UN DEO NATUREL EN 5 MINUTES CHRONO ? PARI TENU !

*

Ah la la, cet article a bien failli ne pas voir le jour ! Mon ordinateur vient d’avoir la très sournoise idée de me lâcher subitement… Par prémonition ou par un heureux miracle, j’ai fait ce matin même une sauvegarde de mes fichiers (la dernière remontait à la Saint-Glinglin), donc plus de peur que de mal ! J’ai pris mon courage à deux mains… et j’ai ressorti mon vieil ordinateur du fond du placard où il dormait bien sagement entre deux toiles d’araignée, et je comprends maintenant pourquoi je l’avais remisé là en promettant de ne plus jamais, jamais y toucher… allez, ne médisons pas, il me sauve aujourd’hui la vie !

Et comme cette petite aventure m’a donné des sueurs froides, je me suis dit que l’occasion était parfaite pour vous présenter de quoi éponger ces bouffées d’angoisse, j’ai nommé : mon déodorant naturel maison ! 

*

*

Je suis sûre que d’aucuns se demandent : ‘Mais pourquoi se casse-t-elle la tête comme ça ?’

Je sais, on peut trouver dans le commerce des déodorants, il y en a même à tous les prix, de toutes les couleurs et de toutes les saveurs. Et pourtant… je persiste et signe. Je n’aime pas les déodorants du commerce. Pourquoi ?

C’est simple : la plupart de s déodorants conventionnels contiennent des ingrédients qui ne sont ni bons pour la santé, ni pour l’environnement.

☛ L’ennemi public numéro 1, bien sûr, c’est l’aluminium. Le chlorure d’aluminium est connu  des fabricants de cosmétiques car il supprime efficacement la transpiration, c’est vrai. Le petit hic, c’est qu’il est tout autant connu pour sa toxicité… et bon nombres d’experts s’accordent aujourd’hui à l’associer à des problèmes de santé majeurs, parmi lesquels le cancer du sein. Pas très sympathique, tout cela.

Pour plus de détails sur l’aluminium, n’hésitez pas à lire mon article Haro sur l’Alu !

☛ Les autres grands méchants, ce sont les parabens, qui jouent le rôle de préservateurs et de stabilisant. Second hic : certaines de ces bestioles sont, comme l’aluminium, absorbées par la peau et ont ensuite une activité oestrogénique. Pas mal de chercheurs planchent actuellement sur le lien entre parabens et cancer du sein, et émettent de forts doutes sur la prétendue ‘innocuité’ de ceux-ci. En attendant d’en savoir plus, je préfère m’abstenir.

Et les déo bio ? C’est vrai, il existe un certain nombre de déodorants dans le commerce qui portent des labels bio et dont la composition est tout à fait sûre. J’en ai testé pas mal et, pourtant, aucun ne m’a ravie. Pas très efficaces, assez coûteux… Alors, quand la version maison est très facile à faire, peu onéreuse et vraiment efficace, qu’est-ce qui me retient ?

*

3 ingrédients de base (+ 2 optionnels) = 5 minutes de travail.

Montre en main.

**

Ce qu’il vous faut : de l’huile de coco + du bicarbonate de soude + de la fécule. En option : des huiles essentielles.

✿ L’huile de coco : connue pour ses propriétés anti-bactériennes, elle présente l’immense avantage de rester solide en dessous de 25°C. Pratique si on ne veut pas se retrouver chaque matin avec des flaques d’huile sur la chemise.

❀ Le bicarbonate de soude :  il n’est pas toxique, ne provoque pas d’allergie et il neutralise très efficacement les odeurs corporelles.

✿ La fécule / ou l’arrow-root : tous deux sont des absorbants naturels et ne causent pas d’allergie.

❀ Les huiles essentielles : vous avez le choix ici, car plusieurs huiles peuvent être utilisées. En plus de l’agréable parfum qu’elles ajouteront à votre déodorant, elles ont un certain nombre de vertus : l’huile de sauge sclarée ou officinale* régule la transpiration, tandis que l’huile de palmarosa, celle de menthe poivrée et celle de lavande officinale sont anti-bactériennes. J’ai choisi ici de mélanger huile de lavande (Lavandula officinalis) et huile de palmarosa (Cymbopogon martinii), mais libre à vous d’ajouter celle(s) dont le parfum vous inspire le plus (c’est le cas de le dire) en faisant attention toutefois à ne pas utiliser d’HE dermocaustique ou photosensibilisante. N’utilisez pas non plus n’importe quelle huile si vous êtes enceinte, épileptique ou de santé fragile, ou sur vos enfants !

Alors, comment ça marche ?

* Attention, l’huile de sauge officinale est neurotoxique et abortive : à ne pas utiliser si vous êtes enceinte ou épileptique.

*

* * *

Déodorant naturel maison

* * *

*

Pour environ 200 ml. de produit

*

Ingrédients :

  • 100 g. [ 1/2 cup ] d’huile de noix de coco liquide*
  • 60 g. [ 1/4 cup ] de bicarbonate de soude (ultra fin) *
  • 40 g. de fécule [ 1/4 cup ] ou d’arrow-root
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
  • (opt.) 10 g de cire végétale (cf. Edit)

* Pour que l’huile soit à l’état liquide, il suffit juste de la laisser au soleil ou sur un radiateur 1/4 d’heure, ou bien faites-la chauffer au bain-marie ou au micro-onde.

* Le bicarbonate de soude technique de la Droguerie Écologique convient particulièrement.

*

Préparation :

1. Versez l’huile de noix de coco fondue dans un pot :

*
*
2. Ajoutez ensuite, cuillère par cuillère, le bicarbonate de soude et la fécule, tout en fouettant vigoureusement avec une fourchette pour qu’aucun grumeau ne se forme (si votre récipient est hermétique, vous pouvez mélanger le tout en le secouant très fort) :
*
*

3. Ajoutez ensuite les huiles essentielles :

*

Mélangez une fois le tout et laissez le déodorant se raffermir (au réfrigérateur ou à l’air ambiant s’il ne fait pas trop chaud) avant de vous en servir.

Vous voilà maintenant avec : 1. un produit naturel, qui sent bon, se conserve très bien, dure très longtemps et coûte très peu cher … et surtout : 2. la fierté d’avoir réalisé votre propre cosmétique ! (ce qui vaut tout l’or du monde)

Pour l’utiliser ensuite, rien de plus simple : il faudra simplement vous faire à l’idée d’appliquer votre déodorant avec vos petits doigts sur vos aisselles !

—-

– Edit –

*

Je préfère maintenant mouler mon déodorant dans des moules en silicone et l’utiliser à l’état solide comme un stick :

  • vous pouvez faire de même en le conservant au réfrigérateur,
  • ou bien ajouter à la préparation 10 g. de cire végétale (candelilla, carnauba…) qui va solidifier la préparation et lui permettre d’être beaucoup plus stable. Je fais fondre la cire au bain-marie avec l’huile de coco.
  • Ce déodorant ne doit pas être utilisé en roll-on.

*rr

*

Aimez-vous réaliser vos cosmétiques maison ?

Faites-moi connaître toutes vos recettes de grand-mère !

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

1 453 réflexions sur “UN DEO NATUREL EN 5 MINUTES CHRONO ? PARI TENU !

  1. La qualité de votre transpiration reflète votre hygiène de vie: Meilleure elle est, moins les bactéries que vous aurez sur la peau seront odorantes lors de la sudation donc évidemment surtout pas de tabac, pas d’alcool ou très occasionnellement, pas de café / thé, très peu d’aliments épicés, peu de viande rouge, du sport régulièrement pour créer une sudation saine, les saunas et hammams font également un excellent travail de lavage naturel des paures de la peau avec une vie de ce type et quelques passages aux toilettes pour passer un peu d’eau sous des aisselles parfaitement rasées, je vous garantie qu’il n’y a vraiment besoin de rien d’autre

  2. Huile de palmarosa est antibacterienne et antifongique et elle est surtout elle même anti transpirante naturelle et elle sent surper bon! Je lai adoptée!

  3. Bonjour😉
    Je suis conquise par ce déodorant depuis de nombreux mois maintenant, mais il y a toujours un petit défaut que je n’arrive pas à corriger, qui s’intensifie l’été : dès que je transpire un peu, il me laisse des petites trainées blanches sous les aisselles voire le long du bras si je transpire vraiment beaucoup😐 Du coup en débardeur c’est pas super joli à voir😀 Est ce que je suis la seule dans ce cas là ? Qu’est ce qui provoque cette trace blanche ? Peut-être la fécule ? Pour ma part je prends de la fécule de maïs, peut être devrais-je en prendre une autre ?
    Mis à part ça je suis ravie d’avoir découvert un déodorant qui sent bon, qui ne coûte rien, très facile à faire (et comme j’en fais souvent trop par rapport à la taille de mon stick, il m’en reste en rab pour les fois d’après), et qui ne pique pas les aisselles irritées par le rasage ou l’épilation😉😉😉

  4. Bonjour et merci pour cette recette !
    Je l’ai essayée il y a environ deux mois et elle est top, le seul petit hic c’est que certains teeshirt de min chéri sont tâchés par l’huile de coco…donc je voudrais essayer la version solide en stick. Pensez-vous que la cire d’abeille fasse l’affaire ?

    Encore merci et agréable journée à vous.

    • Idem pour moi. Ça laisse des traces grasses. Et aussi un peu jaune à cause de la cire. Donc je ne peux pas m’en servir tous les jours cela dépend des habits que je porte. Qui plus est à 25 degrés il a tendance à fondre (j’ai pourtant mis 10 g de cire pour le dosage de la recette ci dessus)

      • Bonsoir,
        j’ai utilisé de la cire de candelilla. Elle ne colore pratiquement pas la préparation. Elle ne devrait donc pas tacher les vêtements. Côté traces grasses: vous en mettez peut-être trop de déodorant. Je n’ai pas de traces.
        L’éfficacité du bicarbonate de soude est impressionnante et j’ai convaincu pas mal de gens de mon entourage….

  5. Ping : Déodorant version baume sans produits chimiques

  6. Hallucinant !!!
    Après une grosse journée de taf je sens encore la coco et la palmarosa.
    Ce deodorant est définitivement adopté, de plus je trouve la version crème très agréable (j’avais testé une recette stick avec cire que je semais partout beurk). Avec elle au moins pas de déconvenue, elle laisse un toucher soyeux au séchage (rapide).
    Je l’adore

  7. Ping : Salle de bain zéro déchet : fais le plein d’idées ! | Clémentine la Mandarine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s