l’ombre qu’on cherche en vain quand notre tête nue donne des signes de lassitude, et dont on se revêtirait bien, plutôt que le hâle rougeaud que les magazines de mode placent au rang des ‘étapes obligées’ pour l’été… ah, le bel été…

Je ne sais pas pour vous, mais chez moi il a plu toute la journée.

Des grosses gouttes, des ondées, une fine bruine, un répit – enfin ? – non, à nouveau, une vilaine averse, de plus belle, un éclair, c’est l’orage, tout éclate, et puis cette bruine, cette bruine qui n’en finit pas….

Bref, à défaut de soleil dans le ciel, je me console comme je peux, et j’opte sans hésiter pour du soleil dans mon assiette. Et bien sûr, quoi de mieux pour commencer la journée qu’un réveil agrémenté d’un rayon doré ?

 

 

Vous ne croyiez tout de même pas que j’avais oublié ma série de petits-déjeuners ? Nous avons eu le petit-déjeuner parfait, le petit-déjeuner estival, le petit-déjeuner de la Sain(t)e-Gourmande, et maintenant, quoi donc ? Et bien, avec le parfait, nous avons pris notre temps et nous sommes sortis de table repus ; avec le smoothie vert, nous nous sommes désaltérés et avons satisfait notre soif de légèreté et de fraîcheur ; avec les crufitures, nous avons joué au brunch du dimanche en tartinant gaiement tout ce qui passait à notre portée. Avons-nous pour autant assouvi notre envie de gourmandise ?

Non ! la mienne en tout cas est intarissable ! Et je vous avais prévenus : même quand le temps vient à manquer, je veux que mon petit-déjeuner soit autant nourrissant que gourmand. Pas question pour moi d’avaler à la hâte un morceau de pain et de m’ébouillanter avec une gorgée de café : je veux bien manger. Alors quoi de mieux, quand on est trop pressé pour prendre le temps de déguster, qu’un petit-déjeuner à emporter ? Et un petit-déjeuner ensoleillé, s’il-vous plaît !

 

 

Pour combler surtout notre besoin de chaleur, je vous propose une combinaison de saveurs à la fois estivales et un brin exotiques : comme cela, vous aurez même l’illusion d’être parti en vacances loin, loin, loin, tout en étant resté assis à votre bureau – le ventilateur à fond, cela va de soi.

✿ Pour le fruit de l’été, on opte pour l’abricot : la belle saison a commencé et ces petits fruits regorgent d’antioxydants pour une bonne protection anti-cancer, ainsi que de vitamine A et de bêta-carotène pour des yeux et des os en parfaite santé, et surtout une belle peau protégée des méfaits du soleil ! Et pour répondre aux accusations de carence à l’encontre d’une alimentation végéta*ienne, on choisit des abricots secs, particulièrement riches en fer et en cuivre.

✿ Pour nous soutenir pendant cette longue matinée au travail ou dans le feu de l’action, on ne déroge pas à la règle : le bon vieux sarrasin est là pour nous épauler ! Pour contrer les carences éventuelles en magnésium, Mesdames, le sarrasin est votre homme ! Ajoutez-y une bonne portion de cuivre, de manganèse et de vitamines B, et votre système immunitaire est paré contre les attaques des eaux troubles de la Méditerranée. Vous avez abandonné votre traditionnel oeuf à la coque du petit-déjeuner et craignez pour vos protéines ? Rassurez-vous, en plus d’être l’une des meilleurs sources végétales de protéines complètes, le sarrasin est particulièrement riche en lysine, cet acide aminé essentiel qui fait souvent défaut aux céréales et qui vous permettra ainsi d’assimiler au mieux les protéines que vous consommerez tout au long de la journée.

✿ Saupoudrons le tout d’un peu de noix de coco, dont les acides gras saturés ne doivent pas vous faire trembler ! Dans la noix de coco, ces graisses sont présentes sous forme d’acide laurique dont l’une des sources majeures est habituellement le lait maternel, et qui a un effet positif sur le taux de cholestérol HDL (le ‘bon’ cholestérol), en plus de participer au renforcement du système immunitaire.

✿ Parsemons nos barres d’encore un peu de germes de blé : vous savez, l’embryon du grain, cette partie du blé la plus riche en éléments nutritifs, c’est-à-dire une véritable pépite nutritionnelle riche en protéines, en magnésium, en phosphore, en vitamines B et beaucoup d’autres encore !… Bien sûr, les intolérants au gluten pourront aisément remplacer ici ces germes par de la poudre d’amande ou des flocons de quinoa, de sarrasin ou d’avoine certifiés sans gluten.

✿ Pour finir, des graines de lin, riches en oméga 3, des acides gras essentiels qu’on ne consomme que trop peu. Et enfin, des noix du Brésil, l’une des rares sources de sélénium d’une alimentation végétale, et qui en est littéralement gorgée : manger une seule noix suffit à combler nos apports quotidiens recommandés !

☛ Et bien sûr, pour la touche spicy ?.. Le gingembre et le feu du soleil brûlera en vous !

 

Bon, allez, et si l’on mangeait ?

 

 

 

 

 

☼ Spicy Sunny Golden Bars ☼

 

 

Pour 8 barres

 

Ingrédients :

  • 10 abricots secs
  • 6 dattes *
  • 90 g. [1/2 cup] de flocons de sarrasin 
  • 20 g. [1/4 cup] de noix de coco râpée + 1 petite quantité pour la décoration
  • 15 g. [2 Tbsp.] de graines de lin moulues
  • 30 g. [1/4 cup] de germes de blé / ou flocons de quinoa, sarrasin ou avoine SG
  • 30 g. [2 Tbsp.] de beurre de coco (maison : recette ici) ou d’huile de coco
  • 15 ml. [1 Tbsp.] de sirop d’agave (optionnel)
  • 1 belle poignée de noix du Brésil
  • 1 cm de gingembre frais râpé

 

* Pour un goût d’abricot plus prononcé, remplacez les dattes par des abricots secs.

*

Préparation :

  1.  1 ou 2 heures avant, réhydratez vos fruits secs dans de l’eau fraîche.
  2. Egouttez-les ensuite soigneusement (gardez l’eau de trempage, elle sera un édulcorant de choix pour vos smoothies ou boissons végétales !) et placez l’ensemble des ingrédients, hormis les noix du Brésil, dans le bol d’un mixeur.
  3. Mixez ensuite pour obtenir une pâte épaisse.
  4. Hachez grossièrement les noix du Brésil et ajoutez-les à la pâte. Mélangez intimement.
  5. Etalez ensuite votre pâte sur du papier cuisson écologique ou une feuille Téflex, de façon à former un carré de 1 bon cm d’épaisseur. Découpez ensuite 8 barres à l’aide d’un couteau, et roulez-les dans de la noix de coco râpée. Placez vos barres encore tendres au réfrigérateur, où la noix de coco permettra leur solidification au contact du froid.

Gardez ensuite vos barres dans un récipient hermétique au réfrigérateur pendant 1 semaine environ. Vous pouvez également les congeler et en sortir 2 ou 3 1h à l’avance pour votre petit-déjeuner.

Régalez-vous !

 

 

Et pour ceux qui, comme moi je l’avoue, ne se suffiraient pas de ces seules barres au petit-déjeuner, pourquoi ne pas les agrémenter d’une salade de fruit et d’un petit pudding de chia, ou bien d’une banane en rondelles dans du yaourt et quelques noix ?

Je raffole également de ces barres énergétiques en collation après ou avant un effort physique, et l’homme de la maison s’en est fait un goûter de premier choix, en les tartinant de crufiture d’abricots secs (c’est un gourmand !)…


Et vous, prenez-vous le temps pour votre petit-déjeuner ?

 

>LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

About these ads

85 réflexions sur “PETIT-DÉJEUNER POUR GENS PRESSÉS

  1. Allez et azy azy que je me fais plaisir ! :D
    Alors donc j’avais un Vitamix, et une soyabella ou un soupmaker, je peux ajouter floconneuse et peut-être même moulin à céréales ! Putain tu as une floconneuse, aussi bête que cela puisse paraître je ne pensais pas que ça pouvait s’avoir chez soi, je vais enquêter un peu pour la chose, mais ça pourrait vraiment être utile, parce qu’il est vrai que finalement le souci un peu de ce que l’on trouve dans le commerce c’est que (tu le dis dans ton article) ils sont précuits ces petits flocons, donc ils on perdu des nutriments (ça va j’ai bien retenu ma leçon du premier article sur les céréales du matin hein !)
    Pour les dattes je pense définitivement que ça ne passe pas, là c’était des turques, peut-être qu’une autre variété ira mieux. C’est naze hein parce que j’aime ça !
    Les graines de lins tu les moulutes à la moulutinette ? J’en ai mais j’ose pas faire d’expérience douteuse pour les moulutiner ;)
    Non vraiment chouette ces barres et ça met de bonne humeur de se dire que l’on va consommer un concentré de bonne chose et avec la couleur qui va avec. Du coup tu en prends combien le matin quand tu en consommes ?

    • Ah, je donne des verges pour me faire battre… oui, j’avoue, j’ai une floconneuse. En fait, c’est une petite machine toute simple, manuelle, en bois et meule de pierre, qui permet d’écraser les grains à la main pour en faire des flocons. C’est très pratique, ultra-résistant (à mon avis, ce genre de truc, c’est pour la vie, vu qu’il n’y a pas un brin d’électronique dedans) et en Allemagne, c’est plutôt facile à trouver. Compte environ 100€ pour une neuve, mais facilement 50€ ou moins sur ebay (tiens, ça va te servir de t’être remise à l’allemand si tu en cherches une… ;-) ) Après, c’est très vite rentabilisé, surtout pour les flocons ‘funky’ style quinoa ou sarrasin qui ne sont pas donnés en magasin. Ça prend environ 1 min de faire 150g de flocons, et pis c’est rigolo ;-)
      Alors, je suis allée vérifier si ‘moulutinette’, ça existait dans le dictionnaire (une expression sarthoise, qui sait ?) mais non, je me suis fait avoir… alors, je mouds les graines de lin au moulin à café, c’est très rapide et j’en fais de petites quantités à chaque fois pour que ça reste bien frais. C’est nécessaire car sinon, vu leur forme, elles passent tout droit au travers de nos intestins sans nous refiler leurs chers omega 3, et puis, ça ajoute un peu de liant pour bien ‘souder’ les barres (bon, on peut omettre les graines de lin ici, c’est surtout pour leurs acides gras).
      Je t’avoue, je garde surtout ces barres pour mon 4h ou quand j’ai un petit creux en fin de matinée, parce que je suis vraiment un ogre le matin… Tout dépend donc si on a un petit appétit ou non, pour moi, ça tourne autour de 3-4 facile, avec des petits accompagnements, mais pour quelqu’un de peu affamé et qui les emporte pour manger sur le pouce, disons plutôt 2. Après, ça fait vraiment un bon en-cas dans la journée je trouve. C’est très ‘soft’ sinon, tu peux les couper en petits carrés et les manger aussi pour accompagner ton thé ou ton café en fin de repas…
      Je te dois une réponse mailière, mais vu l’heure, ce sera pour demain si tu ne m’en veux pas ! ;-)

      • Alors oui j’ai cru voir que c’était plus connu en Allemagne ! C’est marrant tiens ! Hum j’en ai vu une Bio Flockette à 15 euros sur ebay ou la même à 30 euros sur leboncoin.
        Ca a l’air chouette en tous cas, j’aurais préféré que ça soit plus joli mais bon j’ai pas les moyens de mettre plusieurs centaines d’euros dans un hypra beau machin en bois.
        Du coup j’ai pas de moulin à café, donc je vais devoir m’en trouver un aussi, ça serait dommage de ne pas utiliser mes graines de lin, d’autant plus que j’ai en effet vu plein de fois que ça pouvait servir de liant !
        Merci pour les précisions quantitesques :D
        (Et oui comme le fais remarquer Laura, c’est parce que moulutiner figurera dans un futur dictionnaire ! Donc potentiellement pas mal de mots qui se soulignent en rouge sont des prétendants à cet ouvrage non édité haha)

        • Ah oui, j’ai trouvé ta Bio Flockett, d’ailleurs c’est une marque allemande ;-) Effectivement, là, tu ne trouveras pas moins cher ! Mais jette quand même un coup d’oeil sur ebay, s’il n’y a pas des schnitzer campo ou des Flic Floc de Komo à petit prix, je suis sûre qu’en farfouillant de l’autre côté du Rhin, tu peux trouver des bons trucs pas chers.
          Et le moulin à café, effectivement, pour moi c’est indispensable ! Tu pourras y moudre des petites quantités de farine, toujours fraîche donc, ta poudre d’amande ou de noisette, les graines de lin (moins chères que l’huile de cameline ;-) ) et tout un tas de trucs (fèves de cacao crues, épices, écorces d’agrumes séchées, etc.) C’est vraiment très, très pratique.
          Je plussoie le futur dico vgtalou-culinaire à venir ! ;-)

    • Ahahahaha on a pensé la même chose pour la floconneuse.

      PJ : Heu, oublie pas le Larousse 2016 hein, là t’as gérationner quoi ;)

  2. Une Floconneuse ? Je rêve ou quoi ? J’aurais jamais penser qu’on pouvait avoir ça chez soi ! Dément !
    Tes barres sont vraiment parfaites et plus qu’appétissantes ♥
    Tu manges cru à 100% ?
    Bon dimanche et encore bravo pour tes belles recettes ♥ Je n’ai aps encore fait tes crufitures, je les noté dans mon agenda, il me faut juste des abricots et des figues :)

    • Oh, merci Laura ! Comme je le disais à Löu, oui, j’ai une floconneuse manuelle et c’est vraiment très chouette… (maintenant, je vais passer pour la tarée du web qui a une floconneuse chez elle :-D)
      Et sinon, ouiii encore pour le raw : je suis passée au cru à 100% pour l’été, et après on verra (mais je pense que ça continuera pas mal). D’ailleurs, moi non plus je n’ai pas encore fait tes crawquinettes, le déshydrateur était occupé tout le w-e, mais je vais essayer dare-dare, j’ai la recette notée sur du papier (oui, j’ai plein de machines zarbi, mais pas d’agenda… il doit y avoir un hic qq part ;-) )
      Bonne soirée à toi !

      • Pas du tout, mais plutôt pour quelqu’un qui fait tout elle-même et ça, bah ça c’est d’la boulette ♥
        Mon agenda est sur ma messagerie, merci Outlook pour ton outil super :)

  3. je vais faire du chantage…..si tu ne m’en fais pas parvenir une , je t’envoie la photo de ma pelouse qui commence à jaunir faute de pluie…

    • Ha ha ha ! Ici, il a fait très chaud et, du coup, les orages se sont concentrés sur nous tout le week-end ! Après le spectacle des éclairs, le robinet sans fin du ciel a doucement inondé champs et pelouse… les feuilles des légumes sont d’un vert bien vif !

  4. Je découvre ton blog avec la Une de Hellocoton plus que méritée ! :) Tes recettes sont bien expliquées, et j’aime beaucoup toutes les explications concernant les vitamines, etc. Très enrichissant. :)

    Très gourmande, je ne prends cependant pas beaucoup le temps de déjeuner en semaine : des gâteaux industriels -bouhhh, c’est mal- ou une tranche de pain avec du nutella ou du chocolat, et c’est parti. J’ai vraiment de quoi m’améliorer.

    • Merci, c’est très gentil à toi !
      ‘Bouuuhhh’, je suis d’accord avec toi ;-) mais ce qui compte, c’est de rester gourmande et de se dire qu’on peut prévoir à l’avance le week-end pour avoir toujours de bonnes choses maison pour les petits-déjeuners de semaine – comme ces petites barres, par exemple !

  5. Je découvre ce blog par une histoire de petit déjeuner. Le petit déjeuner c’est sacré chez moi. C’est bien simple, je suis bonne à rien si je n’ai pas mangé en me levant donc il est hors de question de sauter ce repas.
    Je note cette adresse parce que vraiment il y a plein de choses qui m’ont l’air délicieuses (les crufitures…miam)

  6. Comme tout le monde, j’ai envie de ta floconneuse… Je ne savais pas que ça s’appelait comme ça, mais je pensais à m’offrir ce genre d’outil manuel depuis un moment. Et là, crack boom, tu m’as définitivement convaincue, il va falloir que j’investisse dans une d’occasion dans peu de temps… ralala !
    Bon et je n’en oublie pas tes biscuits de petit dej qui sont à tomber, en plus j’adooore les abricots. Moi le petit déjeuner, j’aime le faire durer et vraiment me régaler, sinon, ça ne va pas. Il faut dire que je ne travaille pas le matin, c’est un avantage (et un choix d’ailleurs).
    Ah et décidemment, à la lecture de tes articles, on sent ton évolution, ton blog est vraiment de mieux en mieux, j’adooore !

    • Oh, merci Mlle Pigut ! C’est un plaisir de lire tes commentaires à chaque fois – mais attention au devenir de mon teint : peut-on être encore plus rouge qu’une cranberry ? ;-)
      Je travaille depuis chez moi, et le matin, comme toi, je preeeends mon temps… c’est nécessaire à ma survie !
      Et oui sinon, je t’encourage à ‘craquer’ pour la floconneuse : ça marche vraiment très bien et il ne faut pas se nommer Rambo pour parvenir à écraser les grains entre les meules ! C’est même plutôt rigolo… ;-)
      A bientôt ✽

  7. Avis d’une novice en tous points : ça me donne quand même vachement envie. Même si je suis une profane en nutrition, là juste, je vois les photos, je lis tes commentaires qui vont avec, la recette, et j’en veux. C’est tout.

    • Mes barres sont très touchées par ta déclaration et elles ne me contrediront pas quand j’ajouterai qu’elles sont très simples à faire, et hélas, tout aussi rapides à manger. Lance-toi donc ! ;-)

  8. Huum ce billet me parle, en ce moment, je ne sais pas comment je me débrouille mais je n’ai jamais le temps de petit-déjeuner donc je pense que c’est une super solution pour moi !! Merci :)

  9. Question : est ce que tu penses que je peux faire tremper mes graines de lin et mon sarrasin cru la veille, au lieu d’acheter des trucs tout cuits du supermarche ? Je n’ai pas de floconneuse moi non plus… Desolee pour mes questions de newbie ! Sinon l’embettant avec tes recettes c’est que je suis en plein hiver… alors il me faut du chaud ! Je garde toutes les recettes fraiches pour l’ete prochain mais vais tenter celle la (le parfait du matin, je le fais rechauffer et ca me fait un petit dej parfait pour affronter les temperatures !).
    Sinon je me demandais, tu ne bosserais pas dans le domaine de la sante pour etre aussi bien au renseignee ? Je te verrais bien naturopathe. Tu sembles etre super calee !

    • Aucun souci pour tes questions, c’est bien légitime ! Pour le sarrasin, tu peux faire tremper ton sarrasin, bien l’essuyer ensuite et, pourquoi pas, le faire sécher un peu sur un radiateur (profitons de l’hiver australien !). Tu peux aussi le moudre directement cru, sans trempage, à la pâte : la graines sera moins ‘réveillée’ (moins de nutriments qu’une graine pré-germée) et pourra être un peu plus difficile à digérer mais, personnellement, je n’ai jamais eu aucun problème avec ça.
      Et pour ce qui est des graines de lin, pourquoi veux-tu les mettre à tremper ? Tu ne peux pas les moudre ? Deux choses ici : si tu mets les graines à tremper, comme ce sont des graines mucilagineuses, elles délivreront leur gel et tu auras un mal fou à les rincer pour la recette ; d’autre part, pour profiter au max de leurs oméga 3, il vaut mieux les moudre, sinon, elles passeront directement au travers de tes intestins sans se dissoudre ! Ici, il vaut mieux qu’elles soient sèches et moulues, elles s’attacheront ainsi au reste des ingrédients des barres qu’elles renforceront.
      Bien vu pour le ‘réchauffage’ du parfait, c’est le bon plan pour l’hiver, fais attention cependant à ne pas le faire réchauffer trop fort pour ne pas détruire nutriments et enzymes : à bain marie, si tu mets ton doigt et que c’est chaud au bout du doigt, c’est bon !
      Ha ha, non, je ne suis pas naturopathe, mais c’est pas mal vu, qui sait, un jour peut-être ? ;-)

      • Merci pour ta reponse rapide… je me sens nulle, j’y connais rien en nutrition a cote de toi ! Si je passe les graines de lin au mixeur, ca va liberer leurs omega 3, non ? Je les faisais tremper avec le sarrasin pour mon petit dej, je trouvais ca meilleur (les graines de lin seches etaient un peu trop dures). Pourquoi ne faut il pas les reveiller elles aussi dans de l’eau ? Pour le rechauffage, je fais ca au micro ondes (vais-je me faire engueuler ? ;) mais c’est a peine chaud. J’ai juste besoin d’un truc pas froid, et je ne veux pas en effet tuer les proprietes nutritives de mon super petit dej ! Sinon pour ton boulot, si le tien vient a t’ennuyer, tu peux te lancer, tu ferais surement fortune ! ;)

        • Mais non, ne t’inquiète pas, la nutrition, c’est comme tout, ça s’apprend au fur et à mesure, il y a encore qq années de cela, j’étais une novice et je ne savais pas distinguer les graines de sésame des graines de lin ! ;-) Alors, oui, effectivement, si ton mixeur est bon et qu’il broie les graines de lin, pas de souci, tu n’as pas besoin de les moudre. Effectivement, tu peux les faire tremper avant, surtout si tu ne les mouds pas, c’est tout bénéf pour toi, mais je me demande : est-ce que tu les rinces ensuite ? Parce que, si tu veux vraiment profiter de leur pouvoir liant, tu devrais les faire tremper à part des graines de sarrasin, et ne pas les rincer, elles, afin de garder leur mucilage. J’avoue que je ne m’étais pas posée ces questions avant car je les consomme moulues ici et on ne les sent donc pas du tout sous la dent ! ;-) Elles viennent juste épaissir le mélange et donner le plein d’oméga 3…

          Et sinon, aïe aïe aïe… tu vas être déçue, mais je te conseille de bannir le micro-onde de ton alimentation ;-)
          Certes, il faut savoir raison garder quand on lit l’avalanche d’articles critiques sur les méfaits du micro-onde sur la santé, mais il faut tout de même en retenir certaines choses pour ce qui est de la nourriture qui y est chauffée : d’une part, tes aliments perdent énormément de leur nutriments lorsqu’ils sont cuits au micro-onde, pour ne pas dire la quasi-totalité de leur propriétés nutritionnelles, et, d’autre part, certaines études tendent à montrer un effet nocif du micro-onde sur la composition chimique des aliments, ce qui, en retour, pourrait avoir un certain effet sur la composition de notre sang… avec des conséquences encore très discutées au niveau de la sphère scientifique. Le second point est donc à approfondir mais, dans le doute, vaut mieux s’abstenir. Pour le 1er point, c’est certain, en revanche, et ce serait quand même bête d’avoir un petit-déj de champion pour l’annihiler en quelques secondes sous les ondes ! ;-)
          Un bain-marie te permettra de réchauffer très doucement tes aliments, en-dessous de 50°C si possible, et puis, tu sais, ce n’est pas si difficile à faire : une grande casserole remplie d’eau aux 2/3 et une petite casserole coincée en équilibre dessus et qui ne touche pas le fond. Compte 5 minutes de plus que pour le micro-onde, mais ça en vaut la peine ! ;-)

          • J’y vais de mon petit apport au sujet des graines de lin, car justement je me posais aussi la question. N’ayant pas de moulin à café, pour faire le parfait du petit déjeuner j’ai décidé de les faire tremper comme le sarrasin, mais séparément et dans une toute petite quantité d’eau. Comme ça le lendemain, je les ai mises dans le mixeur avec leur eau de trempage et j’ai pu les broyer sans souci. Tu penses qu’elles gardent leurs nutriments comme ça ?

            • Waow, tu es une lectrice modèle ;-)
              Oui, ça marche parfaitement comme ça, et c’est même très bien ! C’est ce que je fais pour faire des crackers crus qui iront au déshydrateur : avec la pré-germination et le mixage avec l’eau de trempage, les graines sont ‘réveillées’, broyées et gardent leurs précieux oméga 3 – le bonheur assuré ! ;-)

          • Tu veux ma mort ?? Arreter aussi le micro-ondes ? Mais je croyais que le doute etait leve sur ses effets nocifs ? Ca veut dire que la popotte ultra equilibree que j’amene au taf tous les jours, rechauffee au micro ondes, ne vaut que du carton ? Je reviens, vais aller pleurer.

            • Non, ne pleure pas Jeannette… ;-)
              Hélas, effectivement, si tu veux une cuisine saine, il vaut mieux faire une croix sur le micro-onde. Pour le moment, comme je le disais, la question de sa nocivité (modification des structures moléculaires et effets adverses sur notre organisme + effets des ondes hors four) est toujours objet de controverse, mais, dans ce cas, il est difficile parmi les arguments des défenseurs du micro-onde de voir ce qui peut relever de lobbies ou d’études objectives. Ce qui est sûr, en revanche, c’est que le mode de cuisson détruit l’essentiel des propriétés nutritionnelles des aliments, ce qui est assez dommage, effectivement, si tu cuisines sainement.
              Mais, tu peux être sauvée ! ;-) Si tu aimes manger chaud au bureau, plutôt que de réchauffer ta popote, investis dans une lunchbox thermos : pas d’ondes en combinaison avec du BPA (souvent, on fait réchauffer dans des boîtes plastiques… le pied pour les perturbateurs endocriniens !), et tu gardes le droit à un repas chaud – ça vaut le coup, non ? Il y en a de différents modèles, dont le prix varie surtout en fonction de la durée de maintien au chaud, ainsi que la taille. A toi de voir ce qui te conviendrait le mieux, mais sèche tes larmes (sans micro-ondes, hi hi) et réfléchis ! ;-)

  10. arg, mais justement je me rêve depuis un ptit moment de faire mes ptites barres de céréales, je découvre ton article parce que toute fraîchement arrivée sur hellocoton tu es en page d’accueil.. et c’est juste parfait ! la recette qu’il me fallait ! merci tout plein et en plus tu sembles tenir un blog végé et un peu crudivore ! le pied !

    • Effectivement, tu es bien tombée ! Blog entièrement vegan et j’ajouterais: 100% cru pour l’été ! ;-)
      J’espère que mes petites barres te plairont, elles sont toutes simples à faire, mais je pense que tu en verras d’autres ici ! ;-)
      Merci et à bientôt !

  11. Bonjour Ophélie!
    2 petites questions qui ne sont pas directement en lien avec cet article, mais auxquels tu pourras, je suis sûre, me répondre…
    Que faire avec de l’okara de riz? Je sais que tu en as un petit peu parlé, notamment l’idée d’un crumble salé (que j’ai fait à midi, sur fond de chou fleur à la crème de soja). As tu d’autres idées car je commence tout juste à faire mon lait maison, et j’ai lu que le plus économique est le lait de riz (jusque 70% moins cher que dans le commerce, tandis que le lait de noisette serait à peu près équivalent en terme de prix). Du coup je fais pas mal de lait de riz et j’ai donc beaucoup d’okara… J’en ai fait des petits pains pour mon homme qui a moyennement apprécié, ce serait trop « costaud » selon lui…

    Autre question: nous avions parlé ensemble via les commentaires de la fameuse crème Kokkoh que j’aime beaucoup, et tu m’as dit préférer moudre tes céréales toi même au dernier moment. Du coup ça me donne envie de faire ma crème Kokkoh maison. Celle du commerce est un mélange de riz rond complet, quinoa et azukis. J’ai tout sous la main mais je me demande si les azukis peuvent être moulus comme les céréales? Faut il faire tremper tout ce petit monde la veille?

    Merci d’avance pour tes précieux conseils et continue de nous faire rêver avec ton chouette univers!

    • Bonjour Taïa,
      Alors, pour ce qui est de l’okara et le lait de riz… une astuce que je fais souvent (euh… tout le temps en fait !), c’est de faire moitié-moitié : moitié oléagineux, moitié céréales. Je varie beaucoup mes oléagineux (parfois même de la noix de coco râpée, c’est très bon et pas trop cher), et pour mes céréales, c’est très souvent riz ou avoine (j’aime particulièrement ce dernier, en grains entiers, ou ‘gruau’). Je trouve que le lait de céréales seul manque un peu en rondeur et en texture, et avec la moitié de noix, j’ai un lait parfumé comme je le souhaite, assez doux et crémeux, mais plus léger qu’un lait d’oléagineux habituel et moins coûteux surtout. Peut-être, si ça te dit, peux-tu essayer et voir si ça te plaît… Car effectivement, cela fait très longtemps que je n’ai pas fait de lait de riz seul et j’imagine que l’okara doit être assez fibreux… ;-) Plutôt que de mettre ta portion habituelle d’okara dans un pain ou un gâteau, essaie d’en diviser la portion par deux, histoire qu’il ‘passe’ plus discrètement dans la préparation, et privilégie peut-être une farine avec gluten pour l’accompagner (si tu n’as pas d’intolérance) ou bien une bonne pincée de bicarbonate avec 1 càc de vinaigre, afin que la pâte soit plus légère et lève plus. Sinon, tu peux aussi congeler ton okara, attendre d’en avoir pas mal et le faire sécher ensuite à très basse température. Tu pourras ensuite le moudre pour en faire une farine à utiliser comme n’importe quelle autre farine sans gluten, ou bien le saupoudrer régulièrement sur tes plats, façon ‘un petit coup de fibre en plus, ça ne peut pas faire de mal’ ;-)
      Si je pense à d’autres choses, je te réécrirai.

      Pour ce qui est de la crème kokkoh, alors oui, je t’encourage à la faire toi-même, c’est tout simple, elle sera plus fraîche et son goût sera plus intéressant. Dans le commerce, les graines sont précuites, puis séchées et moulues. Pour faire ‘parfait’, il faudrait en théorie faire tremper les graines, puis les faire sécher et les moudre. Mais comme je ne sais pas si tu as un déshydrateur, ce n’est peut-être pas optimal. Pour ma part, je me contentais de moudre directement riz, quinoa et azukis, puis de les faire cuire au bain-marie le matin (une cuisson plus douce que directement sur la plaque), et je n’ai jamais eu aucun problème de digestion. L’azuki est en fait une légumineuse assez douce et dont la digestion se fait aisément : c’est l’une des rares qu’on peut consommer sans pré-trempage sans avoir de problèmes ensuite. Je mettais tout de même ma farine fraîchement moulue dans l’eau la vieille, afin d’attendrir les grains et que la cuisson soit plus rapide (plus la cuisson est longue et vive, plus tu perds en qualité nutritionnelle et tu gagnes en acrylamide).
      Voilà, j’espère avoir pu t’aider !

      Et merci à toi, c’est avec des lecteurs aussi assidus que je trouve la motivation de bloguer ! ;-)

  12. Merci beaucoup pour tes réponses complètes, précises et rapides!
    Pour la crème Kokkoh, j’essaie demain matin et te redis.

    Pour le lait, j’ai spontanément essayé de mélanger mon lait de riz maison à ta recette du « lait gourmand à la noisette », et cela améliore grandement le résultat!
    En tout cas l’okara de riz en crumble salé fonctionne très bien!

    Je te tiens au courant de la suite de mes explorations, et attends avec impatience tes nouveaux articles pour en apprendre chaque jour davantage :-)

    A bientôt!

  13. Au fait, tu penses que la cuisson de ma crème kokkoh sans trempage de la farine fraichement moulue prendra combien de temps?
    Comment savoir quand c est cuit?

    Désolée de te déranger avec les détails techniques…

    • Alors, je t’avoue que j’ai du mal à te donner une mesure de temps précise… car j’ai toujours fait tout un tas d’autres choses en même temps !
      Disons qu’à partir du moment où l’eau du bain-marie est chaude (baisse-la afin qu’elle frémisse seulement et ne bout pas à gros bouillons), je dirais 10 min, mais il faut que tu voies par toi-même, je ne sais plus vraiment… En tout cas, ça se voit quand c’est cuit ;-)
      Et aucun souci, j’espère que ça te plaira (en mélangeant tout un tas de céréales et de légumineuses différentes chaque jour, c’était un de mes petits-déj préférés !)

  14. Bonjour Ophélie! Ce petit message (un peu en retard!) pour te dire que la crème kokkoh maison est une véritable réussite! C’est un délice et j’ai encore plus de plaisir à la manger sachant qu’elle est faite maison… J’avais peur que mon moulin à café fasse une farine trop grossière et que cela me gène (car ce qui me plait dans la crème kokkoh c’est justement ce côté « tout doux »), mais en fait cela n’a pas été le cas. Je l’ai simplement agrémenté de 2 dattes: un trésor à l’état pur! (Et avec le lait végétal maison, je dansais de fierté dans ma cuisine!!)
    Merci pour tous ces conseils.
    PS: Pourrais tu un jour faire un article où tu abordes la question de la vie sociale quand on a un régime alimentaire particulier? Depuis que je suis végétarienne je me sens souvent gênée par certaines invitations (voire même j’ai envie de refuser, ce qui m’isole et déplait à mon homme…) où je sens que cela ne sera pas forcément accepté, et dans ce cas je me demande toujours comment font « les autres » (les comme moi!!!)

    • Oh, je suis ravie que ta crème kokkoh soit une réussite ! Effectivement, c’est onctueux et tellement réconfortant par les petits matins frisquets…
      Je note pour l’idée d’article, effectivement, c’est une très bonne idée car c’est une question que beaucoup de végétariens ou végans se posent (et que des omnivores se posent aussi!) et il y a des remèdes pour gérer au mieux une vie sociale sans pour autant devoir participer au festin de merguez au BBQ des voisins ! ;-) Ne t’inquiète pas, tu n’es pas la seule en tout cas, et j’essaierai de construire un article autour de ce thème. Merci !

      • C’est quoi la crème kokkoh ? Je ne l’ai pas trouvé sur le site.
        Je suis végétalienne et je me sens moins mal à l’aise depuis que je ne me gêne plus pour le dire. C’est intéressant de voir que les gens font tout pour me faciliter la vie. Ils cuisinent finalement plus pour moi que pour eux :P Mais sinon, arriver avec un plat, comme une salade de quinoa ou légumineuses, est pratique car on sait qu’on aura au moins quelque chose de consistant et nutritif à manger. Un article à ce sujet serait vraiment intéressant !!

        • C’est normal que tu ne trouves pas la crème kokkoh ici, car je n’en n’ai pas donné la recette ! Il s’agit d’une crème faite à partir de farines précuites de riz doux, haricot adzuki, quinoa et parfois de sésame et de pseudo-graines, naturellement sans gluten, popularisée en France par la macrobiotique (Georges Ohsawa). C’est très doux et surtout très bon. On en trouve dans le commerce (Celnat), mais avec un moulin, c’est très facile à faire soi même.
          Et je réfléchis à cet article, merci de ta suggestion !

          • La crème de kokkoh très bon ? J’ai essayé et été vraiment déçue : fade et gluant… Si tu as des recettes je suis preneuse, sinon je vais aller me balader sur la toile pour essayer de remédier à ce premier échet culinaire !

  15. Ping : Antigone XXI : Petit déjeuner pour gens pressés/Breakfast for rushing people | Végéta-Löu – Cuisine Vegan

  16. Ça a l’air super tout ça, mais je suis toujours pas sûre d’avoir saisi tous les enjeux de la (désormais mythique) FLOCONNEUSE.
    En gros c’est un moulin à céréales, c’est ça ? Tu mets de l’avoine dedans et ça sort en flocons ? Mais il se présente comment l’avoine que tu mets dedans ? (Pour moi l’avoine, ça n’existe que dans mon muesli et dans mon lait végétal tout prêt.)

    Merci d’avance pour ta lutte contre mon ignorance :-)

    • Ah, la mythique floconneuse… ;-)

      Si tu es un peu patiente, je devrais très bientôt faire une présentation plus approfondie de la bestiole, avec petits flocons divers à l’appui…
      En attendant, je réponds rapidement à tes questions : alors, non, attention, une floconneuse et un moulin, ce n’est pas la même chose. Tandis qu’un moulin broie et moud pour former des grains concassés ou de la farine, une floconneuse écrase les grains pour en faire des flocons. On trouve les deux machines séparément dans le commerce, ou bien sous format combiné (souvent plus cher). On peut les trouver également en mode manuel ou électrique.

      Pour l’avoine, c’est tout simple, il suffit d’acheter des grains entiers (si si, ça existe ! c’est comme n’importe quel grain complet – du riz, du blé, etc. J’en parle d’ailleurs ici : http://antigonexxi.com/2012/07/08/rawberry-breakfast/) et puis de jouer avec sa floconneuse un peu comme la machine à pâte à modeler de play-doh : les grains d’un côté, un coup de manivelle, et zou, les flocons de l’autre ! C’est très rapide à faire : disons environ 100g à la minute… et puis on peut s’amuser à faire tout un tas d’autres flocons de céréales diverses…

      Bref, c’est chouette ;-)

      • Merci pour cette réponse claire :) Maintenant je crois avoir compris le rôle de la floconneuse… et surtout ce que c’est qu’un flocon !
        Bon dimanche et bonne continuation pour tes belles recettes :-)

  17. Coucou,
    en ce moment je vogue entre ton blog (depuis un temps certain) et celui d’Hélène, et je me régale (surtout pour le sucré, heum) de vos fabuleuses recettes! J’ai fait ces barres il y a 2 jours, et malgré avoir tout respecté à la lettre, elles ne sont pas du tout golden et sunny, mais plutôt marronnasse… c’est un détail c’est sûr, mais à quoi ça peut être dû?? aurais-tu utilisé des abricots secs non-bio oranges???? ça m’étonnerait! ;-)
    sinon comme il était 22h et que je me lève à 6h, je les ai faites en forme de doubitchous, ça allait trrrèèèèès bien aussi!

    merci pour le partage!

    jennifer

    • Coucou Jennifer !

      Ooooh… Tout marronnasse ? Effectivement, comme ça, ça a tout de suite l’air moins gourmand ! :-(
      Non, non, mes barres étaient bien faites avec des abricots secs bio, pas oranges fluo, mais avec de jolies teintes tout de même ;-)
      Une astuce : recouvre-les littéralement de noix de coco, on n’y verra que du feu !

      Bon appétit !

  18. Bonsoir ophélie,

    Un grand grand merci pour cette délicieuse recette!
    en effet, mon mari est un grand fan de la « junk food » et n’a jamais voulu goûter à mes repas bio et sain… J’ai toujours cuisiné 2 repas, fais 2sortes de gâteau, etc…
    mais depuis l’arrivée de notre fille et que je dois aussi cuisiner pour elle, je n’arrive plus trop à gérer , me contente souvent de faire « mes repas » et je n’ai plus trop envie de faire des gâteaux remplis de mauvaises choses…
    bref, tout ça pour dire que j’ai fais ces barres et les ai mis au frigo
    cherchant un petit quelque chose à manger, mon mari a vu ces barres, j’ai essayé de le convaincre d’y goûter et il s’est laissé tenter… Et là, miracle .. Il a trouvé ça super bon… Pour moi, c »est une première!
    alors encore merci!

    ps: aucun rapport avec cette recette, j’aimerais me lancer dans la fabrication du lait de riz , pourrais tu me dire comment faire si ça ne te dérange pas?

    • Ooooooh, mais je suis ravie de ce que tu me racontes là, Hanna !
      Avec mon précédent copain, j’avais le même problème, qui s’est moins bien conclu malheureusement car nous nous sommes séparés (pas à cause de nos goûts culinaires, rassure-toi ! ;-) ). C’était vraiment dur, il n’aimait rien de ce que mangeais ou préparais, et surtout pas les légumes ! Je faisais toujours deux plats… que c’était fatigant ! J’aurais beaucoup aimé qu’il se laisse, comme ton mari, un jour tenté par une de mes petites gourmandises… je suis sûre que les goûts s’adaptent et que, une fois les préjugés retombés, on peut raffoler d’une recette ‘saine’ : ce n’est pas pour rien que j’aime cuisiner… c’est parce que j’aime avant tout manger ! ;-)
      Merci à toi, en tout cas et bravo surtout !

      Pour le lait de riz, c’est un petit peu compliqué car il s’agit du lait qui est le plus facilement ratable !
      Certaines personnes préconisent une cuisson des grains de riz, mais de mon côté, j’avoue ne pas du tout aimer le lait de riz cuit (texture hyper épaisse et gluante). Je préfère soit faire tremper le riz (8h-12h) et le faire cru (à froid, comme je fais ici le lait de noisette, soit le faire cuire 5 min. et le faire également à froid. Mais je dirais qu’en général, le lait de riz ‘pur’ maison peut être décevant, j’aime beaucoup mieux faire des mélanges : 1/2 oléagineux, 1/2 riz, c’est délicieux !

  19. merci ophelie.
    j’espere qu’il se laissera tenter par plus de chose avec le temps…

    je vais essayer pour le lait de riz cru avec moitie oleagineux

    ps: hate d’essayer d’autres recettes

  20. Tu as essayé avec d’autres fruits secs?
    Et, tant que j’y suis, tu n’aurais pas un site bio allemand magique en ligne qui rassemble tout ces petits ingrédients merveilleux? Je trouve en France hein mais pas au même endroit et je suis un peu fainéante et j’aime économiser des frais (de port ou d’essence) puis j’ai entendu dire que c’était moins cher en Allemagne. Alors je me dis, profitons-en!
    Aussi, tant que je suis chiante, tu n’as pas toutes tes recettes rassemblées sur pdf ou autre? Je fais des copier/coller sur word pour imprimer mais encore une fois, ma paresse a raison de moi.
    Bisous

    • Oh oui, ça marcherait très bien avec tous les fruits secs de ton choix !
      Pour le site allemand, désolé, j’achète tous mes fruits secs en magasin bio (moins cher en Allemagne, c’est vrai !), et je ne connais que des sites de vente de fruits secs qualité crue : ils sont alors absolument délicieux, mais plus coûteux ! Pour des fruits secs moins chers, le vrac est souvent une bonne opportunité.

  21. Contrairement à tous le monde ce n’est pas ta floconneuse que je t’envie mais ton moulin à café!! Pour la simple et bête raison que mes graines de lins sont impossible à réduire en poudre ni avec le mixeur ni avec mon pilon et mon mortier. Solide ces petites graines! Tu n’aurais pas une autre astuce dans ton sac? ;) j’ai de la noix de coco en rabe donc je vais en profiter pour faire une autre de tes recettes :)

    • Ha ha ! ;-)
      Il te faut vraiment un moulin à café alors ! Ce n’est pas très cher, achète-le dans un bazar et ça te servira énormément !
      (ps : ma floconneuse dort dans un placard en ce moment…) ;-)

  22. Hello. Elles sont magnifiques ces barres à emporter et ont l’air délicieuses! Par contre, petite nuance dans ton article: l’avoine et son son (enveloppe) sont déconseillés aux intolérants et interdits aux allergiques au gluten, car cette céréale en contient. Je te propose de trouver une idée pour changer ce son d’avoine (par ex, par de la levure en paillettes cultivée sur de la mélasse, des graines de sésame, du riz soufflé, etc.). Tu relèves le défi? Bisous.

    • Merci Lola !
      Seuls 1% des cœliaques ne supportent pas l’avoine, dont les formes de gluten, l’avénine et l’avénaline, sont différentes du gluten qu’on trouve dans les variétés de blé. En revanche, l’avoine est très souvent contaminée par des autres sources de gluten (de graines de blé environnant, par exemple). Or la tolérance d’un cœliaque au gluten, même par contamination, est très basse : c’est la raison pour laquelle beaucoup ont du mal à supporter l’avoine. Pour les intolérants au gluten, dont je parle dans mon article, c’est autre chose : seul un tout petit nombre ne peut digérer l’avoine, mais la grande majorité le peut sans problème.
      D’ailleurs, tu parles de levure cultivée sur mélasse, mais elle contient de l’orge et est souvent contaminée : pour les cœliaques, elle peut donc ne pas être tolérée.
      J’ajouterai qu’on trouve maintenant de l’avoine sans gluten (du moins, là où j’habite en Allemagne) et qui ne pose donc pas de problème pour une immense majorité de cœliaques (et encore moins pour les intolérants, donc).
      (plus de détails ici)

  23. J’ai fait tes barres pour mon voyage de retour en avion afin d’avoir des aliments sains à me mettre sous la dent pour le petit-déjeuner (même avec un beau menu végétalien, le pain blanc reste du pain blanc et la margarine aux huiles hydrogénées, non merci). J’ai adoré. N’ayant pas de flocons de sarrasin, introuvables en Nouvelle-Zélande, je les ai remplacés par des flocons d’épeautre et j’ai opté pour le 100% abricots (mes dernières dattes ayant fini dans tes raw banoffee pie ;-) ). Grâce à toi, mes petits-dej sont devenus un moment de dégustation et de plaisir.

  24. mais dis donc toi….. tu ne devais pas lever le pied????,
    j’dis ça….. ♫♫♫♫
    le petit déjeuner tu disais???
    oh làlàlàlààààà
    Alors moi, il me faut 1 heure chaque matin…. eh oui!!
    entre la préparation et la dégustation, il me faut tout ce temps là !!
    parce que je déguste! Voui madaaaame !!!!
    je débute dans les porridges (je fais légèrement griller les flocons ;) ) pendant que l’eau du thé (maté) chauffe à la bonne température
    je tartine mon pain de seigle (fait maison..) avec ta sauce caramel (du meilleur pain perdu!!)
    et le matin, JE NE PEUX PAS aller vite…(je me rattrape dans la journée !! ) c’est comme ça!!
    c’est mon moment à moi na!
    et souvent je pense au petit déjeuner du lendemain.. si si !!!
    tiens, zut! j’aurais dû mettre ça, rajouter ci, et si j’avais fait comme ça, peut être que si je mettais ça ……
    bref!! c’est le seul moment de la journée où mon cerveau (petit… petit…) est au repos, alors, je lui laisse le temps de prendre ses marques!!
    oup’sssss …. j’allais oublier…. merci pour cette recette que je vais sans doute essayer!! tu penses!!
    bonnes vacances (si! il le FAUT..ahèm…..ahèm….))
    :* :* :*
    et un merci tout court !! pour ce que tu es et ce que tu m’apprends jour après jour!!

  25. Miam, ça a l’air super bon!!!! Il me tarde d’essayer cette recette, je n’aurais plus d’excuse pour ne pas manger le matin! Petite question d’une novice en cuisine végane crue: est-ce qu’on peut utiliser des abricots frais pour cette recette? Merci!! :D

  26. Ping : Le Menu VG du VEndredi : voilà l'été !

  27. Ping : Menu VG du vendredi 4 juillet {à emporter partout} | Loetitia cuisine

  28. Ping : Menu VG du Vendredi 4 Juillet | La Tarterie de Béné

  29. Ping : Menu VG du Vendredi #82 A emporter partout ! | Miam & Trucs

  30. Ping : Le menu VG à emporter partout | Veggie Gastronomie

  31. Ping : Le menu VG du vendredi – 82 | cheekymuffin

  32. Bonjour, aurais tu d autres idées pour petit dej express ? Et d autres recettes de barres comme celle ci, ma fille n aime pas l abricot et la noix de coco. Merci

    • Remplace l’abricot par un autre fruit sec (figue…) et la noix de coco par de la poudre d’amande.
      Sinon, regarde dans les catégories Petit-Déjeuner et Gourmandises (accessibles ici)

  33. Coucou,

    Dernier commentaire de la journée promis ^^
    Où te procures-tu tous tes ingrédients? Biocoop? Internet? Supermarché? Autre…

    Merci
    Bobette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s