L’HEURE DU PETIT DÉJEUNER VÉGANE A SONNÉ !

 

L'heure du petit-déjeuner végane a sonné ! Melle Pigut & Antigone XXI

 

Aujourd’hui, je prends la plume (enfin, le clavier… on se comprend) pour vous parler d’un livre que j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé.

Ce bouquin, il a été écrit par l’une de mes créatrices culinaires préférées, Melle Pigut.

La plupart d’entre vous la connaissez déjà, puisqu’elle propose des ateliers de cuisine végétale et anime le blog Pigut depuis de nombreuses années. Je vous l’avais d’ailleurs présentée à deux reprises sur ce blog : la première fois pour vous raconter mon expérience d’un de ses cours de cuisine et, la seconde fois, parce qu’elle lançait son projet de la Parenthèse Végétale et qu’elle m’avait fait l’honneur d’un magnifique témoignage dans le cadre de ma rubrique I did it! Vous aviez d’ailleurs été très nombreux·ses à la soutenir, ce qui lui a permis d’ouvrir son atelier quelques semaines plus tard à Paris !

*

*

Mais venons-en à L’heure du petit déjeuner végane a sonné ! De quoi s’agit-il et pourquoi l’ai-je tant aimé ? Je sais, vous allez vous dire, c’est parce que Melle Pigut, tu la connais, donc c’est de la triche. Mais non, soyons honnêtes, ce livre est vraiment bien. Voilà pourquoi :

1) C’est un livre entièrement consacré aux petits-déjeuners, aka. mon repas préféré de la journée ! Alors, rien que pour cela, j’ai envie de l’encadrer.

2) Il contient plus d’une centaine de recettes, toutes plus gourmandes et accessibles les unes que les autres : car oui, le grand talent de Melle Pigut, c’est de rendre la cuisine végétale facile d’accès. Dans le monde culinaire, il existe des tas de personnes qui se revendiquent créateur·rice·s à peine leur tablier attaché et qui n’ont qu’une idée, vous impressionner par des termes compliqués ou des airs de génie inspiré. Du genre à vous vendre une bête purée de pomme de terre au ketchup sous l’appellation « Pommes dorées à l’écrasée, parmesan de truffe et ciboulée de tomates braisées ». Personnellement, je déteste qu’on essaie de me faire passer du simple pour du compliqué.

Ce que j’aime avec Melle, c’est qu’elle nous fait justement passer le compliqué pour du simple. Cela veut dire que même les recettes un peu complexes, les préparations techniques, elle les rendra simples et accessibles. Elle n’est jamais dans l’esbroufe et son but, c’est de vous faire découvrir et aimer la cuisine végane. Et ça se voit dans son livre. Brioches, pâtes levées, quiches et omelettes sans œufs… C’est fingers in the nose, baby !

*

*

3) Il est beau, fun, original. Oui, tout ça. Car non seulement il est plein de recettes sympas, mais en plus son design est agréable et travaillé, tout en étant ponctué de petites touches d’originalités : quelques blagues ici et là, des super playlists musicales pour se lever du bon pied, des petits mots de Melle, etc. C’est un livre qui s’affirme par son côté léger, vif, frais… bref, de quoi vraiment bien commencer la journée !

4) Il est pédagogique. Bon, ça, connaissant Melle Pigut, on pouvait s’y attendre. Ce n’est pas pour rien qu’elle est prof de cuisine ! Non seulement on trouve dans cet ouvrage les recettes de base de la cuisine végane (laits végétaux, muffins, crêpes, yaourt de soja maison, scones, etc.), mais les explications sont particulièrement claires et Melle a même prévu un espace pour prendre des notes à gauche de chaque recette : idéal pour noter ses propres variantes ou modifications ! Ajoutons que chaque recette est accompagnée d’astuces pour aborder au mieux la préparation et la personnaliser selon nos goûts et envies. On voit vraiment que le but de ce livre, c’est que vous en sortiez armé·e·s pour aborder la cuisine végétale avec plaisir et confiance.

*

*

5) Enfin, il est bien plus qu’un livre de recettes de petit-déjeuner. Je crois que c’est ce que je préfère dans ce livre : il va bien au-delà des classiques bols de flocons d’avoine et tartines de confiture. Honnêtement, avec lui, on peut se faire facilement le déjeuner, l’apéro, le goûter, le dîner et même le petit creux de minuit ! Car Melle Pigut n’a pas oublié les recettes salées ! Au contraire : pancakes de légumes, polenta aux champignons, houmous, cakes salés, bacon végétal, tacos et burgers de lentilles… tout y est !

Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’elle a pour autant négligé le sucré (sinon, je lui en voudrais très fort) : pop-tarts, cookies à l’amande, palmiers choco-noisette, kanelbullar, pain perdu, tartelettes aux noix de pécan… Croyez-moi, les petites dents sucrées ne sont pas en reste ! Pour finir, les assoiffé·e·s ne sont pas oublié·e·s : lait d’avoine ou de soja, smoothies fruités, chocolat chaud, thé chaï aux épices… toutes les boissons favorites du petit-déjeuner sont là !

Bref, croyez-moi, je sais reconnaître un chouette livre de cuisine végane quand j’en vois un et celui-ci est vraiment très chouette.

*

*

Et d’ailleurs, pour vous donner un petit aperçu de son ouvrage, j’ai demandé à Melle Pigut si elle voulait bien nous livrer une de ses recettes : les fameux Danish, une viennoiserie danoise fourrée à la crème et glacée au sucre. Miam !

*

Danish

{extra gourmand}

*

Pour 8 viennoiseries 

*

Ingrédients : 

Crème végétale :

  • 30 g de fécule de maïs
  • 20 g de poudre d’amande
  • 20 g de sucre de canne roux
  • 300 ml de lait d’amande
  • 1 c. à soupe de jus de citron
  • 1 pincée de vanille en poudre
  • 1 pâte feuilletée de 250 g
  • Fruits frais de saison

Glaçage :

  • 2 c. à soupe de sucre glace
  • 2 c. à café de fécule de maïs
  • 2 c. à café de lait d’amande

*

Préparation :

  1. Préparer la crème en mélangeant dans une casserole la fécule, la poudre d’amande, le sucre et le lait d’amande.
  2. Cuire à feu moyen en fouettant, jusqu’à obtenir une texture épaisse comme une crème.
  3. Hors du feu, ajouter le jus de citron et la vanille, mélanger et laisser refroidir.
  4. Préchauffer le four à 200°C.
  5. Étaler la pâte feuilletée sur une plaque de four et la découper en 8 morceaux.
  6. Donner un dernier coup de fouet à la crème, puis en tartiner le centre de chaque morceau de pâte. Prévoir 1 à 2 c. à soupe de crème par viennoiserie.
  7. Déposer une petite portion de fruits sur la crème de chaque morceau de pâte et refermer la pâte sur elle-même en veillant à laisser apparaître les fruits.
  8. Enfourner pendant environ 15 minutes.
  9. Pendant ce temps, préparer le glaçage en mélangeant le sucre glace, la fécule et le lait d’amande dans un bol.
  10. En fin de cuisson, badigeonner les danish de glaçage et laisser refroidir avant de déguster.

*

Astuces :

  • Amusez-vous à trouver différentes façons de plier la pâte. Pour une belle dorure, vous pouvez appliquer un peu de lait de soja sur la pâte avant la cuisson.
  • Vous avez le choix des fruits frais : abricots, fruits rouges, poires, figues, etc. Des fruits congelés ou de la confiture peuvent aussi très bien faire l’affaire.
  • Moudre du sucre de canne complet dans un petit robot vous donne du sucre glace maison, malin !

*

…le mieux, c’est bien sûr d’y glisser son lait d’amande maison, avec la recette de Melle Pigut !

*

Voilà ! J’espère que ce petit aperçu vous aura plu ! Et si vous avez déjà craqué pour ce livre, n’hésitez pas à mentionner en commentaire votre recette favorite !

*

L’heure du petit déjeuner végane a sonné !

Melle Pigut, éditions L’Âge d’Homme

195 pages

20€

*

Et vous, quel est votre petit-déjeuner végane préféré ?

*