STRRRAW…BERRY BIRTHDAY CAKE

Le 17 mai est un grand jour.

C’est le jour de l’anniversaire de mon frère ET c’est le jour de ma fête.

En fait, pour ma fête, ce n’est pas tout à fait vrai… Disons plutôt que, mon anniversaire tombant aux alentours de Noël, il était donc peu célébré quand j’étais petite – ne nous plaignons pas, j’avais déjà une dose de cadeaux qui aurait permis à une dizaine d’enfants de tenir jusqu’au Noël suivant. Ajoutons à cela le fait qu’on avait à peu près autant de chance de trouver la Sainte-Ophélie dans le calendrier que la Saint-Glinglin, et que mon deuxième prénom, Electre, n’entrait pas non plus en compétition (je sais… entre ‘Dieu m’a donné la foi’ et ‘Miss Electricité’… je suis reconnaissante envers mes parents de m’avoir donné l’opportunité de me blinder très jeune contre les méchants – ça aide dans la vie). Dernier point : mon frère, son anniversaire… éviter la jalousie ? En tout cas, c’était une occasion de plus d’avoir des cadeaux, donc, pas de quoi me plaindre là non plus.

Si nous avons arrêté de fêter la pseudo-Sainte-Ophélie quand j’ai été en âge de ne plus envier mon cher frère, lui, en revanche, a continué à grandir et même à avoir un anniversaire à célébrer chaque année… et étonnamment, c’est toujours tombé le 17 mai.

Mon frère habite loin, loin, vers les mers d’Asie, là où il fait chaud toute l’année et qu’on marche beaucoup nu-pieds (oui, c’est très dur), ce qui fait que nous n’avons plus beaucoup l’occasion de célébrer ensemble son anniversaire. Bien que je ne le pense pas fervent lecteur du blog de l’abondance frugale, toute opportunité est bonne à saisir et j’ai donc décidé de célébrer son anniversaire de mon côté. Et comment souhaite-t-on un joyeux anniversaire à un être que l’on aime ?

Par un gâteau pardi !

Un gâteau cru, car la saison le veut… les premières fraises bio et locales du marché – que j’attendais en trépignant d’impatience – ne sauraient être cuites pour profiter pleinement de leur saveur. Pour les accompagner, une croûte rosée à base de noix, de canneberges et de son d’avoine. Pour changer un peu des gâteaux crus traditionnels et parce que l’été arrive, une crème plus légère que celles de noix habituelles, mais à base de banane et de noix de coco (je me crée mon petit exotisme à moi). En nappage, un simple coulis de fraise et d’huile de coco, que vous pourrez décorer à votre guise avec du beurre de coco maison (que je ne vous présente plus : recettes ici et ).

J’avoue avoir peu l’habitude de la poche à douille, encore moins avec du beurre de coco… c’est pourquoi je ne vous présente pas une photographie de ce gâteau ‘vu du ciel’, à moins que vous ne vous demandiez encore si, effectivement, de mon côté,  j’ai cessé de grandir. La réponse est oui.

Pas de cuisson, un gâteau très simple à réaliser, malgré le nombre d’étapes – ne baissez pas les bras devant le tutoriel ! Cela en vaut vraiment la peine. Préparez-le le matin ou la veille, afin de le laisser reposer au froid (ne soyez pas aussi pressé que je l’ai été – pas de ma faute, avec le décalage horaire Europe-Asie, il fallait que cet article soit prêt ! – sinon, vous aurez une crème-bouillie pour la session photo).

* * *

Strrraw…berry Birthday Cake

* * *

Pour 4 à 6 personnes

Ingrédients de la croûte

  • 40 g. [ 1/3 cup ] de noix de cajou
  • 30 g. [ 1/4 cup ] de graines de tournesol
  • 75 g. [ 1/3 cup ] de canneberges séchées
  • 65 g. [ 1/2 cup ] de son d’avoine
  • 1 C. à soupe de sirop d’agave

Ingrédients de la crème :

  • 2 bananes peu mûres
  • 45 ml. [ 3 Tbsp ] d’huile de coco 
  • 30 ml. [ 2 Tbsp ] de sirop d’agave
  • 50 g. [ 1/3 + 1/4 cups ] de noix de coco râpée
  • environ 15 fraises

Ingrédients du nappage : 

  • une dizaine de fraises 
  • 30 ml. [ 2 Tbsp ] de sirop d’agave
  • 20 ml. [ 1 Tbsp + 1 tsp ] d’huile de coco
  • quelques gouttes de vinaigre balsamique

Préparation :

  1. 2  ou 3 h à l’avance, mettez à tremper vos canneberges dans de l’eau froide…
  2. Et mettez à congeler les 2 bananes (oui, il y en a une demie de plus sur la photo, car je voulais me mettre une petite portion de côté pour me préparer une glace – je suis démasquée…). Si votre mixeur n’est pas un costaud, laissez-les juste s’affermir au freezer :


Pour la croûte :

  1. Egouttez les canneberges et réservez le jus (une petite portion est nécessaire pour le coulis – délectez-vous du reste !) 
  2. Dans le bol d’un mixeur, mettez l’ensemble des ingrédients de la croûte (noix de cajou, sirop d’agave, son d’avoine, sirop d’agave) hormis les graines de tournesol : 
  3. Mixez afin d’obtenir une pâte épaisse mais relativement humide, puis ajoutez les graines de tournesol. Donnez encore 1 ou 2 impulsions pour bien mélanger le tout, et roulez la pâte en boule sur un plat à dessert : 
  4. Etalez la pâte à l’aide de vos petites mains (ici, en carré, mais si vous préférez un cercle, faites-vous plaisir !) 

Pour la crème :

  1. A l’aide de feuilles de rhodoïd (ou une chemise en plastique dont vous ne vous servez pas – gosh ! je suis encore démasquée), entourez votre croûte de sorte à ne pas laisser d’espace entre celle-ci et les feuilles : 
  2. Répartissez ensuite une dizaine de fraises coupées en deux sur les bords :
  3. Hachez grossièrement les fraises restantes et répartissez-les sur la croûte : 
  4. Mettez ensuite les bananes congelées, l’huile de coco et le sirop d’agave dans le bol d’un mixeur et mixez ! 
  5. Ajoutez ensuite la noix de coco râpée et donnez quelques impulsions pour bien mélanger. Etalez ensuite la crème obtenue sur le gâteau : 
  6. Recouvrez bien l’ensemble des fraises : 
Pour le nappage :
  • Mixez les fraises restantes, le sirop d’agave, l’huile de coco et le vinaigre + 1 ou 2 C. à soupe de jus de canneberges réservé : 
  • Etalez le nappage sur le gâteau : 
  • Recouvrez bien le tout et placez au réfrigérateur pour 1 heure au moins : 
  • Au moment de servir le gâteau, retirez délicatement les feuilles de rhodoïd – et conservez-les… il se peut que vous en ayez besoin très prochainement 😉
Et voilà le travail ! 
J’avoue, décalage horaire oblige, je n’ai pas attendu que Chérichou rentre à dîner… j’ai pris un peu d’avance et j’ai dû célébrer l’anniversaire de mon frère toute seule, à mon grand désespoir… 😉

Un très Joyeux Anniversaire Adrien ! 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

Advertisements

44 réflexions sur “STRRRAW…BERRY BIRTHDAY CAKE

  1. Le titre de ton article m’a clairement fait sourire, et voilà pourquoi : http://www.vegetalou.com/2010/05/31/birthday-strawberry-gateau-ou-fraisier-danniversaire/ haha
    Je ne doute pas que fraise noix de coco ça doit être tout à fait bon. Je n’ai jamais testé, parce que je ne suis pas « fan » de la noix de coco depuis longtemps, mais il faudra que j’y songe à l’occasion 🙂
    En revanche, la banane … blurp. C’est pourtant super pour les recettes sans sucres, pour les recettes crues, pour faire des glaces etc. mais je ne peux pas. Tant pis.

    J’aime beaucoup la technique de la chemise ! en effet pour ton gâteau il fallait quelque chose qui se tienne quand même pas mal, et je pense que le rhodoid, tant plus souple, aurait peut-être même posé quelques difficultés.
    Je ne sais pas si tu as des emportes pièces, ou cercles, mais si un jour il faut que tu rhodoides (du verbe rhodoider, comme on le sait tous très bien !) une de ces choses. Je te conseilles les pochettes plastifiées « crystal » (pas les toutes molles, un peu flou là). C’est ce que j’utilise et ça marche de mille.

    Encore une chose pour me faire sourire finalement puisque tu utilises une chemise, et moi des pochettes. Haha, vive les études quoi 😀

    Bref, belle recette quand même ! De bonnes idées à prendre

    • Oh, je n’avais jamais vu ton fraisier, il est trop beau ! Le mien est, disons… un peu plus roots 😉
      Pendant longtemps, je n’ai aimé ni la noix de coco ni les bananes… c’est un penchant récent. J’ai commencé par des bananes très peu mûres, comme ici, car elles donnent peu de goût mais offrent surtout une texture bien ferme.
      Et sinon, tu as reconnue l’éternelle étudiante… 😉 J’ai des petits emporte-pièces en cercle, mais pour des gâteaux individuels. Je me rends compte, avec l’ouverture de ce blog, qu’il va falloir que j’investisse un peu plus question matériel et présentation !
      A défaut de banane et coco, tu peux toujours faire un gâteau cru plus tradi, avec noix trempées et mixées, c’est super aussi. Et pour une version non crue, le tofu soyeux marche à la perfection 🙂

      • L’original l’est encore plus 😀
        A contrario pour la banane, j’aimais ça mais maintenant non. Je ne cherche pas non plus à r’aimer ça, donc je suis pas de bonne volonté sur le coup.
        Pour les noix trempées pour avoir fait du tiramisu à la cajou, oui je suis d’accord ça marche super pour les crèmes du genre. Mais comme tu dis c’est plus classique alors que la huile/beurre de coco bien que ça soit « logique » on n’y pense pas toujours.
        En revanche pour le tofu soyeux, j’aurais tendance à vouloir incorporer un peu d’agar agar pour être sur que ça ne fasse pas shplaf à dérhodoidage.
        Oui bah pareil, en individuel, vu que je fais souvent pour une portion ou deux seulement.
        Et je te confirme, c’est le début de la ruine si tu te prends au jeu 😀

        • Banane, coco, ok, ça marche pas… mais tu noteras au passage une variante sur les traditionnelles dattes de la croûte crue 😉
          Pour le tofu soyeux, il y a d’autres méthodes pour éviter le ‘shplaf’ – le hasard fait qu’il te faudra seulement attendre un jour ou deux pour en être témoin…

          • Ah oui oui oui oui, je ne critiquais pas du tout hein !
            Je retenterai pour le tofu soyeux, comme je te disais dans un autre commentaire, ça part d’une mauvaise expérience et du coup maintenant, à mois de mettre de l’agar agar, j’ai peur.
            Enfin là je suis dans l’élaboration d’un dessert, à base de lait de coco. Je l’ai acheté en boîte, et il est bien différent de celui en bouteille niveau texture. Je l’ai battu, et ce matin, je me suis rendue compte qu’il avait figé 😀 ça va être parfait pour l’utilisation que je lui réserve !

    • Garde encore ta déclaration pour la phase ‘goûtage’…mais merci beaucoup !
      Et si tu as de la noix de coco sous la main, il ne te reste plus qu’à filer au marché pour les fraises !

  2. Miam!
    Ca a l’air bon! Depuis les rivages de la langoureuse Asie, ou l’on va, nu-pieds sous l’ardeur de l’eternelle chaleur, mais avons l’ame pure et houleuse, je m’enivre ardemment des aromes electroniques et parfums feconds des gateaux bloggues sur internet. Il manque des bougies – ou les pointe-t-on? 31 au point du jour ce matin. Un cheveux blanc de plus a saute du miroir dans le noir ocean de ma toison chevelue. Bien, j’humerai un autre jour le vin du souvenir. Merci bebe! Dommage que tu ne puisses me le faxer.

    • Je vois surtout que le champagne te rend un brin poète 😉
      Tu noteras que j’ai eu la décence de ne point mentionner ton grand âge, ni même d’y faire allusion par une bougie mal placée…
      Dommage effectivement que tu ne puisses y goûter, mais ce n’est que partie remise – j’espère qu’il restera encore des fraises lors de ta venue. A défaut, tu peux toujours te rattraper sur les ‘ignobles’ mangues dont tes contrées sauvages regorgent, ou bien attendre un jour ou deux qu’un Sieur Chocolaté fasse son entrée 😉

  3. Mais quelle belle façon de célébrer!
    Je suis en mode fiesta moi aussi; on fête ma puce ce soir. Et ce gâteau est en plein dans ses cordes. Pas l’temps de le concocter pour ce soir (et un amoncellement de crêpes est déjà prévu), mais c’est noté pour les prochains jours.
    Mieux; comme elle adore cuisiner des desserts, je lui transmets la recette.
    C’est pas beau ça?

    ps; et une très joyeuse ste-Électre à toi. Quoi? Elle n’existe pas? Ben si; je viens de l’inventer.

  4. Nan mais trop bien vu le « pas à pas » et astucieux le moule maison, franchement j’adore ♥
    Un fraisier cru, mais trop d’la boule ♥
    Je dis bien vu bien vu ♥
    Puis moi j’dirais pas non du tout pour manger un groooooos morceau car j’suis trèèèès gourmande et que le sucré et moi on s’aime très fort ♥

    • Merci beaucoup !
      Oh, mais attends, je viens de voir via Löu votre sublime Famous fraisier et… waow… j’ai un brin honte avec mon gâteau clopin-clopant – on va dire que c’est le côté cru et frugal qui veut ça 😉 Un peu de ‘rootsitude’ et beaucoup de bonheur pour les papilles !
      ps: j’ai une question métaphysique : comment tu fais les petits coeurs ? 🙂

  5. Nan mais tu veux rire, faut JAMAIS avoir honte, moi ton fraisier j’en ferais juste qu’une bouchée et je le trouve bien beau. Oui en cru c’est pas toujours facile d’avoir des choses lisses et plus parfaites.
    Alors les petits ♥ tu appuie sur : alt + 3 (en même temps et ça fera un coeur)
    Tu peux changer le numéro et faire genre ça : ♫ (alt + 14) (ajoute bien le + hein ;))

  6. Superbe recette, superbe résultat quoi que tu en dises, Ophélie! Je suis toujours aussi impressionnée de ton savoir-faire et de ton inventivité : congeler les bananes, par exemple, c’est une très belle astuce!
    Et un très joyeux anniversaire à Adrien! J’ai cru comprendre que du choco était au programme des prochains billets : je suis dans les starting blocks!!!

    • Merci beaucoup Alda !
      Les bananes congelées, c’est la base même de mes glaces quotidiennes ! Mixées avec du lait, du cacao, de la noix de coco, des fruits… il me faut toujours un stock d’une dizaine de bananes au congél que je réapprovisionne régulièrement 🙂
      Oui, tiens-toi prête pour le choco, tu vas peut-être trouver une issue sucrée pour un aliment que tu déjà connais bien 😉

      • Ah oui, tu fais des glaces comme ça? Tu connais mon amour immodéré pour les gelati… C’est une glace-minute : tu la consommes directement après mixage ou il faut une sorbetière etc…? Parce que, dit comme ça, ça a l’air simple et me donne envie de tester illico!

        • C’est on ne peut plus simple et je m’en fais 3 fois pas jour en ce moment ! Si ton mixeur est correct, mixe une banane congelée et coupée en morceaux avec un peu de lait végétal, et tu auras ta base de glace, à déguster sans tarder ! Ca, c’est la version simplissime, sinon, moi je mets un tout petit peu plus de lait, 3-4 glaçons et 1/4 c. à café de gomme de guar et/ou xanthane (la 1ère se trouve en magasin bio – 2€ environ le sachet de 80g. / la seconde est plus difficile à trouver en France, donc tu peux t’en tenir à la gomme de guar – j’aime utiliser les deux ensemble car leur ‘pouvoir’ épaississant se renforce) et ça me fait une super glace ! Mes ajouts préférés: cacao (évidemment!), farine de coco, vanille, caroube, figues séchées et cannelle, purée de cacahuète, de noisette ou d’amande, ou encore des fruits (congelés aussi, de préférence) – tu as l’embarras du choix ! Plus tes bananes sont mûres, plus leur goût se fera sentir, moi j’aime bien qu’il ne soit pas trop, trop fort, et ensuite, libre à toi de sucrer selon tes goûts (agave, stevia, confiture ou même mélasse…). Fais-toi plaisir ! 😉

          • Ohlala, c’est parfait, cette idée! Je suis ignarde, excuse-moi, mais ce que tu appelles « farine de coco » correspond-t-il à la poudre de coco? En tout cas, je viens de refaire mes stocks de purées d’oléagineux, je sens bien un petit test banane-cacahuète-coco dès ce week-end! Et merci de répondre avec autant d’attention à tous nos commentaires!

            • Ah, là, c’est toi qui vas m’apprendre qq chose : c’est quoi la poudre de coco ? Je ne sais pas si c’est la même chose… La farine de coco, c’est de la noix de coco séchée et dégraissée, puis broyée très finement. Tu peux l’utiliser dans un gâteau, mais plutôt en association avec d’autres farines, car elle ne peut pas faire office d’agent liant ou levant. Moi je l’adore dans des petites crèmes dessert ou tout simplement dans mes glaces ! Tu peux regarder ici : http://www.ecoidees.com/catalogue/farine-noix-coco.php

  7. Merci pour le lien! Par poudre de coco, en fait, j’entends noix de coco râpée, et j’ai donc la réponse : non, ce n’est pas du tout la même chose. Sur ma liste naturalia, donc : gomme de guar et farine de coco…miam! Et désolée d’inonder ton article de commentaires!

  8. Je visite ton blogue depuis peu, mais chacun de tes billets est des plus intéressant. Et que dire de ce gâteau… J’adore la couleur! Je n’ai jamais osé cuisiner avec l’huile de coco, mais il faudrait bien que je vaincre ce blocage un jour! Je le ferai peut-être avec ce gâteau!

    • Merci beaucoup, c’est très gentil !
      Je t’encourage pleinement à cuisiner à l’huile de coco : depuis que je l’ai découverte, je ne pourrais plus m’en passer !
      C’est une huile très polyvalente, puisque liquide à température ambiante et solide au froid, elle remplace donc très bien le beurre ou la margarine (huile de palme…) dans les recettes traditionnelles. Crue, son goût de coco reste présent et elle est très pratique en cuisine vivante ou sans cuisson (barres de céréales, truffes au chocolat…). Cuite (dans des cookies par exemple), elle prend une saveur ‘beurrée’ très gourmande! C’est aussi l’huile idéale pour les cuissons au four ou les fritures, car son point de fumage est bien plus élevé que d’autres huiles (230°C).
      On s’en est longtemps méfié en raison de ses acides gras de type saturé, mais des études plus récentes ont montré que ceux-ci étaient justement bons pour la santé car ils sont présents sous forme d’acide laurique – celui du lait maternel ! – qui a un effet positif sur le taux cholestérol HDL (le ‘bon’ cholestérol).
      Je ne peux donc que te la conseiller ! En revanche, choisis une huile de coco vierge, car hydrogénée ou partiellement hydrogénée, elle contiendra des acides gras trans.
      A bientôt !

      • Merci pour les infos, c’est très apprécié! J’avais justement peur des gras saturés, en raison du cholestérol, notamment. Je suis presque convaincue!

  9. MY GOD !! Ça a l’air délicieux !! Ma mère m’achetait toujours un gâteau aux fraises quand j’étais petite (En France, on appelait ça un fraisier). Mon anniversaire approche… le 8 juin… je crois que j’aurais pas le choix 😛 J’ai découvert ton blog grâce à Soya et chocolat et je crois que je vais faire de belles découvertes ! Merci 🙂

    • Merci à toi et bienvenue ici !
      Il s’agit effectivement d’un fraisier, mais cru… et c’est vrai que ton anniversaire tombe à pile – la meilleure période pour les fraises !
      A bientôt 🙂

      • Je viens de réaliser que tu es française !! Je n’ai donc pas à t’expliquer ce qu’est un fraisier !! LOL Je vis au Québec depuis 15 ans et dans ma tête je parlais à une Québécoise !! Oui, mon anniversaire tombe juste au bon moment 😛

    • C’est pas mal, je confirme 😉
      Je pense que ça pourrait être bon aussi avec d’autres fruits aussi – on ne parlerait plus de fraisier… mais de manguier / litchier / argousier ? 😉

  10. Ping : C’est la saison des fraises! – Crudivorisme.com

  11. Alors là, Antigone, je me prosterne bien bas. Déjà, ton exquis aux 3 chocolats avait conquis du monde, mais ton gâteau à la fraise… Mon fils m’en a réclamé un pour ses 5 ans, je me souvenais que j’en avais vu un cru sur ton blog et je me suis dit allons-y : il a fait l’unanimité, a presque déclenché une guerre familiale pour le partage du dernier morceau, et j’ai déjà des commandes pour 3 occasions d’ici la fin du mois.
    Donc MERCI !

    • Oooooh, mais que ça fait plaisir des messages comme celui-là ! Je suis ravie que mon gâteau ait séduit ta petite famille, et surtout, ton petit garçon ! La vérité sort de la bouche des enfants, pas vrai ? 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s