SOS BOUTONS !

Noël est passé, le 31 décembre aussi, et vous avez peut-être encore quelques souvenirs de ces soirées de fête.

Non, non, je ne vous parle pas seulement des cadeaux que vous avez reçus, de ces joyeux moments partagés que vous avez en tête, des chansons de Noël qui traînent encore à vos oreilles… non, je parle plutôt des souvenirs encore vifs des tablées gourmandes, des plats lourds qui s’impriment sur vos hanches plus vite que leur ombre, des plateaux interminables de fromages et des bûches au beurre plus tenaces au corps que Mon beau sapin à l’esprit,bref, des trucs costauds que vous avez avalés lors de cette fin d’année et qui ne vous quittent plus maintenant.

Bon, je m’arrête tout de suite, je ne vais pas vous faire un ‘Spécial Détox’ comme on en voit fleurir les kiosques à journée chaque début d’année, pas plus qu’un ‘Perdez (déjà) vos kilos avant l’été’ ou encore un ‘Trop mangé ? Place au jeûne !’

Non, en fait, je cherchais plutôt un prétexte pour introduire le sujet du jour…

Vous avez donc peut-être fait bombance lors de ces fêtes de fin d’année : pour les non-véganes, cela signifie sans doute amas de graisses saturés, fromages, crème épaisse et produits laitiers, et puis du sucre, du sucre et encore du sucre…

Et cela signifie peut-être aussi l’apparition d’un ennemi juré sur le bout de votre nez… un bouton.

(ou même plus, qui sait ?)

Bon, en fait, que vous ayez abusé des petits fours ou non, tout le monde peut, un jour ou l’autre, faire face à une recrudescence d’acné. Attention, il ne faudrait pas croire pour autant que l’acné est fatale et que, quoi qu’on fasse, on ne puisse lui échapper – du moins, quand vient l’âge des premiers émois.

L’acné est un phénomène d’inflammation de l’épiderme qui semble un passage obligé de l’adolescence, avec plus de 80% des jeunes de moins de 18 ans qui en sont touchés en Europe occidentale. De façon étonnante, plusieurs études tendent à montrer que, loin d’être un phénomène universel, l’acné ne toucherait que certaines populations dans certains environnements. Ainsi a-t-on découvert que, parmi les adolescents des îles Kitavan en Nouvelle-Guinée et les Indiens Aché au Paraguay, pas un seul n’est touché par l’acné. Les chercheurs ayant fait cette découverte n’ont pas manqué de faire le lien avec les habitudes nutritionnelles de ces peuples : aucun sucre ni farine raffinés.

Quand nous mangeons des produits raffinés – sucres, bonbons, farines blanches, riz blanc, baguette… – notre corps libère une dose d’insuline pour permettre au glucose de pénétrer dans les cellules. Cette sécrétion d’insuline est suivie de la libération d’une molécule nommée insulin-like growth factor-I (IGF) qui stimule la croissance des cellules, et qui donne aussi un coup de fouet aux facteurs d’inflammation… parmi lesquels, l’acné.

Une autre équipe de chercheurs a d’ailleurs convaincu des adolescents en Australie de tenter un régime limité en sucres et en produits raffinés pendant 3 mois. Le résultat ? Leur taux d’insuline et d’IGF avait baissé, de même que… le nombre de boutons sur leur nez.

Bon, bien sûr, cela ne signifie pas que, si vous avez une acné persistante une fois la vingtaine passée, malgré une diète parfaitement saine à base de produits complets, le sucre soit la seule réponse possible. Parmi les facteurs d’inflammation de l’épiderme, on retrouve, entre autre, les intolérances alimentaires, avec celles aux produits laitiers (plus particulièrement, le lactose) et au gluten en première ligne, le mode de vie (stress, sommeil, etc.) mais aussi des dérèglements hormonaux dont les causes sont variées.

Je l’avoue, je n’ai pas fait bombance à Noël, je ne mange ni sucre, ni produits laitiers, je dors comme un bébé et je fais mon salut au soleil tous les matins, et pourtant, je tombe dans la dernière catégorie…. Snif, vilain retour d’acné une fois l’adolescence bel et bien passée !.. Mais je garde le moral, ça se soigne. Ouf. Et contrairement à ce que j’ai pu penser du haut de mes quinze ans, l’acné, ça se soigne avant tout de l’intérieur.

Je fais donc ce qu’il faut pour soigner mon intérieur… mais, en attendant, une bonne hygiène extérieure est aussi nécessaire. Et, dans ce domaine, après avoir testé mille et un remèdes conventionnels non concluants, je suis donc retournée vers les bases : à savoir, les plantes.

Et ça marche.

S

Que vous soyez, comme moi, en situation d’acné façon Le Retour de la Momie, ou bien simplement parce que vous avez eu la main un peu lourde sur le sucrier à Noël, alors les remèdes que voilà sont pour vous ! Mais n’oubliez pas tout de même que si cette situation n’est pas temporaire… si vous ne vous occupez pas de votre intérieur, votre extérieur ne suivra pas !

Un point important tout d’abord : quand on a une peau grasse au grain rugueux, on fait souvent l’erreur de vouloir la frotter à coup de savons abrasifs ou la ‘purifier’ à grand renfort d’astringents à base d’alcool, dans l’espoir d’éliminer l’excès de sébum… C’est une grande erreur ! Ces produits ont justement l’effet inverse à celui escompté : plus vous voulez limiter les sécrétions sébacées, puis vous stimulez, au contraire, leur production ! Le résultat ? De plus en plus de boutons…

Pour remédier à cela et purifier tout en laissant votre peau bien hydratée, je vous propose d’abord mon super Gel Magique.

Honnêtement, j’adore ce gel qui m’a donné des résultats stupéfiants en quelques jours seulement. Appliqué sur un visage en proie à l’acné, il apaise, purifie et cicatrise l’épiderme en deux temps, trois mouvements ; appliqué localement sur un vilain bouton inattendu, il l’anéantit en moins de 24h. Qui dit mieux ? Il faut dire qu’il compte sur les meilleurs ingrédients…

✿ Le gel d’aloe vera : il s’agit de la pulpe extraite d’une variété d’aloès originaire de la Péninsule arabique et d’Afrique de l’Est, et cultivée partout dans le monde en raison de ses bienfaits. En usage externe, elle est hydratante, purifiante et régénérante. Elle permet en effet l’élimination des cellules mortes, stimule le collagène et permet la croissance de nouvelles cellules. On l’utilisera volontiers dans le traitement des brûlures et des plaies, puisqu’elle diminue le processus inflammatoire et accélère la cicatrisation. Pour l’acné, cette pulpe est donc parfaite, puisqu’elle apaise, désinfecte et adoucit la peau, en même temps qu’elle en régule le sébum et permet que les anciens boutons ne se transforment pas en cicatrices disgracieuses. Le mieux ? Elle est absorbée en quelques secondes à peine par la peau, laissée sèche et pourtant parfaitement hydratée.

✿ L’huile essentielle d’arbre à thé (ou tea-tree – Melaleuca alternifolia): une incontournable des soins de la peau (mais pas que !), cette huile est un petit miracle de la nature en matière d’antiseptique. Entre autres propriétés, l’huile d’arbre à thé a pour effet de stimuler le système immunitaire, et donc de contrecarrer les bactéries et les infections les plus coriaces. Parfaitement indiquée en cas d’abcès, d’ampoule, de brûlure ou d’irritation cutanée, elle fait des merveilles en matière d’acné. A la différence de nombreuses huiles essentielles, vous pouvez d’ailleurs l’utiliser pure sur la peau, à condition de ne pas en abuser non plus. Une goutte suffira pour empêcher un herpès débutant ou un bouton naissant, et une verrue partira au bout de quelques jours/semaines de traitement.

✿ L’huile essentielle de palmarosa (Cymbopogon martinii): relativement peu connue – hélas ! – c’est une huile qui hydrate l’épiderme, stimule la régénération cellulaire et régule la sécrétion de sébum. A la fois efficace contres les rides et les crises d’acné, cette huile est un véritable élixir de jouvence ! Vous n’avez pas d’acné ? N’hésitez pas à l’utiliser dans vos déodorants maison, je ne jure plus que par elle désormais !

✿ L’huile essentielle de lavande (Lavandula spica): comme celle d’arbre à thé, il s’agit là de l’une des rares huiles qui peut être utilisée pure sur la peau, et il s’agit aussi d’une des huiles les plus appréciées en aromathérapie. Idéale pour une belle peau, elle est en effet antiseptique en même temps qu’elle favorise le renouvellement cellulaire. Abcès, allergies, ecchymose, inflammation cutanée… vous avez là l’huile qu’il vous faut ! Et en plus, elle sera parfaite, alliée à la palmarosa, pour réduire les odeurs corporelles !

✿ L’huile essentielle d’eucalyptus (Eucalyptus globulus): à toute petite dose ici, elle fait office d’antiseptique puissant, idéal pour soigner toutes les plaies de la peau et pour prévenir l’infection bactérienne. Un bouton particulièrement douloureux ? Sachez qu’elle soulage également la douleur en engourdissant vos nerfs. Et si tout va bien du côté de votre épiderme ? Gardez-la tout de même en réserve : au moindre rhume, dégainez-la et votre toux disparaîtra !

✿ L’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita): 1 goutte suffira amplement ici à décongestionner la peau et éliminer les bactéries, tout en laissant votre visage avec une douce sensation de fraîcheur. Utilisée avec la lavande, les propriétés de ces deux huiles s’amplifient par synergie.

✿ L’huile essentielle d’ylang-ylang (Cananga odorata): l’essence de la ‘fleur des fleurs’, si envoûtante, équilibre la sécrétion de sébum et régule la production hormonale, en plus de laisser votre peau délicatement parfumée.

* * *

Gel magique anti-acné

* * *

Ingrédients :

  • 85 ml. de gel d’aloe vera
  • 10 gouttes d’HE d’arbre à thé
  • 5 gouttes d’HE de palmarosa
  • 5 gouttes d’HE de lavande
  • 2 gouttes d’HE d’eucalyptus
  • 1 goutte d’HE de menthe poivrée
  • 2 gouttes d’HE d’ylang-ylang*

* Il vous manque l’une de ces huiles ? Pas grave ! Vous pouvez centrer votre gel autour des huiles principales, ou bien remplacer certaines d’entre elles par des huiles de citron, bouleau, bois de rose, genièvre, patchouli ou santal. Attention toutefois à la photosensibilité des agrumes !

J’ai précisé tous les chémotypes dans la section précédente.

Préparation :

  1. Incorporez délicatement les huiles au gel en mélangeant bien les deux phases, en commençant par une petite quantité d’aole vera. Cette étape est délicate en raison de la solubilisation des huiles dans une solution aqueuse, mais le jeu en vaut la chandelle ! (Vous pouvez utiliser un dispersant, au besoin)
  2. Laissez ensuite reposer 3 à 4 jours pour amplifier les synergies (vous êtes pressés ? allez, vous avez une dérogation !)

Utilisez ce gel magique matin et/ou soir, sur une peau propre, en alternant avec d’autres produits de soin. Conservez-le dans un endroit frais et sec, et à l’abri de la lumière.

Attention ! En raison des huiles qu’il contient, ne laissez pas ce gel à portée de main des enfants, et évitez de l’utiliser si vous êtes enceinte, épileptique ou de santé fragile. Veillez également à ne jamais dépasser les doses d’huile recommandées !

*

Je reviens très vite avec d’autres recettes miracle… ;-)

>LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

About these ads

231 réflexions sur “SOS BOUTONS !

  1. Mais toi t’es une vraie fée ! Super l’idée et en plus dans de l’aloe vera ♥
    Moi en général je mets du tea tree en HE pure sur le boutons et en 2 jours fini, mais j’ai envie d’essayer ta recette, déjà car c’est de toi et puis c’est sans doute plus doux ♥

    Bisous jolie Ophélie, puis je te souhaite, avec un peu de retard, une merveilleuse année, du succès encore et encore et tout et tout (oui j’suis pas très douée pour ça, j’peux pas tout faire hein ;))

    :*

    • Merci beaucoup Laura !
      C’est super gentil à toi !
      Moi aussi je te souhaite une très belle année, pleine de bonnes choses, des zestes de gourmandise, une touche de chance et beaucoup, beaucoup de joie !

  2. En effet l’aloe vera est une merveille de la nature, que toutes les peaux apprécient ! Avec toutes ces HE ton gel doit sentir très bon, j’adore l’ylang et la menthe poivrée, par contre le tea tree j’avoue que je m’arrange toujours pour le masquer ^^
    Pour les HE attention aux agrumes, qui sont photosensibilisants : si on met de l’HE de citron dans ce gel il ne faut l’utiliser que le soir, par précaution.
    Très belles photos encore et toujours :)

  3. Je me permets d’intervenir car cet article me parle beaucoup… J’ai connu ça il y a un an et demi.. La trentaine bien entamée, j’ai toujours eu une peau magnifique et n’ai même pas connu les heures sombres de l’adolescence acnéique. Jusqu’à cette fameuse période de l’automne 2012 où j’ai commencé à « fleurir » en beauté… Infirmière de formation, devenue aromathérapeute et naturopathe, j’ai tout essayé. C’est une chose d’avoir des boutons à 17 ans, c’est une autre d’en avoir à passé 30 ans. Je me sentais tellement mal que j’ai failli penser avoir recours à des traitements hormonaux et autres démarches peu catholiques à mes yeux. J’étais prête à tout au bout de 3 mois, pourvu que je retrouve ma jolie peau.

    Et puis, j’ai trouvé d’où venait la problématique…. Mon système intestinal! Pourtant, ayant déjà une bonne hygiène de vie, je nettoyais régulièrement mes organes. Mais j’étais loin d’imaginer l’état de ma pauvre flore intestinale (je n’ai jamais souffert de troubles spécifiques liés aux intestins). J’ai pris des probiotiques (sans gluten et sans lactose… difficile de trouver de très bons probiotiques) bu du kéfir et me suis intéressée à la lacto-fermentation.
    Et tout est rentré dans l’ordre! Et même mieux, d’autres troubles et soucis (pas directement liés au système intestinal ont tout simplement disparu..)

    Il est clair qu’il faut nettoyer l’intérieur pour purifier l’extérieur ;-) Les médecines orientales ont tout compris lorsqu’elles déclarent que notre deuxième cerveau ce sont les intestins. Notre médecine allopathique traîne un peu « la patte » mais des recherches ont pu souligner que de nombreux neurotransmetteurs dont la sérotonine était à 95 % fabriquée, non pas dans le cerveau, mais dans l’intestin.

    • Et bien Malorie, ton témoignage est pour le moins corroborant avec tout ce que j’ai pu constater également !

      Mon système intestinal est pour le moins perturbé en ce moment, avec prolifération pathogène de levures… d’où un certain nombre de problèmes, avec, entre autre, ce fameux come-back de l’acné ! ;-) Diète sévère, probiotiques et tout le tralala… et puis, je donne un petit coup de pouce niveau visuel en soignant ma peau, c’est déjà ça !

      Mais tu sais, ce ne sont pas seulement les médecines orientales qui déclarent que le ventre est le deuxième cerveau : ces théories ont été récemment confirmées par les dernières recherches en biologie cellulaire (les travaux de
      Michael Gershon, notamment) – ce n’est pas trop tôt !

      • Bonjour Ophélie et Malorie,
        Ophélie, je découvre ton blog et j’adorrrrreee!!! Un énorme merci de partager avec nous toutes tes recettes miracles et toujours avec beaucoup de recul, d’humour et de simplicité. Ca fait beaucoup de bien!
        Les échanges avec Malorie m’interpellent énormement car je suis entrain d’essayer de soigner une candidose digestive bien ancrée. Elle est revenue après un traitement l’an dernier de plusieurs mois à cause d’antibiotiques que j’ai du prendre pour une opération. Bref, cela fait à nouveau 4 mois que j’ai coupé sucre (sauf l’alcool de temps en temps j’avoue!)/produits laitiers/charcuterie/viande rouge (je mange peu de viande mais quand même de temps en temps), que je prends des probiotiques (qui coûtent un bras!) et que j’essaie de prendre soin de moi, ralentir le rythme et continuer de faire du sport. Mais mais … j’ai encore des troubles intestinaux (même s’ils sont bien moindres) et de l’acné et oui.
        Bref, je me demandais quels traitements avaient vous suivi et sur combien de temps pour vous débarrasser de vos troubles intestinaux qui m’ont l’air assez proches des miens (levures, flore intestinale en piteux état… ça me parle!)? Un grand merci pour vos retours qui seront précieux!!

    • Malorie, serait-il possible d’avoir les références de tes probiotiques sans lactose et sans gluten ? J’avoue prendre moi-même des probiotiques et cela m’a fait un bien fou (à l’intérieur comme à l’extérieur). Mais, il contient des « traces de gluten, de lactose et de soja ».

      • Difficile, effectivement, d’en trouver des parfaits ! L’un de ceux auxquels je pense qui ne contienne ni lactose, ni gluten, ni soja (Prolactik Force 15) est hélas contenu dans des gélules d’origine marine… Le monde est trop imparfait :-(

      • Bonjour Cerisah,
        Pour les probiotiques, j’ai commencé par les Prolactik Force 15 puis j’ai continué avec une marque anglaise, Bio-kult, qui fabrique notamment un probiotique spécifique au candida albicans. Il est assez cher et on doit le commander directement en Angleterre mais pour moi il a fait des merveilles. Il ne contient pas de gluten mais aurait des traces de lactose, infimes selon le fabricant et en effet, je n’ai pas eu de problème…

  4. Oh … pauvrette :/ J’ai eu un petit début d’acné lorsque je suis arrivée sur le continent russe aussi … changement d’alimentation, de rythme, de vie tout simplement, j’imagine. J’avais au départ mis ces vilains boutons disgracieux ( je n’en ai jamais eu et n’ai pas comme on l’entend souvent  » une peau à acné  » ) sur le compte de dérèglements hormonaux ( fichue pilule contraceptive que je cherchais à éviter puisque n’ayant pas pris le temps durant l’été d’aller consulter et me renseigner pour trouver une alternative plus safe et moins dangereuse ) mais je me suis rendue à l’évidence que mes troubles alimentaires et les différents maux stomacaux qui en ont découlé provenaient également de ma nouvelle et récente alimentation. Charmant comme entrée en matière ! Tout cela ne m’avait pas aidé à apprécier ma nouvelle vie en terre russe, je suis bien forcée de l’admettre aujourd’hui.

    Mais je n’avais pas ton remède magique en possession à cette époque et le déplore bien, tout en sachant aussi que, comme tu le précises, il est important de soigner sa peau ( et tout son être ) tant par l’extérieur que par l’intérieur et que l’un n’apportera aucun résultat durable et probant sans la contribution de l’autre. Là est bien tout le secret d’un bonheur simple et serein. J’y travaille en parallèle d’autres petits soucis et m’aperçois que, confrontée à la réalité des faits, sans une force d’esprit et de caractère solide, il est difficile d’avancer sereinement ( ouf, je n’ai plus de boutons depuis bien des semaines déjà ! ) et de ne récolter que la simple semence de ce que l’on a planté ( ma peau est redevenue lisse et rayonne … la faute à des fêtes de fin d’année parfaitement maitrisées sur le plan calorique, très certainement, ont contribué à ce que ces réjouissances se passent au mieux … au moins de ce point de vue là ) et rien d’autre.

    Merci pour ce billet informatif. Je le conserve précieusement. Nous ne sommes malheureusement jamais à l’abri de ce type de désagréments quelqu’en soient les causes.
    Bon courage à toi ma Jolie, ce ne sont pas des moments forcément très agréables et sympathiques mais tu sembles savoir maitriser le sujet et comment agir pour résorber au plus vite ces disgracieux petits ronds rougeoyants :/
    A très bientôt Ophélie.

    • Merci beaucoup Laurence !

      Ton témoignage ne m’étonne pas… stress liés aux changements, dérèglements hormonaux et problèmes intestinaux : voilà un trio gagnant pour l’acné !
      Mon remède ‘magique’ aidera, bien sûr, mais il ne guérira pas : il faut vraiment s’occuper du fond du problème, et c’est pourquoi un traitement de surface peut, au mieux, être complémentaire, mais il ne saurait être une solution en soi. Tu as bien raison de t’atteler à la question de l’alimentation, de ta contraception et puis, également, de ta sérénité d’esprit. Acné ou non, nous devrions tous être interpellés par ces points et leur accorder beaucoup plus d’importance que nous le faisons habituellement !

      Ne t’inquiète pas pour moi, je tiens le bon bout ! En attendant, je me cache ! ;-)
      (non, ce n’est même pas vrai, mon gel magique m’aide à affronter la réalité !)
      A bientôt Laurence !

  5. Moi aussi je ne suis pas gâtée avec ma peau ! Qui plus est très fine et bien blanche … En ce moment c’est la cata ! Et j’avoue que le sucre est malheureusement mon meilleur ami :(
    Que penses-tu de l’huile de coco pour la peau ? As-tu déjà testé ?

    • L’huile de coco est en effet très bonne pour la peau, puisqu’elle est à la fois très nourrissante et antibactérienne (pour les cheveux abîmés, d’ailleurs, c’est le top!)
      Attention si tu as une peau fine et sensible, protège-la bien du vent, du soleil, d’un air trop sec ou trop humide, et utilise toujours des hydratants très doux. Si tu as des petits vaisseaux sanguins apparents, hydrate toujours avant de mettre ta peau au contact avec des vapeurs d’eau chaude (fumigations, etc.) et attention aux exfoliants !

      • Merci beaucoup Ophélie !
        Effectivement, j’évite les exfoliants même si parfois, je cède à la tentation … En fait, j’ai une rosacée. La galère je te jure :( et là, je suis en pleine crise en plus … J’ai lu sur wikipedia que l’huile de chanvre était bénéfique. Faudrait que j’essaie de trouver ça …
        Qu’entends-tu par « hydratants très doux » ? Il y a des hydratants « mauvais » ?
        Merci infiniment pour tous tes conseils !

        • Et bien, si tu as des veinules sur le visage, déjà, tu éviteras le prochain ‘remède’ que je propose ! ;-)

          Evite sur ta peau tout ce qui est susceptible de stimuler la circulation en attirant le sang à la surface (levure de bière, exfoliants, etc.), ça risquera d’aggraver le problème, et, si jamais tu fais une fumigation (ts les 15 jours max), comme je le disais, hydrate bien ta peau avant et garde une distance d’au moins 40 cm avec la surface de l’eau. Evite aussi de te laver le visage à l’eau et au savon.

          Privilégie des produits à base d’HE douces (camomille, jasmin, néroli ou rose…), des huiles aux propriétés et effets proches de ceux du sébum comme celle de jojoba par exemple, et des démaquillants très doux à base d’eaux florales (eau de rose notamment).

          Et tiens, je ne me suis jamais renseignée sur l’huile de chanvre… (je la réserve à mes salades, elle est tellement bonne !) mais je vais remédier à cela, merci de ta question ! ;-)

          • Levure de bière à éviter ? Damn, je m’y suis mise il y a quelques mois ! Eviter de me laver la peau à l’eau, je le fais quasi tous les jours. Redamn ! J’ai beaucoup à apprendre :(
            Et pour mes prochains achats de produits de beauté, je note tes conseils sur leur composition.
            Merci encore !

            • Ce ne sont que des conseils, Rose ! Après, je n’ai pas vu ta peau de près, mais, d’après ce que tu me décris, c’est ce que je ferais.
              Garde plutôt la levure du bière pour tes assiettes que pour ta peau, et, comme les chats, méfie-toi de l’eau, c’est sûr ! ;-)
              (ou bien, à la rigueur, privilégie de l’eau distillée, mais mieux vaut des eaux florales !)
              De rien, ça me fait très plaisir si je peux aider !

  6. Je note la recette, etant donne que l’arret de ma pilule il y a 6 mois a un peu chamboule mes hormones. L’agnus casti dont je t’avais parle a marche vraiment bien, mais ma naturopathe m’a dit d’arreter d’en prendre pour laisser la place aux hormones de bosser toutes seules. Resultat : j’ai toujours un bouton bien degueu lors d’un evenement social ! (alors que les autres jours, ca va, comme par hasard). A 33 ans bordel…
    Bref merci ! :)

    • Le gattilier est en effet top pour réguler le taux de progestérone, mais ta naturo n’a pas tort, il faut que ton corps prenne maintenant le pli… même si on voudrait que les choses aillent parfois plus vite ! Soigne ton alimentation, ça permettra peut-être de minimiser l’excès de sébum, et puis, tiens… un bouton lors d’un événement social ? Et si le stress y était aussi pour qq chose ?
      Bon, maintenant, tu as un remède de secours ! ;-)

      • Non non, pas de stress, ca peut etre un repas entre amis par exemple. Ca va mieux en ce moment donc je pense que les vacances jouaient un role dans l’histoire (j’ai du boire des laits vegetaux du commerce… avec une liste d’ingredients longue comme mon bras . Ca ou autre chose). Bon sinon j’ai une question de newbie : ta creme, tu l’etales avec les doigts ? Ca ne pollue pas le pot ? Je fais la creme cette semaine, j’ai hate ! :)

        • Ah la la… le gros stress amical quand on veut rester ermite au fin fond de sa tanière ensoleillée, tu n’y crois pas, toi ? ;-)
          Tu sais, il suffit de peu de choses : qualité de l’eau et de l’air, transpiration excessive, etc. Mon chéri avait un dos à la peau irrégulière et à tendance acnéique quand on habitait Paris : depuis que nous avons déménagé, plus rien ! Et quand il revient à Paris, au bout de deux jours, ça ne manque pas : un bouton ! Qui disparaît aussitôt revenu… j’aime bien, il a une jolie peau de bébé maintenant ;-)
          Pour la crème, je la transfère en fait dans une petite bouteille, elle ‘glisse’ ensuite à travers le goulot (consistance de l’aloe vera) de sorte à ce que je ne passe pas mon temps à y laisser toutes mes petites bactéries en trifouillant avec mes doigts. Honnêtement, je n’ai pas eu de souci jusque là, mais tu peux, si tu préfères, la mettre dans un contenant avec bec verseur, à ta guise !

  7. Oh la la, je n’ai aucune de ces HE, sauf le tea-tree !!! Mais super article, j’ai envie de tester, bien sûr… En ce qui me concerne, tout va bien pour ma peau alors je suis même passée à la routine minimale depuis quelques mois : peau nue la nuit. Et eau florale de lavande le matin, c’est top pour les peaux mixtes qui ont tendance à briller.

    J’ai appris quelque chose au sujet de l’HE de tea-tree : j’étais persuadée que c’était mauvais pour la peau si appliquée directement, et comme je l’utilise comme désinfectant dans mon vinaigre de ménage, je me lave les mains comme une possédée dès qu’un peu de liquide entre en contact avec ma peau ! Je vais pouvoir me détendre un peu ;-) Merci !

    • Honnêtement, après mes mésaventures avec Epiduo, je suis retournée aux sources… et je me demande pourquoi je les avais quittées ! Ce gel est bien plus efficace et, en plus, il ne détruit pas ma peau au passage ! J’en mets le soir matin et, le matin soir, c’est eau d’arbre à thé / pamplemousse / genièvre avant ma crème hydratante, et j’en suis très contente ! Bientôt, fingers crossed, retour à une routine minimale… ;-)

      Pour le tea-tree, c’est effectivement l’une des rares huiles avec la lavande qu’on trouve communément dans le commerce qu’on peut utiliser non diluées sur la peau. Bon, il ne faut quand même pas se verser des flacons et des flacons sur la tête, mais se limiter à des applications locales circonscrites, ce n’est pas non plus anodin ! Mais oui, tu vas pouvoir épargner un peu tes mains, elles n’en brûleront pas ! ;-)

      • Pamplemousse sur la peau ? attention essence d’agrumes donc photosensibilisante attention attention attention c’est un des rares effets dangereux de l’aroma (avec la dermocausticité) qui peut arriver en faible quantité !!!!!!!!!!!
        Et j’ai l’impression de me répéter mais non la lavande n’est pas une des rares HE a pouvoir être utilisée pure sur la peau. lors de courbatures je me met 40 gouttes du mélange Eucalyptus citronné, bouleau blanc et romarin a camphre pure sur la peau 3 fois par jour et je n’ai pas de problèmes.
        Lors de baisse de mon tonus je me tartine le matin avec 30 gouttes de sapin baumier pures sur le torse et ceci depuis 10 ans sans aucun problème.
        Pour ce qui est des problèmes avec les HE sur la peau c’est la DERMOCAUSTICITE (origan, cannelle, gaulthérie, sarriette, certains thyms) et la PHOTOSENSIBILISATION (tous les agrumes) Donc pas de citron comme dit dans ta recettes et pas de pamplemousse :)
        désolé de me répéter

        • Oups, excuse-moi, j’ai complètement fumé avant d’écrire cela ! Le SOIR, je mets ce mélange d’eau d’arbre à thé / pamplemousse / genièvre, pas le matin ! Ma langue a une fâcheuse tendance à fourcher, surtout quand elle n’est pas tout à fait réveillée ;-)

          Ok pour les autres huiles qu’on peut appliquer sur la peau non-diluées, mais une chose quand même : ce blog s’adresse en majorité aux non-initiés en matière d’huiles essentielles… et qui voient des petits flacons dans leur magasin bio ou chez Nature et Découverte en se disant que ce serait sympa d’en parsemer leur cou et leurs préparations culinaires. Donc, parmi les huiles qu’on trouve facilement dans le commerce, il n’y en a pas beaucoup qu’on peut utiliser pures. Le romarin à camphre ne pose aucun souci, mais le Rosmarin à cinéole est dermocaustique… et c’est celui qu’on a tendance à trouver le plus aisément.
          On en a déjà discuté, mais c’est la tâche difficile de la vulgarisation : mieux vaut grossir le trait pour être sûr de ne pas se trouver confronté à des problèmes et, comme je m’adresse à des personnes qui ne s’y connaissent pas forcément, mieux vaut prévenir que guérir, je n’ai pas envie qu’on me reproche certaines choses par la suite…

  8. Bonjour, merci pour cette recettes. Les huiles essentielles que tu as choisies sont intéressantes, en effet, mais aucune huile essentielle n’est solvable dans un produit aqueux (le gel d’aloe vera). Il faudrait donc ajouter un excipient dans lequel dissoudre les HE (huile végétale ou vinaigre de cidre, par exemple), sinon gare aux brûlures !

    • Tu as raison à propose de la solubilité des huiles essentielles, c’est ce que j’ai précisé dans mon article. C’est pourquoi il faut bien, bien être patient quand on prépare le mélange et, au besoin, utiliser un dispersant ou, comme tu le conseilles, un excipient (mais je crois qu’une autre huile ou un vinaigre ne réglerait pas tout à fait la question de la solubilité eau/huile).

      • Il faut incorporer un tiers d’huile végétale, une des meilleures pour les baumes et l’huile de Coco je pense. Par contre avec les huiles que tu as mises dans ta recette il n’y a aucun risque de brûlure sauf dans les yeux bien sur :)

        • Oui, ce n’est pas non plus comme si j’avais mis des huiles très agressives pour l’épiderme ! Et puis, il est toujours conseillé de faire le test du patch, c’est plus sûr.

  9. Elle m’intéresse ta recette pour mon ado, je me demandais quel eucalyptus (globulus, radiata…)faut-il utiliser? et quelle est ta recette détox favorite? Bonne journée

    • C’est vrai qu’il existe diverses variétés d’HE d’eucalyptus, et arrivé devant les flacons, on ne sait parfois plus comment s’y retrouver !
      Toutes ont des propriétés différentes, décrites notamment ici ou .
      Ensuite, au niveau des arômes… l’Eucalyptus radiata a un arôme légèrement moins puissant, et il est donc plus agréable à respirer (ORL), tandis que le maculata a une saveur citronnée (musculature) et le dives est plus proche de la menthe poivrée (à manier avec précaution). J’utilise le plus souvent le globulus, mais rien n’empêche d’essayer les autres en fonction de l’effet recherché !
      Sinon, difficile de répondre à ta question concernant une recette détox favorite… pour moi, c’est un ensemble de recettes plus qu’une seule d’entre elles qui peut faire effet !
      Bonne journée à toi, Sarah.

      • Chaque Eucalyptus a des spécificités précises: le Radiata est pour la sphère pulmonaire avec une bonne innocuité concernant les enfants. Le globulus est plus anti-viral toujours dans le tropisme ORL
        Mais le citronné est un anti-inflammatoire a tropisme articulo-musculaire donc rien à voir avec les poumons.
        Faites attention aux chémotypes des plantes

        • Une fois de plus, merci pour ces précisions Gael !
          Je n’ai pas voulu rentrer dans les détails (ça fait beaucoup d’informations, non ? ;-)) mais je crois que je vais songer à t’engager pour relire tous mes articles axés aromathérapie !
          La prochaine fois, je crois que je donnerai le nom botanique dans son intégral, ça permet d’éviter des confusions.

    • Pour les ados je conseille la bardane en gélule.
      Totalement naturel, à prendre en cure à raison de « /jour.
      Ton pharmacien pourra t’indiquer la posologie.
      Bonne année sans acné!

  10. Alors très bon article, néanmoins deux ou trois précisions.
    1: on ne remplace pas une huile manquante par du citron car toutes les essences (et non huiles essentielles) d’agrumes sont photosensibilisantes !!! donc gros risque qu’au lieu d’un bouton disgracieux et temporaire on aie une belle plaque brune proche du tatouage.
    2: a part les huiles photosensibilisantes et dermocaustiques toutes les HE peuvent être utilisées pures sur la peau.
    3: je suis content que tu aies découvert le Palmarosa, je pense qu’avec la lavande la cannelle, la menthe poivrée et la cardamome c’est une des 5 huiles essentielles primordiales. Sa liste des vertus est extraordinaire, son prix attractif, son impact écologique du fait de sa culture est très faible et son innocuité (a part son utérotonicité) en fait une huile fabuleuse.
    Vive l’Aroma

    • Oui, Gael, tu as tout à fait raison et je te remercie grandement pour tes précisions.
      Etant donné que je n’utilise pas de citron ici, mais que je propose seulement une option, je n’ai pas davantage développé sur les agrumes et la photosensibilité… mais c’est parfaitement juste : en ce cas, on n’utilisera ce gel que le soir !
      Oui également pour les HE sur la peau, mais disons que, parmi les huiles les plus répandues (dans le commerce), beaucoup d’entre elles sont photosensibilisantes et dermocaustiques, donc à la fin, ça limite un peu les choses ! ;-)
      Oui, c’est grâce à toi la palmarosa ! Et j’en suis extrêmement contente ! Merci !!!

  11. Je te laisse rarement de com. mais sache que je lis chacun de tes articles avec grand intérêt :) !!
    Aujourd’hui, j’ai juste envie d’apporter une confirmation à ton écrit.
    Je ne fais pas partie de la population qui a été touché par l’acné, oufff, mais lorsque je faisais un excès pourtant limité de sucre, bing un bouton, THE bouton !! gros, douloureux, qui arrivait dans les 24h sur le coin de mon nez, au bout d’un moment j’en ai déduit que mon gentil foie m’envoyait un message, me disant « arrête le sucre sinon ça va pleuvoir !! » :D et depuis plus de sucre = plus de vilain bouton rouge/blanc/rouge sang !! (pression de mes doigts, à ne pas faire, lol !!).
    Je garde bien au chaud ta recette, au cas où un vilain bouton voudrait réapparaître, je serais armée :)
    Merci :)

    • Merci beaucoup Val !
      Ton témoignage est caractéristique et il s’inscrit parfaitement dans les résultats des recherches sur le sujet !
      Et dire qu’on distribue du roaccutane à tire-larigot sans jamais se pencher sur l’alimentation des ados… :-(

  12. Haaa encore un article qui me parle, moi « l’ambassadrice Avon des Huiles Essentielles et de la cosmétique home-made » comme m’appelle régulièrement ma moitié…

    J’aurai juste une petite question : quel type d’eucalyptus utilises-tu? Il y en a tellement (et dont les odeurs sont variées… genre le Smithii, imbattable contre les problèmes ORL, mais dont l’odeur de feuilles écrasées me donne la nausée voire mal à la tête), j’aurai bien ma petite idée mais du coup j’aimerai bien savoir ce que toi tu as choisi ;)

    En tout cas merci pour tout le discours explicatif, je me suis une fois de plus régalée de m’instruire ;)

    • Merci beaucoup Hati !
      J’adore le petit nom que te donne ta moitié, ma chère ambassadrice ! ;-)

      J’utilise de l’eucalyptus globulus ici, je trouve que c’est le plus indiqué pour le traitement de l’acné (d’ailleurs, il y a un article détaillé à ce sujet ici) et Gael donne des précisions utiles à ce sujet dans l’un de ses commentaires.

      De rien et ravie d’avoir pu te donner quelques informations ! ;-)

      • Super, je vais lire ça tout à l’heure !

        Et du coup, j’ai eu une autre interrogation tout à l’heure : tu ne mets pas de conservateur?
        Pour le traitement d’appoint, ça pourrait peut-être s’avérer utile pour pouvoir garder la préparation un mois ou deux?

        • Non, aucun conservateur, mais il faut dire que je n’utilise que des produits peu périssables et je fais des petites doses seulement à chaque fois. Disons que si tu veux garder ce produit sur plusieurs mois, alors mets-le au réfrigérateur dans un contenant bien hermétique, c’est plus sûr. Tu peux aussi ajouter de la vitamine E, elle aurait bien sa place ici !

      • En tant que aromathérapeute, je signale quand même que l’eucalyptus globulus est le plus « méchant » de tous, il contient de cétones, principes actifs neurotoxiques (grignotent les gaines de myéline au niveau du cerveau). Je déconseille donc très fortement l’utilisation de cette huile au quotidien. Même à petites doses, c’est l’accumulation qui est dangereuse. C’est une huile que l’on va utiliser sporadiquement pour les complications broncho-pulmonaires, c’est très efficace!
        Il est clair qu’une ou deux gouttes dans un mélange de 30ml (comme la lavande aspic, parfois utilisée dans des mélanges contre l’acné, et qui contient aussi des cétones ) ne semble pas être la fin du monde mais pour il faut être vraiment vigilant. SI l’on est pas au courant et que l’on commence à en mettre 10 gouttes ou plus… A éviter complètement pour les épileptiques, femmes enceintes et enfants. Les différents eucalyptus ou romarins ne sont pas différents en fonction de leur odeur mais ont tous des propriétés différentes, en vue de leurs chémotypes et de leurs principes actifs et on va les utiliser pour des problématiques différentes. En effet, les conseils de Gaël sont plein de bon sens et même pour des gens non-intiés il est vraiment important de citer les noms complets en latin afin de ne pas confondre les huiles. Même sur un blog qui conseille juste deux ou trois remèdes avec des huiles ;-)

        • Merci beaucoup Malorie pour ces précisions !

          Oui, il est clair que ce n’est pas juste au niveau des ‘odeurs’ que l’on distingue les eucalyptus, dois-je préciser que j’ai voulu répondre ‘simplement’ à un commentaire… sinon, on ne s’en sort pas ? ;-)

          J’ai aussi précisé que ce gel n’est pas pour les enfants ni les femmes enceintes, et je signale maintenant qu’il s’agit avant tout d’un remède ‘d’appoint’ à ne pas utiliser à longueur de journées ni même de mois… mais plutôt en cas de ‘crise’ et en alternance avec d’autres produits. Je dois dire que l’HE de globulus n’est absolument pas non plus la ‘base’ de ce gel, puisque je n’en mets que 2 gouttes pour 85 ml. d’aloe vera, on reste dans le >0,5% je crois.

          J’essaie de prendre le maximum de précautions quand je propose une préparation à base d’HE sur ce blog… j’en prends trop parfois (cf. débat sur la dermocausticité des huiles), et parfois pas assez… je retiens toutes vos remarques en tout cas et les intégrerai à mes prochaines publications, c’est promis !

          • Aucun souci ;-) c’est clair que ce n’est pas un blog sur l’aromathérapie et qu’il n’est pas indispensable de faire de la théorie pure et dure qui ne ferait qu’ennuyer le commun des mortels. Loin de moi l’idée d’en faire un débat :-) Je pense que tu as de très bonnes bases, ce qui n’est pas le cas de certaine personnes te lisant donc il faut à mon avis être clair et précise sur certaines huiles. Les dosages que tu proposes sont très corrects mais parfois les gens ont envie d’en mettre plus pour essayer…
            Sinon, ton blog est toujours aussi pétillant et intéressant.. j’apprends des tas de choses mais n’arrive pas à faire d’aussi jolis desserts que toi ^^ Enfin ils sont bons mais visuellement…..
            Meilleurs voeux pour cette nouvelle année!

            • Non, mais tu as tout à fait raison. Je ne publie pas souvent des recettes à base d’HE et j’apprends en même temps quelles précautions et recommandations il est nécessaire de préciser.

              Quand je connaissais peu l’aroma, j’avais tendance à avoir la main lourde ou bien à ‘jouer’ avec les ‘petites fioles’… je ne me rendais pas compte des risques générés par des surdosages ou bien par des utilisations inappropriées.
              Alors je conçois très bien à présent qu’il faut vraiment être clair et précis dans les indications que je donne sur mon blog.
              J’ai fait des rectifications à mon article et souligné les mises en garde. J’espère que mes recettes n’inciteront personne à ‘trop’ vouloir en faire… ;-)

              En tout cas, merci beaucoup pour tes informations ainsi que tes compliments ! Je suis sûre que tes desserts sont magnifiques (pour les papilles au moins !) ;-)
              Une très bonne année à toi !

  13. Ah là là, l’acné et moi, c’est une longue histoire… J’en ai depuis mes 13 ans ! Et à 21 ans, j’en ai toujours, avant les règles. Problème hormonal, moi aussi. :( Sincèrement, être une femme, c’est vraiment pénible ! On fait les enfants, on s’occupe de la contraception et on subit, pour la plupart, le syndrome prémenstruel, donnant de joyeux effets secondaires comme cette fichue acné !

    J’aime beaucoup ta recette, l’aloe vera est un produit que j’ai utilisé pendant pas mal d’années. C’est lui qui m’a permis d’avoir une peau plus nette. Avant, j’utilisais les produits caca des dermatos et franchement, je ne raconte pas l’état de ma peau…Aujourd’hui, je n’utilise plus vraiment l’aloe. Je trouve qu’à la longue, ça tire drôlement la peau ! Je n’aime pas cet effet. Mélangé à une huile, ce n’est vraiment pas l’idéal comme base de maquillage. A présent, j’utilise une crème ayurvédique. J’éprouve un profond respect pour la médecine ayurvédique qui n’a eu sur moi que des effets positifs pour le moment.

    Le tea tree, j’adore ! C’est vraiment une HE top pour les boutons ! Bien qu’en période pré-menstruelle, les boutons sont décidément trèèès longs à partir. Fichues hormones !

    • Oui, je comprends ta sensation sur le gel d’aloe vera, même s’il ne ‘tire’ pas vraiment la peau et qu’il hydrate malgré tout énormément. Disons qu’il est idéal sur peau mixte ou grasse, ou en rotation avec d’autres produits plus ‘souples’ ou bien appliqué de façon vraiment locale sur un point particulier (un vilain bouton récalcitrant, tiens !)

      C’est moi qui suis curieuse d’ailleurs : de quoi est faite ta crème ayurvédique ?

      Allons, allons, courage pour les hormones et le SPM ! C’est vrai que ce n’est pas juuuuuste ! :-(

      • Il s’agit de la crème de jour matifiante de Jovees.
        Les principaux actifs en sont l’huile de bois de santal, de neem, de carotte et de jojoba. Je n’ai vraiment pas à m’en plaindre pour le moment. Ils font aussi un fluide hydratant à base d’aloe vera justement.
        J’avoue que j’ai longtemps été adepte des produits home-made (je le suis toujours d’ailleurs !) mais pour le visage, vu les problèmes que j’ai, je préfère avoir des formulations complètes comme ces crèmes ayurvédiques. La composition est vraiment bien pour la peau. Et c’est une chose que je ne peux pas reproduire par moi-même à la maison…

        • Je ne connais pas cette crème en particulier, mais j’aime beaucoup ses principaux actifs !
          La carotte contracte et tonifie la peau, élimine les bactéries et donne une bonne élasticité – à utiliser avec modération tout de même. L’huile de jojoba, j’en ai justement parlé dans un commentaire, elle permet un aspect très doux et soyeux pour la peau. Le santal hydrate et prévient les inflammations, mais si tu l’utilises toi-même, il faut veiller à n’en mettre que de très faibles doses dans tes mélanges. Et le neem, oh, je l’adore ! Je l’utilise surtout en masque, il est extrêmement purifiant (également pour tes intestins… attention au goût d’herbe, cependant !)
          Et tu as bien raison, vive la médecine ayurvédique ! ;-)

  14. Ciel ! Cet article tombe à pic ! J’ai la grande joie, l’immense honneur de supporter l’acné hormonale depuis pas mal de temps (juste après avoir supportée celle des peaux jeunes, chanceuse que je suis) et j’ai mis bien longtemps à lâcher les produits agressifs que ma dermato m’a donné. Après 1 an de Roacutane à l’adolescence, des changements de pilules, des crèmes type épiduo & co, j’ai tout lâché récemment en me tournant vers le naturel. Eau de rose matin et soir (et mon teint est bien moins brouillé), masque au Rhassoul une fois par semaine, jus de citron le soir sur les imperfections et, depuis peu, un masque curcuma/farine/lait/huile d’olive/miel qui a le mérite d’assouplir ma peau qui, bien que grasse, réagit au moindre changement.

    Madame dermato m’a toujours dit que l’alimentation n’y changerait rien, qu’à part des traitements hormonaux je n’en viendrais jamais à bout (rassurant…) et que, en gros, j’étais condamnée à user et abuser de fond de teint et correcteurs en tout genre (dont je m’abstiens carrément depuis que je me suis mis au naturel, tant pis pour les marques rouges, je ne veux pas étouffer ma peau) du coup j’aimerai en savoir un peu plus, si tu le veux bien, sur les (bonnes) habitudes alimentaires à prendre pour éviter ce type de problèmes (et peut-être les autres ? Je suis spasmophile, agoraphobe et, de nature, une anxieuse née, et il me devient quasi impossible de sortir dans le monde extérieur avec le temps malgré les traitements que j’ai pu prendre, les tests pour vérifier d’éventuelles carences etc.)

    En tout cas, je ne connaissais pas ton blog (merci HC) donc je me permets de m’abonner histoire d’être toujours au courant de tes nouveautés.

    Maintenant que mon roman est fini, je te souhaite une excellente année pleine de paix et d’amour pour toi ainsi que tes proches.

    Mya0u

    • Merci pour ton message Mya0u !
      Oula la, difficile de savoir par où commencer ! ;-)

      Au vu de ce que tu écris, j’ai l’impression que tu as déjà fait le tour de certains facteurs qui peuvent expliquer une acné récalcitrante, parmi lesquels, bien sûr, on trouve les hormones. Mais il y a quantité d’autres raisons qui peuvent expliquer cette acné qui persiste (alimentation, hygiène de vie, etc.), et il faudrait peut-être que tu ailles consulter un naturopathe qui envisagera alors les choses de manière holistique.

      Je ne peux, malheureusement, te proposer un quelconque diagnostic ici.

      Tout ce que je peux faire, c’est t’aiguiller, entre autre, sur la piste intestinale en te conseillant d’aller regarder cela de plus près : une flore intestinale en mauvais état (et cela peut s’étaler sur des années et des années… et vu ton passif avec le roaccutane et la pilule, ça ne m’étonnerait pas qu’il y ait des séquelles de ce côté-là) peut être la source de bon nombre de problèmes de peau. Je pourrais juste te recommander d’abord de procéder à un régime d’élimination, en arrêtant totalement les produits laitiers, de même que le gluten, ainsi qu’un certain nombre d’aliments allergènes. Limite au maximum tes apports en sucre : remplace le sucre blanc par du sirop d’agave ou du sucre de coco, les aliments raffinés par des aliments complets, choisis des aliments à index glycémique faible et évite au maximum ceux dont l’IG serait élevé. Et puis, équilibre au maximum tes repas en privilégiant des aliments alcalinisants plutôt qu’acidifiants… Ce sera déjà une bonne base pour une peau (et une vie !) plus saine.

      Et oublie ce que ta dermato t’a dit : l’acné n’est JAMAIS une fatalité !

      Une très bonne année à toi !

  15. C’est super intéressant et je le garde sous la main pour pouvoir réaliser cette crème miracle :)
    Je m’abonne à ton blog aussi :)

    Des bisous
    N’hésite pas à venir sur mon blog j’organise un concours si le cœur t’en dis :)

  16. Bonsoir, et oui bonne année :)
    Chapeau bas, j’ai voulu traiter (sur un ou deux articles) des problèmes du sucre et de la glycémie surtout en ces périodes, avec les incontournables contrepoints detox, mais je n’ai pas eu le courage de tout détailler. Les grosses lignes mais pas les mécanismes biologiques. Ce que tu fais très bien et très clairement. Jolie! Sinon de mon expérience, c’est fou tellement c’est automatique. Sucre et ou gras d’animal = recrudescence de gras sur la peau et boutons. Oh et j’allais oublier, une humeur plus variante tantôt vite irrité tantôt vite fatigué. Alors bien evidement j’ai mes petites popotes secretes, pour rapidement y remédier : infusions, quelques légumes de choix (ex : radis noir), des postures de yoga avec de bonnes respirations et tout est parfait, de nouveau.

    Bel article ;) comme d’habitude j’allais dire

    • Bonne année à toi Valentin !

      Je n’étais pas partie pour traiter ces questions glycémie/inflammation au départ, et puis… finalement, c’était l’occasion ! ;-)

      Merci beaucoup en tout cas ! De mon côté, je connais des gens qui, peu après avoir arrêté les produits laitiers, ont vu la fin de leur ‘interminable’ acné, et, pour ma part, je suis un régime sans sucre / IG bas depuis 2-3 semaines, et je vois déjà de nettes améliorations. Et je n’ai plus de crises d’irritabilité !

      Le radis et les brassicacées, j’évite en cru en ce moment pour préserver ma thyroïde, mais en version lacto-fermentée, c’est sûr que ce sont des légumes dépuratifs incontournables !

  17. J’ai de l’acné depuis l’âge de 10 ans et j’en ai 28 cette année. Les seules périodes où je n’en ai pas eu correspondent à mes traitement anti acné ou diane35. Sinon des que j’arrête mon visage se couvre d’acné. J’ai testé les plantes, les huiles essentielles rien a faire et j’ai testé sur 6 mois donc j’ai été persévérante. La je vais refaire curacne pour la 3ème fois! Que faire quand les méthodes allopathiques ne marchent pas sur le long terme et les méthodes aromatherapeutiques (ça se dit?) ne marchent pas?

    • Difficile de répondre par un commentaire ! Mais il faudrait d’abord observer si tu as d’autres symptômes en plus de l’acné à différents niveaux (pilosité, poids, menstruations…) car il semble que tes problèmes, débutés à la puberté, puissent être d’origine hormonale. As-tu déjà fait un bilan hormonal ?
      Une autre chose à envisager serait ton alimentation : est-elle riche en sucres ? en produits laitiers ? aurais-tu des intolérances alimentaires non-détectées ? des problèmes intestinaux ?
      Beaucoup, beaucoup de choses peuvent expliquer la persistance de ton acné à presque trente ans… si j’étais toi, je regarderais les choses de l’intérieur plutôt que de l’extérieur… Si Diane 35 a eu un certain effet sur toi, c’est en raison des changements hormonaux qu’elle induit… une piste à creuser ?

  18. Alors moi j’ai un autre truc à base de plante… les gélules de pensée sauvage!
    Aprés 30 ans de dermato, savons, crèmes en tout genre j’ai enfin découvert la solution!
    Une cure de trois gélules/jour pendant un mois puis deux par jour…et on arrête un ou deux mois avant de recommencer.
    Entre 5 et 8€ la boite de 30, on peut dire que c’est presque donné!
    Pour ma part j’achète la marque arkogelules
    Mais je vais quand même essayer ton truc par curiosité.
    Merci du conseil et bonne année 2013 sans boutons hé!hé!

    • Alors, je n’ai pas essayé sur moi, mais en effet, la pensée sauvage est réputée jouer en profondeur sur l’élimination et le drainage des toxines. C’est clair que c’est moins coûteux que toutes les crèmes et antibiotiques ‘miracle’ desquels les ados sont abreuvés !..

      Une bonne année à toi (sans boutons, oh oui !) ;-)

    • Merci Elodie-Joy ! (tu as vraiment des lunettes roses maintenant ? j’adore ! ;-))
      Et bien ce gel d’appoint pourra peut-être t’aider à triompher de ces boutons mensuels… ou même l’HE de tea-tree seule !
      Bonne soirée à toi.

  19. Super super super post !!! J’ai adoré ! Pour tout t’avouer, je bosse depuis pas mal de tps dans les cosmétiques (je suis formulatrice cosmétique) et la cosmétique naturelle m’intéresse de + en + ;) Et oui, beaucoup de gens ne savent pas que la beauté provient aussi de l’intérieur ;) Moi aussi petite, quand j’entendais parler du lien entre nourriture et acné je pouffais de rire tellement j’y croyais pas…Et pourtant ;) Bravo pour cet article passionnant et cette super idée de gel magique Ophélie ;)

    • Merci beaucoup Ellen !
      Je me souvenais, effectivement, que tu travailles dans les cosmétiques, c’est passionnant ! (bon, j’espère que mes petites formules home-made ne te paraissent pas trop hérétiques ;-))
      Pou moi, le lien acné/nourriture, c’est juste le souvenir de mon frère que mes parents retenaient de finir le plateau de fromages, et qui le forçaient à manger de la baguette avec… histoire d’absorber un peu tout ce gras – mouaif :-(
      Et j’ai encore des ami(e)s qui voient l’acné comme une fatalité de famille… et dont l’alimentation n’a pas changé !

  20. gel prêt sans palmarosa (je n’en ai pas…quels sont ses atouts?), j’en ai profiter pour faire ton démaquillant, j’ai fini le mien et j’ai tout sous la main! Si tu as d’autres recettes, je dis oui!

    • Dommage, la palmarosa est vraiment top pour l’acné !
      Comme je le disais dans l’article, elle un triple effet : hydratation / régénération cellulaire / régulation du sébum. C’est l’une des meilleurs essences pour maintenir un bon équilibre de l’épiderme, et en plus, elle est antibactérienne et antifongique (idéale aussi pour une infection intestinale). Bon, si tu ne l’as pas… c’est dommage, mais la tea-tree à elle seule est déjà assez efficace et, avec les autres huiles, cela forme une bonne synergie.

      En revanche, attention ! Ne double pas les doses d’une autre huile sous prétexte que l’une manque !

      D’autres recettes ? Très vite, promis ! ;-)

      • demain je vais dans mon magasin bio, je vais réparer cela! J’utilise beaucoup les H.E. , je vais compléter ma collection! Pour l’infection intestinale, tu en prends combien?
        Bonne soirée, et merci pour toutes tes infos!

          • pour les problèmes intestinaux c’est la cardamome sans aucune hésitations.
            Si il y a des spasmes on peut rajouter le basilic et si c’est bactérien la cannelle est radicale mais attention si la cardamome ne pose aucun problèmes à dose physiologique la cannelle est difficille d’application car extrémement dermocaustique. Donc Cardamome cardamome et cardamome rires

            • J’ajouterai un petit mix par voie orale : menthe poivrée / verveine / lemongrass (+ cannelle)
              Chez moi, ça a été radical ! ;-)
              Et tu as bien raison, en application locale chaude, la cardamome a aussi fait des miracles !

  21. Bonjour, j’ai découvert votre blog il n’y a pas longtemps et j’adore! Bonne continuation!
    Une petite question par rapport à la préparation de ce gel magique. J’habite en Allemagne et ma petite épicerie bio pourtant bien garnie n’a pas de gel d’aloe vera « pur ». Auriez-vous une marque/un produit particulier (qu’on trouve sur internet) à me conseiller? Merci d’avance!

    • Merci beaucoup Maite !
      Alors, j’habite aussi en Allemagne, et normalement, la marque Santa Verde commercialise du (quasi)pur gel d’aloe vera – on en trouve chez Alnatura ! Sinon, en marque française, Pur Aloe propose une version à 98% pure, je crois que c’est la formulation la plus ‘pure’ que je connaisse…
      Bonne recherche (que j’espère fructueuse !) ;-)

  22. j’ai été couverte d’acné de 13 à 40 ans malgré antibio, anti androgènes et kératolitiques divers……jusqu’à ce que je découvre par moi même que je suis allergique à la caseïne……plus de lait et hop , fini la kyrielle de boutons qui me décoraient le dos, le cou et le visage….( et fini la sinusite chronique et le syndrome de Raynaud par la même occase) bon, je n’aime pas le sucre, ça aide…..

  23. Bonsoir,
    très intéressant ton article. Je pense que je vais essayé car en ce moment voilà les boutons mais que sur 1joues et menton c’est bizarre. par contre je n’ai qu’une partie des H.E.
    Merci encore.
    Bonne soirée, kiss

    • Et bien, j’espère que ton mélange adapté sera efficace ! Essaie simplement d’avoir au moins les huiles principales.
      Fais bien attention si tu manques de certaines huiles : ne compense pas avec les autres (ne mets pas 20 gouttes d’eucalyptus parce qu’il manque la palmarosa par exemple !) ;-)

  24. J’espère que tes problèmes de boutons s’arrangent ?
    Moi j’ai la peau nickel, mais j’ai sorti l’artillerie lourde : j’entame mon 5ème mois d’antibiotiques (mais tu l’as peut-être lu sur mon blog, en fait).
    J’avais essayé (assez longtemps à mon goût) tout ce qui était détox, rééquilibrage alimentaire, destressage (oui oui, ça existe), etc etc.
    J’avoue avoir un peu peur que tout revienne quand j’arrêterai mes antibiotiques : on verra bien, je croise les doigts !
    PS : la palmarosa, je ne jure plus que par elle aussi, en déo. :)

    • De mon côté, ce n’est pas encore ça, mais ça s’arrange pas mal. Je soigne mon ventre et ma peau, ce qui permet d’améliorer sensiblement l’état de ma peau, mais j’ai un dérèglement hormonal trèèèèès profond et, pour cela, il va falloir sortir les armes de destruction massives ;-)
      Oui, j’avais vu que tu avais eu recours aux antibio : je t’avoue que ce n’est pas ma tasse de thé, mais j’espère sincèrement qu’ils auront bon effet sur toi, que tes problèmes ne reviendront pas par la suite et, surtout, qu’ils n’auront pas trop de ‘side-effects’. Si j’ai un conseil à te donner, c’est de prendre une masse de probiotiques et de faire très attention à ta flore intestinale car les antibiotiques la fragilisent énormément… et, dans ce domaine-là, mieux vaut prévenir que guérir ! ;-)

  25. Bonsoir Ophélie,
    C’est fait, je le laisse reposer pendant trois jours, mais j’ai juste peur de ne pas avoir suffisament bien mélangé les huiles essentielles avec l’aloe vera, car le résultat obtenu ne ressemble pas au tiens… :-( et j’ai mis les huiles directement dans le flacon d’aloe vera :-/ (pleins de bulles à l’intérieur)…
    sur ce, j’espère que ce produit miracle va marcher car j’ai de plus en plus de boutons un peu partout depuis que j’ai arrêté la pilule. Je vais m’en appliquer même sur le dos (et celui de mon copain) et je te dirai si ca a marché pour nous.
    Mais en tout cas, mille mercis pour tes articles très interessants et dont j’ai une confiance totale!
    Rosa

    • Alors, si tu as plein de bulles à l’intérieur, c’est que les huiles ne se sont pas bien diluées dans l’aloe vera : je te conseille de bien refermer le flacon et secouer bien, bien fort jusqu’à ce que la dilution soit presque totale.
      Attention, n’oublie pas en revanche qu’un gel, même s’il est très efficace, ne soignera pas ta peau à 100% s’il y a un problème sous-jacent… Si tu as vraiment énormément d’acné depuis l’arrêt de ta pilule, fais un bilan hormonal, il se peut qu’il y ait un certain déséquilibre qui entretienne cet acné.

  26. Et sinon, pour les boutons dans les cheveux et le cuir chevelu très gras, j’ai entendu dire que l’on peut se faire un masque d’argile verte et mettre 10 gouttes d’HE d’orange et 10 gouttes d’HE de romarin, tu en penses quoi?
    Merci.
    Rosa

    • Effectivement, un masque d’argile sur les racines peut être une bonne solution pour les cheveux gras, additionné de vinaigre de pomme. Pour les huiles essentielles, j’irais vers la sauge sclarée, le bois de cèdre et la bergamote, à appliquer par exemple après chaque shampoing sur le cuir chevelu, ou bien tu peux opter pour un mix HE orange/lavande/sauge dans un shampoing. Le romarin et le thym seraient peut-être mieux pour le rinçage (avec du citron ou du vinaigre de cidre) car ce sont des huiles astringentes.
      Sinon, en règle générale, évite les massages du cuir chevelu qui activent la circulation sanguine et font remonter le sébum. Tu peux, en revanche, appliquer un peu d’huile de noisette en douceur, car elle régule la production de sébum. Veille surtout à ne pas : 1. utiliser de shampoings classiques ou de mauvaise qualité, car, abrasifs, ils entretiennent la production de sébum ; 2. te laver les cheveux trop fréquemment (1 fois / semaine, c’est bien) ; 3. à défaut de te laver les cheveux à l’eau chaude, essaie de te les rincer à l’eau froide (du moins, le cuir chevelu) pour ne pas activer, une fois de plus, la production de sébum.

      • Merci pour tes réponse Ophélie! Je vais tâcher de suivre tes conseils mais pour le lavage des cheveux 1 fois/ sem, c’est juste pas possible sinon on va me prendre pour une crado (la moitié du cheveu luisant, ca le fait pas!).

        Sinon, j’ai bien secoué mon gel d’aloe vera, et je trouve qu’effectivement il laisse la peau douce et sèche en même temps! Même en fin de journée, mon front n’est pas tout gras comme d’habitude! C’est magique! Je serais même tentée de ne plus utiliser ma crème hydratante… Et avec les huiles essentielles (qui je pense sont bien mélangées maintenant) rajoutées, ca laisse une odeur discrète et agréable sur ma peau, c’est juste parfait! :)

        • Comme tu veux pour les cheveux, mais essaie d’espacer les shampoings progressivement… plus tu les nettoies, plus ils regraisseront vite, c’est automatique ! Pourquoi ne pas avoir recours à un shampoing à sec entre deux shampoings ? Lush en fait un qui est pas mal, et ça te permettra d’espacer vraiment les shampoings.

          Fais comme tu veux pour la crème hydratante, c’est toi qui dois juger ! Pour ma part, je choisis d’alterner matin/soir crème/gel…

  27. bonjour,

    je venais sur votre blog pour tout autre chose (le beurre de coco…) et puis je tombe sur cet article, je suis bien tentée par les probiotiques…

    sinon, et pour « répondre » sur l’acné, je suis (enfin j’étais) comme MyaOu qui a posté plus haut, répit – mais pas total – avec diane 35.

    j’ai arrêté la diane pour tomber enceinte, avec prières à Dame Nature pour éviter de me retrouver avec boutons et poils (hé oui, ça allait ensemble), les boutons sont revenus assez vite mais j’ai eu la chance de tomber enceinte.

    après la naissance de mon enfant, j’ai repris la diane mais je n’avais plus ces boutons qui revenaient quand même sous pilule.

    là, après 3 grossesses, je ne prends plus la pilule (arrêtée avant mon 3e enfant) et l’acné a disparu…

    moralité, en tout cas pour moi, c’est le chamboulement hormonal de la grossesse qui a fait disparaitre les boutons…

    • Merci pour votre commentaire, Jeanne.

      Bien sûr, très souvent, la grossesse induit un tel changement hormonal que l’état de la peau s’en voit fort modifié. Chez beaucoup de femmes qui ont développé de l’acné à l’arrêt de la pilule, c’est justement la grossesse qui leur a permis de mettre un frein à ce développement.

      Diane 35 est très riche en oestrogènes et progestatifs, et surtout, elle permet de maintenir les androgènes à un niveau peu élevé… une fois qu’on l’arrête, c’est la fête des hormones mâles… et des boutons ! ;-)

  28. vraiment intéressant ce gel! J’utilise déjà tout les jours l’huile essentiel de palmarosa pour éviter d’avoir la peau grasse et minimiser les petits boutons d’acnés (dans mon cas directement lier avec les haut et bas hormonal)! J’adore l’idée d’utiliser l’aloe vera comme basse liante pour les huiles essentiels!

  29. une petite pensée pour toi. ce soir,mon ado de garçon m’a demandé de lui refaire ta potion magique, la seule qui trouve grâce à ses yeux et à sa peau! Il ne pouvait pas attendre 1 jour de plus, c’est chose faite! Merci encore pour ta recette.

  30. encore un article qui m’intéresse! décidément je sens que je vais devenir accro à tes article, juste une question où trouve tu toute tes huiles à part dans les magasins bio à tu un site internet de référence à me conseiller ou une marque en particulier (petit prix si possible) encore merci

  31. Coucou Ophélie,

    En parcourant tes recettes cosmétiques (je vais quasi toutes les faires et les offrir à Noël à mes soeurs…) je suis tombée sur ta potion magique anti boutons et je voulais savoir si mon neveu de 14 ans pouvait l’utiliser (quid des HE)?

    Merci! Et bravo de prendre le temps de répondre à tes nombreux fans surtout après le déluge de ces derniers jours!

  32. Bonjour Ophélie,
    J’aurais une question au vu de certains des commentaires et de ta recette : si j’ai bien compris, ces huiles essentielles ne sont pas solubles dans le gel d’aloe vera (je n’y connais rien, j’espère ne pas dire n’importe quoi) ? Et il faudrait donc ajouter une huile dans laquelle elles le seraient ? Laquelle recommanderais-tu, et dans quelles quantités ? Et du coup, comment procéder pour la préparation du gel ? Merci d’avance !!!

    • Honnêtement, tu n’as besoin de rien rajouter du tout, juste de bien secouer la préparation. Les gouttes d’HE se disperseront en micro-gouttes qu’on ne voit même plus à l’œil nu, et se répartissent très bien dans le gel d’aloe vera, donc aucun souci pour cela, ne te casse pas la tête ! J’ai fait longtemps ce gel, et je connais beaucoup de gens qui le font régulièrement, et tous en sont contents !

      • OUlala, désolée, je croyais que mon message n’était pas parti ! J’ai donc réitéré mes questions ! N’hésite pas à supprimer le message !
        Et merci pour ta réponse ! Je vais me lancer !

          • Donc je profite d’être ici pour te donner mon retour sur ce gel magique réellement magique. J’ai toujours eu une peau un peu pourrie :) mais depuis maintenant 3 mois que j’utilise ton gel vraiment magique, j’ai du avoir un petit bouton par-ci, un petit bouton par-là (je ne suis pas végétalienne, ni même végétarienne, du coup les raisons de leur apparition sont assez faciles à déterminer), mais franchement, rien à voir avant avant. J’ai la peau plus lisse, et même si j’ai un bouton qui pousse de temps en temps, il disparaît beaucoup plus vite ! Bon, je ne me maquille quasiment plus (peut-être 3-4 fois dans l’année), du coup ça doit jouer aussi. Bref, je suis ravie. Merci !
            J’ai aussi remplacé l’après-shampooing par le vinaigre de cidre, et je suis en train de finir la bouteille de shampooing, on verra si je supporte le bicarbonate ; ça faisait déjà longtemps que je ne les lavais qu’une fois tous les 6-7 jours, mais franchement, je suis déjà bien contente des résultats, même si je peux encore progresser ;)

            • Merci beaucoup Darya !
              Que de bonnes nouvelles, tout cela ! Je suis ravie que mon gel fonctionne chez toi, et que tu aies opté pour du vinaigre de cidre en guise d’après-shampoing, c’est quand même un meilleur allié des cheveux au naturel ! :-)

  33. Bonjour! Je lis votre blog avec attention depuis quelques temps car j’essaye de « faire attention » à ce que je mange et depuis peu à ce que je met sur ma peau! J’ai la « chance » de ne pas avoir d’acné mais j’ai qd même des vilains points noirs! Ce gel magique est il recommandé?
    Auriez vous des conseils pour les soins de tous les jours (lavage & crème de jour/hydratante) ? J’avais investi ds des crème body shop qui ont l’air de me faire plus de mal qu’autre choses…

    Félicitations en tout cas pour votre blog, c’est un plaisir de vous lire!

    Kim

    • Merci beaucoup Kim !
      Tout dépend de votre type de peau. Vous me dites que vous avez des points noirs, mais pas d’acné : dois-je en déduire que vous avez une peau qualifiée de ‘normale’ ? (ni grasse ni sèche)

      • Merci de votre réponse si rapide! Oui effectivement j’ai une peau normale, mais j’ai aussi du dermographisme (d’où ma « prise de conscience » au niveau des cosmétiques) donc elle est qd même assez sensible !

        • Alors, si j’étais vous, je privilégierais une une crème à base d’aloé vera (hydrate, purifie, régénère) mais toujours avec une huile pour éviter la sensation de peau tirée, de l’huile de jojoba (géniale pour les inflammations cutanées) par exemple ou de coco (excellente hydratante des peaux fines). Pas besoin de mettre les HE préconisées dans cet article, mais plutôt seulement lavande et carotte.

  34. Bonjour
    C’est avec un grand intérêt et passion que je lis vos articles , je vous félicite pour votre démarche et courage
    Je ne suis pas a fond comme vous mais ça viendra
    Je voudrai savoir où se procurer de tous ces produits ,?
    Je suis allée ds ma boutique bio et ils en ont pas .. Pouvez vous me communiquer une adresse ? Un site ?
    Bonne journée
    Emma

    • Merci beaucoup Emma !
      Ils n’en ont pas dans votre boutique bio ? C’est étrange car ce sont vraiment des produits ‘simples’… pas extravagant pour du bio ! Si vous ne les trouvez pas en magasin, le mieux est de les commander en ligne sur Aroma-Zone, c’est souvent moins cher qu’en boutique et le service est rapide.

  35. Bonjour, je suis tombée par hasard sur ton blog et j’avoue qu’il me plait bien. Je vais tester quelques recettes. J’ai 25 ans et je suis envahie par les boutons ( en fait ce sont des points noirs qui s’inflamment). Je n’ai jamais eu de boutons même à l’adolescence, c’est arrivé lorsque j’ai du changer de pilule suite à des soucis de santé. J’ai du prendre une pilule micro dosée (implant), c’est là que tout a commencé, plein de points noirs.Au bout de 2 ans j’ai demander à changer, j’ai donc eu un médicament du nom de androcure ( médicament qui n’est pas une pilule à la base). Je l’ai pris pendant 1 an, je n’avait plus de boutons c’était bien mais n’asséchait pas que la peau, les muqueuses aussi ( yeux qui grattent…). Bref, j’en ai eu marre de ce médicament dont je ne connait pas trop les effets sur le long terme et l’envie d’un bébé. Depuis, c’est pire qu’avant, je n’en peux plus de cette peau ni des cheveux d’ailleurs (obligé de les laver tous les jours, alors qu’avec androcure ça pouvait attendre 4 jours sans problème).J’essaie de faire au plus naturel, j’ai trouvé une recette à base d’HE de citron, genenièvre et patchouli, le tout dans de l’huile d’amande douce mais l’odeur est forte et au bout de combien de temps est-ce efficace?
    Le gel est-il efficace sur les points noirs?
    Bonne soirée, Hélène.

    • Bonjour Hélène et merci beaucoup de ton message.
      Alors, c’est un peu complexe car, lorsqu’on a un dérèglement hormonal de type OPK, il est difficile de traiter l’acné ‘en surface’ seulement.
      Effectivement, si tu as connu une bouffée d’acné sous ta seconde pilule, c’est parce qu’elle ne permettait pas de contrôler assez ton excès d’androgènes, que tu as ensuite contrôlé à coup d’Androcur, qui n’est pas, il est vrai, le médicament le plus doux pour le corps…
      Il y aurait mille choses à te dire et je ne suis pas médecin, mais, d’une part, mon gel pour l’acné peut effectivement t’aider un peu à avoir une plus jolie peau. Cela ne fera pas tout, mais cela aidera. D’autre part, ton alimentation est essentielle : manger à IG bas pour éviter les pics d’insuline et supprimer les produits laitiers qui génèrent souvent des réactions d’intolérance. Essayer de perdre un peu de poids, si jamais tu en as en excès, peut également jouer sur ton taux d’oestrogènes.
      En dernier recours, surtout si tu as un projet bébé, j’aurais tendance à te conseiller une chose qui va peut-être t’horrifier mais… reprendre la pilule. Même pour 3 ou 6 mois seulement, une pilule qui te convienne et qui soit suffisamment dosée pour contrôler ton problème hormonal (qui, s’il est très marqué, ne se guérit pas comme ça) et, au moment où tu veux avoir un bébé, l’arrêter et essayer au maximum dans le mois consécutif à l’arrêt car, ayant encore beaucoup d’hormones dans le corps, c’est la période où tu seras la plus fertile. Car sinon, ce sera Clomid, etc. donc pas forcément la joie. Je ne peux pas te proposer de pilules en particulier car j’habite en Allemagne et elles ne sont pas toujours équivalentes, mais essaie de consulter un gynéco en qui tu as confiance et avec qui vous pourrez parler de tout cela.
      Courage en tout cas ! Ça va aller !

      • Bonjour, merci de ta réponse. Je n’ai pas forcément envie de reprendre la pilule car j’ai peur qu’androcure est déjà fait des ravages ( je l’ai arrêté en mars et toujours pas de bébé) et puis mon gynéco m’a dit que si androcure ne fonctionne pas il n’a pas d’autre pilule à me donner car j’ai déjà fait une phlébite. Pour ce qui est de l’alimentation, il est vrai que j’aime bien les bonbons mais même quand j’en mange pas pendant plusieurs mois j’ai toujours des boutons, les laitages je vais essayer d’arrêter mais le lait je ne peux pas c’est le seul petit déjeuner que je prend, et puis je ne suis pas en surpoids (45 kg). Clomid peut avoir un effet sur mon dérèglement hormonal? C’est pas un traitement contre l’infertilité? En lisant ce qu’est clomid et dans quels cas il est prescrit, ça me fait peur car depuis l’arrêt de la pilule le cycle a été long à revenir et puis depuis peu il rallonge. J’espère que je ne suis pas ompk. Mais je suis sûre d’être déjà tmobée enceinte sous androcure, tous les symptômes étaient là, mal aux sein, dans le bas ventre, nausées au réveil, sensation de ne pas être seule et puis au bout d’une semaine plus rien et petits saignements ( je n’avais pas mes règles depuis l’implant). En espérant que tout aille bien, je vais prendre RDV chez le gynéco. Bonne journée. Hélène.

        • D’abord, il faut savoir qu’Androcur n’est pas un traitement contre l’acné, mais un anti-androgène, qu’on utilise soit chez les hommes dans le cas de cancers de la prostate, soit chez les femmes en cas d’hyperandrogénie et d’hirsutisme (souvent liée avec les OPK). Je trouve ça fou qu’on t’ait donné ce médicament sans même faire d’échographie de tes ovaires ou d’analyses LH/FSH pour diagnostiquer les OPK. Il est possible que ton petit poids ait induit ton gynéco à ne pas considérer ce syndrome, car il est vrai que ce sont souvent des femmes plus fortes qui ont les OPK.
          Androcur est un médicament qui peut, en effet, provoquer des phlébites… et qui doit être interrompu en cas de grossesse.
          De plus, il faut savoir que, lorsqu’on a un dérèglement hormonal de type OPK, les cycles sont souvent irréguliers, rallongés, voire, dans certains cas, inexistants, ce qui réduit le risque de tomber enceinte. Si tes cycles se rallongent au moment où les effets d’Androcur s’estompent, ce peut être un symptôme d’OPK.
          En outre, il faut savoir que le risque de fausses couches est accru en cas d’OPK : on peut tomber enceinte, mais il y a difficulté à garder l’embryon.
          Il faut que tu fasses tester ton insuline : si jamais celle-ci est élevée, comme c’est souvent le cas avec les OPK, alors un traitement à base de Metformin est possible, dont les résultats semblent être assez probants. Mais il faut veiller, à côté de cela et en attendant, à manger à IG bas, car la hausse de LH et de testostérone est directement liée à l’excès d’insuline dans le corps, ce qui a donc un effet sur l’ovulation. Pour éviter ces hausses, il faut réguler son taux d’insuline.
          Et pour le lait… as-tu déjà testé les laits végétaux ? Un bon porridge à base de lait de noisette ou d’amande, je t’assure, c’est délicieux ! ;-) Bon, de toute façon, l’essentiel n’est pas là.
          Oui, prends rv avec un bon gynéco, c’est ce que je te conseille.

          • Qu’est ce que LH/FSH? J’ai fais une prise de sans fin aout et elle était bonne, ma glycémie est bonne, c’était un bilan. Pour le lait, les laits végétaux dans les desserts ça passe mais je ne pourrais pas me passer du lait de vache pour le matin, j’adore le lait je pourrais en boire toute la journée mais je me contente du bol du matin et de temps en temps au gouté.

            • Je t’avoue que je trouve vraiment irresponsable qu’on t’ait donné Androcur sans jamais avoir fait un bilan hormonal… Ce n’est pas juste un traitement anti-acné ! C’est un médicament qu’on donne dans des cas de figure très précis (chez la femme : hirsutisme ou hyperandrogénie due aux OPK ou hyperplasie des surrénales), et te l’avoir donné sans jamais avoir testé tes hormones est complètement inconséquent. Si tu vas chez le gynéco, ne retourne pas chez celui qui t’a donné ainsi ce traitement. Si tu le souhaites et que tu habites Paris (ou Bordeaux), je connais quelques bons gynécos.
              Quand on a les OPK ou une hyperandrogénie, la LH (hormone lutéinisante) est très augmentée (avec un rapport LH/FSH [hormone folliculo-stimulante] supérieur à 2) et très variable. Le taux de FSH est normal, celui de la progestérone quasi nul. Il faut aussi absolument vérifier les androgènes (delta-4-androsténédione, testostérone) qui doivent normalement être augmentés par rapport aux valeurs normales.
              Avant de prendre un traitement, quel qu’il soit, et d’envisager une grossesse, il faut faire un bilan hormonal. Ces résultats-là n’apparaissent pas sur une prise de sang habituelle.
              Pour le lait, ça ne peut qu’aggraver le problème d’acné, mais ce n’en est pas la cause, donc ce n’est pas grave.

              • Androcure m’a été donné comme moyen de contraception puisque l’implant ne convenait pas. Ce médicament empeche laniration puisque qu’il n’y a pas de muqueuse utérine qui se forme chaque mois,c’est pourquoi je n’avait pas mes règles. Mon gynéco est bien mais j’avoue qu’il donne la même pilule à ses patientes. Ma soeur a eu une micro dosée qui lui a donné des boutons comme moi et il lui a donné androcure alors qu’elle n’a pas fait de phlébite comme moi. Depuis elle a arrêté androcure et a une autre pilule. Mais je vais aller voir un autre gynéco car je n’ai peut etre pas les opk mais tout ce que tu m’as dis m’inquiète alors je vais faire vérifier. Merci

                • Mais vraiment, les bras m’en tombent quand je lis que ton gynéco donne Androcur, comme ça, à ta sœur comme à toi-même, tout ça parce qu’il y a eu acné et sans aucun bilan hormonal… et surtout en guise de contraceptif !
                  Je ne voulais pas t’inquiéter, surtout, mais je suis juste énervée par les décisions de ton docteur, ce n’est pas sérieux, c’est même dangereux (ta phlébite !) et il est important, si désir d’enfant il y a, d’être bien suivie et de voir exactement où tu en es au niveau hormonal, sinon on aggrave ainsi le risque d’infertilité.
                  D’autre part, ce n’est pas la pilule micro-dosée qui donne des boutons : c’est qu’elle n’a pas un pouvoir anti-androgénique assez fort pour corriger un déséquilibre hormonal préexistant (il y a des causes génétiques à cela, ta sœur a probablement également un déséquilibre hormonal).
                  L’acétate de cyprotérone (Androcur), enfin, n’est pas une pilule contraceptive (plus d’explications ici) : il s’oppose à l’action des hormones androgènes. Si l’on ne veut pas d’enfant, il faut l’utiliser en association avec un œstrogène (Diane 35, par exemple, contient à la fois de l’acétate de cyprotérone et un œstrogène, et fonctionne donc comme un anti-androgène et un contraceptif).

                  Un extrait des conclusions du document que je t’ai mis en lien :

                  « En conclusion, avec les connaissances actuelles, quoiqu’il soit concevable qu’à la dose quotidienne d’un quart de comprimé de 50 mg, Androcur® puisse être contraceptif, ce médicament ne peut pas être considéré comme un produit contraceptif pour les femmes pour les raisons suivantes:
                  – aucune étude pharmacologique n’est disponible pour soutenir son utilisation pour la contraception et on ne connaît pas la dose minimale efficace d’acétate de cyprotérone seul pour bloquer l’ovulation,
                  – aucune étude clinique n’est publiée concernant son efficacité contraceptive et son innocuité,
                  – en cas d’oubli et de grossesse éventuelle, on ne connaît pas les risques potentiels sur le fœtus,
                  – le comprimé n’étant pas sécable, il est difficile d’évaluer exactement le nombre de milligrammes par quart de comprimé.

                  Par conséquent, l’utilisation non homologuée d’Androcur® pour la contraception féminine engage la responsabilité du prescripteur quant à l’efficacité, les effets secondaires et les complications potentielles du produit sur ses patientes. »

                  • Pour ce qui est des boutons c’est vraiment apparu a la suite de làpilule micro dosée que ce soit pour ma soeur ou moi. Pour ce qui est la phlebite je lui en avait parler puisque c’était noté dans la notice il m’a dit qu’il n’y avait pas de problème. Enfin, je ne comprend pas que l’on prescrive une pilule à une jeune fille alors qu’on est même pas sûr de sa fertilité. Pour ma part je ne reprendrais pas la pilule ni même le stérilet, j’ai vu que clear blue vendait un boitier qui teste l’ovulation.

                    • Pardon, Hélène, je n’ai peut-être pas été claire : si ta sœur et toi avez eu des boutons en prenant une pilule micro-dosée, c’est parce que la pilule que vous preniez avant était plus dosée et donc qu’elle avait un effet anti-androgénique (elle faisait baisser votre taux d’hormones mâles). Si vous n’aviez pas eu la première pilule plus dosée, vous auriez certainement chacune développé de l’acné plus tôt. C’est grâce à cette première pilule plus dosée que vos symptômes d’un déséquilibre hormonal (et donc un excès d’androgènes, qui provoquent l’acné) ne sont pas apparus : elle les a masqués car elle les traitait. Au moment où vous êtes passées à une pilule moins dosée, et donc à un effet anti-androgénique moins fort, vos déséquilibres hormonaux sont apparus de manière plus marquée. Il en est de même quand vous n’êtes ni sous pilule fortement dosée ou Androcur : l’acné revient car il n’y a plus d’effet anti-androgénique.

                      Ce n’est donc pas la pilule micro-dosée qui vous a provoqué, à l’une comme à l’autre, de l’acné, mais celle-ci a révélé un état qui était déjà là. La présence d’acné révèle que, sans anti-androgènes, il y a sans doute un déséquilibre hormonal de vos organismes à toutes deux, par excès d’androgènes. D’autre part, comme un tel déséquilibre est souvent d’origine génétique, il est tout à fait probable que ta sœur et toi soyez marquées par les mêmes problèmes.

                      Il faut vraiment que tu consultes un bon gynéco maintenant, qui puisse faire les analyses nécessaires et que tu puisses ensuite avoir un traitement adapté.
                      Je te souhaite plein de courage et ne t’inquiète pas, tu y verras bientôt plus clair !

  36. Bonjour Ophélie:)
    Deuxième jour depuis la découverte de ton blog (sur terraeco) et tu deviens comme une bible pour moi:).Je ne vais pas être très originale car ta gentillesse, ta simplicité, ta disponibilité, ta joie de vivre et tes précieux conseils sont connus et reconnus, mais vraiment, je n’ai pas pour habitude d’écrire sur les blog, (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs), mais le fait que tu prennes le temps de répondre à chacun, et de manière si détaillée..franchement tu est épatante:) Ton bon sens, ta vivacité d’esprit et cette manière limpide et concise que tu as de t’exprimer, et bien c’est un régal, tu m’as conquise! Bon j’arrête là, tu vas me trouver douteuse..;)
    Donc voilà, je ne vais pas te faire un topo trop long, j’ai 27 ans bien tassé j’ai toujours été du genre à faire attention à mon alimentation et à ma peau, même si avec ce que je sais aujourd’hui je me rends bien compte que j’ai fait beaucoup d’erreurs,Dans ma famille pas mal de problème de surpoids, je m’en éloigne au fil des années grâce au sport qui est devenu pour moi indispensable. J’ai fait une maladie de basedow à 15 ans, après 2 ans de traitement, lévotyrox et un autre pour réguler les palpitations cardiaques, je n’ai jamais fait aucune rechute. pas de gros problème d’acné à l’adolescence mais arrivé 18/20 ans une acné microkystique (principalement au menton) est apparue et depuis c’est le cauchemard, parfois les microkystes deviennent presque des furoncles (j’exagère mais certains sont vraiment énorme et mettent très longtemps à disparaître) sachant qu’ils laissent des traces parfois creusées et parfois aussi un kyste plus conséquent . Je suis bien sûr passé par la case dermato de nombreuses fois, tolexine plusieurs fois, des tas de crèmes en tous genres, supermarché, pharmacie, produits de luxe, je ne compte plus l’argent que j’ai dépensé…Diane 35 pendant 4 ans, aucuns changements particulier. Depuis un an (ça me trottait déjà dans la tête depuis longtemps), marre de gober de la mXXXX, j’ai commencé à faire du tri dans tout, plus de viande, cosmétique naturel, rien de tout fait et donc dans la lignée logique plus de pilulle…
    Malheureusement est arrivé cette petite chose si merveilleuse qui dans mon cas tombait vraiment très mal..j’ai dû me résoudre à quelque chose que j’ai encore du mal à me pardonner et du coup bien sûr je reprends une pilulle en attendant autre chose. Quoi qu’il en soit comme je te l’ai dit mes microkystes sont toujours bien là, et pourtant aromazone est mon seul fournisseur cosmétique, je fais tout moi-même l’aloe vera est mon amie depuis 2 ans mais aucun changement..alors pour avoir lu tous les commentaires je me dis ma flore intestinal? Même si honnêtement je n’ai jamais de problème particulier (j’ai la chance d’être jamais malade, je ne prends jamais de médicaments et quand se produit un écart je le contre-carre rapidement) je hais la junk food, pas de bonbons .., mais je sais que ce qui se passe à l’intérieur est bien souvent insidieux donc je vais persister en ce sens, changer les choses de l’intérieur, je suis entrain d’éliminer le poisson et les produits laitiers (je remarque que ayant commencer à réduire le fromage depuis un an lorsque j’en mange la digestion est difficile).J’ai lu ton article sur les graines germées, je vais commencer)
    Enfin tu vois de manière générale je vais suivre tes conseils ( je ne retournerai plus chez un dermato ça c’est certain, le dernier rendez-vous c’était roaccutane ou rien, se fut le coup de grâce pour moi) Et là depuis hier ayant lu ton article du noopoo (que je vais faire sans aucun problème, j’attendais juste un article comme le tien pour être sûre de ne pas être une crado et surtout avoir la bonne formule), je n’ai pas touché à ma peau, j’ai peur de lui en avoir fait trop voir la pauvre, et je sais même pas si elle se souvient qu’elle peut encore travailler seule.
    Depuis 2 mois mon quotidien était matin/ massage huile macadamia+nettoyage rhassoul ou savon noir en alternance + huile de soin (pépins de raisin, jojoba, nigelle en HV et sauge sclarée, immortelle ravinstara + vitamine E). le soir pareil que le matin pour le nettoyage parfois un peu d’hydrolat de menthe poivrée , aloe vera pure puis avant le coucher une goutte pure d’immortelle et de ravinstara direct sur les zones à traiter. Mais franchement pas de changements, donc voilà tout ce long blabla (désolée pour ceux que j’aurais peut-être ennuyé et pour toi Ophélie, mais je voudrais juste ton avis? je me le tente homme de cromagnon pour un petit moment ou pas? et après? je commence un travail en janvier au maroc donc certe il faudra que je sois présentable, je m erelaverai donc surement le visage!;) (d’ailleurs une crème solaire qui soit bonne en crème de jour tu as une idée??)..
    Mais pour commencer à changer davantage de l’intérieur probiotique, lait végétaux, et surtout tes recettes! Un vrai bonheur ophélie j’ai envie de faire des courses à chaque fois que j’en lis une car j’ai pas toujours tout..en fin je m’éparpille. Tu l’auras compris j’aimerais juste ton point de vue .D’avance je te remercie et vraiment j’espère ne pas avoir été lourde.
    Bonne soirée, et ne change rien :)

    • Bonjour Djoulli,

      Désolé pour le délai de réponse : j’attends toujours d’avoir un peu de temps devant moi et d’être complètement disponible pour traiter des commentaires qui attendent une réponse plus élaborée. Merci beaucoup pour ton message adorable et tes mots qui m’ont beaucoup touchée, c’est très gentil à toi.
      C’est vrai que, du premier abord, ton problème d’acné semble assez mystérieux… Je pense à deux choses.

      – Tu parles de Basedow : sais-tu que les maladies auto-immunes sont souvent associées à d’autres problèmes auto-immuns ? Parce que, malgré la supplémentation thyroïdienne, la situation d’inflammation, elle, ne disparaît pas pour autant. Il se peut que tu aies d’autres problèmes d’origine auto-immune, parmi lesquels les intolérances ou sensibilités alimentaires… Par exemple, les malades de Hashimoto ont plus de chances que les non-malades d’avoir également une intolérance au gluten. Les liens entre les deux pathologies ne sont pas clairs, mais ils existent.
      Alors, je ne dis pas du tout que tu es intolérante au gluten, mais que tu as un peu plus de chances qu’une autre de l’être. Parfois, l’intolérance est ‘silencieuse’, c’est-à-dire qu’elle ne se manifeste pas par des problèmes digestifs, mais par un symptôme apparemment non lié, comme les migraines ou… l’acné. Fais un test en supprimant complètement le gluten de ton alimentation pendant 3 mois. Si j’étais toi, je supprimerais également les produits laitiers, qui aggravent l’inflammation, mais tu me dis que tu es déjà en train de le faire – c’est bien !
      Bien sûr, c’est juste une hypothèse, je ne garantis rien ! Mais je dirais qu’il faut essayer…

      – D’autre part, il faudrait peut-être quand même envisager un bilan hormonal, même si je pense que ce n’est pas là que tu trouveras ta réponse… tu n’as pas de problème de ce côté-là ? Règles irrégulières, androgénie, etc ? Sinon, est-ce que tu es dans une situation de stress particulier ? Ça peut jouer…

      • Bonjour Ophélie,

        Pas d’excuses qui tiennent:) Je trouve ça déjà tellement incroyable que tu prennes le temps de nous répondre à tous, que même si tu me répondais une semaine après je n’y verrai pas d’inconvénient.
        Merci donc de ta réponse:)
        Alors pour te répondre, sans pilulle, je n’ai jamais eu de règles régulières, je les avaient plus ou moins tous les 3 à 4 mois. J’ai commencé la pilulle vers 19 ans (diane 35) je l’ai arrêté à 26 ans et je l’ai repris il y a deux semaines après un début de groseesse qui était normal (si j’ai bien compris la définition d’androgénie..) Je suis de plus en plus persuadée que le problème est bel et bien interne, je vais donc éliminer totalement les produits laitiers, le gluten aussi et puis pourrais-tu me conseiller un probiotique, je pourrais faire une petite cure d’un mois pour voir? Là tu vois bizarrement comme je te l’ai dit ça fait 3 jours que je ne mets que de l’hydrolat de menthe poivré le matin sur mon visage un peu d’aloe vera le matin et juste de l’eau le soir et franchement mes boutons c’est pas pire j’ai même l’impression que ça sèche.
        en parallèle de m’occuper de l’intérieur tu peux me donner ton avis sur ce que je devrais faire à ma peau? La laisser respirer sans doute..mais bien sûr avec l’âge lol j’ai aussi envie de la préserver un peu,je pense que ma peau est relativement mixte, quelques ridules sous les yeux le menton pleins de microkystes et de points noirs et des cicatrices. Quelques tâches de soleil aussi parce-que j’ai mis du temps à avoir le réflèxe crème solaire..Le stress oui ces derniers temps peut-être un peu..mais c’est tellement insidieux le stress chez moi que je m’en rends pas troujours compte. Je vais me mettre au yoga, depuis le temps que je le dis..
        Voilà Ophélie j’espère que je ne t’ai pas trop saturé :)
        merci encore,
        Bonne fin de semaine à toi:)
        Julie

        • Ah, tout de même, pas des cycles réguliers du tout hors pilule, ça peut être un signe de dérèglement hormonal, tout de même. Sans vouloir être indiscrète, est-ce que tu as d’autres problèmes que l’acné ? Type prise de poids, perte de cheveux, glycémie élevée, hirsutisme ?…
          Pour les probiotiques, tu pourrais opter pour Probio Forte ou Prolactik Force 15 qui sont tous les deux de bons produits (à conserver au frigo). Je ne sais pas en revanche si les gélules du second sont véganes… pour le premier, j’en suis sûre, mais j’ai un doute pour l’autre.
          N’oublie pas, paradoxalement, de bien hydrater ta peau : l’huile de jojoba ou celle de noisette sont parfaites pour les peaux acnéiques. On a toujours peur et on croit que gras + gras = gras, mais pas du tout, ça régule justement très bien l’excès de sébum, surtout ces deux huiles-là !
          Donc, peut-être le matin, pas de savon, mais hydrolat pour rincer et purifier (de temps en temps, un masque à l’argile), puis du gel d’aloe vera (avec les HE préconisées ici + une noisette d’huile si besoin) et le soir, démaquillage avec une eau florale et application d’huile de jojoba ou noisette. De temps en temps, ‘sébum naturel’ (= rien). Attention surtout à ne pas gratter tes boutons ou, si tu dois le faire, utiliser une aiguille stérilisée pour percer, toujours les mains propres, etc.
          Et oui, pas de gluten pour les trois prochains mois, et on verra déjà ce que cela va donner…
          Bonne fin de semaine et plein de courage !

          • Bonjour Ophélie,
            Merci beaucoup pour ces conseils, à part les cycles irréguliers je n’ai aps d’autres problèmes, je n’ai jamais maigri facilement et je suis obligé de rester très vigilente avec mon poids car antécédent familiaux d’obésité dans la famille, mais avec le sport et une alimentation adapté je me maintiens conrrectement.
            Je vais opter pour probioforte et je vais suivre tes conseils pour l’entretien léger mais adapté de ma peau. J’ai souvent essayé même proprement de m’enlever les points noir mais ayant la peau très ensible, l’infection est immédiate et la cicatrice incontournable…donc même si parfois c’est dur..je résiste, je me regarde moins souvent. Je vais donc faire un petit bilan de 3 mois sans lait et sans gluten, et je te tiendrai au courant:) Dernier conseil et après je te laisse tranquille, au niveau d’une poudre type terra cotta un peu couvrante tu as une idée de marque ? Et surtout une crème solaire que je pourrais appliquer quotidiennement sur mon visage (pour mon emménagement au Maroc). Hier j’ai fait un simple rinçage de mes cheveux avec juste le vinaigre et ylang ylang mes cheveux sont restés poisseux, c’est un mauvais rincage de ma part?? Quoi qu’il en soit à ce jour une semaine sans shampooing;)
            Merci encore Ophélie, j’espère que ta fin de semaine fut agréable et que tu t’es un peu reposé:)
            Bonne soirée:)

            • Bonjour Djoulli,
              Pour le poids, qu’il s’agisse de prise ou de difficile perte, ça peut être aussi un symptôme de déséquilibre hormonal, à vérifier donc quand même.
              Pour la poudre visage, je n’en mets plus maintenant, mais j’ai utilisé pendant un temps celle de la marque bio Sante, dont j’étais très contente.
              Pour la crème solaire, je ne peux t’aider précisément, mais je t’invite à lire cet article et celui-ci qui t’aideront à trouver ton bonheur.
              Pour ton rinçage, si tu n’as lavé tes cheveux qu’à l’eau, c’est normal qu’ils restent un peu poisseux : il faudra du temps pour que le sébum soit assez régulé au point que l’eau suffise à bien nettoyer tes cheveux.
              Bonne journée à toi !

  37. Bonjour,
    Voilà, j’ai des problèmes d’acné depuis l’adolescence et j’ai maintenant la trentaine. J’ai eu des tas de traitements et de pilules différentes : zinc et crèmes, diane 35, varnoline, deux cures de roaccutane (espacées de 3 ans)… Dès que j’essaie d’arrêter la pilule : retour en force des boutons et cycle irrégulier! J’avoue commencer à désespérer !
    Je me suis donc intéressée à mon alimentation car je souffre aussi de troubles digestifs et effectivement j’ai de nombreuses intolérances alimentaires : produits laitiers, gluten, blanc d’oeuf et maïs… Je suis un régime depuis huit mois (très contraignant), accompagné de probiotiques et de substituts minéraux (ultradyne) mais je ne vois aucune amélioration côté peau. Par contre mes maux de ventre ont nettement diminué ! Ouf !
    Je suis donc retournée voir une dermato. qui m’a prescrit du zinc et des crèmes décapantes… J’ai comme l’impression de retourner à la case départ ! Et ça ne fonctionne toujours pas….
    Je ne souhaite plus prendre la pilule car je voudrais que mon corps fonctionne naturellement avant d’envisager une grossesse. J’ai la sensation que mes problèmes de peau sont liés à un déséquilibre hormonal. Or, j’ai déjà eu des bilans hormonaux qui se sont révélés normaux. Je viens de faire une cure de 3 semaines de gattilier et je n’ai pas vu d’amélioration…
    Tu disais que tes problèmes de peau étaient liés à un dérèglement hormonal, comment as-tu fait pour les résoudre ?

    • Bonjour Elsie,
      Excuse-moi de ne te répondre que maintenant. C’est étrange que tu tes bilans hormonaux se soient révélés normaux alors que, sans la pilule, tu as un retour d’acné et des cycles irréguliers, ce qui ressemble aux symptômes de OPK. Tu avais bien fait tes dosages hormonaux hors période de pilule, n’est-ce pas ? Tu avais tout testé, LH, FSH, progestérone, androgènes ? Ne prends pas du gattilier sans raison, il peut avoir un effet important sur ta progestérone, mais il faut d’abord vérifier où celle-ci en est.
      Au niveau de ton régime alimentaire, fais-tu des écarts ?

      • Bonjour Ophélie,
        Merci pour ta réponse.
        Mon dernier bilan hormonal date d’il y a un an mais il a été fait sous pilule (claira). A cette époque, même sous pilule, je n’avais pas de règles. La TSH et le dosage de prolactine (LTH) ont été faits, les résultats étaient normaux. Ma gynéco en a déduit que c’était lié à mon poids plume (45kg). A ce moment-là l’acné a commencé à réapparaître, j’ai donc arrêté la pilule en juin et mon cycle est redevenu quasiment régulier jusqu’au mois d’octobre où je suis à nouveau victime d’aménorrhée. J’ai rendez vous la semaine prochaine chez ma gynéco, je vais lui demander un bilan hormonal complet. Je suis allée voir les symptômes de l’OPK sur internet et je m’y retrouve un peu. J’espère juste que cela ne veut pas dire que j’aurai automatiquement des problèmes pour tomber enceinte…
        Concernant mon régime, il m’arrive de faire des écarts quand je voyage, l’été dernier par exemple, car c’est très compliqué. Etant végétarienne à la base, je suis devenue végétalienne sans gluten, sans maïs et j’avoue éprouver certaines difficultés car de nombreux produits sans gluten sont à base de farine de maïs ! De plus, je n’ai pas tes talents culinaires ! J’ai beau être persévérante, mes recettes sont souvent ratées : surtout les desserts ou le pain (qui ne lèvent pas) ! De plus, j’essaie de ne pas perdre de poids… Mon médecin m’a conseillé de remettre un peu de viande dans mon régime et de garder la farine de petit épeautre (pauvre en gluten). Bref, c’est compliqué sans parler des moments où tu vas au resto… mais je pense que tu vois ce que je veux dire !
        En tout cas merci à toi pour toutes ces idées et recettes, cela m’aide beaucoup et me donne envie de persévérer dans cette voie !

        • Il faut tester hors pilule, les résultats seront très différents car celle-ci contrôle la progestérone et, selon la pilule, elle peut avoir une action anti-androgénique. C’est étrange que, même sous pilule, tu n’aies pas eu de règles et je ne pense pas que ce soit lié à ton poids car les pilules engendrent des règles artificielles, c’est peut-être plutôt le type de pilule que tu prenais qui avait pour effet de t’ôter les menstruations. De quel type de pilule s’agissait-il ? As-tu eu un retour d’acné avant d’arrêter la pilule ?
          Pour la cuisine sans gluten, effectivement, bon nombre de produits sans gluten sont au maïs. Pour ma part, j’achète peu de ces produits, car je préfère faire les choses moi-même et j’utilise beaucoup les farines de sarrasin, de pois chiche et de riz (et un peu de fécule pour aider à lever). J’avais prévu de proposer une recette de pain sans gluten (qui lève vraiment !) pour Noël, mais j’ai été prise par le temps. Je ne crois pas que la viande t’aidera et, pour le petit épeautre, tout dépend si tu es fortement intolérante au gluten ou non. Si tu vois qu’il n’engendre aucune réaction notoire dans la semaine qui suit sa consommation, alors ça va. La viande, c’est encore un truc de médecin qui a peur des carences… Je ne vois pas en quoi cela peut t’aider, mais bon… Je te conseille surtout de manger des noix, des produits gras et de ne pas te restreindre sur les légumineuses et céréales. Si tu lis l’anglais, les recettes de ce blog sont toutes sans gluten (parfois seulement végétariennes, mais souvent végétaliennes) et je crois qu’elles sont souvent sans maïs. Et en plus, elles n’ont pas l’air trop dures à faire et elles semblent délicieuses ! Que demander de mieux ? ;-)
          Bon courage, surtout.

          • Il s’agissait de la pilule qlaira dont l’un des composants est l’oestradiol, un oestrogène naturel. Elle a pour effet de réduire le flux mais ma gynéco était surprise que je n’aie plus du tout de règles…L’acné a commencé à réapparaître avec la pilule et s’est aggravée depuis que je l’ai arrêtée (ma peau est très granuleuse…).

            Sinon, je vais essayer un peu la farine de petit épeautre et voir… Merci pour le site en anglais ! Et j’attendrai patiemment ta recette de pain :)

            • Alors si tu tapes sur google ‘qlaira absence règles’, tu vas voir que tu n’es pas la seule !.. ;-) D’ailleurs, voici ce que je lis sur un site d’infos sur la contraception : « L’absence de règles sous Qlaira est un effet secondaire commun qui est indiqué dans la notice du fabriquant de la pilule, le laboratoire Bayer. »
              En revanche, c’est une pilule assez différente des autres, ce qui peut expliquer qu’elle n’ait pas d’effet anti-androgénique et, si tu as effectivement un dérèglement hormonal, que tu aies eu de l’acné malgré sa prise. Il faut vraiment faire un dosage maintenant que tu es en roue libre… je pense que les résultats peuvent être assez différents !

  38. Encore une « recette » que j’ai hâte de tester! (mon acnée étant calée sur mon cycle hormonal, j’ai la joie de retomber en adolescence chaque mois, et je cicatrice assez mal^^)

    Je me suis procurée le gel d’aloe vera, seul petit souci, la quantité est notée en grammes, et non en millilitres^^ Aurais-tu la conversion pour passer de l’un à l’autre pour le gel? J’ai un pot de 200g!

    Par contre je vois que ton mélange est blanc, or mon gel est totalement transparent, cela deviendra blanc, ou c’est juste que ton gel était blanc à la base?

    Merci pour cet article!

    • Aïe, je ne sais pas et, malheureusement, je n’ai pas de gel d’aloé vera pour vérifier chez moi. Tu n’as pas un système de cups ou une petite bouteille dont tu connais la capacité pour pouvoir comparer ?
      Blanc, je crois que c’est un effet de la photo : normalement, c’est entre le blanc et le transparent, donc ne t’en fais pas pour cela.

  39. Même question concernant le fait de mesurer 85 ml d’aloe vera. Si on prend une cuillère à soupe, quelqu’un sait-il à combien de ml ça peut être équivalent.
    Sinon pour l’HE de lavande, chez moi j’ai de l’HE de lavandin super (lavendula x super) : je peux mettre celle là à la place de la lavande ou pas?

    • Une cuillère à soupe varie d’environ 9 à 14 ml, donc ce n’est pas précis non plus… Sinon, un verre à moutarde, un verre gradué ou un verre à vin / alcool ?
      Et oui pour la lavande !

  40. Coucou,
    Mon gel d’aloe vera à moi, …. Il est vert !!
    C’est grave ?? ;)
    Merci encore pour tout.
    Après le no poo, le liquide vaisselle et le démaquillant, aujourd’hui je prépare ton gel magique, ta crème chocolat et ton gommage … Youpi !!!
    Séverine

      • Il s’agit du Gel d’Aloe Vera certifié bio et équitable de la marque Pur Aloe, un tube de 250 ml, avec Aloe Vera frais bio à 98%, je n’ai pas trouvé autre chose, je l’ai acheté en magasin bio (pois tout vert), je dirais qu’il est entre le beige et le vert kaki un peu. Merci de me donner ton avis, j’espère quand même avoir le bon produit, … je l’ai utilisé pour faire ton gel magique hier, j’en ai mis sur mon visage ce matin, tout à l’air d’aller bien pour le moment, ;-)
        Je l’ai également utilisé comme hydratant et apaisant après une séance d’épilation laser, en remplacement de la biafine, et c’était carrément mieux, mon doc a trouvé ça super !!
        Je le garde en bas du frigo ou sur le rebord de ma fenêtre comme ça il est super frais, c’est agréable à appliquer.
        Il n’y a que l’odeur que je n’aime pas trop, …. Mais je suppose qu’il faut surtout que je me déshabitue des odeurs chimiques des « parfums » de mes anciens produits chimiques eux aussi ;-)
        Voilà …
        Merci encore de nous éclairer de tes lanternes sur la voie de la sagesse cosmétique :)
        Séverine

        • Oui, me gel d’aloe vera, c’est vraiment magique, j’en mets partout aussi !
          Écoute, la couleur doit être normale, je ne connais pas cette marque mais il n’y a peut-être pas de raisons de s’inquiéter : si tout va bien sur ta peau, alors pas de souci !
          Pour l’odeur, une petite goutte d’huile essentielle et hop, c’est fini !

  41. Bonjour et merci beaucoup pour vos magnifiques recettes que j’ai hâte de commencer !!

    Petite question, je déteste l’odeur de Lavande, puis-je le remplacer par HE au bois de rose ? J’ai vu que HE de géranium aidait pour refermer les pores, puis-je l’ajouter à cette recette ? Et en quel quantité pour les deux ? Merci beaucoup !!!

  42. Bonjour ophelie pourrais tu nous dire qu’elle est la routine que tu suis pour ta peau a l heure actuelle? A t elle évolue depuis l article? Depuis ton passage au no poo?
    Ps Ton blog est magique pour moi! Encore merci pour tes beaux textes

    • Merci Emmanuelle !
      Alors, en général, le matin, je lave mon visage à l’eau florale (fleur d’oranger, rose…) ou au savon d’Alep, puis je mets une noisette de gel d’aloe vera avec quelques gouttes d’huile au choix (amande, noyau d’abricot, carotte…). Le soir, démaquillage à l’eau florale et soit rien, soit du beurre de karité (par grands froids) ou de nouveau huile végétale. Voilà !

  43. Bonjour Ophélie,
    A l’époque j’avais (par chance…) survolé rapidos ton article…
    Depuis j’ai changé de pilule… j’en prends une bcp moins dosée qu’auparavant et depuis quelques mois c’est la cata !
    J’ai les cheveux tout moches (gras, pellicules, ternes…) et le pompon : les boutons sur le visage mais pas que !! j’en ai aussi dans le dos et le coup (bon j’arrête, je vais faire fuir tout le monde là !! lol).
    J’ai eu la chance de rencontrer 2 naturopathes qui travaillent en magasin bio. Et le verdict est unanime : il faut d’abord se soigner de l’intérieur. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai « dégagé » les laitages de mon alimentation. Je prends en parallèle un mélange de plantes tous les matins pour « détoxifier » mon organisme. Et j’utilise aussi l’HE d’arbre à thé.
    L’HE d’arbre à thé est assez efficace. L’autre jour, à bout par des pellicules (j’étais totalement focalisée dessus…), je me suis préparée un mélange d’huile d’argan avec de l’HE d’arbre à thé, en me disant « tant pis si je ressemble à une frite huileuse, je m’en badigeonne sur la tête » !! Je l’ai fait le soir, le lendemain matin je n’avais finalement pas les cheveux plus gras qu’en temps normal et depuis hop bye bye les pellicules… bon ça fait une semaine, on verra combien de temps ça tient…
    Bon par contre pour ma peau, en ce moment c’est pas le top, avec les fêtes et les chocolats « en veux-tu en voilà » et les cafés « gourmands » au boulot, je paye cher cet excès de sucre…
    Tu me tentes avec ta potion « magique » ! Où trouves-tu le gel d’aloe vera ? magasin bio ou pharmacie ?
    Je reviendrai te donner des nouvelles de ma « peau d’ado » !!
    Bon ap-midi !!

    • Oui, il faut d’abord se soigner de l’intérieur, elles ont raison, mais… étant donné que c’est très lié à ta pilule, on ne peut exclure un problème hormonal. Il faudrait que tu en discutes avec ton gynécologue et que tu voies si, avant de prendre la pilule, tu avais également un problème d’acné.
      Le gel d’aloe vera, je l’achète en magasin bio (à ne pas confondre avec le gel ou jus d’aloe à boire ! ;-) ), il est vraiment idéal pour prendre soin et matifier une peau un peu grasse.

      • Merci de ta réponse ! Ce soir après le boulot, je file au magasin bio ;-)
        J’ai commencé à avoir de l’acné tardivement vers 19/20ans. C’est à ce moment là qu’on m’a prescrit la pilule (diane 35). Effectivement mes « soucis » d’acné s’étaient envolés. J’ai du changer ma pilule cet été avec tout le tintouin sur la pilule diane 35… La gynéco m’a prescrit une pilule bcp moins dosée… et dés la 2e plaquette bim bam boum les boutons étaient de retour !! J’ai, direct, revu la gynéco, apparemment pas de soucis hormonaux… quoiqu’elle m’a qd même proposé de (re)changer de pilule pour une autre plus dosée qui agit sur l’acné. Ça m’a moyennement emballé de reprendre une pilule bcp plus dosée, sachant que j’avais déjà pris diane pendant une 12e d’année et que la naturopathe que j’avais vu m’avait dit que dans mon cas, un excès d’hormone avait du « engorger » mon foie et en le « libérant » de ces hormones les boutons seraient revenus… Du coup j’ai quand même gardé la pilule moins dosée et j’essaye de « régler » ce pb de peau avec des produits naturels.
        Comme je te disais dans mon précédent msg, on se focalise souvent sur ses défauts et c’est ce que je fais en ce moment avec mes boutons (malgré moi hein !!)… alors que mon ami m’a dit hier soir qu’il trouvait que ma peau allait mieux… peut-être que « mes » remèdes naturels commencent à payer…
        Merci encore pour ta générosité. Je ne manquerai pas de revenir vers toi pour « te donner des nouvelles » !
        Bonne journée

        • Dans l’ordre, je dirais :
          – vérifier si l’acné (tu as quand même pris Diane 35, on ne la donne pas pour rien…) n’est pas d’origine hormonale (hyperandrogénie, OPK…) car si tu as moins d’acné avec des pilules fortement dosées, c’est quand même à noter. Avant de prendre Diane, tes menstruations étaient-elles régulières ?
          – gluten / produits laitiers
          – sucre (un excès d’hormones mâles peut être liée au taux de sucre / on conseille dans ce cas une alimentation à IG bas).
          Après, je pense aussi… on focalise sur ses défauts et on ne voit même plus quand il y a des bonnes choses ou des progrès… je suis comme toi, rassure-toi !

          • … je reviens te donner des nouvelles de ma peau d’ado…
            Et bien ça va mieux. Et là c’est pas une idée. Hier 3 personnes m’ont dit que ma peau allait mieux.
            Je me tartine de gel le soir, et si j’ai un bouton récalcitrant hop je dégaine l’HE d’arbre à thé.
            Par contre tu m’as fait « cogiter » sur la pilule… Quand on m’avait prescrit diane, ça avait été rapidos… Le dermato me l’avait prescrite sans examens complémentaires et la gyneco non plus (enfin juste une prise de sang pour le cholestérol 6 mois après). Et cet été quand j’ai changé de pilule, j’ai pas eu de prise de sang… et quand j’ai rappelé la gyneco quand mon acné est réapparu, elle m’en a juste prescrit une autre bien plus dosée… sans me proposer de faire une prise de sang.
            Du coup, comme j’ai une copine médecin, je pense que je vais lui demander de me prescrire un bilan sanguin hormonal et tout et tout (pour être sûre hein !!).
            En tous cas merci pour tous tes conseils !

            • Alors, oui, je pense qu’il serait bon de faire un bilan hormonal et je t’encourage à le faire !
              Il faut juste savoir que, sous pilule, si problème il y a, on ne le verra pas. Les hormones apportées par la pilule modifient le dosage, mais une fois qu’on a arrêté la pilule depuis plusieurs mois, on peut alors voir s’il y a un déséquilibre du côté de la progestérone, des androgènes, du rapport LH/FSH, etc.
              Tout mon courage en tout cas !

  44. Bon, je essayer ton gel. Je fais ce fameux retour d’acné dont tu parles, de l’acné d’adulte comme disent les médecins. ça a commencé après l’arrêt de la pilule: le drame.^^
    J’ai arrêté les produits abrasifs, je met de l’huile de jojoba et de nigelles. Je suis passée végétarienne (bientôt végétalienne on y croit). Comme je ne veux pas prendre de traitement anti-acné, je fais avec.

    Mais, euh, comment on fait pour soigner son intérieur? Je veux bien la recette magique. ;-)

    P.S: la salutation au soleil, c’est du yoga? ça fait vraiment du bien le matin?

    • Comme à toutes celles qui m’ont également fait part de leur reprise d’acné après l’arrêt de la pilule, je te conseillerais avant tout, si cela persiste, de faire un bilan hormonal !
      Après, on soigne intérieur et extérieur… mais d’abord, il faut être fixé ! ;-)
      La salutation au soleil, oui, c’est du yoga et, matin comme soir, cela fait du bien !

  45. J’ai l’impression que nous sommes une petite vague de femmes ayant arrêté Diane 35 / Jasmine suite aux infos de l’année dernière, et à connaître du coup un vilain retour d’acné… Ma gyneco m’a fait passer à Leelo, puis comme ça ne me convenait pas à Minidril. Ça fait même pas un mois, on va voir le résultat, mais en tous cas je n’aime pas du tout les gros boutons qui font leur apparition depuis que j’ai arrêté Jasmine.

    Tu parles de bilan hormonal, mais j’ai 27 ans, sous pilule depuis mes 16 ans, et je n’en ai jamais fait ! Il semble que personne ne s’en préoccupe au moment de prescrire une pilule. Je ne me sens pas assez bien informée sur le sujet des hormones pour aller voir ma gyneco (dont j’étais jusqu’ici super satisfaite) et lui en réclamer un, j’imagine qu’elle juge ça inutile, sinon elle y aurait pensé d’elle-même. Je ne sais pas trop quoi faire…
    J’envisage d’aller voir un naturopathe, mais comme tu le dis si c’est hormonal il ne pourra sûrement pas grand chose. Peut-être aller voir un autre gyneco… tu parlais de noms à Paris que tu pourrais recommander ?

    Comme en parallèle à ces changements hormonaux je suis aussi en train de passer à la cosmétique naturelle, ça fait pas mal de changements ! je vais essayer ton gel :)

    Merci beaucoup !

    • Oui, il le serait bien que tu fasses un bilan hormonal. Pour cela, il faudrait que tu arrêtes la pilule quelques temps, pour que le bilan soit significatif.
      Si tu veux, envoie-moi un mp pour le nom d’un gynécologue (à Paris ou Bordeaux).

  46. Hello !
    Encore une merveilleuse idée de recette.. MERCI !
    Je pense la tester bientôt. Cependant j’ai une question, j’ai lu dans les commentaires que tu parlais des huiles essentielles de bases, des quelles parlais tu ? car je ne les ai pas toutes chez moi (il m’en manque deux : lavande et eucalyptus)… j’imagine qu’elles sont essentielles (haha ..!) pour le coté désinfectant ?

    Encore merci pour ce merveilleux blog plein de bonnes idées ! :D

    • Bonjour Claire et merci à toi !
      Alors, a priori, mieux vaut utiliser toutes les HE que je propose ici, car effectivement, elles ont toutes un rôle à jouer dans le traitement de la peau acnéique. Tu peux aussi faire sans ces deux HE, mais ce sera peut-être moins efficace. Sinon, attends d’en acheter : ce sont deux huiles très courantes, tu les trouveras facilement en mag bio !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s