CHRISTSTOLLEN – BRIOCHE DE NOËL ALLEMANDE AUX FRUITS SECS {vegan}

*

Christstollen végane (brioche allemande aux fruits secs) - Antigone XXI

*

Coucou mes poussins bleus !

Alors, pas trop de crise de foie cérébrale, à regarder toutes ces gourmandises défiler sous vos yeux liquéfiés et vos papilles en folie ? Non, pas encore ? Ça tombe bien, car ce n’est pas fini ! Après vous avoir présenté mes petits Linzer Plätzchen la semaine dernière, j’en rajoute une couche niveau gourmandise aujourd’hui avec mon Christstollen !

Cette fois-ci, prononcez d’abord [Christ] (comme Christ !) et ensuite ‘Stollen’ comme [Shto-lenn] en ouvrant bien le ‘o’ : pas de gros ‘o’ fermé façon circonflexe, ce n’est pas un ‘o’ de taupe ou de chaussette, s’il-vous-plaît, mais un petit ‘o’ du sud, bien léger et rapide, un ‘o’ de flop, de hop, de plop ! Et pas d’accent sur la finale non plus, c’est le ‘o’ qui est accentué, d’accord ? Pas besoin de se presser non plus : ça se prononce comme deux mots bien distincts.

J’habite dans le sud de l’Allemagne, à la frontière suisse, et dans ma région, c’est un peu comme en Auvergne : on chuinte. Les ‘s’ deviennent ‘ch’, les phrases se font chantantes, mais on n’hésite pas non plus à tourner en dérision l’accent suisse allemand, de l’autre côté de la ville, et leurs petits ‘Gruezi !’ (bonjour) ou leur ‘oder ?’ (ou bien ? – avec lequel toutes les phrases suisses semblent finir) qui sont, avouons-le, tout à fait mignons. Je rigole en douce, car c’est un peu l’hôpital qui se moque de la charité, mais je me prends à avoir la langue qui chuinte, moi aussi, au grand désespoir de Tistou qui tente de me faire oublier cette particularité régionale.

Je précise que je n’ai rien contre les Auvergnats, les Suisses Allemands, l’alémanique et tout ça… et que le Stollen, c’est super bon.

*

Christstollen végane (brioche allemande aux fruits secs) - Antigone XXI

*

Sitôt ce petit cours de phonétique non-conventionnelle achevé, je passe à l’étymologie et l’histoire du Stollen (vous n’êtes pas là juste pour manger, mais pour apprendre !). En deux mots, le Stollen, c’est un peu LA brioche allemande. C’est un gâteau très ancien (mon ami Wiki me souffle le XIVè siècle, mais il ne faut pas croire tout ce qu’il y a sur Wiki – qui se trompe sur le Christstollen, d’ailleurs) qu’on mange traditionnellement la veille de Noël.

Bien sûr, comme pour toutes les recettes traditionnelles où tout le monde semble devoir s’écrier aujourd’hui ‘Quoi ? Pas d’œufs / de fromage / de lait dans tes galettes / tes pâtes / ta pizza ? Ça va pas, non ?’, le Stollen initial était entièrement dépourvu de beurre, d’œufs, de lait et de tous les produits d’origine animale possibles (si, je vous jure, comme les galettes de sarrasin, les pâtes fraîches et la pizza – et c’est vrai, en plus). Tout juste de la farine, de l’eau, de l’huile, de la levure… Qu’est-ce que vous croyez ? Que ça courait les rues, le beurre et le fromage ? Ça coûtait cher, c’était rare, inhabituel… Bon, vous savez maintenant ce que vous pouvez répondre aux enquiquineurs de la prétendue tradition, qui vous broutent l’arrière-train avec leur exclamations courroucées à chaque fois que vous végétalisez un plat ‘traditionnel’.

Sinon, Stollen vient de l’ancien allemand Stollo, qui veut dire ‘soutien’ (ça c’est clair, ça soutient bien le corps). Si vous croyez que Stollen = Christstollen, vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude. C’est un peu comme si, en français, brioche = gâche = panettone = chinois = kouglof = baguette viennoise = pain au lait…. Des Stollen, il y en a des tas de variétés différentes : Mandelstollen (à l’amande), Marzipanstollen (au massepain), Mohnstollen (au pavot), Nussstollen (aux noix)…

… enfin, le Christstollen, le Stollen par excellence, qui est une brioche aux fruits secs et confits (sans oléagineux !), fourrée à la pâte d’amande et recouvert de sucre glace. 

*

Christstollen végane (brioche allemande aux fruits secs) - Antigone XXI

*

Ma version de Christstollen est bien plus éthique et saine que la version qui fleurit sur les tables allemandes en période de Noël : exit les cent cinquante œufs, les mottes de beurre, les kilos de sucre blanc et le lait de vache…

Place à un Stollen léger, à base de farine bise (vous pouvez opter pour de la farine blanche de base, T45 ou T55), légèrement sucré au sirop d’agave (il y a déjà tellement de fruits secs pour édulcorer), avec une pâte d’amande maison et de la purée d’amande blanche en remplacement du beurre (et des proportions de matière grasse divisées par trois ou quatre…). Je vous promets que, à côté de ça, le Panettone du supermarché fait vraiment pâle figure !..

*

~ Christstollen ~

Brioche de Noël aux fruits secs

*

Pour un Stollen 

*

Ingrédients

la base

  • 500 g. de farine de blé ou d’épeautre (bise ou blanche)
  • 20 g. de levure fraîche (=1/2 paquet – ou bien 10 g. de levure sèche, à diluer) 
  • 85 g. de sirop d’agave
  • 85 g. de purée d’amande blanche
  • 250 ml. de lait végétal (ici, soja)
  • le jus d’1/2 citron
  • 1/3 càc de sel
  • 1 càc d’épices à pain à Lebkuchen (voir ici) ou à pain d’épices
  • 1/4 càc de vanille

fruits secs (légèrement farinés)

  • 120 g. de raisins secs
  • 40 g. d’abricots secs coupés en dés
  • 40 g. de figues séchées coupées en dés
  • 40 g. d’oranges confites en dés
  • 40 g. de citrons confits en dés

pâte d’amande

  • 200 g. d’amandes en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de vanille
  • 50 g. de sirop d’agave
  • 1 càc d’eau
  • 1 càc de farine
  • 15 g. de sucre (blanc ou complet)
  • qqs gouttes d’extrait d’amande amère

glaçage 

  • 1 CàS d’huile de coco fondue
  • un peu de sucre glace (blanc ou complet)

*

Préparation :

  1. A la MAP ou au robot : délayez la levure dans l’eau tiède-chaude, déposez au fond de la cuve, ajoutez le reste des ingrédients de la base et mettez la MAP en mode pétrissage (2h). Placez les fruits secs dans le boîtier à suppléments ou bien mélangez-les à la pâte après 10-15 minutes de pétrissage (et avant la levée).
  2. A la main : déposez la farine dans un saladier, ajoutez le sel, les épices et la vanille. Faites tiédir le lait dans une petite casserole, délayez-y la levure. Après avoir fait un puits avec la farine, versez-y petit à petit le lait de soja, le sirop d’agave et la purée d’amande, puis le jus de citron. Pétrissez la pâte pendant 5-10 minutes environ jusqu’à ce qu’elle soit bien souple (ajoutez un peu de farine ou d’eau au besoin). Laissez reposer 2h au chaud, recouvert d’un torchon humide.
  3. Pendant la levée, préparez la pâte d’amande (ou achetez-en une toute faite) : mélangez l’ensemble des ingrédients de la pâte, roulez en boule et placez au frigo.
  4. Préchauffez votre four à 180°C.
  5. Une fois la pâte levée, décollez-la de la cuve ou du saladier.
  6. Roulez la pâte d’amande en un boudin de 3 cm de diamètre et environ 25 cm de longueur.
  7. Avec moule : placez la moitié de la pâte à Stollen dans un moule à Stollen (ou un moule à cake, voire rien du tout, cf. étape 9 : ça marche aussi très bien). Placez dessus le boudin de pâte d’amande. Ajoutez la seconde moitié de pâte, de sorte à bien recouvrir la pâte d’amande.
  8. Placez le moule à l’envers sur la plaque (la pâte doit être au contact de la plaque et non la tête en haut) et enfournez pour 25 minutes. Retirez le moule et poursuivez la cuisson 15 minutes.
  9. Sans moule : placez la pâte à Stollen sur un plan de travail fariné et étalez-la en rectangle de 25×20 cm. Déposez le boudin d’amande au centre et repliez les côtés de pâte l’un sur l’autre comme un portefeuille.
  10. Placez votre futur Stollen sur une plaque et enfournez 40 minutes environ.
  11. Tous les cas : A la sortie du four, badigeonnez votre Stollen d’huile de coco fondue, puis saupoudrez le tout de sucre glace. C’est prêt !

*

Christstollen végane (brioche allemande aux fruits secs) - Antigone XXI

*

Bon, pas de panique, mes cocos ! Je sais, la liste des ingrédients à l’air longue comme un bras, mais en fait, ce sont des ingrédients faciles à trouver, surtout en magasin bio, et vous pouvez toujours remplacer la pâte d’amande maison par une pâte d’amande du commerce (à la couleur plus claire, car faite à base d’amandes blanches). La préparation a l’air un peu longue, mais c’est surtout parce que j’ai donné les indications complètes : avec ou sans machine à pain ou robot, avec ou sans moule… En fait, honnêtement, si vous avez déjà fait du pain ou de la brioche maison, vous allez voir, c’est facile comme tout ! Et sinon, c’est l’occasion d’apprendre ! 😛

Ce Christstollen est meilleur le jour même, mais vous pouvez le conserver 2-3 jours (ce sera plus sec) dans du papier aluminium ou un sac de tissu (comme je n’utilise pas de papier alu, j’ai opté pour la seconde option, mais je crois que ça sèche plus vite quand même).

Option gourmande : mettez à tremper vos fruits secs dans du rhum quelques heures (ou jours !) avant de les incorporer à la pâte. Stupre assuré !

*

Dites, vous aimez mon Stollen ? 🙂

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

85 réflexions sur “CHRISTSTOLLEN – BRIOCHE DE NOËL ALLEMANDE AUX FRUITS SECS {vegan}

  1. Tu me mets des étoiles plein les yeux, tu sais ça ? Si j’aime ton Stollen ? Mais je l’adore ! il ne me manque pas grand chose mais je dois (d’abord?) préparer tes petits Linzer Plätzchen. Va falloir que je fasse un choix ce week-end, ça va être dur =P je pense que celui qui nécessite que je ramène le moins d’ingrédients dans ma valise gagnera… mais ce ne sera que partie remise !
    Merci, merci, merci pour cette recette, j’adore tellement cette gourmandise de décembre ❤

    Des bisous Ophélie, il est gâté ton amoureux d'avoir une as de la cuisine comme toi 😉

    PS: tu différencies massepain de pâte d'amandes ?

      • Merci Emi, c’est adorable ! ❤
        Et, tu sais, tu peux tout faire à la fois ! Ces derniers week-ends, j'avais les mains dans la farine et c'était toujours Christstollen ET Plätzchen ! 😉
        Alors, normalement, le massepain contient, non seulement des amandes et du sucre, mais aussi du blanc d’œuf… Mais en fait, en Allemagne, le Marzipan, c'est de la pâte d'amande 'normale' : j'ai traduit ici par 'massepain' car le mot est proche et je n'ai pas réfléchi (et parce qu'il y avait déjà amande dans la phrase, je n'aime pas les répétitions… 😛 ) mais c'est bien de la pâte d'amande sans œuf ! A la différence du Christstollen, la pâte d'amande est répartie en spirale dans le Marzipanstollen, et puis, il n'y a pas de fruits secs ni de fruits confits normalement…

  2. chic, chic, chic !!!
    je ferais et te mettrai une photo!! Afaféfur !!
    et … non!! on ne chuinte pas en Auvergne …
    on met juste des Y partout (genre t’as qu’à Y poser, donnes Y à manger, tu vois?? ) 😀
    et les O ben… on les prononce O tout court ! chaussette, aujourd’hui, capot eau = O épicé tout !!
    mais, ça, ça dépend aussi des coins d’Auvergne …… bref !!! c’est compliqué !! 😀
    alors tu penses bien que ton christstollen…. facile la prononciation !! 😀 😀
    merci pour cette belle recette !! :* :*

  3. Oui oui oui! je l’aime ton stollen!!
    Je n’en n’ai jamais mangé à vrai dire, mais rien qu’avec tes photos et ta recette, j’ai l’impression de sentir son odeur dans ma cuisine 🙂
    bonne soirée Ophélie!

  4. Ohlala ! Tu lis dans mes pensées Ophélie !
    Il faut d’abord que je te dise que je suis en « wwoofing Mamie » (^^) en ce moment, et que, tradition alsacienne oblige, nous sommes en plein dans les « Bredele », petites biscuits de Noël qui sont évidemment très proches de ceux qu’on fait en Allemagne. 🙂 Et donc c’est très semblable aux recettes que tu nous proposes en ce moment !! à la différence près que ma grand-mère étant ma grand-mère et qu’elle a déjà fait l’effort de passer au sans lait ni gluten pour la moitié des biscuits, elle n’est toutefois pas versée dans le végéta*isme et il y a énormément d’œufs et de beurre .. sniff
    Mais, je sais bien que lorsque ce sera mon tour de les faire en quantité (parce qu’on fait en fait en ce moment 10 sortes différentes, à raison de 2 boîtes en fer de 1kg par sorte !!!), je m’inspirerai tout à fait volontiers de tes recettes 🙂
    Et donc cet après midi, après une fournée éreintante de Schwabenbrotchen (ou schwowebredele), je feuilletais le livre de recette de ma Mamie, et regardais (ou bavais..) avec envie devant un… Christstollen !! Mais, j’ai ensuite vite déchanté en voyant les ingrédients et je me demandais comment « aménager » cette recette. Et voila que ton article arriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiive !!! 😀
    Alors 1000 merci ! Je vais le faire DES QUE POSSIBLE !
    Et figure toi que cette après-midi, nous avons aussi préparé la pâte pour demain des « confitures » (qui ne sont autres que des Linzerplätchen !) 🙂 La seule différence, c’est que pour faire durer la conservation, nous assemblons les biscuits et la confiture avant la cuisson. Mais, comme me le répète ma grand-mère depuis que nous avons commencé les Bredele, pour une recette il y a autant de variantes que de cuisinières/cuisiniers alors bon.. 😉
    Voilà, alors à quand un kougelhopf vegan ? 🙂
    Porte te toi bien et je me réjouis de goûter cette recette au plus vite !

    Maud

    • Oh, ton évocation des recettes de ta grand-mère est tellement jolie et touchante ! ❤ (même avec des œufs et du beurre, allez, je le reconnais… 😉 – d'ailleurs, si elle supprime le lait, pourquoi pas le beurre ?)
      Intéressant l'idée de cuire la confiture en même temps : c'est vrai que ça doit aider à la conservation, mais ça ne change pas trop de couleur ? (avec mon talent au four, je suis sûre que mes confitures deviendraient toutes noires !)
      Et c'est vrai, le Gugelhupf (il y a mille orthographes de ce mot !), on en voit aussi dans le sud de l'Allemagne, pas juste en Alsace-Lorraine ! C'est peut-être un peu moins populaire que le Christstollen ici, mais il faudra que je m'y essaie sans faute !
      A bientôt Maud et merci pour tout ! 🙂

      • pour la confiture c’est vrai qu’elle change un peu de couleur à la cuisson, elle (re) caramélise en quelque sorte, mais elle ne devient pas noire ! ^^ On utilise la plupart du temps des confitures acidulées comme groseille ou cassis, c’est super bon avec le biscuit une fois cuit !
        Pour le Kougelhopf (c’est vrai qu’il y a tellement d’orthographes différentes !), je veux bien être la « gouteuse » officielle de tes essais culinaires 😉
        Ma grand-mère, quant à elle, ne veut pas s’essayer (uniquement pour le Kougelhopf) à une autre liste d’ingrédients que celle qu’elle connait : farine, levure, lait (de vache), beurre, oeufs, amandes, et raisins secs. « Le Kouhelhopf, m’a t-elle dit, c’est sacré !! » sniff.. :p

        • ah ! et pour ceux qu’une recette sans gluten de tes biscuits (pas Christstollen, hein, ça ça doit être un peu plus difficile à faire sans gluten !) intéresse, pour 250g de farine le mélange suivant : 100g farine de riz, 60g farine de Châtaigne, 50g farine de millet et 40 farine de maïs, est plus que satisfaisant 🙂
          Et pour 200g, comme pour tes Linzerplätchen, prendre les même doses sans les 40g de farine de maïs.
          voilà ! en espérant que ça peut aider 🙂
          (je vais copier coller ce commentaire sur la recette des Linzer)
          à bientôt Ophélie !

  5. Outre la longue liste d’ingrédients qui me fait froid dans le dos (comment stocker tout cas dans ma mini cuisine ???), c’est le côté brioche qui m’effraie : je n’ai pour l’instant pas réussi une seule fois une pâte levée, que ce soit pain, brioche ou quoi que ce soit du même genre…
    Et je ne sais pas pourquoi elles ne veulent pas lever mes pâtes !
    Du coup ça a l’air bon, mais j’hésite, je sais pas si j’en suis capable (et si j’arriverai à tout manger toute seule !).
    A voir, je me le garde dans un coin de la tête et je reviendrai te dire ce que ça a donné quand j’aurai essayé 🙂

    • Je te promets : la liste n’est pas si longue ! Mets en tas les fruits secs (ou remplace les figues et abricots par des raisins) et remplace la pâte d’amande maison par une du commerce… et tu verras, c’est juste un peu comme un pain sucré, tout simple à faire ! 🙂
      Pour la pâte, il faut surtout bien pétrir au préalable et une température de levée soit assez chaude (25°C c’est parfait). Je te conseille la levure fraîche, comme ici, c’est idéal pour ne pas se tromper et bien tout faire lever (on peut connaître des ratés avec la levure sèche) ! Après, j’avoue, la MAP est bien pratique… 😉

      • Perso, j’utilise du levain déshydraté, je trouve que ça ne donne pas de gout au pain, contrairement à la levure déshydratée, et ça se conserve mieux que la levure fraiche.
        Ca se trouve en biocoop au rayon des farines.

  6. Ce matin justement au magasin bio avec ma maman j’ai acheté de la pâte d’amandes en me disant qu’il allait falloir farfouiller ( =galérer) sur la toile pour trouver une version végane du stollen, cette brioche qui me fait saliver depuis que quelques jours que les décorations de Noël sont en place dans les rues et un peu partout… 🙂 Ta recette a l’air très simple, et les ingrédients faciles à trouver (je crois même que j’ai tout dans mes placards !) Merci Ophélie !
    Bisous

  7. IL a l’air bon ton gâteau. Et je suis d’humeur joyeuse ce soir. Encore plus en le voyant. En revanche che po vrai que les auvergnats chuintent , d’où cha chort chatte hichtoire? Tu as trop lu Astérix …

  8. Ah oui ma douce Ophélie je l’aime ton Stollen !!! Comme j’aime l’Allemagne et sa langue, ses coutumes et sa rigueur que j’aimerais trouver chez nous !! Et je vais enfin pouvoir en faire un car je n’avais pas de version vegane !!! Yes, yes !! Merci ma douce ! Je te dirai si je l’ai réussi !! Demain je passe par biocoop et mercredi en principe on devrait chuinter en allemand dans la maison en pensant à toi !!! Je vais en profiter pour tester la pâte d’amande maison : à mon avis ça n’a rien à voir avec ce qu’on trouve !!! Je t’embrasse ma belle et merci !

    • Pour une pâte d’amande encore plus gourmande : ne pas hésiter à faire rôtir à sec les amandes au four 15 min (à 150°C) ! C’est un peu comme de la purée d’amande… totalement addictif ! 🙂

  9. Oh oui il a l’air pas mal du tout ton Stollen ! Et je dois pourtant t’avouer que ça n’était pas gagné… Quand j’ai vu ta recette, je me suis d’abord dit « oh non des fruits confits et de la pâte d’amande… beurk, c’est pas ma tasse de thé »… mais bon comme j’aime ton écriture et tes textes au-delà de tes recettes, je me suis quand même lancée dans la lecture de ton article. Et là je dois dire que tu m’as eue !!! Oui oui, il fait vraiment envie ce Stollen tout léger et aux bons ingrédients. Donc je risque même d’essayer un de ces quatre. (au passage j’ai fait ce week-end ta célèbre Choconette…. le goût est pas mal du tout !!!!! et ça a bien plu, par contre j’ai une petite réticence sur la consistance, que je trouve pas assez fluide)

    • Les astuces pour une Choconette plus fluide :
      1. un bon blender (ça aide !)
      2. des dattes bien tendres
      3. une purée de noisette assez liquide
      4. un peu plus d’eau ou de lait !
      🙂

  10. Oh ça a l’air délicieux!Mais dis moi,comment fais tu pour être si belle et svelte en mangeant tant? J’ai 15 ans et je suis compulsive aux calories et j’aimerais vraiment, mais vraiment m’en libérer…
    Gros bisous

    • Euh… je ne mange pas que des Stollen à longueur de journée, tu sais ! 🙂
      Je mange aussi beaucoup, beaucoup de fruits et légumes, des aliments complets, et des bons gras (huiles végétales, oléagineux, avocats…) qui m’aident à être à satiété et ne pas avoir de ‘cravings’ pour des aliments sucrés, industriels et ‘vides’.
      Je te conseille surtout, si cela t’est possible, d’être bien entourée et de trouver un professionnel à qui parler et qui pourra t’aider. Et je te souhaite plein de confiance et de courage ❤

  11. J’aurais pu arrêter ma lecture avant que tu ne te lances dans la recette et je ne serais pas restée sur ma faim, tant tes mots (et tes photos!) à eux seuls me régalent! Merci pour cette jolie dose d’humour et de bonne humeur matinale! Et pour la recette bien sûr 🙂

  12. Ce qui est bien avec toi Ophélie, c’est qu’on se régale en se cultivant 🙂 merci pour la prononciation, l’histoire, le savoir-faire et par dessus tout le ton enjoué que tu emploies pour faire de ce blog un enchantement !
    Bonne suite de préparation de Noël 😉

  13. Que ça me tente drôlement ton histoire ! C’est vrai que ça n’a pas l’air plus compliqué qu’une pâte a brioche. Je sais que les épices doivent avoir une place importante, mais … Sinon on n’aime pas la cannelle ni la cardamome, on peut faire un mélange genre muscade, vanille, girofle ? Ou peut être juste un peu d’amande amère ?

    • Oui, bien sûr, n’hésite pas à l’adapter à tes goûts ! Un peu de vanille et ce sera déjà très, très bon ! 🙂
      Et c’est vraiment comme une brioche… avec juste quelques fruits secs et de la pâte d’amande en plus !

  14. Alors là je suis bluffée ! un Christstollen vegan , et en plus j’apprends qu’il était à la base vegan.
    J’habite aussi en Allemagne depuis des années, j’avoue qu’en regardant le Stollen pour la toute première fois je ne me suis pas jetée dessus. Nan mais c’est quoi ce gâteau à la forme bizarre , recouvert d’un tas de sucre en poudre, et qui pese une tonne ?? ( parce que la chose est vraiment lourde et compacte). Rien de bien leger ni de très fin, quoi . Et comme il y en as partout en Allemagne autour de Noël et que je suis bien curieuse niveau papilles, j’en ai rapidement acheté un. Et vu la joie de mon homme en le retrouvant dans la cuisine je me suis dit qu’il y avait forcement un truc avec ce gâteau. Et oui en fait c’est une tuerie. un pur délice, une bombe. Un goût assez fin et délicieux. Nature, au Marzipan, au Pavot, sous toutes ses formes c’est un pur délice. Je ne suis pas vegane donc j’ai toujours gouté le Stollen au beurre. Je vais essayé ta recette au plus vite, le résultat en image est magnifique. Liebe Grüsse aus Berlin 🙂

  15. Bonjour,

    merci bcp pour la recette, pour la version vegan sans gluten, tu conseilles quoi pour remplacer la farine de blé ? Un mélange ?
    Super blog et merci pour toutes ces recettes

    • Honnêtement, je ne me risquerai pas à tenter une dégluténisation d’une brioche (comme c’est la pâte de base du Stollen). Ou du moins, je sens que ça demanderait beaucoup de travail pour obtenir une texture un tant soit peu similaire. Le pain, certes, ça se fait bien mais la brioche, ça devient tout de suite plutôt une sorte de gâteau…
      Il faudra que je m’entraîne pour proposer ici une brioche sans gluten qui se tienne ! 🙂
      Mais tu peux quand même essayer : il faudra en revanche forcer un peu sur la fécule, car c’est ce qui donnera le côté filant de la pâte. Peut-être 1/3 fécule + 1/3 poudre d’amande + 1/3 mélange de farine de pois chiche et de riz blanc ?

      • J’essayerai ! Merci, il me semble avoir vu une recette sans gluten de stollen mais avec des produits laitiers ! En tout cas j’en ai manger sans gluten et vegan a Munich et c’était pas mal ! Je te tiens au courant du résultat

  16. Ah ben voilà absorbée par ton humour et alléchée par ta recette j’ai faillit inventer le dahl lentille épinard caramélisé!!!! c’était temps!!!!!!
    bon c’est sûr j’essaye et je te dis

  17. Alors moi, je suis conquise…
    Le Christsollen, c’est donc cette brioche que mon papa ramène chaque année et que je trouve absolument délicieuse ! (J’avoue que j’avais tendance, dans une autre vie, à y rajouter une grosse couche de Nutebeurk…)
    C’est décidé, cette année, je tente ta recette ! Peut-être même que je la ferai pour le lendemain du réveillon, où d’habitude les croissants au beurre côtoient les brioches aux oeufs, et où j’ai bien l’intention de faire bombance moi aussi.
    Miam devant l’éternel. ❤

  18. OMG! Merci pour cette recette de Christollen qui est définitivement un de mes desserts préférées lors de l’hiver! *^* J’ai hâte de tester ta recette en tout cas et de la faire déguster à mon entourage 🙂

  19. Moi aussi je suis dans l’adoration de ces photos et j’ai hâte de pouvoir tester la recette (quitte à le faire après le fêtes, mais je veux absolument le gouter!).
    Je te rejoins sur le fait que les recettes anciennes étaient souvent naturellement véganes ou presque… la pizza (je viens de Naples) était à l’origine « marinara », avec tomate, ail et origan uniquement, et ce matin j’ai découvert qu’un autre petit gâteau très tipique de Noël qui se fait au sud de l’Italie, le mostacciolo (ou mustacciolo), est végan aussi! C’est un biscuit épicé (clou de girofle, noix muscade, zeste et jus d’orange, cacao) et recouvert de chocolat noir qui, je trouve, ressemble beaucoup à certains biscuits de Noël allemands… il y a de la compote de pommes dedans, on dirait qu’ils cherchaient à remplacer les oeufs déjà à l’époque? 😉
    Ici la recette en italien (ce n’est pas mon blog, hein), je vais également tester dès que possible…
    http://aaaaccademiaaffamatiaffannati.blogspot.it/2007/12/mostaccioli.html
    Il y aussi d’autres biscuits de Noël très tipiques du Noël napolitain, les susamielli, en forme de « S », qui sont végans hormis le miel… à savoir s’il peut exister du miel « éthique »? Sur ce sujet je n’ai pas encore su bien me renseigner.
    Merci encore pour cette recette!

    • Oh, c’est amusant, on dirait des petits Lebkuchen ! (recette qui devrait très bientôt faire son apparition ici, mais chut !..) 😉
      Ah, Naples et ses douceurs… Tu me fais rêver, avec cette évocation de pizza et de petits biscuits de Noël…
      Miel éthique (?), d’ailleurs, vaste sujet… Que j’aimerais traiter depuis longtemps ici… Bientôt j’espère ! 🙂

      • ah, super, encore bien de choses intéressantes à venir sur ce blog que je visites de plus en plus souvent… A bientôt alors… a presto!
        (et sinon, la photo est trompeuse… les mustaccioli ne sont pas si petits que ça! Comme tout gâteau napolitain d’ailleurs… ce sont des gens de fort appétit! 🙂 Enfin, je ne sais pas quelle taille fait un lebkuchen en même temps…)

  20. Haha, j’aiiiiime tes cours de phonétique allemande ! 😉 Tu m’as fait tellement rire avec tes ‘oder’ ! S’il y a bien un truc qui m’a marquée lors de mes séjours en Allemagne, c’est les oder à chaque fin de phrase, au début je ne comprenais RIEN, je te jure, je ne voyais pas pourquoi on disait ‘ou’ tout le temps, et surtout à la fin d’une phrase… (mais on s’y habitue, tout compte fait)(et je te rassure, il n’y a pas que dans le sud de l’Allemagne ou en Suisse, ils disent aussi ça vers Essen et encore plus au Nord 😉 ) Sinon, il y avait autre chose que je ne comprenais pas, c’est le ‘guken’ qu’ils emploient tout le temps (Guck mal ! 🙂 ) et en plus ils prononcent ça ‘kuken’, alors j’avais beau chercher ‘kuken’ dans le dico, je ne trouvais pas… Donc je ne comprenais jamais ce qu’ils me disaient (et vu qu’ils le disent très souvent, je ne comprenais pas grand chose en fait 😛 ). Mais sinon, j’adooooore l’Allemagne ! ❤
    bon, alors parlons de ton Stollen : maiscestquoicettetuerie ? Il faut trop que j'essaye, 'juste' pour voir s'il est meilleur que celui du collège (tu crois que c'est valable, comme excuse? 😉 ). Non, mais sans rire, je le fais dès que je rentre, à moi le Stollen-tuerie !

    See you ! 🙂

      • 😀 Ha ha ha ! Tu viens de me faire tellement rire, Gaëlle. ! ‘Kuken’, c’est tellement mignon ! Je te rassure, j’ai parfois du mal encore à comprendre les gens ici… Oh la la, la concierge qui parle en patois, je ne pige pas un mot ! Enfin si, je comprends les ‘oder’ et les ‘genau’ qui ponctuent ses phrases ! Mais sinon, je réponds par des grands sourires et je hoche beaucoup de la tête – et ça va, elle est tellement bavarde qu’elle ne fais pas attention si elle est la seule à parler ou non…
        Merci de tes compliments sur mon petit Stollen à ma sauce ! Oh, je suis sûre qu’il aura un goût un peu moins riche et un peu moins sucré que le Stollen sacré du collège, mais j’espère que tu l’aimeras bien quand même ! 😉

        • Ha ha ! 😀 là, c’est toi qui m’as fait trop rire ! Le patois, je n’ose même pas imaginer… Comme j’étais tout le temps avec des personnes de mon âge, je n’y avais pas trop affaire, mais je me souviens d’un monsieur au musée une fois qui m’avait parlé dans je ne sais quel patois, je n’avais rien compris du tout, malgré mes nombreux « euh… können Sie bitte wiederholen ? » Alors avoir ça tous les jours, je n’imagine même pas, comme je te plains !

          Sinon, pour le ‘kuken’, comme je suis un peu psychorigide de la compréhension, je cherchais frénétiquement tous les soirs dans le dico un mot qui pouvait s’en rapprocher, mais je n’avais pas trouvé. Alors quand la prof l’a employé en cours une fois en le prononçant à la française et dou-ce-ment, ça a été la révélation du siècle ! Mais eux ne doivent pas être mieux avec nos ‘enfaîte’, ‘tuvoi’ et ‘ptêtr’ 😉

          Et je suis absolument certaine que ton Stollen sera aussi bon, voire meilleur, que celui du collège !!

  21. et ben moi j’ai déjà fait le Stollen traditionnel plein de beurre qu’une correspondante de ma fille nous a fait découvrir,c’est excellent ,néanmoins je vais tester ta recette végan à la demande d’une de mes filles végétalienne pour ce Noël et je te dirai…

  22. Alors là tu m’apprends plein de choses! Je faisais souvent des Stollen sans différencier Christ/Mandel/allesgutStollen!! J’avoue même que je faisais plutôt une version MetstoutcequiyadansleplacardStollen, FinislessachetsdefruitssecsStollen, VidestockStollen, avec des raisins, des fruits confits, des noix, des pignons, et FaistoiplaizStollen.
    Oh je demande pardon à toute l’Allemagne pour avoir été une bordéliseuse du Stollen auprès de mes proches!
    Alors pour me rattraper, je vais tester ta version puriste. (Je suis obligée, vois-tu. Pour me faire pardonner de tout un Peuple.)
    Ton Stollen est joli comme tout, bien replet, et en tant que fan absolue d’amande, je dois avouer que ce cœur brun a l’air bien bien engageant, pour ne pas dire indécent de tentation!
    Merci mille fois ô Ophélie MasterStollen (oder)! (Moi c’était plutôt les ‘genau’ à tout bout de phrase qui m’amusaient :))

    • Ha ha, j’adore le Videstockstollen et le Faistoiplaizstollen ! 😀 je suis sûre qu’ils auraient un succès fou ici ! (enfin, mon beau-père risque surtout de ne pas comprendre… Les Français sont nettement plus portés sur les calembours que les Allemands !)
      Ah oui, genau, c’est d’ailleurs l’un des premiers mots que j’ai appris ici, c’est dire ! Ça et ‘gerne!’ Qui est très populaire dans ma région.
      Mais ne t’inquiète pas, tu peux faire tous les Stollen de non-puriste que tu veux ! Je suis sûre qu’avec des oléagineux façon Früchtebrot, c’est délicieux d’ailleurs ! Et avec des pignons… Je n’ose imaginer ! 🙂 ❤

  23. Ces recettes me laissent toujours rêveuse ! Je suis tellement dégoutée de ne pas avoir de magasins bio à moins de 30 min en voiture de chez moi. J’espère qu’il y en aura un plus proche quand j’aurai déménagé ! Merci pour ton partage en tout cas ^^

  24. Je ne suis pas fana de l’amande et encore moins de la pâte d’amande aller savoir pourquoi.. après plusieurs tentatives sur l’amande rien n’y fait c’est vraiment plus fort que moi.
    Donc ma petite option dans cette recette..je mets de la purée de noisettes et quelques noisettes torréfiées concassées a la préparation. Ensuite fruits secs mis dans le rhum et beaucoup d’épices.
    Cela est faisable?? Merci pour ton partage Miss.

  25. Super recette que je me suis empressée d’essayer ce matin meme. Je suis assez contente du résultat, bien que je la trouve un peu trop sucrée. J’ai qques interrogations : je cuisine avec de la farine de petit épeautre et j’ai du mal à faire lever la pâte. Aurais tu une astuce ? Peut on réduire la quantité de sirop d’agave sans que cela nuise à la recette ?
    Sinon merci mille fois pour toutes ces recettes de Noël qui me font retrouver le plaisir de préparer les noel !

    • Euh… Ne pas utiliser du petit épeautre ? 😉
      Sans rire, c’est une céréale qui contient très peu de gluten, donc difficile que la pâte lève si on ne la mélange pas au moins avec une farine plus riche en gluten (blé ou – grand – épeautre). Ça passe dans une pâte à tarte sans souci, relativement bien dans du pain (en combinaison) mais pour une brioche, où on a besoin d’une pâte qui lève bien pour une mie tendre, aérée et filante, je recommande vraiment de rester sur une base simple de farine de blé ou d’épeautre (mais pas petit, attention !).
      Pour le sirop d’agave, pas de souci pour diminuer. Il faudra juste légèrement ajuster les portions liquides / solides en fonction.
      J’espère que la seconde tentative sera mieux réussie ! 🙂

  26. Je vais tenter cela vendredi mais j’ai une petite question d’inculte : comment prépare-t-on la purée d’amande ? A moins qu’elle ne s’achète ???
    Merci pour ces bonnes idées, je ne suis pas du vegan ou autre mais ca me fait drôlement envie…comme les petits coeurs…

  27. Cette recette me tente bien!
    Pour realiser un sachet d’epices à Lebkuchen, est-il possible de savoir qu’elles sont les quantites de zeste d’orange, zeste de citron, cannelle, clou de girofle, étoile d’anis, gingembre, muscade, cardamome?
    Merci pour cette recette.

    • Si je n’ai pas précisé, c’est que des portions à peu près égales font très bien l’affaire ! Peut-être y aller un tout petit peu plus mollo sur le clou de girofle et l’anis, car ils peuvent facilement dominer, mais sinon, les mêmes quantités à chaque fois ! 🙂

  28. Hello!
    Végétalienne depuis peu (quelques mois), mais lectrice de ton blog depuis mes débuts dans le végétarisme, voilà que tu postes L’Article (je compte offrir des petits stollen à ma famille pour Noël). Je vais suivre ta recette : tes créations sont magnifiques!
    Tu habites où exactement ? je viens du sud de l’Alsace, à la frontière avec la Suisse et l’Allemagne (on chuinte aussi vers chez moi ;)). Je lirai également tes autres recettes de Noël régionales : ça conforte dans l’idée que oui, on peut vivre dans cette région, apprécier ses recettes, tout en mangeant vegan…
    Merci pour tes articles et tes partages, tu inspires à emprunter la voie du végétal!
    Scheneer dàg,

    Emily

    • Si tu es du côté alsacien, j’habite de l’autre côté de la forêt noire, au bord du lac de Constance ! Mais ça chuinte pas tant que ça vers chez toi, non ? Ça chante, je trouve plutôt… 🙂
      Merci à toi en tout cas et bon courage sur le chemin du végétalisme ! J’espère surtout que tu feras des émules dans ta famille ! 😉

  29. Bonjour Antigone, testé ton christstollen aujourd’hui et approuvé par les convives VG et non -VG en ce jour de Noël! Merci, grâce à toi je retrouve cette saveur alsacienne en cruelty-free!

  30. Chez moi on adore tellement ton christstollen qu’on me le réclame chaque année! « Ok, tu viens à Noël, mais pas sans ton gâteau allemand imprononçable! » Merci pour la recette!!

  31. bonjour
    merci pour cette recette, pouvez-vous me dire l’équivalence du sirop d’agave en sucre complet
    merci
    passez de bonnes fêtes

  32. Ping : Anonyme

  33. Ping : VEGAN WINTER BOWLS | Antigone XXI

  34. ho que oui
    si vous pouviez nous donner les autres, pavot, noix, amande sous cette forme végan à moins que l’on puisse utiliser la même pâte , mais quelles seraient les quantités de chacun des ingrédients ?

    je note que l’on peut utiliser de l’huile neutre à la place de la purée d’amande mais est ce la même quantité ?
    en attendant merci
    j’ai appris les différents stollen

  35. Une merveiiiiiilllllleeee ! Premier stollen que je fais, premier stollen vegan que je mange, et c’était le meilleur que j’ai jamais mangé. Je suis trop trop contente !
    Dis tu aurais des idées pour une pâte vegan de l’apfelstrudel ?
    Merci pour ton superbe blog en tout cas,
    Hélène

  36. « le Stollen initial était entièrement dépourvu de beurre, d’œufs, de lait et de tous les produits d’origine animale possibles (si, je vous jure, comme les galettes de … »
    Bonjour,
    Serait il possible que ce soit pour une raison religieuse ? L’Avent est comme le Carême à savoir une période de jeûne et la veille de Noël, particulièrement, les chretiens privilégient les repas dits « maigres ». Mais ça c’était avant …

    • Très bonne question, je suis justement en train de lire un livre qui traite – entre autre – de cela ! A priori, je ne pensais pas que le Stollen ou ce genre de desserts étaient conçus comme repas ‘maigres’, mais plutôt qu’ils étaient naturellement sans œufs ni produits laitiers pour des raisons de rareté / coût des produits. Pourtant, c’est vrai, l’Avent est une période d’ascèse, donc il est possible qu’à l’origine, ils aient été végétaliens pour des raisons religieuses… Ca vaudrait le coût de faire une vraie recherche sur cette question !

  37. J’aurais une question, A partir de quand est-ce que le christstollen arrive en Allemagne (à partir décembre, novembre…) ?
    Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s