★ SIMPLEMENT NOËL ★ L’APÉRO

*

*Déjà le 5 décembre !

Avant d’oublier, je vous invite tous à découvrir mon dernier article pour Terra eco :

Les super-aliments sont-ils des super arnaques ?

N’hésitez pas à réagir et me donner votre opinion sur la question !

*

L'Apéro de Noël - Antigone XXI

*

Voilà, reprenons maintenant le fil de notre épisode sur Noël !

Comme vous le savez, pour moi, Noël doit être une fête simple.

Vous ne serez pas étonnés d’apprendre que je n’aime pas les Noëls compliqués : les Noëls bourrés de chichis, ceux où les boucles d’oreille de l’hôtesse sont assorties avec les napperons de la table du dîner, où l’on commence le premier verre au coucher du soleil pour pouvoir espérer de sortir de table à son lever (pour le trou normand, au moins ?), où l’on se surpasse en cadeaux, en décos, en apéros de traiteur… Bref, les Noëls tape-à-l’œil où hôtes comme invités n’ont qu’une peur : ne pas en faire assez.

Ma règle numéro 1 de Noël est donc : on simplifie.

Cela veut dire : moins de déco, moins de cadeaux, moins de plats qui nécessitent 20h en cuisine ou 20 aller-retours chez le traiteur. On laisse tomber les mille et un assortiments de bouchées à la reine, les uns au foie-gras sur pointe de figue marinée, les autres à l’écume de truffe alambiquée, et les derniers… oh, sûrement à l’étincelle de caviar sur zeste de langoustines lyophilisées.

On fait donc simple, avec ce que l’on a sous la main… Dans mon cas : des noix.

*

L'Apéro de Noël - Antigone XXI

*

Et je ne sais pas vous, mais moi, j’ai l’impression que les choses les plus simples sont toujours les meilleures, non ?

Préparer des petites graines ou noix rôties et épicées pour Noël, ça n’a pas qu’un seul avantage. Cela permet :

  • de ne pas avoir à acheter des produits rares à l’autre bout de la ville ou, pire, d’avoir à les commander ou les faire faire : on utilise ce que l’on a sous la main et on élimine ainsi le stress organisationnel.
  • de pouvoir les préparer plusieurs jours avant le jour J et donc de ne pas être coincée une journée entière aux fourneaux.
  • d’avoir plus de temps à donner aux autres : Noël, c’est l’occasion de passer du temps avec ceux qu’on aime. Si vous être coincée dans votre cuisine, à quoi bon vous réunir en famille ?
  • d’avoir des cadeaux gourmands sous la main : et oui, des noix rôties, ça se glisse facilement dans une petite boîte ou un sachet joliment décoré et ça s’offre !
  • de se régaler : je ne suis pas objective, mais noix + épices = orgasme papillaire.

J’ai opté ici pour des noisettes de chez nous, mais aussi, un peu plus exotique, pour des noix de cajou que, malgré leur provenance lointaine, j’aime vraiment beaucoup. Je me console en me disant qu’ils ‘agit là de produits secs, transportés par bateau et non par avion, et bon, c’est Noël, non ?.. Bien sûr, libre à vous de choisir vos graines ou noix préférées, tout en sachant que certaines conviennent mieux que d’autres aux saveurs que j’ai concoctées. Il s’agit, une fois de plus, d’une recette végane & sans gluten.

Je préfère vous mettre en garde tout de suite : c’est hyper addictif.

*

L'Apéro de Noël - Antigone XXI

*

* * *

L’Apéro de Noël

★ Noisettes aux Épices & Cajou façon Hummus ★

* * *

*

Pour environ 200 g. de chaque

*

Ingrédients  :

Pour les noisettes aux épices :

  • 190 g. [1 + 1/2 cup] de noisettes (ou amandes)
  • 1/2 càc d’épices à Lebkuchen ou à pain d’épices
  • 1 CàS de sucre complet (ou coco)
  • 1 càc bombée de purée de noisette
  • 1 petite càc de farine de sarrasin
  • 1 petite càc de mélasse
  • 1 belle pincée de sel
  • 15 ml. d’eau

*

Pour les noix de cajou façon hummus :

  • 190 g. [1 + 1/2 cup] de noix de cajou
  • 35 g. [1/4 cup] de graines de sésame complet
  • 1 CàS de tahin
  • 10 g. de jus de citron (un peu moins d’un 1/2 citron)
  • 1 càc bombée de farine de pois chiches
  • 1 càc d’ail séché
  • 1 càc d’huile d’olive
  • 1 càc d’édulcorant naturel liquide (petit faible pour le sirop d’érable..)
  • 1/2 càc de cumin moulu
  • 1/2 càc de sel

*

Deux méthodes possibles ici : four ou déshydrateur. J’ai une petite préférence pour le four qui donne un délicieux goût rôti, mais je proposerai également les indications pour le déshydrateur.

*

Préparation : 

  1. Si four : préchauffez votre four à 180°C.
  2. Pour chaque recette, mélangez intimement l’ensemble des ingrédients dans un saladier (séparément, je n’ai pas dit que je voulais de l’hummus au pain d’épices !..)
  3. Étalez vos noix sur la plaque de votre four, ou bien sur une couche de paraflexx pour le déshydrateur.
  4. Pour le four : faites cuire pendant 20-25 minutes en remuant bien les noix à mi-cuisson. Au déshydrateur : déshydratez les noix pendant une nuit environ à température < 50°C.

*

Laissez ensuite refroidir les noix avant de les mettre dans un contenant hermétique. Gardez-les à température ambiante mais à l’abri de l’humidité.

En toute modestie, je crois que ces noix rôties sont à se damner : les noisettes ne sont pas ruisselantes de caramel, mais jouent sur l’effet sucré-salé, et puis… les noix de cajou façon hummus sont juste…    ¡ OMG !    (vous ne devinez pas quelles sont mes préférées, pas vrai ?..)     Bref, je vous laisse faire votre propre expérience – et ne pas revenir du paradis de la gourmandise !

*

L'Apéro de Noël - Antigone XXI

*

*

{ Retrouvez également Flore sur le thème Maquillage et Coiffure de Noël Ecolos ! }

*

Et vous, quels sont vos bons plans pour vous simplifier la vie à Noël ?…

  

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

Advertisements

88 réflexions sur “★ SIMPLEMENT NOËL ★ L’APÉRO

  1. « Un orgasme papillaire  » : c’est une expression à marquer d’une croix blanche ! 😉
    Tes petites noix rôties et épicées tombent à pic: penses-tu qu’il serait possible de faire la même chose avec des pois chiches? Je me suis posée la question hier en cuisant les miens bien tendres (pour un fois) et je me suis dis que ça pourrait faire un chouette apéro en les épiçant avec du cumin et une pointe de paprika et de sel.
    Je testerai volontiers les tiens, me manquent que les noisettes ! Et tout cas, merci pour partager tes idées de fêtes avec nous, c’est un plaisir =)
    Belle soirée à toi !

  2. C’est beau… ça change des amandes grillées-salées de Belle-Maman (Lidl, rien que ça).

    Pour nous simplifier la vie à Noël, avec mes parents, on a arrêté les petites décorations kitsch : un beau sapin, une grande crèche, une couronne sur la porte d’entrée (en lierre ramassée dans la forêt), un peu de houx dans un vase (idem, forêt, on est tout près de la campagne chez mes parents) et c’est tout. Pour le couvert, pas de nappes avec bonhomme de neige, c’est juste comme d’habitude, avec la « belle vaisselle » des grands jours. Pour les repas, c’est facile, c’est moi qui cuisine : on achète des légumes un peu rares mais locaux (cerfeuil tubéreux, je te regarde !), je fais des truffes ou des cruffes, on commence par une soupe de toutes façons, bref, simple. On se couche tôt, on boit peu d’alcool – un peu de champagne, nous sommes rémois !

    J’ai hâte, tiens !

    • Merci Hélène !
      Comment ça, pas de nappe en bonhommes de neige ? Et bien, voyons, où sont tes traditions ?.. 😉
      Au passage, si tu voyais les décos de Noël de certains membres de ma famille… la description des Noël à chichis, c’est du vécu !
      Une petite coupe de champagne, moi aussi j’aime bien… (même si je trouve souvent qu’il y a trop de bulles : ça donne le hoquet !)

  3. J’adore aussi les apéros maison pour les fêtes ! Et les cadeaux gourmands, c’est mon dada. J’adore offrir quelque chose qui fait plaisir et qui est utile. On adapte les saveurs à la personne à qui on l’offre, c’est un vrai cadeau personnalisé et ça nourri, parfait !

  4. Comme il est bon ce post;))) simplicité … Mot d’ordre pour Noël !!! J’adhère totalement , à tout ce qui est écrit ;)) en plus cette année cadeaux « fait maison » ;)))

  5. ohlalalala!!! L’idée de fou que tu as eu!!!! Je ne vais pas attendre Noël je crois 🙂
    (je me lance dans les équations, attention)
    cajou + tahin + sésame + citron = BONHEUR!!!!

    Bravo pour ton article sur les supers aliments! Je partage ton analyse, et j’avoue avoir testé certains d’entre-eux par « faiblesse » (c’est mon côté foodfashion victime – cf le kale!), mais aussi par curiosité. Manque de bol pour mon porte monnaie, y’en a vraiment certains que j’adore. Les mulberries sont le meilleur exemple. Mais je les mange parce que je les trouve bonnes plus que pour leur potentielles qualités nutriotionnelles. Idem pour le cacao cru, je le trouve meilleur que le cacao « classique », mais vu le prix, je l’utilise avec parcimonie, c’est ma touche luxe à moi (mieux qu’un sac vuitton en agneau…)
    Mais une chose est sure, je trouve effarant les promesses faites autour de ces aliments (du genre « vous avez un cancer, arrêtez la chimio, et mangez des graines de chia »…. heu…. Même actimel ose pas aller aussi loin!
    Bref, comme souvent, tout est question de juste milieu…

    • Ouiii, vivent les belles équations ! Et j’avoue sans modestie : ce mélange à l’hummus est une tuerie !
      Merci beaucoup pour ton avis ! Alors, le kale, j’aime vraiment bien ça également et j’en mange sans remords car c’est hyper courant chez nous, de même que les mûres blanches ! Elles sont même moins chères que les abricots séchés… je sais, je vais en faire jalouser plus d’un… 😉

  6. Eh ben ces recettes semblent parfaitement démoniaques ! Pour des cadeaux pour gourmands, j’ai séché des pommes acides, immangeables lorsque juste cueillies, mais qui sont extra une fois séchées. A l’apéro, elles disparaissent en un rien de temps ;-)) J’ai aussi du jus de pomme : collectif, solidaire, et bio, réalisé dans un cadre associatif avec les pommes récupérées chez ceux qui en ont trop, ou sont absents de leur maison de campagne, et réparti ensuite entre les membres et l’association, selon un calcul savant et équitable ;-))

    • Mmm… des pommes séchées maison : mes beaux-parents nous en offrent toujours pour Noël et nos anniversaires, c’est tellement bon ! Et super sympa l’idée du jus de pomme solidaire et bio, bravo !

  7. Bonjour Antigone,

    Connais-tu les parutions de Jean-marc Dupuis (site Santé Nature Innovation). Je pense que oui mais au cas où, je te pose la question (suite à la lecture de ton article sur les  » super aliments »)

    J’ai découvert ton blog il y a peu, il est fantastique ! Merci pour ta newsletter que je lis avec plaisir à chaque fois, partageant tes convictions.

    Bonne continuation, dans la joie ! Bien à toi,

    Amélie

  8. Bon bah moi je file direct vers la version houmous ! Et les noisettes façon houmous, t’en penses quoi ? Les noix de cajou seraient vraiment plus adaptées tu penses ?
    Ca me tente beaucoup. D’autant plus si ça se prépare à l’avance (combien de temps de conservation en tout tu dirais ? Non pas que je veuille les faire 15 jours à l’avance mais je pense aux restes). Allez, je crois bien il y aura un peu de toi à ma table de Noël Ophélie 🙂 Je mets de côté !

    Pour me simplifier la vie pour Noël : le congélateur. L’année dernière, mon dessert était à servir glacé. Je crois que cette année, ce sera le même principe !

    Merci pour ces idées (oserais-je te dire que tes petits articles sont pour moi comme un calendrier de l’avent ? Parce que j’en fais pour les autres mais j’en ai même pas pour moi du coup :p ! Merci de nous régaler 🙂

    • Et bien, pourquoi pas ? J’aurais peut-être juste un peu peur que le mélange accroche moins, car la forme de la noix de cajou est particulièrement propice pour bien enrober les noix, mais tu peux essayer avec des noisettes. J’essaierais peut-être plutôt avec des noix s’il faut choisir, ou bien des amandes blanches peut-être… Avec des graines de tournesol, ce sera moins aggloméré mais pour glisser sur une salade ou un gratin, ce sera parfait !
      Pour le temps de conservation, il et long ! Le risque est plutôt que les noix finissent par rancir, donc selon moi, tu peux très bien même les préparer deux semaines à l’avance – et il n’y a pas beaucoup de restes : ils sont vite gobés ! 😉
      Merci beaucoup Rose, c’est super gentil de ta part et ça me rassure aussi : comme je n’avais pas posté autant depuis le tout début du blog, j’ai peur d’embêter les gens !..

      • Oh que non, tu n’embêtes personne je pense (et au pire, ils passent leur chemin !)
        Merci beaucoup pour ta réponse Ophélie.
        J’en profite pour te poser une autre question : as-tu ou prévois-tu de rédiger un article sur les sucres ? Tout est un peu confus pour moi. Ici, tu parles de sucre complet : est-ce du sucre fin, coloré (comme rapadura ou muscovado) ? La cassonade a de plus gros cristaux mais c’est aussi un sucre complet ? Je trouve que les infos sont peu claires sur la toile …

        • Super, c’est gentil !
          Alors, je n’avais pas prévu, mais c’est une bonne idée ! Tout de suite, pour te répondre, non, la cassonade (ou sucre roux) n’est pas en sucre complet : c’est du sucre blanc… coloré ! et oui, c’est un peu de l’arnaque… mieux vaut opter tout de suite pour du sucre de canne complet (rapadura, muscovado, etc.) ou du sucre de coco. D’ailleurs, pour faire du sucre complet, tu peux tout simplement prendre du sucre blanc + de la mélasse = et hop, du sucre complet ! 😉

  9. rhâ, je salive à donf … ‘Tite question, pour la recette de cajou, quelle autre farine que la pois chiche pourrait le faire, si tu as une idée ? Merci Antigone 🙂

    • Oh oui, n’importe quelle autre farine peut marcher. J’utilise celle de pois chiche pour le goût ‘hummus’, mais tu peux utiliser de la farine d’avoine, de sarrasin, de lupin… J’ai une petite préférence pour les farines un peu ‘liantes’ (exit donc la farine de coco), de la fécule peut également faire l’affaire (arrow-root…).

  10. J’adopte, j’adopte !!! Les Noëls simples, c’est vraiment pour moi ça…super !!! Et tu ne pouvais pas mieux tomber. Mon homme ADORE les noisettes et toutes les noix d’ailleurs, alors cet apéro sera au menu bientôt pour des grignotines 🙂 Merci, merci…!!! J’aime beaucoup les ingrédients qui composent tes mélanges, donc ça risque de plaire.

  11. Ca a l’air terrible en effet! En plus, avec les laits végétaux maison, j’ai des noix plein les placards… et des épices pour Lebkuchen à volonté. C’est super grâce à toi on n’a pas besoin de chercher un menu de Noël, il arrive par petits bouts (vivement le dessert quand même hihi)

  12. Cette année, chez nous aussi, ce sera chic mais avec des ingrédients simples ! Et pour l’instant je n’ai installé qu’un sapin petit en carton peint en blanc et décoré avec des restes de rubans et une fin de rouleau de scotch liberty, des petites boules violettes trouvées au fond d’un carton, et voilà ! Comme j’ai une fournée de chips de kale à faire au déshydrater demain, je vais ajouter des noix de cajou au hummus pour remplir les 2 plateaux restants ! C’est une chouette idée ! Merci !

  13. ça a l’air délicieux !! 8D
    Je crois que ces deux recettes feront partie des repas de fêtes de cette année ! Merci beaucoup
    C’est le premier commentaire que je laisse depuis que tu as commencé la « série Noël », et je suis totalement en accord avec ce que tu dis !
    Sinon, pour simplifier un peu Noël, dans ma famille, toutes les plantes en pot de la maison deviennent des sapins de Noël, on réutilise aussi le calendrier de l’avent en tissu de ma grand-mère, et on fait des ateliers boules de Noël (boule de papier journal froissée, bien tassée, et ficelée (élastiques ou ficelle), enroulée ensuite dans de belles grandes feuilles d’arbres (érable surtout) pas trop sèches (pour la souplesse, et plusieurs feuilles par boule), et peintes en doré, ou autre, ou laissées telles quelles)
    J’ai hâte de lire tes prochains articles pour cette belle fin d’année en toute simplicité !
    Au fait, j’ai fait les brownies choco barres : c’est super bon 🙂
    à bientôt !

  14. Et sinon, par rapport à ton article : je suis tout à fait d’accord ! J’ai moi-même succombé aux superaliments lors d’un séjour aux USA. J’en ai acheté plein. Ca m’a coûté un bras. Certains produits comme l’açaï en poudre, la maca ou la spiruline ne sont vraiment pas bon au goût, du coup ils ont trainé dans mon placard pendant longtemps… Je n’en ai jamais racheté. Les seuls superaliments que j’utilise encore ce sont les graines de chanvre (mais on en trouve France) et les graines de chia. Mais je ne suis pas sûre d’en racheter. Pour remplacer les oeufs, les graines de lin sont bien moins chères et je pourrais sans problème me passer des puddings de chia !

    • Merci Coralie ! Ça coûte les yeux de la tête, ces trucs-là ! J’ai fait des calculs pour voir à combien ça revient au kilo… entre 100 et 250€ par ingrédient !
      A ce prix-là, autant se faire plaisir avec de bons fruits et légumes bios !
      Les graines de chanvre, c’est local, et je milite à fond pour le (re)développement de cette culture (pour l’alimentation comme pour l’habillement), c’est notre super-produit à nous ! 😉
      Même problématique chez moi pour les graines de chia, mais bon, comme c’est l’hiver, j’ai troqué mes puddings crus pour des porridges plus réconfortants ou des tartines de pain maison recouverte de purée d’amande – le bonheur absolu !

  15. Les super-aliments ne guérissent certainement aucune maladie ! D’ailleurs, il n’y a pas de supers-aliments, c’est un leurre. Comme tous ces produits mis sur le marché à qui l’on prête des vertus toujours plus mystiques, et qui détiennent enfin la clé de notre perte de poids ou de notre connerie fondamentalement et intrinsèquement humaine.

    Nous savons que les premiers à utiliser ce genre d’arguments de vente sont les dirigeants de l’agro-alimentaire. Nous savons également tout ce qui se trafique autour d’une autorisation de vente, pour tel additif, ou pour tel produit, afin que tous les dindons de la farce se retrouvent plumés à défaut d’être nourris. Tout ceci sous le couvert de l’Union Européenne, qui en est la principale bénéficiaire, bien entendu.

    Toutefois, évolution il y a… L’Évolution est en marche et une évidente prise de conscience titille les neurones du cerveau droit d’une minorité de personnes qui ensemble, commencent à grouiller telles des fourmis remplies d’enthousiasme à l’idée d’avoir saisi une certaine forme de pouvoir… à savoir… leur propre pouvoir… pouvoir de décision, de compréhension, d’analyse et d’une mise en transparence… de certaines évidences… Oui, à la base nous sommes des êtres constitués en crudivores, et non, nous ne sommes pas faits pour manger de l’animal en général et encore moins, pour consommer des produits maternels venant d’un autre mammifère. Non, le cholestérol n’est en aucun cas la cause des plaques d’athérome dans les artères. Oui, les prolamines qui composent en partie le gluten (et le quinoa) sont néfastes pour la santé et oui, tous les produits allégés font grossir davantage… l’aspartame qu’ils contiennent est un neurotoxique très dangereux et la plupart des fabrications vendues en grande surface ou en fast-food sont imbibées de glutamate monosodique, qui lui aussi, est un dangereux neurotoxique qui devrait disparaître de notre alimentation… et j’en passe…

    Ceci-dit, et pour en revenir au sujet principal, je serais d’avis que l’on approfondisse cette question : Qu’est-ce qui fait qu’en fin de compte, lorsque certaines personnes se nourrissent de ces fameux produits, en résulte une amélioration de leur santé ? Que se passe-t-il dans le corps de ces personnes, qui après avoir appliqué un patch à action sous-cutanée de nutriments antioxydants, ou après s’être supplémentées pas voie orale se sentent alors nettement mieux ? Sont-elles toutes sujettes à des hallucinations collectives ? Sont-elles toutes influencées par leur propre effet placebo ? Ou alors, est-ce que ces supports les aident réellement à accéder à leur pouvoir de création quantique, dont on nous révèle enfin les astuces à nous, pauvres débiles prolétaires ?

    Ma réponse est non ! Il n’y pas plus d’effet placebos à travers ces produits qu’à travers certaines autres substances censées agir sur la santé. En vérité, une chose vérifiable totalement d’actualité, est que la terre est appauvrie (Claude Bourguignon) et que nous sommes tous en carences nutritionnelles. Cette question n’a pas fait encore état de son importance fondamentale ! La terre est appauvrie (Agnès Rousseaux) , qu’on cultive Bio ou pas, dans son potager ou en biodynamique, la terre a perdu globalement 70% de sa minéralisation (carte en attachement) ! De plus, avec la pollution, la radioactivité (ce qui donne des OGM mutagènes dont on ne fait jamais mention car ils ne sont pas reconnus juridiquement) et toutes les insanités chimiques que nous nous sommes amusés à mettre dans notre terre et dans l’air depuis près d’un siècle, le fait que nous cueillions les végétaux alors qu’ils ne sont pas mûrs et qu’ils viennent stockés à des températures différentes en très peu de temps, pour que nous terminions de les cuire durant des heures… que va-t-il nous rester au fond ? Donc oui, manger des graines de Chia et des oléagineux, des graines de lin, des graines germées donnent un coup de pouce à la santé car les nutriments vont nourrir directement les mitochondries de nos cellules qui vont se reproduire de façon saine et donc, avoir un impact sur notre santé ! Effectivement, nous ne sommes pas obligés d’aller les chercher à l’autre bout de la planète et effectivement nous pourrions nous passer des bayes de goji et d’açaï. Ceci-dit, les références en matière « d’apport journalier recommandé » ne sont pas à prendre en compte. Imaginer qu’un simple jus d’orange suffise à notre dose d’antioxydants est tout aussi caduque que la croyance du fer dans les épinards ! A savoir que pour 50mg de resvératrol, il faudrait 45 litres de jus de raisin ou 3,5 litres de vin rouge ! Trouver des solutions avec certains produits plus riches en nutriments, ou se supplémenter n’est pas forcément un luxe… surtout lorsqu’il s’agit de la santé. Il n’y a pas de produit miracle, il y a la simplicité de la vie et ce que mère nature nous à mis à disposition… mais que malheureusement… nous nous sommes amusés à saccager.

    Pour terminer, se référer aux usda, efsa, inra, fda, ue, etc… est à mon avis une erreur. Ces organes ne sont pas là pour défendre le consommateur, car ils sont gangrénés par les enjeux politico-commerciaux tenus par les élites mondiales. Dénoncer oui, mais attention à ne pas saccager ce qui pourrait être une solution ! Ce que j’aime justement sur ton blog Ophélie, ce sont les solutions que tu amènes. Car toutes ces personnes sont perdues à force d’entendre de ne pas faire ceci et ne pas manger cela. D’ailleurs je te remercie car j’ai appris beaucoup de choses à travers tes recettes !

    Amicalement

    David

    • Bonjour David,
      Je ne répondrai que très brièvement à votre commentaire très intéressant, car il y aurait trop de choses à dire !

      Juste un point à propos de ma référence à la USDA : ce n’est pas parce que cette institution a beaucoup de choses à se reprocher qu’on doit pour autant condamner sans discernement tout ce qui émane d’elle. Dans le cas des ORAC, la USDA était même pendant de longues années LA référence sur le sujet, grâce aux tableaux très complets proposant les ORACs de tous les aliments qu’on peut imaginer. Malheureusement, les données obtenues étaient tellement variables (de 1 à 10 pour un même aliment !) qu’il a été jugé que ces mesures ne voulaient plus dire grand chose et c’est la raison pour laquelle ils ont renoncé à publier ces tableaux de référence. D’autant que les indices ORACs qu’on trouve en général sont, comme le fait remarquer très justement un lecteur, fournis par les fabricants : s’il n’y a pas là de quoi douter de leur véracité, je veux bien manger mon bonnet ! 😉

      Une petite chose également : je n’ai trouvé aucune étude, justement, qui fasse part d’une amélioration de santé d’individus consommant des super-aliments… Si vous parlez d’expérience, je dirais que bon nombre de co-facteurs sont à prendre en compte : se mettre à manger des super-aliments est peut-être un signe également qu’on change son alimentation dans son entier et, donc, que l’on se met globalement à manger beaucoup plus de fruits et légumes, c’est-à-dire de vitamines et d’antioxydants. De tels changements globaux d’alimentation peuvent, effectivement, mener à une amélioration en matière de santé, et c’est bien pour cela que je recommande à tout le monde de manger plus végétal et moins raffiné !

  16. Je suis absolument d’accord avec l’idée de tout simplifier. Pour ma part, je servirai des sablés salés (au chorizo), dont je préparerai la pâte à l’avance, un dip léger et probablement des noix épicées dans le style des tiennes…

  17. mon bon plan a moi pour simplifier noel , c’est toi !! ou vous car on se connait peu après tout 🙂 je suis une vieille végétarienne (dans tout les sens du terme) mais une tout jeune et imparfaite encore végétalienne !! noel en tout car sera 100% végétale et simple cette année !! (mais festif tout de même et féérique pour les enfants évidement ^^

  18. Bonjour.
    J’aime beaucoup ton évocation des Noëls simples: pas de déco kitch, pas de repas long à préparer… J’avoue que c’est aussi ma vision de Noël. Du moins pour 50% des Noëls de mon enfance, dans la famille paternelle: on mangeait une soupe, on allait à la messe, et en rentrant, on buvait une tisane accompagnée de « rissoles », sortes de chaussons au poires qu’on partage avec ses voisins en Haute Savoie. J’adorais ces noëls si simples. Mais j’aime tout autant les 50% de Noëls restant, kitchs et compliqués de ma famille maternelle: des heures passées en cuisine et en famille à peaufiner un repas de réveillon sous la direction de ma grand mère (qui se désespére d’ailleurs de voir sa cuisine remplie et son salon vide!), d’autres heures passées avec les cousins, les oncles et tantes à réaliser des décorations kitchs, mais source de nombreux fous rire, de longues balades en forêt pour ramener de la mousse à mettre dans la crèche (c’est moche, plein de terre, mais il faut bien un prétexte à la balade…). Oui c’est plein de chichis. Non ce n’est pas « simple », mais c’est aussi une façon de célébrer le temps des fêtes en famille et de passer de bon moments chaleureux: chaque famille a sa façon de célébrer; l’important, c’est le plaisir d’être ensemble, et au final, d’avoir un noël doux et chaleureux dont on se souviendra avec plaisir toute l’année, avec une seule envie: recommencer! Si en plus, ça ne rime pas avec orgie consumériste, c’est mieux, alors on y travaille
    D’ailleurs, je vais profiter de la fin de mon congé maternité pour aller chez ma grand mère une semaine en avance, pour l’aider à tout préparer. Et malgré tout ce que j’ai dit sur les noëls compliqués, je vais partir avec le fiston sous un bras, et une boîte de noix rôties épicées sous l’autre, histoire d’avoir un bout de l’apéro déjà prêt: on pourra se concentrer sur tout le reste!

    • Bonjour Claire !
      Oui, tu as raison : que ce soit simple ou non, l’important, c’est d’être réuni avec ceux que l’on aime et passer un moment précieux avec eux.
      Et j’espère que les noix rôties auront du succès ! Au pire, elles feront de très jolis galets pour décorer la crèche et sa mousse terreuse… 😉

  19. Ça à l’air super bon !
    Je pense que je vais reprendre l’idée. Chez nous on raffole des noix, je pense que ça plaira à tout le monde.
    Merci pour cette merveilleuse idée et pour la recette.
    Bonne continuation. On attend avec impatience la suite 😀

  20. Mon premier commentaire sur un site internet… Pour te dire l’importance que je porte à ton site 🙂 Cela fait plusieurs mois que je lis des articles de ton site (dont je partage le fond très très souvent) et je suis toujours impressionnée par tes réflexions tant scientifiques que « philosophiques » 😉 Végétarienne depuis 6 ans (et l’unique dans ma grande famille !), le végétalisme me tente de plus en plus et je pense que ton site y contribue grandement.
    Je viens de lire ton article sur les super-aliments qui est super intéressant ! C’est marrant car je viens tout juste de terminer des études d’agronomie (que l’on appelle désormais « bio-ingénierie ») en me spécialisant en « Science, Technology and Food Quality  » et vais commencer une thèse sur les pelures de pommes (les pommes sont riches en triterpènes, des composés connus pour leurs propriétés anti-cancéreuses et anti-inflammatoires). Comme tu l’as si bien dit, on ne doit pas forcément consommer des produits exotiques pour trouver des « super-nutriments » ! Dans nos contrées, on peut trouver des aliments, plus particulièrement les fruits (les pommes !! :D) et légumes, ou encore, des herbes aromatiques et épices, qui sont des sources incroyables de composés bioactifs (les plus connus sont les composés phénoliques, les caroténoïdes et les triterpènes).
    Je suis une vraie fan de ton site car je partage nombreuses de tes convictions. Je viens lire de temps en temps un article pour me sentir « soutenue » dans cette démarche de végétalisme: nombreuses personnes de mon entourage me considèrent comme une hors-norme et jettent (trop) vite des préjugés sur ma façon de vivre (par ex. que je fais cela juste pour surveiller mon poids… ou que c’est une tendance des bobos… ou que je ne sais pas me lâcher pour aller manger de temps en temps au Mc Do…). Pas facile en tant que petite dernière de la famille de leur dire que je préfère payer pour une bonne pomme ou des cours de Pilates et de Yoga, plutôt que pour un hamburger ou des friandises bourrées d’additifs…
    Longue vie à ton site !! J’ai hâte de lire d’autres articles (nouveaux et anciens !).

    • Oh, merci beaucoup Amalba !
      Tu ne peux pas savoir combien ton message m’a, d’une part, touchée, mais également extrêmement intéressée ! Une thèse sur les épluchures de pomme, mais c’est génial, ça ! Pour moi, la pomme est mon super-aliment de tous les jours, et ce n’est peut-être pas étonnant que je ne sois plus jamais malade depuis qu’elle est entrée dans mon quotidien… En tout cas, ton sujet d’étude est passionnant et, parfois, je me dis que j’aurais dû mieux choisir mon sujet de thèse… 😉
      Et rassure-toi, vraiment, tu n’es pas seule ! Depuis quand le Mc Do doit être une ‘récompense’ dans nos habitudes alimentaires ? Pour moi, ce serait surtout une terrible punition ! Rien que de penser seulement à leur salade en plastique, j’ai des frissons…
      A très bientôt Amalba, ravie de t’avoir lue !

  21. Pas d’apéro par chez moi, mais en revanche des noix oui 🙂
    Alors même sans apéro je pense que je vais me laisser tenter… Ça tombe bien, je dois faire les courses demain !

  22. Mais moi je serais bien tentée de tester la version hummus au pain d’épices 😉
    Merci de partager avec nous toutes ces petites idées qui rendent la vie plus simple… et plus gourmande !
    Bon week-end, Ophélie !

  23. je craque pour les pois chiches…..( je viens de faire le plein en direct chez ‘agriculteur bio)….et j’ai commenté ton article alter eco…

  24. Excellente les cajou façon houmous! Je les ai dégustées sur un potimarron rôti avec du quinoa et une petite sauce crémeuse miso/tahin/purée d’amande… Un délice! J’ai juste du surveiller mon four de près car il est tout petit et démarre au quart de tour, du coup je crois qu’à 160° en 8 minutes c’était déjà bien grillé (remarque, c’est économique!!). Je pense tester tes legumes rôtis très bientôt. En tout cas, j’adore quand tes recettes sont simples (mais toujours goutues!) et plutôt salées. C’est un bonheur pour mes papilles! Et je suis 100% d’accord avec toi sur les super aliments, vive les basiques: nos fruits et legumes de saison!

    • Ah, super, je suis ravie qu’elles te plaisent ! Oh, avec du potimarron rôti au quinoa… j’en salive déjà… alors si tu me parles de sauce miso et purée d’oléagineux, je me transforme en fontaine !
      8 minutes seulement ? Ah oui, tu as un four sacrément efficace ! 😉
      C’est noté, j’essaierai de verser davantage dans le salé dans les mois à venir ! (en plus, je crois que je suis autant bouche sucrée que salée… mais c’est tellement plus simple à bloguer les petites recettes de mignardises sucrées !)

  25. Ping : SOUPE DE POTIMARRON & GRANOLA SALÉ AU FROMAGE {vegan + sans gluten} | Antigone XXI

  26. Ping : 30 RECETTES VÉGANES POUR NOËL & LES FÊTES | Antigone XXI

  27. Super bon! J’ai testé pour le 1er janvier, j’ai adoré!! 🙂
    Une préférence pour les noisettes (je suis + sucré), que je me referai pour les soirées télé…

  28. Ping : Un repas de Noël (presque) végétalien | Une vie meilleure !

  29. Ping : Les essentiels de ma cuisine végétalienne | Échos verts

  30. Ping : Un Noël vegan? | Noël dans le monde

  31. Ping : 30 recettes originales pour un Noël sans viande - Journal des bonnes nouvelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s