MA REVUE DU MONDE {OCTOBRE}

*

Ma revue du monde {octobre] - Antigone21.com

*

Je ne sais pas vous, mais chez moi, il fait froid. Très froid.

Je m’attends d’un moment à l’autre à voir poindre une mince couche de givre qui recouvrira délicatement les herbes et ronces que j’aperçois quand j’ouvre mes fenêtres au petit matin. Et ça me fout la trouille. L’automne, l’automne est bel et bien là, et il s’est installé à une vitesse fulgurante. J’ai ressorti mes mitaines, mes collants épais, mes bottes fourrées, le carton où sont entassés mes écharpes et mes pull-overs, et, pour tout vous dire, je les aurais bien laissés là encore un peu. Mais comme pour tout, j’essaie de faire contre mauvaise fortune bon cœur et je prends plaisir à de longues marches en forêt. Sangliers et biches, qui avaient déserté les bois trop chauds, semblent à nouveau de sortie et, pas farouches pour un sou, ils se plaisent à gambader gaiement sous mes yeux émerveillés. Ce qui change des klaxons et des pots d’échappement à plein nez.

Bref, il fait froid, mais voyons à présent, si vous le voulez bien, l’actualité brûlante ! Et hop, c’est parti pour une Revue du Monde !

*

Cliquez sur les images pour les agrandir

*

La Veggie Pride 2015

Ce week-end, c’était la Veggie Pride à Paris et c’était drôlement chouette. Au programme : grande marche, carnaval, Vegan Place géante (avec des gaufres véganes à tomber !), bal et, bien sûr, conférences ! J’ai eu l’honneur de participer à une table-ronde sur le thème ‘Qu’est-ce qu’être militant animaliste aujourd’hui ?’ aux côtés de Brigitte Gothière de l’association L214, Jean-Luc Zieger, co-fondateur de l’association Droit des animaux et président de la société Un Monde Vegan, et Agnès Billet, co-fondatrice de Hank Vegan Burger. Bientôt la vidéo en ligne !

*

*

Abattoirs made in France

La dernière enquête de L214 est difficile à regarder. Derrière les murs de l’abattoir d’Alès, veaux, vaches, moutons, chevaux, cochons agonisent chaque jour dans les plus grandes souffrances et la plus grande indifférence. Première victoire : le retentissement de cette vidéo, dont les images sont parues dans Paris Match et le Point, a permis la fermeture de l’abattoir le jour même. Il ne faudrait pourtant pas se leurrer : un abattoir ferme, mais les animaux souffriront ailleurs. Nous avons le pouvoir de changer cela. En changeant nos comportements alimentaires. En cessant de considérer les animaux comme des êtres que l’on peut exploiter à tout-va. En nous battant pour que soient reconnus leurs droits. Nous pouvons tous le faire, alors n’attendons pas !

*

12077272_1502695756690251_2146224148_n

*

Osons !

Alors, non seulement Nicolas Hulot est fan de ma couv’, mais en plus, il paraît qu’il a récemment fait passer une chouette vidéo qui m’a bien fait rire, accompagnée d’un non moins chouette appel à signer sans tarder. Adressé aux politiques et à la société civile dans son entier, ce manifeste nous rappelle que le futur de la planète se jouera, entre autre, lors de la COP21 qui se tiendra à Paris en décembre. Osons en finir avec les beaux discours dans le vent : agissons ! (et arrêtons de manger des animaux, tiens)

*

Ophélie Véron - Antigone21.com

*

Salon du Livre et de la Presse d’Ecologie

Si vous voulez me revoir bientôt, je serai samedi de 10h à 17h à La Bellevilloise à l’occasion du Salon du livre et de la Presse d’Ecologie, un chouette festival où vous pourrez écouter débats et conférences, participer à des ateliers et assister à des animations sur le thème ‘Il était une fois le climat…’ :

Je vous attends nombreux !

*

Pour aller plus loin :

*

  • L’animal que l’on [ne] mange [pas] : un petit article que j’ai récemment écrit sur la dissonance cognitive et les représentations médiatiques et artistiques des animaux. Enjoy !  (et, je sais, sur cette version, il est question de ‘Ligue de Protection des Cheveux’… bref). D’ailleurs, si vous voulez des illustrations de ce sujet, suivez sans attendre l’excellente page Facebook Je suis une pub spéciste !
  • Elle révolutionne l’éducation et propage le bonheur grâce à un stylo vert : vous voulez que votre enfant se sente encouragé et ait confiance en lui ? Alors, lâchez votre stylo rouge ! Au diable les fautes et les erreurs : on apprend avec enthousiasme et envie… grâce à un stylo vert.
  • ‘Jusqu’à ce qu’il se dissoude (Victor Hugo)’ : petit, vous n’étiez pas un grand fan de Bernard Pivot et on vous serinait avec l’exquise écriture des grands auteurs ? C’est le moment de prendre votre revanche ! Saviez-vous que Voltaire écrivait ‘philosofe’, que Camus ne connaissaient pas ses règles d’accord du subjonctif et que Stendhal était un champion des pléonasmes ? Découvrez vite cette avalanche de bourdes linguistiques et moquez-vous un peu d’eux, vous en avez bien le droit.
  • Dark Chocolate Quinoa Breakfast Bowl : une recette hyper chocolatée et quinoatée pour le petit-déjeuner, sur laquelle je salive copieusement depuis quelques jours… J’en veux !
  • Cuisine bio et végane à Paris : les cours de Melle Pigut, c’est reparti ! De nouveaux locaux dans le 12è, des ateliers le week-end, une super créatrice culinaire à votre service… Vous en rêviez ? Alors découvrez vite le programme et inscrivez-vous sans tarder !
  • Shaming vegans shame animals : une réflexion approfondie de Melanie Joy, auteur du célèbre concept de ‘carnisme’sur l’humiliation que certains véganes peuvent infliger à d’autres activistes et, plus généralement, sur la norme de la ‘perfection’ qui domine parfois nos milieux. Un article qui fait écho (en beaucoup mieux) à mon propre texte : Faut-il être parfait pour être engagé ?.

*

destinesia

*

Et sinon je lis… 

*

  • Je viens de lire : Des corps en silence, de Valentine Goby. Deux récits de femme, à un siècle d’écart. Deux histoires croisées, celle de Claire, mariée à un homme qu’elle quitte, et celle de Henriette Caillaux qui, en 1914, assassine Gaston Calmette, directeur du Figaro. Deux femmes qui refusent de faire taire leur corps, entre angoisse d’être finie et amertume de la trahison. Un très beau livre sur la fin du désir amoureux.
  • Je suis en train de lire : L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinagede Haruki Murakami (bon, en vrai, je viens aussi de le finir, mais comme j’avais commencé cet article il y a qqs jours…). L’histoire de cinq amis inséparables, Bleu, Rouge, Blanche, Noire et Tsukuru. Un jour, les quatre premiers annoncent à Tsukuru qu’ils ne veulent plus le revoir, jamais. Sans raison. Seize ans plus tard, Tsukuru décide de confronter le passé et comprendre ce qui a brisé le cercle. Un roman moins onirique que les précédents de Murakami, mais non moins beau et riche, écrit sur un mode mineur où références musicales et étrangeté s’accompagnent. Un roman qu’on lit d’une traite et qu’on regrette presque de déposer si vite une fois achevé.
  • Je vais lire : Underground, de Haruki Murakami. Je sais, encore un Murakami, mais je l’ai acheté en même temps que le précédent, trop contente de voir que je n’avais pas épuisé cet auteur prolixe. Non pas un roman cette fois, mais un livre d’entretiens et de réflexion autour de l’attentat le plus meurtrier jamais perpétué au Japon : l’attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo par la secte Aum, qui fit 12 morts et plus de 5500 blessés. Un livre qui, semble-t-il, fait écho aux thèmes chers à Murakami : l’étrangeté, la fragilité, la vaine quête d’absolu et les forces destructrices au sein de chacun de nous… Je vous en dis plus bientôt !

*

murakami-haruki-book-cover

*

*

Bon mois d’octobre !

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE <

Advertisements

39 réflexions sur “MA REVUE DU MONDE {OCTOBRE}

  1. Oui Oui Oui Murakami!!!!! 🙂
    et même à Toulouse il fait froid, j’ai décidé de ne pas encore allumer le chauffage, mais là, ça caille sévère à l’intérieur!!! Je vais me tourner vers minimalist baker pour me réconforter je crois!
    J’apprécie beaucoup cette revue du monde, j’y découvre toujours des pépites (de chocolat)(ahah)(le froid me fait disjoncter je crois)

    • Oh, merci ! j’ai toujours peur d’embêter tout le monde avec mes petites infos et mes liens bizarres 😉
      Et oui, Murakami, c’est toujours aussi chouette ! (avec ou sans chocolat !) ^^

  2. Les balades en forêt ça me fait peur et ça me déprime moi en automne, avec la reprise de la chasse. J’entends des coups de fusil toute la journée, c’est atroce ='(

    • J’ai la chance de vivre dans un coin où il n’y a pas de chasseurs (sûrement à cause des écuries, car le risque de blesser un cheval en forêt est trop grand). Malheureusement, je crois qu’il y a beaucoup de braconnage… 😦

  3. J’attendais patiemment de tes nouvelles, c’est un plaisir de découvrir ce que tu veux nous faire partager. Ce soir, 1er feu de cheminée à la maison, histoire de ne pas laisser s’installer la fraîcheur dans la maison.
    Les chasseurs ont pris le pouvoir sur nos campagnes et ont déjà tué 2 personnes dans ma région, deux personnes qui se baladaient simplement. Je n’ai même plus envie de commenter !
    Bon week end, bises, Carole

  4. Apparemment, les gaufres étaient vraiment top ^^ as-tu vu la bd de Insolente Veggie sur cette belle journée de Veggie pride ?

  5. Moi aussi la chasse me fait peur 😦
    Merci Ophélie. Je t’avoue que je n’ai pas pu aller plus loin que la vidéo à la 1ère lecture, me suis retrouvée en larmes 😦 Je n’arrive pas à comprendre comment on peut agir avec autant de cruauté… :’-(

    • Moi aussi, j’ai beaucoup (beaucoup) de mal à regarde ce genre de vidéos, mais elles me donnent également encore plus envie de me battre pour que les choses bougent. Il faut donner à voir cette réalité, car beaucoup trop de gens encore l’ignorent… ou choisissent de l’ignorer.

  6. Super article et plein d’infos utiles pour bien remplir le mois d’octobre ! J’ai eu du mal à regarder la vidéo des abattoirs jusqu’au bout mais c’est le genre d’images qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie pour comprendre l’horreur de la réalité de certains lieux. Merci de nous l’avoir faite parvenir.
    Sinon encore merci pour ton super blog, toute excitée à chaque fois qu’il y a un nouvel article ! 🙂

  7. p’tite joueuse va !!
    hier au moins 2 cms de neige sur la voiture avant de partir au boulot … j’en ai pleuré pffff
    mais ce soir tout est fondu et sec et il faisait 3 ° ♫♫♫
    la vie est belle non?? 😀
    des gros bisous ❤ ❤ ❤

  8. Alors voilà, je tournais autour du végétarianisme depuis un moment. La triste affaire d’Alès m’a fait sauter le pas. Plus d’animaux dans mon assiette, je ne veux pas être complice de ça.

  9. Juste pour te dire un grand bravo! Tu sembles avoir de la reconnaissance pour ton travail et tu le mérites amplement! Tu fais du super boulot et je suis ravie de voir que cela paye!

  10. Super revue! Merci. Aie une pensée pour moi quand tu liras Underground: la ligne Marunouchi, c’est ma ligne de métro (enfin, pas que la mienne évidemment)…

    • J’ai une pensée pour toi et, surtout, pour tous les Tokyoïtes qui ont vécu ces événements malheureux en 1995. A travers le récit de ce drame, Underground nous plonge vraiment dans les entrailles de la société japonaise et c’est très fort.

  11. Hummm le petit dej au quinoa il faut que je teste cette semaine 😉
    Bon je ne suis quand meme pas portée que sur les petits dej, parfois je me dis aussi que ce serai bien d’aller à paris de temps temps vu tout ce qu’il s’y passe….
    je vais rester positive et éviter de parler de ce se passe dans les abatoires, je suis bien inccapable de regarder ces images…

    Merci pour cette belle revue

  12. Bon, je vais avoir du mal a passer mon chemin sans commentaire par rapport aux abattoirs… En effet, j’en ai visité plusieurs ces deux dernières années (obligatoire pour devenir véto en Autriche, mais je ne le regrette pas, et honnêtement, ce n’est pas la raison de mon “presque-véganisme“). Et dans aucun je n’ai eu affaire aux problèmes cités, sauf l’étourdissement au CO2, que je critique depuis plus longtemps encore, car j’étais convaincue de manière assez intuitive que ca pouvait pas être tellement mieux que l’abatage en pleine conscience, mais qui vient presque a peine d’être prouvé douloureux avant la perte de conscience… et malheureusement, le temps que ca change, en pratique va encore durer, pour des raisons horriblement et bêtement économique… L’étourdissement aux chocs électrique (non présenté ici) marche remarquablement bien, la tige perforante aussi avec exception des cochons et de certains taureaux; dans les deux cas, il faut cependant que la personne soit vraiment bien formée et appliquée, ce qui n’est visiblement pas le cas ici. Bien sur, ne pas tuer l’animal serait mieux encore, mais malheureusement, notre société n’y est pas prete… Cela-dis, dans certaines conditions, je trouve tout a fait acceptable de tuer un animal pour le manger – et utiliser 100% de son corps, via la soupe, le cuir etc (ce pour quoi je ne me considère pas comme végane), mais c’est une autre histoire. Ce qui m’a fait passer de flexitarienne assez souple a presque complètement végane, c’est surtout les conditions d’élevage, que j’ai pu voir en détail aussi, et puis le climat et le problème des ressources alimentaires mal réparties dans le monde… Et puis le fait de trouver des solutions pour végétaliser facilement… merci Antigone!
    Mais ce qui m’a fait réagir, c’est aussi la demande et l’obtention de la fermeture de l’abattoir: oui, il fallait absolument que ces horreurs cessent immédiatement. Mais est-ce vraiment mieux dans l’abattoir ou sont amenés les animaux maintenant? Quel est le temps de transport supplémentaire imposé a ces pauvres betes? Par mon expérience, je suppose qu’ils irons dans un autre abattoir a quelques heures de route supplémentaires (ils auront peut-etre droit a une pause en cours de route en conséquence, mais une pause d’une qualité que nous ne voulons pas, car il est impossible de faire une vraie pause qui respecte tous les besoins des animaux sur ce genre de trajet), pour atterrir dans un abattoir déjà débordé, car d’autres abattoirs ont déjà fermé dans les environs pour des raisons économiques (c’est vrai dans le monde entier, mais j’ai fait un stage de 10 semaines dans les environs d’Alès, et je peux dire que si les propriétaires étaient furieux et désespérés de devoir amener les betes ou ils ont tout fait pour leur donner une vie digne de ce nom, ils ne voulaient pas nom plus leur infliger 5h de transport en plus pour les amener à l’abattoir suivant…). Alors seront ils mieux traités dans cet abattoir ou personne n’a déjà le temps d’étourdir correctement, de laisser entrer les animaux a leur rythme etc? Je pense que comme partout, il faudrait avant tout retourner a une échelle locale, de taille humaine et en laissant le temps de faire un travail propre… Et bien sur, réduire la consommation de produits animaux de tous, mais cela prendra plus de temps et d’efforts que d’assainir les abattoirs…

  13. Je passe devant un abattoirs tous les jours. Avec mes filles, puisque c’est le chemin de l’école.
    A chaque fois, j’ai la nausée…

    Hier, c’était la Foire Agricole dans notre village. Nous sommes allées acheter des figues, des potimarrons… Mes princesses (qui avaient sortie leur diadème Libéréééeeeee, délivrééééé !) sont montées sur un tracteur (« moi j’ai un champ de betteraves, maman !  » ; « à mon tour, il faut que j’aille dans mon champ de patates ! »), et elles ont vu des vaches, cochons, poules, lapins…
    « Maman, les ânes aussi, on les mange ? » « Heu, pas que je sache ! »
    Une vache tire un peu sur la chaine qui l’attache à la barrière (je ne sais même pas comment elle fait pour tenir 5 min en étant attachée aussi court), elle se prend une taloche. « Maman, j’ai peur… »
    Un peu plus loin, des poules entassées dans une cage, avec même pas assez de place au sol pour qu’elles tiennent debout les unes à côté des autres. « Elles font des œufs, maman ? » « Heu, elles font plutôt du poulet ! Elles sont là pour être vendue, pour être mangées ».
    « Il est tout doux, le mouton ! Il va mourir, maman ? » « C’est pour ça qu’il est là… »
    Réaction d’un vendeur (ou d’un passant ?) :
    « Non mais ça va pas ? Faut pas leur dire, aux enfants ! Ils vont être traumatisés ! Ils ne voudront plus manger de viande ! »
    « Maman, elle mange pas de viande. Et pas de lait non plus, parce que ça tue les veaux ».
    « Ah bon ? Et toi, tu bois du lait, j’espère ! » « Non, j’aime pas ça. Mais j’aime bien les yaourts. Je mange de la viande chez nounou, mais tu sais, le jambon c’est du cochon ! J’aime bien le jambon. Mais quand je serais grande, j’aimerais encore mieux les cochons que le jambon, alors j’enlèverais le jambon et je mangerais que le pain [du sandwich]. »
    Et bien je me suis fait traitée d’abrutie.
    « C’est qui, la brute ? » que j’ai répondu avant de tourner les talons.
    Gnngrrr. Pfff.

  14. J’ai eu la chance de participer à l’atelier de pâtisserie crue à la Bellevilloise ce week-end, et je suis ravie d’avoir fait ta connaissance « en vrai »!! 😀 Merci pour ces moments partagés et pour toutes les belles idées que tu diffuses et qui motivent à avancer toujours plus loin sur le chemin de l’écologie et du respect des animaux!

  15. Cette histoire de stylo vert, même si je la trouve top, fait mal à mon petit cœur de maîtresse. Non le stylo rouge n’est pas une fatalité et l’éducation-enseignement positif peut exister même dans l’éducation nationale. Dans ma classe de CP on travaille avec un crayon à papier et la maîtresse aime les enfants qui se trompent. Ce qui est important ce n’est pas l’erreur, c’est ce qu’elle nous permet d’apprendre. Ceci dit bravo, je garde l’idée et merci Antigone pour ce partage.

  16. Je t’admire pour tout ce que tu fais et transmets, avec brio et humilité… Tu sembles de plus en plus sollicitée et cela me réjouit de savoir que ce que tu as à dire et questionner intéresse de plus en plus de monde. Merci 💚 PS : il y a des coeurs coulant chocolat dans mon frigo qui attendent d’être démoulés… et je suis en train d’essayer de terminer mon article au sujet de ton chef d’oeuvre (enfin !) 😉

      • Merci beaucoup Natasha !
        Ah, vivent les jolies couleurs pour corriger les copies ! Moi, c’est toujours au crayon de papier (j’ai toujours tellement peur de faire une erreur !) 😉
        (désolé, je n’arrive plus à répondre à mes messages en ce moment… trop de choses à faire, je suis noyée ! J’essaierai de te répondre dès que ma tête flotte à nouveau hors de l’eau !)

  17. Oh je vois que nous partageons la même passion pour Haruki Murakami! Je lui ai donné mon âme le jour où l’on m’a offert et mis entre les mains Kafka sur le Rivage, un jour de pluie…Et comme toi, j’ai presque tout lu. Mais quelle joie quand malgré tout, je me dis que je suis loin d’avoir épuisé tous les mondes de Murakami et que la relecture me les laisse intacts. Je ne connaissais pas Underground mais le sujet m’intrigue autant qu’il m’intéresse. En lisant ton résumé, je ne peux m’empêcher de penser au dernier film de Miyazaki, Le vent se lève: le Japon vu sous un angle différent de l’habituel -pour nous autres occidentaux- et les notions d’absolu et d’éphémère très fortement questionnées. Des oeuvres précieuses pour comprendre et ressentir avec plus de justesse, je trouve.

    J’ai également beaucoup aimé l’article sur la correction au stylo vert, quelle idée formidable, même si parfois ce n’est pas forcément facile à appliquer…Notamment les dissertations ou ce genre de travaux écrits. Du coup pourquoi ne pas recourir au stylo vert et au stylo rouge, pensai-je… Même passé 15 ans ou le bac, un élève a besoin de sentir qu’il fait des choses bien, parfois. Enfin, je sais qu’en prépa, j’aimais beaucoup ce mode de correction chez certains professeur, ça me faisait du bien même si j’avais une note peu reluisante 🙂

    Merci pour cette sélection!

    • Oh oui, j’ai vu Le vent se lève ! Et je crois que je n’ai jamais autant pleuré pour un film… J’ai sangloté de la moitié à la fin, on a même dû faire des pauses et mon chéri voulait qu’on arrête de le regarder tout court au vu de mon état… Bref, c’est un film magnifique ! (et maintenant que j’ai bien avancé dans Underground, je peux ajouter que ce livre est très fort aussi, je te le conseille) 🙂

  18. bonjour et aussi un grand merci , que dis-je? mille mercis pour cette mine d’informations que recèle ton joli blog, un blog d’éveilleuse !!! une uranienne? en tous cas , une grande généreuse de nous transmettre tout cela avec douceur! mille bisous doux et très belle journée à toi , chère Antigone! martine de Nancy

  19. Bonsoir Ophelie
    Était ce bien toi sur France 2 ce soir dans l’émission de Michel Cimes ? Un chapitre sur les végétaliens ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s