PETIT-DEJEUNER DE LA SAIN(T)E-GOURMANDE

Saviez-vous que je faisais partie d’une secte ?

Non ?..

Et bien moi non plus, à dire vrai.

Tout au moins, jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à ce qu’une bien aimable personne ne tombe sur mon dernier article, ‘Ma poudre blanche’, et ne parcoure, affolée, le reste de mon blog. Pour finir par m’envoyer une bouée de secours : ‘Tiens, attrape ! Un petit peu de sucre ! Si, si, prends-le !’ … le tout teinté d’une inquiétude mal dissimulée vis-à-vis des ‘interdits’ dictés par les convictions ‘philosophiques, écologiques, culturelles et communautaires’ de ma religion.

Je me suis sentie un peu seule sur le coup…

Alors, non, à tous ceux qui s’inquiètent, rassurez-vous : je vais bien. Les véganes aux dents longues n’ont pas décidé de m’engraisser pour me sacrifier sur l’autel du dieu Cochon au nom de tous les petits porcelets égorgés par les hommes depuis des millénaires, pas plus que les crudivores ne m’ont immergée une nuit durant dans de l’eau de source pour tenter de me faire germer, avant de me passer au déshydrateur, histoire d’être bien sûrs que ma momie gorgée de nutriments essentiels soit à jamais figée dans une vie éternelle. Je vais bien, oui , merci.

Et si d’aucuns d’entre vous se demandent encore si l’on peut faire bombance en se privant de ce que le commun des mortels se délecte d’ordinaire, vous m’excuserez alors si je réponds qu’aux Twix ou Snickers, je préférerais les yeux fermés les truffes au cacao cru de Rrraw, qu’aux vilaines Chupa Chups je choisirais plutôt les adorables sucettes au chocolat de Green Kitchen Stories, et qu’aux Kinder Surprise, j’opterais sans hésiter pour les sublimes avocats de Pâques de Golubka. Et mis à part cela, je m’en repends mais j’avoue : je préfère une fraîche salade colorée plutôt que des frites sans goût d’une enseigne au clown pas rigolo – et ne mentionnons même pas le burger qui les accompagne…

D’ailleurs, pour plonger encore plus profond dans ma chute infâme au pays des Zarbis, je vous propose aujourd’hui une recette… oh, je n’ose le dire… allez, j’avoue, ‘sans sucre ajouté’ ! Ouuuh !… Mais ne vous inquiétez pas, pour les dubitatifs et les méchants, on dira qu’il y en a tout plein, et du blanc, le plus terrible… Et pire encore, je vais vous livrer aujourd’hui 3 recettes en 1 – et des faciles, qui plus est, où il vous faudra compter tout juste 1 minute par recette – pratique pour le petit-déjeuner, n’est-ce pas ? 3 confitures en 3 minutes, ça vous tente ? Et si j’ajoute qu’elles sont crues, addictives et saines, vous ne m’en voulez pas trop ?

Aujourd’hui,  profitons-en pour abattre deux mythes : d’une part, que, qui dit cru, dit salade fadasse et, d’autre part, que, qui dit cru, dit cuisine extravagante impliquant nécessairement quantité d’heures à tremper, germer, déshydrater, réhydrater, hacher, mâcher, et finir par tout lâcher.

Non, pour de vrai, aujourd’hui, j’ai pensé aux gourmands et à tous ceux que les smoothies de martien ne tenteraient pas de bon matin, et qui défendraient bec et ongles leurs traditionnelles tartines de confiture Bonne Maman du petit-déjeuner. Alors, mes préparations à moi ne répondent pas à ce doux nom, certes, mais je crois qu’ici aussi, je troquerais volontiers les petits pots Bonne Maman pour mes crufitures express pour addict repenti.

Ne vous êtes-vous jamais retrouvé face à un pot de confiture vide, le ventre creux, la mine défaite ? Et bien, sachez qu’à partir de ce jour, cette situation ne devrait plus survenir : vous serez équipé du savoir-faire le plus utile qui soit, à savoir, préparer une confiture succulente en un tour de main, sans cuisson, sans paraffine, et sans vous ébouillanter le minois. Comment ? Et bien, c’est tout simple : en faisant appel aux fruits séchés !

Les ‘crufitures’ de fruits séchés ont cela de bien qu’il n’est pas nécessaire d’être un grand cuistot ou une grand-mère attestée pour s’en régaler, et surtout, qu’on peut varier les plaisirs en toute liberté, simplement en choisissant dans son placard les parfums qui vous tenteraient le plus au moment dit. Que faut-il ensuite ? Un peu d’eau, les mettre à tremper, en profiter pour prendre une douche, faire son jogging du petit matin, ou bien aller chercher les croissants (… les crawssants, j’ai bien dit ?), puis revenir, mixer un brin, tartiner et savourer. Et c’est si bon que vous ne résisterez peut-être pas au plaisir d’en faire trois d’un coup !

En attendant, voici les petiotes, en commençant par une très gourmande : la toute onctueuse crufiture de figues à la cannelle douce…  

La préparation de ces crufitures étant sensiblement la même pour chaque recette (à une petite exception près), je l’indiquerai à la suite de la (loooongue) liste des ingrédients. Les portions mentionnées sont chacune pour des pots d’environ 300 ml.

* * *

Crufiture de figues et cannelle

* * *

Ingrédients :

  • entre 6 et 10 figues séchées (selon leur taille)
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 180 ml. [3/4 cup] d’eau (donnée approximative, ajustez la quantité au besoin)

Vient ensuite la seconde coquine, tout aussi simple à réaliser et qui affiche un nombre d’ingrédients également monstrueusement élevé… une classique de la cuisine crue à peine revisitée, mais dont les saveurs ne manquent jamais de me rappeler la crème de marron : la crufiture de dattes à la vanille bourbon…

SONY DSC

* * *

Crufiture de dattes à la vanille bourbon

* * *

Ingrédients :

  • une douzaine de dattes séchées dénoyautées
  • 1/2 cuillère à café de vanille en poudre
  • 180 ml. [3/4 cup] d’eau (donnée approximative)

Et pour finir, ma petite préférée… enfin, quand je dis ‘préférée’, tout est relatif car je distribue ce qualificatif à chacune de mes crufitures en fonction de la dernière dans laquelle ma cuillère a malencontreusement plongé… disons alors la plus originale tout au moins : la crufiture d’abricots aux éclats de canneberges…

SONY DSC

* * *

Crufiture d’abricots aux éclats de canneberges

* * *

Ingrédients :

  • une dizaine d’abricots séchés et dénoyautés
  • 1 poignée de canneberges séchées (réservées)
  • 180 ml. [3/4 cup] d’eau (donnée approximative, ajustez la quantité au besoin)

Préparation :

  1. 1 à 2 h. avant, mettez à tremper vos fruits secs dans 180 ml. d’eau froide (par recette), à l’exception, pour la dernière crufiture, des canneberges réservées.
  2. Mixez ensuite les fruits secs avec leur eau de trempage et les épices (vanille ou cannelle) afin d’obtenir un mélange onctueux. Pour la crufiture d’abricots, rajoutez les canneberges à la toute fin seulement et donnez encore quelques impulsions afin que celles-ci soient hachées, mais qu’elles ne soient pas entièrement mixées (façon dalmatien orange et rouge, vous voyez ?)

Optez ensuite pour votre pain préféré (essène pour moi !) ou des cRawquinettes, et… à vos tartines !

Bien sûr, rien ne vous empêche d’utiliser ces crufitures autrement qu’au petit-déjeuner. Sachez qu’elles se glisseront aisément dans bon nombre de vos préparations en remplacement du sucre (crèmes, gâteaux, glaces…), et qu’elles feront merveille également dans des barres, carrés ou biscuits traditionnellement fourrés à la confiture. L’envers de la médaille, c’est que ces crufitures se gardent bien moins longtemps que les confitures classiques, mais c’est bien normal, avec aucun sucre ajouté ! Comptez plutôt 2 à 3 semaines maximum au réfrigérateur… après, je ne sais pas : chez moi, elles ont toujours été dévorées avant !



Etes-vous plutôt ‘confiture’  ou tartinades chocolatées ?…
Ou bien préférez-vous garder les confitures pour le goûter ?
Tiens, d’ailleurs, en parlant de goûter, prenez-vous d’ordinaire un goûter ?..

>LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

Advertisements

126 réflexions sur “PETIT-DEJEUNER DE LA SAIN(T)E-GOURMANDE

  1. Ping : Miss Natïaa | Faire plaisir – Crufiture d’Antigone XXI | Blog féminin avec un fort penchant culinaire

  2. Cet article m’a bien fait rire !!! 😀

    Je ne suis pas adepte de confitures… mais la personne avec qui je vis si… évidemment il s’agit de celles du commerce, bourrées de sucre :/ J’ai déjà réussi à lui faire abandonner le pain blanc (petite victoire !)

    Grâce à tes recettes je sens que Bonne maman est en train de vivre ses dernières heures !!!

    Merci beaucoup Ophélie 🙂

  3. cc j ai essayer celle aux dattes et c est inevitablement délicieux. a défaut d avoir tartiné sur du pain j ai trempé une banane dans ce crufiture…. et quoi vous dire une tuerie

  4. Merci pour vos recettes géniales, je suis végétarienne depuis bien longtemps et j’ai commencé la crusine cet été mais c’était plus facile en été quand il fait chaud, j’ai d’ailleurs perdu à peu près 4 kg.
    L’hiver j’étais moins convaincue et j’ai trouvé de superbes recettes chez vous. En ce qui concerne les confitures, que faire avec les oranges amères ???
    Merci pour votre blog !!!
    Cordialement
    Chris

  5. Ping : Mieux manger en 6 étapes | Laura Ingalls 2.0

  6. Ping : Sélection recettes véganes #1 Crêpes & co | Échos verts

  7. Ping : Des crêpes sans œuf, sans lait ?

  8. Pour la recette de crufiture de dattes, la quantité d’eau est-elle la même si ce sont des dattes Medjol ??? C’est-à-dire, si elle sont déjà super extra moelleuses ????

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s