LA RECETTE DU BONHEUR

*

Mon blog grandit et moi avec.

Un an est passé et je me retourne sur ces écoulements de temps. Il y a un an déjà, les premières fraises, encore quelques asperges, joie de la rhubarbe éphémère, et le printemps, le printemps à plein nez. On troquait les bottines pour de légères chaussures de toile et – nous étions téméraires – même des sandales, les tricots pour des tuniques douces, la grise mine pour un petit bout de nez acidulé et des pommettes qui rosissent aux premiers éclats.

Il y a un an, également, un anniversaire

Mon frère, ce grand.

*

Bombe matcha-coco-fraises - Antigone XXI

*

Mon frère est né bien avant moi. Il paraît qu’il a ainsi acquis plus d’expérience. Moi, je rigole doucement, je n’ai pas connu ces années qu’il aurait vécues en plus des miennes, qui sait si elles ont vraiment existé ?

Tout ce que je sais, c’est qu’à l’époque, notre maman lorgnait sur le rayon fillette et qu’elle ne savait pas ce qu’à l’issue des neuf mois le sort leur réservait à tous deux, elle et sa petite graine de poupon. Habillons-la de rose, vite, préparons son trousseau ! Et… non, un second garçon. Un joli bébé dans son bonnet rose, ses petits chaussons roses, ses mitaines roses… une petite praline pas plus haute que trois pommes qui déjà militait, le bavoir au menton et le biberon au poing, pour l’égalité femme-homme. Il n’y a pas de petit combat, juste des petits bébés… roses.

Mon frère est grand maintenant, et il habite toujours aussi loin. Mon frère aime bien avoir raison et il aime aussi discuter de tout, de rien, jusqu’au bout de la nuit, profitant de mon sommeil pour attraper au vol le dernier mot de la conservation pour ne plus le lâcher, ultime et précieux jobelin. Mon frère se découvre parfois une vocation aussi subite que passionnée en nutrition, et sa berceuse préférée a longtemps commencé et fini par ‘protéine’. Mon frère parfois se plaît à taquiner et, comme la mouche agace la vache, il s’amuse à me tournoyer aux oreilles et bourdonner gaiement, infiniment. Bzz Bzz, protéine, bzz, bzz, protéine…

Mon frère est grand et, même loin, il est toujours là. Mon frère défie les lois de la physique et il accourt plus vite que le soleil, plus vite que les étoiles, plus vite que la lumière, quand l’un de nous va mal. Mon frère est parfois coquin mais il est généreux. Mon frère est parfois vilain, mais c’est un tendre, un doux, un gentil, et pas besoin de creuser bien loin pour tomber sur son cœur d’or.

Mon frère est grand, et aujourd’hui, il est encore plus grand.

Mais pour moi, il restera toujours cette jolie praline, un petit bonhomme tout rose, Barbapapa miniature. Alors, aujourd’hui, pour marquer le coup, j’ai voulu le revêtir d’une autre nuance, un ton que j’aime, une couleur qui rime, justement, avec cet anniversaire… cet anniversaire tout vert.

*

Bombe matcha-coco-fraises - Antigone XXI

*

Est-ce ma faute si, malgré tous mes efforts, mon frère fêtera ses années qui passent, encore et toujours, au mois de mai ? Est-ce donc ma faute si, pour la seconde fois consécutive, je profite de ce jour pour sauter sur les premières fraises et, une fois encore, lui préparer un gâteau qui les met à l’honneur ? Et lui qui n’aimait pas les fraises étant petit… (cet original !)

Au souvenir de mon premier essai, je me rappelle encore de leur croquant gourmand, allié au fondant délicieux de la crème de banane et coco… Un gâteau qui avait, hélas, été gobé beaucoup trop vite à mon goût et qui me manquait. Me manquait, oui, mais que je souhaitais renouveler de fond en comble. A quoi bon faire un même plat deux fois ?

De mon premier gâteau, il reste toujours les fraises, les bananes, la coco… et l’absence de cuisson (on n’allume plus son four au printemps, pas vrai ?) Pour le reste, on peut dire qu’il y a eu des changements. Et comme mon frère a décidé de grandir encore, j’ai songé qu’il était temps de passer aux choses sérieuses : les légumes. 

Pas plus que mon frère, dans son jeune temps, n’aimait les fraises, il ne raffolait – ce fou ! – des épinards

Oh, et pourtant, les épinards, c’est si bon ! Bien sûr, si tous les parents sur Terre s’échinent à tenter de faire avaler ces tout-cuits-vilains-bouillis-dégoulinants-peu-appétissants à leurs rejetons – sans compter l’immonde crème blanchâtre qui recouvrait la purée verdâtre et malodorante de nos cantines – ils encourent de graves échecs. Tandis qu’un petit pied de jeunes pousses, caché, comme ça, ni vu, ni connu, dans un gâteau, ça paraît plus judicieux, non ?

Surtout si la bête ne donne à l’ensemble que sa belle et vive robe plutôt que son goût, et que celui-là reprend plutôt les douces suavités du thé matcha… Et si c’était ça, la formule magique pour une vie emplie de joie ?

*

Bombe matcha-coco-fraises - Antigone XXI

 *

* * *

Bombe coco-matcha aux fruits des bois

(&Secret Green Invader)

* * *

*

Pour 6 personnes

*

Ingrédients 

Pour la crème :

  • 1 poignée (2 pieds) d’épinards frais
  • 2 bananes
  • 250 ml. [1 cup] de lait de coco (prévoyez une boîte de 400 ml)
  • 35 g. [1/4 cup] de farine de coco
  • 35 g. [1/4 cup] de sucre de coco (ou autre sucre au choix)
  • 1 càc de thé matcha
  • 1 pincée de sel
  • 6-7 fraises
  • environ 100 g. de myrtilles

Pour la croûte biscuitée :

  • 35 g. [1/4 cup] de farine de coco
  • 30 g.  [1/3 cup]de noix de coco râpée
  • 25 g. [2 Tbsp] de graines de lin 
  • 35 g. [1/3 cup] de flocons d’avoine (ou sarrasin… en flocons ou crus)
  • 50 g. [1/3 cup] ou 1 quinzaine de noix du Brésil
  • 60 ml. [1/4 cup] de sirop d’agave (ou sirop de votre choix)
  • 45 ml. [3 Tbsp] de beurre de coco fondu (ou huile de coco)
  • 1/2 càc de vanille en poudre
  • 1 belle grosse pincée de sel

Pour la garniture :

  • 5-6 fraises
  • une dizaine de myrtilles
  • 20 g. de beurre de coco (ou huile) fondu
  • 10 ml. [2 tsp] de sirop d’agave (ou édulcorant naturel)
  • 15 ml. [1 Tbsp] de lait végétal
 *

Préparation 

Pour la crème :

  1. La veille, découpez en rondelles 2 bananes et congelez-les. Placez au frais votre boîte de lait de coco.
  2. Le lendemain, le froid aura séparé l’eau de la crème épaisse de coco dans la boîte : prélevez cette crème et placez-la dans le bol d’un mixeur. Complétez avec l’eau de coco restante pour atteindre 250 ml. (attention : le plus d’eau il y aura, le moins le gâteau se tiendra).
  3. Ajoutez l’ensemble des ingrédients de la crème hormis les fraises et les myrtilles. Mixez le tout de sorte à obtenir un mélange homogène. 
  4. Coupez vos fraises en deux et tapissez-en sur une rangée à mi-hauteur un bol chemisé de film plastique.
  5. Versez la crème obtenue dans le bol, déposez une couche de myrtilles dessus et placez au congélateur pour 1h (attention, si vous le laissez trop longtemps, les fruits gèleront, ce qui ne sera pas franchement bon… surtout au moment du dégel)

Pour les croûte biscuitée :

  1. Moulez finement la noix de coco râpée, les graines de lin et les flocons d’avoine à l’aide d’un mixeur ou d’un moulin à café. Hachez très grossièrement les noix du Brésil.
  2. Versez dans un bol, ajoutez l’ensemble des ingrédients et mélangez intimement.
  3. Aplatissez la pâte sur l’assiette qui servira de plat au gâteau et formez un cercle du même diamètre que le bol initial. Au besoin, servez-vous d’un emporte-pièce ou d’un bol de même taille. Tassez la croûte au maximum.

Montage : 

  1. Répartissez des fraises coupées en rondelles sur la croûte.
  2. Vérifiez que la crème du bol soit figée mais non gelée et renversez-la délicatement sur la croûte recouverte de fraises. 
  3. Préparez le coulis de coco en mélangeant le beurre de coco fondu, le sirop d’agave et le lait végétal dans un petit bol. Renversez-le sur le gâteau.
  4. Parsemez de petits bouts de fraises et de myrtilles et placez au frais 30 minutes au moins avant de servir.

*

Bombe matcha-coco-fraises - Antigone XXI

*

Franchement, moi je dis, pour un gâteau sans beurre, sans œufs, sans lait ni sucre ni farine ni gluten, qui plus est cru, un gâteau de ces tarés d’extrémistes du vert en manque de protéines, il est franchement assez exquis. Et puis, je l’avoue, il a été englouti très vite… beaucoup trop vite. Longue vie à l’abondance frugale ! 

*

… et Joyeux Anniversaire grand frère !

 *

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

Advertisements

53 réflexions sur “LA RECETTE DU BONHEUR

  1. Oh là là.
    Alors j’ai toujours une certaine admiration devant les desserts en dôme, la forme fait tout.
    Je trouve ça ultra esthétique.
    Et je dois dire qu’avec les multiples couleurs que tu as utilisé, le rendu est superbe.
    Je pense qu’on peut être beaucoup à s’accorder sur le fait que tu gères en desserts crus et que tu proposes des choses hors du commun ! (Bon après je ne suis pas non plus ultra au fait des bloggueurs/euses qui ne font que du cru, mais même !)

    • Merci Löu !
      Décidément, ça me fait très plaisir de te revoir ici, surtout si c’est pour dire des choses aussi gentilles ! 😉
      J’adore les desserts crus, je trouve ça tellement plus facile à faire et moins aléatoire que les cuits, et puis, surtout, moins a déjà été fait : il y a plus à inventer ! Et ça, j’adore ! 😉

  2. WAOUW il est splendide ce gâteau tout cru, bravo ! Et surtout très bon anniversaire ♥
    Je suis époustouflée tellement il est beau et me donne envie de plonger ma cuillère à soupe dedans.
    Ya que de la jolie couleur, ça donne très très envie, matcha, fraise, myrtilles et de la crème raw, mais je foooond ♥

    • Merci beaucoup Laura, c’est très gentil !
      Oh oui, plein de bonnes choses et en plus, il est vraiment vite fait ! Il faut juste attendre un peu au froid… mais, si vraiment on est gourmand, on peut déjà tremper son doigt dans la crème auparavant et profiter de quelques miettes du biscuit… Je n’ai jamais fait ça, oh non de non 😉

  3. Pour un gâteau d’extrémiste, il est sacrément beau ! Je n’ai pas la chance d’avoir tous ces fruits à disposition… chez moi, c’est toujours l’hiver. Alors, est-ce qu’en envoyant un petit bout (par télépathie) à ton frère (le veinard), tu peux en profiter pour m’en glisser un morceau ?

  4. Waouh ! Je suis sidérée, quelle imagination débordante ! Du vert, des épinards, des fruits rouges… et un parfum de coco que je sens d’ici… MIAM !
    Ophélie, ton frère doit amèrement regretter son exil en un lointain pays ! 🙂

  5. Waouh, trop beau ce gâteau! Et en plus il marie fraises, myrtilles, coco et surtout, miam, matcha.
    Il me tente bien, mais je redoute de le rater, j’en veux un aussi beau 🙂
    Je suis dégoutée d’avoir loupé l’anniversaire du blog 🙂 Bon anniv! Un an déjà, cela passe trop vite. J’ai l’impression que c’était hier que je te laissais un commentaire sur No impact man (ça me donne envie de le refeuilleter tiens). Et puis j’ai loupé ma chance de gagner cet alléchant colis. Tant pis pour moi :p

    • Ne t’inquiète pas Yasmine, des concours, j’en referai certainement ! 😉
      Merci beaucoup en tout cas et rassure-toi ici aussi, ce gâteau n’est pas bien difficile à faire et je suis sûre que tu y arriveras parfaitement ! Il n’y a rien à cuire, gonfler, lever… juste à attendre ! 😉

  6. Moi qui voulais ressortir mon matcha, ce serait une bonne occasion, hein ? Enfin … si je n’étais pas si flemmarde et plus douée pour la pâtisserie, meme crue ! La patience, le jeu de l’assemblage, rien que ça, ça me demoralise. Je laisse le soin aux personnes qualifiées et je bave derrière mon écran en me disant que peut-être un jour … tu m’en offriras un morceau ?!! 😉 En tous les cas, ta petite crème crue a l’air terrible. Ton frère a bien de la chance va. Mais une question, c’est possible de se lasser des mangues ?! Je ne le crois pas. En Californie, il est vrai que je m’en suis gavée et j’ai fini par ne plus en acheter la dernière année, je m’étais degoutee toute seule a les mettre dans mon panier chaque semaine 😉 Mais j’y reprends gout ! Bizzarement, elles sont très bonnes celles que je trouve ici et ne viennent pas de -trop- loin 😦 Bon WE Ophélie !

    • Et bien si, Laurence, c’est une parfaite occasion, ça ! Et je t’assure que ce gâteau n’est pas difficile à faire, malgré les différentes étapes. Tu as fait des choses bien plus compliquées qui m’intimident totalement ! Mais sinon, oki, je te laisserai croquer un morceau quand on trouvera un train express entre l’Allemagne et la Russie qui permette de faire le voyage sans que le gâteau n’ait eu le temps de fondre ou barbouiller nos valises !..
      Je t’envie pour les mangues, cela fait tellement longtemps que je n’en ai pas mangé !
      Bises Laurence !

  7. Waw ! Les couleurs et tout… il est trop joli ton gâteau cru !
    Au fait, juste comme ça… on pourrait pas être soeur juste un peu? ^^ (mon anniversaire est en janvier ;))
    Franchement, une belle réussite ! Je le tenterai bien !

  8. Oh, des épinards et du thé Matcha. Ce sont deux de mes ingrédients fétiches, mais j’avoue, je n’aurais jamais pensé à les associer! Mais comme je te fais confiance… allez! Et bon anniversaire à ton grand de frère!

  9. Ohlala! c’est vraiment très beau! Bravo pour allier beauté et gourmandise! Mais où vas-tu chercher tout ça ?!
    J’espère qu’à défaut de pouvoir gouter ton gateau, ton frère lira tes jolis mots, ils sont très émouvant…

    • Merci Rose Citron !
      J’espère aussi qu’il les lira (mon frère boude mon blog, mais je l’ai convoqué pour cette fois 😉 ), et peut-être, qui sait, lui ferai-je ce gâteau la prochaine fois où nous nous verrons… en attendant, chez nous, il a disparu bien trop rapidement !

  10. Dis Ophélie, pourrais tu nous donner le diametre de ton plat ? En relisant ton post je trouve que ce gateau n’est pas complique a faire. bon par contre il faudra que je remplace les fraises et les myrtilles qui ne sont plus de saison. Mmmmhhh… Je pense que je vais peut etre simplement faire la croute avec la creme par dessus. Une sorte de cheese cake quoi ! T’en penses quoi ?

    • Alors, je suis allée chercher mon mètre à mesurer et mon bol fait 16 cm de large (pour une hauteur de 6,5) et il a une contenance d’environ 700 ml. Un petit modèle, mais avec tous les fruits et la pâte, une petite part remplit bien 😉
      En cheese-cake, ça marchera sans problème, c’est sûr, il faut juste que tu trouves un format de moule adapté ou que tu augmentes les proportions de la recette, et puis, après, libre à toi de rajouter tout ce que tu veux par-dessus ou par-dessous (à noter que les fruits permettent d’imbiber un peu la croûte qui peut être un peu trop ferme sinon)
      Quand je te disais qu’il n’était pas compliqué à faire, mon gâteau ! 😉

  11. Ohhhh miammm !!! Encore une fois, ce grand frère est gâté au gros max. J’me souviens de ton billet l’an passé à ce sujet. J’avais trouvé ça tellement attentionné et mignon. Et encore, là, cette année…wow!! Et de dire de ton inspiration. Vraiment, tu m’émerveille à tout coup. J’me dit toujours…wow !!! Elle a atteint le max du bonheur cette fois, mais non, de fois en fois, tu te surpasses. Tu es mon idole !!! Hi hi!!

    Et ce gâteau, c’est du gâteau ça madame. Soit assuré que je note pour prochainement. J’ai tout, sauf les fraises et bleuets de saison. Pour les fraises, je devrai attendre encore un bon mois et plus avant de pouvoir y mettre la main dessus. Si je vois que je ne peux résister, je succomberai peut-être avant l’arrivée officiel. Ce gâteau sera sublime cet été pour épater la galerie. De plus, c’est chouette car mon entourage aime aussi la majorité des aliments inclus. On pourra donc partager ce délice 🙂

    J’te tiendrai au courant. Cependant, je m’excuse à l’avance pour mes retards dans mes commentaires. Je reprends tranquillement pas vite, mais sûrement à ce niveau 🙂

    Bises et bonne fin de semaine 🙂

    • Merci beaucoup Jessica, tu es vraiment adorable !
      Je crois qu’il faudrait d’ailleurs envisager sérieusement de te remettre la palme de la lectrice la plus adorable qui soit… un seul de tes petits mots suffirait à t’assurer le premier prix pour l’éternité ! 😉
      J’espère que les premières fraises pointeront bientôt le bout de leur nez chez toi… chez nous, elles restent encore très chères, alors j’attends que leur prix baisse pour les manger à la croque. Là, c’était une bonne occasion pour les mettre à l’honneur !
      Et ne t’excuse pas, c’est déjà tellement gentil de ta part d’écrire ici !
      Bises Jessica !

  12. Très joli témoignage et encore plus joli gâteau ! J’ai toujours un coup de flemme quand il s’agit de réaliser un gros gâteau festif, et pour cause, alors un sincère bravo à toi ! Bon dimanche !

  13. holalalalalalala mais ce gâteau a l’air teeeellement bon ! et puis bizarrement, l’idée des épinards là dedans me fait encore plus saliver !
    à tester, très vite ! (et ça sera l’occasion d’acheter de l’huile de coco, j’ai pas encore sauté le pas !)
    Bon anniversaire à ton frère, qui va sûrement regretter d’être si loin !

    • Merci beaucoup Marjo !
      Tu sais, tu n’as même pas besoin de sauter le pas et d’acheter de l’huile de coco : ce gâteau n’en contient pas à la base ! Juste du beurre de coco et du lait de coco ! 😉

  14. Quelle magnifique gâteau et surtout quelle magnifique dédicace pour ton frère! Je suis très émue devant le texte 🙂
    Et cette recette colle à merveille avec le thème de mon concours pour fêter la première année de mon blog…Si le coeur t’en dit!

    • Merci beaucoup Hélène !
      Je suis allée voir ton concours du coup, et c’est une bien jolie idée ! Je ne sais pas si mon article s’y prête tant, mais je serais ravie de participer 😉

  15. Bonjour Ophélie,
    Avant toutes choses, félicitations pour ce superbe gâteau. Et pour le reste aussi, puisqu’en plus de nous donner faim à chaque post, tu nous offres matière à réflexion! c’est ce que j’apprécie dans ton blog, le ventre bien sur, mais la tête aussi! Je m’adresse à toi pour la première fois au sujet de délicieuses friandises, gourmandes à souhait mais… pas du tout véganes! Il s’agit des congolais, ces petits gâteaux à la noix de coco, pour lesquels je me damnerais. Ils sont, hélas, composés de trois éléments: coco râpée, sucre et blancs d’œufs.. penses tu qu’il est possible de continuer à en cuisant en zappant les blancs d’œufs? je suis preneuse des avis de chacune et chacun! En tout cas je te souhaite de tout cœur de continuer sur ta lancée,
    Merci
    Charlotte

    • Bonjour Charlotte et merci à toi !
      Ah, les congolais, je pensais aussi qu’il était impossible de les véganiser… et bien pas du tout ! Il suffit en fait de remplacer les blancs d’oeuf par des graines de lin moulues avec de l’eau. Par exemple, si tu as 250g g. de noix de coco, compte 4 CàS de graines de lin moulues, environ 60 ml d’eau, 150 g. de sucre (ou selon les proportions de ta recette) et un tout petit peu d’huile (neutre) pour mieux relier (1 CàS par exemple). Mélange le tout, enfourne à 180°C et voilà ! Tu as tes congolais !
      Si jamais tu as des soucis dans la recette, fais des tests, adapte le temps de cuisson, etc. Mais régale-toi ! 😉

  16. Chère Antigone,

    je n’ai qu’un tout petit hachoir avec lequel je me débrouille pour mes (au fait vos 🙂 ) recettes. J’ai envie d’avoir un blender (pas très cher, budget oblige) qui me permette de faire des smoothies et autres mélanges pour des recettes crues ou cuites. Que me conseillez-vous? Votre blog m’a changé la vie. Je mange bon, sain et beau! Vite rentrez de vacances on veut savoir quelle est la surprise 😀 Non, reposez-vous bien et revenez-nous en pleine forme on a besoin de vous.

  17. Il est superbe ce gâteau ! J’ai une « colle » pour vous : je connais un petit garçon qui est allergique au gluten, aux oeufs et aux noix !!! et j’aurais aimé faire un gâteau pour l’anniversaire de ma fille qu’il puisse lui-aussi manger … Merci.

    • Le mieux est que tu regardes parmi mes recettes de gâteau celles qui sont étiquetées sans gluten ou facilement ‘sansglutenisable’, et de remplacer les fruits à coque par des graines oléagineuses (tournesol, etc.), s’il n’y est pas également allergique ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s