BIS REPETITA

*

Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver dans une situation et, plus tard, de vous dire :

‘Ah, si j’avais su… j’aurais dit/fait cela…’ ?

Jamais ?

*

*

Personnellement, cela m’arrive souvent. Parce que je n’ai parfois pas la rapidité d’esprit qui, dans une conversation, me permettrait de répondre du tac-au-tac, ou bien encore parce que je peux manquer de recul et que seul le temps m’apportera ensuite l’expérience nécessaire pour agir autrement, ce sont des sensations que je connais bien. Et même si j’essaie toujours de vivre sans regret, et bien, de temps en temps, j’aimerais que le temps soit réversible

Ce qui est plutôt une bonne nouvelle, c’est qu’en cuisine, et bien, rien n’est irréversible. Vous avez manqué votre plat l’autre jour ? Trop salé, pas assez cuit ? Qu’à cela ne tienne : on recommence, et en mieux !

Et c’est donc ce qui m’a traversé l’esprit après avoir posté mon dernier article sur l’okara… Je venais de le boucler, j’étais toute contente, et je me suis rendue compte que, dans les derniers émois de mise en page, j’avais avalé le dernier de mes petits Soofties Choco-Coco. Aucun regret, bien sûr, je vais faire une nouvelle tournée – et ça tombe bien, j’ai de l’okara de lait d’amande fraîchement pressé !

J’avais envie d’un peu de changement… un peu de poudre d’amande par-ci, de caroube par-là et… oh tiens, j’ai du chocolat au lait végane à utiliser ? et bien, ce sera des gros ‘chunks’ de choco pour finir !

Et là… quand j’ai mordu dans un de ces délices qui sortaient du four, combien j’ai regretté de ne pas avoir inclus cette recette dans mon article ! Les édits, ça me connaît, j’y ai songé… mais je savais cet article affreusement un peu long et, par conséquent, que rien de plus n’aurait pu y tenir – même en serrant très fort. Qu’à cela ne tienne, je partagerai cette recette, et la voilà donc :

*

*   *   *

Soofties Camarande et Chocolat au lait

*   *   *

*

Pour une trentaine de soofties

Ingrédients :

Secs :

  • l’okara d’une tournée de lait [environ 100g. ou 2/3 cup] *
  • 50 g. [1/2 cup] de poudre d’amande **
  • 75 g. [1/2 cup] de farine de riz complet
  • 75 g. [1/2 cup] de farine de blé T80
  • 75 g. [1/2 cup] de sucre complet
  • 20 g. [1/4 cup] de caroube en poudre **
  • 75 g. [1/2 cup] de grosses pépites de chocolat au lait végane
  • 5 g. [1 tsp] de poudre à lever
  • 3 g. [1/2 tsp] de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de vanille
Liquides :
  • 80 ml. [1/3 cup] de sirop d’agave
  • 45 ml. [3 Tbsp] de purée d’amande complète**
  • 45 ml. [3 Tbsp] de lait d’amande**
  • 30 ml. [2 Tbsp] de yaourt de soja
  • 5 ml. [1 tsp] de vinaigre de pomme

* Vous n’avez pas d’okara ? Pas de souci ! Remplacez-le par 50 g. [1/2 cup] de poudre d’amande ou de noisette + 35 g. [1/4 cup] de farine + 2 C. à soupe d’eau

** Pour une version plus ‘Choconette‘, remplacez l’amande par de la noisette et le caroube par du cacao en poudre

*

Préparation :

  1. Préchauffez votre four à 180°C. Mélangez les ingrédients secs dans le bol d’un saladier, en ne mettant l’okara qu’à la fin.
  2. Versez ensuite les ingrédients liquides en remuant au fur et à mesure pour bien mélanger.
  3. A l’aide d’une cuillère à soupe, répartissez-la pâte en petits tas sur une plaque revêtue de papier cuisson. Veillez à bien les espacer, ces biscuits ont tendance à s’étaler.
  4. Enfournez pour 15 min. environ. Une fois les ‘soofties’ prêts, laissez-les refroidir sur une grille.

*

Ces ‘soft cookies’ se conservent dans une boîte en fer hermétique. Pour mieux les préserver de l’humidité, je glisse une ou deux feuilles de sopalin entre les couches. Comme leur nom l’indique, ils sont extrêmement moelleux et la pâte pourrait également convenir parfaitement pour des muffins.

*

*

Rassurez-vous, petites papilles salées, je ne vous ai pas oubliées… Il se peut que le second tome de nos aventures en Okaraland soit retardé par un petit trou normand, mais le désir fait vivre, non ? Et puis, dans nos sociétés modernes où l’on a l’habitude que tout nous tombe toujours du ciel en claquant des doigts, et où un dîner se prépare en un coup de fil ou en un aller-retour express chez Picard, reprenons le goût de la lenteur et savourons la juste mesure du temps…

Pour ne pas vous laisser sur votre faim (comment ? n’est-elle pas déjà comblée par les gourmandises du jour ?..), je vous invite à aller découvrir sur le site de Mlle Pigut le dernier livre numérique collaboratif ‘Vite fait, bien fait !’ réalisé par 25 créateurs culinaires de talent. Un recueil de recettes 100% végétales à télécharger gratuitement – que demander de plus ? Courez vite ici pour en savoir plus !

*

*

De votre côté, vous arrive-t-il souvent d’avoir des regrets ?

Ou bien de louper un plat jusqu’à ce qu’il vous semble irrattrapable ?

*

>LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <