SEA, SURF, SUN… AND SUMMER FRUIT PORRIDGE {vegan}

*

Porridge aux fruits vegan (délicieux !) - Antigone XXI

*

En ce moment, le temps me file entre les doigts et c’est à peine si j’ai le temps de venir vous faire un petit coucou ici ou là. Je déserte un peu mon blog à l’approche de l’été qui, chez moi, ne semble pas prêt de rimer avec vacances. En aurai-je cette année ? J’ai l’impression que, ces deux dernières années, j’en ai bien peu pris : mes jolis moments de septembre au bord de l’eau, qui marquaient mes premières vacances depuis plus d’un an et demi, sont loin désormais et je me surprends souvent à songer à eux avec nostalgie et envie.

La mer, le soleil, les vagues.

Le goût du sel sur ma peau, un fin hâle de coton qui s’accroche à mes avants-bras, les cheveux qui s’emmêlent et gonflent au vent, iodés, l’esprit tranquille, préoccupé par les seules questions ‘Va-t-il faire beau demain ? A quelle heure est la marée ? Elle est haute, là, non ? Mais si elle est haute, on ne peut pas surfer ?’

Le surf…

*

Porridge aux fruits vegan (et du surf!) - Antigone XXI

*

Sea, surf & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

*

Sea, surf & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

*

La première fois que Tistou m’a emmenée surfer, c’était en juin, dans les Landes, il y a quelques années. J’ai un souvenir mémorable de cette première fois.

A l’époque, je nageais la brasse ‘à la noble’, la tête haute et le nez pincé, parce que je n’avais jamais appris la brasse coulée et peut-être aussi par peur d’avoir les cheveux mouillés. Crawler ? Ha ! Dans mes rêves les plus fous. J’avais peur de l’eau et du ‘plus-pied’ comme on a peur du noir, des morts-vivants et des araignées. J’avais aussi très peur de couler, des requins et de ‘tout-ce-qu’il-peut-y-avoir-dans-l’eau’. J’étais une poule mouillée mais j’aimais très fort Tistou.

Une combi vite louée, je flottais un peu dedans, l’eau était froide. Très froide. Il pleuvait. Et puis la mer n’était pas vraiment belle, comme sur les cartes postales. Plutôt grise, verdâtre. Pas les vagues bien dessinées des films hawaïens, non, mais des vagues de partout, celles qui surgissent derrière soi sans qu’on s’y attende, et qui reviennent, encore et toujours, ne te laissant même pas le temps de respirer, mais toujours replonger, à nouveau, et puis avoir les poumons prêts à éclater, et encore replonger.

*

Sea, surf & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

*

Sea, surf & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

*

Sea, surf & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

*

Mais j’ai aimé.

Malgré le vent, ma peau glacée, l’eau dans ma bouche, mes yeux, mon nez. J’ai aimé.

Et j’ai voulu recommencer.

Après cela, je ne me suis plus arrêtée. J’ai souvent bu la tasse, toussé des heures pour expulser l’eau de mon nez, j’ai de nombreuses fois été sonnée, je me suis cognée à ma planche, aux coraux, au sable, aux rochers, j’ai eu peur, j’ai crié, j’ai pleuré. Mais j’ai aimé.

Et il me tarde d’y retourner.

*

Sea, surf & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

*

Par souci de crédibilité, je tiens à signaler que, étant donné que tous les végétariens, végétaliens et véganes sont des êtres dangereusement carencés en nutriments, vitamines et protéines, et qu’ils sont tous sans exception des hippies maigrelets au ventre creux, à l’oeil morne et au teint pâle, les photos ci-dessus ont été réalisées en studio et à l’aide de Photoshop. J’ai d’ailleurs ajouté sur chaque visage un écran faussement protecteur contre le soleil pour cacher les véritables identités des surfers photographiés.

D’ailleurs, Tistou vous fait coucou. 

*

Sea, surf & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

*

Le Porridge de l’Été

*

Pour 1 personne

*

 Ingrédients :

Pour le porridge

  • 50 g. de son d’avoine ou 65 g. de flocons au choix (avoine, sarrasin…)
  • 200 ml. d’eau
  • 200-250 ml. de lait végétal
  • 1/4 càc de vanille
  • 1 belle pincée de sel
  • 1 poignée de fruits secs (raisins, figues, abricots…)
  • 1 càc bombée de purée d’oléagineux (cajou, amande blanche/complète…)
  • opt. : édulcorant naturel (sucre de coco, sirop d’érable…) 
  • opt. : zestes d’orange ou de citron, cannelle, cardamome…

Pour le coulis aux fruits :

  • 100-150 g. fruit(s) au choix ou combinés (banane, pastèque, fraises, abricot…)
  • eau ou lait végétal au besoin
  • + fruits pour accompagner
  • + une petite poignée d’amandes, de noix ou autre oléagineux.

*

Préparation : 

  1. Dans une petite casserole, mélangez le son d’avoine ou les flocons, le sel, la vanille et les zestes/épices. Ajoutez petit à petit l’eau puis le lait en remuant à l’aide d’une cuillère en bois, pour éviter la formation de grumeaux. Faites cuire à feu moyen/vif et à couvert pendant quelques minutes en remuant de temps en temps.
  2. Pendant ce temps, préparez le coulis en mixant vos fruits à l’aide d’un petit mixeur. Ajoutez un peu d’eau/lait et de sucre au besoin.
  3. Quand le porridge commence à frémir/bouillir, retirez-le du feu, ajoutez une cuillerée de purée d’oléagineux, déposez-y votre poignée de fruits secs, mélangez bien et laissez s’épaissir quelques minutes à découvert.
  4. Ajoutez votre édulcorant, remuez et quand le mélange a un peu épaissi, versez-le dans un bol (il épaissit davantage en refroidissant), recouvrez-en la moitié de coulis, ajoutez des fruits frais coupés en dés et des oléagineux. C’est prêt, bon appétit !

*

Sea, sex & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

 

*

Etant donné que vous m’avez tout l’air d’avoir des estomacs de lutin, j’ai diminué les proportions de ce porridge par rapport à mes porridges précédents : et n’ayez pas peur, 50-60 g. de céréales le matin, ce n’est vraiment pas beaucoup et c’est ce qui va vous permettre de tenir jusqu’au déjeuner !

Selon mes humeurs et la température, j’aime déguster ce porridge bien chaud ou déjà un peu refroidi (le temps de prendre les photos, fatalement, il est vite tiède…). Si vous le préparez à l’avance, vous pouvez le manger froid, mais la texture sera alors épaisse et proche d’un gâteau de semoule (miam !), ou bien le faire réchauffer avec une goutte d’eau quelques minutes à feu doux-moyen en remuant pour qu’il n’attache pas. Vous pouvez ainsi en préparer de plus grandes quantités, de sorte à être ravitaillé toute la semaine ! Vous pouvez enfin mettre à tremper le son ou les flocons dans l’eau / et lait la veille au soir pour que le porridge cuise encore plus vite : 2-3 minutes au lieu de 4-5 minutes – youhouuu !

Ceci est une recette très libérale, personnalisez-la donc selon vos goûts ! Pour les fruits, je vous conseille les combinaisons fraises-pastèque, abricot-amande complète, kiwi-banane-cajou, mangue-framboise-amande blanche… et bien d’autres encore ! Soyez créatifs !

*

Sea, surf & sun... and vegan fruit porridges - Antigone XXI

*

Bon surf !

  *

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <