THE [INCREDIBLE] CHOCONUT BROWNIE BARS

 

Mise en garde

 

Si vous êtes une personne fragile, isolée ou vulnérable, une femme enceinte ou sujette à des pulsions alimentaires obsessionnelles, un individu à tendance chocolato-dépressive ou maniaco-cacaoteuse, une créature marquée par le manque de sommeil et l’irrépressible attraction envers tout ce qui se présente sous forme de tablette, carrés, crème, breuvage de couleur brune et de parfum envoûtant, passez votre chemin.

Si malgré cela, vous souhaiteriez vous aventurer ci-après, vous êtes entièrement responsable de ce qui peut survenir. Antigone XXI se dédouane de toute responsabilité en cas d’incident de quelque gravité que ce soit, et ne peut en aucun cas se montrer comptable des addictions et dépendances que cet article est susceptible de susciter.

{ Au-delà de cette ligne, vous vous engagez à vos propres risques et périls. }

*   *   *

 

 

Je me suis rendue compte récemment que j’avais un problème d’addiction au chocolat.

Addict /a.dikt/ n. m. : (Néologisme) De l’anglais addict, lui-même du latin addictus (« esclave, assujetti »). Qui est drogué, accro, sous dépendance.

  • Un addict à la drogue abandonne ses jeunes enfants.
  • Un addict au chocolat tue pour se procurer ses tablettes.

 

 

(Une petite salle sombre, quelques chaises, 5-6 personnes)

 

 » Bonjour, je m’appelle Antigone et je suis addict au chocolat.

– Bonjour Antigone, bienvenue !

– Euh… je suis un peu intimidée, c’est ma première fois aux Chocoholics Anonymes et je ne sais pas si j’ai vraiment ma place ici…

– Nous sommes tous différents, Antigone, c’est ceci qui fait notre force et c’est par la parole commune que chacun de nous parvient à en sortir, mais il faut d’abord reconnaître son addiction.

– Bah, en fait, ce n’est pas comme si je devais manger du chocolat à longueur de journée, ou bien que je ne me contrôle plus en face d’une tablette… Non, en fait, je peux même passer des semaines et des mois sans en manger. Enfin, presque, parce que, là, je parle de chocolat, mais il me faut ma dose de cacao toutes les semaines. Mais c’est juste que, lorsque ça me prend, ça devient comme une drogue, je ne peux plus m’arrêter, il me faut ma dose : après le déjeuner, avec mon thé, au goûter, et même parfois au petit-déjeuner !

(Antigone s’interrompt, passe sa langue sur ses lèvres quelques secondes, l’esprit ailleurs)

 

 

– Allez-y, n’ayez pas peur…

– Et bien, j’essaie de m’en sortir et je n’en ai pas mangé depuis deux semaines… mais je suis tombée hier sur une tablette au praliné !.. C’est affreux, je n’y pense même pas, mais pam !, comme par hasard, la tablette se retrouve sous mon nez, et zouuuu, je replonge !.. J’ai dû obliger mon chéri à emmener la tablette avec lui au travail pour que je ne succombe pas pendant la journée. C’est terrible d’être si dépendante, pas vrai ?

– Mais c’est déjà un grand pas que d’avoir accepté de vivre une journée loin de la tablette ! Vous souvenez-vous quand ou comment votre addiction a commencé ?

– Je pense, oui… le chocolat et moi, au début, c’était sans plus… mais il y a eu le très fameux Exquis aux Trois Chocolats : ça a été le début de la fin. Je suis ensuite tombée sur l’incroyable chocolat cru : impossible d’y résister. Et puis, après, tout y est passé : truffes, rochers, tartelettes, smoothies, cookies crus ou cuits, et les pâtes à tartiner, bien sûr, choco-noisette, choco-coco : du chocolat sous toutes ses formes, noir comme blanc !…

– Oui, c’est sûr… C’est la spirale infernale…

 

 

– Et même les légumes y sont passés, vous imaginez ? Même des choux-fleurs au chocolat, vous vous rendez compte ?!..

– … au chocolat, vous dites ?

– Mais oui, et même dans mes plats salés, je glisse du cacao !… et c’est sans compter aussi les produits de beauté : là aussi, il m’a fallu des crèmes au chocolat !

– … cho-co-lat…

– Oui, mais ce n’est pas tout… Il y a aussi ces carrés choco-noisettes : vous savez, les fameux ‘incredible choconut brownie bars’

–  … je… glob glub !.. 

– Monsieur ? Ça va, Monsieur ?!.. Vite ! Il s’est évanoui, c’est une crise !.. C’est le sevrage !.. Appelez un médecin !.. Ou non, allez cherchez les incredible choconut brownie bars ! Il en suffira d’un tout petit peu… Vite !!! « 

(Le rideau tombe, fin du spectacle)

 

 

Nous sommes partis avec Tistou en vacances au mois de septembre. Comme je savais qu’il s’agirait de vacances sportives et qu’il nous faudrait en conséquence de bons snacks pour nous requinquer, j’avais décidé de préparer quelques petits en-cas avant notre départ. Les jours qui ont précédé le voyage m’ont vue bien affairée aux fourneaux à enchaîner mélanges étudiants, granolas et barres en tout genre – de quoi nous donner de l’énergie et des bons nutriments pour affronter l’air marin !

Malheureusement, et comme il était à prévoir, la moitié des réserves que j’avais constituées était déjà partie quand nous sommes arrivés au bord de l’eau. Parmi ce qui avait disparu en premier… il y avait de jolies barres découpées en carrés, bourrées de noisettes croquantes et recouvertes de chocolat. Je crois que je vous ai déjà fait part de mon petit penchant, non ?..

Heureusement pour nous, loin de leurs équivalents commerciaux, ces barres étaient extrêmement saines, en même temps que terriblement gourmandes (elles ne seraient pas parties si vite sinon, n’est-ce pas ?)

 

 

Je voulais un en-cas facile à emporter et à la fois nourrissant et reconstituant, et comme (je dois être un brin maudite), les barres de céréales que je fais au four se délitent toujours et qu’il est alors très risqué de les glisser dans son sac-à-main pour retrouver à l’heure du goûter une montagne d’innombrables miettes qui se font une joie de quitter le petit papier qui était censé les entourer, je préfère opter pour des versions crues ou sans cuisson.

✿ Je souhaitais des barres un peu ‘santé’ : exit donc le sucre raffiné des barres achetées, le sirop de glucose et autres joyeusetés. Les dattes sont ici le seul élément sucrant et ces barres sont d’ailleurs bien plus chocolatées que sucrées.

❀ La matière grasse principale sont les noisettes, dont je raffole littéralement et qui sont particulièrement riches en acides gras monoinsaturés, ainsi qu’en vitamine E (contre le vieillissement cellulaire), en manganèse (qui aide l’organisme à bien utiliser glucides et lipides) et en cuivre (indispensable à la formation de l’hémoglobine et du collagène). Vous pouvez utiliser ici des noisettes crues ou toastées : une légère cuisson permettra aux noisettes d’éliminer certains inhibiteurs et donc de permettre une meilleure assimilation des nutriments – en plus de donner un délicieux goût à vos noisettes !

✿ Pour caler nos appétits et nous permettre de tenir jusqu’au dîner, j’ai ajouté des flocons d’avoine (germés dans mon cas), des germes de blé, et quantité de bonnes fibres avec de la farine de coco et des graines de lin (moulues, pour assimiler leurs oméga 3 !).

❀ Pour tenir le tout, j’utilise une petite quantité de beurre de cacao, qui a la propriété de rester solide jusqu’à 35°C (pratique quand on part au soleil !), mais vous pouvez également utiliser de l’huile de coco (25°C) si vous ne prévoyez pas de laisser vos barres en plein soleil sur la banquette arrière de la voiture.

✿ Et puis, comme je trouvais ça sympa, mais que j’avais besoin d’assouvir mes pulsions chocolatées, j’ai surtout nappé le tout de beaucoup, beaucoup de chocolat.

 

SONY DSC

 

 

The [incredible] Choconut Brownie Bars

 

 

Pour 16 carrés (moule de 20×20)

 

Ingrédients  

  • 30 dattes Deglet Nour (ou une petite vingtaine de Medjools)
  • 200 g. [1 + 1/2 cup] de noisettes (ou moins…)
  • 30 g. [1/4 cup] de graines de lin moulues
  • 20 g. [1/4 cup] de cacao en poudre (plus, si huile de coco ou cacao peu fort)
  • 50 g. [1/2 cup] de flocons d’avoine*
  • 30 g. [1/4 cup] de germes de blé ou de riz* 
  • 35 g. [1/4 cup] de farine de coco* 
  • 45 g. de beurre de cacao
  • une belle pincée de sel
  • 1/2 càc de vanille
  • 100 g. de chocolat noir (cru ou non)

* Sentez-vous libre d’adapter cette recette aux ingrédients de votre placard ou pour en faire une version totalement sans gluten : flocons d’avoine sans gluten, flocons de sarrasin, quinoa ou millet… son d’avoine ou de riz… poudre de noisettes ou d’amande... make yourself at home !

 

Préparation : 

  1. 2 à 4 h. avant, faites tremper les dattes dans un peu d’eau (de façon à les recouvrir).
  2. Essorez-les et mettez-les dans le bol d’un robot : mixez pour obtenir une crème homogène. Au besoin, rajoutez un peu d’eau si vous sentez que le mélange est trop sec.
  3. Versez la crème de datte obtenue dans un saladier, ajoutez les noisettes entières (ou concassées si vous préférez), les graines de lin, le cacao en poudre, les flocons d’avoine, les germes de blé, la farine de coco, le sel et la vanille.
  4. Pendant ce temps, faites fondre le beurre de cacao au bain-marie. Ajoutez-le au saladier et mélangez intimement le tout (il va falloir y mettre les doigts, mes petits chéris !)
  5. Tapissez votre moule de papier cuisson (inutile si vous utilisez du silicone) et déposez-y la pâte obtenue. Pressez-la au maximum pour qu’elle soit bien tassée et laissez reposer au frais pendant 1/4 d’h.
  6. Pendant ce temps, faites fondre votre chocolat au bain-marie. Une fois fondu, répandez-le sur la pâte et placez le tout au frais pendant au moins 2h.
  7. Une fois l’ensemble complètement refroidi, découpez des carrés ou des barres, croquez dans l’une et pâmez-vous.

Les barres se conservent au frais dans un récipient hermétique pendant 4 à 6 jours.

 

 

Et vous, quelle est votre addiction ?

  

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

157 réflexions sur “THE [INCREDIBLE] CHOCONUT BROWNIE BARS

  1. Délicieux, comme d’habitude ! ! Alalalalalala quelle délice toutes tes recettes… je me suis pâmée avec ces incroyables & succulents petits carrés !!
    J’ai néanmoins une petite question : pourquoi la base de nombre de tes recettes est la datte ? Et non pas les pruneaux, les figues séchées ou les abricots secs ? Car pour avoir inversé pruneaux / dattes, on sent assez peu la différence… Et pour tout t’avouer je viens de finir mon stock de dattes alors que les figues séchées se trouvent dans tous les recoins de mon placard 😉
    Bonne journée Ophélie !

    • Alors, c’est une bonne question… 😉
      J’utilise en fait souvent aussi des prunes séchées, ainsi que d’autres fruits, mais les dattes sont les fruits qui passent le plus inaperçus dans une préparation où l’on ne s’attend pas à avoir des fruits secs. Je trouve que les pruneaux donnent un goût assez marqué, acidulé et qui me rappelle parfois un vin : dans une recette comme celle-là ou comme dans ma choconette, j’ai déjà essayé, mais je trouve que le goût est vraiment différent. Alors, dans des recettes fruitées, oui, mais quand je cherche du neutre, je préfère de loin les dattes… même si elles ne sont pas locales.
      Sinon, j’adore croquer dans les figues séchées juste comme ça… j’ai toujours un peu de mal à les mixer pour une recette où elles ne seraient pas guest-star !
      J’ai proposé des confitures crues à base de fruits séchés, dont les abricots et les figues : si ça te tente, c’est ici.
      Et puis, mon frère m’a offert 5 kg de dattes à Noël… il faut bien que je les utilise ! 😉

  2. Ping : Carrés chocolat-noix de coco (vegan) - Recette

  3. Alors bien sûr, j’ai d’abord été un peu sceptique (l’espace de quelques millisecondes) sur le préambule de cette recette qui serait soi-disant dangereuse pour personne psycho-sensible à toute forme d’addiction au chocolat (« Moi ? Nan, ya pas qu’ça dans la vie, je suis désolée… »)
    Mais, bien sûr aussi, cela attise toujours en moi le défi…. que dis-je… le besoin de tester et d’éprouver (on l’approuve ou pas) ladite recette.
    WOUAH ! D’une simplicité et d’un bonheur total à la clé !!
    Juste 2 modif : n’ayant pas de farine de coco, j’ai remplacé en quantité équivalente par du son d’avoine et n’ayant pas de beurre de cacao, j’ai VOULU remplacer par de l’huile de coco. Voulu, parce que j’ai dû en mettre une demi càc, la matière sèche étant toute absorbée par la purée de dattes. J’aime beaucoup l’odeur de l’huile de coco, mais j’ai quand même du mal avec son côté « cireux ». Et ça a très bien figé au frigo !

    Et d’ailleurs, tout à fait d’accord avec le fait que remplacer par des dattes reste la méthode la plus neutre, les pruneaux donnant quand même une certaines acidité. Et encore plus d’accord avec les figues, j’en raffole alors du mal à les mixer pour leur faire jouer un rôle secondaire…

    Donc la question maintenant est : quelle est la psychothérapie proposée pour se détournée de cette obsession d’en refaire déjà ?

    Un grand MERCI pour cette valeur crue et sûre ! 😉

  4. Bonsoir Ophélie,
    Je voudrais réaliser cette recette, j’ai tous les ingrédients mais… Pour les graines de lin, est-ce que je peux les moudre au pilon et au mortier ? Je doute que mon blender fasse l’affaire, et je n’ai rien d’autre à portée…
    Merci !

    • Alors, j’ai déjà essayé de moudre des graines de lin au mortier, et… bonne chance ! 😛
      Mieux vaut les remplacer par un autre ingrédient, à la rigueur : poudre d’amande, graines de chia, noix de coco… Et sinon, envisager d’investir dans un moulin à café, peu cher, très solide et hyper pratique ! 😉

      • Arf, je vais suivre ton conseil et pour cette fois je vais faire avec de la poudre d’amandes, et pour les suivantes j’aurai investi dans un moulin à café 🙂
        Parce que j’ai plein de petites graines de lin qui attendent sagement leur heure 😉
        Merci Ophélie !

  5. Ping : Un dîner presque parfait - Idecologie - Idecologie

  6. Bonjour Antigone,

    Laisse moi tout d’abord te dire que ton blog est superbe, une vraie pépite! Depuis quelques temps, mon esprit est chamboulé par tous les changements positifs que j’aimerais apporté à mon petit monde, et cela inclut de vivre plus en harmonie avec ce que la nature nous offre, sans artifices, sans transformations. Ton blog est donc une sorte de délicieuse source d’inspiration, de guide spirituel et pratique dont je ne peux me passer.
    Toutefois, je débute, et ne suis donc pas maître dans l’art de dénicher tous les ingrédients qui composent tes recettes. J’aurais ainsi aimé que tu puisses m’indiquer où est-ce que je peux trouver du beurre de cacao et de la poudre de cacao cru par exemple, pour faire ton fameux chocolat cru? Ou bien encore que tu puisses m’expliquer comment moudre des graines de lin dans ta recette de brownie? (cette question paraît certes très idiote mais les graines de lin sont si petites que je me vois mal les mettre dans un blender… Peut être faut-il les écraser au pilon alors?) J’ai également une question à laquelle tu ne sauras peut être pas répondre puisque tu es végane mais saurais-tu par hasard si, dans un recette, je peux remplacer le beurre par du fromage blanc?

    Voilà, j’espère ne pas t’ennuyer avec toutes ces questions!

    Je te souhaite une belle après-midi et de lumineuses vacances 🙂

    • Merci Laetitia, c’est adorable !
      Tu peux moudre tes graines de lin dans un blender/mixeur ou à l’aide d’un petit moulin à café – encore plus facile pour de petites quantités ! 😉
      Pour le cacao, j’ai déjà dû donner les liens en commentaires à cet article ou celui-ci, et sinon, n’importe quel cacao bio de bonne qualité fera l’affaire.
      Non, le ‘beurre’ de cacao n’a rien à voir avec du fromage blanc ! Tu peux en revanche le remplacer par de l’huile de coco ou du beurre de coco.

  7. Ping : 30 RECETTES VÉGANES POUR NOËL & LES FÊTES | Antigone XXI

  8. Un pur bonheur !
    Je vais même les offrir à Noël ces merveilles !!!!
    J’ai mis des graines de chia car pas de lin, je ne sais pas si c’est cool
    Le résultat est parfait merci encore pour toutes ces idées !
    Bonnes fêtes et puis…un bisous chocolaté d’une grande malade de l’or en fève 🙂

  9. J’ai remplacé le beurre de cacao par de la graisse de coco et ai rajouté du sirop de poire et pomme (pâte tartinable, spécialité de Liège). Un vrai délice !!

  10. Juste pour une question de quantités. Quand tu dis un plat de 20*20 et 16 carrés, c’est 16 carrés dans un plat de 20*20 ? Pour savoir combien je vais en préparer, pour m’organiser.
    Merci d’avance!

      • Faites hier soir! Bon la prochaine fois (il y aura une prochaine fois) je mettrai plus de cacao, le mien semble ne pas être très fort et je concasserai les noisettes avant. Ca évitera qu’au découpage, elles cassent les beaux carrés.
        Merci beaucou!!
        J’espère que tu nous feras bientôt partager de nouvelles recettes de barres.

  11. Bonjour Antigone. 
Je te remercie avant tout pour ton blog, vecteur principal de ma transformation de mode de vie et de mes prises de conscience. Merci pour le temps que tu consacres pour partager toutes ces pépites à la manière du colibri.
    Je me demandais comment me procurer du beurre de cacao, du cacao cru ainsi que de l’huile de coco. Sur internet? Car j’ai fouillé plusieurs magasins bio sans en trouver malheureusement!

    • Hmm… je ne peux guère t’aider car j’achète tout ça en magasin bio, surtout l’huile de coco qu’on trouve normalement partout. Mais honnêtement, tu peux utiliser du cacao non cru, ça ira très bien aussi !
      Sinon : Sol Semilla, Keimling, Pureraw.de, NutriNaturel, etc.

  12. Ohlala, que c’est bon!!!… J’ai dû changer un certain nombre d’éléments pour cause d’allergie à la noisette et de placards vides mais c’est malgré tout un vrai régal! J’avais envie de tester d’autres recettes succulentes comportant des flocons d’avoine depuis le fameux cheesecake des amoureux (ohlala, que c’était bon!!!) et la lecture du livre « flocons d’avoine et d’ailleurs » conseillé ici-même. Donc un grand merci pour toutes les recettes et bonnes idées partagées!!! 🙂

  13. J’ai eu un orgasme oculaire. Je crois que je dois essayer ça. Oui, c’est un devoir. Si avec ça, je convertis pas mon omni de compagnie….

  14. Excellent, la barre est consistante j’en ai pour 8 petit dèj !
    Par contre en calculant le prix sans les germes de riz et en remplaçant le beurre par l’huile de coco :
    Le total revient à 10€, la barre fait donc 1.25€
    Ça reste pas donné, le + cher dans ma liste sont les 200g de noisettes décortiquées au détail (4.36€) en magasin Bio.

  15. Bonjour Antigone,

    J’ai tous les ingrédients pour réaliser ces petites merveilles pour illuminer mes goûters d’automne, seulement j’ai de la pate de datte (un bon kilo, nature) que j’aimerai utiliser plutôt que de racheter des dattes. Du coup pour 30 dattes ça équivaut à combien de grammes à ton avis?

  16. Ping : CRUMBLE POIRE ET CHOCOLAT {végane & sans gluten} | Antigone XXI

  17. Ping : Un Noël vegan? | Noël dans le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s