LE PETIT-DÉJEUNER DE LA DEMI-LUNE

*

Comme il y a eu Gainsbourg et Gainsbarre…

*

Le petit-déjeuner de la demi-lune

*

Il y a le porridge blanc et le porridge noir…

Personne n’est tout moche ou tout beau,

Moitié ange, moitié salaud…

*

Ah, sacré Renaud… on ne peut pas dire qu’il soit resté le chanteur de ses jeunes années, doux rebelle aux paroles bien culottées, mais j’emprunterai tout de mêmes ses rimes pour introduire la recette du jour. Vous avez été très nombreux à le lire, à le dire et le soutenir (et je vous en remercie du fond du cœur) : personne n’est parfait.

Personne n’est parfait, et personne n’est tout blanc ou tout noir non plus.

Je n’aime pas le manichéisme. Les méchants trop méchants, les gentils trop gentils. A dire vrai, je pense que j’ai un grand défaut, ou plutôt deux : j’ai toujours espoir et je fais toujours confiance. A savoir, je crois toujours que, dans chaque personne, qu’il soit pourtant un méchant ventripotent à la barbe pointu ou qu’il ait la moustache fourchue et les yeux grimaçants, il y a du bon.

Quand je vois une personne aigrie, odieuse, cruelle, l’air mauvais, égoïste et coléreux, je pense toujours à l’enfant qu’elle a été et qui subsistera toujours, caché dans un petit coin de sa mémoire, tout effrayé et roulé en boule, en espérant qu’on ne le remarque pas trop. Et j’ai beaucoup de peine pour ces gens tristes.

*

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

*

Alors nous sommes tous un peu yin, un peu yang, mi-lune, mi-soleil, un brin louve, un poil lion, cherchant souvent à souffler sur la brume qui voile notre ciel bleu, mais aussi en quête de nuages quand la voûte nous semble trop pure. En quête d’équilibre. Instables. Fragiles. Tellement humains.

Tistou est souvent étonné quand je passe de longs moments sans parler, lui qui est habitué à ma langue bien pendue, à mes élans d’enthousiasme, mes bouffées d’énergie où je danse en sautillant dans la cuisine tout en préparant le petit-déjeuner. Mais j’ai besoin aussi de ces moment de calme. Je lui demande parfois de ne pas parler, je lui dis que j’ai besoin de rêvasser. Et je reste souvent des heures en ermite, songeuse, tranquille, un peu envolée.

Mon petit-déjeuner préféré, c’est comme ce côté clair et ce côté sombre.

C’est un petit-déjeuner parfaitement équilibré, gourmand, rassasiant. Et en plus, c’est vite fait. Franchement, atteindre l’osmose à coup de crème au chocolat, je l’aurais pas cru, et vous ?

*

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

*

J’ai honte…

Je vous avais promis une nouvelle rubrique express, des articles brefs, concis, deux mots, pas plus, et me voilà qui me laisse emmener par les mots, les images, les saveurs… Ce petit-déjeuner que j’aime tant et que j’avais très envie de partager avec vous (d’ailleurs, vous l’avez peut-être remarqué, je l’ai fait circuler 3 fois sur Instagram… faut croire que j’avais vraiment envie que vous le plébiscitiez). Disons que je m’échappe un peu des contraintes, n’est-ce pas ?..

J’adore le petit-déjeuner.

C’est mon repas parfait. Mon moment à moi, ma transition entre deux mondes, deux états. J’aime me lever tôt, mais j’aime aussi prendre mon temps, laisser ma bulle éclater doucement, assurer une transition harmonieuse, presque imperceptible.

Je bois beaucoup de thé. Vert, toujours. Je sais, les tanins entravent l’absorption du fer, mais je m’en fiche, j’aime trop le thé pour m’en passer. Alors, par esprit de compromis, je garde le thé pour la fin, une fois tous les agrumes passés et mon repas déjà bien dévoré, et là, je savoure cette tasse délicate et apaisante. Je laisse ce moment durer.

*

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

 

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

*

Je commence toujours la journée par un jus de citron.

Je ne sais ce que vaut l’argument du citron-détox dès potron-minet. Tout ce que je sais, c’est qu’au saut du lit, j’ai soif et l’acidité de ce jus me réveille particulièrement.

Je ne le bois pas spécialement tiède, non, à vrai dire, je l’aime plutôt frais, et avec d’autres saveurs qui l’adoucissent et l’édulcorent. En ce moment, Tistou prépare des jus, c’est son truc, et j’aime ça. Dans mon jus de citron, viennent donc se glisser de tendres notes de pomme, la pétillance de la carotte, l’orange sucrée et le mordant du gingembre. J’adore.

Je le savoure doucement, puis croque quelques noix : le bêta-carotène est liposoluble, pour en bénéficier, il faut donc croquer huilé !

Et puis, je passe aux choses sérieuses…

*

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

 Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

*

Je vous avais déjà présenté mon petit-déjeuner ‘parfait’… C’est d’ailleurs longtemps resté l’un des articles les plus populaires sur ce blog, et l’une des recettes que vous aimez faire et refaire. Je m’en réjouis car j’aime également beaucoup ce petit-déjeuner au sarrasin et aux fruits d’été. Mais l’été n’est pas encore là et les petits matins sont frais par ici. Alors je me régale d’un petit-déjeuner chaud, un porridge, ma passion de toujours.

Et ce porridge en demi-lune, lui aussi, a un petit côté ‘parfait’ :

*

  • Il est riche en protéines : le son d’avoine contient un peu plus de protéines que les flocons d’avoine, et, selon vos choix (car vous avez le choix, vous allez voir !), il peut être complété par le sarrasin, une pseudo-céréale aux protéines complètes (tous les acides aminés essentiels sont présents en quantité suffisante). Les oléagineux sont également une excellente source de protéines complètes : on choisira des noisettes ou des cacahuètes, en sachant que les secondes sont les plus riches en protéines. On opte ensuite pour un lait végétal particulièrement riche en protéines : soja, chanvre ou encore, à moindre mesure, amande.
  • Il a un index glycémique (IG) bas : grâce à la présence de son d’avoine, excellente source de fibres, qui gonfle au contact de l’eau et augmente ainsi la durée d’occupation gastrique, et donc de digestion… Cela signifie qu’on a moins faim plus longtemps ! Plutôt que du sucre blanc, on opte pour du sucre complet ou de coco, ou bien on s’en passe, tout simplement ! Les fruits frais et secs, en quantité modérée, fournissent un apport en glucose, intéressant en vue d’une activité physique immédiate (datte), mais aussi en fructose (figue), pour un apport dans la durée. Et, parce que la banane est un peu magique, elle contient des deux !
  • Il contient de bons lipides : je choisis ici une petite portion d’Omega-3, sous forme de graines de lin ou de graines de chia, que je complète par des acides gras mono-insaturés (noisette, cacahuète). J’ajoute quelques noix du Brésil au tout, pour assurer mon apport quotidien en sélénium, un minéral indispensable à notre organisme et qu’on trouve en abondance dans ce type de noix. Enfin, quelques graines de sésame à parsemer, afin de s’assurer un apport nécessaire en zinc.

*

Et en plus, il est customisable à l’envie et même légumisable !

*

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

*

*

Le porridge de la demi-lune

*

*
Pour 1 personne 

*

Ingrédients :

Pour le porridge

  • 30-35 g. [1/4 c] de son d’avoine
  • 30-35 g. [1/4 c] de l’ingrédient invité
  • 250 ml. [1 c] de lait végétal
  • 250 ml. [1 c] d’eau
  • épices au choix : cannelle, vanille, cardamome, zestes…
  • 1-2 figues séchées (ou raisins secs)
  • édulcorant naturel (sucre, sirop…) au choix et selon les goûts

Pour le coulis de chocolat :

  • 1 (grosse) banane
  • 1 c. à café bombée de purée de noisette ou cacahuète
  • 80-100 ml. [1/3 c + 2 Tbsp] de lait végétal
  • 1 càc d’édulcorant naturel (sucre, sirop…)
  • 1 càc bombée de poudre de cacao ou caroube
  • 1 càc de graines de lin ou de chia
  • 1 belle pincée de sel ou gomasio
  • Bonus : qqs dés de courgette congelée ou de courge, qqs feuilles d’épinards, de kale…

Toppings : 

  • graines de sésame
  • graines de lin moulues
  • noix du Brésil, cacahuètes, noisettes…
  • datte coupée en dés
*

Notes & Variantes :

  • Pour l’ingrédient invité, vous pouvez utiliser à nouveau du son d’avoine, mais j’aime particulièrement la kasha ou le sarrasin moulus (à l’aide d’un moulin à café ou un mixeur), la polenta ou bien les farines de céréales précuites (crème de riz, quinoa, millet…). 
  • J’aime beaucoup les combinaisons : cacao-noisette, cacao-cacahuète, caroube-noisette et même (soyons fous), cacao-caroube-cacahuète, mon trio gagnant ! 
  • Selon les bonus du coulis, et selon le choix chia/lin, la texture de votre coulis peut varier. Comptez 80 ml de lait au départ, et ajoutez-en si votre mélange vous paraît trop dense.

*

Préparation :

  1. Mettez le son d’avoine et votre autre céréale (+ épices) dans une casserole.
  2. Ajoutez l’eau doucement en remuant au fur et à mesure à l’aide d’une cuillère en bois. Une fois le mélange homogène, ajoutez le lait végétal. Mettez à cuire à feu moyen-vif et couvrez.
  3. Remuez régulièrement (toutes les 1-2 minutes environ) pour éviter la formation de grumeaux. Quand le mélange commence à frémir (qqs mins), coupez le feu, laissez-le encore gonfler un tout petit peu puis retirez du feu.
  4. Ajoutez la/les figue(s) séchées coupées en dés, votre édulcorant et laissez gonfler quelques minutes, le temps de préparer le coulis.
  5. A l’aide d’un mixeur, mixez 1/2 de banane et l’ensemble des ingrédients du coulis jusqu’à obtention d’un mélange lisse et homogène.
  6. Versez votre porridge dans un bol. Ajoutez le coulis sur l’une des moitiés. Découpez l’autre moitié de banane en rondelles et décorez-en votre porridge. Ajoutez les noix, dés de dattes et graines, et savourez !

*

Le petit-déjeuner de la demi-lune - Antigone XXI

*

J’ai fait ce porridge un nombre incalculable de fois et je l’aime vraiment énormément. Une fois qu’on est habitué, il est vite prêt : 10 minutes, et hop, on peut le savourer !

Quelques petites notes supplémentaires :

  • Selon le type de son d’avoine et d’ingrédient invité, la texture du porridge pourra légèrement varier : la kasha, le son d’avoine ou la polenta, gonflent énormément, le sarrasin un peu moins, de même que les farines précuites. A vous d’adapter en ajoutant à la fin du liquide / des flocons ou du son…
  • Toujours selon le type de céréale, il faudra plus ou moins remuer pendant la cuisson. Le sarrasin attache si l’on ne fait pas attention, la kasha moins, le son d’avoine presque pas.
  • Plus le porridge attend et refroidit, plus il gonfle et se raffermit. Ne vous inquiétez donc pas d’avoir un mélange liquide au sortir du feu : je suis parfois obligée de rajouter de l’eau chaude quand j’ai trop tardé !
  • Je mange beaucoup le matin : plusieurs lectrices m’ont dit qu’il en était de même pour elles et que, lorsqu’elles voyaient ’40-50 g.’ de flocons dans les recettes, elles culpabilisaient de manger le double. Pas de souci, manger 70, 90 ou même 120 g. de céréales le matin ne me fait pas peur, mais ce n’est peut-être pas votre cas. Dans ce cas, diminuez à 45-50 g. de céréales et 350 ml de liquide.

*

Voilà ! J’espère surtout qu’il vous plaira ! Et si vous vous posez des questions sur les petites mains des photos, sachez qu’elles sont mixtes, both Tistou’s and mine ! 

*

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

Advertisements

245 réflexions sur “LE PETIT-DÉJEUNER DE LA DEMI-LUNE

  1. Ping : UNE JOURNÉE DANS L’ASSIETTE D’UN·E VÉGANE {octobre} | Antigone XXI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s