MON PRODUIT VAISSELLE MAISON (super facile et méga efficace)

Youhouuu !

En une semaine à peine, vous avez été près de 385,000 à tourner les pages d’Antigone XXI ! Bienvenue à tous les petits nouveaux qui sont venus grossir les rangs des abonnés et à tous les curieux qui les accompagnent !

Bon, j’avoue, ces nombreuses visites, attirées par mon article sur le Nutella, n’ont pas toujours été de tout repos, mais au moins, gentils ou méchants, leurs commentaires ont pimenté ma semaine. Petit coucou à tous les affreux qui m’ont malmenée si vous me lisez : moi aussi je vous aime ♥

*

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas proposé un DIY, et il est grand temps que je me rattrape.  Avant de commencer, une petite devinette… A votre avis, quand on est blogueuse, qu’on aime tout autant concocter des recettes que les dévorer, quelle est le passage obligé qui signe toute fin de repas, de préparation ou de dégustation ?

Vous l’avez deviné… quand on met les mains dans le cambouis, on se doit de les laver ! Il en est, hélas, de même avec le service que l’on a sorti pour l’occasion, et je ne vous parle même pas de tous les ustensiles qui ont servi à décorer une ou deux photographies et qui se retrouvent fatalement, tout tachés qu’ils sont de sucre, farine ou éclats de chocolat, plantés dans l’évier quelques minutes plus tard.

Et oui, la vaisselle. Drame du gourmet, infortuné revers de bâton, malédiction pour la gourmande que je suis. Bon, j’avoue le subterfuge : c’est Tistou qui fait la vaisselle à la maison. Entendons-nous bien, je parle en son nom et compatis du fond de mon cœur (si, si, promis !). Mais dites-moi plutôt : faites-vous attention aux produits que vous utilisez pour laver vos casseroles ? Les mains sèches et crevassées après passage dans la crème à récurer, vous aimez ? Le formaldéhyde ? Le  méthylchloroisothiazolinone  ? Ça ne vous dit rien ?

Il est grand temps alors de vous bouger les membranes !

Saviez-vous que, tous les ans, en France, les accidents domestiques sont responsables de 12,000 morts ? Soit 4 fois plus que le nombre de décès dus aux accidents de la route ! Une partie importante de ces morts est directement due aux produits d’entretien ménagers

Bien sûr, on songe tout de suite aux produits particulièrement ‘dangereux’ ou étiquetés comme tels : les produits pour déboucher les canalisations qui peuvent causer des brûlures, l’eau de javel susceptible de provoquer des maux de tête et nausées, sans parler, bien sûr, de tous les insecticides dont les effets vont de la simple irritation des yeux et des voies respiratoires à l’augmentation du risque de développer un cancerEn 2007, une étude française parue dans Environmental Health Perspectives a ainsi montré que l’utilisation par des femmes enceintes d’insecticides ménagers doublait le risque pour l’enfant à venir de développer une leucémie ou un lymphome…

Nous sommes tellement habitués, dans le monde occidental moderne, à avoir recours à ces produits au quotidien que nous avons oublié le risque sanitaire qu’ils représentent. On croit s’en protéger en mettant des gants, ouvrant les fenêtres et les plaçant en hauteur pour éviter que des petites mains ne les prennent pour de jolis sirops, mais le risque quotidien induit par leur utilisation en reste néanmoins présent.

✏ Prenons le liquide vaisselle : saviez-vous qu’il est la principale cause des empoisonnements ménagers ?

Pas étonnant, quand on sait que la plupart des savons à vaisselle contient des détergents, autrement dit des composés chimiques dérivés du pétrole comme l’alkylbenzène-sulfonate ou le laurylsulfate, fortement susceptibles de causer des affections de la peau et des ulcères aphteux. Beaucoup contiennent aussi des agents chélatants – les ‘anti-calcaires’ – parmi lesquels les phosphates, ces composés dont l’excès est une cause majeure de la dégradation de l’environnement, voire sa dystrophisation (= mort des organismes animaux et végétaux). Ce n’est pas tout, hélas, puisque les savons ménagers contiennent également souvent des agents de blanchiment, qui peuvent réagir avec d’autres produits courants comme le vinaigre et produire des gaz toxiques, et qui, une fois relâchés dans les eaux usées, libèrent des composés toxiques pour les végétaux et animaux.

Parmi ces composés pas jolis-jolis, on retrouve notamment du 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol (clic) : il s’agit d’un produit susceptible de libérer du formaldéhyde, un composé volatil organique qui peut, à court terme, provoquer des irritations et entraîner la sensibilisation aux allergies, et qui, à long terme, est un cancérigène certain. Le formaldéhyde s’évapore en effet des produits le contenant et, à plus ou moins long terme, cette libération lente empoisonne les maisons. Parmi les liquides vaisselles en contenant, ceux d’enseignes bien connues, et même dans la gamme ‘écologique’ : l’Avenir en vert de Leader Price, Ecover, Monoprix Vert…

Le second composé dont on se passerait bien est celui qui répond au doux nom de méthylchloroisothiazolinone (clic) (on en vous en voudra pas si vous n’arrivez pas à le prononcer). Il s’agit d’un conservateur à l’effet antibactérien et antifongique, mais également d’un irritant cutané, susceptible de provoquer de graves brûlures, et il est surtout un puissant allergène auquel 2 à 3% de la population serait sensible. Si vous avez des mains rouges, de l’eczéma ou de l’urticaire après avoir fait la vaisselle, posez-vous la question. On en trouve malheureusement dans un très grand nombre de produits vaisselles, et ici, aussi, la gamme ‘écologique’ ne fait pas exception (notamment Uni Vert – Leclerc).


C’est moi, ou ce ne serait pas mieux de faire son propre produit vaisselle ? 

La recette que je vous propose ici est d’une extrême simplicité. Elle ne contient aucun produit dangereux pour votre santé ni néfaste pour l’environnement (l’un allant rarement sans l’autre…). Elle est donc d’une part écologique, mais aussi économique, puisque faire son propre liquide vaisselle revient beaucoup moins cher que d’en acheter.

Elle ne contient que des ingrédients que vous pouvez trouver facilement (en magasin bio principalement) et que vous pourrez réutiliser dans bon nombre de vos préparations ménagères maison. Si vous ne jurez que par Mr. Propre et le Pec citron, vous serez sans doute étonné d’ajouter à votre liste de course du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc ou du savon de Marseille… Pourtant, tous ces ingrédients qui constituent la base de nos ‘recettes de grand-mère’ ont fait leurs preuves et, vous verrez, vous ne pourrez bientôt plus vous en passer ! Promis, la prochaine fois, je vous dissèque ma recette, ingrédient par ingrédient, et vous explique tout ça.

*

* * *

Produit vaisselle maison

* * *

*

Pour 1 L. (tant qu’à faire, autant en faire beaucoup d’un coup)

*

Ingrédients  

  • 1 savon de Marseille / Alep (sans huile de palme) – 100 g.*
  • entre 0.8 et 1 L. d’eau
  • 2 càc de bicarbonate de soude (ou sodium, de son nom chimique)
  • 2 CàS de vinaigre blanc
  • 2 CàS de cristaux de soude – à ne pas confondre avec la soude caustique !!! (ou, à défaut, de produit vaisselle biologique)*
  • une vingtaine de gouttes d’huiles essentielles, au choix : teatree, citron, eucalyptus, thym, orange…
  • (opt.) 1 càc de lécithine de soja ou tournesol*

 

Notes : 

– Attention ! Pas de savon glycériné (faut de quoi, vous aurez un dépôt gras sur votre vaisselle). Vous pouvez utiliser également du savon noir, pour un résultat plus liquide, mais veillez à mettre moins d’eau au préalable, le savon noir n’ayant pas les propriétés solides du savon d’Alep ou de Marseille.

– Si l’eau de votre région est particulièrement calcaire, mettez davantage de vinaigre dans la recette ou bien ajoutez un peu de vinaigre dans votre eau de rinçage.

– Vous trouverez de la soude en cristaux en magasin bio, de la marque La droguerie Ecologique.

– La lécithine est optionnelle, mais elle permet d’éviter que le produit biphase (séparation de la phase aqueuse et de la phase solide), ce qui arrive parfois selon les ingrédients utilisés. A défaut de lécithine, si votre produit se sépare, il suffit soit de repasser un petit coup de mixer, soit de bien secouer la bouteille avant de l’utiliser. Dans tous les cas, cela n’entraîne pas de perte de qualité du produit.

 

Préparation :


1. Râpez votre savon (étape non nécessaire si vous utilisez du savon noir) :

2. Mettez-le dans une casserole, couvrez-le d’eau et faites-le fondre à feu doux-moyen, en touillant très régulièrement, jusqu’à obtenir un mélange homogène :

3. Ôtez la casserole du feu et ajoutez ensuite, en respectant bien cet ordre (sinon, ça mousse !), le bicarbonate de soude (mon chouchou) :

4. Mélangez, puis ajoutez le vinaigre blanc :

5. La soude en cristaux :

6. Et enfin, les huiles essentielles (10 teatree, 10 citron, 5 eucalyptus chez moi) :

7. Mélangez bien le tout (j’ai passé au mixeur par précaution/flemme) et mettez en bouteille :

Je conserve mon produit maison dans un récipient hermétique en verre, mais en verse une partie dans une vieille bouteille de liquide vaisselle du commerce avec bec à pompe verseuse : super pratique pour doser le produit ! J’ai fait une grosse quantité de produit vaisselle d’un coup, pour ne pas avoir à en refaire avant un certain temps, étant donné qu’il se conserve extrêmement bien malgré l’absence de conservateurs de synthèse, mais libre à vous de diviser les doses par deux pour un premier essai. Ce produit maison est un excellent dégraissant et un formidable anti-bactérien (au potentiel boosté selon les huiles essentielles utilisées). 

✏  Avis aux non-initiés : ce produit vaisselle mousse moins qu’un produit classique du commerce. Je sais, psychologiquement, c’est dur, mais ça ne change pas grand chose à son efficacité, promis ! Ce ‘produit’ vaisselle n’est également pas un ‘liquide’ vaisselle : sa consistance est davantage proche d’une crème dense, parfois solide selon le savon utilisé, ce qui en fait un produit plus concentré que ses compagnons du commerce. Libre à vous de le diluer davantage pour en faire un ‘liquide’ vaisselle, quitte à perdre un peu de son pouvoir dégraissant. Pour un résultat plus facile à utiliser, mettez-le en pot à large couvercle plutôt que dans un flacon à bec verseur et prélevez à chaque utilisation un peu de produit à l’aide de l’éponge ou d’une spatule.

Pour obtenir la sacro-sainte mousse et faire des économies de produit, ne faites pas comme une majorité de Français, à savoir : verser le produit à même les assiettes et couverts sales, robinet grand ouvert pendant toute la vaisselle ! Saviez-vous que, de la sorte, le débit est d’environ 15 L. d’eau par minute ? En 15 minutes, vous aurez utilisé 225 L. d’eau ! 

Le mieux est de prévoir un à deux bacs différents que vous aurez rempli d’eau au préalable et de déposer le produit vaisselle à même l’éponge. Vous pouvez également opter pour une méthode courante dans le sud de l’Europe, en remplissant un petit bol d’eau et d’une dose de produit-vaisselle, mélange concentré dans lequel on plongera régulièrement l’éponge pour la recharger en produit actif. Plus écologique et économique, qui dit mieux ?

Enfin, un dernier petit truc si vous souhaitez ôter toute trace de calcaire et de détergent sur votre vaisselle : ajoutez un filet de vinaigre blanc dans votre eau de rinçage. Assiettes brillantes et verres éclatants garantis !

Et vous, quels sont vos recettes maison favorites ? 


> LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

1 050 réflexions sur “MON PRODUIT VAISSELLE MAISON (super facile et méga efficace)

  1. Bonjour,
    Mon chéri ne veut pas d’huiles essentielles ( il s’en méfie ) , est-ce que sans huiles essentielles il va se conserver aussi bien? je pensais à mettre du conservateur extraits de pépins de pamplemousse.

    • Coucou:)
      Si je ne me trompe pas (mais je dirais quand même que je suis plutôt sûre de ce que j’avance), les huiles essentielles ne sont là que pour l’odeur et n’ont aucune influence sur la conservation du produit.

  2. Bonjour Ophélie,
    J’en suis à mon deuxième essai et ce n’est pas une grande réussite. J’ai pris un savon de Marseille à l’huile d’Olive sans glycérine sauf que manque de chance en rentrant chez moi je me suis aperçue qu’il contenait de l’huile de palme (qui doit rendre également la vaisselle un peu grasse) !! Peux-tu nous donner une marque « sûre » ??? Quel savon as-tu utilisé ?Je ne voudrai pas que mon troisième essai se solde par un échec. Merci de tous tes bons conseils. En tout cas, niveau cosmétique : déo nikel, crème nikel même si elle est un peu trop liquide, démaquillant nikel… !!😉

    • Marius Faire est un fabricant de vrai savon De Marseille. Il y a un site sur lequel on peut commander, sinon on en trouve chez casto, ou d’autres revendeurs.

      • Oui mais il y a de l’huile de palme dans les savons de Marius Fabre… Et pour moi ça laisse aussi un film gras (pas autant que la glycérine mais quand même!). Merci pour l’info quand même. Je pense en avoir trouvé ce qu’il faut après recherches (huile d’olive et soude, à priori rien d’autre). A tester 😉

        • Avez-vous testé avec le savon noir? J’ai eu le même problème que vous, il y a une sorte de film gras qui se voir surtout sur les verres!!

          • Pour info, j’ai testé avec du savon noir (en version simplifiée : savon noir, eau, bicarbonate, un peu de vinaigre blanc). Pas de film gras nikel mais c’est trop liquide je trouve. En tout cas ça dépanne bien. Pour être sûre de ne pas avoir de film gras j’ai choisi le savon noir de Marius Fabre qui est 100 % huile d’olive (pas de mélange avec de l’huile de lin et pas d’ajout de glycérine). J’en ai trouvé chez Gamm Vert. En revanche, dommage qu’il n’y en ait pas en vrac.

            • Merci d’avoir répondu! Moi j’ai failli acheter le savon noir mou, mais je ne savais pas comment faire le dossage par rapport au savon noir liquide…! (avez-vous une idée sur cela?) Mais je suivrai votra conseil et j’utiliserai du savon noir pour la prochaine fois:)

              • Bonjour Kristel, désolée du retard. Pour info, j’étais partie sur 120 g de savon noir pour 400 ml d’eau. J’avais suivi la recette du liquide vaisselle de Mango and Salt. Il est très liquide et dépanne bien mais je préfère la version avec le savon de Marseille qui est plus efficace pour ma part. Bon courage.

    • Hello, j’ai acheté du savon de Marseille à l’huile d’olive à leclerc. 100% sans huile de palme. Je m’en sert pr ma lessive. Je ne connais plus le nom mais en général quand c’est marqué 70% huile d’olive c’est sans huilr de palme.

  3. Bonjour j’ai fait mon liquide vaisselle maison.
    Je pense avoir bien tout suivie mais alors 3 trucs :
    Il il a de la mousse sur le dessus est ce normal?
    Et après bin il laisse une espèce de film gras ou bizarre disons sur les mains et ma vaisselle. c’est du à quoi? j’ai fait au savon d’alpe puisque mon savon de Marseille ne fut pas ce que je voulais… il y avais de la glycérine.
    Et enfin il me laisse les mains super sèche après. Des idées? Sinon je suis plutôt conquise
    Merci à vous

      • Avec de la glycérine je confirme que le produit vaisselle est inutilisable. J’ai testé une seconde fois avec un savon de Marseille sans glycérine mais dans lequel il y avait de l’huile de palme. Résultat : la vaisselle est moins grasse mais il reste un film…assez pénible à retirer je suis obligée d’essuyer ma vaisselle avec des serviettes microfibre. Donc je pense vraiment qu’il faut un Savon de Marseille le plus pur possible (huile olive et soude). Dès que je teste je donnerai de nouveau mon retour. Voilà Dorine, j’espère que ça pourra t’aider ! Bon courage !

  4. jai une question, lorsque ma préparation de savon vaisselle a refroidie, c est devenu tres tres épais…pourquoi? puis-je le réparer?

    • J’ai remarqué la même chose : savon assez épais ; j’ai remis de l’eau et c’est bon . Mais je ne sais pas si c’est ce qu’il faut faire….

  5. Bonjour, merci pour vos recettes qui m’ont convaincue de me lancer…
    Apres avoir acheter les ingrédients de base pour la fabrication des principaux produits d’entretien, j’ai commencé par ce produit vaisselle, réalisé hier.
    J’ai suivi la recette à la lettre et aucun soucis. J’ai utilisé du savon de marseille en cube que j’ai rapé (ça fait les bras), le plus original possible sans huile palme, couleur verte, 10g HE de citron + 10g HE de pamplemousse, j’ai rajouté une cac de lécithine de soja et une cac de gel d’aloe vera pour protéger les mains.
    J’ai stocké dans 3 pots de confiture + un flacon vide de produit vaisselle du commerce, rempli à moitié de ma mixture et rallongée d’eau chaude pour que le produit soit plus liquide. Après 24h, mon produit est toujours bien liquide, vert foncé. j’ai néanmoins rajouter qlq gouttes d’HE dans mon flacon car l’odeur du savon de marseille reste dominante.
    Il me manque un peu de recul pour conclure sur l’efficacité mais les premiers objets lavés étaient propres et non gras. Bien rincer.
    Je vais me lancer dans le produits multi usage et la lessive:-)
    Voila pour mon grain de sable à l’édifice….

  6. Bonjour,
    J’ai fait ce liquide vaisselle mais j’avoue que la vaisselle ne reste pas vraiment « propre », c’est a dire, quand les verres sechent, il reste une sorte de pellicule, qui provoque un effet « gras ». J’ai rappé une savonnette de savon de marseille et j’ai bien verifié qu’il n’y ait pas de gycérine. Ai-je pu mal doser les quantités (même si je fais bien attention)?
    Merci d’avance:)

  7. Bonjour ! Un message pour vous relater mes deux tentatives :

    Première fois, je fais tout comme indiqué et met en flacon.
    Quand j’ouvre la valve pour utiliser le produit, ça libère une pression dingue – option je m’en mets dans l’oeil, arrose le plafond à 3 mètres et repeint la cuisine. Une fois la bête maîtrisée, j’ai plus une mousse compacte qu’un gel ou un liquide. Mystère mais je m’en accommode.

    Deuxième fois, je suis un public averti.
    C’est à l’ajout des cristaux de soude que le mélange mousse et gonfle… jusqu’à doubler de volume. J’en stocke une partie dans un gros bocal que je laisse ouvert. Au fond du récipient initial, un peu de liquide dont la texture se rapproche de l’objectif. Tout le reste n’est de nouveau que mousse très dense.

    Enfin, la lécithine ne se dissout pas malgré la chaleur du mélange : les billes se baladent dans la mousse.
    Bref, au secours !

  8. Bonjour,

    est-ce une hérésie si j’utilise de la cire d’abeille en paillettes comme émulsifiant ?
    Si la réponse est oui : désolée, je débute:-)
    Si la réponse est non, quelle quantité serait appropriée pour 1L de produit ?

    Merci pour vos conseils !

  9. Bonjour,
    j’ai testé il y a plusieurs années le mélange que tu proposes et résultat: le fameux film gras…
    J’avais oublié que, quoiqu’il arrive, un vrai bon savon referme de la glycérine. En effet, c’est le mélange d’acide gras (peu importe lequel, huile de palme ou d’olive…) + base qui donne du savon (merci les cours de début de lycée!). Et pour vous en convaincre: https://fr.wikipedia.org/wiki/Savon

  10. Bonjour,
    merci pour ce site, merci pour toutes ces infos et pour ces recettes !! Ca change la vie et en bien !

    Premier liquide vaisselle maison : j’ai galéré pour trouver du savon de Marseille sans glycérine -même les savons Marius Fabre, je ne les ai trouvé qu’avec glycérine- j’ai pris finalement du savon d’Alep.
    Mais j’ai un peu peur pour mes couverts et surtout mes casseroles en acier (donc avec du fer) et qui sont supers, veux pas les changer !! : il est marqué sur le paquet de cristaux de soude qu’il ne faut pas utiliser les cristaux de soude avec le fer et l’aluminium. Pour celles et ceux qui utilisent depuis longtemps cette recette, avait-vous remarqué un effet sur vos casseroles et couverts ?
    J’attendrai vos réponses avant de me lancer !
    Merci beaucoup

  11. J’ai fabriqué mon produit. C’était tout bien, tout beau. Mais 2 heures après, tout mon savon s’est resolidifié. Que faire?

  12. En fait je n’ai pas trouvé de lécithine!!! Est-ce pour cela que ça se solidifie en couches successives ?

    • Bonjour François, la question a été posée un peu plus haut. A priori, cette recette n’est pas faite pour le lave-vaisselle. Je te propose de jeter un œil aux liens déjà cités pour une version adaptée au lave-vaisselle (voir commentaire du 13 mai).

  13. J’ai réalisé cette recette avec du savon noir Huile de tournesol (pot de 1 l acheté au Biocoop). 200ml de Savoir noir pour 1 litre d’eau tiède. Du coup, pas besoin de léchitine. Très efficace et pas de trace sur les verres !!! Recette à recommander.

  14. Ping : Astuces pratiques et naturelles | Quand le chimique nous veut du mal | Fashion Is Sempiternal

  15. Bonjour, ce blog est vraiment sympa et astucieux , merci de tout ces bons conseils, je vous invite à aller sur ce site ou ils font des savons maison, du VRAI de VRAI ,ne vous faites pas avoir à acheter dans les commerces ce ne sont que des foutaises 99% du temps !! http://www.lemondesavon.fr/

    • J’ai enfin réussi à faire mon liquide vaisselle (sans pellicule grasse) avec le savon de Marseille de ce site (le monde de Savon) ! Toutefois, avec celui vendu en copeaux car avec un savon « entier » j’ai eu un résultat gras. Du coup, je le garde pour les mains😉. En effet, en le recevant, sur l’étiquette il était indiqué « glycérine » alors que ce n’était pas précisé sur le site… et cela s’est ressenti une fois de plus (film gras). J’ai également fait ma lessive avec celui en copeaux. Il est vrai que niveau composition je n’ai pas trouvé mieux pour le moment et pourtant j’épluche le Web. En revanche, dommage que les frais de port soient si cher ! En tout cas, c’est en effet une adresse à connaître.

      • Merci Elsa pour votre tuyau!
        je vais tester ce savon, car même avec du savon d’Alep (20%), j’ai obtenu un liquide vaisselle laissant une sensation de gras avec dépôts blancs au séchage. Donc, je vais prendre ce produit les yeux fermés, car je n’ai plus envie de revenir en arrière avec les liquides vaisselle du commerce. Mes mains n’ont jamais été aussi douces, plus besoin de me badigeonner de crème chaque soir au coucher!:-)

        Merci à Ophélie d’avoir lancé cette recette, elle soulève pas mal de réactions, mais il y a vraiment du positif dans tout ça !:-)

        • J’espère que ça fonctionnera. Pour info, à un moment j’avais l’impression que c’était le vinaigre qui laissait un film gras donc j’ai appliqué ce que je fais avec ma lessive mais en gardant les proportions de cette recette : je fais fondre mon savon de Marseille avec l’eau (un tiers environ). Quand le mélange est un peu refroidi j’ajoute les cristaux de soude (dilués dans un peu d’eau), j’ajoute ensuite le reste de l’eau (froide). Une fois le mélange refroidi (en gros tout de suite après), j’ajoute le bicarbonate et si je ne me trompe pas le vinaigre et huiles essentielles. Je laisse ma préparation dans ma casserole toute la journée et je la mixe régulièrement quand je passe devant ma gazinière😉. Voili voilà. Je ne sais pas si ça change quelque chose (pas sûre) mais au cas où… Je suis super contente d’avoir enfin un produit vaisselle au top car j’y tenais et je n’ai quasiment pas besoin de le secouer. Bon courage dans ta quête du liquide vaisselle parfait😉

          • Bonjour Elsa,
            Merci beaucoup pour toutes ces précisions, je vais les prendre en compte pour préparer mon liquide vaisselle ! L’ordre des ingrédients aura peut-être un impact sur le résultat !
            C’est amusant ta remarque sur le vinaigre, car, dans un ancien commentaire, une lectrice, Ealyn, expliquait que le mélange vinaigre + cristaux de soude ou/et bicarbonate pouvait annuler les effets de chacun car l’un est acide et les autres sont basiques.
            Elle semblait également penser (après avoir fait diverses expériences) que le vinaigre annulait l’effet lavant du savon. Cela avait pour résultat de transformer le savon en un produit gluant.
            Depuis, je me demande s’il ne faudrait pas enlever la partie vinaigre à cette recette. Du coup, as-tu déjà testé ta recette sans vinaigre avant de procéder tel que tu le fais maintenant ?
            Merci pour ta réponse!

            • Non du coup j’ai quand même mis le vinaigre. Je n’ai plus de problème de film gras et je le trouve très efficace. J’ai réussi à bien nettoyer mes boules à thé par exemple qui étaient bien tachées. Pour économiser le produit je pense en mettre dans une petite coupelle avec de l’eau pour le diluer et tremper ma brosse à vaisselle (que j’attends presque avec impatience !). Pour les doses, je suis partie sur 50 g de savon de Marseille pour 1 L (la moitié) si je ne me trompe pas. Mon liquide est très crémeux, j’ai même ajouté un peu d’eau. Je conseille de faire un essai (par exemple diviser la recette par 4) pour être sûr de ne pas faire trop de gâchis. Dernier conseil, si le liquide est crémeux et donc très épais comme le mien, pensez à ne pas remplir votre flacon de manière à pouvoir bien le secouer avant utilisation et éventuellement rajouter de l’eau. Tiens moi au courant Sophie, j’espère que ça fonctionnera !

              • Re-bonjour Elsa,
                Merci pour ces précieuses informations! S’agissant de la quantité, pour mon premier essai, j’avais déjà fait la moitié de la dose, donc, c’est sûr, je vais procéder de même.
                Cependant, avant de commander le savon en paillettes, je suis bien tentée d’essayer la recette sans vinaigre vue que j’ai les ingrédients…
                À bientôt, promis, je te tiens au courant!

                • Bonjour Elsa,
                  J’ai donc testé le liquide vaisselle sans vinaigre, et en réduisant de moitié le savon d’Alep (soit 25g pour 0,5L de produit vaisselle), car j’avais une consistance très épaisse sur mon premier essai.

                  Résultat presque parfait : plus de sensation de vaisselle grasse!!
                  Mais, un peu liquide.

                  J’avais acheté de la lécithine de soja chez Aroma-zone (reçue en pot, sous forme de gel très épais) afin de ne pas avoir le problème de bi-phasage.
                  Soit, je n’en ai pas mis assez, soit ça ne sert à rien, car cela se sépare quand-même.

                  Donc, au prochain essai, je mettrai 37g de savon d’Alep et un peu plus de lécithine (1cc au lieu d’1/2cc) pour 1/2L de produit.

                  Bonne fin de semaine!

                  • Que ça soit gras est tout à fait normal.
                    Le savon d’Alep tout comme le vrai savon de Marseille est composé à 90 % voire 95 % d’huile d’olive.

                    Il faudrait un « siccatif », un diluant de corps gras pour éviter le résidu gras systématique.

                    • En fait, Myle, dans le début de ma conversation avec Elsa, je faisais allusion au commentaire de Ealyn qui s’est vérifié pour ma part et dont je faisais état. En septembre 2015, Ealyn expliquait ceci :
                      « C’est en cherchant différentes recettes faites maison que je suis tombé sur votre site.
                      Je m’étonne encore de trouver un tel mélange dans les recettes maison. Je m’explique :
                      – le vinaigre blanc est un détartrant pour autant qu’il reste dans un milieu acide ! et donc qu’il ne soit pas mélangé avec des produits basiques tels que la soude (bicarbonate ou cristaux). Le vinaigre avec ces produits donne un gaz (CO2) et de l’eau. Ce qui neutralise ces produits et plus grand chose n’a d’effet ;
                      – le bicarbonate et la soude en cristaux sont des dégraissants (avec le savon) s’ils ne sont pas mélangés avec un acide tel que le vinaigre ;
                      – le savon et le vinaigre font mauvais ménage. Le vinaigre transforme le savon en acide gras, donc il aura beaucoup de mal à se dissoudre et laissera des dépôts gluants.

                      Pour les gens septiques : demandez à un chimiste ou quelqu’un qui s’y connait, ou faites des expériences : vinaigre + bicarbonate + allumette allumée = le feu s’éteint (dégagement de CO2, gaz utilisé dans les extincteurs pour les petits feux) – savon + vinaigre+ eau = essayez de dissoudre le savon puis juste avec eau + savon… vous verrez dans quelle condition le savon va mieux se dissoudre… et vous pouvez continuer… »

                      C’est pour cette raison que j’ai testé sans vinaigre. Après avoir cherché longuement des savons sans glycérine ajoutée, le savon d’Alep s’avérait être une bonne solution.
                      Pour moi, cela convient très bien, il me faut simplement procéder à quelques réglages dans la quantité de savon. Et donc, ne plus ajouter de vinaigre.:-)

                    • Oui c’est normal car huile+soude+eau = glycérine mais il est important de souligner qu’avec des savons « purs » il est quand même possible de faire un liquide vaisselle efficace, non gras (pour ma part) et qui ne biphase pas non plus d’ailleurs. Et ça c’est très motivant quand on se lance dans les produits faits maison😉 ou à la recherche de nouvelles alternatives.

  16. Well, en panne de liquide vaisselle et ayant tous les ingrédients, je viens de me faire plaisir en réalisant votre recette et…..super ! j’ai mis 900 ml d’eau, ça mousse bien. Mes mains sont plus douces aussi. Avec ces quantités, le stock est là. Merci beaucoup. Essayer c’est l’adopter !!! et la nature nous sourit.

  17. Je m’y mets dès demain , mais l’utilisation d’huiles essentielles quand on a un bebe de 5 mois, c’est pas top, non ?
    Merci !

    • Je me posais également la question puisque enceinte. Mais si les huiles essentielles sont utilisée au delà de 55°C (versées directement dans la préparation bien chaude), normalement pas de souci, mais si quelqu’un à plus d’infos pour confirmer ou infirmer ce que je dis… Je suis grandement preneuse!

  18. C’est la recette du livre « famille zéro déchet » mais je trouve qu’il n’est pas très efficace et même qu’il graisse la vaisselle! alors, que faire?

  19. Bonjour,
    J’ai trouvé un savon (chez Carrefour) de chez Maître Savon sans glycérine ni huile de palme.
    Sa composition: sodium olivate, sodium cocoate, aqua, sodium chloride, sodium hydroxide.
    Je me suis donc fait 500ml de liquide vaisselle que j’ai testé.
    Le résultat n’est pas extraordinaire.
    Sur les inox (poêles, casseroles) il semble se former une fine pellicule de gras sur laquelle l’eau fait des gouttelettes. Traces blanches au séchage.
    J’ai lavé un verre et après rinçage il y avait des traces blanches.
    Dans les deux cas elles s’en vont avec un bon essuyage mais mieux vaut ne pas laisser la vaisselle sécher.
    J’ai mis une quinzaine de gouttes d’HE de citron mais c’est l’odeur du savon qui persiste.

  20. Bonjour, j’ai plusieurs fois entendu dire que l’on peut tout simplement faire sa vaisselle au savon de Marseille que cela marche très bien, qu’en pensez vous?

  21. j’utilise ce produit vaisselle, dont la recette m’a été donnée dans le blog « famille zéro déchet ». La vaisselle, hélas, reste graisseuse, mes mains aussi, et les verres sont plein de gouttes marron . Je ne suis pas ravie du résultat. Je vais faire d’autres essais. Mais pas question de racheter en super marché, des flacons en plastique!

  22. Ah enfin un liquide vaisselle bien équilibré. Je confirme, c’est facile et efficace. Une idée de « gel » douche peut-être ? Sans base lavante toute prête à acheter sur internet? Merci , à bientôt florence.

  23. bonjour à tous,
    je viens de faire mon premier essai de liquide vaisselle, seulement, après refroidissement, il est dur comme de la pierre, inutilisable en l’état!! quelqu’un aurait il une solution pour le rattraper? Merci d’avance.

    • Bonjour Virginie,
      Je te conseille de ne pas remplir complètement ton flacon afin de pouvoir ajouter de l’eau et le secouer facilement. Perso, je laisse mon produit dans une casserole sur une journée et je le mixe régulièrement puis ensuite je le bascule dans mon flacon. Voilà j’espère que ça marchera et que ça pourra t’aider

  24. Bonjour!
    Chouettes les petites recettes :)
    Depuis quelques années, j’utilise simplement du savon de Marseille pour faire ma vaisselle, et laver évier, plan de travail, gazinière, baignoire, lavabo etc…
    J’ai un porte savon à côté de l’évier, et je passe régulièrement mon éponge dessus pour recharger. Ça fonctionne du tonnerre… pour les flemmardes comme moi c’est parfait😉

  25. Bonjour, je chercher une recette pour faire mon produit vaisselle et devinez quoi?? je suis tomber sur votre blog!!!!! un pur bonheur!!!!!!! Je vais tester dés demain! Merci pour tous vos conseils! je reviendrais!

  26. Ping : Produit vaisselle maison (et naturel !) - Le blog de Justine et Mahery

  27. Ping : Produit vaisselle maison (et naturel !) - The blog of Justine and Mahery

  28. bonjour Je viens de tester ta recette en petite proportion (400 ml d’eau et 50g de savon de marseille) et elle a plutot bien fonctionné avec une rectification:
    J’ai rajouté plus de cristaux de soude car avec ta recette ma vaisselle restaient encore gaisseuses avec ta recette.
    J’ai utilisé du savon blanc de chez Marius Fabre mais qui contient de la glycérine (je me suis rendu compte après l’achat et je me disc’est peut etre pour cela que ca graisse??). Je viens d’appeler le fabriquant qui m’explique qu’en fait la glycérine est présent en infime quantité dans le savon car la loi les oblige à la mentionner dans la composition meme s’il en a très peu. Je ne sais pas si elle dit vrai.
    J’ai deux petites questions à te poser:
    J’aurais voulu savoir quelle marque de savon tu utilisais dans ta recette de liquide vaisselle et si ce n’est pas dangereux pour la santé de mettre beaucoup de cristaux de soude dans la recette ( 8 CS dans 400ml d’eau)
    Merci pour ta réponse

  29. Je viens de tester votre recette de liquide vaisselle, une réussite totale !!! Le choix du savon de Marseille est très important. Lors de ma dernière expérience, j’avais pris un « faux » savon et le résultat n’était pas brillant… Merci beaucoup,
    Hélène

  30. Merci Elsa pour ta réponse, mon produit vaisselle est toujours dans ma casserole, je vais le mixer donc, peut être rajouter de l’eau et remixer?? A voir….

    • S’il te paraît trop épais, tu peux en effet ajouter de l’eau pour obtenir la consistance que tu préfères et remixer. J’espère que ce sera réussi😉

  31. J’ai essayé votre recette et ça marche très bien ! Un peu liquide à mon goût car j’utilise le savon noir « liquide « . Mais super dégraissant mieux que certains produit du commerce. (Je n’y ai pas ajouter la lécithine )
    👍🏼

  32. Ping : Ma sélection de produits fait maison

  33. Bonjour
    je viens d’essayer votre recette et je voulais savoir si dans votre cas aussi , la crème vaisselle se solidifiait à l’air.
    Sinon à part ça je pense avoir réussi, j’ai mis dans 2 bouteilles:-)
    Merci en tt cas d’avoir partagé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s