GRAINES GERMÉES : LE B.A.-BA


Que le temps passe vite !… Les premiers jours de pluie chassent le grand soleil du mois d’août, et voilà déjà septembre qui s’installe. 

L’été touche donc bientôt à sa fin, et cela fait déjà plus de deux mois que je vous parle d’alimentation vivante par-ci, de graines germées par-là, d’alfalfa et de fenugrec, de sarrasin et de lin qui trempent… de tout ce qui constitue, en somme, une grande partie de mon quotidien ! Or vous avez été nombreux à me poser des questions sur ces sujets :

  • ne faut-il pas se méfier des graines germées ?
  • les graines germées, ça s’achète ?
  • faut-il faire cuire les pois chiches germés pour les manger ? (même pas !)
  • pourquoi les graines germées sont-elles si bonnes pour la santé ?

Voilà pour un petit aperçu… Pour répondre à toutes vos questions, et même si je devine que bon nombre d’entre vous connaissent déjà les secrets de la germination maison, j’ai donc décidé de préparer un topos sur les graines germées.

Parce que vous êtes très gentils, j’ai assorti cet article de petites fiches pratiques sur le trempage, la germination et la consommation de ces germes de vie : vous les trouverez à la fin de cet article et libre à vous de les télécharger pour les imprimer et les coller sur votre réfrigérateur, de sorte à avoir toujours en tête toutes les infos nécessaires pour réussir vos germinations.

Je mets également à disposition sur la page Facebook d’Antigone XXI ces mémos en fichiers séparés que vous pourrez partager et faire circuler autant que cela vous chante ! [note à part : j’enjoins d’ailleurs tous ceux qui ne l’auraient déjà fait à me rejoindre sur Facebook, où je publie régulièrement informations et autres astuces utiles – à bon entendeur !]

C’est le moment où jamais de poser toutes les questions que vous souhaitez sur les graines germées : lâchez-vous dans les commentaires ! 😉

 

 

  • Pourquoi faire germer ses graines ?

Pas seulement pour le plaisir de transformer votre cuisine en jardin, bien sûr !

Si j’aime les graines germées par-dessus tout, c’est parce qu’elle sont, tout d’abord, délicieuses et, d’autre part, extrêmement bénéfiques pour la santé ! Pour moi, les graines germées ne se limitent pas seulement aux brins de luzerne dont les restos bobos décorent leurs plats ou aux pousses dites ‘de soja’ des traiteurs asiatiques [note : non, ce que vous voyez partout, des rouleaux de printemps à vos sandwiches ‘santé’, ne sont pas des germes de soja, mais des germes de haricot mungo, dit ‘soja vert’… Impossible de trouver à l’état cru des germes de soja, toxiques, qui doivent être cuites pour être consommées]. Pour moi, les graines germées sont une part très importante de mon alimentation : des lentilles aux haricots, du millet au quinoa, du riz au sarrasin… je mange toutes les céréales, pseudo-céréales et légumineuses traditionnelles, mais en version germée : pourquoi ?

Dans son livre J’alimente ma santé, Marcel Monnier parle des graines germées comme des aliments biogéniques, ou générateurs de vie. Les Esséniens parlaient déjà d’aliments vivants pour désigner l’ensemble des substances dont les capacités biochimiques sont accrues par la germination. Noix, graines, céréales et légumineuses… une fois tous ces aliments jusque là en dormance (donc inactifs) mis à tremper, ils mobilisent leur ‘potentiel vital’ pour le déployer avec une rapidité et une vigueur surprenantes lors de la germination. Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ?

Lors de l’étape de prégermination (ou imbibition), la graine jusque là sèche va permettre à la plante d’entamer sa croissance. Les graines sèches contiennent des molécules qui permettent de les maintenir en état de dormance. Ces molécules sont des inhibiteurs enzymatiques, parmi lesquels l’acide oxalique et l’acide phytique, qui rendent la digestion difficile et diminuent le taux d’absorption de certains minéraux essentiels, à l’exemple du calcium ou du fer. Lors du trempage, une partie de ces inhibiteurs est éliminée. Vous comprenez maintenant pourquoi il est essentiel de faire tremper les haricots et les pois chiches avant de les faire cuire ! Et, j’ajouterai, il est bien sûr essentiel de bien rincer les graines et de ne jamais boire l’eau de trempage…

La germination en elle-même suit cette phase de trempage et marque un moment d’intense activité de transformation de la graine. C’est lors de cette étape que les réserve de la graine sont transformées pour sa croissance. Les protéines et vitamines sont multipliées et certaines apparaissent même complètement lors de cette phase : c’est le cas notamment de la vitamine C, absente du grain de blé, que l’on retrouve dans le germe de blé. A la fin du processus de germination, c’est une vraie mine d’or que l’on obtient : protéines, fer, magnésium, vitamines B et C, calcium, phosphore, cuivre, potassium… A titre d’exemple, 100 g. de blé germé contiennent 27% de protéines, pour une propotion de 14 à 22% pour la viande. Ce même blé germé contient 10 à 20 fois plus de vitamine B1 que la viande, et seulement 20 g. fournissent la moitié des apports quotidiens recommandés en cette précieuse vitamine.

C’est également lors de la germination que les protéines, l’amidon et les lipides sont dégradés en leurs constituants simples, les nutriments. Les protéines sont dégradées en acides aminés, tandis que d’autres sont synthétisées : à la fin, nous avons des protéines complètes et directement assimilables. L’amidon des céréales est dégradé en glucose, le carburant de nos cellules. Les lipides, enfin, se transforment en acides gras et sont assimilées d’autant plus aisément par le corps. Les nutriments obtenus sont absorbés par l’intestin sans nécessiter de sucs digestifs, permettant ainsi aux glandes digestives de se reposer. Une absorption maximale pour un minimum d’efforts et de résidus digestifs : que demander de mieux ?


  • Comment faire germer ses graines ?

Vous l’avez compris, 2 étapes clefs sont nécessaires : le trempage et la germination.

Concrètement, cela veut dire qu’on va mettre d’abord à tremper ses graines pour une durée déterminée (voir fiches) et on n’oubliera pas de bien les rincer pour éliminer les inhibiteurs enzymatiques.

Ensuite, le temps de germination est lui aussi variable selon le type de graines (entre 1 jour et plus d’une semaine – voir fiches). Il convient de mettre ses graines à température ambiante, entre 18°C et 25°C environ. Au début, le processus peut se faire à l’abri de la lumière, mais quand le germe pointe le bout de son nez, il est bon de placer les graines à la lumière pour permettre à la chlorophylle de se développer. Vous serez d’ailleurs étonné de constater que les pousses de haricot mungo ne sont pas toutes blanches comme dans le commerce ! A la maison, elles peuvent développer de joyeuses feuilles vertes !

☛ Comment procéder ? 

Plusieurs techniques permettent de faire germer ses graines à la maison, des plus simples aux plus sophistiquées. Si vous êtes débutant et que vous n’êtes pas sûr encore d’apprécier les graines germées, attendez peut-être avant d’investir dans un germoir et commencez peut-être par recycler des récipients maison. La règle de base est de veiller à rincer ses graines 2 fois par jour minimum : utilisez une eau à température ambiante – ni trop froide pour que les graines ne se ‘rendorment’ pas, ni trop chaude pour ne pas endommager leurs nutriments essentiels.

✿ Une simple assiette creuse peut suffire, à condition d’avoir mis à tremper ses graines dans un bol auparavant : étalez ensuite bien vos graines sur l’assiette et veillez à ce que celles-ci restent humides mais ne baignent pas dans l’eau. Rincez soigneusement et veillez à retirer les petites enveloppes des graines qui se déferont au fur et à mesure.

✿ Vous pouvez aussi utiliser une grande passoire à mailles fines, posée sur une assiette. Rincez ensuite les graines en les passant sous l’eau.

✿ Ou encore un sac dans lequel vous mettrez les graines déjà trempées, que vous fermerez et immergerez dans de l’eau quelques secondes avant de le suspendre. Au moment du rinçage, répétez ces gestes en massant le sac lors de l’immersion afin que les graines s’aèrent.

✿ Enfin, le bocal en verre est peut-être la méthode la plus simple et la plus sûre :

Il vous suffit d’un gros pot à confiture bien propre, d’une étamine (un collant fin ou un rideau de mousseline marchent parfaitement !) et d’un élastique.

Commencez par mettre vos graines à tremper…

Une fois vos graines pré-germées et bien rincées, égouttez-les en les laissant humides et placez-les dans votre bocal. Refermez celui-ci avec l’étamine et coincez celle-ci à l’aide de l’élastique à hauteur de couvercle. Posez le pot à l’horizontale dans une assiette, mais légèrement penché vers le bas au niveau de l’ouverture, afin que l’eau ne stagne pas et que l’air puisse circuler.

Répartissez vos graines de sorte à ce qu’elles ne s’agglomèrent pas à l’entrée du pot. L’idée est qu’elles restent constamment humides, sans pour autant baigner dans l’eau. Rincez ensuite 2 à 3 fois par jour.

Au bout d’un jour ou deux, selon les graines et la température (c’est plus rapide en été !), vous verrez apparaître les premiers germes et vous pourrez commencer à les consommer.

Une fois vos graines germées, rincez les bien, puis égouttez-les et conservez les au réfrigérateur dans un récipient aéré si vous ne souhaitez pas les consommer dans l’immédiat. N’oubliez pas de les re-rincer au moment de les manger et pensez toute de même que, pour bénéficier de leurs bienfaits, les graines germées doivent être consommées rapidement !

✿ Vous aimez les graines au point de songer à l’achat d’un germoir ? Choisissez bien avant de succomber et gardez en tête qu’ici aussi, mieux vaut faire simple ! Il existe des germoirs très sophistiqués, avec arrosage automatique et intégré, pompe et filtre à charbon… C’est bien joli, mais avez-vous vraiment besoin de cela ? Pourquoi ne pas opter plutôt pour un germoir à étages ou un germoir ‘mini-serre’ ? Ces deux modèles, en plexiglas, sont faciles à laver et les graines sont aisées à rincer. Selon les modèles, les perforations des plateaux sont plus ou moins grosses et de formes différentes, afin que de minuscules graines ne puissent rester coincées. Pour plus de facilité de nettoyage, préférez un germoir à plateaux ronds, où la brosse passera facilement !

Pour ceux, enfin, qui souhaiteraient se lancer dans la germination de graines mucilagineuses (qui forment un gel une fois trempées) telles les graines de lin, de cresson ou de sarrasin, préférez peut-être un arbre germoir, spécialement conçu pour ce type de germes. Son support en terre cuite est recouvert d’une mince couche de coton, sur laquelle les graines adhèrent et sont humidifiées par capillarité. Si vous ne souhaitez pas investir dans un tel germoir, tentez l’expérience chez vous en customisant votre germoir traditionnel et… amusez-vous bien !

Et maintenant, mes fiches tant attendues… 

☛ Pour la simple consommation, sans besoin de germination (meilleure digestibilité) :

☛ Pour la germination :

☛ Et le meilleur pour faim fin !

Voilà, à vous de jouer maintenant ! A vos bocaux et vos ciseaux !

 

*
Et n’hésitez pas à me poser toutes vos questions ! 
Advertisements

311 réflexions sur “GRAINES GERMÉES : LE B.A.-BA

  1. Après lecture de vos conseils pour la germination, je me rends compte que j’ai probablement laissé germer trop longtemps mes graines (alfala) car elles présentent une pousse verte d’environ 4 centimètres. Je croyais en effet que c’était la pousse que l’on mangeait et non le germe avec sa racine. Puis-je encore les consommer et la pousse est-elle, au bout du compte, comestible ?

  2. j ai fait tremper une nuit et tremper deux fois par jour mes graines de fenouil et rien ne se passe je vais patienter une semaine et si aucun résultat pof tout au composte .
    avez vous des conseils ?

    • Des conseils ?
      Mais il n’y a que ça sur cette page !!!
      Il faut que les graines soient dans un milieu humide et où l’air peut circuler pour germer. La germination du fenouil demande 6 jours pour voir apparaître un petit germe. Donc patience…

  3. Coucou Ophélie !

    Merci pour ce super article ! Je voulais savoir s’il t’arrivait de déshydrater tes graines germées ? Car je trouve ça contraignant de devoir prévoir a l’avance le trempage et la germination avant de pouvoir les consommer. Donc avec les amandes je les trempe puis les déshydrate mais me demande si cela marcherait aussi bien ac des lentilles corail ou du sarrasin par exemple. Peut être peut tu m’éclairer la dessus 🙂

  4. Bonjour,
    Après les avoir lavées, séchées et soigneusement gardées au réfrigérateur pour leur faire passer l’hiver, j’ai voulu faire germer des graines de potimarron, cela germe très bien, mais c’est affreusement amer !? Est ce normal. Que faire pour les rendre mangeables ???

  5. bjr,
    j’ai entendu que 100 g de blé germée apporte autant de protéine que 100 g de viande mais je me pose une question:
    cette quantité de protéine est elle rapportée aux graines une fois germée ou bien aux graines à l’état non germée (ce qui signifirai que il faut utiliser le paquet entier de 100 g de graine pour obtenir une quantité adéquate de protéine) ?

    • Ce ne serait pas plutôt 100 g de germes de blé qui sont aussi riches que la viande ? Et non 100 g de blé germé…

  6. Bonjour
    J’ai posé une question le 25 mai elle est ci dessus (pour mémoire) :
    Patricia
    [25 MAI 2015 À 04:38
    Bonjour,
    Après les avoir lavées, séchées et soigneusement gardées au réfrigérateur pour leur faire passer l’hiver, j’ai voulu faire germer des graines de potimarron, cela germe très bien, mais c’est affreusement amer !? Est ce normal. Que faire pour les rendre mangeables ???]
    Mais où nous donnez vous la réponse s’il vous plait ??
    Merci d’avance de me le dire

  7. Bonjour! Je suis nouvelle fan de lentilles brunes germées! Savez-vous quelle quantité consommer pour avoir une quantité sufffisante de protéines? J’en ajoute à mes salades et pâtes et je me demande si j’en mets suffisamment… Merci!

  8. Ping : 4 MOYENS SIMPLES ET EFFICACES D’OPTIMISER VOTRE APPORT EN ZINC VÉGÉTAL | 3heures48minutes

  9. Nathalie, c’est à croire que tu n’as pas lu l’article ci-dessus ! Dans une graine sèche, la vie est en suspens. Elle sommeille. La graine est en état de dormance comme l’écrit ici Antigone. Le processus de germination va réveiller la vie et faire exploser les nutriments divers, enzymes (indispensables à l’assimilation), etc., et également éliminer tous les inconvénients qu’il y a à consommer des graines sèches, également décrits dans l’article. Enfin, les graines sèches doivent être cuites, donc… zéro vitamines, zéro enzymes, juste quelques minéraux et de rares éléments nutritionnels !. 😦

  10. Bonjour, merci pour ces précieuses explications. Mais je me pose une question, qui me semble importante, ayant enfin réussi ma première germination : faut-il ne manger que les germes ou les graines avec ?
    Évidemment, en attente de votre réponse je ne consommerai que les germes, mais je me trompe peut-être.
    Merci d’avance pour votre réponse.

  11. Coucou !
    Je suis une fan de noix, céréales, légumineuses … il y a peu je me suis faite envie de graines germées ! Je me suis donc lancée avec beaucoup d’entrain … j’ai fait germer un mélange de graines (mélange du soleil de PRIMEAL il me semble) ! et là, déception totale … même dégoûtée je dirais ! incapable de les manger, au point même où le gout m’est resté sur la langue et au palais jusqu’au soir !!! un goût très très fort … insupportable ! je n’ose même pas retenter l’expérience !
    y a t il quelque chose que j’aurais pu mal faire ? sachant que j’ai rincé mes graines, puis je les ai faites tremper une nuit, puis placer dans un germoir « bocal », rincer 2 fois par jour et consommer le 4ème jour …
    j’aimerais avoir des conseils ou bien dois-je commencer par goûter une autre graine ? j’aimerais tellement intégrer les graines germées à mon alimentation pourtant !!!
    merci

  12. Bonjour

    Merci tout d’abord pour toutes les informations sur votre site
    Question concernant les graines de lin
    J’ai l’habitude de les moudre pour mieux les assimiler, dans ce cas est il nécessaire de les faire tremper? Dans le cas où on les fait tremper, comme vous le dite, un gel se forme. Doit on également bien les rincer avant de les consommer au même titre que les autres graines/noix? Le gel qui se forme n’est il pas riche en nutriments comme c’est le cas des graines de chia? Me confirmez – vous que ces dernières ne doivent pas être rincées après trempage ?
    Dernière question pour les graines de sésame, jai Également l’habitude de les moudre, est il nécessaire de les faire tremper ? Car elles deviennent difficile apres à moudre…
    Merci d’avance pour votre retour
    Dans l’attente
    Cordialement

    Daniela ADJADJ

    • Véronique : on peut toujours faire cuire ce qu’on veut, mais pourquoi tuer nos aliments alors qu’ils sont si riches, si vivants et si délicieux crus ?!! Surtout les graines germées…
      Jocelyne : oui, il faut TOUT manger, la graine et le germe qui commence à pousser. Je ne sais pas comment tu as réussi à ne manger que les germes ! C’est surréaliste. On mange des graines germées, pas des germes de graines… 🙂
      maariioon : le mélange que tu as choisi n’est peut-être pas très heureux. Essaie de faire tes propres mélanges en associant des graines que tu connais déjà et que tu apprécies. Enfin, j’espère que tes graines n’étaient pas moisies… Pour optimiser la germination des graines et éviter les moisissures, je ne connais rien de mieux que le petit germoir EasySprout, en vente sur la boutique du site DocteurNature.org
      Petit germoir, grandes performances !
      Et commence donc par les lentilles que tu dois déjà avoir dans ta cuisine. C’est pas cher, facile à germer et délicieux.
      Daniela : depuis qu’on connaît le psyllium (grâce à Bernard Clavière !), il n’y a aucun intérêt à s’embêter à préparer des graines de lin, qu’il faut effectivement faire tremper… Le tégument de psyllium est la fibre la plus mucilagineuse. ça se prend immédiatement, à froid, dans un verre d’eau ou incorporé à ce qu’on veut.
      Le psyllium est aussi bcp plus efficace que le chia. Et il ne contient aucun nutriment. Intéressant. ce n’est pas un complément alimentaire. Juste la meilleure des fibres pour tous les pbs intestinaux.
      Dispo sur la même boutique.
      🙂

      • Merci pour votre retour
        Si je comprends bien l’idéal c’est de faire tremper le lin et le sésame pour toutes les raisons que vous expliquez très bien. Néanmoins nombreux sont ceux qui disent qu’il faut les moudre pour mieux les assimiler au risque qu’ils ne font que traverser le corps pouvant même irriter l intestin. Hors moudre le lin gélatineu et le sésame humide n’est pas d une grande réussite, cela se fait très bien quand elles sont sèches. Qu’est ce qui vous semble mieux à faire ?

        • Je n’ai jamais recommandé de moudre des grains après trempage !!!
          J’ai juste dit que le lin nécessite un trempage et que de toutes façons, maintenant qu’on a le psyllium, le lin n’a plus aucun intérêt.
          Quant au sésame, soit on le fait germer et on oublie la mouture, soit on l’utilise sec et on peut le moudre ou pas, c’est juste une question de goût et de l’usage que l’on va en faire. Il n’y a pas un « mieux » et un « moins bien ».

          • Désolée je dois être en train de mal exprimer ma problématique. Mon intérêt pour le lin et la chia n’est pas exclusivement pour leur taux en fibres mais également pour leur valeur nutritive, en proteine avec les acides aminés, les acides gras notamment pour leur extraordinaire taux d oméga 3 ainsi que pour toutes les vitamines et minéraux qui les constituent
            Le psyllium est très pauvre en nutriment, aucune vitamine, minéraux, acides gras et très peu de protéine. .. son réel et seul intérêt est au niveau des fibres qu’il contient avec un taux exceptionnel
            En effet vous ne me dites pas de moudre le lin après trempage la question était de savoir si le moudre sec était aussi bien en assimilation et digestion que si on les fait tremper, rincer et le manger tel quel
            Pour la chia doit on également la rincer après trempage ?
            Merci encore pour vos échanges. ..

  13. Bonjour Antigone,

    j’apprécie grandement ce répertoire où j’ai compris la nécessité de tremper..
    il y est question d’avoine ( semblable à l’orge ? )
    Quand ils sont à l’état de flocon, combien de temps est nécessaire ?

    Je finis un pot car je pense arrêter cette liste de céréales mutées et il n’y’a pas que le blé qui a vu multiplier « manuellement » ses chromosomes :
    – Le blé (froment)
    – Le maïs
    – L’orge
    – L’avoine
    – L’épeautre et petit épeautre
    – Le kamut
    – Le millet
    – Le seigle

    Selon dc Seignalet, il nous reste le sésame, le sarrasin et le riz.

    Qu’ en pensez-vous ?

    Bien à vous.

    Alexandre

    • Les flocons ne peuvent pas germer, car ils ont subi une légère cuisson. Il n’est donc pas nécessaire de les mettre à tremper, sauf si c’est pour en faire un porridge ou dans une autre préparation.
      Personnellement, je ne suis pas le régime Seignalet et n’ai aucun mal à manger des céréales ‘mutées’, tant qu’elles sont biologiques et complètes… Mais chacun est libre de faire ce qu’il souhaite ! 🙂

  14. Bravo pour ce site et cet article nickel pour un débutant comme moi cherchant des infos sur les germoirs. Bon je suis un peu hors sujet car mon but est de faire germer blé tournesol avoine etc. afin d’avoir des pousses d’une dizaine de cm pour mon lapin ! Mais qui sait peut être qu’à terme je lui piquerai ses graines pour les manger.

  15. Je ne parvient pas à faire germer mes graines de citrouilles….avez-vous des trucs ou des suggestions d’autres graines aux vertue similaires pour les muscles !

  16. Bonjour, comme un autre de vos lecteurs , je dirais aussi : Bravo pour ce site et cet article nickel pour un débutant comme moi cherchant des infos sur les germoirs. je suis très intéressé par tout ce qui est gérée de grains , pour ma petite personne mais surtout pour ma fille de 3ans 1/2 qui n’a pas un grand appétit , je ne sais pas quelle dose lui donner et à quelle fréquence et que lui donner exactement .
    en tout cas je vas , je vais commencer par tester sur moi 😉
    Merci bcp.

    • Proposez-lui quelques brins de graines germées au moment du repas, elle pourra en agrémenter son assiette. Ne lui en mettez pas trop au début et jouez plutôt sur le côté ludique (mon petit neveu avait tout de suite adoré les graines germées quand je lui ai dis qu’on pouvait les faire pousser soi-même dans l’eau !). Le mieux est de l’impliquer dans la germination des graines : c’est toujours plus intéresser de manger ce que l’on a ‘fabriqué’ ! 🙂

  17. Bonjour,

    Super article, étant sportif j’ai souvent faim, ces petites graines remplacent les aliments bien gras et sucrés que l’on mange tant ! (Même si ça ne fait pas de mal de temps en temps 😉 ).
    Mais consommation de lentilles germées crues présente un risque ? Je n’aime pas trop cuire car perte de vitamines etc…

    Merci d’avance!!

  18. Bonjour bonjour !
    J’ai une petite question peut-être idiote, mais depuis que j’ai lu que le trempage facilitait l’assimilation, je me demande si ce serait une bonne idée de faire tremper mes portions d’oléagineux (noisettes du vrac ou pécan en paquet du supermarché, par exemple), pour ensuite bien les sécher puis les consommer au rythme où je comptais le faire, donc pas tout de suite ? Utile, pas utile ?… Merci d’avance !

  19. Ping : Mieux manger en 6 étapes | Laura Ingalls 2.0

  20. Ping : Houmous de pois chiches germés (vegan) - Au Vert avec Lili

  21. Merci pour toutes vos explications claires…. je voulais depuis un moment me lancer dans la germination, afin d’agrémenter mes soupes du soir ! J’ai mis à tremper des graines de tournesol ce matin… suite ce soir (rincage, égoutage…). J’ai hâte de voir le résultat…
    J’en profite pour vous saluer et vous remercier pour vos articles tous tous GENIAUX !!!

  22. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour votre site et vos conseils 🙂 Je suis novice dans le domaine….
    J’ai une question peut être bête mais … puis je faire germer des lentilles vertes, celles qu’on achète dans le paquet classique ? ou il faut des lentilles spéciales pour germer?
    merci d’avance pour votre retour
    Elisabeth

  23. j’ai mis en pot des graines de lentilles germées, et des graines de haricot mungo ;Les pousses commencent à être assez hautes ( 15 cm environ) . Les feuilles sont-elles encore comestibles? Crues ou cuites?

  24. Bonjour
    Je me lance dans la consommation de graines germées maison. J’ai fait des graines d’alfalfa et de brocolis (qui peinent beaucoup). J’etais contente de les manger mais à ce moment là plein de gens me disent de me méfier, qu’il y a souvent des pbs de bactéries sur ces graines, qu’elles ne sont pas controlées et qu’on peut en mourir. Tu aurais des infos là dessus ?
    Merci d’avance.

  25. Bonjour,
    Je me suis inscrite a votre site,sympas pleins d idées,recettes et de conseils.
    Pour ma part je deviens écolo et je prône une meilleurs alimentation naturelle et bio.dur dur .
    J aimerais savoir au sujet des graines ,si elle son bio alors je peux les faire germer.
    Merci pour votre blog .

  26. Ping : Taboulé aux graines de radis germées | La fabrique d'éco Lo

  27. Merci de tous ces renseignements très explicites et complets. Tout est très bien résumé et fonctionnel. Je me mets donc dès maintenant à la germination.

  28. Ça me fait un peu peur de consommer les graines germées cru car j’ai lu ça :

    « L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) appelle à la prudence tant que l’origine de la bactérie E. coli ayant sévi à Bordeaux n’est pas établie. L’agence invite donc pour l’instant à ne consommer de graines germées que si elles sont cuites, y compris les variétés les plus courantes comme les pousses de soja. Il faut les manger tout de suite après la cuisson et bien se laver les mains après les avoir manipulées. Il est aussi déconseillé pour le moment de faire germer des graines chez soi.
    «D’une façon générale et en-dehors des périodes de contamination groupée, il est recommandé de ne pas donner de graines germées crues aux populations à risque, à savoir les enfants, les personnes âgées et les personnes présentant une déficience du système immunitaire», rappelle Gilles Salvat, directeur du laboratoire de Ploufagran à l’Anses. »

    Est-ce donc si dangereux de les manger cru ? Vos précautions en terme de trempage sont-elles axées sur cette problématique bactérienne ?

    Source : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/06/27/10985-graines-germees-precautions-prendre

  29. J’habite en Guadeloupe et je ne réussis pas mes graines germées, elles pourrissent rapidement…Alors qu’en France je les réussis sans problème. Quelle peut en être la raison : chaleur humidité ? et surtout comment y remédier ? Merci

    • Chaleur surtout, à mon avis. Le mieux est d’essayer de les placer dans la pièce la moins chaude de la maison, de choisir des graines ‘faciles’ (alfalfa…) et de les rincer très fréquemment. Bon courage ! 🙂

    • Bonsoir, je partage l’avis d’Antigone. Moi, j’habite en Martinique, donc mêmes conditions, J’ai constaté que toutes les graines qui avaient un temps de germination > 6 jours pourrissaient. Je les ai bannies. Donc il faut prendre celles qui ont un temps de germination court (radis, sojas, brocolis, alfala, …) et moi je les rince perso 3 ou 4 fois par jour. De plus, je les fais tremper au frigo avec de l’eau de source au moins 12 h avant de les rincer cette fois-ci à l’eau du robinet avant de les mettre dans le germoir que je recouvre d’un tissu opaque pendant 1 jour ou deux, jusqu’à ce que la germination apparaisse, en les rinçant bien entendu 3 ou 4 fois par jour. Ensuite, j’enlève le torchon opaque et je les laisse germer. Petite précaution : Vu l’intensité du soleil, il vaut mieux les mettre dans un endroit ombragé, ou la lumière du jour suffit amplement à les permettre de germer.

  30. Bonjour
    J’ai commencé de faire germer des graines ( de blé ) pour la première fois hier. Je voudrais savoir s’il vaut mieux les consommer dès qu’elles sont germée ou vaut-il mieux attendre qu’elle ne pousse de 5 à 6 cm et couper ensuite les pousses vertes. Merci pour votre aide et bravo pour votre site qui est complet et sur lequel on trouve beaucoup de bons conseils.Cordialement.
    Annie

    • blockquote, div.yahoo_quoted { margin-left: 0 !important; border-left:1px #715FFA solid !important; padding-left:1ex !important; background-color:white !important; } BonjourJ’ai cliqué sur « confirmer mon abonnement » dans ce mail et ça me dirige vers un site en anglais ou je ne sais pas si je dois encore faire quelque chose….C’est bon, je suis abonné ? Merci  Cordialement François  

      Envoyé depuis Yahoo Mail pour iPhone

  31. Ping : Nouilles citronnées au brocoli et aux pousses de haricots mungo  – Les recettes secrètes

  32. Bonjour,
    merci pour ce superbe article qui confirme les bienfaits des graines germées!
    Et merci pour les germoirs maison auxquels je n’avais pas pensé en complément de mon germoir. Je vais ainsi pouvoir consommer davantage de graines sans période de pause.
    J’ai une question pratique: pour consommer les graines germées, faut-il attendre la pousse verte ? Car je viens de voir un article sur le pain essenien fait maison (miam miam…) et il est noté de prélever les graines lorsque le germe blanc pointe son nez.
    En fait je pose aussi la question par gourmandise car attendre plusieurs jours avant de consommer ces trésors… comment ne pas craquer avant 😉
    Belle journée à vous!

  33. Quand les graines sont germées que consomme t on ?
    La feuille et tige ?
    Ou aussi la racine blanche ?
    Peut-on la conserver comme une salade ?
    Merci

  34. Bonsoir. J’ai acheté du riz bio mais pas à germer est-ce que je peux m’en servir aussi dans mon germoir ? Est-ce que c’est bon aussi pour d’autres légumineuses et céréales bio même si ce n’est pas écrit graines germer. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s