1001 FAÇONS DE FAIRE DES SUSHIS VÉGANES MAISON

*

1001 recettes de sushis véganes - Antigone21.com

*

L’année 2009 a été une année, en bien des points, décisive pour moi.

Il y a sept ans, je quittais une relation longue de plusieurs années, qui m’avait fait plus de mal que de bien. Je laissais derrière moi l’Angleterre et redécouvrais, émerveillée, les ruelles et petits cinémas du Quartier Latin. Je me cherchais beaucoup et me perdais un peu dans quelques bras qui m’attrapaient en chemin. Je passais la plupart de mon temps avec celui qui était devenu mon meilleur ami et qui l’est resté depuis. Je me lançais enfin dans ce qui m’avait toujours mû et écrivais tout plein. Je partais en Tunisie quitter mon passé, je m’envolais au pied de l’Acropole retrouver mes mythes grecs préférés, je fuyais en Asie pleurer quelque amourette perdue sur l’épaule fraternelle, je vivais mes meilleures aventures et mésaventures dans le nord de l’Inde, je marchais sur les traces de mon grand-père dans un petit monastère non loin de Jérusalem et cherchais l’arbre de ma grand-mère au mémorial de Yad Vashem. Et, surtout, je rencontrais Tistou.

Tistou avec qui, sans le savoir encore, j’allais partager baisers, épreuves et vins chauds, passions, idéaux et graines germées, joies, peines et moult petits sushis.

*

1001 recettes de sushis véganes - Antigone21.com

*

Notre premier dîner en tête-à-tête, quelques heures à peine avant d’échanger nos premiers baisers, nous l’avons passé dans un restaurant japonais. Tistou avait pris un chirashi et moi, parce que je mangeais encore à l’époque du poisson, des sashimis. J’étais revenue l’année précédente d’un fabuleux voyage au Japon et je ne jurais plus alors que par la cuisine nippone. Peu de temps après ce premier dîner, je recevais Tistou dans mon petit chez moi et, croyant l’épater, je lui préparais ma spécialité, des brocolis à la sauce miso et au sésame. Sauf que Tistou n’aimait pas les brocolis. Mais ça, il ne me l’a avoué que bien après.

Épaté, il l’a en revanche nettement été quand je lui ai sorti le grand jeu : les sushis maison. Je ne lui ai pas tout de suite avoué combien faire ses propres sushis était un jeu d’enfant une fois que l’on avait compris la technique, et je l’ai laissé s’extasier encore un peu devant mes petits rouleaux de maki mal découpés. Et puis, de deux mains, nous sommes passés aux rouleaux à quatre mains. Sushis et makis se sont installés et, avec Tistou, nous ne nous sommes plus quittés.

*

Sushis & makis véganes
*

*

Pour 2 amoureux
(p
révoyez un paquet de feuilles de nori)

*

{ Riz à sushi }
*

Ingrédients

  • 150 g de riz rond (blanc ou complet)
  • 1 belle pincée de sel
  • 2 CàS de vinaigre de riz
  • 2 CàS de mirin ou 1 CàS de sucre

*

Préparation

  1. 1 à 2h à l’avance, lavez le riz dans une passoire ou un chinois jusqu’à ce que l’eau devienne claire. Égouttez le riz.
  2. Versez le riz dans une casserole. Couvrez d’eau (environ 1 cm au-dessus du riz pour du riz blanc ; 2-3 cm pour du riz complet) et portez à ébullition. Baissez le feu, ne remuez pas et laissez cuire à feu doux-moyen et à couvert jusqu’à ce que le riz ait absorbé l’eau. Une fois cuit, laissez le riz reposer 10 minutes.
  3. Dans un petit bol, mélangez le sel, le vinaigre et le mirin (ou le sucre).
  4. A l’aide d’une cuillère, déposez et répartissez le riz dans un plat à gratin (ou un plat à fond plat) en veillant à ne pas écraser les grains. Arrosez du mélange obtenu et remuez délicatement. Recouvrez le riz d’un linge et laissez reposer.

*

1001 recettes de sushis véganes - Antigone21.com

*

Personnellement, j’aime bien varier les assortiments avec lesquels je garnis mes sushis ou makis (et je fais aussi beaucoup selon mes placards !). Je vous propose ici une liste de mes garnitures préférées : à vous de choisir les vôtres !

Il n’y a pas peut-être 1001 ingrédients ici, mais je suis sûre que, si vous les combinez bien, vous obtiendrez une infinité de variations !

*

{ Garnitures }

*

  • Lamelles d’avocat
  • Concombre ou courgette en julienne
  • Radis blanc ou daïkon mariné en julienne
  • Potimarron rôti en lamelles (ou courge butternut)
  • Carotte en julienne
  • Poivron rouge en julienne
  • Oignon vert ou rouge, ou échalote finement émincés
  • Champignons de Paris crus en fines lamelles
  • Chou blanc ou rouge finement émincés
  • Choux de Bruxelles crus finement émincés ou rôtis
  • Feuilles ou branches de céleri
  • Asperge verte cuite 4-5 minutes à la vapeur
  • Kale ou épinards hachés
  • Sésame grillé
  • Feuilles de menthe ou de coriandre fraîches
Côté sucré-salé :
  • Mangue en lamelles
  • Poires en lamelles
  • Dés de pommes (crus ou légèrement revenus dans un peu d’huile de coco et de cannelle)
  • Suprêmes d’orange ou de pamplemousse
  • Dés de fraise (si si !)
Tofu & Cie :
  • Tofu du commerce : fumé (mon préféré est le Taïfun aux graines ♥), aux herbes, frit ou aux algues…
  • Tofu mariné maison : 200 g de tofu nature + 1 CàS de sauce soja, 1 CàS de mirin ou sucre, 2 CàS de jus d’orange, 1 CàS d’huile de sésame : 1. Combinez les ingrédients de la marinade et mélangez bien. 2. Coupez le tofu en  rectangles d’1 cm d’épaisseur (ou en fines tranches pour les sushis) et laissez-le mariner 30-45 minutes. 3. Egouttez-le bien et faites-le cuire dans une poêle légèrement huilée à feu moyen-vif jusqu’à ce qu’il soit bien doré.
  • Tofu frit maison : mêmes ingrédients que pour le tofu mariné maison + 1 CàS de fécule et 1 CàS de polenta instantanée : 1. Une fois le tofu mariné, égouttez-le. 2. Déposez-le dans une assiette couverte de fécule et de polenta et recouvrez-en chaque rectangle de tofu. 3. Faites chauffez quelques cuillères à soupe d’huile dans une poêle à feu vif, déposez délicatement le tofu et faites-en bien frire chaque côté. 4. Déposez le tofu dans une assiette ou sur une feuille de sopalin.
  • Astuce : vous pouvez aussi utiliser du tempeh à la place du tofu !

*
1001 recettes de sushis véganes - Antigone21.com

*

Le secret de mes makis préférés, c’est d’y glisser une petite sauce onctueuse qui vient adoucir chaque bouchée ! Cette petite sauce est tout à fait optionnelle et vos makis seront délicieux également tels quels, mais j’avais tout de même envie de partager avec vous mes deux sauces fétiches.

*

{ Mayonnaise végane }

*

Ingrédients 

  • 2-3 poignées de noix de cajou
  • 1 càc de jus de citron
  • 1 càc de levure maltée
  • 1/4 càc de sel

*

Préparation 

  1. Faites chauffer de l’eau dans une petite casserole. Versez les noix de cajou et laissez cuire 10-15 minutes pour les attendrir (étape non-nécessaire si vous avez un bon blender ; vous pouvez aussi les laisser tremper dans de l’eau froide 4-6h avant).
  2. Egouttez les noix. Versez-les dans le bol d’un robot avec le citron, la levure maltée, le sel et 3-4 CàS d’eau. Mixez jusqu’à obtenir une consistance homogène et onctueuse.

*

{ Crème d’algues }

*

Ingrédients 

  • 200 g de tofu soyeux
  • 2 càc de jus de citron
  • 1 CàS d’algues en paillettes

*

Préparation 

  1. Mixez le tout dans un robot jusqu’à obtenir un mélange homogène. Vous pouvez aussi battre le tofu à l’aide d’un fouet ou d’une fourchette, puis y mélangez le citron et les algues.

*

1001 recettes de sushis véganes - Antigone21.com

*

Je vous propose ici de préparer des sushis ou des makis. Vous pouvez aussi réaliser des petits cornets appelés temakis. Pour cela, rien de plus simple : coupez les feuilles de nori en 4, mettez toutes les garnitures sur la table et garnissez vos propres cornets ! (ce côté do-it-yourself plaît beaucoup aux enfants et c’est, pour la grande enfant que je suis, ma manière préférée de manger les sushis !)

*

{ Sushis }

*

Préparation 

  1. Humidifiez vos doigts et prélevez une petite poignée de riz. Roulez-la entre vos mains de sorte à formez un boudin assez compact. Déposez-le sur une assiette.
  2. Ajoutez 1/2 càc de mayonnaise ou de crème d’algues (et/ou du wasabi pour ceux qui aiment les plaisirs piquants – personnellement, je déteste le wasabi…).
  3. Déposez délicatement dessus une lamelle d’avocat, de mangue, de butternut, de concombre ou une fine tranche de tofu. Au besoin, sécurisez le tout à l’aide d’un ruban de nori découpé aux ciseaux (1cm d’épaisseur, 6-7 cm de longueur, attention à utiliser des ciseaux bien secs).

*

{ Makis }

*

Préparation 

  1. Déposez une feuille de nori sur une natte (il en existe des spéciales pour les makis, mais un set de table en bambou fait très bien l’affaire).
  2. Déposez quelques cuillères à soupe de riz sur la feuille. A l’aide de vos doigts humidifiés, étendez le riz de façon uniforme sur une épaisseur d’un peu moins d’1 cm. Veillez à laisser 2 cm sans riz sur la bordure externe supérieure.
  3. Etalez un peu de mayonnaise ou de crème d’algues dans le 1/3 inférieur du carré de riz. Déposez- y la garniture de votre choix.
  4. Saisissez l’extrémité inférieure de la natte entre vos pouces et index et repliez doucement vers le centre en passant au-dessus de la garniture. Maintenez celle-ci en place avec les autres doigts. Roulez l’ensemble vers l’extrémité supérieure de la natte en pressant fermement le tout et en faisant attention à ne pas coincer la natte dans le rouleau. Procédez jusqu’à ce que le rouleau soit entièrement roulé et scellez le rebord de nori restant en le mouillant légèrement du bout des doigts. Déposez le rouleau obtenu sur un plateau ou une grande assiette.
  5. A l’aide d’un couteau bien effilé, découpez vos rouleaux en maki de 2 à 3 cm de large. Procédez ainsi jusqu’à ce que vous n’ayez plus de riz. C’est prêt !

*

☛ Le choix du couteau est très important : tout l’art de la découpe des makis repose sur un bon couteau ; sur mes photos (prises il y a pas mal de temps, dans ma petite cuisine allemande !), vous verrez que certains makis sont un peu ratés à cause de mon couteau, qui n’était pas assez aiguisé. Bon, c’est pas grave, ça donne aussi un côté un peu roots à mes makis, ce qui n’est pas pour me déplaire ! 🙂*

 

1001 recettes de sushis véganes - Antigone21.com

*

Vous avez maintenant toutes les armes en main pour vous lancer dans de délicieux sushis végétariens ! Comme quoi, il n’est pas nécessaire de tuer des petits poissons pour se régaler à la nippone ! (PS : et ça marche très bien pour gagner des points avec son amoureux ou son amoureuse) 😉

Servez vos créations avec de la sauce soja et léchez-vous les babines ! S’il vous reste un peu de riz, n’hésitez pas à en faire de jolis onigiris.

*

Itadakimasu !

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

65 réflexions sur “1001 FAÇONS DE FAIRE DES SUSHIS VÉGANES MAISON

  1. Bonjour Antigone. Quel plaisir de te lire. J’aurais souhaité que l’histoire avec ton Tistou continue mais c’eut été indiscret. Merci de nous avoir livré quelques ruelles de ton passé.,
    Et qu’est ce qu’elles sentent bon ces jolies ruelles. Tu devrais écrire un livre là dessus En y associant tes recettes VEGAN préférées
    Ça ferait un tabac !! Merci beaucoup à toi encore de m’avoir ensoleillé ma matinée Texane qui est déjà bien ensoleillée. Au plaisir de te lire encore.

  2. Ton article me remotive à faire des sushis pour J. qui adore ça ! La 1ère fois que je lui en ai fait, c’était lors de notre 1er été à Freiburg et il était vraiment impressionné ! Alors qu’en effet, c’est vrai, ce n’est pas difficile du tout, à condition d’être armé d’un couteau bien aiguisé comme tu dis et d’un peu de temps devant soi pour préparer des garnitures savoureuses et varier puis garnir et rouler tout cela délicatement… J’ai beaucoup aimé me perdre un instant dans l’émotion de tes souvenirs de 2009… l’année où moi j’ai rencontré J. 😉 Je t’embrasse, en espérant que tu vas bien et que tu te régales de pauses thés et chocolat 😉

    • Oh, entre Oxford, Londres, l’Allemagne, cette année 2009 (et, j’espère un jour Vancouver !)… nous avons tellement de points communs, Natasha ! 🙂 J’espère que tu n’attendras pas pour refaire de jolis sushis à ton chéri, alors !
      En ce moment, c’est plutôt pause dattes, vagues et soleil… je repars hélas déjà lundi ! Mais pour un nouveau voyage et vers de nouvelles aventures !.. 😉

  3. Après avoir aimé te lire, je me retrouve avec une grooooosse envie de sushi….demain au menu, c’est sûr, d’autant que j’ai de beaux avocats à maturité. Côté garniture, le tofu lactofermenté mariné au tamari est également une tuerie!!

  4. hihi, moi aussi je ne dis pas aux gens que j’invite que c’est tout simple de faire des makis 😉
    J’ajouterais un petit truc pour les découper, c’est de passer la lame du couteau sous l’eau très très chaude entre chaque découpe, ça marche du tonnerre pour pas que le riz ne s’accroche au couteau.
    C’est chouette d’entendre parler de ta rencontre avec Tistou. Aucun doute que moi aussi tu m’aurais séduite avec tes brocolis et ta sauce miso 😉

    • Ah oui, excellente idée, je n’y avais jamais pensé ! Bon, j’ai une excuse de plus pour refaire très vite des makis ! 😉
      Ha ha, je dirais à Tistou qu’il doit craindre la concurrence si je me remets aux brocolis ! 😀

  5. Je me disais justement qu’il fallait que je finisse par tester les sushi végétariens maison, ton article tombe à pic, ils ont l’air délicieux! Et j’ai trouvé la petite histoire de la rencontre avec ton chéri hyper touchante 🙂

  6. Merci beaucoup pour ces recettes! J’ai justement suivi tout récemment l’atelier de Terra Culinaria avec Olivier Picard sur la confection de makis végétaliens, et c’est délicieux!! Ca ouvre en effet énormément de possibilités créatives et c’est super impressionnant pour les invités 😉

  7. Rohlala cet article est trop GENIAL ! je vais le garder dans mes favoris tiens, et je le ressortirai pour faire tes recettes, puis je te dirai 😉

  8. Aujourd’hui, j’ai acheté du riz à sushi, les feuilles de nori, le vinaigre de riz, mais je ne savais pas quoi mettre dedans. En rentrant, je trouve ton article dans mes mails! Elle est pas belle la vie!? Merci Antigone 🙂

  9. Rhoo c’est choubidouuu ton histoire avec Tistou!
    C’est si simple de varier les garnitures, tu veux pas aller toucher deux mots à mon japonais? Non parce que concombre et avocat, c’est un peu bof à force 😀
    En tout cas je crois que je vais essayer de rouler un de ces jours, histoire d’épater la galerie, si tu dis que c’est facile, ça devrait le faire!

    • Ha ha ! Pourtant, au Japon, j’ai goûté à de délicieux makis au tofu frit ou, encore meilleur, au yuba sucré-salé… à tomber ! Il y a de quoi faire le plein d’inspiration ! 😉

      • Miam! Ca me tente même si j’ai du aller sur google pour savoir ce qu’était le yuba :p !!
        Oui tout à fait, mais je pense que pour le moment, le public visé n’est pas prioritairement végétalien, même si c’est grandement dommage 😉 !!
        Merci en tout cas pour toutes ces idées, je sens que même le doudou archi pas végétalien du tout appréciera! :-*

  10. Quelles belles idées et quelles belles photos! J’adore faire des sushis, mais je suis souvent trop paresseuse… et comme je veux toujours avoir de la variété quand j’en fais, c’est pas mal de travail.

    Ta crème d’algues m’intéresse beaucoup. Je n’ai jamais pensé à intégrer un dose supplémentaire d’algues dans mes sushis. Quelle algue en paillettes utilises-tu (varech, goémon, wakamé, etc.)? Merci.

  11. Oh la la je suis toujours impressionnée par ton blog, tes écrits, tes photos. J’ imagine très bien le temps fou que ça doit te prendre.
    Mais là je suis doublement impressionnée! Quelle vie! Tu as beaucoup bougé.
    J’ai du monde dimanche et justement nous adorons tous les makis 😍
    Je retiens ton idée de la butternut et aussi ta sauce à base de cajou 😋
    Merci beaucoup pour tous tes partages.

    • Merci Katy, c’est tellement gentil ! Je ne sais pas si mes voyages sont impressionnants, mais ils m’ont beaucoup marquée, surtout cette année-là ! 🙂
      Ça tombe bien en tout cas, j’espère que tu feras une belle maki-party ! 😉

      • Ils étaient délicieux! Ta sauce à base de cajou est à tomber. J’ai mangé le reste à la petite cuillère.
        Par contre ils n’étaient pas super beau. Va falloir que je recommence pour progresser.

  12. Merci pour tes suggestions.
    Je mets toujours du radis dans mes makis, j’aime le côté légèrement piquant et aussi des lamelles de gingembre mariné.
    Je vais essayer ta mayonnaise végane, Tu crois qu’on peut prendre directement de la purée de noix de cajou ?
    Bonne soirée, bises.

    • Oh mais oui, j’ai oublié les radis ! Il faudra que je les ajoute à la liste ! Mon préféré, c’est le daikon mariné, qu’on trouve très souvent au Japon : il vient ajouter un petit côté sucré-salé aux makis, c’est un délice ! 🙂
      Non, malheureusement, on ne peut pas prendre de la purée de noix de cajou, car elle a une texture très différente. Il faut vraiment des noix entières ici, comme pour faire de la crème végétale.

  13. C’est drôle que tu racontes cette histoire avec Tistou parce que justement, notre premier rendez-vous avec mon amoureux s’est déroulé autour de la réalisation de makis x) bon, on avait loupé la cuisson du riz, mais bon x) gros bisous les amoureux =)

  14. Tu as eu une vie passionnante et visiblement ta famille aussi ! Et ta rencontre avec Tistou , c’est trop mignon ❤ Moi , je suis célibataire et je fête ça assez souvent avec mes 3 enfants : avec des makis , entre autres choses délicieuses ! Merci pour tes recettes et tes récits ! Bises

  15. Merci pour cet article tellement soigné et détaillé, comme toujours. Les makis végé c’est toujours un grand succès avec les petits et les grands ! Il faut un peu de temps pour les préparer mais heureusement on peut mettre les enfants à contribution, ils adorent rouler des makis (avouons-le c’est plus réjouissant et ludique que de jouer à la Woui). Merci pour les suggestions de garniture, on va essayer le tofu mariné ou grillé. Pour les carottes on les fait bouillir quelques minutes dans de l’eau assaisonnée de sauce soja après les avoir découpées en longs bâtonnes, le goût et la texture sont parfaits pour les makis

  16. Bonjour Antigone,
    Ouah super comme recette, merci, c’est créatif et même dans un rouleau plein de couleurs et de bons légumes. Ça va plaire à ma moman ^^ et je testerais avec l’amoureux hihi. Merci de ce partage, ça donne faim, même de bon matin. Tu as fais pleins de voyages c’est magique, ça me donne encore plus envie de partir découvrir de nouveaux peuples, paysages et mode de vie. Merci

  17. Ping : 1001 FAÇONS DE FAIRE DES SUSHIS VÉGANES MAISON | Life on canvas

  18. Merci les recettes sont délicieuses. Cependant, ma soeur m’a envoyé un article sur les dangers du soja et ça fait peur. Depuis je me suis documentée et effectivement c’est un poison que nous tues à petit feu. Je voulais vous en faire part car je je suis végétarienne et mangeait beaucoup de tofu et soja en général. Là j’en ai encore dans le frigo et hésite encore à le finir ou le mettre à la poubelle. Sinon, la suggestion de faire un livre de recettes pourrait être une bonne idée. Toutes tes recettes que j’ai faite sont délicieuses.

    • Je vous en prie !
      En ce qui concerne le soja, je vous engage à lire mon encart « Faut-il avoir peur du soja ? » dans mon dernier livre, Bébé Veggie. Vous y lirez qu’à mon avis et au vu des études scientifiques sur la question, la peur du soja est… totalement injustifiée 😉

  19. Ping : 1001 FAÇONS DE FAIRE DES SUSHIS V&Eacute...

  20. Chouette ! Cette recette tombe à pique, mon frère voulait justement qu’on se fasse une soirée sushi mais pour moi hors de question de mettre du poisson à l’intérieur!!!
    Belle journée

  21. Ton article est très beau, c’est drôle moi aussi j’ai rencontré mon chéri en 2009, ça m’a fait sourire…
    Je n’ai jamais fait de sushi mais je vais essayer de l’impressionner ce week end 😉 ça fait un moment que j’ai des algues dans le placard en attendant de trouver des idées.
    Je vais opter pour la version avec mayonnaise végétale, j’attends le facteur qui devrait passer bientôt avec un super blender tout neuf, je suis toute excitée alors c’est impossible que je ne la teste pas 🙂
    Une très belle soirée à toi

  22. J’aime tellement ton texte, Ophelie! Les sushis et moi, nous ne convolons pas vraiment en justes noces, sans doute parce que je n’aime pas trop les feuilles d’algue nori – mais depuis que tu as dit qu’elles pouvaient trouver remplaçantes en leurs amies de riz, le doute s’est installé. Bref, faits par toi, je suis sûre que je les adorerais, et je t’envoie plein de coeurs.
    PS : Je ne te raconte pas les folles pensées inavouables qui ont défilé en mon esprit à la lecture, en plein contexte de première soirée romantique, du début de phrase « Épaté, il l’a en revanche nettement été quand je lui ai sorti le grand jeu : « … Ah, jamais deux points n’ont été suivis d’une chute si sage.

  23. Ravie pour ta belle rencontre! Etant une inconditionelle du Japon où je suis allé deux fois et rêve de repartir et également végétarienne j’apprécie particulièrement ton billet 🙂
    Je fais aussi des makis maisons et quand j’ai trop la flemme je prépare juste le riz vinaigré que je recouvre de différents ingrédiants (omlette, tofu, avocat…). Je viens d’avoir des tones de trucs pour mes bols, merci!!!

  24. Mmm merci !
    Petite question… et tu ne reviendrai pas au cru ? ton organisme supporte les sushis ?

    bien à toi !

  25. Chez nous aussi, on adoooooore les makis. Mes fils apprécient moyennement les originalités en termes de garniture (et notamment si c’est du potimarron)
    nos petites sauces préférées : c’est tahini, sauce soja délayé avec un peu d’eau et beurre de cacahuètes, miso.
    Nous avons par contre beaucoup de mal à trouver des feuilles de nori bio…

  26. Ping : Les makis végétaliens selon antigonexxi - la vie en douce

  27. Oh, j’ai adoré votre histoire! Merci d’avoir partagé ces quelques lignes, elles font beaucoup sourire 🙂 et puis je découvre aussi un peu de ta propre histoire, et j’apprends des choses, notamment sur le mémorial israélien.
    Je n’ai jamais testé les sushis maison et en très rarement mangé. Mais mon meilleur ami grand admirateur du Japon se fera une joie je pense de découvrir tes suggestions végétales – surtout que j’aimerais bien qu’il en fasse pour le repas du soir du mariage! Plein de bisous Ophélie, j’espère que votre séjour est rempli d’expériences qui deviendront de beaux souvenirs 🙂

  28. J’ai testé la mayonnaise végane, simplissime et très bonne, géniale! Même si je ne suis pas végane, je trouve chouette d’avoir une mayo qui ne nécessite pas d’oeufs frais. Par contre dommage de proposer des concombres ou poivrons à cette époque de l’année, car clairement ils proviennent de très loin ou ils proviennent de serres chauffées. J’en parle aussi dans mon article sur des sushis locaux et de saison : https://lafabriquedelo.wordpress.com/2016/01/22/et-si-on-mangeait-des-sushis-locaux-et-de-saison/ En tout cas merci pour ton article!

  29. Ping : La pause douceur #2 – Les tribulations d'une loutre lectrice

  30. Il y a tellement longtemps que je n’ai pas fait de sushis ! Ca me donne envie d’en faire avec ce que je veux dedans 🙂 J’aime aussi me remémorer ce genre de souvenirs culinaires, symboliques et marquants…

  31. Oh mais moi j’adore le wasabi 😀
    Merci beaucoup pour ton article qui me réconcilie avec les sushi végés que je trouvais plus qu’ennuyeux. Tes petites sauces apportent sans doute énormément. Il me tarde de m’y mettre ! Surtout avec la courge rôtie ! (Et l’avocat mais ça je ne m’en passe déjà pas <3).

    Merci encore, Ophélie !

  32. Quelle intro émouvante, j’adore cet article …
    Je me reconnais dans ce parcours semé d’embuches où la lumière revient concomitamment avec une conversion au véganisme 😉 Les longues histoires sont toujours mes préférées.

  33. Coucou Ophelie,

    Super ta recette de sushis végan.
    Par contre, g besoin de ton aide.
    Tu as publié, il y a quelques mois, une recette de gâteau d’anniv, que tu avais confectionné pour ton frère.
    Peux tu me rappeler le titre ? Ce serait très cool.
    L’anniv de mon mari étant dans les semaines à venir, je voudrais le confectionner pour l’occas ☺
    En attendant, je te remercie par avance,

    Frizapla

  34. Quelle poésie dans ton intro…. Et comme j’envie tous ces beaux voyages !
    Et pour parler plus directement popote, ou plutôt sushis, pourrais tu proposer quelques exemples de combinaisons de tous ces ingrédients délicieux ? Avant de jouer moi même à l’apprenti sorcier (ou plutôt apprenti cuisinier) j’aimerai être sûre de ne pas rater quelques fournées 😉
    Continue de nous régaler de tes jolis mots et de tes jolies photos !

  35. Merci pour ce bel article Ophélie !
    Tes makis ont l’air succulent et je suis absolument stupéfaite de voir à quel point tu as voyagé autour du monde ! J’imagine que la malle de tes souvenirs doit être bien remplie, et de quantité de jolis moments…
    J’ai une petite question : à chaque fois que j’ai utilisé du riz complet pour préparer des makis végé, ça a été une catastrophe ; moi qui adore pourtant le riz complet, je lui trouvais un parfum trop fort qui prenait le pas sur tout le reste des ingrédients ; de plus, le riz refusait de tenir ensemble (et il étai pourtant bien cuit !)
    Aurais-tu une explication qui pourrait éclairer ma lanterne…? La variété de riz utilisée, peut-être ? Je prenais du basmati complet.
    Bonne journée à toi, en tout cas !
    Eve

  36. La dernière (et le première) fois que j’ai fais des sushis, c’était avec du quinoa au lieu du riz. Ça colle bien (donc malheureusement je ne peux pas utiliser ça comme excuse pour justifier la laideur de mes sushis)! La sauce que j’aime moins ressemble à ta mayo, à l’excepté que je rajouter du Sambal Oelek pour faire de la mayo épicé, délicieux! Je compte essayer ta deuxième suggestion de sauce un jour d’ailleurs.

    En tout cas, merci pour cet article très complet, ça me redonne envie de m’y mettre!

  37. Ping : 1001 FAÇONS DE FAIRE DES SUSHIS VÉGANES MAISON ! ( de antigonexxi ) : Les recettes de Manue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s