ÊTRE UNE FEMME LIBÉRÉE… (grâce à la coupe menstruelle)

*

… ce n’est pas si facile ?

Et si pourtant, contrairement à la chanson, être une femme libérée, c’était un peu plus facile qu’on ne le croit ?

Je m’éloigne un peu de nos petits-déjeuners aujourd’hui pour, une fois n’est pas coutume, aborder un sujet féminin et intime. Cela ne veut pas dire pour autant que les hommes qui liraient ces premières lignes devraient fermer les yeux et changer de page, non, non, restez ici : ce sujet vous concerne presque tout autant. D’ailleurs, plusieurs études réalisées dans les années 80 et 90 ont souligné combien la construction socio-culturelle autour des menstruations était avant tout dominée par une perspective masculine, qui a tôt fait de ranger ce thème au rang du tabou. C’est ce discours qui a fait des règles quelque chose de ‘sale‘ qui, par conséquent, devrait être caché, relégué dans la sphère intime et exclusivement féminine. Il est intéressant de noter, à ce titre, que toutes les sociétés n’ont pas la même approche de la question : certaines communautés séparent temporairement les femmes du reste du groupe en les considérant comme ‘impures’, tandis que d’autres vont, au contraire, encourager la proximité sexuelle au moment des règles, qui deviennent alors symboles de vie.

C’était la minute ‘socio-anthropo’… tout cela pour dire que les hommes peuvent rester et qu’ils sont même les bienvenus ici. Revenons maintenant à nos moutons. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter un produit dont je ne pourrais plus me passer et qui a, disons-le, révolutionné ma vie de femme.

Je ne suis pas la première à traiter de la question : beaucoup d’autres l’ont fait avant moi. Ceci n’est donc pas une nouveauté, mais comme j’ai encore pas mal d’amies qui n’ont pas franchi le cap, je me dis que la pédagogie est à base de répétition et qu’une revue de plus ne fait jamais de mal. Aujourd’hui donc, il sera question de coupe menstruelle.

*

*

Alors, bien sûr, si j’aborde ce sujet, c’est parce qu’il a plusieurs volets : à la fois écologique, économique et éthique.

*

La coupe menstruelle, qu’est-ce que c’est ?

*

Avant toute chose, il faut que vous sachiez qu’en moyenne, en France, une femme utilise 5 tampons ou 5 serviettes jetables par jour, et ce, pendant 5 jours tous les mois (je sais, vous vous dites que ce n’est pas toujours le cas et que je parle de la femme parfaite, là, programmée à l’avance et quasiment en latex… mais non, c’est une moyenne !). Un petit calcul nous amène à 300 protections périodiques par an: sachant que 16 millions de Françaises sont en âge d’avoir leurs règles, cela signifie que 4 800 000 000 tampons/serviettes sont utilisées et jetées dans l’année… Vous imaginez ? Près de 5 milliards par an – et seulement en France !

On pourra rajouter que les processus de fabrication de ces protections sont extrêmement polluants : selon Greenpeace, il s’agirait même d’une des industries les plus polluantes au monde. Cette pollution est d’abord dû à la production même des ces tampons et serviettes : utilisation de produits chimiques, blanchiment, etc. Mais aussi à tout ce qui entoure ces protections : emballages, applicateurs… sans compter les parfums de synthèse et autres substances comme le chlore ou certaines résines peu sympathiques que nous serons heureuses d’héberger dans nos vagins.

Ces déchets, bien sûr, sont majoritairement non dégradables, même si la filière de protections périodiques biodégradables se met tout doucement en place. Les tampons finissent donc dans la cuve de nos toilettes – c’est-à-dire dans la mer où les petits poissons sont particulièrement contents de les prendre pour des vers à gober. Les serviettes sont soit incinérées, soit enfouies et, dans le second cas, il leur faut la bagatelle d’un demi-siècle pour se dégrader. Entre temps, les petits microbes ont eu le temps de batifoler et de proliférer gaiement.

Bref… pour l’environnement, ce n’est pas la fête.

Pour la femme non plus, à dire vrai, ce n’est pas l’idéal. Sans rentrer dans les détails, rappelons que les protections jetables sont un nid de bactéries et sont, entre autre, une des principales sources de mycoses. Sans compter d’autres effets secondaires, non des plus agréables : assèchement, allergies, dégradation de la flore vaginale…

*

Comment se présente la coupe menstruelle ?

*

✿ Il s’agit d’un réceptacle en silicone médical en forme de cloche qui s’utilise comme système alternatif aux tampons et serviettes hygiéniques. Il existe de nombreuses marques sur le marché, chacune avec ses particularités mais, grosso modo, les différences sont faciles à percevoir et vous saurez très rapidement quelle coupe est la mieux adaptée à vos besoins. J’ai pour ma part opté pour une MoonCup – une marque qui propose deux modèles : pour femmes n’ayant jamais eu d’enfants et pour femmes ayant déjà accouché. A partir de là, facile de savoir lequel vous correspond.

✿ La coupe menstruelle demande, il est vrai, un peu de pratique au début : il faut avant tout être détendue, ensuite, on ne se pose plus la question et c’est très facile à utiliser. Elle se change moins souvent que les tampons, toutes les 12h environ, en raison de sa capacité plus importante. Il suffit simplement de la stériliser au préalable, puis de la vider et de la nettoyer à l’eau à chaque fois.Tout est expliqué très clairement sur le mode d’emploi et, une fois bien posée, on oublie complètement sa présence.

Pourquoi l’adopter ? J’imagine que, comme un certain nombre de femmes, il vous est arrivé de vous trouver dans des situations d »urgence’ et qu’il n’est jamais agréable de devoir rentrer précipitamment chez soi ou d’aller demander à sa boss avant une réunion: ‘Euh, vous n’auriez pas un tampon par hasard ?’… Avec la coupe menstruelle, fini ces désagréments !

*

La coupe est :

  • pratique : pas besoin de trimbaler son lot de tampons sur soi et de vérifier si ‘tout va bien’ en pantalon blanc. Avec la coupe, fini les inquiétudes : pas de mauvaises surprises…
  • écologique : on en change seulement une fois tous les 10 ans – ça va, on fait rarement mieux. Elle est d’ailleurs aussi bonne pour moi que pour l’environnement puisqu’elle n’est pas blanchie avec des produits irritants.
  • économique : à raison d’entre 20 et 30€ la coupe, on a vite battu le pic des 1000€ pour dix ans calculé par Mlle Pigut pour les protections jetables ordinaires.

*

*

Les questions que vous vous posez certainement…

– Est-ce que c’est sale ?

En dépit des préjugés, c’est mille fois plus hygiénique que les protections jetables ! La coupe est bien conçue pour qu’on ne s’en mette pas partout et, avec elle, finies les mauvaises odeurs causées par la macération. Pour les utilisatrices de tampons, adieu la vilaine ficelle qui traîne un peu partout… Pour celles restées aux serviettes, dites au revoir à l’humidité constante qui favorise les mycoses. La coupe est stérilisée avant chaque période de règle, ce qui garantit sa propreté optimale.

– Mais, si je suis sportive?

Ici, aucun souci, la coupe est conçue pour que les femmes ne restent pas bloquées au lit ! Pour ma part, je cours, nage, fais du yoga, du vélo… sans avoir jamais rencontré de problèmes, et en plus, la coupe empêche la fixation d’eau de piscine (chlore = javel) sur les muqueuses, naturellement fragiles.

– Je ne mets jamais de tampons : comment faire ?

Que vous soyez une très jeune fille peu habituée encore à utiliser des tampons ou que vous ne soyez pas à l’aise à l’idée de toucher votre corps, la coupe menstruelle est justement la solution idéale pour apprendre à mieux connaître votre corps et à vous l’approprier. Après des années à utiliser des tampons et à en être parfois gênée, je me suis sentie mieux dans mon corps et beaucoup plus à l’aise avec mes règles quelques mois seulement après ma première utilisation de la coupe.

– Où la trouver ?

Vous trouverez aisément différentes marques (MoonCup, Luna Cup, Keeper, DivaCup, LadyCup…) en magasin biologique ou en pharmacie.

*

En bref, mis à part un début toujours un peu déroutant, on se fait très vite à la coupe menstruelle. Pour moi, elle a symbolisé un processus d »empowerment‘ et une véritable libération. Je n’ai plus l’impression de ‘subir’ ma féminité, mais plutôt de me sentir mieux que jamais dans mon propre corps ! Je ne la conseille donc pas seulement, mais je la recommande chaudement à toutes celles qui ne sont pas encore tombées dans la coupe magique… L’essayer, c’est l’adopter !

*

Pour plus de renseignements :

  • le site très complet de EasyCup où vous trouverez toutes les réponses à vos questions
  • le site francophone de la MoonCup
  • les revues réalisées par Laura et Mlle Pigut, suivies de discussions très intéressantes


De votre côté, utilisez-vous déjà la coupe menstruelle et quel est votre avis dessus ? Si vous n’avez pas encore osé, seriez-vous intéressée ? Ou, au contraire, vous sentez-vous bloquées par l’utilisation d’une coupe ? N’hésitez pas à réagir et donner votre avis : je serais ravie de recueillir vos opinions !
*
*
Advertisements

342 réflexions sur “ÊTRE UNE FEMME LIBÉRÉE… (grâce à la coupe menstruelle)

  1. Bonjour,
    Pour répondre à la question, j’utilise déjà.
    Cela a été difficile de m’y mettre. Pas facile d’oser se toucher ainsi, de sentir cette coupe.
    J’ai tout de même persisté pour être sûre.
    Je ne regrette pas.

    D’ailleurs, au delà du côté écologique et économique, cette coupe permettra à toutes les femmes qui font des allergies aux nombreux produits chimiques qui constituent serviettes et tampon de retrouver une jolie vie.

    Merci
    Bonne journée,
    Marion

  2. La Mooncup, je l’utilise depuis 1 an maintenant. Il y a deux tailles : une pour les femmes qui n’ont jamais accouché et l’autre pour les femmes qui ont accouché d’au moins un enfant. J’étais impressionnée par la taille quand je l’ai reçu…et finalement ravie de sa capacité !

    Je reste en effet 12h en toute sécurité, sans le ressentir. La matière est vraiment souple et douce. On peut aussi choisir sa couleur.

    Je suis fière de ne plus contribuer à consommer du coton et tous les produits chimiques qui l’accompagnent.

    Surtout, je suis heureuse de réhabiliter mon sang : je ne le jette plus à la poubelle comme un vulgaire déchet indésirable. Pourquoi continuer à dénigrer cette composante intime de notre vie de Femme?

    Il est discret, s’emporte partout et prend moins de place dans une valise qu’une boîte de 2 tampons 🙂
    Ma Lunacup a été livrée avec une jolie housse en satin.

  3. Je suis d’accord que c’est une révolution pour les femmes, je ne pense même plus à mes règles quand je les ai (sauf 2-3 fois par jour), fini le temps où je devais toujours avoir des toilettes à proximité, la panique quand je n’avais pas de tampon sur moi, etc., passer à la caisse du supermarché avec ses tampons quand il y a un beau mec derrière lol. J’utilise en plus des serviettes réutilisables et c’est beaucoup mieux, pas du tout sale comme peuvent le penser certaines. J’en parle autour de moi et il y a toujours un regard de surprise quand je dis que c’est génial!! Il faut répandre ça!

  4. J’utilise une coupelle menstruelle depuis maintenant 5mois. Quel BONHEUR!!!! J’ai des regles tres abondantes et etait obligée de changer mon tampon super max jusqu’à toutes les 2 heures. Avec ma lunette même en periode de haut débit je suis tranquille pendant pres de 4h. Cela ne desseche pas le vagin comme les tampons et fini les demangeaisons comme avec les serviettes. Pas non plus d’odeurs desagreables (j’ai le nez fin). Plus de dechets poubelle: La poubelle de salle de bain n’est plus remplie au bout d’un mois. Donc pas besoin de la vider tres souvent, c’est pas tres important je sais mais la fainéante en moi en est quand-même ravie. Et bien sur, ce que je préfère c’est le coté ecologique. Enfin mon cycle se marie avec mon mode de vie assez vert!!! 🙂

  5. Ping : #flashpost: Bon, les filles, | Laura Ingalls 2.0

  6. Ah ben voilà un article qui fait plaisir !! Aucune autre femme de mon entourage n’utilise de coupe… Je me sentais seule… Cela fait maintenant 3 ans que j’en utilise et j’adhère !!! J’ai du changer ma première « à tige » (que j’ai trouvée tellement longue que j’ai dû la couper !) par une « à boule » qui me correspond mieux. Par contre je rencontre régulièrement des petits soucis, elle descend au fur et a mesure de la journée… Comment vous arrivez, vous, à supporter une « à tige » ??? Moi elle me gênait vraiment et du coup je suppose que je la mets trop bas… Comment faites vous pour l’insérer assez haut ? Désolée, c’est technique et peu ragoûtant pour des non initiées peut être mais bon, on est toutes faites pareil, non ? 😉

    • Alors, je suis désolée, je ne connais pas les coupes ‘à boule’ mais à propos de celles à tige, il FAUT couper la tige, c’est prévu exprès ! Sinon, effectivement, c’est très désagréable… 😉

    • Bonjour,
      j’ai essayé une « à tige » et j’ai eu beau la couper et ne laisser que 1 cm de tige, elle me gène quand même…
      J’ai peur de couper toute la tige car après, ça va devenir compliqué à retirer !!
      Je suis intéressée par les « à boules ». Peux-tu me dire où on peut en trouver ?

      Merci !

      • La mienne je l’ai trouvée sur le site de « la ferme des peupliers ». Envoyée rapidement et bien sûr le petit sachet tout joli fourni avec ! Inaperçu dans le sac à main 😉
        Comme les à tige, les à boule existent en 3 tailles je crois. Moi (après 2 enfants par voie basse) j’ai une M et c’est top – à voir si ça suffira quand j’aurai un stérilet mais y a pas de raison c’est pas beaucoup rempli lors des 2 ou 3 manipulations quotidiennes

  7. Allo allo !

    L’article date, mais je le découvre récemment, donc je me permets d’apporter mon point de vue.
    Pendant un bon moment j’ai hésité, mais j’ai finalement osée acheter une Diva Cup en me disant que si ce n’était pas pour tout de suite, ce serait pour plus tard… Mais voilà, ça fait à peine deux jours et je suis déjà conquise ! J’ai également eu cette réaction de « Ça ne rentrera jamais o_o » au premier coup d’oeil, et pourtant, deux-trois essais plus tard, la technique était maitrisée ! Aucune fuite, aucune douleur. C’est incroyable, on ne la sent pas du tout une fois la tige coupée ! Que du bonheur de dormir toute nue et de se promener en petite robe par cet été indien hihi. Je songe même à arrêter la pilule que je prenais en continue car franchement, on en vient vite à oublier qu’on a ses règles. Pour les jeunes filles qui s’inquièteraient, je la recommande chaudement aussi. Je suis assez jeune et aucune relation sexuelle complète à mon actif, mais je n’ai aucun problème avec la cup ! Il suffit d’être à l’aise avec son corps, tout est une question d’apprivoisement de soi 🙂

    Et le plus beau dans tout ça ? Une maman convaincue par l’aspect pratique et une amie séduite par l’impact écologique. Vive la cup ! ❤

  8. Bonjour Ophélie,
    C’est la journée où je laisse des com!
    Je pratique depuis quelques mois la fleurcup. Pourquoi elle plus qu’une autre?parce qu’elle est de fabrication française.Par contre, pas de pochon pour le transport alors j’utilise un joli filet qui remplace les papiers cadeaux.
    C’est une invention carrément géniale! plus de tampons depuis mais j’utilise de temps en temps encore une serviette hygiénique le 1er soir de mes règles mais c’est vraiment qu’à ce moment-là!
    Avant de passer à la pratique le jour J, je me suis entraînée 1 fois car quand même, ce n’est pas évident quand on débute!et c’est là que je suis tombée sur une blogueuse qui expliquait tout bien comme il faut pour mettre et retirer mais…je ne retrouve plus le lien!!!dommage, je voulais l’insérer ici.
    toujours est-il que pour le retrait, il ne faut pas stresser, surtout si la coupelle est loin! il faut pousser comme si on allait à la selle et pincer le bord qui se trouve juste derrière la tige, pour qu’il n’y ait pas l’effet de ventouse. on peut aussi tirer sur la tige mais parfois ça glisse trop alors j’utilise une feuille de PQ pour m’aider.
    le truc aussi, mieux vaut avoir les ongles du pouce et de l’index courts car combien de fois je me pince les parois du vagin!!!ce n’est pas agréable du tout!
    Le tout est de rester calme. On arrive toujours à la sortir!
    Bravo pour ton blog qui est une véritable bouffée de fraîcheur!!!
    A bientôt!

  9. salut,
    je ne sais pas si cette question a été posée précédemment, j’ai fait une recherche rapide et normalement non: jettes-tu le contenu de la coupelle directement dans l’évier ou à la poubelle? ça paraît bête comme question mais si on jette ça à l’évier, ça va dans l’eau, qui ensuite, après bien des étapes et des traitements (je passe les détails scientifiques ou autres), reviendra dans notre robinet. Je voulais donc juste savoir ce que tu faisais à ce niveau là.
    Je suis bien tentée d’essayer en tout cas =)

  10. ok, mais du coup ça revient au même que de le jeter dans l’évier puisque l’eau usée des toilettes ou de l’évier va au même endroit. Merci de ta réponse en tout cas =)

  11. Salut, alors pour commencer merci beaucoup pour ton article, c’est très intéressant. Seulement, LA chose qui m’empêche de passer à cet achat, c’est le jour où tu pars pour la journée, le w-e en rando, tu retrouves des amis au resto près une journée, un w-e découverte bref vous avez compris l’idée générale, et arrive le moment de « faire la vidange » tu fais quoi ? tu vas au petit coin avec ta bouteille d’eau dans ton sac ? (je me pose cette question principalement parce que ce genre de situation risque de m’arriver très souvent,et je risque de repartir en voyage longue durée et pa en mode chambre d’hotel privée..) merci pour la réponse

    • Tu vides ta coupe aux toilettes et après tu la nettoies bien dans le lavabo (qu’il soit privé ou commun) ou, si tu es en rando avec rien, rien autour de toi, avec une bouteille d’eau, oui, en t’isolant un peu au pire. Euh, je ne vois pas trop le problème, en fait ! C’est pire avec les tampons, non ?

  12. j’utilise la cup (fleurcup pour ma part) depuis 2011 il me semble. ça m’a vraiment permit d’être plus à l’aise avec mon corps qui m’était encore pas mal étranger à ce moment. Enfin les règles ne sont plus une corvée et n’impactent plus sur ma vie. Je n’ai pas à penser à avoir des protections dans mon sac, à devoir en demander, à penser à en prendre en faisant les courses. J’y pense le matin et le soir en la vidant et c’est tout !
    Je passe mon temps à conseiller cette protection à toutes mes copines et j’essaye de sensibiliser mes amis masculins à ça aussi (« non c’est pas dégueulasse », « c’est totalement invisible et ça permet les bisous même en période rouge »…). Mon copain en fait la pub à toutes ses amies du coup !

  13. Bonjour Antigone,
    nouvelle venue sur ton site, j’y suis arrivée en cherchant des recettes de p’ti déj (mon pêcher de gourmandise!). Ravie de ce que j’y ai lu, je me suis promenée et y ai découvert cet article. ce n’est pas la 1ère fois que j’entends parler des coupes. je tourne autour de la question depuis plusieurs années. le côté simple et pédagogique m’a séduite…et décidée. je commençais à regarder sur le net quand je suis tombée sur Meluna dans un magasin bio proche de mon nouveau « sweet home ».
    je confirme les commentaires: un peu difficile au début. il vaut mieux attendre ses règles pour tester. mais on s’y fait très vite! ce que je retiens: le sentiment de me sentir toujours propre, pas d’odeur désagréable, un vrai sentiment de liberté quand on fait du sport.
    je dirai presque une féminité retrouvée même en période de règles.
    je m’étonnes maintenant 1/de ne pas avoir franchi le pas plus tôt et 2/que ça ne soit pas plus diffusé, mis en avant.
    …un petit roman et un grand merci à toi pour ce blog tout plein de bonnes choses pour ceux et celles qui veulent faire preuve d’esprit critique dans cette société de consommation.

  14. J’ai franchi le cap en juin dernier et je revis depuis que j’ai ma coupe menstruelle!!! J’en fais la promotion autour de moi mais je suis étonnée de constater que beaucoup sont dégoutées par cela et préfèrent continuer à s’intoxiquer et intoxiquer la planète avec serviettes et tampons….
    Merci pour ton article, il m’a fait du bien. Puisse-t il toucher un grand nombre de femmes.

  15. Bonjour Antigone,
    Je suis arrivée sur votre blog en cherchant des solutions shampooing bio et no-poo !! Et de fils en aiguilles sur cet article. Merci.
    J’avais entendu parler de la cup mais pas de façon aussi claire donc j’ai zappé. Sic!! Quel dommage pour moi.
    Je suis en pré-ménopause, donc traitée et du coup les chutes du niagara sont loin de moi aujourd’hui. Bref …
    J’ai une fille commençant sa vie de galère avec les serviettes. J’ai une question elle a juste 13 ans la cup est-elle possible chez une aussi jeune fille ?
    Si elle peut vivre en toute liberté sa féminité naissante, j’en serais ravie.

    Merci pour votre blog et votre réponse

    • A priori, oui, mais il faut savoir qu’il faut avoir une certaine connaissance de son corps pour pouvoir mettre la cup, ce qui peut être délicat chez une jeune fille. On peut sans problème être vierge et mettre une cup, mais les premières tentatives pour placer la cup peuvent poser problème si l’on est tendu ou stressé.
      Tout dépend comment votre fille se sent dans son corps. Cela peut très bien marcher comme être un peu stressant..
      Je ne sais pas ce que je conseillerais : peut-être d’attendre encore un an ou deux ? et, en attendant, d’essayer plutôt les serviettes lavables ?
      Mais peut-être d’autres lectrices auront un avis différent sur la question… je les laisse s’exprimer ! 🙂

      • Merci nous allons y réfléchir.
        Mais si d’autres parmi vous, peuvent me parler de leur expérience ou de celle de leur ados, ce serait gentil et ça enrichirait ma, notre réflexion.

        • Bonjour,
          j’utilise la cup de puis 6 ans maintenant, et ma Luna cup ayant rendu l’âme tout récemment (il faut dire que je ne l’ai pas ménagée, emmenée partout en voyage et rando au bout du monde), j’ai donc voulu en profiter pour en tester une autre cette fois: la Meluna, pas chère, et existe en beaucoup de tailles et d3 rigidités: souple, normale, dure (la rigidité normale étant très souple, en tout cas bien plus que la Luna cup) et il existe une version « shorty » pour les jeunes filles à partir de 12 ans, également en 3 niveaux de rigidité, donc si ça peut être une piste pour commencer avec les cup. http://www.meluna.fr/acheter-coupe-menstruelle-meluna/
          Quand j’ai commencé avec la cup, certes je n’avais pas 13 ans mais j’étais incapable de mettre un tampon, et je m’en suis sortie (un peu laborieux quand même au départ) et je n’ai plus jamais utilisé autre chose.
          Donc à voir en fonction de comment votre fille se sent vis à vis de son corps et de ses règles.
          Bonne quête à vous!

  16. Coucou!

    Perso, ca fait plusieurs mois que je me suis mise a la cup (la petite de chez fleurcup avec la tige) et malgre de diverses tentatives, j’ai toujours des fuites. Du coup, je suis toujours obligee de securiser avec une serviette (ce qui n’etait pas le but de la manoeuvre). J’ai beau verifier, tenter de nouvelles techniques, verifier encore, ca ne change rien. Certaines ont-elles eu la meme experience et pourraient me donner des « trucs » pour y arriver? parce que je trouve ca dommage de ne pas pouvoir profiter a 100% des avantages qu’elle procure et je ne veux pas laisser tomber.
    Merci

    • Salut!
      Cela fait environ 1 an et demi que j’ai ma cup j’en suis ravie, j’ai choisi une taille moyenne correspondant bien au débit mais j’ai eu des petites fuites, rien de conséquent mais quand même gênant. Pour ma part je la plaçait un peu trop haut des fois et la cup se dépliait mal j’imagine,j’ai réglé le souci en replaçant la cup après installation, en la tirant vers le bas un peu en tournant pour qu’elle se déplie bien,et en plaçant la boule juste a l’entrée du vagin la ou je ne la sens pas, depuis plus de soucis!

    • Bonjour tout le monde !!!

      Oui c’est pareil pour moi toujours des fuites…. Bon je ne suis peut être pas un bon exemple car je l’utilise que depuis deux jours Lol, mais tout de même, malgré diverses positions et re-positions toujours pareil… Il faut certainement persévérer un peu.
      Je voulais aussi partager un peu mon expérience :
      J’ai eu mal lors de la première insertion, oui, même un peu beaucoup 😉 il y a écrit qu’il faut la mouiller avant (c’est une MoonCup taille B) mais malgré l’origami qu’il faut faire avec et le fait qu’elle soit mouillé c’est pas évident…… J’ai même eu un peu peur, oui je l’avoue, peur qu’elle ne se retrouve coincée tout en « haut » et que je ne puisse plus l’attraper…. J’ai fais des recherches sur d’autres forum et rien sur ça, mais toutes les utilisatrices disaient qu’elles avaient coupées la tige, malheur j’ai pensée!!! Déjà que j’ai peur de plus pouvoir l’attraper, comment faire si je coupe la tige ???!!!! Mais en fait la tige est tellement génante que j’ai pas trop réfléchis, c’était ça ou rien, et quel soulagement !!!!. Par contre quand il faut la sortir c’est vrai qu’il ne faut pas stressé, c’est trés glissant déjà alors si on se crispe, pas bon du tout !! Moi je trouve que ça fait mal (et oui à l’entrée et à la sortie ;-)) quand on la sort aussi.
      Bon mais sinon je n’en suis pas déçue pour le moment, aprés quelques entrainement ça devrait le faire…
      Merci Ophélie car c’est en parcourant ton blog que j’ai découvert les coupes, et plein d’autres bonnes choses en passant… Merci à toi et continue c’est super ce que tu fais !!!

  17. Bonjour, je m’apprête à tester la MoonCup. Est-ce que certaines d’entre vous ont des règles douloureuses ? Est-ce pire avec la cup ?
    En tout cas en lisant tous les avis positifs, je ne peux que me réjouir d’essayer! (c’est bien la première fois que j’ai hâte d’avoir mes ragnagnas lol)
    Merci! 🙂

    • Non, pas du tout, la cup ne change strictement rien à la douleur. J’aurais tendance à dire que, vu que les règles se passent mieux avec la cup (on est plus détendue), on a moins mal, mais c’est mon avis personnel.

    • Je suis d’accord avec le commentaire d’Antigone, comme on le vit mieux on y pense moins et personnellement j’ai eu bien moins mal sur ce premier cycle testé avec ma cup que les autres fois… C’est sans doute psychologique et ça doit dépendre des filles 🙂 il faut tester pour savoir !

  18. 8 ans de complicité avec ma cup… Que du bonheur!

    A toutes celles qui sont sensibles, sécheresse vaginale, cystites à répétition, osez! Ma gynéco, un peu septique au départ, la conseille finalement à ses patientes. Et le top, à mes yeux, quand on est réglée « au jour et à la minute », c’est de la mettre le matin avant de partir au boulot et de rentrer le soir sans même se rendre compte « qu’elles sont arrivées »!

    Pour ma part, je ne désarme pas pas de convaincre mon entourage mais oui, c’est difficile!!! Alors j’ai opté pour une solution qui fait ses preuves : la cup comme cadeau d’anniversaire 😉 !!! Les copines, malgré leurs protestations, tentent finalement l’expérience et l’adoptent!

  19. Hello,
    Je parcours le blog à fond depuis 2 jours et je souhaitais juste ajouter un mot sur la cup que j’ai achetée le mois dernier, elle peut être utilisée avec un stérilet (DIU). Je ne sais pas si ça apparait sur les comm précédents mais ça peut toujours servir à qqun…
    Sur les notices il est précisé qu’il faut en parler à son médecin mais moi c’est ma sage-femme qui m’en a parlé et qui le fait donc n’ayez pas d’hésitation !
    @+

  20. J’utilise moi même une coupe menstruelle depuis plusieurs mois, et j’en suis très satisfaite sur tous les plans : écologique, financier, hygiénique… Cependant je suis porteuse d’un DIU (Dispositif intra-utérin = nouveau nom pour le stérilet !) et au départ je ne savais pas si cela risquait de déplacer le DIU, ou d’installer certaines infections vaginales ou utérines, amenées par la présence de la coupe et du DIU. Au final, le DIU ne bouge pas (Penser toujours à vérifier que les fils sont bien en place à chaque fin de règles tout de même), et je n’ai pas eu d’infection vaginale à ce jour. Un seul bémol peut-être par rapport à tous les autres commentaires: quelques fuites tout de même (la nuit et les journées sportives surtout), mais dues au fait que mes règles soient abondantes probablement. Enfin Le port de la coupe nécessite tout de même une bonne hygiène de la femme qui l’utilise, et il est important de rappeler que la stérilisation n’est rien, si un bon lavage au savon n’a pas été fait au préalable. Bonne utilisation à toutes…

  21. Oh Trop fort, je ne connaissais pas du tout. Qu’est ce que ça m’aurai plut…
    Mais trop tard pour moi, j’ai été ménopausée assez tot. Mais je ne vais pas manquer d’en parler autour de moi.
    Merci !

  22. Bonjour Antigone,
    Quel super blog, et quel travail ! Bravo ! ^^
    Je suis une jeune fille tout juste majeur et je ne supporte pas DU TOUT les tampons, ça me fait très mal !
    J’ai peur que ce manque de « pratique » se ressente aussi avec la cup… Peut on quand même en mettre une même si on ne maitrise pas l’art du tampon ?

  23. pas simple les premières fois à mettre.. et à enlever ! je n’avais jamais utilisé de tampons auparavant, c’était donc un changement radical..
    mais une fois qu’on a pris le pli, on ne peux plus s’en passer !et niveau « sécurité », rien à dire : j’ai pu jouer 2 matchs de roller derby d’affilé, sans pb 🙂

  24. Ping : TOUT QUITTER POUR FAIRE UN TOUR DU MONDE MINIMALISTE ET VÉGÉ | Antigone XXI

  25. J’adore, cela fait 10 ans que je l’utilise. Je viens juste de jeter ma vieille Mooncup et l’ai remplacée par une Fleurcup (fabrication française. Cocorico !!!). 😉
    Et je confirme : la première chose à faire, c’est de couper à ras cette tige qui ne sert strictement à rien à part irriter….

  26. Décidément depuis hier où je tombe par hasard sur ce blog je vais de découverte en découverte oO je ne connaissais pas du tout ce système à presque 47 ans c’est quand même bien dommage ^^ je vais donc aller à la pêche aux infos pour connaitre le truc sur le bout des doigts et certainement tester la chose en question :p

  27. la 1ère fois qu’on entend parler le mooncup, on se dit « euh un peu zarbi ce truc » et puis on lit à droite à gauche des avis positifs, on teste, on s’habitue et paf on ne peut plus s’en passer!!! Plus de stocks à prévoir, plus de fuites, que du bonheur!

  28. J’en ai acheté une il y a 2/3 ans. Au début j’ai eu vraiment beaucoup de mal à la mettre et j’ai eu des fuites alors j’ai abandonné quelques temps. Mon côté écolo ne se satisfaisant pas de cet échec j’ai retenté et je l’utilise maintenant depuis plus d’un an avec bonheur. En fait mon échec était tout simplement dû à une mauvaise technique d’insertion (pourtant recommandée mais il y en a plusieurs donc il ne faut pas hésiter à tester pour trouver celle qui convient) et pour les fuites une mauvaise inclinaison de la cup. J’ai encore quelques « traces » dues au sang qui reste sur les parois du vagin mais j’utilise des protèges slip lavable (plus de démangeaisons comme avec le jetable!!!).

    Bref pour moi Divacup + protège slip en tissus sont la combinaison parfaite pour des règles en toute sérénité.

  29. Bonjour Antigone,
    J’utilise la cup depuis quelques mois et j’en suis « relativement » contente. En effet après deux enfants (nés par césarienne) et un stérilet au cuivre, mes règles sont TRÈS abondantes, et s’étalent sur 8 jours (c’est long…). La cup ne me suffit pas et je suis obligée d’utiliser des protèges slip car il y a des fuites. J’ai donc essayé les protège-slip lavables mais je les trouve très inconfortable: dans un jean c’est quasi impossible, avec une jupe ça bouge dans tous les sens. J’imagine qu’il n’y a rien à faire d’autre que cup+protège-slip jetable en coton bio, mais j’aimerai savoir si je suis un cas isolé ou si d’autres femmes connaissent ce problème. En tout cas je préfère « subir » ça que de reprendre la pilule!!!

    • Salut Mathilde,
      Moi aussi, j’ai 2 enfants et un DIU cuivre… Et des règles très abondantes, c’est u euphémisme. Perso j’ai adopté les protèges-slips/serviettes lavables, qui me conviennent, mais j’ai abandonné la cup à cause des fuites. Je suis passé à l’éponge naturelle. Il faut la changer de temps en temps, au bout de 6 mois pour moi, et il te faut un lavabo pour la rincer, mais je trouve cela très pratique, et bien sûr, ça fait beaucoup moins de déchets que les tampons jetables…

  30. Bonjour Antigone,
    Je suis tombée sur ton article par hasard car je lisais l’article sur le couple qui fait le tour du monde « Tattup ». Périple extraordinaire ! 🙂
    J’avais déjà entendu parlé de la « moon cup » mais sans vraiment m’y intéresser et en lisant ton article très bien détaillé et les commentaires je me pose la question suivante : mes règles ne sont pas du tout abondantes et irrégulières, est-ce que je peux quand même utiliser la cup sachant qu’il n’y aura presque pas de liquide ? Merci.

    • Je me permet de te répondre, même si ça date n_n
      On peut utiliser la cup sans aucun soucis, à n’importe quel moment : j’entends par la la mettre en prévention ! J’ai eu des examens pour mon BTS, et mes règles approchaient -> Plus de stress ! Je met la cup et je suis sûre de me pas avoir à sortir de la salle pour mettre un tampon/la cup en urgence !
      Du coup, pour répondre à ta question, même si tu as très peu de liquide, no problème 😉

  31. Bonjour à tous,
    J’utilise également une mooncup depuis plusieurs années et franchement cela a changé la vision que l’on peut avoir de son corps à cette période ci du mois!
    J’ai eu l’impression de revivre, rien ne paraît sale et fini la corvée mensuelle….
    De plus, j’ai l’impression que j’ai beaucoup moins de symptômes (douleurs aux ovaires notamment) que lorsque je mettais des tampons…c’est peut être dans la tête mais en tout cas n’hésitez pas à essayer c’est une vraie liberation!
    A bon entendeur 😉

  32. J’ai utilisé la divacup 1 fois avant ma première grossesse. C’est sûrement une coïncidence, mais j’ai fait une infection urinaire… Donc j’ai longuement hésité avant de refaire un essai. Je viens de commencer à utiliser des serviettes lavables pour la nuit et je songe à donner une deuxième chance à ma cup. Petite question: quelqu’un l’a déjà essayé dans l’eau? Pour le travail, je dois aller à la piscine à chaque semaine, et donc, une fois par mois je suis mal prise, puisque mes tampons fuient dès que je sors de l’eau. Est-ce que ce serait mieux avec une cup? En fait, depuis mon deuxième accouchement, mes tampons fuient toujours, même quand mon flux n’est pas abondant… Et même si j’utilise les mega-absorption… Ce pourrait être l’argument qui me convaincra de faire mon deuxième essai! Merci!

    • Bonsoir
      Moi je vais à la piscine avec une de mes copines tous les lundis. Tous et pas 3 sur 4 😉 pour moi la cup a rendu mes passages à ma piscine bien plus simple en temps de règles parce que le tampon s’imbibe c’est clair alors que la cup elle est étanche dans les 2 sens ! Rien qui rentre rien qui sort et l’un comme l’autre j’aime autant !
      On se rhabille l’air de rien pas besoin de manipulation supplémentaire par rapport aux autres jours (une petite remise en place si besoin et hop !)

  33. Bonjour à toutes! Merci pour cet article qui m’a été conseillé par une amie utilisant déjà la cup. Du coup j’ai moi aussi sauté le bas. Je suis l’heureuse propriétaire d’une fleurcup taille 2 (et oui, plus de 30 ans et 2 enfants dont 1 par voie basse). Cela fait 2 jours que je teste et aucune fuite donc je suis assez contente. Couchée ou assise c’est le bonheur. Par contre dès que je suis debout c’est l’horreur. Le fond de la cup est vraiment à la sortie du vagin (j’ai d’ailleurs dû couper la tige complètement). Impossible de la faire remonter plus haut car la cup est au max. Et au bout de quelques minutes, je sens la cup qui ressort au fur et à mesure. Cet après-midi j’ai dû aller aux toilettes en urgences pour remettre la cup car un bon tiers était déjà sortie. Et dès que je suis debout j’ai cette sensation super désagréable qu’on a quand il est temps de changer le tampon car il commence à ressortir. C’est vraiment bizarre car je n’ai jamais eu de problème de tampon qui se sauve auparavant. Est-ce que la cup est trop longue pour mon anatomie? Est-ce que mes muscles sont tout ramollis suite aux accouchements et n’arrivent plus à « tenir » la cup? Je suis vraiment déçue car j’ai chopé le coup de main de suite pour la mettre et l’enlever mais si cela continue je vais devoir l’utiliser uniquement la nuit car je bosse debout en permanence donc pas question d’avoir mal toute la journée. Merci beaucoup par avance pour tous vos conseils avisés!

    • Salut lady dedlock !
      Je compatis j’ai eu le même type de problème avec ma première cup. Elle était en fait trop grande (j’avais pris une taille L puisque j’avais eu 2 enfants par voie basse). Elle descendait aussi quand j’étais debout si bien que j’avais surtout l’impression que c’était mon slip qui empêchait la cup de tomber et pas les muscles qui la tenaient !!! Comme j’avais eu de sérieux problème de périnée après les grossesses je pensais que c’était du à ça et franchement c’était pas confortable ! J’ai pris conseil auprès de la boutique en ligne où je l’avais achetée (la ferme des peupliers pour ne pas le nommer) et la dame m’a dit qu’une taille M me suffisait j’ai donc racheté une cup plus petite (j’avais péniblement fait 2 ans avec ma première !!) Et là, ô joie, c’est nickel !! Voilà min expérience il est donc bien possible selon moi que ça soit la même chose. Après il faut vérifier que le flux correspond mais les cups ne sont jamais pleines finalement, si ? 😉

  34. adopté pour moi aussi, un vrai bonheur! une réelle sensation de liberté, surtout pour les journées de sport en plein air. merci de me l’avoir fait connaitre

  35. Plus JA-MAIS je ne reviendrai aux protections périodiques classiques!
    J’ai adopté la cup depuis 3 ans maintenant… Depuis, pas une seule mycose, pas de sensation désagréable, une assurance en toute circonstances ET je ne me retrouve jamais plus en panne du « pssss! T’aurais pas de quoi me dépanner au fond de ton sac » qu’on a toutes dit ne serais-ce qu’une fois à une amie, une collègue de travail 😉

  36. Salut Antigone, je suis ton blog depuis un petit moment déjà et grâce à toi j’ai découvert la cup! Ma 1ère réaction a été « qu’est ce que c’est que ce truc d’extra terrestre?! »
    Et puis j’ai lu l’article, la révélation moi qui cherchais une alternative aux tampons et protège slip à la fois écologique et économique pour continuer dans ma mouvance « COP 21 » comme me surnomme mon père, j’ai d’abord troque tout mes produit d’entretien de la maison par des produits home made et ecolo, puis la cosmétique et maintenant la cup.
    Bon j’ai mis quelques mois quand même à me faire a l’idée d’en acheter une, c’est chose faite et je l’essaie depuis deux jours, hier j’ai réussi à la mettre correctement une fois :-(, cette nuit j’ai craqué j’ai mis un tampon, aujourd’hui j’ai réussi deux fois et je crois que j’ai pigé le truc 🙂
    Et je çrois que je vais continuer, par contre je mets encore des protèges slip, j’espère pouvoir les éradiquer aux prochaines règles…
    Une petite inquiétude comment fais tu quand il n’y a pas de lavabo dans les toilettes?

    • Etant donné que je ne la change que le matin et le soir, personnellement, je le fais chez moi, donc je n’ai pas le problème du manque de lavabo dans les toilettes ! C’est l’avantage par rapport aux tampons : on n’a pas besoin de changer la cup toutes les 4h ! (enfin, normalement !) 😉

  37. Bonjour Antigone,
    Après plusieurs mois à lire et relire ton article et les commentaires, je me suis enfin décidée jeudi à acheter une Mooncup. J’en suis à 2 jours d’essai et je suis agréablement surprise car plutôt facile à mettre. Par contre je vais voir car j’ai pris une taille pour les plus de 30 ans avec des enfants et y’a des fuites… Mais une chose est sûre pas de retour aux tampons.

  38. Bonjour,
    Je découvre votre site et voyage dans toutes les rubriques.
    En voici une qui me parle beaucoup, j’ai eu la même réflexion que vous sur le point de vue économique (oui, on dépense une vingtaine d’euro en une fois, mais en faisant le compte elle est vite amortie) et pour vous parlez de mon expérience, je ne reviendrais à aucun prix aux protections du commerce (serviette ou tampon) depuis que j’utilise ma cup (et après quelques jours d’adaptation, bien sûr, j’ai notamment coupé un petit morceau du « tube » car il me gênait), aucune douleur si elle est mal mise on le sent et il suffit de la repositionner correctement, et plus jamais cette sensation d’ « odeur » de … règles …
    Elle est très facile d’entretien et on l’a toujours sous la main dans son petit sachet glissé dans notre sac à main ou au fond du tiroir …
    Bref, un investissement (pas excessif à mon avis) et qui en vaut vraiment la peine.
    Pour toute les femmes et jeunes femmes
    Merci à vous pour votre blog et à bientôt

  39. Bonjour,
    Je découvre seulement ton merveilleux blog, et pourtant je cherche souvent sur internet des personnes se tournant vers des démarches alternatives et plus naturelles! Celui-cie je l’adore!
    Personnellement je suis en conversion vers ces démarches depuis plusieurs années.
    Je me permet de laisser un commentaire pour témoigner de ma mésaventure avec la cup… Je l’ai acheté l’année dernière (sans silicone, faite en Europe etc…) de la plus petite taille possible. Mais malheureusement je ne l’a supporte pas.
    Je ne trouve personne avec le même problème et je n’en ai pas vu dans les commentaires.. Donc je tiens à le signaler pour voir si je ne suis pas la seule !
    Je l’ai testé plusieurs fois, mais impossible, douleurs et constipation pendant plusieurs jours même après l’avoir enlevée, j’en ai parlé avec ma gynéco qui ne comprend pas d’où peut venir ce problème…
    Alors merci pour ce blog et ce post, mais je tiens à alerter des problèmes potentiels…

  40. Merci Antigone pour tous tes articles. Recettes, articles de fond, je prends tout!
    Et pour la cup, que j’ai fini par adopter après bien des hésitations, je confirme, c’est une libération ! Facile d’utilisation, nécessite juste un point d’eau et un peu de savon, donc adapté à la majorité des pratiques sportives. En 3 ans, je n’ai jamais eu à revenir aux serviettes. Foncez, vous ne le regretterez pas, et au pire, l’investissement est minime.

  41. Bonjour,
    alors moi je connais la cup (fleurcup) depuis quelques années déjà (une collègue m’en avait parlée), mais il est vrai que je ne l’utilise pas à tous les coups, malheureusement.
    Toujours quelques fuites qui m’obligent à porter des protège-slips, ou alors je ne la mets pas certains jours du cycle si par exemple je n’ai pas réussi à allez aux toilettes pour la grosse commission, dirons-nous, car à ce moment-là, impossible de la garder, ça me gêne énormément voire ça me fait mal au ventre. (il semblerait que ça appuie sur une partie des intestins).
    J’ai 2 tailles de cup chez moi (j’utilise la plus petite car pas eu d’enfant) donc quand j’aurais de nouveau mes vilaines, (c’est à dire dans 8 mois si tout va bien….) je testerai l’autre qui devrait être plus adaptée 😉 On verra à ce moment-là si j’ai toujours des fuites ou pas…

  42. Ping : Les 10 tips d’une apprentie écolo ! – Marine & Cie

  43. coucou à toutes,

    Moi j’ai un autre avis après m’être bien renseignée, la coupe est par ricochet dangereuse parce que si on l’utilise de longues années, voire toute une vie, c’est qu’on a des règles tous les mois… même si on ne souhaite pas avoir d’enfant ! ce qui n’est que le but des règles…

    Avant les femmes n’avaient pas autant de règles, mais elles avaient des enfants en pagaille et elle avaient intérêt à allaiter (donc pas de règle à ce moment là), il n’y avait pas tous les substitutifs de maintenant.
    Nous les femmes libérées du XXIe siècle on est piégées : soit on enfante sans cesse soit on a des règles… et si on a des règles alors on est inondées d’oestrogenes… nos propres oestrogenes sont aussi nocifs que ceux des pilules et au bout du compte on apprend que cela nous provoque le cancer du sein ces oestrogenes ! c’est juste reconnu officiellement mais personne n’y fait attention.. (traitement THS par exemple)
    heureusement, il y a je crois 17% des femmes qui ont opté pour supprimer ces règles car elles ne veulent pas d’enfant ou fument ou on trop mal au ventre.. j’en fait partie, plutôt que d’être inondée toute ma vie par une hormone naturelle à la base, mais qui n’est plus naturelle tellement elle est présente, j’ai choisi de ne plus avoir de règles avec une pilule minidosée à l’hormone qui met mes ovaires en veille…. comme ça, j’ovule que si j’ai envie d’avoir un enfant… et du coup j’ai pas besoin de coupe, de serviette, de tampons, j’ai pas mal au ventre, je suis toujours d’humeur égale, je peux faire tout ce que je veux sans être freinée par mes règles (petit chéri, baignade etc) , pas d’anémie, pas de prob gynéco, j’ai la force et l’insouciance d’une gamine qui ne connait pas ce problème récurent…

    Oui les filles, la nature est cruelle parfois, pour nous elle n’a pas prévu de plan B si on veut pas faire d’enfant toute notre vie, on est condamnées à avoir des règles par le dogme ambiant, et avoir des règles toutes une vie c’est comme aller faire pipi 50 fois pas jour, ça n’a plus rien de naturel….

    c’est vrai que j’entends mes copines me dire :
    – HA bon mais c’est natureeeeeeeeel !
    – ben si, hein, c’est naturel mais pas au delà de 100 fois dans une vie ! et encore !

    – ha bon mais tu vidanges pas le mauvais sang ?
    – ben non, hé, chui pas une voiture ! et on est pas au moyen age ! tu crois que j’ai du sang empoisonné ? c’est juste le nid du bébé que je fais chaque mois pour rien qui s’évacue ! lol

    -ha oui mais la pilule c’est pas naturel !
    -ben ouais, mais ovuler tous les mois, de toutes les années de ta vie ça l’est ? vaut mieux une bonne hormone artificielle minidosée (oui oui) qu’une orgie d’hormone naturelle qui donne le cancer du sein ! (sans perler du reste…) yé !

    moi après je dis ça, je dis rien,
    je suis juste un peu en avance sur mon temps, je suis une vraie femme libre et c’est moi qui choisi quand je veux un enfant et quand je mets en route mon ovulation, c’est pas encore très tendance car on est dans le « mythe de la coutume, » mais nos ascendantes n’avaient quasiment pas de règles…

    à bon entendeuse… salut :-))))

  44. Salut les filles! J’utilise la diva cup et je voulais juste dire qu’elle n’est pas confortable quand on travaille assis. Alors pas assis tranquille au bureau mais quand on doit se lever et s’asseoir rapidement et très souvent. Du coup, je reste debout quand j’ai mes règles. Sinon, pas de soucis, juste s’organiser et le tour est joué… Bonne découverte!!

  45. Bonjour,

    Ce post date beaucoup mais les commentaires laissent penser qu’il reste d’actualité depuis 😉

    Ça fait un moment que je parcours blogs, sites d’info et commerciaux, conseils gynéco et autres sources d’informations et je ne trouve toujours pas réponse à ma question.
    Je suis convaincue par le concept de la cup, mais une question n’est jamais abordée : les matériaux qui constituent ces cups et leur effets sur notre corps.

    Si je cherche à supprimer un maximum de produits nocifs, d’opter un maximum pour les produits naturels, bio etc., j’ai un peu du mal avec ce plastique dont on ne sait pas grand chose et qui pourrait tout autant contenir plastifiants, cancérogène et autres joyeusetés. Je sais qu’il en existe en silicone (avec différents types de polymérisation et donc de composants) et en TPE (polymère élastomère thermoplastique) mais je ne connais pas assez ces matériaux pour savoir quoi en penser.

    Est-ce que quelqu’un aurait déjà trouvé une piste ou un début d’information la dessus ?

    Merci d’avance,
    et merci de prendre le temps de diffuser toutes ces bonnes astuces 😉

  46. Ping : Au fond du terrier… » Blog Archive » Lavable VS Jetable

  47. Hello !! Je te suis depuis longtemps mais c’est en relisant tes articles que je tombe sur celui-là !!!!!! J’arrive, certes 4 ans après, mais merci de parler de ce sujet et de tous les sujets dont tu parles ! 🙂 C’est vraiment une révolution la cup ! Si j’avais su, je me serai lancée plus tôt ^^ j’ai acheté une cup Dans Ma Culotte il y a quelques mois… et pour ainsi dire, c’est comme « si je n’avais pas mes règles » !!

    Continue d’écrire comme tu écris et de faire d’aussi beaux articles, merci !!!

    Mégane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s