VÉGANES, UNE REVUE CONTRECULTURELLE ENGAGÉE

*

*

Hey, bonjour tout le monde !

J’espère que vous allez bien et que vous ne vous laissez pas trop happer par l’actualité ! Enfin, je dis ça, mais moi, c’est fini, je suis officiellement accro aux infos et je respirerai à nouveau le 7 mai à 20h01 (ou pas ! argh). Si vous me suivez sur mon profil Facebook, vous devez savoir que le spectre Le Pen me fait toujours aussi peur, même quinze ans après mon baptême manifestationnaire et, même si je ne prends pas la rue cette fois, je vous engloutis sous une avalanche d’articles pour vous appeler à faire barrage contre le FN depuis lundi. Je sais, je ne convaincrai pas les convaincu·e·s à se bouger les fesses le 7, mais peut-être les indécis·e·s, non ?  Et ce, d’autant plus que ma procuration a échoué au premier tour et que je n’ai même pas pu voter (je me console en me disant que ma petite voix n’aurait vraiment pas changé grand chose). Bref. Go and vote on Sunday, please.

Passons maintenant au sujet du jour ! Un article que j’ai dans mes réserves depuis un bon mois déjà… eh oui, cela fait déjà un mois qu’est sortie Véganes, revue contreculturelle !

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore, Véganes, c’est l’ancien magazine québecois Versus qui a changé de nom et qui est maintenant distribué en France par les éditions La Plage. Un magazine que je suis et apprécie depuis longtemps, et avec lequel je collabore même régulièrement. J’avais écrit dans le numéro 3 un article sur le véganisme et l’anarchisme et, pour ce nouveau numéro, j’ai écrit un article sur la grossesse végane et ai fait semblant de superviser un peu le dossier central « Génération végane » (je dis « semblant » parce qu’en vrai, je n’ai pas fait grand chose, hum).

(pour les plus pressé·e·s, une surprise se cache en fin d’article !)

*

*

Véganes, qu’est-ce que c’est alors ? Une bonne grosse revue, à mi-chemin entre un magazine et un bouquin (en langage hipster, on dit un mook), qui nous offre 178 pages de réflexions, reportages, interviews, revues de livres ou films, astuces et recettes de cuisine. Bref, un bisannuel ultra-complet sur le véganisme, comme il n’en existait pas encore jusque là.

Dans ce dernier numéro, on prend notamment plaisir à lire les éditos engagés écrits par des personnalités du mouvement, telles que Brigitte Gothière ou Elise Desaulniers. On découvre aussi des articles passionnants sur l’éthique animale, le mode de vie végane, la gastronomie végétale, l’histoire, la philo, l’écoféminisme ou les arts, le tout accompagné d’une entrevue avec Aymeric Caron, d’un article d’Ina Mihalache (Solange te Parle) sur sa transition vers le véganisme, ainsi que de super recettes signées notamment Marie Laforêt.

Et puis, bien sûr, on y découvre le dossier « Génération végane », qui donne à voir des portraits de famille végane et aborde quantité de sujets centraux liés au sujet : nutrition, lectures pour enfant, question d’éducation… sans oublier un petit guide de survie pour ados véganes !

*

*

Le plus de ce mag ? Au-delà des magnifiques photographies et illustrations, de la richesse et de la diversité des thèmes, du parfait équilibre entre articles théoriques et pratiques, ainsi que de la perspective volontairement féministe et intersectionnelle, c’est bien sûr ses plumes. On y retrouve presque toutes les célébrités de la pensée végane et animaliste : Sue Donaldson (Zoopolis), Elise Desaulniers, Christiane Bailey, Pierre Sigler, Frédéric Côté-Boudreau, Renan Larue, Martin Page, Clémence Laot, Camille Brunel, Thomas Lepeltier et bien d’autres !.. Et ce n’est pas si étonnant de retrouver cette jolie sélection, quand on sait que le rédacteur en chef n’est autre que Martin Gibert, auteur de Voir son steak comme un animal mort.

Bref, c’est une revue qui plaira à un grand nombre, sans qu’il soit nécessaire d’être végane ou spécialiste de l’antispécisme pour en apprécier le contenu ! La variété des sujets abordés nous permet tou·te·s d’y trouver notre compte et de nous dire qu’il n’était que justice, étant donné la popularité du véganisme, que celui-ci soit enfin représenté par un magazine de cette qualité. 

*

Véganes, revue contreculturelle

La Plage, 19,50€

(site web de la revue)

*

*

{ Jeu-Concours }
*

A l’occasion de la sortie de Véganes en France, je vous fais une petite surprise en vous faisant gagner un exemplaire de la revue ! 

Pour participer, rien de plus simple, il vous suffit de laisser un commentaire sous cet article (pas sur Fb ou les réseaux sociaux, mais sur le blog, merci !) en finissant la phrase suivante : « Pour moi, véganisme rime avec… » 

Le concours est ouvert à toute l’Europe jusqu’au 5 mai à minuit. Soyez créatif·ve·s dans vos participations !

*

(un mini-aparté pour celles et ceux qui se poseraient la question : « véganes », ce n’est pas la version féminisée du mot, comme j’ai pu malheureusement le lire à plusieurs reprises ailleurs. « Végane » est un mot épicène, qui s’écrit de la même manière au masculin et au féminin – plus d’infos ici)

*

Véganes… pour un monde meilleur !

*

  

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

Publicités

147 réflexions sur “VÉGANES, UNE REVUE CONTRECULTURELLE ENGAGÉE

  1. Bonjour !
    Pour moi, véganisme rime avec tentatisme (un mélange de tentatives et et tentations 😉 )

  2. Merci pour ce joli cadeau! Chez nous, Veganisme rime avec Amour. Amour de soi, des autres. Amour de notre belle planète et de tous les animaux qui la peuplent. Cela rime aussi avec Respect, de la même façon. Respect de soi et des autres. Bon, ok ça ne rime pas du tout alors pour compléter la description je dirais que véganisme rime avec optimisme. Parce qu’on en a bien besoin! 🙂 belle journée chez toi!

  3. Bonjour Ophélie. Pour moi véganisme rime avec optimisme et minimalisme – espérer et construire une société où on mange moins de produits riches en protéines animales et où l’on redécouvre la diversité du végétal. Ne plus craindre une planète à 9 milliards d’habitants. Avoir plaisir à cueillir et déguster orties, ail des ours et fleurs d’acacia au printemps !

  4. Pour moi, véganisme rime avec conscience. Conscience du corps, conscience de soi, conscience du monde extérieur.

  5. Merci pour cet article et pour la chance de gagner ce chouette magazine! Pour moi, véganisme rime avec valeurs, santé, bien-être, harmonie, compassion!

  6. Bonjour Ophélie,
    Pour moi véganisme rime avec respect, respect des animaux, respect de soi, respect de la planète…
    Pour moi véganisme rime avec avenir, engagement,solidarité…
    Pour moi véganisme rime avec changement, réussites, rechutes..motivation!!
    Pour moi véganisme rime finalement avec réalisme, optimisme et RICHISSIME: riche des vraies valeurs de l’ Homme…
    Marie-Laure, une apprentie végane

  7. Pour moi véganisme rime avec compassion, me nourrir sans faire souffrir apporte une paix qui m’a longtemps manquée.

  8. Bonjour Ophélie. Ton blog est un vrai régal !!
    Pour moi véganisme rime avec …..
    ….. plaisir, santé, abondance, liberté, créativité, respect, paix, amour ….
    Je regarde mon chat Pitchou allongé sur le canapé. Il semble heureux, paisible. Dès que je m’assois sur ce canapé pour lire, systématiquement il s’empresse de venir s’allonger sur mes genoux. Après s’être promené dans le jardin ou le quartier, il revient toujours à la maison, sentant qu’il est là chez lui, partageant sa vie avec la notre. Comment ne pas voir chez lui, ou tout autre animal, l’envie de vivre, d’être en contact ? Comment pourrions-nous dès lors si nous voyons cela, nous permettre de décider de leur mort ?

  9. Pour moi veganisme rime avec altruisme ! Car mes réflexions sur la consommation de produits issus d’animaux m’a amenée à une réflexion bien plus large sur ma manière de consommer. Plus éthique, plus durable, plus raisonnée, et surtout sans souffrance ni animale ni humaine !
    C’est aujourd’hui mon cahier des charges, que j’essaie de respecter au maximum. Bien sûr, tout n’est jamais parfait, mais c’est aussi ça, être vegan : de la bienveillance, envers les autres mais aussi envers soi!
    En tout cas ça a l’air d’être une chouette revue que tu nous proposes de gagner et que j’aimerais bien découvrir !
    Merci Ophélie pour tout ton travail !
    Bonne fête du travail et merci pour ce concours 🙂

  10. Bonsoir, pour moi qui suis flexitarienne en mouvement, véganisme rime avec humanisme : devenir végane, même à temps partiel, c’est s ‘interroger sur le monde qui nous entoure et notre relation aux autres.

  11. J’ai eu l’occasion de feuilleter le magazine en librairie et ça a vraiment l’air TRÈS intéressant (j’aime beaucoup l’approche intersectionnelle aussi).
    Pour moi, véganisme rime avec activisme. J’oscille toujours entre mon caractère doux et très peu « incisif » et ma volonté de militer (modestement) pour un monde plus juste envers tous les êtres sentients. Alors je me suis décidée cette année à effectuer un peu de tractage…mais aussi beaucoup d’activisme « passif » (cuisiner végane entre amis, en parler quand je peux/veux 🙂
    Bref, merci pour ce beau concours et beau 1er mai !

  12. Pour moi véganisme rime avec optimisme, mais il faut enfin prendre conscience qu’il faut agir pour préserver notre planète, nos animaux et que cette planète est faite pour tous. Pourquoi avoir besoin de tuer les animaux pour nous faire vivre, on a besoin d’eux, ils ont besoin de nous mais donnons leur tout notre amour.

  13. Coucou Ophelie, j’aurai bien participé au concours mais Jai déjà acheté cette excellente revue 😍 Hâte de lire les prochains numéro d’ailleurs. Longue vie à cette revue, Le contenu est génial Mais Le contenant n’est pas en reste, Le papier et limpression sont d’une grande qualité, Jai morcellé sa lecture Pour ne pas La terminer trop vite !!

  14. Merci pour ce superbe article qui donne envie de decouvrire la revue, et merci pour le cadeau!
    Pour moi veganisme rime avec activisme et altruisme, je le vois comme une maniere de se battre pour defendre nos idéaux et de sauver la planete, les animaux et les hommes. Mais veganisme rime aussi avec bonnesantisme, joueusisme, sansviolancisme et bien sur goumandisme !!! 😉

  15. bonjour, pour moi vegane c’est respecter tout être vivant, oublier qu’on est au dessus de tout juste parce qu’on est des humains. c’est laisser tomber les produits d’origine animale dans notre assiette pour y mettre une diversité de produits végétaux, pour un plaisir de cuisiner. c’est laisser tomber, dans la vie de tous les jours, les produits d’origine animale ou les produits ayant nécessité un test sur des animaux. mais c’est aussi s’imposer un respect de la terre, par la réduction de notre consommation, la réduction de nos déchets, … C’est un chemin que j’ai pris il y a quelques années et que je m’évertue de prendre tous les jours. c’est un chemin vers lequel j’essaie de guider d’autres personnes, avec espoir d’un fort succès :). au passage merci pour la découverte de ce biannuel!

  16. Bonjour, merci pour ce concours et tout ce que tu fais. J’adore ton livre bébé veggie, qui est une mine d’informations pour l’alimentation de mes jumeaux de 10 mois.
    Alors pour moi véganisme rime avec plaisir, plaisir de découvrir de nouvelles saveurs, de nouveaux ingrédients.

  17. Salut Ophélie, Merci puor le concours, c’est super sympa ! Cette revue a l’air bien sympa… Pour moi véganisme rime Avec bien-être de tous (humain, animaux), santé, environnement meilleur, découverte culinaire, étonnement – tout ce qu’on peut faire sans oeufs… etc. Bonne journée

  18. Pour moi veganisme rime avec sens retrouvé : l’écologie, la nutrition, le bien être animal plutôt qu’une industrie agro alimentaire malade et dangereuse, la désinformation nutritionnelle et la perte de repères de ce qui est bon pour soi ; ça signifie l’intelligence d’une société qui sait se remettre en question, réfléchir et avancer. Sans compter la multitudes de découvertes gustatives !! Merci de la découverte de ce mook.

  19. Ouiii merci pour ce chouette concours Ophélie ! Pour moi, véganisme rime avec compassion. Pas la compassion facile, paresseuse, que l’on peut éprouver pour son semblable, mais celle qui nous met au défi. D’être bon avec tous les animaux, humains et non humains, qu’ils soient beaux, laids, intelligents, superficiels, idiots, ou bornés.
    Passe une douce journée 🙂

  20. Pour moi veganisme rime avec compassion et, comme l’a dit le Dalai Lama : « Si vous voulez que les autres soient heureux, pratiquez la compassion. Si vous voulez être heureux, pratiquez la compassion. »

  21. Hier, pour moi véganisme rimait avec « qu’est-ce-que c’est ? »
    Aujourd’hui, véganisme rime avec « expérimentation »,
    Demain, véganisme rimera peut-être avec « mode de vie ».

  22. Pour moi, véganisme rime avec alignement: c’est vibrer , communier avec le vivant; le véganisme, c’est la majuscule de l’humanisme!
    Merci pour tous vos partages, et la bonne idée de la revue!

  23. Pour moi, véganisme rime avec lyrisme : genre littéraire caractérisé par une émotion personnelle intense quant au sort réservé aux animaux mais pas que… Belle journée,

  24. Pour moi véganisme rime avec apprentissage, bienveillance et meilleure version de soi-même. Un apprentissage difficile mais qui se fait en douceur. Malgré les incompréhensions de beaucoup de monde je le fais (ou tout du moins j’essaye petit à petit) par bienveillance pour les animaux.

  25. Pour moi, véganisme rime avec… expérience :
    « Tu sais maman, moi j’aime les cochons, mais j’aimerais bien avoir un sandwich au jambon pour ma sortie à l’école, comme Mattéo… Tu sais, c’est le plat préféré de mon meilleur copain, il en mange toutes les semaines ! Mais plus tard, j’aimerais encore plus le cochon que le jambon, comme toi, hein ! (avec un beau sourire enjôleur… :P)
    – OK. Tu sais, je suis en train de faire une affiche pour une maraichère du village, tu veux m’accompagner au RV demain ?
    […]
    – Ooooh, maman, viens voir les poules ! Et les cochons, ils sont trop mignons !!!
    – Moi je préfère aller dans la serre : il y a déjà des fraises et des tomates de pleine terre, tu veux goûter ?
    […]
    – Maman, pourquoi tu voulais pas des œufs dans le panier de la maraichère ? Les poules sont gentilles, elles sont venues me manger dans la main !
    – Et les coqs, ils étaient gentils aussi ?
    – Ben, il n’y en avait pas, enfin j’en ai pas vu.
    – Moi non plus… Tu crois que c’est possible d’avoir 320 poules, et aucun coq ? Moi j’ai 3 filles, mais sur les 180 enfants de ton école, il n’y a que des filles ou pas ?
    – Ah ben non ! Il y a même plus de garçons que de filles, dans ma classe !
    – Mais où sont-ils donc passés, les coqs, à ton avis ?
    – euh… (silence). Ils sont morts, hein maman ?
    – Peut-être que certains ont été gardés pour féconder des œufs, pour qu’il y ait de nouveaux poussins, donc de nouvelles poules pondeuses… et de nouveaux petits coqs, qui finiront en grande majorité dans de la nourriture pour les animaux, quelques heures après leur naissance…
    Elles étaient bonnes, les tomates, hein ?
    – Oh oui, et surtout les fraises ! Tu peux me faire un sandwich aux tomates pour moi, et un pour Matthéo ? On pourra l’emmener à la ferme, aussi ! Comme ça, il verra que c’est triste, le jambon… Et je peux avoir des fraises pour le dessert ? »

    Voilà, nous ne sommes que des aspirants véganes ; c’est loin d’être parfait, loin d’être évident pour notre petite famille d’origine omnivore (avec des grands-parents médecins qui ont peur, ma sœur qui fait carrière chez Danone… et pas de resto végé à moins de 50 km, ni d’amis ne serait-ce que végétarien !).
    Mais on avance… Grâce à des blogs comme celui-ci, qui m’a fait ouvrir les yeux sur une autre lecture du monde et de mon impact au quotidien. Merci !
    Un support écrit en serait pas du luxe… 😛

  26.  « Pour moi, véganisme rime avec :
    Écologisme pour la vie de nos enfants,
    Excentrisme qui fait rire nos parents,
    Despotisme pour tous les médisants
    Mais surtout altruisme c’est évident ! »

    Une petite strophe en octosyllabes, pour le plaisir, et pour participer au concours.
    Merci pour ce blog, et peut être au plaisir de découvrir un exemplaire de « Véganes » . 🙂

  27. Hello Ophélie!

    Pour moi, véganisme rime avec respect, tout simplement. Je respecte les animaux et tous les êtres vivants, je respecte la planète et je respecte mon corps.

  28. Bonjour Ophélie,

    Pour moi véganisme rime avec des pratiques que je ne connais pas mais qui vibrent en moi et m’intéressent vraiment.
    Et oui, j’irais voter dimanche (pour faire écho au début de ton post)

  29. Je Le cherche depuis un bail dans tous les kiosques de Paris … j’ai compris pourquoi je ne le trouvais pas ! Mais maintenant que je l’ai trouvé … je vais de suite Le commander et si Je Le gagne je saurais bien à qui l’offrir …. 🙂 pour moi veganisme rime avec bonheur pour tous animaux et humains, rime avec conscience, et devrait plus rimer avec collectif … merci Antigone !

  30. Bonjour! Pour moi veganisme rime avec humanisme! Respect, amour de notre planète: le très grand… et le plus petit: nous, être humain… nos enfants et les enfants de nos enfants. .. les fourmis de nos jardins… nos chères plantes… la vie quoi! Merci pour votre site et vos conseils avisés. . J’ai adoré a recette de la crème bonne mine!

  31. J’avais du mal à résumer ça en une seule phrase, donc je me suis laissé aller à écrire un petit poème.
    Merci pour le blog ! 🙂

    Pour moi véganisme, rime avec justice,
    car qu’ont-ils donc fait, pour de tels sévices ?
    Pour moi véganisme, rime avec nature,
    car de ce contexte, dépendent nos futurs.
    Pour moi véganisme, rime avec santé,
    car tous ses bienfaits, la science a vanté.

    Véganisme toujours, rime avec amour,
    pour qu’arrivent pour tous, de plus plaisants jours.
    Véganisme toujours, rime avec valeurs,
    qui aux cœurs meurtris, ramènent la chaleur.
    Véganisme toujours, rime avec bonté,
    qui chaque jour s’exprime, par cette volonté.

    Véganisme souvent, rime avec voyage,
    car sur nos croyances, on tourne la page.
    Véganisme souvent, rime avec bonheur,
    de choisir le bien, partout à toute heure.
    Véganisme souvent, rime avec partage,
    de délicieux plats, variés à tout âge.

    Véganisme parfois, rime avec surprises,
    ponctuant çà et là, cette folle entreprise.
    Véganisme parfois, rime avec action,
    car il faut secouer, de bien vieux bastions.
    Véganisme parfois, rime avec rencontres,
    qui nous rendent plus forts, l’expérience le montre.

    Véganisme on le sait, rime avec bon sens,
    car indiscutable, pour peu qu’on y pense.
    Véganisme c’est vrai, rime avec espoir,
    de voir se fermer, tous les abattoirs.
    Véganisme enfin, rime avec demain,
    car un jour prochain, ce monde sera tien.

  32. whahou! allez tous en rang et pas un poil qui dépasse!
    Naméo! donner son opinion? et sur son propre blog? et puis quoi encore… on-aura-tout-vu-yen-a-jte-jure… 😉
    ciao Got, bon voyage au pays où tout est bien rangé

  33. Ping : PETIT POÈME VÉGANE | Antigone XXI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s