LE PETIT-DÉJEUNER DES VACANCES

Les vacances ont ceci de bon qu’elles permettent toujours de se rendre compte d’un certain nombre de choses :

  1. Que ce l’on prenait pour très, très urgent avant de partir semble décidément beaucoup moins pressant une fois qu’on a la tête qui dore au soleil et que le dilemme du jour se présente plutôt sous la forme : indice 20 ou 30 ?
  2. Qu’il fait souvent très beau quand on arrive et qu’il pleut toujours le dimanche du retour.
  3. couplé à : Qu’il pleut toujours autant le lundi et que, tout ce ciel gris, ça n’incite vraiment pas du tout à se remettre au travail, même avec la meilleure volonté du monde.
  4. Que si vous voulez que vos proches acceptent votre véganisme, faites-leur connaître la menace du crudivorisme. Après cela, exclure l’ensemble des produits animaux pour vous faire à manger devrait leur paraître une partie de plaisir.
  5. Que l’idée d’être loin de son blog bien-aimé pendant une petite semaine paraît tout de suite beaucoup moins douloureuse quand le ciel est d’un bleu éclatant et que le thermomètre dépasse la barre des 30°C. Allez savoir pourquoi, quand il fait beau, on a bien plus envie de crapahuter sur les sentiers et de faire un plouf dans l’eau que de rester assis à son bureau à rédiger des articles sur les perturbateurs endocriniens.
  6. Que d’étranges équations se font parfois dans l’esprit des gens : à défaut de viande, les végétariens se nourrissent de poisson ; à défaut de poisson, les végétaliens se nourrissent de tofu ; à défaut de tofu, les crudivores se nourrissent… et bien, de rien du tout. Oui, râpe des carottes toi-même, trop dur de te faire à manger.
  7. Que l’installation toute récente du premier et unique magasin bio du village où l’on passe ses vacances est un événement qui peut changer la face du monde – ou du moins, quand le propriétaire de ce magasin a l’air tout aussi adepte des produits Sol Semilla que vous. A votre gentille maman qui se désespérait de ne savoir quoi trouver que vous puissiez remporter – à défaut de noix de jambon et de saucisson – vous avez désormais la possibilité de répondre : ‘Euh, tu vois, la petite étagère à gauche de la caisse ?…’
  8. Qu’un smoothie maca/chlorelle / açaï / acérola ne suffit pas à soulager les courbatures de titan qui ont saisi vos jambes après votre décision, si judicieuse pourtant, de faire les 1000 m de dénivelé qui vous relient aux grands lacs en courant plutôt qu’en marchant. Et de redescendre en trottant tout aussi gaiement. Après tout, le lundi est fait pour se reposer, non ?
  9. Que refuser, pour cause de défi raw, du maïs grillé et du pain de campagne, sous prétexte que c’est cuit, et bien, ce n’est pas drôle du tout. Pas plus que d’écarter d’un revers de main la confiture encore chaude de rhubarbe du jardin. Et les petits sablés à la purée de noisette qui vont avec.
  10. Que prendre Titi, son blender favori, avec soi pour les vacances paraissait une très bonne idée quand il reste tout plein de place dans la valise et que c’est Tistou qui la porte. Que cette idée semble nettement moins bonne quand une brave dame dans le train a la lubie de confondre sa propre valise avec la votre et que, après moult recherches dignes de Sherlock Holmes, vous vous retrouvez à faire 200 km pour procéder à l’échange des dites valises dans un petit bled en Suisse.
  11. Que l’idée, ne serait-ce que furtive, d’avoir pu perdre Titi et les super-aliments de votre valise – ajoutée à une semaine passée en mode courgettes hachées et carottes râpées tous les jours et à chaque repas, ajoutée à une seule miche de pain essène à partager à deux durant cette dite semaine pour cause de pénurie de votre précieuse supérette bio, ajoutée à une eau qui tombe à verse en ce jour maudit de votre retour – a causé un traumatisme si rude à votre petit esprit qu’une seule et unique solution s’impose en ce triste dimanche soir : se faire une pizza, tout de suite, avec de la farine bien blanche, et des antipasti, bien cuits, et un bon verre de vin pour arroser le tout. Et savourer. C’est ce qui s’appelle craquer.

Et si, pour se consoler, on préparait une recette toute crue et très gourmande ?

Et pour la petite histoire, rassurez-vous : j’ai été bien punie. Est-ce mon estomac qui se montre plus soucieux de respecter mon été tout cru que ne le fait mon cerveau ? Toujours est-il que mes intestins n’ont pas supporté ma petite incartade à la pizzeria… que voulez-vous, un retour de vacances est réussi ou il ne l’est pas ! Mais Titi est à nouveau des nôtres, je respire.

Allez, j’avoue, vous m’avez manqué.

La recette que je vais vous proposer aujourd’hui est, une fois n’est pas coutume, préparée au déshydrateur. J’essaie d’ordinaire de vous proposer le moins de recettes qui nécessitent l’usage de cet appareil, pour la simple et bonne raison que bon nombre de personnes ne disposent pas d’une telle machine chez eux. Je tiens à vous rassurer tout de même : pour tous ceux à qui l’idée de perdre quelques précieuses enzymes alimentaires ne fait ni chaud ni froid, un four fera très bien l’affaire. Et s’il peut descendre à moins de 100°C, ce sera encore mieux.

♥ Pour un peu de gourmandise, je vous propose donc un petit-déjeuner autrement plus croquant que mes parfaits de sarrasin, avoine ou chia traditionnels : un graWnola.

Parce que je vous avais dit combien les céréales du petit-déjeuner que l’on trouve dans le commerce sont bien peu recommandables en termes nutritionnels, il me fallait proposer une alternative plus saine et, j’ose le dire, bien plus gourmande. Surtout pour ma maman, éternelle adepte des pétales de Tony et des granola du quaker… Pour la convaincre, il me fallait répondre à son bec sucré et concocter un crunchy digne de ce nom.

Pour la note douce donc, une petite entorse à la sacro-sainte règle du tout cru, en utilisant du sirop d’érable, mais que vous pourrez sans souci troquer contre du nectar de fleur de coco, un délice sans pareil que je garde pour les grandes occasions, ou du sirop d’agave cru, si toutefois vous parvenez à mettre la main sur cette rareté. Je me suis racheté une bonne conscience en agrémentant le tout de raisins secs et de mûres blanches, pour faire le plein d’énergie et d’antioxydants de bon matin.

☛ Je tiens à vous prévenir : si, comme moi, vous n’avez pas les papilles très sucrées, diminuez la portion de sirop d’érable, faute de quoi ces pépites croquantes vous paraîtront de véritables bonbons. Si vous avez décidément la langue douce ou que vous préférez garder ce grawnola comme collation pré- ou post-activité sportive, alors ces proportions vous conviendront. Et si vous êtes comme ma maman… et bien, vous trouverez toujours que les Cruesli sucrés sont plus à même de satisfaire vos papilles – et vous laisserez mon petit neveu dévorer le grawnola maison ! La vérité sort de la bouche des enfants (ou plutôt y entre), pas vrai ? ;-)

Bien sûr, comme il s’agissait d’un cadeau, j’ai un brin ‘enrichi’ ces céréales pour qu’elles soient encore meilleures pour la santé de ceux que j’aime. A savoir…

  • De bonnes graines pour combler leurs estomacs affamés : du sarrasin (on ne change pas une équipe qui gagne) et des flocons d’avoine maison (oui, promis, je vous présente bientôt notre floconneuse en chef !). Entre les protéines complètes du sarrasin et les fibres solubles de l’avoine, vous devriez être rassasié pour la matinée !
  • De bons gras : en purée et entières, les amandes donnent à ce grawnola une saveur à tomber, en plus que de l’enrichir en fibres et en nutriments de qualité, parmi lesquels le magnésium, essentiel au développement osseux et au bon fonctionnement de nos muscles. Mesdames en particulier, si vous êtes fréquemment prises de crampes et que vos paupières tressautent, ajoutez donc une petite poignée d’amandes à votre petit-déjeuner habituel : il se peut que vous soyez carencées en magnésium. Et si vous êtes au régime, ne vous privez pas ! Saviez-vous que les amandes sont moins caloriques qu’on ne le pense ? Si vous ne me croyez, allez jeter un coup d’oeil à cet article… Et de toute façon, vrai ou faux, jamais je ne m’en passerai ! ;-)
  • Et pour booster encore plus les bienfaits de ce grawnola, je n’ai pas pu m’empêcher de rajouter des graines de lin doré : croquez ces pépites à pleines dents, et vous ferez le plein d’oméga 3 ; avalez-les sans même y penser, et vos intestins béniront l’effet de leurs fibres solubles et insolubles. Qu’on prenne son temps à mâcher ou qu’on engloutisse tout rond, c’est tout bénéf !
  • Enfin, des antioxydants puissants : outre les mûres blanches et les amandes, je n’ai pas lésiné ici sur la cannelle qui, chose parfois méconnue, est très riche en antioxydants : vous savez, ces composés qui protègent nos cellules contre les radicaux libres. Les bâtons magiques de cannelle contiennent en effet 25 fois plus de proanthocyanidines que les myrtilles (aliment antioxydant par excellence), qui combattent en particulier le stress oxydatif de nos globules sanguins. La cannelle est également riche en cinnamaldéhyde, un composé phénolique qui permet de réduire les inflammations et les allergies de l’organisme, en plus de présenter de très intéressantes propriétés antimicrobiennes.

Si avec tout ça ma famille ne bondit pas d’énergie, je rends mon tablier !

* * *

Grawnola au sirop d’érable, amande et cannelle

* * *

Pour environ 500 g. de grawnola

Ingrédients :

  • 200 g. [1 cup + 1/4 cup] de sarrasin
  • 100 g. [1 cup] de flocons d’avoine
  • 60 g. [1/2 cup] d’amandes effilées grossièrement
  • 50 g. [1/3 cup] de graines de lin dorées
  • 50 g. [1/3 cup] de graines de tournesol
  • 25 g. [1/4 cup] de mûres blanches
  • 30 g. [1/4 cup] de raisins secs
  • 45 ml. [3 Tbsp] de purée d’amande complète
  • 160 ml. [2/3 cup] de sirop d’érable
  • 60 ml [1/3 cup] d’eau
  • 1/2 c. à café de cannelle en poudre
  • 1 bonne pincée de sel

Préparation :

  1. La veille, mettez à tremper les graines de sarrasin dans de l’eau.
  2. 1 h avant, mettez les graines de lin à tremper dans les 60 ml. d’eau. Elles formeront un gel épais que vous incorporerez tel quel à la recette.
  3. Rincez ensuite bien vos graines de sarrasin et égouttez-les.
  4. Dans un grand saladier, mettez tout vos ingrédients et mélangez intimement.
  5. Etalez ensuite le mélange sur deux plateaux du déshydrateur recouverts d’une feuille Teflex ou sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.
  6. Laissez se déshydrater le tout à 46°C pendant 15 h. minimum – ou lorsque le grawnola est bien sec et croustillant. Brassez de temps en temps pour faciliter le séchage. Si vous utilisez un four, faites chauffer le tout à basse température pendant 2 à 4 h (plus ou moins, je n’ai pas testé).
  7. Laissez bien refroidir votre grawnola, avant de le mettre dans un bocal hermétique.

Que vous soyez, comme moi, de retour de vacances, en plein dedans, ou encore au beau milieu de votre labeur, n’hésitez pas à vous arrêter quelques minutes pour cette pause gourmande et régalez-vous !

Et je ne vous ai toujours pas demandé : y en a-t-il parmi vous qui sont plutôt bec salé le matin ?

>LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

70 réflexions sur “LE PETIT-DÉJEUNER DES VACANCES

  1. Yes ! She’s back ! Mmmh, "ça sent le vécu", tout ça… comment ça l’auteur(e) de tes jours n’a pas fait honneur à ce grawnola ? Je t’affirme qu’ici, ça aurait été englouti en peu de temps ! C’est sublime. Fruits séchés + amandes + cannelle, c’est tellement réconfortant et savoureux, hiver comme été…

    Me voilà donc bien triste, parce que je n’ai pas de déshydrateur et que le four pendant 4 heures, ça ne me plaît pas.

    Penses-tu que les graines de lin trempées soient plus assimilables que les non trempées ? D’habitude, je mouds les graines de lin car si on les avale tout rond, elles traversent le tube digestif intactes (à moins qu’on ne les croque mais ça n’est pas évident de les viser toutes ;-) ). Ceci dit, c’est plus facile de mâcher consciencieusement un grawnola qu’une préparation crémeuse comme un parfait. Bref, ma question n’a peut-être pas de sens !

    PS : indice 50 !
    PPS : je suis navrée pour les carottes et courgettes râpées… j’espère que tu n’en auras que plus d’entrain pour nous concocter des délices crus afin de reprendre des forces !

    • Merci pour ton message Hélène ! Oui, I’m back ! ;-)

      Mmm… pour le moment, je ne peux plus voir une carotte en peinture, mais ça va revenir, c’est sûr !
      J’avais pourtant pensé faire un sacré coup avec ce grawnola, mais non, de bon matin le verdict est tombé : ‘Pas assez sucré’ O_o
      Je n’en revenais pas, moi qui avais l’impression d’avoir vraiment chargé sur le sirop d’érable… Je ne pourrais d’ailleurs pas en manger beaucoup tel quel sans muesli ni rien, je préfère en parsemer mes parfaits et puddings, ou bien les croquer en guise de snack. Mais ce qui compte, c’est que mon petit neveu ait aimé et ait fini ce 1/2 kg en 5 jours seulement ! Je sens que je vais faire vrombir le déshydrateur encore rien que pour lui… histoire de lui éviter les Smacks, Frosties et madeleines aux prochaines vacances… ;-)

      Pour ce qui est des graines de lin trempées : je dirais que non, elles ne sont pas plus assimilables une fois trempées, puisqu’elles sèchent à nouveau ici, sauf si leur mucilage délivre un peu de leurs oméga 3, mais je t’avoue n’en savoir rien. En revanche, comme elles sont intimement mêlées à des trucs vraiment croquants, il y a de fortes chances pour qu’on croque vraiment dans une bonne moitié d’entre elles ici… C’est pour cela que j’indiquais l’effet 2 en 1 ici : oméga 3 ou fibres, on a un peu des deux ! ;-)

      Peut-être, s’il fait très ensoleillé chez toi… tu peux essayer d’utiliser un déhsydrateur ‘naturel’ : le coffre d’une voiture en plein soleil !! ;-)

      • {Maxi éclat de rire} géniale, l’idée du déshydrateur naturel !

        Au fait, je n’ai pas répondu à ta question du jour : le salé au petit dej’, je n’arrive pas ! Je me souviens de mon séjour chez ma corres’ en Australie, son papa dévorait les restes de spaghetti bolo le matin, avec des tartines de Vegemite (l’équivalent de la Marmite british), j’en avais la nausée :-(

        Tant mieux si l’aventure rocambolesque de la précieuse valise s’est bien terminée… ça me rappelle un ami venu chez moi pour réviser avant les concours : une de ses valises de livres/classeurs a été égarée par le transporteur (c’était tellement lourd, il les avait fait transporter !) : la panique absolue, des km à parcourir pour la retrouver, un stress sans nom… Pfff, repose-toi bien !!! J’espère que Titi n’a pas été abîmé !

        • Je n’ai pas essayé, mais je pense que ça pourrait marcher, qui sait ?.. Bon, en entrouvrant portes et fenêtres pour faire circuler l’air… et peut-être en installant un ventilateur en rab ?
          Sinon, un séchage traditionnel au soleil, si l’air n’est pas trop humide de par chez toi… compte peut-être 2 ou 3 jours en revanche ;-)

          Moi non plus, je t’avoue, je n’arrive pas à manger salé de bon matin (de la Marmite au petit-déj ? Yeuuuuk… ), mais comme j’ai eu des demandes de suggestions salées, il faut que je m’y attelle (je sens que chez moi, ce sera plutôt servi au déjeuner) – ah, parfois, quand même, il m’arrive de gober quelques champignons avec de la levure maltée, mais c’est un peu spécial tout de même… ;-)

          Mon Dieu, je n’imagine pas si j’avais perdu mes livres et notes avant les concours… je crois que j’aurais fait une attaque – ou bien une retraite d’ermite à tout jamais dans un couvent… Mais Titi va bien, il pète la forme et, pour me reconquérir, il m’a même préparé un délicieux smoothie au chocolat !

  2. Mais quelle horreur ce plan de la valise ! Ma pauvre, titi Vitamix dans les bras d’une autre, nan mais elle est dingue cette femme, te priver de ton outil ? C’est suicidaire ça !
    Bon, des vacances bof bof du coup…
    Te revoilà chez toi ♥
    Pour ton craquage, c’est rien de bien dramatique, ça arrive même aux plus fort ;)
    Bon, ta recette tombe bien, j’avais tenté un Grawnola mais c’était tout sauf ça, mais plutôt des crackers…
    J’ai tout ce qu’il faut et en plus je suis en vacances ! Une fois ma cuisine sèche (oui j’ai peint aujourd’hui), je ferai marcher le jouet ♥

    • Ouiiii, trop dur, j’ai failli être séparée de Titi !… Je ne m’en serais pas remise… d’autant que mon mini mixer à pied était lui aussi dans la valise, alors je peux te dire que la glace crue au choco de réconfort du retour n’était pas au rendez-vous :-(

      Un peu spé les vacances, mais j’ai vu le soleil et j’ai gambadé dans les montagnes, et ça, ça vaut tout l’or du monde ! Et puis, même carnassière, j’aime ma famille ✿

      Du coup, je n’ai lu ton autre commentaire sur les pizzas qu’après mon craquage… et prie pour que la pâte n’ait pas contenu d’oeufs… mais ça elle avait l’air très classique. Et d’ailleurs, j’ai été même déçue : elle était très bof cette pizza, et même les antipastis n’étaient pas bons… ;-)

      Moi j’ai toujours tes crawquinettes à essayer ! Je suis en quête de crackers vraiment satisfaisants : je vais aussi faire tourner le déshydrateur ici !

      • Ah mais c’est clair, gambader à l’air de la montagne, c’est le top ! Puis ça fait du bien aussi de voir sa famille.

        Si tu as été malade, c’est sans doute les oeufs ? T’es allergique ou pas ? Ya tellement de pizzéria qui en mettent… enfin, j’ai pas envie de te faire flipper hein, car de base voilà, une pizza c’est sans oeufs, ya pas de méfiance à avoir…

        Je lance la recette demain, donc ce soir sarrasin dans la flotte.

        Quant aux crackers, je pense que je vais m’en faire aussi, version salé, mais j’ai plus riiiiien, ça sent les courses là !

        • Oh, non, ne me dis pas qu’il y avait peut-être des oeufs dans la pizza… je vais vraiment bader sinon :-(

          A priori, les oeufs, je ne sais pas si je suis allergique ou non (tellement de temps que je n’en ai pas mangé) mais les produits laitiers, ça, oui, je ne les digère pas du tout… Je penchais plutôt ici sur les antipasti car ils n’avaient pas l’air tout frais et ils regorgeaient surtout d’huile – un truc que j’ai du mal à digérer dès que ça dépasse la 1/2 cuillère à café… il me faut des fibres autour pour que ça passe chez moi ! ;-)

          J’espère que le ptit grawnola te plaira, n’hésite pas à le customiser à ton gré ✿

          • Oui l’huile ça peut rendre malade, moi qui n’en mange presque plus, quand un truc est gras je morfle après :(
            Oui pareil que toi, fibres fibres sinon merci bien la galère :(
            Je le fais de ce pas, mes graines sont bien trempées, je m’occupe de tout ♥
            La suite dans quelques heures :)

  3. En attendant de tout bien lire, je veux juste dire que ça m’a fait bizarre, et que j’ai vraiment ressenti ton absence sur la toile PLUS les photos jolies comme des coeurs :D
    A demain !

    • Oh, comme c’est mignon… merci ✿
      Confidence pour confidence : ça m’a fait très bizarre de quitter la toile pour un petit temps… je n’avais pas imaginé ! ;-)

      • Surtout à la fréquence à laquelle tu postes, ça a du te faire bizarre – mais je lis que tu n’étais pas partie à l’aventure sans matériel.

        Vacances quelque peu mitigées alors, selon sous quel aspect on observe la période de pause quoi.
        Putain, mais cette frayeur pour la valise. Qui devait être lourde quand même ! Parce que ça doit pas être tout léger un Titi ?!

        Bon je vois que tu as vite réinvesti les lieux en tous cas. Ces pépites raw ont l’air magique, et je pense qu’on doit pouvoir faire quelque chose de similaire au four non (haha, je saccage vraiment trop la rawfood, entre ma chapelure, et là je demande la possibilité de faire du raw au four (température pas ultra basse, enfin pas assez basse pour du raw))

        • Je ne pensais pas m’absenter de la toile, en fait, et puis j’ai eu trop la flemme… et trop de trucs à gérer dans ma famille de carnassiers ! ;-)

          Titi fait 5 kg environ, c’est un beau bébé qui fait la fierté de sa môman et qui, oui, m’a fait aussi une belle peur… l’idée de ne plus l’entendre rugir de bon matin m’a fichu un sacré coup au moral… J’avais hésité à l’emporter, mais l’imaginer tout seul ici, sans personne pour prendre soin de lui, et puis, moi, de l’autre côté, sans glaces au choco crues, c’était trop dur… ;-)

          Mais si, vas-y, n’aie pas peur, fais-le au four ! C’est pour ça que je ne veux pas trop présenter des recettes au déshydrateur, je ne veux pas qu’on se sente exclu ! Tu peux très bien le faire au four : s’il descend à 70°-100°C, tu perdras peut-être les enzymes, mais tu garderas toujours bien plus de vitamines qu’avec une cuisson à 180°C… et puis que les Cruesli du commerce, cela va sans dire…

          C’est le raw démocratique ! Cru pour tous et tous pour le cru : ;-)

          • Yeap, j’imagine que ça a du être "drôle" de t’imposer avec ton Titi … Bon l’essentiel est que vous soyez rentrés frais et crus comme des titis (ha mais ça ne veut rien dire tiens ça encore !)
            Je vais voir si le cher four descend si bas. C’est vrai que c’est le côté pratique et inconvénient du déshydrateur, on peut faire plein de choses, mais tout le monde n’a pas l’appareil en question et je crois que faire tourner un four traditionnel 15 heures à 46°C (si il le peut) c’est assez effrayant écologiquement.
            Oh et puis il fallait bien que tu postes une recette de pépite déjeuner, après tout c’est pas comme si tu avais rien proposé sans déshydrateur non plus !

            • Bah, le calcul estimé montre que ce n’est pas si vorace en matière d’énergie un four à très basse température : de l’ordre de 2,2 centimes d’euros par heure, contre 3 à 6 centimes pour le déshydrateur. La grosse différence, c’est que le déhsydrateur a 9 plateaux contre 1 à 3 max pour le four et que le but, c’est d’en utiliser le plus possible en même temps… et qu’on utilise très rarement son four à 50°C…

  4. Encore une recette à essayer, youpiiii !
    Mais avant il me faudra mettre la main sur des graines de sarrasin…je ne connais pour le moment que la farine de sarrasin, et encore qu’en version "galette Bretonne"…gloups !

    Pour répondre à ta question de bec salé le matin, pour ma part c’est "oui et non". Au gré de mon humeur et de mon placard/frigo le petit déjeuner peut être tout en sucré, tout en salé ou sucré-salé. En gros, voici entre quoi je navigue :
    – Muffin salé, omelette, pain et tartinades salées, granola salé, barre de céréales en sucré-salé, club sandwich au fromage frais/tomates séchées/noix, petit pain maison fourré de garniture salée ou sucré-salée, smoothies fruit-légume…
    – gâteaux de petit déj (au maïs, au fromage blanc, à la patate douce, au coco), granola sucré et crème de coco, muffin sucré, crêpes ou pancakes avec pâtes à tartiner ou compotées de fruits maison, smoothies aux fruits, barres de céréales maison, compotes etc.
    En ce moment j’essaie de forcer un peu ma nature de grande adepte du pti déj "totale impro, rien de préparé la veille au soir" afin de ne plus perdre de temps le matin, de savoir ce que je vais manger/boire. J’essaie aussi de manger moins sucré le matin car une amie diététicienne m’a rappelé que le matin le corps est plus doué pour utiliser les protéines, lipides, et glucides complexes ingérés que les sucres "rapides"…
    Donc exit les confitures, barres de céréales toutes faites, yaourts et fromages frais sucrés industriels, viennoiseries industrielles et en résumé presque tout ce que je prenais "pour aller plus vite le matin" en cas de retard. Je vais devoir m’organiser pour toujours avoir de quoi petit déjeuner rapidement mais sainement, pour la rentrée :D

    • Merci de ton message Briagenn !
      Je vois que tu as de l’inspiration le matin ! Du coup, je me sens nettement moins aventureuse et variée que toi… ;-)
      Et oui oui oui, exit les produits tout préparés bêtement sucrés qui ne te nourrissent pas le matin ! Si tu as envie de sucre, opte plutôt pour de bons fruits frais ou, pour le coup de boost, des fruits séchés, et privilégie surtout de bons gras comme les oléagineux (bye bye les croissants et pains au chocolat qui te laissent le ventre creux 2h après!).
      J’avoue, je prends beaucoup mon temps le matin… parce que j’aime aller doucement ;-)
      Mais si tu veux aller plus vite, pourquoi ne pas craquer pour ce granola ? Tu en fais une fournée le dimanche et, hop, avec un peu de lait végétal dans un bol : te voilà avec un petit-déjeuner pour les jours pressés ! ;-)
      Et j’insiste : il faut absolument que tu essaies les graines de sarrasin ! C’est un régal et c’est tellement pratique !

      • Je suis passionnée par la cuisine dès que j’ai du temps libre, à ne rien faire, j’imagine des petits plats, des douceurs pour chéri, pour moi (pas tout à fait le même régime alimentaire :D ) et en ce moment aussi pour ma mère et mon petit frère, ado survolté qui est très restrictif dans son alimentation…junk food/plat avec viande/jamais de produits de la mer…

        Je n’ai pas encore eu le temps d’aller acheter du sarrasin en graines mais j’ai adaptée ta jolie recette ;)
        N’ayant pas de déshydratateur à la maison (maman en a un ! aaahhh je suis jalouse !) et un four pas vraiment fiable donc j’ai opté pour une cuisson traditionnelle au four…à 130
        Je sais que c’est moins intéressant au niveau conservation des bienfaits des pitites graines mais bon rester 4h chez moi en ce moment m’est impossible car je dois "promener" le petit frangin qui s’ennuie et ma mère qui à la bougeotte !
        Pour les ingrédients je n’avais pas tout sous la main, donc j’ai adapté en prenant des mûres noires séchées, et un mélange maison de pistache/noisette/amande/noix non salées, pour remplacer les 200g de graines de sarrasin :)
        Le verdict ? Mummy a trouvé très bon (dans son pot de yaourt ce matin) mais trouve que je n’ai pas concassé assez petit pour ses dents fragiles, et le frangin adepte de junk food a lui aussi *** ohhh miracle *** trouvé que c’était délicieux. I’m happyyy !
        Bonne journée de vacances ;)

        • Oh, je suis ravie si ça vous a plu et si ce granola a même réussi à conquérir les papilles de ton jeune amateur de junk-food ! ;-)

          Mmm… J’imagine que le mélange maison pistache/noisettes/amandes et noix a dû en effet être un remplaçant on ne peut plus gourmand pour les graines de sarrasin ! Encore un peu de persévérance, et je suis sûre que le petit en lâchera ses frites ! Et puis, un peu moins de sucre, ça apaise également… ;-)

          C’est vrai que c’est un granola bien croquant, même si les graines de sarrasin sont naturellement tendres et pourraient peut-être convenir davantage aux dents fragiles… mais, de mon côté, j’adore les gros ‘chunks’ bien croustillants, alors je ne me résous pas à tout couper en menus morceaux ! En tout cas, je suis épatée : si ta maman a un déshydrateur, c’est l’occasion ou jamais ! (et tu n’as pas besoin de rester à surveiller que ça brûle au moins… ;-) )

          Allez, armée de ton granola et de tes petits plats maison, à la conquête des bad diets ! ;-)

  5. Merci pour cette recette qui me semble fabuleuse……..je vais la faire sous peu. Merci aussi pour ton blogue, j’y suis tres souvent mais c’est une premiere que je commente……tu m’inspire, je voulais te le dire!!!!!!!

  6. quel périple ces vacances crues tu vas pouvoir te reposer lol… Merci aventurière du quotidien !!!! Je reviens sur l’utilisation du sarrasin, graines de lin flocon d’avoine lorsque je me retrouve au moment des courses je ne sais plus trop que choisir et l’utilisation pourrais tu m’en dire plus sur la qualité que tu choisis / Marque / merci et belle journée

    • Merci Fabienne pour ton message !
      Je ne sais pas si je pourrais t’aider beaucoup, car j’habite désormais en Allemagne et j’utilise donc… ce qui me tombe sous la main dans les magasins bio et marchés du coin.
      Pour les graines de lin, tu peux les choisir dorées ou brunes, cela revient exactement au même : c’est plus une question d’accord de couleur pour tes recettes qu’autre chose ! ;-)
      Les flocons d’avoine, je les fais moi-même car j’ai la chance d’avoir une floconneuse : j’achète des grains entiers et il ne me reste ensuite qu’à les passer sous ses meules, et me voilà avec de beaux flocons crus !
      Et pour le sarrasin, je privilégie en général celui qui est le plus local possible. Du côté français, tu peux regarder sur ce site : http://www.blenoir-bretagne.com/
      J’espère avoir pu t’aider !

  7. Ton retour fait plaisir :-)
    J’avais remarqué ton absence, et découvrir un nouvel article c’est ❀

    Je te comprend pour la perte momentanée de ton vitamix (tu remarqueras que je ne dis pas "du vitamix", mais bien de "ton vitamix", car le vitamix, c’est pas n’importe quoi ^^).
    Quand je me retire dans la maison de campagne de famille, je le prends avec moi.
    Donc bon.
    ^^

    Vive le grawnola ✿

    • Merci beaucoup Mély pour ton message !

      Je n’avais pas prévu de quitter la toile ainsi, mais le ciel bleu a eu raison de ma bonne volonté…

      Merci beaucoup de ta compassion envers mon Vitamix, et je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule fofolle à ne pouvoir m’en séparer pendant les vacances… ce qui a bien fait rire ma famille d’ailleurs ;-)

      A bientôt ✿

  8. Mon sarrasin est complètement en train de tremper ! J’ai tellement hâte !
    (je peux tout manger, moi, le matin, y compris de l’ail, rien n’est trop violent)

      • Ahah ! Bon en tout cas, je vais le faire au four, je te dirai. J’ai pas les mûres ni les raisins, du coup je vais mettre des dattes et de la pomme séchée. Et pas de cannelle parce que j’adore pas. Ptêt un peu de vanille à la place. il sera peut-être pas aussi énergisant que le tien mais j’en bave d’avance !

        • J’adore ! nous avons typiquement la même manière de faire des recettes : je n’ai pas ça donc je mets ça, et puis ça non plus donc ce sera ça, et je n’aime pas trop ça, donc plutôt ceci, et encore cela à la place de ceci… comment, j’ai fait du tofu au curry à la place d’un seitan bourguignon ? Bah, pourquoi pas ?.. ;-)

          Non, en fait c’est super, tiens tu pourrais peut-être d’ailleurs ajouter une petite pointe acidulée (écorces ou dés d’orange, gingembre confit…), je pense que ça irait pas mal avec le reste. Et pomme séchée, oh voui, ça ira trop bien avec ! En tout cas, tu me diras !

          • C’est dans le four à 50°C depuis presque 3 heures… C’est long ! Et c’est loiiiiin d’être sec. C’est censé être croustillant ?
            En même temps, je me dis que si tu le laisses 15 h à 46°C, y a des fortes chance qu’à 50°C ça soit pratiquement aussi long non ? Je sens que je vais lui mettre un coup de chaud (75°C – 100°C) si ça met trop de temps. C’est un peu dommage mais bon. Je peux pas laisser le four tourner 10 heures !

            • Mmm… Effectivement, tu as l’air d’avoir un four qui descend bien bas niveau température, ce qui est bien : profites-en ! ;-)
              Dis-toi qu’un four à chaleur tournante à 50°C consomme 80W, soit environ 2,2 centimes par heure, ce qui n’est pas beaucoup beaucoup… tu peux bien le laisser plus longtemps non ?..

              Ca doit être très, très croustillant et parfaitement sec !

    • Merci beaucoup Coralie !
      Oui, oui, bien sûr, tu peux la faire sans déshydrateur !
      Un four fonctionne très bien et si tu en as un qui peut descendre à basse température, c’est encore mieux. J’ai donné les indications pour l’option ‘four’ dans les détails de la recette… Si tu essaies, n’hésite pas à m’en donner des nouvelles ! ;-)

  9. J’ai adoré vivre le compte rendu de tes vacances. Parce que quand tu le racontes, on le vit pleinement, c’est rigolo ! Et le coup de la valise, arf… Ca me rappelle que lorsque je suis arrivée en Nouvelle Zélande, on m’a appris que ma valise, elle avait préféré se rendre quelque part au Brésil, oups.

    C’est vraiment une super mignonne attention d’avoir confectionné et bien adapté ce merveilleux grawnola pour ceux que tu aimes ! Avant, comme ta maman, j’adorai le genre "cruesli". Maintenant, j’ai l’impression de manger du sucre, du sucre, du sucre, quand j’approche mes papilles d’un ptit dej pareil (mon copain a une image pour ce ressenti : ça fait fondre ses dents) et puis ça ne nourrit absolument pas. Je me suis bien fait à des goûts plus subtiles et des ptit dej plus équilibrés.

    Pour ce qui est de ta question des ptits dej salé, lorsque j’étais en Indonésie, je m’étais bien fait au nasi goreng le matin. Il y a des jours où j’ai envie de salé, mais c’est vrai que je reste assez adepte des ptits dej sucrés (même s’ils sont de moins en moins "sucrés").

    Sinon vile tentatrice, tu pensais que l’on avait complètement oublié de penser à se procurer un déshydrateur et une floconneuse… tu nous fais envie et moi je n’ai pas oublié… Mais ce n’est pas encore fait alors je peste. Haha !

    Je t’offre une carotte rapée pour fêter ton retour ? Bises.

    • Merci beaucoup Mlle Pigut !

      Aïe pour la valise qui part au Brésil… j’ai eu de la chance ici de n’avoir à aller la récupérer (keuf keuf ! fait Tistou qui est allé la récupérer tout seul…) pas aussi loin que cela et seulement le lendemain, mais j’ai eu un petit moment de désespoir, je l’avoue ! ;-)

      J’ai profité de revoir une bonne partie de ma famille pour passer quelques jours aux fourneaux avant de partir : si le grawnola a fait plutôt le bonheur des papilles de mon neveu plutôt que celles de ma maman (ses dents doivent être tout à fait fondues… ton chéri a trouvé le mot parfait !), aucun d’entre eux n’a pu résister aux chocolats crus (prochainement…) et ils ont disparu avant même que j’aie eu le temps de dire ouf ! ;-)

      Et, euh, sinon… je ne voulais pas te tenter, promis ! Regarde, la preuve, ça marche très bien au four, là… je suis pardonnée ? Et puis, allez, dans 6 mois, c’est Noël, il reste bien encore un peu de place dans la hotte du bon barbu ? Et attention, si tu me menaces de tes carottes, je sens que je ne vais bientôt proposer QUE des recettes à base de flocons au déshydrateur, niark niark ! ;-)

  10. Je n’ose même pas imaginer le coup de stress, perdre son vitamix, l’angoisse!Heureusement que tout s’est bien terminé!
    Alors petite, j’ai été élévé par ma mamie alsacienne et au petit-déj, c’était brockwurst, jambon, fromages, brötchen ou pâté au riesling. Alors le petit-déj salé, c’était mon petit-déj d’enfance; Puis avec le végétalisme, je me suis orientée vers pain de seigle, purée d’oléagineux, fruits frais ou crème de marrons.
    Maintenant avec le crudivorisme, je mange du muesli aux graines de chia, du porridge quinoa germé/banane, des smoothie ou du pain essène.Donc mes peit-déj sont plus sucrés mais pas trop parce que le très sucré a tendance à me rendre malade.
    Par contre, ce qui n’a jamais changé, c’est que le petit-déj , c’est sacré, ça doit être un moment privilégié, je prend mon temps pour le préparer et le déguster.
    Merci pour ta recette de granola, les graines de sarrasin sont en train de tremper pour le préparer demain et le manger jeudi.
    Moi, je dis:"Vivement jeudi!"

    • Aïe aïe, les saucisses de bon matin, effectivement, ça vous forge des intestins, ça ! Je comprends que tu aies préféré le pain de seigle et la purée d’amande… et maintenant des préparations toutes crues ! ;-)

      Moi non plus je ne peux pas manger trop sucré le matin, et puis de toute manière, je ne peux pas manger trop sucré, ça me ferait bizarre… mais quand j’étais plus jeune, j’étais capable de manger presque des bonbons au petit-déj ! Comme quoi, les goûts changent – heureusement d’ailleurs !

      Et nous sommes bien d’accord sur ce point : le petit-déjeuner est sacré et je pourrais étrangler quiconque essaie de m’en priver (enfin, au sens figuré, je crois que je n’arriverais pas à faire de mal à une mouche… ^^)

      Merci beaucoup en tout cas pour ton commentaire, et j’espère que ma petite recette te plaira ! Vivement jeudi pour moi aussi, le mien est fini et je viens à peine de remettre des graines à tremper ! ;-)

      • Je me suis régalée ce matin, c’est franchement délicieux.J’ai un peu varié de la recette d’origine en remplaçant les amandes par des noix, la purée d’amandes par de la purée de cajou et en ajoutant des baies de goji et des éclats de cacao cru. Je vais me répéter mais c’est trop bon! Je vais en refaire souvent, et c’est super facile à faire!Le seul hic, c’est de prévoir suffisament à l’avance pour éviter d’être en panne(tremper+déshydrater)

        • Je suis ravie si ça t’a plu !
          Les proportions indiquées ici sont une base et toutes les customisations sont les bienvenues ! Mmm… cacao cru et baies de goji, c’était ma fournée précédente (mais seulement pour moi, ma maman étant moins chocolat… ;-) )
          Effectivement, comme pour toutes préparations au déshydrateur, cela demande toujours un peu plus d’organisation en amont que d’acheter un paquet tout préparé, mais il suffit juste de se mettre des petits post-it ! ;-)

  11. Bonsoir
    Alors la je trépigne, je n ai ni deshydrateur et mon four commence au 140° (*pleure toutes les larmes de son corps*), premier petit commentaire ici mais tes idées et conseils me sont d une aide incommensurable dans mon chemin vers le vegetalisme \o/ (et je ne parle meme pas de tes photos hein)
    Pour la valise ca a du etre un drame, moi je trepigne quand je ne peux pas me préparer mon miam du matin (souvent quand je suis en vadrouille chez ma petite maman) car pas de mixer pour moudre mes graines de lin ou de sesame (les deplacments chez les autres sont donc toujours une folie sans nom car en plus de me trimbaler mes huiles bio et autre trucs "bizarre" j emmene meme mon electromenager maintenant lol)
    J espere que tu as quand meme pu te ressourcer pendant tes vacances, c est le principal !!
    J envie ton petit neveu!! il a de la chance d avoir une tante qui s occupe aussi bien de lui ;)

    bonne soirée et au plaisir de te lire

    • Bonjour Aava, merci pour ton 1er commentaire, tu as bien fait de te lancer !

      Moi aussi au départ, je n’emmenais que le ‘strict nécessaire’… des condiments, des graines par-ci par-là, de quoi faire du seitan et du tofu, des trucs séchés, mes petites potions… cela faisait déjà pas mal et puis Titi a suivi naturellement ! ;-)

      Pour ton four, ouh, 140°C, ça fait chaud effectivement ! Oh, tu sais, ce qu’il faut se dire, c’est que même si ce n’est plus cru, ce sera toujours tout de même bien meilleur que tous les granola du commerce ! ;-) Il faudra juste que tu ajustes le temps de cuisson en fonction : cela devrait être beaucoup plus rapide !

      A bientôt !

  12. Décidément je deviens fan!! félicitation pour ce blog qui invite à la cuisine! Encore une recette à tester , heureusement que c’est bientôt les vacances..

  13. C’est super SUPER bon ! J’ai craqué sur le four au bout d’un moment parce que ça mettait littéralement des heures : 3 h à 50°C, puis 1 h 30 à 75°C et 1 h 30 – 2 h à 100°C (en remuant de temps en temps). J’en pouvais plus parce que mon four fait un boucan de fou (et que ma cuisine ne ferme pas). Mais c’est malin, maintenant, j’ai hyper envie d’acheter un déshydrateur ! Et de faire plein de variantes !
    Merci pour cette chouette recette (Adrien est raide-dingue).

    • Oh je suis trop contente si ça vous a plu !
      Je comprends que tu en aies eu marre avec un four bruyant… c’est ça l’avantage du déshydrateur dernier cri : à peine un doux ronron… ;-)
      Quand on commence à mordre dans le Vitamix, après, le déshydrateur est le prochain sur la liste… danger imminent !

  14. Tes billets sont tellement vivants et intéressants à lire. On se croirait avec toi. Quelle affaire pour ta valise. Heureusement, tout s’est bien terminé…fiouuu!!!

    J’sus plus du type salée pour le petit déjeuner que sucré, mais j’avoue que ton grawnola me fait vraiment envie. J’sais que mon homme va adorer…c’est en plein son genre de déjeuner et collation. Une autre de tes merveilleuses recettes en banque à essayer bientôt. J’en ai tellement qui me font de l’oeil que je ne sais plus par où commencer…hi hi!!!

    Merci encore de ce partage :)

    • Oh, merci beaucoup Jessica ! Et tes commentaires me donnent toujours autant le sourire, je dois dire !

      Et si même ton homme est conquis par mes petites pépites, alors j’en serais encore plus heureuse ! C’est les vacances, n’est-ce pas ? L’occasion de passer un peu plus de temps aux fourneaux (enfin, pas très chauds !) ;-)

      Merci à toi et à bientôt !

    • Mmm… orange-cacao, un de mes mélanges préférés ! C’est une combinaison dont je ne me lasse pas, il faudra que je teste sans tarder !

      Tu mets du gruau entier si je comprends bien ? Ce n’est pas trop dur pour les dents ? (je dois avoir les molaires un brin douillettes… ;-) )

      Et une dernière question : pourquoi déshydrater aussi chaud ?

      Merci beaucoup en tout cas, je mets ta recettes dans mes favorites ‘to try’ !

  15. Il reste quelques heures… punaise ça va tout péter ! Oui, j’ai déjà goûté, c’est PARFAIT, tu sais, genre quand c’est parfait, du style : méga bon, texture nickel, goût de dingue, oui bah parfait !
    Punaise mais t’es une tueuse !
    J’avais "tenté" d’en faire un, j’avais eu des crackers car j’avais mixé tout ! Belle erreur !
    Là c’est, pfffff tu m’énerve ;) tu t’rends pas compte tu sais ! Je suis aux anges, oui oui, VGP celle qui fait des gâteaux, ouais ouais, bah elle est fan de ce que tu fais !
    Entre ça et ton parfait (je connais la recette par ♥), que je ferai à vie, je vais m’acheter des KG de sarrasin !
    Puis comme ça, t’auras pas bossé pour rien ! Si j’dois tester tout ce que tu fais, bah je le ferai, c’est sans risque, d’ailleurs je ne me pose plus de question, tu publie je testes, merci aurevoir, on va pas passer par 4 chemins coméme hien !

    (en mode dingo je sais, m’en fout, suis comme ça)

    • Oh, je suis trooooop contente ! Non seulement ça fait très plaisir de lire des messages comme celui-ci, mais en plus, venant de toi, je suis au ciel (et mes chevilles sont tellement enflées que je n’entre plus dans mes sandales !) ;-)

      Merci beaucoup, beaucoup ! J’imagine qu’en version crackers, ça doit être très bon aussi, un peu comme des crawquinettes revisitées… D’ailleurs, je viens juste de découvrir ta petite photo sur facebook, c’est trop gentil de m’envoyer ça et c’est vrai que ça a l’air bon ;-)

      Tu as vu, le sarrasin, on ne s’en lasse pas ? C’est ma petite graine favorite, même là en vacances, j’en avais pris des paquets entiers version germée puis déshydratées, j’adore ça !

      Et attention à ta promesse de test, si je publie un truc que vraiment, vraiment tu n’aimes pas, alors tu ne sais pas dans quoi tu t’embarques… ;-)

  16. Oh bon sang. Un mois que je cherche une bonne recette pour un petit déjeuner gourmand, qui m’aide à tenir toute la matinée ET bon pour la santé. De sites en forums, de blogs en livres, jamais aucune recette n’a réussi à allier le tout. Et puis je tombe sur ce site et ce grawnola. ”Dernière chance, me dis-je, avant de retourner aux Chocapics”.
    Je fais l’impasse sur les raisins secs et sur la cannelle car je n’aime pas leurs goûts, je réduis un peu la dose de sucre, je fais cuire au four le moins fort possible, et… révélation. Bonheur. Délicieux. Exquis !
    Merci pour ce site intéressant, clair et généreux. :)

    • Oh, merci beaucoup Eulalie, c’est très gentil à toi !

      Effectivement, c’est un grawnola tout à fait personnalisable, j’en change très souvent les accompagnements moi-même ! En tout cas, si ça a pu te sauver des Chocapics, j’en suis ravie ! ;-)

  17. Tes articles sont vraiment très bien écrits ! Tu expliques d’abord ce que nous apporte chaque aliment puis vient la recette. Et une touche d’humour en plus ! J’adore !
    Cette recette est vraiment très appétissante ! Il faut décidément que je me paie un déshydrateur… ;)

    • Merci, c’est vraiment gentil !
      J’essaie, quand cela ne devient pas trop long à lire, à donner quelques infos par-ci par-là : c’est toujours bon de savoir que ce que l’on mange nous fait du bien !
      En attendant le déshydrateur, cette recette fonctionne parfaitement au four… si elle te fait de l’oeil, n’attends pas ! ;-)

      • Ah oui… J’ai déjà essayé de déshydrater de l’okara au four. Ca marche marche mais je me dis ça doit être moins bien qu’un déshydrateur quand même… Enfin, je vais tester quand même parce qu’elle me fait vraiment vraiment de l’oeil. Tu peux conserver cette recette combien de temps par contre ? (désolée, j’ai pas lu tous les commentaires, tu en as tellement :D )

        • C’est assez différent : au déshydrateur, on obtient vraiment une farine au goût d’oléagineux crus, tandis qu’au four, on a un petit côté torréfié qui a son charme…

          Ces grawnolas se conservent longtemps, à condition de les garder dans un bocal hermétique. Le seul risque, c’est qu’ils finissent, au bout d’un mois peut-être, par ramollir un peu : dans ce cas-là, on les déshydrate ou les réchauffe un brin au four et c’est bon ! Mais je t’avoue qu’ils n’ont jamais duré autant chez moi… ;-)

          • Bon, bah je crois que je ne vais pas attendre très longtemps pour la faire cette recette ! :D
            Merci pour tes réponses claires et détaillées :)

  18. Ping : Découvrez Ophélie et ses belles recettes gourmandes ! » Mixer Deshydrater Crudites

  19. Cela fait un moment maintenant que j’ai testé cette recette. Et bien, je t’assure que c’est devenu l’un de mes petits déjeuners préférés ! C’est super bon et en plus, c’est super pratique quand je commence de bonne heure. Contrairement à la crème budwig ou encore à ta crème de sarrasin où il faut du temps pour préparer ça le matin, ce granola est déjà fait ! Bref, c’est parfait ! Mon déshydrateur voit souvent ta recette ! :)

    • Oh, ça me fait super plaisir que tu me dises cela !
      Mon déshydrateur est en panne pour le moment, alors j’attends sa réparation pour pouvoir me faire à nouveau ce granola ! Surtout avec le printemps qui arrive, je vais avoir envie de troquer mes porridges chauds par des trucs plus rafraîchissants ! ;-)

  20. Now THIS looks delicious! I am off to do the shopping today and am going to stock up on these ingredients. This breakfast isn’t just for holidays. It might just make my life a permanent holiday it looks so good! Cheers for this wonderful share :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s