BOUQUET DE PRINTEMPS SAUVAGE

*

Connaissez-vous cette excitation quand vous découvrez un légume ou un fruit dont vous ne soupçonniez pas l’existence ?

Vous le voyez d’abord pour la première fois, mi-émerveillé, mi-intrigué, vous vous imaginez déjà le goût qu’il pourrait avoir en bouche et, quand vous mordez dedans, du bout des lèvres pour les prudents, à pleines dents pour les plus téméraires, c’est une saveur nouvelle, fraîche, étonnante que rencontrent vos papilles. Vous êtes déçu ou comblé, selon ce à quoi vous vous attendiez, et, une fois passé ce brin de fébrilité, vous analysez ces parfums, les comparez à d’autres connus, réfléchissez comment les apprêter. Que l’expérience soit bonne ou mauvaise, elle vaut toujours la peine d’être faite et aujourd’hui, j’ai eu la chance de connaître ce petit moment de bonheur.

*

*

Je n’avais jamais vu ni goûté d’aspergettes avant de venir habiter ici, en Allemagne.

Avec le printemps nouveau, les asperges ont fait leur apparition sur les étals des marchés locaux le mois dernier. Vertes ou blanches, rassemblées en bottes et bien charnues, ces légumes font toujours mon bonheur et je dois dire que j’avais bien profité de leur pleine saison. Il y a quelques jours de cela, j’ai aperçu pour la première fois un petit légume tout discret parmi les tiges épaisses de ses consoeurs. Une frêle pousse vert vif, à peine plus grosse qu’un brin d’herbe, et dont la tête s’achevait en une grappe grêle semblable à un épi de blé. J’ai regardé, un peu émerveillée, mais je n’ai pas osé en prendre dans mon panier.

Ce n’est qu’un peu plus tard que, lorsque j’ai vu Mamapasta prendre son vélo pour aller cueillir des aspergettes dans les sous-bois et revenir les préparer pour son déjeuner que j’ai décidé de me lancer ! Ces petites asperges, autrement connues sous le nom savant d’Ornithogales des Pyrénées, ou encore asperges sauvages et asperges des bois, se trouvent dans les forêts et chemins épargnés par les pratiques souvent destructrices de l’agriculture industrielle. Dans une région comme la mienne, il n’est donc pas rare d’en trouver – à mon grand bonheur.

Quand je rencontre un nouvel aliment, je ne peux m’empêcher de penser que la meilleure manière de le découvrir est de le goûter cru, et c’est donc dans une petite préparation crue que mes aspergettes se sont retrouvées.

*

*

Ces petites asperges sont délicieusement croquantes et leur saveur n’est pas sans rappeler celle de jeunes artichauts. Parce que leur apparence et leur parfum me font irrémédiablement songer au printemps, je les ai apprêtées en une entrée légère et bicolore, aux notes mi-rondes, mi-acidulées.

La rondeur, c’est celle du pesto d’épinard et de graines de courge, très légèrement rehaussé par une pointe d’ail et un doigt de vinaigre. Si vous ne connaissez pas le beurre / la purée de graines de courge, je vous le / la conseille vivement. J’en mangeais régulièrement dans les Balkans et, sans que je sache pourquoi, on n’en trouve que difficilement en France, alors qu’il s’agit d’une purée crue extrêmement savoureuse. Vous pourrez en trouver une revue sur le site, toujours très complet, de VG-Zone, ainsi qu’un lien pour vous en procurer. Bien sûr, si vous ne pouvez mettre la main sur le pot magique ou en faire vous même, je vous indique ici une astuce pour le remplacer dans ma recette.

La petite pointe d’acidité, c’est la touche piquante et rosée des radis, qu’on retrouve sous leur forme entière en petits bulbes de printemps, mais aussi à travers leur graine germée, à la saveur presque poivrée.

Et pour la décoration, je n’ai pas pu résister à ajouter quelques fleurs de radis qui se sont invitées récemment sur notre balcon et qui apportent une petite note colorée entre nos plants de basilic et de romarin.

*

*

* * *

Bouquet de printemps en mode sauvage

* * *

*

*

Pour deux verrines

*

Ingrédients :

Pour le pesto :

  • 20 g. [1 Tbsp + 1 tsp] de purée de graines de courge *
  • 1 belle poignée de pousses d’épinard
  • 1 poignée de graines de courge crues
  • 10 ml. [2 tsp] de vinaigre de pomme et grenade
  • 1 pincée de sel
  • 1 petite gousse d’ail
  • 1 peu d’eau, pour fluidifier

Pour la couche supérieure :

  • 1 vingtaine d’aspergettes
  • quelques radis roses croquants
  • 1 poignée de graines germées de radis
  • [optionnel] quelques fleurs de radis (comestibles!)

Notes & variantes :

  • A défaut de purée de graines de courge, vous pouvez utiliser de la purée de chanvre, ou bien :
  • Faites tremper une poignée de graines de courge pendant 4 à 6h. puis égouttez-les. Ajoutez-les avec 1 C. d’huile de courge (ou une autre huile végétale neutre) à la préparation, en remplacement du beurre de courge.

*

Préparation :

  1. Hachez les graines de courges et réservez-les.
  2. Mettez l’ensemble des autres ingrédients du pesto dans le bol d’un mixeur et mixez jusqu’à obtenir une consistance homogène. Ajoutez-y ensuite les graines de courge hachées et mélangez.
  3. Remplir de pesto chaque verrine à mi-hauteur.
  4. ‘Plantez’-y ensuite vos aspergettes et entourez leurs tiges de radis découpés en demi-lunes.
  5. Parsemez le tout de germes de radis et servez, accompagné de craquelins, de toasts ou de pain essène.

*

*

Une recette simple et qui mettra quelques touches de fraîcheur sur votre table – en espérant que le soleil printanier fasse un jour son apparition !

*

De votre côté, aimez-vous découvrir de nouveaux aliments ?

Existe-t-il des fruits / légumes que vous n’avez jamais essayés ?

*

>LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

Advertisements

18 réflexions sur “BOUQUET DE PRINTEMPS SAUVAGE

  1. Ok en fait moi j’viens manger chez toi quand j’irai un jour en Allemagne ! Nan mais t’as vu ça ou quoi ? C’est trop trop parfait, ultra estival et carrément bien pensé ! Je surkiffe ma race (ouais ouais carrément quoi).
    Les photos sont très jolies, les couleurs tout, bref, j’suis fan encore une fois !
    Merci de nous avoir cité 🙂
    D’ailleurs, j’aimerais t’ajouter dans nos liens, sans échange obligatoire, juste j’ai envie c’tout, j’peux ? Dis dis ?

    • Oh merci beaucoup, c’est super gentil !
      Faut arrêter là, à chaque fois que je lis un de tes commentaires, je rougis comme une nouille ! :-$
      Vous êtes les bienvenus quand vous voulez de l’autre côté du Rhin, et j’échangerais bien volontiers quelques brins d’aspergettes contre deux ou trois petits cupcakes (même si je sais déjà qui sera la gagnante du troc !) 😉
      Je serais hyper honorée si vous m’incluiez dans votre liste de liens, voui voui ! et ça me rappelle d’ailleurs que je n’ai toujours pas fait de blogroll de mon côté, il faut vite que je répare cela !
      ✿ un très bon week-end à vous ✿

      • Bah fais des trucs moche et tu ne rougiras plus, nan mais toi aussi hein, tu cherches hein 😉

        Oh c’est un troc plutôt honnête 😉 car on aura sans doute bien plus que des brins, une chouette rencontre hinhinhin et ça vaut sans doute tous les cupcakes du monde ça nan ?

        Je me disais aussi que tu n’avais pas de liens, je me demandais si c’était voulu ou caché et que je ne voyais pas 😉

        You too ♫ (ahahaha celui là il est bien hein 😉 un peu hors sujet mais voilà j’ai fais le 14 et c’est tombé là dessus ;))

        • Ah, je suis d’accord, même sans cupcakes, je serais gagnante de notre rencontre 😉
          Et pour les liens, en fait, j’avoue, je ne l’ai toujours pas fait car j’ai peur d’oublier des gens et de les vexer… au cas où ils ne se verraient pas dans ma liste… Oui, je sais, je mérite vraiment mon titre de reine des nouilles

          • Non pas du tout, c’est un parti pris qui se comprend. Ne rien mettre ou mettre et hésiter. Disons que tu le feras si t’en as vraiment envie et pas juste parce qu’on te le demande 🙂

  2. Honnnn…mais quelle photo SENSATIONNELLE!!! Wow!! sincèrement, elle est magnifique et digne des plus grands magazine culinaire. Ce bouquet de printemps sauvage, en plus d’être archi beau et photogénique, il semble tellement, mais tellement délicieux.

    J’n’ai jamais vu d’aspergette ni de fleur de radis par ici, mais ça m’intrigue vraiment. J’vais tenter d’en savoir davantage sur ces ingrédients. La fleur de radis, est-ce qu’elle vient seulement avec une variété spéciale de radis ? Je demande ceci, car j’ai toujours des radis au potager, mais il n’y a jamais de fleur qui pousse. Même si je n’ai pas tout les ingrédients que tu mentionnes dans ta recette, j’ai bien envie d’essayer avec des ingrédients similaires.

    Pour ma part, j’adooooore découvrir des nouveautés, particulièrement au niveau des légumes, fruits ou autres aliments sains, nutritifs et/ou utilisés dans l’alimentation vivante. En autant que ce soit santé et végan, je mord à pleine dents presque les yeux fermés dans les nouveautés…hi hi!!!

    Fruit ou légumes nouveaux dont j’aimerais goûter ?! Heuu…vite comme ça, j’en n’ai pas des tonnes qui me viennent en tête, mais c’est certain qu’il y en a. Comme exemple, tes aspergettes sont maintenant sur ma liste à essayer un de ces quatre:) Ahhh oui, il y a le jicama que je n’ai jamais goûté et jamais réussi à en trouver par ici. Aussitôt que je mets la main sur ce truc, j’essaie, c’est certain.

    J’aime énormément ton blog. Il est vraiment super et j’aime beaucoup ta façon de rédiger tes textes. J’n’ai pas encore eu la chance de tout lire les articles sur ton blog, mais aussitôt que j’ai quelques minutes de libre, j’en lis des bouts. Tout est tellement, mais tellement TROP intéressant et super alléchant. Tout me tente et il faut que trouve un peu plus de temps pour t’écrire des petits mots sous tes articles.

    À la prochaine,
    Jessica

    • Oh, merci beaucoup Jessica, c’est si gentil ! Tes mots me touchent beaucoup, et ça me fait extrêmement plaisir si tu aimes bien mon bouquet et mon petit blog ✿
      Pour ce qui est des fleurs de radis, en fait, nous avons une plante de la famille des radis, mais pas des petits radis ronds – hélas ! – du moins, à notre connaissance… Nous l’avons maintenant identifiée, mais c’est une vaste famille, alors on attend un peu de voir ce que ça donnera… et ça pousse haut pour le moment ! 😉
      Rassure-toi, moi non plus je n’ai jamais goûté au jicama – ils en ont l’air friands aux US !
      Merci beaucoup encore et à tout bientôt.

  3. La photo qui montre la recette réalisée est bluffante on dirait un vase avec des fleurs dedans 🙂
    Je te rejoins, la meilleure façon selon moi pour découvrir un produit c’est dans son plus simple appareil. Pour les fruits et légumes si il est possible de les consommer crus, je m’y essaye forcément comme ça.
    Je n’ai jamais vu ces petites choses en tous cas, et puis je n’ai toujours pas acheté d’asperges. Je vais me résoudre à les prendre non bios, ou non locales mais bios … je pense encore à ce que je vais en faire parce qu’une fois achetées, plus de temps à perdre !

    • Merci beaucoup ! C’est un peu l’effet que je cherchais… j’avais pensé d’abord au soliflore avec une coupe de champagne… avant de me rendre compte que, d’une, je n’avais pas de coupe de champagne et, de deux, que ça ne ferait pas grand chose à manger – en plus d’être peu pratique 😉 Donc plutôt bouquet sauvage, et je suis contente si tu reconnais l’idée ! 😀
      Pour les aspergettes, je crois que tu devrais en trouver dans ta région. Je n’en avais jamais vu avant mais je suis originaire de Touraine et je mettrais ma main au feu qu’on en trouve dans les bois là-bas.
      Et sinon, rue-toi vite sur les asperges ! Il n’y en aura bientôt plus… Fais-toi d’abord une petite salade toute simple avec des tagliatelles d’asperges vertes crues et les pointes mises à mariner – ensuite, libre à toi de les cuire et les apprêter des façons les plus folles !

  4. rencontrer un végétal comestible et ne pas y gouter c’est impossible pour moi….Parfois c’est mangeable mais assez beurk….( les pétioles de bardane ou la purée de glands….) En tous cas, félicitations pour cette jolie réalisation…

    • C’est moi qui te remercie pour m’avoir poussée à tenter ces mignonnettes ! (qui se savourent… vu le prix – la prochaine fois, je prends mon vélo!)
      La purée de glands, effectivement, dit comme cela, cela ne fait pas très envie… Moi j’ai fait une fois une indigestion de rhubarbe crue: après cela, j’ai mis un peu de temps à y revenir… 😉

  5. Ping : Découvrez Ophélie et ses belles recettes gourmandes ! » Mixer Deshydrater Crudites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s