VIDE-DRESSING VÉGANE !

*

Vide-dressing végane - www.antigone21.com

*

Envie de trouver des pulls sans laine et des chaussures sans cuir ? De faire le plein de livres de cuisine végane pas chers ? De vous procurer un extracteur de jus ou une sorbetière à mini-prix ?

Alors, rendez-vous samedi 15 octobre de 16h à 19h pour un vide-dressing 100% végane, à deux pas de Bastille et Nation !
*

Au programme :
*

  • Grand choix de vêtements pour femme en XS, S, M et 34, 36, 38 : T-shirts, pantalons, maillots de bain, habits de sport, pulls et manteaux 100% sans laine, cachemire ou soie !
  • Chaussures sans cuir en 36, 37, 38 et 39 : chaussures de ville, converses, bottes, bottines, escarpins…
  • Accessoires : foulards, headbands, ceintures…
  • Livres de cuisine végane : plein de classiques et de nouveautés, en français ou anglais, à prix bradés !
  • Matériel de cuisine : en exclusivité, un extracteur de jus et une sorbetière en parfait état, ainsi que des moules à gâteaux et du petit matériel de cuisine.

*
ENTREE GRATUITE + BUFFET :
le vide-dressing sera accompagné d’un buffet 100% végane et de boissons chaudes, préparés par la talenteuse cheffe et créatrice culinaire Melle Pigut !

_______________________________________________

*
Adresse : 

*
La Parenthèse Végétale
50 rue de la Réunion
Paris 20è

Métro : Buzenval et Maraîchers (9), Alexandre Dumas (2).

_______________________________________________
*

Infos pratiques :
*

  • Paiement en espèces uniquement (merci de prévoir un peu de monnaie !)
  • N’oubliez pas vos sacs pour emballer vos achats !

_______________________________________________
*

➡ Retrouvez l’événement sur Facebook !

*

A samedi !

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

Advertisements

36 réflexions sur “VIDE-DRESSING VÉGANE !

  1. Bonjour,
    J’ai une question pour toi Antigone.
    Je lis ton blog depuis un moment et je l’apprécie beaucoup.
    Je ne suis ni Vegan ni même végétarienne, mais j’essaie de réduire le superflu de mes consommations en général. Et j’essaie au maximum de consommer des produits de qualité.
    Je me rends bien compte que je suis encore très loin d’être Vegan et je le serai peut-être jamais.
    Mais question habillement, comme tu fais pour les chaussures pour les pulls. Si tu n’utilises pas de produits venant des animaux : cuirs, laine etc… Tu utilises donc des produits synthétiques, pas forcément bon pour la planète, ni donc de bonne qualitée.

  2. Petite piste de réflexion : un mouton, un lapin angora, un lama …dans le contexte de vie actuel, c’est à dire après des siècles d’élevage, ont BESOIN d’être tondus. Bcp de laine est jetée, une partie est valorisée ( c’est à dire qu’on reconnaît sa valeur intrinsèque) en filière laine. Les valeurs de respect de l’animal sont encouragées dans ces filières par le fait de payer correctement les éleveurs pour une fibre de qualité qui n’est obtenue que par un respect et des exigences pour l’élevage et le milieu de vie de l’animal. C’est un fait les élevages existent. Il s’agit donc de mettre en place des conditions respectueuses plutôt que les lâcher dans la nature ( combien de siècles avec la mortalité animale et les dégâts/accidents avant un retour à l’état sauvage ? ). Les résidus c’est à dire la laine une fois lavée et utilisée plusieurs fois (detricotage et retricotage / opérations qui peut ne nécessiter que de l’énergie humaine) dont réutilisables en isolant dans le bâtiment ou autour de pots de fleur sur la terrasse l’hiver par ex et in fine sont compostables. Pas de pollution.
    Maintenant je m’interroge sur les process de fabrication des fibres végétales qui nécessitent une consommation d’eau et d’énergie (lin, orties, bambou +++ ) et imposent des mono-cultures qui, comme toutes les mono cultures, épuisent les sols. Et je m’interroge encore plus sur la production de plastiques et p.e.t. secondaire (recyclage) ainsi que sur les déchets ultimes ; qui ont un impact environnemental énorme.
    Respect des animaux oui bien sûr, mais l’impact environnemental ne doit pas être négligé.
    Voilà, quelques infos en piste de réflexion pour celles.eux que cela intéresse. En attendant bonne vente ! La 2 eme main c’est super !’

      • Oui de plus en plus hélas !
        Mais il y a aussi des humains pour tenter de modifier les modes de vie et de pensée, c’est long mais c’est en marche 😉

  3. Ca a l’air complètement super…mais je suis dans le Sud, à 1000km…snifff !
    En tous cas, bonne journée du 15 à celles qui peuvent y aller ❤ !

  4. Bonjour, rien de masculin ? J’ai bien besoin d’une ceinture sans cuir, après une ceinture ça reste une ceinture, mais reste à voir la longueur.

    Aussi, petite remarque, mais alors rien à voir avec le véganisme : « location » pour donner le lieu, c’est un anglicisme et c’est pas jojo. Ceci dit en toute convivialité ! 🙂

    • Oups, effectivement, comme je bosse la plupart du temps en anglais, j’ai mis ‘location’ ! (je me disais bien en écrivant qu’il y avait un truc qui sonnait étrangement…).
      Non, désolé, pas de ceinture pour homme ! Tu as regardé sur Wills’ Vegan Shoes ? Ils font des ceintures pour homme de belle qualité.

  5. C est super le vide dressing c est même extraordinaire il est si difficile de se vêtir sainement dommage j habite Marseille donc ne serai pas là
    Par contre à quand cette fabuleuse idée sur Marseille
    Bonne soirée

  6. Très bonne initiative. Petite question comment fait on quand on a pas les moyens pour se vêtir de manière éthique. Je n’ai pas la possibilité de changer ma garde robe ( en plus je suis un peu conservatrice) Je n’achète plus de cuir (j’ai trouvé des chaussures en simili en solde mais la semelle intérieure est en cuir) de soie Quelles sont les alternatives pour les petits budgets ?

    • J’ai donné un lien plus haut vers un article proposant des alternatives. Le mieux selon moi est de se fournir en seconde main (comme à ce vide-dressing !), de guetter les soldes des marques éthiques, d’apprendre à coudre et rafistoler et, enfin, de mettre de côté pour acheter une belle pièce de bonne qualité plutôt que plusieurs petites pièces qui s’abîmeront vite. Voilà, je n’ai pas d’autres astuces sinon ! 🙂

  7. Et bien franchement, c’était super, malgré le long temps d’attente devant la Parenthèse Végétale – preuve que les véganes sont en force à la capitale :p

    Ravie de mes trois petits achats, dont une superbe robe noir et prune, j’en suis déjà amoureuse !

    Génial de vous voir toutes les deux en vrai ^^

  8. C’était génial, merci pour ce bon moment ! Et puis, entre nous, je n’ai pas voulu faire trop « groupie », mais j’étais tout de même impressionnée et hyper contente de vous voir « en vrai », toutes les deux, supers blogueuses que vous êtes. Encore une fois, merci pour tout: ce fameux débardeur vert, cette robe bleue, ce joli moment, et ce blog qui m’a changé la vie ^^

  9. Super initiative. Mais cela m’interpelle et je m’interroge sur mes choix. Pourquoi refuser la laine? Est-ce par éthique vegan donc sans matière animale ou pour des raisons de traitements réservé aux animaux ? Car étant tricoteuse et fileuse de laine, je n’achète pas sans respect de l’animal. A savoir, pas de grosse production industrielle et mauvais traitements. Alors je n’achète pas de pulls des grandes enseignes car je n’adhère pas et puis je tricote et du coup c’est un peu ce qu’on peut appeler la slow fashion. Je ne suis pas une grande consommatrice puisque je prends le temps. Mon choix se dirige vers des petites productions locales respectueuses. Les moutons ayant besoin d’être tondus pour des raisons d’hygiène et de santé, je ne pense pas faire fausse route en choisissant ces fibres. Quant aux teintures, si je ne les réalise pas chez moi, j’achète ma matière première chez des producteurs soucieux de l’environnement et de la vie de leurs animaux qui sont bien soignés et bichonnés, qui vivent en pâture et vieillissent tranquillement sans être remplacés dès qu’ils deviennent moins productifs. Quoique la laine n’est pas un souci contrairement à la viande. Sachant aussi que bon nombre de toisons sont brûlées car plus personne ne s’intéresse à leur réutilisation (je pense à la France car il y a un gâchis énorme) et qu’il n’y a plus beaucoup de filatures qui arrivent à vivre de ces productions car cela ne vaut plus rien , problème de rentabilité…société de consommation 😦 Est-ce que je fais fausse route en voulant contribuer à un marché de fibres et laines de petits producteurs qui vivent de leur passion de l’élevage respectueux des moutons et autres animaux dans le respect de la vie de l’animal ? Je suis très soucieuse du bien-être des animaux. C’est pourquoi je m’interroge sur ton article. Faut-il tout rejeter ou favoriser le respect animal en utilisant ce qu’il peu nous offrir ? Si on autorise le respect animal est-ce une porte ouverte aux dérives et donc une perte de contrôle et un éloignement de l’éthique qu’on essaie de respecter ?
    Je suis désolée de t’embêter avec ça mais c’est un réel questionnement qui m’est venu suite à ton article.
    Merci d’avoir pris le temps de me lire 🙂

    • Bonjour Lulya,
      As-tu lu mon article sur la laine ? https://antigonexxi.com/2013/01/23/touche-pas-a-ma-laine-2/
      (suivi de : https://antigonexxi.com/2013/02/19/chaud-ethique-et-ecolo-yes-we-can/)
      Même dans les toutes petites productions dites ‘éthiques’, les moutons meurent rarement de leur belle mort et finissent, dans la plupart des cas, à l’abattoir dès qu’ils ne sont plus rentables. J’ajouterai que, bien souvent, production de laine, de produits laitiers et de viande sont liés dans ces petits élevages, et donc que l’achat de laine contribue à perpétuer l’exploitation et la souffrance animale (même des plus jeunes : par exemple, viande d’agneau).

      • Oui je l’avais pourtant lu. J’espère juste que certains d’entre eux ne réagissent pas de cette manière. Je connais quelques producteurs qui sont vraiment supers ! Ils produisent peu et bichonnes leurs moutons et alpaga. Ils ne font que des petites ventes ou ventes ponctuelles et bien souvent, ce n’est qu’une activité parallèle exercée par passion. Mais ceux-là tu peux les compter sur les doigts d’une main.
        Merci pour ta réponse !

        • Enfin concrètement, en supposant que de tels producteurs existent ils ne sont pas suffisant pour répondre à la demande de générale. Donc il faut penser une alternative. Mais je suis aussi coincée, j’avais parcouru les liens de l’article pour éviter la laine, beaucoup étaient morts, et il y avait au final pas tellement de choix notamment si on cherche quelque chose de beau, éthique, et surtout chaud ! J’aimerais me lancer et trouver un manteau pour cet hiver mais la seule option que j’ai trouvée et encore trop décontractée valait 350€ !! J’aimerais retrouver l’élégance d’un manteau en drap de laine avec un prix équivalent, 200€ max. Je ne comprends pas que ça n’existe pas sur le marché,.

      • Héhé, j’ai trouvé une alternative intéressante à la laine de mouton non éthique.
        Alors je commande uniquement des fibres à filer avec mon rouet chez des producteurs respectueux de l’environnement et qui aiment leurs bêtes. Un mouton, même vieux peu produire une laine de qualité et ne finit pas forcément en bête à méchoui. Et puis le truc assez improbable que je viens de tester… C’est de récolter les poils de mue de mon chien adoré (après tout c’est un poil comme un autre et c’est une chienne d’intérieur qui mange des croquettes bio à la pomme) je l’ai cardée et récupéré son sous poil. Lavé (ça ne sent pas le chien mouillé!) cardé à la main (je ne te raconte pas le boulot!) et commencé à filer. Résultat, un poil digne d’un angora, volatile et super difficile à dompter au rouet mais doux et soyeux. Je sais qu’on peut me prendre pour une originale à tester ce genre de fibre. Mais j’assume. Après tout, un mouton vit dehors et se crotte et on sélectionne les zones de fibres pour en faire des moufles 🙂 Moi je ferai des moufles avec les poils de mon chien…

  10. Je comprends ton désarroi. Effectivement, pas facile:/ ça ne court pas les rues. Moi je me tricote des gros pulls de laine à glisser sous les manteaux pas chauds. Cela fonctionne bien, surtout lorsque tu vois que la majorité des manteaux n’en contiennent pas et que le peu non éthiques qui en contiennent font grimper la note. Mais c’est en encourageant les bonnes initiatives qu’on peut aussi les soutenir, les développer et faire changer les choses !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s