CHOCOCO LA COQUINE

English version here

Je n’ai pas été très gentille lors de mon dernier billet, j’avoue.

J’avais parlé de trois soeurettes à tartiner, et voilà que, bam, je vous laisse en plan sans vous avoir présenté la benjamine et puis je dis ‘à demain’ et je vous fais mijoter un peu plus longtemps que prévu… J’ai été plus clémente au niveau de l’indice laissé : si celui-ci ne vous a pas mis la puce à l’oreille, c’est que, vraiment, le Nutella vous a déjà bien grillé les neurones…

Rassurez-vous cependant, votre attente n’a pas été vaine – j’ai gardé le meilleur pour la fin. C’est que, comme je vous l’expliquais, la benjamine est un brin coquine et elle faisait sa timide. Réparons les torts causés, et laissez-moi donc vous présenter Chococo :

Comme ses grandes soeurs, Chococo est une pâte à tartiner crue, composée de 4 ingrédients seulement, très simple à réaliser et extrêmement savoureuse. Vous allez dire que c’est la seconde fois que je vous parle de beurre de coco sur ce blog, et j’espère vous convaincre de vous y mettre au plus vite – une fois goûté, on ne peut plus s’en passer !

* * *

Chococo

* * *

Pour 1 pot de 330 ml.

Ingrédients :

  • 15 petites dattes (environ 90 g.) *
  • 150 g. [2 cups] de noix de coco râpée
  • 60 ml. [4 Tbsp] de sirop d’agave ou d’érable (voire miel liquide)
  • 30 g. [1/3 cup] de cacao en poudre 
  • 50 ml. [1/4 cup] d’eau
  • (optionnel) 1 à 2 CàS d’huile de coco

* Même si les dattes sont idéales ici, vous pouvez les remplacer par d’autres fruits secs de votre choix : 1. version classique : banane / abricot / figue ; 2. version exotique : papaye / mangue.

Comme pour Choconette et Camarande, n’oubliez pas de réhydrater les dattes dans de l’eau 1 à 2 h à l’avance, puis de bien les égoutter.

Préparation :

      1. Préparez votre beurre de coco : placez votre noix de coco râpée dans le bol d’un robot et mixez jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Vous pouvez ajouter 1 à 2 CàS d’huile de coco pour aider le beurre à ‘prendre’. N’hésitez pas à arrêter l’appareil pour racler les bords et replacer le futur beurre sur les lames.
      2. Ne vous arrêtez pas avant d’obtenir une texture vraiment crémeuse (selon la taille de votre mixeur, doublez les proportions de noix de coco pour être assuré que le beurre se forme : celui-ci se conserve ensuite très bien au réfrigérateur et s’incorpore à quantité d’autres recettes – quand il ne se dévore pas tout simplement à la petite cuillère)
      3. Une fois votre beurre prêt, ajoutez l’ensemble des autres ingrédients dans le mixeur et zouuu, mixez !


Et, à la fin, ce n’est pas difficile, vous obtenez une petite beauté.

Une beauté qui fait moins sa timide à présent… et qui fait la fierté de sa maman !

J’ajouterai que cette pâte à tartiner, comme les précédentes, se conserve environ un mois au réfrigérateur. N’oubliez pas de la sortir à l’avance avant de la déguster car, plus encore que les autres, elle tendra à se raffermir au frais à cause du beurre de coco. Je vous laisse y goûter et bannir ensuite le mot ‘Nutella’ de votre vocabulaire.

Ah, si, une dernière mention du mot terrible… A la suite de mon précédent article, deux questions m’ont été posées, dont j’aimerais partager les réponses :

– 1ère question : est-ce que je peux en faire plusieurs pots d’un coup ?

Oui, si vous êtres très gourmands et que vous êtes prêts à tout avaler en moins d’un mois : dans ce cas, pas de souci ! Il est même peut-être plus pratique de doubler les proportions des triplettes si vous avez un mixeur au bol large et que vous souhaitez obtenir une texture vraiment crémeuse. En revanche, si vous utilisez un blender peu puissant ou un petit mixeur à pied, alors optez plutôt pour de plus petites quantités (et je ne suis pas sûre qu’un petit appareil permette de faire du beurre de coco, mais je n’ai pas essayé – appel aux lecteurs !).

– 2ème question : est-ce que c’est beaucoup plus cher que le Nutella ?

Alors, j’avoue que je suis très mauvaise dans ce genre de choses, car quand je cuisine, je ne calcule pas. Et puis, je n’ai pas mangé de Nutella depuis belle lurette, alors pour comparer les prix, je ne suis pas forcément bien placée… D’autant que les prix varient selon les magasins bio et les pays… Toutefois, je suis allée à la pêche aux tickets de caisse dans ma poubelle à papier et aux informations sur internet. Voici donc mes calculs approximatifs :

  • sirop d’agave : 7€ / kilo –> 0.48€ / pâte à tartiner
  • poudre de cacao (non crue) : 4€ / 250 g. –> 0.48€
  • poudre de caroube (non crue) : 3.5€ / 250 g. –> 0.42€ [mais en promo à 2€ en ce moment chez Jean Hervé !]
  • purée de noisette : 14€ / 700 g. –> 2.50€
  • purée d’amande : 9€ / 700 g. –> 1.60€
  • noix de coco râpée : 5€ / 500 g. –> 1.5€
  • dattes : 8€ / kilo –> 0.72€

Donc, ce qui nous fait pour 330 g. de pâte :

  • Choconette : 4.12€
  • Camarande : 3.16€
  • Chococo : 3.12€

A titre de comparaison, un pot de 220 g. de Nutella coûte 2.02€ chez Monoprix, soit 3.03€ pour 330 g. Donc, effectivement, nos versions maison sont légèrement plus coûteuses, mais n’oublions pas que nous sommes ici en gamme biologique ! Pour la version crue, désolée, j’avais la flemme et pas moyen de retrouver le moindre ticket : je vous invite à faire le calcul vous-même en vérifiant dans les magasins d’alimentation vivante (Voy Alimento…). Comparons alors avec des pâtes à tartiner bio, en calculant pour des pots de taille équivalente (330 g.) :

  • Chocolinette (Noiseraie Productions) : 5.99€
  • Chokénut (Noiseraie Productions) : 5.28€
  • Chocolade (Jean Hervé) : 5.19€
  • Karouba (Jean Hervé) : 4.85€
  • Pâte à la noisette (Perlamande) : 5.45€

Donc, on en arrive à la conclusion suivante : en qualité équivalente, les triplettes sont mois chères que les pâtes à tartiner du commerce. Après, libre à vous de faire vos propres choix et d’en rester au Nutella… Mais j’avoue que, quand bien même mes pâtes seraient deux à trois fois plus chères que ce dernier, je continuerai de m’en tenir à la version maison ! Je me suis amusée à faire ces petits calculs, mais pour moi, la santé de mon corps et celle de la planète n’ont pas de prix.

De votre côté, quelles sont vos priorités quand vous achetez un produit ?

> LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <