J’AI TESTE… LES NOIX DE LAVAGE

Le problème des pâtes à tartiner maison, c’est que c’est si bon qu’on a tendance à plonger les doigts dans le pot… et qu’on a tôt fait de s’en mettre plein partout.

Enfin, ça, chez moi, c’est une tendance constante : disons que je ne sais pas ce que c’est que ‘cuisiner proprement’. Pour moi, la cuisine, c’est toujours et fatalement du chocolat noir sur mon T-shirt blanc, du sirop d’érable dans les cheveux, les gouttelettes de la grenade qui vous a sauvagement explosée au visage lorsque vous tentiez de la couper, l’arrière de mon jean recouvert d’empreintes de purée de noix, et des babines délicieusement revêtues de tout ce qu’il y avait de comestible à ma portée. Je sais, je ne suis pas très maline, je n’ai toujours pas investi dans un tablier… Mais je crois que même recouverte d’un sac poubelle ou d’une combinaison de scaphandrier de la tête aux pieds, je finirai toujours les habits tout tachés.

source de l’image

Comme je ne me suis pas encore décidée à cuisiner nue, j’ai tendance à jeter illico au linge sale tout ce que j’ai pu porter après une session popote – autrement dit, très souvent.

Pendant longtemps, je m’en tenais bêtement et simplement à ma lessive en poudre, la plus simple et la moins chère du marché, sans plus me poser de question. Et puis, je me suis un peu renseignée… comment ça, ça pollue la lessive ? Bah pourtant, ça lave le linge, ça ne peut pas salir la planète en même temps ?

Et bien si, petite maline…

Tu crois que les détergents, agents de blanchiment, chélatants, composés alcalins et autres additifs sympathiques comme les conservateurs et colorants sont des petites bêtes inoffensives ? Tu crois que ça va où toutes ces petites particules une fois ton linge propre ? Les eaux usées libérées dans la nature, ça ne te dit rien ? Tu n’as jamais entendu parler des modulateurs endocriniens ? Et des écosystèmes mis sans dessus dessous du fait des rejets des stations d’épuration ? Et tu crois que ça vient d’où la lessive ? Euh… l’industrie pétro-chimique, ça ne sonne pas une petite clochette dans ta tête ?

Bon, si vraiment tu ne jures que par les chimpanzés qui lavent plus blanc que blanc et que tu as la flemme de lire la centaine d’articles en ligne sur l’impact écologique des lessives chimiques, jette au moins un coup d’oeil ici, ce sera déjà ça.

En attendant, j’aimerais vous présenter un produit complètement écologique que j’affectionne pour laver mes chaussettes. J’ai nommé : les noix de lavage !

Alors, les noix de lavage, qu’est-ce c’est ? 

Ce sont les fruits d’un arbre qui pousse essentiellement en Asie – d’où l’autre appellation de ‘noix indiennes’. Le sapindus mukorossi est un petit arbre, qui porte aussi le nom d’‘arbre à savon’, qu’on trouve généralement en lisière de champs et de jardins, ou encore en forêt et dans des zones non-cultivées. Puisqu’il s’agit d’un arbre qui pousse librement, la récolte de ses fruits ne met pas en péril les cultures vivrières adjacentes – de toute façon, la demande est encore bien inférieure à la quantité de noix cueillies, donc pas de risque de sur-exploitation de ce côté-là non plus. D’autant que l’arbre à savon n’est pas exploité pour son bois et qu’il constitue avant tout une activité complémentaire pour les populations locales. Donc, en utilisant les noix de lavage, vous ne risquez ni d’accroître la déforestation ni l’exploitation des petits paysans – et bénéf supplémentaire, vous ne risquez pas d’abîmer la planète. Certes, on fait venir ces noix d’Inde, ce qui génère des émissions de CO2, mais la pollution engendrée est bien moindre que celle d’une lessive chimique traditionnelle, car celle-ci voyage tout autant, utilise des matériaux d’emballage (comptons l’impact de leur fabrication, mais aussi celui de leur transport) et… je n’ai peut-être pas besoin de rappeler ce que j’ai dit plus haut !

Vous allez me dire: ok, ça a un joli nom cet arbre, mais comment ses noix pourraient nettoyer mon linge ? Et tu comptes rajouter de la poudre d’amande comme assouplissant ?

Alors, ces noix lavent le linge – je vous assure. Comment ça marche ? En fait, la coque de la noix contient une substance légèrement collante qui contient de la saponine et qui opère comme un savon naturel. Dans l’eau froide, rien ne se passe, mais lorque la noix entre en contact avec de l’eau chaude (à partir de 30°C), la saponine se dissout et engendre une solution savonneuse douce agissant comme un détergent – à savoir, elle dégraisse, nettoie et assainit. Que demande le peuple ?

Les autres avantages des noix de lavage : elles n’abîment pas les tissus, préservent les couleurs, sont hypoallergéniques et permettent de laver des tissus délicats. Bonus : puisqu’elles adoucissent naturellement le linge, pas besoin d’ajouter d’assouplissant – c’est toujours ça de moins.

Ajoutons que les noix sont entièrement biodégradables et que les résidus des noix peuvent toujours finir sur le tas de compost – à moins que vous ne souhaitiez lancer la noix indienne comme accessoire indispensable à votre galerie de bijoux faits maison !

Je n’ai pas encore testé, mais les noix peuvent aussi être utilisées ailleurs que dans le tambour de votre machine. Je n’ai pas de lave-vaisselle, mais apparemment, les noix remplaceraient aisément les tablettes ou poudres pour traiter une vaisselle modérement sale. Egalement, en décoction, vous obtenez un concentré de saponine, dont vous pouvez vous servir pour laver le linge à la main, ou en guise de shampooing, savon liquide, nettoyant universel, produit phyto-sanitaire, et apparemment également comme… répulsif contre les moustiques ! Promis, si je teste, je vous fais un petit compte-rendu !

Last but not least, les noix de lavage sont extrêmement économiques. On peut effectivement les utiliser plusieurs fois : 2 à 4 fois pour des lessives entre 30°C et 50°C et 1 à 2 fois entre 60°C et 90°C. 1 kilo de noix de lavage permet de réaliser entre 180 et 250 lessives, soit 10€ pour 1 an, à raison de 2 à 3 lessives par semaine… voilà qui devrait rassurer les petits budgets !

Alors, comment ça marche ? 

C’est très facile: les noix sont vendues avec un petit sac en tissu (si vous le perdez, vous pourrez toujours utiliser une chaussette !) que vous remplissez de 2 à 4 coques environ avant de le placer bien fermé dans le tambour de votre machine. Comme les noix de lavage n’émettent aucun parfum, libre à vous d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles pour retrouver l’illusion créée par les marchands de lessive conventionnelle : si ça sent bon, c’est que c’est propre et sans danger… Bon, là, moi aussi j’avoue, j’aime bien que mes T-shirts sentent l’orange ou la vanille… alors quand j’y pense, j’ai le réflexe huiles essentielles. Une fois la lessive terminée, il ne vous reste plus qu’à retirer le petit sac de noix et le conserver pour une prochaine fois !

Si vous voulez laver du linge vraiment sale, alors ces noix peuvent s’avérer moins efficaces que les lessives chimiques. Dans ce cas, pas de souci : pour les taches persistantes ou pour le linge blanc, je rajoute tout simplement 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, et le tour est joué !

Que dire de plus ? Je n’utilise maintenant plus que des noix de lavage, pour des raisons écologiques, humaines, sanitaires  – et j’en passe. Quand vraiment j’ai une tache difficile, alors je la frotte auparavant avec un peu de savon d’Alep et/ou du bicarbonate. Certains producteurs de noix préconisent d’utiliser un blanchissant écologique en cas de grisonnement du linge – personnellement, je n’ai jamais eu ce problème, donc pas de produit supplémentaire chez moi.

Bref, pour moi ces noix sont un peu des petits fruits magiques… que je ne remplacerais en aucun cas !

Vous les trouverez en magasin biologique, au rayon lessive – surprenant !


Et vous, utilisez-vous déjà des noix de lavage ? En êtes-vous satisfait ? 

 

 
 
Publicités

81 réflexions sur “J’AI TESTE… LES NOIX DE LAVAGE

  1. Je ne les utilise pas, mais mon père achète de la lessive vegan (victoire pour moi !)
    une amie en revanche m’a vivement déconseillée les noix, oui ça lave, oui c’est économique, oui c’est vegan, oui mais le MAIS, si on a le malheur de ne pas se trouver chez soi pile après la fin de la tournée, et que les noix trainent sur les vêtements on peut se retrouver avec des tâches
    Alors as-tu pu constater ce genre de chose ou pas ?
    Ma garde robe est assez sombre, en soi peut-être que ça ne serait donc pas un problème, quoique le linge noir peut se retrouver tâché aussi

    • Alors je t’avoue que j’ai été assez surprise de ce que tu me dis, car ce ne m’est jamais arrivé avec les noix… :-/ Et en fait, j’ai même un peu de mal à comprendre: tu veux dire que si on laisse les noix et le linge dans le tambour en oubliant d’étendre la lessive, elles peuvent ‘déteindre’ sur les vêtements ?
      Je ne mets pas du tout en doute le témoignage de ton amie, mais j’ai du mal à voir comment ça se passe… bon, d’une part, je suis assez distraite et j’ai souvent tendance à oublier d’étendre le linge, donc ça pourrait m’arriver si c’était le cas; mais d’autre part, je ne vois pas comment les noix pourraient ‘déteindre’, elles sont complètement ‘sèches’ et ‘propres’ une fois la lessive effectuée… (comme des coquilles vides) et puis, de même, le petit sac qui les protège est toujours nickel. 🙂 J’ai du mal à concevoir comment ces noix, mêmes encore inutilisées, peuvent déteindre… Peut-être s’agissait-il de noix de mauvaise qualité ou d’un autre produit qui aurait déteint ? En tout cas, si ça m’arrive, je ferai un édit ! Merci en tout cas, et ce serait chouette si d’autres gens faisaient part de leur expérience…

      • Oui apparemment le fait que les noix soient en contact avec le linge dans le milieu humide (le tambour) fait qu’elles laisseraient des dépôts qui tâchent sur les vêtements (d’où le fait que je ne me sois jamais essayée à la chose, mais du coup ton avis vient contre balancer)

        • Je suis comme Antigone pas très assidue sur la lessive en tout cas je l’étends rarement de suite une fois le cycle terminée. Je les utilise depuis des années et je n’ai jamais eu ce problème. Par contre je rajoute toujours du vinaigre blanc car l’eau chez moi est ultra calcaire je me dis que ça doit protéger un peu mieux mon lave linge!!!
          Enfin il faut sortir de sa tête que c’est moins efficace qu’une lessive chimique. On me balance toujours cet argument mais je n’ai jamais vu une lessive qui lave plus blanc que blanc et qui enlève toutes les tâches surtout les tâches de graisses même à froid ( et comme je lave très souvent à froid ou 40° max)!!! J’ai d’ailleurs pensé à un moment attaquer les fabricants pour publicité mensongère!!!
          Je le conseille vivement, pour la santé de ton linge, de ta peau et pour l’environnement. Et comme tun dis Antigone tu peux t’en servir pour fabriquer ton lave vaisselle maison. Mais ça je n’ai pas encore essayer c’est en projet!
          Voilà j’espère que nos commentaires t’encourageront au moins à essayer

  2. Alors moi aussi j’utilise des noix de lavage, et je n’ai jamais eu de problème de noix qui déteignent sur le linge (et j’oublie aussi tout le temps d’étendre mon linge). Par contre, le petit sac dans lequel je les mets est un peu brun à force. Pour le blanc je mets du percarbonate, mais je ne sais pas si ça fait une différence, vraiment.
    Et un petit bémol : je trouve que ça lave bien le linge « propre », sans tache quoi. Sinon bof. ET on ne peut pas faire de cycle court parce qu’elles mettent un moment à libérer leur truc (c’est ce que j’ai lu).
    Sinon, moi, j’ai tenté les huiles essentielles dans un adoucissant maison mais ça ne reste pas une fois que le linge est sec, du coup j’ai arrêté d’en mettre.
    (RACONTAGE DE VIE)

    • Ah je ne savais pas sur cycle court, juste qu’il fallait de l’eau à 30°C minimum, et là, zouuuu, c’est la fête de la saponine !.. 🙂
      Pour les huiles essentielles, tu veux dire que le parfum ne reste pas si tu en parfumes l’assouplissant ? Moi je mets qqs mini gouttes d’huiles à même le tambour, et ça sent plutôt bon après sur les vêtements… (je serais curieuse d’ailleurs de ta recette d’adoucissant maison)

      • J’utilisais cette recette : http://untrucparjour.blogspot.fr/2008/07/truc-n121-adoucissant-maison.html
        Maintenant je mets du vinaigre pur tout bête et parfois un peu de bicarbonate. Mais je tenterai, les gouttes d’HE dans le tambour (sur les vêtements encore secs, donc ?), parce que c’était frustrant, quand linge sortait de la machine il sentait trop bon, et puis sec c’était tout parti ! Je ne comprends pas comment c’est possible, d’ailleurs.

        • Ah, c’est rigolo, moi j’ai déjà souvent rajouté un peu de vinaigre blanc dans ma machine à laver (en duo avec du bicarbonate), mais je ne savais pas que c’était pour adoucir… pour moi, ça nettoyait mieux.
          D’ailleurs, dans ton lien, ils disent de ne pas mélanger les deux en même temps car ça mousse… effectivement, je me suis pris une explosion de mousse au visage, un jour où j’essayais bravement de mélanger bicarb et vinaigre pour faire du produit-vaisselle dans une bouteille vide… 🙂
          Sinon, pour les HE, je les mets plutôt sur le petit sac de noix, mais parfois aussi direct sur les vêtements secs…

          • j’ai lu (mais pas encore tester que pour remplacer le destop ( chimique au plus haut possible) il fallait mettre du bicarbonate et rajouter du vinaigre ) . ca mousse oui , mais une fois que la réaction est terminé, c’est débouché.

            • Je n’ai pas encore testé les noix de lavage mais pour le destop naturel: bicarbonate + vinaigre fonctionnent très très bien. C’est écologique et économique!

              • et c’est encore + efficace si le vinaigre blanc est chaud 🙂 vos bouilloires vous remercieront même du passage de ce produit 😉

  3. Vraiment très drôle, ton article!

    Si je comprends bien, on ne peut pas laver à l’eau froide ET utiliser des noix de lavage? Qu’est-ce qui serait plus écologique dans ce cas?

    Il me semble, mais je n’en suis pas certaine, avoir entendu dire qu’on pouvait faire tremper les noix dans un seau d’eau chaude au préalable, et ensuite mettre le tout dans la laveuse et procéder normalement….

    Disons que comme moi je vais à la laverie, ce n’est pas très pratique, alors j’utilise un détergent étiqueté écologique…

    • Effectivement, on peut faire tremper les noix dans de l’eau chaude au préalable, c’est l’idée de la décoction : on fait bouillir quelques noix (dans 1 L. d’eau par ex.) pendant 5 minutes, on laisse refroidir et on filtre. On obtient alors un liquide concentré à utiliser comme une lessive liquide, donc pas de souci pour un lavage à l’eau froide !
      Ca se garde au frais pendant une dizaine de jours, en y ajoutant qqs gouttes de citron pour l’aseptiser (et, si on veut, des huiles essentielles, de l’eucalyptus par ex.).
      Tu peux même l’emporter dans une bouteille pour la laverie – sinon, une lessive écologique, c’est déjà pas mal ! 🙂

    • Oui, j’en ai entendu parler moi aussi !
      Apparemment, les marrons d’Inde contiennent également de la saponine, de même que les racines de luzerne.
      La seule différence par rapport aux noix, c’est qu’il faut faire une décoction, mais pour le lierre, c’est une excellente idée, la plupart des gens ne savent pas quoi en faire quand il envahit les murs – personnellement, je sais que ça abîme les arbres et les maisons, mais je trouve ça si beau…

  4. perso, j’ai utilisé les noix de lavage durant une année environ, au final, je trouvais mon linge assez rêche, les quelques rares rayures blanches que j’avais étaient plus grise (la faute peut être au fait que je n’ai quasiment que du linge noir ?), finalement ces noix viennent d’Inde donc de loin et surtout la tendance ayant explosée il y a quelques années la plupart des cultures de noix de lavages se font au détriment d’autres cultures (toujours le même refrain)

    au final, je fais ma lessive en râpant du savon (que je fabrique aussi) et en ajoutant un peu de vinaigre et d’huiles essentielles.. mon linge sent trop bon et je me sens mieux au niveau de l’impact écologique de tout ça !

    sinon, les quelques noix qui me restaient, je les ai faites bouillir avec de l’eau et ai utilisé ce mélange pour nettoyer mes sols et ma salle de bain (toujours mélangé à un peu de vinaigre..)

    • Ah, c’est vrai, pas si satisfaite que cela ? Je les utilise la plupart du temps avec bicarbonate + huiles essentielles, ce qui fait que je n’ai pas de souci au niveau ‘grisement’.
      Evidemment, c’est génial si tu fais tes propres savons, pour l’instant, je ne m’y suis pas encore mise, j’ai un peu peur de la soude mais je crois que ce n’est qu’une question de temps avant que je ne cède à la tendance 😉
      Pour ce qui est de l’impact écolo des noix, je me suis pas mal renseignée et, non, tout de même, le coût environnemental et humain reste moindre que pour des lessives conventionnelles et même bio classiques. Pour le moment, pas d’exploitation à grande échelle et pas de problèmes pour les autres cultures, vu qu’on ne plante pas d’arbres à savon (j’ai développé un peu dans l’article). Evidemment, quand on fait ses propres savons, je comprends que les noix de lavage soient moins tentantes ! 😉

      • Je te conseille les recettes de Sophie au Naturel, elles sont très simples, avec des ingrédients très bon marché, et surtout elle utilise de la lessive de soude ce qui a l’avantage non négligeable de ne pas avoir à dissoudre la soude dans l’eau (donc éviter l’élévation de la température avec toute la dangerosité que ça implique et les gaz toxiques qui se dégagent…).
        Faire ses savons, c’est beaucoup plus facile à faire que dangereux à manipuler. Le vrai danger pour une personne avertie, c’est de finir par prendre trop la confiance ! Il faut respecter SANS FAUTES les consignes de sécurité pour se protéger, à partir de la fabrication jusqu’à la fin de la cure, surtout les mains. Je me suis « brûlée » la dernière fois en manipulant pendant une bonne demi heure un savon frais sans gants, je n’ai rien senti du tout, et le lendemain je ne sentais plus rien dans les doigts 😡
        A moyen terme j’ai récupéré ma sensibilité, mais on ne m’y reprendra plus… J’ai repensé à toutes ces fois où j’ai manipulé vite fait un savon frais, que je n’ai pas dû me rendre compte des effets mais sur le long terme j’aurai pu perdre beaucoup d’un point de vue sensibilité et moteur…
        Donc les gants pour toute manipulation de savon frais, la tenue intégrale (manches longues + pantalon long + pantoufles + gants montants + foulard pour couvrir la tête, le visage et le cou + lunettes de sécurité) pour la manipulation de la pâte à savon.

  5. J’ai moi aussi beaucoup ri en lisant le début de ton article ! 😀

    Les noix de lavage, je connaissais, mais je n’ai jamais testé. Bon, et bien, je vais m’y mettre aussi ! 🙂 Par contre, je n’ai pas compris le coup de l’assouplissant… Tu mets du bicarbonate de soude comme ça, avec les noix ? (Boulet de service… :D)

    Sinon, pour les savons maison, je te comprends… J’en ai testé un et ce n’est pas facile du tout au début. Je vais m’y remettre ce mois-ci. J’ignorais qu’on pouvait utiliser du savon comme lessive. A mettre directement dans le tambour ?

    • Alors, si l’eau est trop dure, on peut ajouter un peu d’assouplissant, mais ce n’est pas nécessaire normalement, les noix de lavage suffisent !

      Sinon j’ai l’habitude de rajouter 1 cuillère à café de bicarbonate à même le tambour quand il y a des taches importantes ou pour du linge blanc, même pas besoin de les mettre dans le petit sac avec les noix !

      Et pour le savon, le mieux est soit de le râper finement et de mettre directement la quantité désirée dans le tambour, soit de préparer à l’avance un ‘liquide’ pour lessive en râpant le savon, puis en le faisant chauffer dans un peu d’eau à la casserole jusqu’à dissolution complète. Une fois refroidi, tu peux conserver le mélange dans un pot en verre et l’utiliser pour chaque lessive.

      J’espère avoir pu t’aider !

      • Tu m’as aidée ! Merci ! 🙂
        Bon, pour le savon, je verrai ça plus tard, hein… Par contre, les noix de lavage, je m’y mets (quand j’aurai fini ma lessive…) Je prends plein de bonnes résolutions, dis donc ! 😉

  6. Je suis en train de lire l’article sur les noix de lavage que j’ai moi aussi testé mais au contraire de la plupart d’entre vous, je les ai laissé tombés. Tout allait très bien quand nous n’étions que 2 adultes à la maison mais depuis que nous avons un petit garçon, j’avoue que je ne m’y retrouve pas. Les tâches de carottes, tomates, chocolat, gras ne partent pas même en frottant avec du savon avant le lavage. Je suis donc revenu à une lessive plus traditionnelle que j’achète en biocoop et dont je suis très satisfaite.

    • Oui, effectivement, les noix de lavage ne sont pas faites pour traiter directement les taches majeures (comme le chocolat ou les sauces rouges). De mon côté, dès que mon linge est vraiment sale, je frotte au bicarbonate et j’en ajoute ensuite dans le tambour de la machine, avec un peu de vinaigre d’alcool et/ou du savon de Marseille râpé, comme cela, je n’ai pas de problème !
      Mais une lessive bio fonctionnera très bien aussi, évidemment ! 😉

    • Je me suis faite la même réflexion aussi à savoir qu’elles sont produites loin de chez nous et surtout si tout le monde les utilise la production va exploser et donc engendrer tous les problèmes qu’on connait! Alors j’ai vu un autre produit mais je n’ai jamais testé je ne connait pas ces impacts nocifs possibles sur l’environnement et si c’est efficace. Ce sont les boules de lavages magnétiques. Quel’qu’un a-t-il déjà testé et pourrait en parler?? Merci

  7. Ce n’est pas très écolo comme produit.
    Il faut savoir qu’en développant cette activité économique pour fournir un marché européen pose certains problèmes éthiques, économiques et sociaux autant qu’écolo.
    En effet, les conséquences économiques, sociales humanitaires locales à très court terme son parfaitement prévisibles :
    – Développement pour l’exportation d’une ressource vivrière sauvage
    – Mise en culture, sans nécessité locale ni régionale
    – Tendance à la monoculture d’exportation (type quinoa, café, thé, sucre…)
    – Déperdition des ressources similaires dans les pays importateurs (la saponaire en Europe par exemple)
    – Effets pervers d’une « mode » , d’une « tendance », d’autant plus que ces noix de lavage ont un résultat sensiblement éloigné de nos lessives européennes produites localement et sans danger pour l’environnement (Etamine du lys par exemple)… Quand les bobos en auront assez des noix de lavage que restera-t-il aux indiens de l’Himalaya… ?
    L’importation de ces noix (avec l’aberration écologique que constitue le transport), relève très exactement de la fausse « bonne idée » qu’on peut assimiler à du néo-colonialisme.
    D’autre part, l’efficacité lavant de ces noix relève souvent de la méthode Coué… A tel point que ses revendeurs proposent en complément un « agent de blanchiment » : le percarbonate de sodium… un comburant dangereux et nocif (classé Xn) sans mise en garde spéciale !

    • Relire mon introduction à ce produit + comparer avec une lessive conventionnelle en termes de coûts humain / écologique / énergétique.
      Chez moi, les noix lavent très bien, comme je le mentionne ici. Pour un linge vraiment sale, je fais tremper au préalable ou ajoute du bicarbonate de soude (pas trop dangereux, ça va ?)
      Ne confondez-vous pas percarbonate de sodium et perborate de sodium ? Le percarbonate est nocif en cas d’ingestion, mais il est sans danger pour l’environnement.
      Etamine du Lys n’est plus une marque végane, donc je ne l’utilise pas et préfère rester bobo sans souffrance sur animaux, merci.

      • Moi je voudrais dire merci à Clémence qui donne un avis différent de la majorité des commentaires postés. Le débat ne peut se faire que si des avis différents et argumentés peuvent être entendus. J’avoue pour ma part être sensible aux arguments de Clémence et préférer la marque étamine du lys aux noix de lavage.

        • Je suis pour ma part ravie que des commentaires différents voient le jour ! Au contraire, c’est un espace de discussion ici, et toute opinion autre permet de repenser les choses et de sortir de son pré carré (si tant est qu’il existe 😉 )
          J’aimais aussi Etamine du Lys quand elle était encore vg… très dommage. Pour ma part, depuis la rédaction de cet article, j’alterne noix de lavage / lessive Alma Win (vg et bio) en fonction de l’état de mon linge, ce qui me convient plutôt bien.

  8. La meilleure lessive écologique reste la lessive « maison »: 50g de copeaux de savon de Marseille, 50g de cristaux de soude dans un litre d’eau, ajouter 5 à 7 gouttes d’HE (tea tree pour désinfecter, lavande pour un parfum agréable, d’autres mélanges sont possibles), bien secouer et utiliser un verre par lessive. Comme adoucissant, vous pouvez ajouter du vinaigre (l’odeur s’évapore, pas d’inquiétude!). Il existe de multiples variantes, pensons à nos grand-mères qui n’avaient pas la machine à laver! Les formules les plus simples sont souvent les meilleures.

    • Je suis d’accord, et jusqu’à cette année où il m’est impossible de le faire, j’ai toujours fait ma lessive maison, suivant une recette similaire. Je recommande plutôt le savon d’Alep, étant donné qu’il est rare de pouvoir trouver encore du savon de Marseille sans huile de palme, et pour ma part, c’est savon maison.

      • J’espère que malgré le délai entre cet article et ma question, celle-ci sera vue quand même 🙂 J’ai fait un temps ma lessive maison avec du savon de marseille en copeaux, des cristaux de soude et de l’eau… Mais je faisais bouillir l’eau afin que le savon fonde, n’y avait-il pas besoin de le faire ? Et autre question : après la mise en bouteille de cette lessive, elle durcissait en refroidissant, et je devais toujours la re-diluer avant de pouvoir l’utiliser, ce qui n’était pas pratique du tout, en fait il aurait presque fallu un mixer, mais du coup, je me demande si c’était normal ou si c’était moi qui faisait quelque chose de faux ?

    • ça date un peu tout ça, mais juste pour dire qu’une grande majorité de savon « de marseille » est fabriquée à partir…. d »huile de palme, donc niveau impact écologique et transport c’est vraiment pas top….(d’ailleurs qd j’ai fait des recherches pour fabriquer moi même ma lessive, je n’ai pas trouvé de savon de marseille sans huile de palme, si qq1 en connait ça m’interesse)
      je ne dis pas que les noix de lavage sont parfaites mais qualifier les lessives au savon de Marseille de « meilleure lessive écologique » me gène un peu.
      tout dépend de la compo du savon utilisé !

      • Les savons Marius Fabre sont garantis sans palme : ils contiennent de l’huile d’olive et de coco. Pareil pour les savons Fer à cheval. Et bien sûr, ni l’un ni l’autre ne contienne de graisse tallowate, c’est-à-dire de suif de boeuf.

  9. Mes parents sont des adepte du bio en restant raisonnable et en ne vivant pas dans des huttes ^^
    Du coup je suis assez calée sur le sujet mais je suis tombée par hasard sur sujet et le fait de payer 10 euros pour 1 an de lessive m entousiasme car je trouve le prix des produit de lessive relativement chere ^^
    Et vu que je suis une etudiante j ai un budget assez limité du coup cette solution a l air parfaite pour ma situation ^^
    Les as tu testée?
    et sont elles efficaces?
    et au fait as tu d autres astuces de ce genre ? :p
    Car j en veux bien d autres ^^je suis plutot friande … 😀

    • Ah, c’est chouette, ça ! Alors, oui, oui, j’ai testé et j’utilise régulièrement les noix de lavage ! Disons que pour du linge moyennement sale, c’est parfait, mais, bien sûr, si tu as des taches de chocolat sur ton chemisier blanc, il va falloir rajouter un petit quelque chose ! Pour le linge blanc, j’ajoute du bicarbonate de soude et/ou du vinaigre de vin blanc, avec un peu de savon râpé (quand je n’oublie pas !) et tout va bien. Après, tu pourrais essayer un petit échantillon d’abord : pas besoin d’acheter le kilo de noix pour commencer ! 😉
      Pour les astuces, je vais bientôt en proposer plein d’autres ! Regarde sinon déjà du côté de mes fabrications maison, peut-être trouveras-tu ton bonheur ! 😉

  10. g déjà utiliser des noix de lavage et je trouve celles ci efficace mais uniquement sur du linge peu sale, elles ne sont efficace sur du linge très sale qu’a haute température et je trouve cela dommage. cependant je suis toujours à la recherche d’une lessive plus naturelle et mais efficace, je vais donc tester la lessive fait maison. à suivre

    • Oui, moi aussi, je suis passée à une lessive maison pour le linge vraiment sale (tout dépend aussi de la qualité de l’eau : dans une eau calcaire, les noix de lavage fonctionnent très différemment)… Lessive maison que je compte bien partager prochainement ici ! 😉

  11. On veut la recette! (bon, si possible assez rapidement, j’arrive à la fin de ma lessive et avec trois marmots à la maison, pas possible de trop patienter!!!!)

  12. je ne sais pas si ça été abordé dans un autre commentaire (je n’ai pas tout lu) je trouve juste ça dommage car les noix de lavage ça vient de loin quand même… mais bon compliqué de pouvoir tout faire

    • La question du rapport distance/efficacité a été abordée dans l’article, mais je suis d’accord avec toi de façon plus générale : quand on peut faire local, pourquoi acheter au loin ?
      Après, toutes les autres alternatives de lessive du commerce ou maison contiennent des ingrédients qui viennent de loin : savon de Marseille (huile de palme – pas très éthique non plus…), savon d’Alep (Syrie), etc.
      Il ne reste guère que la lessive à la cendre ou au lierre…

  13. Bonjour, alors pour ma part je n’ai jamais testé la lessive aux noix de lavage par contre j’ai fait ma lessive aux cendres, en grosses quantité en mars dernier (avant que la cheminée ne tourne plus, je me suis mis une grosse session : environ 25L) et ça m’a bien fait 6 mois de lessive entièrement gratuite et naturelle (et encore je pense que j’en mettais + que nécessaire et que ça aurait pu me durer + longtemps).
    Je n’ai pas renouvelé l’expérience une fois à cours par manque de temps (un petit loulou né en Novembre) du coup je suis revenue à la lessive bio de supermarché. Mais j’ai très envie d’en refaire quand je jette les cendres tous les jours, je me dis « quel gâchis! »
    Il y a foison de recettes sur internet mais j’avoue que je ne pesais pas et je faisais assez approximativement : – Des cendres de cheminée tamisées,
    – de l’eau bouillante (10 volumes pour 1 vol de cendre environ),
    – je rappais des agrumes dans le tout (ça tombait bien, ça coïncidait avec la réception de ma commande d’agrumes bio – donc pamplemousses, citrons, orange) et je laissais décanter.
    Par un hasard merveilleux mon sceau était troué, un tout petit trou qui permettait au mélange de se filtrer tout seul, je mettais juste le grand seau dans une bassine un peu + large et j’avais plus qu’à transvaser dans des bidons. Sinon il faut filtrer mais bon les cendres se déposent au fond donc ça va assez vite avec une louche et des filtres à café. Voilà, après en bidon avec quelques gouttes d’HE et c’est tout.
    En fonction du bois brulé, ça donne une couleur +/- brune à la lessive.
    Certains trouvent que le linge blanc grise, je n’ai jamais eu ce problème mais j’avoue que j’ai très peu de linge blanc, donc difficile à dire pour moi.
    Et en général je gardait un petit bocal de ce qui restait au fond qui me servait pour récurer la baignoire et les lavabos ou la vitre de l’insert.
    Voilou, après c’est sûr, il faut avoir une cheminée ou un poêle!
    J’ai quelques photos mais je crois pas pouvoir en mettre?

    Ah et puis merci Antigone XXI, c’est la première fois que je commente et je viens de découvrir ton site, je kiffe! Et je passe toutes mes soirées à rattraper le temps perdu et à lire tous tes articles (et ça fait 1 semaine que je ne me suis pas lavée les cheveux 😉 )

  14. Je me suis souvenue qu’Iherb m’avait envoyée des noix de lavage en cadeau. Je me suis étonnée à les retrouver facilement (moi et le rangement ça fait 2…) ce matin. Je viens donc de faire une machine avec en rajoutant quelques gouttes d’HE d’Ylang-ylang. Mon linge est propre et sent meilleur qu’avec ma lessive classique. Je verrai une fois sec mais en tout cas c’est agréable. Je vais peut-être réfléchir à me procurer ces petites noix à l’avenir.

    (Je me pose tout de même une question, y a t-il un problème à utiliser de l’HE d’Ylang-ylang sur le linge ?)

    • A priori, pas de souci pour l’HE d’ylang sur le linge, non !..
      Merci de ton témoignage ! J’avais un peu arrêté mais je me suis remise à utiliser ces petites noix, c’est tellement pratique tout de même ! 🙂

  15. Bonjour je les urilise depuis quelque temp et j en suis plainement satisfaite , je conseil atous le monde de les utiliser merci pour les conseils , je vais essayer dans le lave vaisselle

  16. je continue mon petit tour découverte de ce blog, et j’explore aussi de « vieux » articles.

    Pour ma part j’ai utilisé des noix pendant je pense 9 ou 10 ans, comme toi je pensais que le bénéfice (non pollution de l’eau, produit naturel) restait supérieur au « coût » du mode de transport nécessaire pour les rapatrier ici.
    J’ai été satisfaite (bien sûr pour certaines taches je frottais, mais avec une lessive classique aussi ; j’ai la chance de ne pas avoir une eau calcaire, donc je n’utilise jamais d’adoucissant, quelque soit la lessive ; effectivement c’est très économique ; et tu peux aussi les utiliser pour nettoyer le sol (je les stockais après les 3-4 machines faites, et faisais tremper une dizaine de noix « usagées » dans l’eau que j’utilisais ensuite pour les sols)…
    Et puis j’ai arrêté après un reportage vu je ne sais plus où, et où justement on expliquait tous les problèmes engendrés sur place (voir comm’ plus haut, Clémence, je crois?).
    Difficile d’être bien informé!!!
    depuis, retour à de la lessive bio : mais je vais – si la recette ne me parait pas trop complexe (ni trop contraignante, car avec 3 ados le linge, ce n’est pas 2 machines par semaine!!!)- finir par en fabriquer moi même! !!!

    • Bonjour,
      je me permets un petit mot ici, pour une lessive maison, hyper facile, écolo, éco, du top, pour un bidon de 3 litres, il faut raper 150 g de savon de Marseille, ajouter 3 litres et demi d’eau, faire chauffer doucement jusqu’à dissolution totale du savon, en remuant de temps en temps.
      Puis on ajoute 4 grosse cuillères a soupe de cristaux de soude, on mélange bien, et on ajoute une vingtaine de gouttes d’huiles essentielles. On remue, on attends un peu, on remue, car le produits va durcir un peu. On mets dans son bidon propre de lessive, et pour environ 1 euros 30 on fait pleins de lessive pour les ados….Elle est super efficace, selon les HE sent super bon, prends peu de temps et préparer et tout le monde est content!
      Bonne journée 🙂

  17. Oui je les utilise, quelle économie. De plus, comme vous, quand j’ai du linge très tâché, je met une cuillère à café de bicarbonate dans le linge, ou un peu de vinaigre blanc sur la tache ou je frotte au savon de Marseille la tâche ou pain d’alep, idem. Super produit 😉 ET moi je mets sur le sac une goutte d’huile essentielle de lavande mais on peut mettre le parfum de HE que l’on souhaite.

  18. J’ai utilisé les noix de lavage pendant plusieurs mois, voire plusieurs années: En effet, je suis allergique à beaucoup de choses, et SURTOUT aux lessives et détergents (quelle horreur de se gratter à cause des draps, et d’avoir des plaques à cause de ses T-shirts!) et puis je trouvais cela super économique, écologique… Au fur et à mesure, je me rends compte que beaucoup des noix que j’achète sont « vides », qu’elles lavent mal, qu’elles sont cassées et bien moins efficaces… Le copain râle, et je dois trouver une solution! Du coup, je fais ma lessive en faisant des copeaux de savon de Marseille détachant à 70%, de l’huile essentielle (15 gouttes d’arbre à thé, 30 gouttes de lavande), un peu de bicarbonate et hop c’est tout aussi bien! Je pense que les noix sont idéales pour faire de petites lessives mais le pouvoir lavant de certaines me laisse perplexe. Quant au tâches, cela peut arriver mais ça ne reste pas il suffit de bien rincer le vêtement! Bref, les noix oui, si je trouve une marque qui les vend entières et non pas brisées comme je le vois de plus en plus (je pense du coup les prendre sur aroma zone elles ont l’air plus qualitatives).

    • Ah je ne savais pas qu’on pouvait les proposer à la vente brisées. Ici, en Allemagne, elles sont toujours entières (comme celles des photos, d’ailleurs).
      De mon côté, je rajoute souvent du bicarbonate et du vinaigre, surtout quand j’ai une lessive très sale !

  19. Moi j’utilise les noix de lavage + vinaigre blanc (comme adoucissant et anti-tartre) + percarbonate de soude (uniquement pour les lessives de blanc, histoire de pas griser le linge). Avec un peu d’HE sur le sachet des noix de lavage (Tea Tree en général) ça marche très bien depuis plusieurs années.

    Par contre j’ai un dépôt gris mat sur la cuve de la machine. Vous rencontrez la même chose? Un jour j’ai fait de la teinture dans cette machine, avec du gros sel comme fixateur…j’arrive pas à déterminer si c’est des restes ou si ça vient des noix : on lave souvent à 40°C, je me demande si la saponine continue pas de sortir des noix lors du rinçage, d’où le dépôt…

    En tout cas, ça ne part pas, même après des cycles a haute température.

    Rencontrez vous des problèmes similaires?

    D’ailleurs, une idée pour de la teinture végétale qui tient?

    • Bonjour,avant j’utilisais de la lessive industrielle,à raison de 1 machine par jour en moyenne,le tiroir à lessive de ma machine était encrassé,mon tambour devenu terne,très beurk.
      Puis je suis passé au noix de lavage.Après 3 mois mon tiroir était redevenu intact et mon tambour brillant de propreté.

  20. Merci pour l’article! J’en ai commandé et je les attends avec impatience !!!
    J’avais lu aussi les problèmes de transports et tout mais c’est vrai que Ca reste moins polluant que le reste x)

  21. Hello !
    D’abord je suis ravie d’être tombée sur ton site tout est vraiment génial. Cela fait maintenant quelques mois que je me pose beaucoup de questions d’ordre bio, écolo, santé et oui avec 2 enfants on pense différemment, j’ai donc commencé avec le vinaigre blanc pour ma salle de bain, puis les noix de lavage pour la lessive (à l’origine je cherchais juste des renseignements sur le bicarbonate de soude et de fil en aiguille…) dans ma lessive j’ajoute du percabonate de soude notamment pour les lessives à plus de 60° car plus efficace que le bicarbonate (et pour les toilettes je te raconte pas juste de l’eau bouillante et ça décape tout).
    Du coup avec toutes les recettes de ton site je vais essayer de laver ma maison plus sainement et prendre soin de mon corps et de celui de mes enfants ! Dans tes recettes est-ce que ton bicarbonate est toujours alimentaire ?
    Je vais aussi essayer les noix de lavage dans le lave-vaisselle car j’étais à la recherche d’un nettoyant naturel ça tombe je savais pas qu’on pouvait les mettre dedans…
    Un grand merci pour tout !!!

  22. Coucou, voilà, après avoir lu tout sur les bienfaits magiques sur les noix de lavage, je vais récupérer mes petites boules magiques demain, et je vais vite les utiliser, j’ai vite envie de voir les résultats, mais d’après ce que j’ai lu c’est super. MARIE

  23. Bonjour,
    Je tiens d’abord à te remercier pour ton blog très bien fait et très inspirant.
    Je suis passée tout au bio depuis des années mais depuis un an je passe en « bio-écolo-fait-maison ».

    J’utilise la lessive « Arbre vert » (tout comme le produit vaisselle et sol) qui est bien mais qui n’est quand même pas totalement bio/écolo. Je pense donc finir mon bidon et me tourner vers les noix de lavages.
    Mais j’habite en région parisienne et l’eau est vraiment très calcaire, au point que même avec ma lessive + adoucissant vinaigre-eau-HE lavande mon linge est rêche.
    Donc mes questions sont : les noix de lavage se comportent comment dans ce cas ? Et est-ce une bonne idée de me lancer dans cet achat ? Sinon sont-elles efficaces contres les odeurs de transpiration (vive le sport^^).

    Merci encore de ta bienveillance.

    Lili

  24. J’ai testé les noix de lavages et j’en suis ravie. leur meilleur application est pour le lave vaisselle (et pourtant c’est un vieux machin) mais ma vaisselle est plus propre qu’avec des tablettes ordinaires!!! Pourtant j’y croyais par trop mais même mes casseroles ressortent toutes propres. Seul bémol sur les taches de moisissures (je vis en Guyane donc 100% d’humidité les vêtements rangés trop longtemps n’aiment pas trop). Donc si quelqu’un a un « truc » pour ça je suis preneuse!!!
    Je suis de plus en plus sensible au bio, etc… et j’avoue être ravie de nettoyer les doudous de mes enfants sans produits chimiques. En plus ça ne sens pas la lessive et ça c’est encore mieux (et oui je suis de celles qui ne supportent l’odeur de lessive sur les draps, j’ai l’impression d’étouffer). Voilà pour ma petite expérience, je recommande chaudement les noix à toutes les ménagères…

  25. Bonjour, je suis passé aux noix il y a quelques semaines. Je suis plutôt satisfait. En revanche, lors d’un cycle de blanc, le linge qui doit être au contact du sachet de noix se tâche et jaunit. C’est quasiment systématique, ce qui m’étonne. Cela me fait supposer que le sachet n’est pas trop mobile pendant le lavage ? Ou alors cela se produit à un moment précis, par exemple à l’essorage ? Le sachet se comprime contre le linge, l’eau imbibée par la noix est projetée sur le linge au contact du sachet ? Rencontrez-vous ce problème ? Si vous avez une solution… Merci !

  26. Bonjour Ophélie ! C’est la première fois que je commente l’un de tes articles, mais cela fait presque un an que je lis tes articles avec grand intérêt ! Un grand merci donc pour tout ce que tu m’as fait découvrir 🙂 Je voulais revenir sur l’utilisation des noix de lavage, que j’utilise depuis maintenant 3-4 mois après avoir essayé la lessive liquide maison au savon de Marseille. J’en suis globalement satisfaite, mon linge est propre et les couleurs ne sont pas plus délavées qu’avec une autre lessive. Par contre, j’ai l’impression que mes jeans n’apprécient pas… Les parties les plus délavées, au niveau des plis et des coutures, ont pris une couleur beige (pour ne pas dire marron) et je n’arrive pas à m’en débarrasser, même après plusieurs lavages. Quelqu’un a-t-il déjà eu ce problème ? Merci d’avance pour vos conseils !

  27. Ping : Mon ménage au naturel | C'Végétal

  28. Ping : Astuces pratiques et naturelles | Quand le chimique nous veut du mal | Fashion Is Sempiternal

  29. Bonjour !

    Je viens juste de recevoir mon kg de noix de lavage. Elles ont l’air de bonne qualité (légèrement collantes) même si en soit je n’ai aucun point de comparaison.

    En revanche je m’interroge sur deux choses :

    Premièrement, j’ai vu sur pas mal de sites qu’on donne les quantités en terme de « demi-noix » ou de « coquilles ». Or les miennes ont l’air bien entières (rondes et tout), du coup est ce que je dois les couper ? Ou je ne tiens pas compte de ça et j’en met 4 à 6 entières dans le petit sac et hop dans la machine ?

    Ensuite, je compte essayer dans le lave-vaisselle (apparemment ca fonctionnerai plutôt bien), mais la je n’ai trouvé aucune indication du nombre de fois où on peut les réutiliser, ni vraiment la quantité (même si je pense coupler avec du bicarbonate, pour me rassurer sur l’efficacité). Je suppose que ce n’est pas comme en machine.

    (Puis en fait y a une troisième question)
    J’ai souvent vu qu’il fallait mettre le sachet dans le bac couverts, mais je n’en ai pas, j’ai un tiroir ou on pose les couverts à plat tout en haut du lave vaisselle et je me vois mal le mettre dedans. Du coup je ne sais pas où le mettre / où l’accrocher ^^’

    Voilà voilà,

    En tout cas un grand merci à toi, cela faisait plus d’un an que j’y pensais et que je n’osais pas essayer et c’est ton article qui a fait pencher la balance. Par ailleurs, ton blog est devenu une source d’inspiration pour moi en une semaine il est super bien rédigé et j’adore tes recettes et idées !

  30. Première utilisation aujourd’hui et je n’ai vraiment pas été déçue. J’ai mis 3 noix et un peu d’huile essentielle de lavande pour l’odeur. Et effectivement pas besoin d’assouplissant. Donc ecolo et économique, merci pour cette super astuce

  31. Merci pour cet article qui me rassure. Je viens d’en acheter sur Aroma-Zone et mes collègues m’ont dit que ça colorait les vêtements. Panique ! J’ai pris en complément du percarbonate de soude, visiblement recommandé. As-tu un avis sur la question ? Bonne journée et bravo pour ton blog. J’adore, je m’abonne !!!

  32. Bonjour!! Je viens de rentrer à la maison avec mon ptit sac de noix de lavage! 🙂
    Il y a une question que je me pose… Sur certains sites et sur la petite étiquette explicative attachée au sac de noix, il est dit qu’il faut utiliser des demie noix de lavage et sur d’autre site il n’est pas précisé qu’il faut les mettre à moitié… Quelqu’un pourrait-il m’éclairer? merci! 😉 Même question pour utilisation dans le lave vaisselle.
    Je fais énormément d’allergies me provoquant de l’eczema et c’est pour cette raison que je vais essayer ces noix de lavage.
    En revanche, je ne supporte pas du tout le savon de Marseilles, donc recettes données plus haut pas pour moi! 🙂
    Merci en tous cas pour cet article très intéressant.

  33. Alors moi aussi j’ai tenté l’expérience car je ne suis jamais contente des lessives que j’utilise. pourtant je prends toujours les meilleures marques que l’on voit faire les meilleures publicités à la télé …et les vêtements ressortent immanquablement : mouillé et toujours tachés.
    Donc j’ai essayé je trouve que c’est plutôt bien et hier grosse surprise sur un vêtement vraiment sale, c’est ressorti impeccable! je pouvais vraiment me rendre compte du avant /après.
    Peu importe la marque qu’on l’utilise je suppose que c’est toutes les mêmes, j’en avais mis trois ou quatre ( je sais pas bien en vérité) mais en tout cas j’en ai même pas mis plus que 4 et j’ai lavé à 60 il me semble.
    Et c’est vrai que je suis agacé par la quantité de linge que j’ai de définitivement taché, on dirait qu’on a frotté du crayon à papier dessus, des traces grisonnantes… je doute que ça puisse partir un jour car j’ai quand même utilisé beaucoup de produit oxygène actif en poudre exetera mais à l’avenir je vais voir comment vieillissent mes torchons de cuisine lorsqu’ils sont entretenus avec les noix de lavage.

  34. Je viens de les utiliser pour la première fois.J’aime le principe.Merci pour les conseils d’utilisation car ils sont absents dans l’emballage du produit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s