LAIT DE NOISETTE GOURMAND

*

Je le reconnais, je passe (un peu) de temps en cuisine.

J’aime bien également prendre du temps à concocter des recettes dans ma petite tête, quand je suis sous la douche, quand je cours ou fais du vélo – et même parfois quand je m’endors. J’ai en général l’esprit si occupé à réfléchir à de savantes combinaisons d’ingrédients pour marier des saveurs et des textures peu usuelles, que j’en oublie souvent le plus simple. Mes ‘essentiels’, c’est ce que je fais tous les jours ou presque, de façon parfois machinale, sans y penser davantage.

Parmi ces préparations, il y a les laits végétaux.

*

*

Je bois beaucoup de laits végétaux : soja, amande, avoine, chanvre… J’en bois ou j’en utilise si souvent dans mes préparations que je préfère les faire moi-même plutôt que les acheter. Il y a plusieurs raisons à cela :

  1. Mis à part le lait de soja, les laits du commerce restent relativement coûteux ;
  2. A raison d’1 Litre par jour, la poubelle plastique a tôt fait d’exploser sous les emballages de Tetra-Pak et l’homme de la maison rechigne parfois à la descente quotidienne des ordures ménagères ;
  3. Certains laits bio sont délicieux, mais je me demande pourquoi il faut toujours y rajouter tout un tas d’ingrédients dont je me passerais bien (sucre, huile, épaississants…) ;
  4. Il existe des combinaisons qui me plaisent beaucoup, mais c’est vrai que j’aime varier et toujours inventer des mélanges originaux : amande-caroube, coco-riz thaï, cajou-châtaigne…
  5. Faire un lait maison prend en tout et pour tout 10 minutes et je me dis que c’est peu de choses quand on sait que le résultat est délicieux, peu onéreux et qu’il correspond exactement à ce dont j’ai envie le jour même.

Alors, s’il est si simple d’en faire soi-même, pourquoi ne pas le faire ?

C’est pourquoi, aujourd’hui, je vais vous présenter un lait extrêmement gourmand et très facile à réaliser. Je vous épargne pour le moment des combinaisons tordues et machines compliquées, je veux juste vous présenter la réalisation, étape par étape, d’un lait végétal classique. Ici, j’ai choisi un de mes laits favoris, le lait de noisette.

*

*

Certes, j’ai un tout petit peu modifié la recette de base pour en faire une boisson un peu plus gourmande, mais l’idée est là, ce qu’il vous faut comme point de départ, c’est seulement : des noisettes et de l’eau.

J’avoue qu’un de mes premiers investissements dans ma transition vers le ‘tout maison’ a été une machine à laits végétaux… enfin, c’était un cadeau ! Cet achat n’a pas été vain, puisque je m’en sers tout le temps. Pourtant, pour la plupart des laits végétaux, il n’est pas besoin de machine spéciale, tout juste vous faut-il un mixeur et un tissu pour filtrer. C’est tout.

J’ai donc laissé ma machine au placard pour la recette du jour, et je n’ai pas été déçue du résultat.

Pour un lait d’oléagineux classique, comptez environ 100g. de noix pour 1 L. d’eau. Si vous souhaitez un résultat plus crémeux, n’hésitez pas à doubler la dose d’oléagineux : le but est d’obtenir une boisson qui vous plaise ! Optez pour des graines ou des noix crues, mais vous pouvez aussi varier les plaisirs… Pour une note encore plus gourmande ici, j’ai choisi d’ajouter quelques noisettes grillées… ainsi qu’un doigt de sirop d’érable… le résultat est on ne peut plus gourmand.

Vous êtes prêts ? C’est parti !

ù

m

* * *

Lait de Noisette (très) Gourmand

* * *

Pour 1 L. de lait

Ingrédients :

  • 1 L. d’eau froide
  • 75 g. [ 3/4 cup ] de noisettes crues
  • 25 g. [ 1/4 cup ] de noisettes grillées
  • 15 ml. [ 1 Tbsp ] de sirop d’érable*
  • 1 pincée de sel

* Vous pouvez remplacer le sirop d’érable par du sirop d’agave ou 2-3 dattes, voire même ne rien mettre du tout pour une version non sucrée

*

Préparation :

  1. 6 à 8 h à l’avance, mettez à tremper vos noisettes dans de l’eau froide…
  2. Rincez-les bien. Elles auront alors doublé de volume. Mettez-les dans le bol de votre mixeur avec l’eau, le sirop d’érable et le sel :
  3. Mixez 1 à 3 minutes, en arrêtant toutefois le robot de temps en temps, afin que les noisettes ne chauffent pas. Vous obtenez un lait mousseux, que vous allez filtrer à l’aide d’une étamine (ou un linge fin, voire des collants…) :
  4. De temps à autre, récupérez la pulpe obtenue à l’aide d’une cuillère :
  5. Une fois tout le mélange filtré, placez la pulpe de noisettes dans l’étamine et pressez bien afin de récupérer le plus de lait possible :
  6. Vous obtenez alors, d’un côté, un délicieux lait de noisette et, de l’autre, de la pulpe, également appelée okara.

*
Ne jetez surtout pas l’okara ! Celle-ci est en effet un ingrédient à la fois utile et nutritif. Composée principalement de fibres, elle peut s’utiliser dans bon nombre de recettes. Si vous êtes sages, je vous en dirai très bientôt davantage et vous proposerai même une recette à base d’okara :-)

Ce lait, de même que l’okara, se conserve 3-4 jours au réfrigérateur (moins qu’un lait du commerce ? Normal, sans conservateurs !). Veillez à bien remuer la bouteille au moment de la consommation, afin d’éviter la décantation (phénomène naturel).

Vous pouvez déguster votre lait de noisette tel quel, ou bien, si vous le souhaitez, y rajouter du cacao en poudre et un peu plus de sirop d’érable ou d’agave, pour en faire une délicieuse boisson choco-noisette !

*


Vous avez vu ? Ce n’est pas bien sorcier, n’est-ce pas ?


De votre côté, quel est votre lait végétal préféré ?

Adeptes du tout maison ?

Quelles autres recettes de laits maison voudriez-vous voir sur Antigone XXI ?

*

> LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

148 réflexions sur “LAIT DE NOISETTE GOURMAND

  1. Han je viens de finir mon lait d’amande, du coup j’ai envie de lait de noisette au chocolat ! Si j’ai encore de la place j’irai vite fait m’en faire un sous peu :)

  2. J’ai fait mon premier lait de noix maison hier et j’ai vraiment été surprise par la simplicité de la procédure. Et c’est tellement bon!

    J’ai hâte que tu nous présentes tes combinaisons tordues, mais surtout tes idées de recettes pour l’okara. J’en ai qui dort au frigo et je n’ai aucune idée de ce que je ferai avec! Par contre, maintenant que je connais le nom de cette mixture, je pourrai au moins parcourir le web à la recherche d’une recette! Merci!

    • Quand on commence à faire ses propres laits, on n’en démord plus… Je voulais commencer par un tout simple, mais en effet, j’ai plein de combinaisons que j’aime !
      Et pour ce qui est de l’okara, je vais essayer de me dépêcher d’écrire un article là-dessus, histoire que le tien ne traîne pas trop longtemps au frigo !… ;-)
      J’adore cet ingrédient, ça se glisse vraiment partout et ça peut apporter énormément à une recette toute simple. Quand je fais beaucoup de laits d’affilée, j’ai tendance à le congeler : comme ça, je ne cours pas le risque de le perdre, et j’en ai toujours sous la main ! :-)

  3. Après des mois à tourner autour du pot, j’ai enfin pris la décision d’acheter un Vitamix (enfin "acheter", je l’aurai pour mon anniversaire, bientôt hihi). Ça fait super envie, j’ai hâte d’essayer.

    • Pendant de très longs mois, j’ai prononcé le mot ‘Vitamix’ à raison de 10 fois par jour… alors, à un moment, j’ai sauté dans le vide, et depuis, je suis au Paradis :-)

      • Vous me faites rêver! Mais c’est hors de question pour moi pour l’instant. On vient d’investir dans un extracteur de jus, alors on va attendre un peu (d’autant que je suis tentée par une machine à faire les laits végétaux genre Soyabella).

        • Bon, alors, moi j’ai les deux maintenant… (enfin, une VeganStar, l’équivalent de la Soyabella) et en fait, tout dépend de ce que tu veux en faire : si tu veux faire du lait de soja, alors, oui, investis dans une machine à laits végétaux, c’est vraiment hyper pratique et ton lait de soja se fait tout seul en 15 min. En revanche, si c’est pour faire des laits d’oléagineux, céréales, etc. qui ne nécessitent pas de cuisson, le Vitamix ou un bon mixeur le font très bien, et je trouve que c’est même un peu plus simple au niveau du filtrage et du nettoyage. Tout dépend du type de lait que tu consommes le plus.
          Et à propos de Choosing Raw, j’adore le blog de Gena et c’est vrai qu’elle a des idées assez chouettes pour réutiliser son okara… :-)

          • Alors c’est plutôt pour faire des laits d’oléagineux ou de céréales. J’ai déjà fait un lait d’amande version blender et sac et c’est vrai que c’était simple et rapide. Pour le riz, j’ai vu dans le livre d’Anne Brunner http://www.laplage.fr/ecologie/dietetique/laits-et-yaourts-vegetaux-anne-brunner-sans-cholesterol_0005_16_.html que ça avait l’air simple aussi… Je n’utilise pas souvent de lait de soja. Si je devais en utiliser ce serait pour les yaourts mais j’ai cru comprendre que ça fonctionnait moins bien qu’avec le lait industriel (même si ce lait tout prêt ne m’a pas empêché de rater mon premier essai :) )

            • Du coup, je viens de me replonger dans le bouquin d’Anne Bruner… et effectivement, elle préconise une cuisson pour le lait de riz. Bon, de mon côté, j’avoue ne pas du tout aimer le lait de riz cuit avec la machine à laits (texture hyper épaisse et gluante), et il y a beaucoup de discussions là-dessus sur la blogosphère… :-) Je préfère soit faire tremper le riz et le faire cru (à froid avec la VgStar – option ‘mill’), soit le faire cuire 5 min. et le faire également à froid, comme pour un lait d’oléagineux. Ici aussi, le blender fait l’affaire.
              Et effectivement, je fais tous mes yaourts maison, mais pas avec mon propre lait de soja: pour cela, j’achète une brique de lait, car sinon, ça ne ‘prend’ pas vraiment.
              Il faut peser le pour et le contre, mais je dirais que la machine à laits végétaux est surtout pratique pour le lait de soja.

  4. J’ai essayé une fois et j’ai trouvé ça bon, mais comme j’en consomme moins que toi (environ 125 ml par jour, juste pour mon bol d’avoine le matin!), je dois en faire moins à la fois car il ne se conserve pas longtemps (ceci dit, je n’ai jamais pensé à le congeler, c’est une excellente idée!).
    Mon préféré reste le "riz-épeautre-noisette" de Bonneterre. Je préfère l’idée de tout faire soi-même, mais j’avoue que celui ci est assez inimitable.
    Enfin, maintenant que j’ai fait mon nutella maison grâce à toi, je vais peut-etre remplacer le Bonneterre par du lait maison, qui sait?

    Merci en tout cas pour cette chouette recette (et toutes les autres!!)
    A bientôt.
    Taïa

    • Oups, je parlais de congeler son okara ! mais j’imagine qu’on peut très bien congeler son lait maison, et même que ça doit très bien marcher ! Beaucoup de mamans congèlent bien leur propre lait, non ? ;-)
      J’aime bien aussi le lait de Bonneterre, mais il est un tantinet trop gras pour moi et j’ai vu que si j’en buvais trop, j’avais du mal à le digérer (ok, c’est certainement parce que j’en bois beaucoup !)

  5. Ohhhh…lait de noisette chocolaté en plus, mais quelle tuerie !! Je fais également mon lait d’amande maison, mais je ne pourrais dire pourquoi, je n’ai pas encore essayé celui aux noisettes. Merci de le mettre sur la sellette. J’essaie bientôt.
    J’ai également vraiment hâte de voir tes suggestion pour l’okara. Pour ma part, je le fais souvent sécher au déshydrateur et l’utilise ensuite dans les recettes de "biscrus" ou autres du genre.
    Quel autre lait végétaux j’aimerais voir sur ton blog ?! N’importe lesquels que tu veux bien nous partager. J’adore les découvertes, alors je suis ouverte à tout.
    Merci de ton partage et à bientôt.

    • Ah, le lait d’amande, un grand classique… mais j’avoue avoir un petit faible pour les noisettes, surtout au chocolat, oui ! ;-)
      C’est amusant, j’oublie toujours qu’on peut faire sécher l’okara et je l’utilise ma plupart du temps humide – mais ton message me rappelle que je ne dois pas oublier tout ce qu’on peut faire aussi avec l’okara-farine ! Merci !

    • Alors, quand tu dis ‘appareil à smoothie’, c’est un blender, n’est-ce pas ? S’il est assez puissant, alors je pense que oui, étant donné que les noisettes sont relativement attendries grâce au temps de trempage. J’écris souvent ‘mixeur’ dans mes recettes, mais il s’agit en fait d’un blender (mais très puissant, j’avoue): je pense toutefois que des blenders/mixeurs corrects peuvent tout à fait faire le travail !

      • En réalité j’ai les deux (Monsieur est friand des gadgets inutiles). Petit plus de l’appareil à smoothie : le petit robinet…

        Mais il est vrai qu’il pourrait s’avérer moins efficace que le blender car conçu pour écrabouiller du fruit et du légume.

        Pour tout dire, je les ai vite rangés au placard (trop bruyants, chiants à laver, encombrants…) donc pas vraiment testés. Grâce à toi, j’aurai enfin une bonne raison de les ressortir ! :-)

  6. Merci pour cette recette appétissante! Je n’ai encore jamais fait moi-même de lait végétal mais je suis très tentée… Par contre je n’ai qu’un petit blender (envion 300 ou 400 ml de contenance), est-ce que ça marche aussi avec un mixeur plongeant?? Ou il faut que j’en achète un plus grand?
    Et sinon ça va en Allemagne, tu t’habitues bien? Je ne sais pas si Constance est un un paradis pour vegans comme Berlin, mais l’Allemagne en général est quand même plus ouverte là-dessus. Pourquoi es-tu venue en Allemagne si ce n’est pas indiscret?
    A bientôt!

    • Alors, en ce qui concerne les blenders, je préfère peut-être ne pas me prononcer : j’aurais tendance à dire qu’avec un petit blender, ça doit marcher, à condition de faire des petites pauses régulièrement pour ne pas qu’il chauffe trop – en fait, ce n’est pas tant sa taille qui compte que sa puissance, donc je pense que oui, ça marcherait. Par contre, avec un mixeur plongeant, le problème, ce serait plutôt de ne pas en mettre partout car ça risquerait de gicler !.. Bon, je ne suis pas forcément pour l’achat d’ustensiles ménagers, mais j’avoue qu’un bon blender, c’est quand même sacrément pratique… je crois que je me sers du mien 4 à 5 fois par jour minimum et le fait qu’il soit puissant est vraiment un plus.
      Et pour l’Allemagne, j’adore ! Constance est certainement moins un paradis pour vegans que Berlin, c’est un peu la misère au niveau restaurants, mais il y a plein de boutiques bio et comme c’est une région très verte, nous sommes gâtés pour ce qui est des fruits et légumes locaux… Et puis, de l’autre côté de la frontière, il y a Vegusto et ses fameux fromages végétaux… :-)
      En fait, mon copain finit sa thèse en co-tutelle ici, et moi, comme j’écris la mienne, je peux le faire n’importe où, il me faut seulement un bureau et un ordi, et j’en avais vraiment assez de Paris. Ici, je revis ! :-) Et vous alors, pourquoi Berlin et depuis combien de temps ?

      • Merci pour ta réponse! Je pense que j’essaierai déjà avec mon petit blender, quitte à mettre moins d’eau et à rallonger le lait une fois terminé (ça marche?)
        J’imagine que Constance doit être agréable à vivre! Berlin c’est tout à fait différent mais on s’y plaît bien aussi. Ca fait un an qu’on est venus là car mon mari y a trouvé du travail. Moi je suis prof de français, en congé parental en attendant de trouver quelque chose ici. Tu fais une thèse de quoi? Et tu parles allemand? En tout cas j’adore ton blog je l’ai mis dans mes liens sur http://enfantvege.canalblog.com/
        Bis bald ;)

        • Oh, merci beaucoup pour les liens, c’est très gentil !… et ça me rappelle que je n’ai toujours pas constitué ma blogroll… j’ai peur de vexer des gens si j’en oublie… :-/
          Pour le lait, je pense que tu peux essayer dans ton petit blender en rallongeant, effectivement, à la fin – à condition de bien secouer, natürlich ! ;-)
          Je fais une thèse de géographie humaine (un petit mix de socio/ethno/géopo…) et je prends maintenant des cours d’allemand – bien secondée par mon copain… :)
          Et vous, vous parlez allemand ? Je ne suis allée qu’une seule fois à Berlin, mais c’est quelque chose, quand même, cette ville – surtout depuis que j’ai vu sur ton blog qu’il y a un supermarché vegan (?!..).
          Je sens que les commentaires du lait de noisette dévient progressivement… mais c’est ce que je trouve chouette avec les blogs, on se lance toujours dans des discussions extrêmement riches ! :)

  7. J’aime particulièrement le lait de noisette et, je fais déjà beaucoup de choses maison, mais je ne me suis pas encore mise aux laits végétaux. C’est vrai qu’ils sont très vite coûteux, et ça vaut certainement le coup de le faire sois-même. Merci pour ce partage :)

    • Je le recommande alors ! En plus d’être bon et moins cher, c’est très amusant : j’ai l’impression de faire la ‘traite’ de mes noix à chaque fois… :-)

  8. Salut! j’ignorais totalment qu’on pouvait faire son propre lait! C,est génial! Malheureusement pour moi les noix, noisettes, arachides sont exclue mon garcon est allergique :( Alors si tu voulais partager ta recette de lait de soja ce serait super pour moi! est il possible d’en faire si on a pas la machine dont tu parles? merci a l’avance!!

    • Alors, faire du lait de soja sans machine est possible, mais compliqué. Le soja, contrairement aux oléagineux ou céréales, doit être cuit pour en neutraliser les substances toxiques. Avec une machine, les étapes de cuisson et broyage des graines se font simultanément : il faut juste metre à tremper les graines, puis laisser a machine ‘agir’ toute seule pendant 15 min, et enfin filtrer. Sans machine, en revanche, il faut :
      1. mettre à tremper les graines (1 nuit).
      2. les rincer puis les mixer dans de l’eau
      3. mettre le tout à cuire à feu moyen et porter à ébullition : c’est là que c’est délicat –> le soja a tendance à déborder tout le temps, comme le lait de vache : il faut donc surveiller sans cesse et écumer, jusqu’à pouvoir laisser mijoter sans surveillance pendant environ 20-30 min.
      4. Ensuite, filtrer le lait obtenu.
      Si ton fils est allergique aux noix et arachides, l’est-il aux céréales (avoine, riz, quinoa…), à la noix de coco et au graines de sésame, courge et tournesol ? Tu peux faire de délicieux laits avec ces céréales/graines de la même manière que mon lait de noisette ici. Je ferai peut-être des posts spéciaux pour certains de ces laits. Leur préparation est beaucoup plus simple que celui de soja. En revanche, si tu veux faire du lait de soja, je t’encourage vraiment à investir dans une machine à laits végétaux (Soyabella par exemple).

      • non, il n’est pas allergique aux céréales, alors je pourrais essayer celle que tu m’a suggéré! J’avoue que je suis paresseuse, alors pour le lait de soya comme tu dis ça devient plus compliquer, mais je vais certainement voir a m’acheter la machine! Car a la maison nous buvons au moins 8 a 12 litres par semaine de lait de soya …ça vaudrait la peine! merci de tes conseils!

  9. Voilà, je viens de faire mon premier lait végétal ! Merci. Mais là, je fais quoi avec l’okara ? As-tu une suggestion ? Où peut-on acheter une machine comme Soyabella ?

    • Super, j’espère qu’il te plaît !
      Alors, si tout va bien, un peu de patience… demain : premier article sur l’okara… suivi, a priori d’un second lundi – tu peux donc entreposer le tien au frigo d’ici là :-)
      Sinon, essaie déjà d"okariser’ une recette classique (muffins, cake…) en substituant une partie de la farine par de l’okara (veille à baisser un peu la part liquide de la recette en ce cas) ou bien fais-toi une petite tartinade à base d’okara, d’huile, d’olives ou d’épices…
      Pour la Soyabella, cela dépend un peu si tu es en France ou au Canada… Plusieurs sites de vente en ligne (keimling, nature-vitalité… ou même amazon) la proposent en vente, et tu peux même aller directement sur le dite de Soyabella.com. J’ai pour ma part une VeganStar, l’équivalent de la Soyabella, et j’en suis très contente. Apparemment, ce type de modèle est mieux que la SoyQuick (rapidité, facilité de nettoyage, etc.), mais je n’ai pas testé !

      • Ok, je patienterais donc :P J’aime bien le lait mais il est un peu fade. Je mettrai sûrement plus de noisettes la prochaine fois et peut-être un peu plus de sirop d’érable aussi.
        Je suis au Québec, et merci pour les conseils !! Je vais faire mes recherches. :)

        • Ah, je suis étonnée pour le goût, je trouve que les noisettes donnent justement une saveur très prononcée ! Mais c’est amusant ça, parce que pour avoir goûté des laits du commerce (amande, noisettes…), je me rends compte que le goût est souvent très marqué, mais qu’il s’agit surtout d’arômes naturels qui sont ajoutés à la préparation… Et comme ces laits sont souvent assez sucrés en plus, on les trouve addictifs. Il y a aussi un travail d"habituation’ des papilles ! ;-)
          Pour le côté sucré, oui, effectivement donc, mon lait est relativement peu sucré et tu peux donc rajouter du sirop d’érable selon tes goûts.
          Comme l’idée ici est de faire un lait ‘passe-partout’ qui puisse ensuite servir à la fois comme boisson, dans des recettes salées ou sucrées, je préfère très peu le sucrer – un peu comme le lait de vache qui est naturellement sucré en raison du lactose.

          • Désolée pour le délai de réponse :P Je l’ai bien aimé finalement. Comme tu disais que c’était goûteux, je crois que je m’attendais à un goût plus prononcé mais après plusieurs fois, je l’ai apprécié davantage. Merci :)

            • J’espère que tu seras parvenue à trouver un équilibre eau/noisette/sucre qui te plaît vraiment !
              Et j’espère que tu auras trouvé parmi mes idées de recettes à l’okara comment recycler le tien ! ;-)

  10. Ca y est j’ai fait mon premier lait végétal! Pas très réussi malheureusement. Mon petit blender en a projeté partout sur le plan de travail et n’a pas réussi à broyer finement les noisettes (il reste des morceaux de 1 à 2 mm), et je n’ai pas osé mixer trop longtemps (combien de temps peut-on?). Résultat: un lait un peu fade, qui sent beaucoup l’eau. Je crois qu’il me faudra investir dans un vrai blender. Tu conseilles le Vitamix, il y en a plusieurs modèles?

    • Ah mince ! Ton mixeur n’était pas suffisamment hermétique ?
      Oui, dans ce cas, il vaut mieux un blender plus puissant. Normalement, il ne doit plus y avoir de résidus aussi gros, même si tu mixes longuement. Avec le Vitamix, c’est vrai que c’est très rapide (1 min-1min30 max je dirais), mais avec un petit blender, il vaut mieux mixer plus longuement, en faisant des petites pauses. Normalement, les noix donnent toute leur saveur et leur gras, et l’okara ne se compose plus que de fibres quasiment.
      Alors, oui, j’avoue, je conseille le Vitamix à tout le monde, c’est la Rolls des blenders… il coûte très cher, j’ai mis énormément de temps à me convaincre… mais je ne regrette pas, c’est vraiment formidable, et en gage de sa qualité, il est d’ailleurs garanti 7 ans ! Tu peux le trouver sur le site de Keimling (.de), et si tu te décides à investir dans un Vitamix, alors demande-moi et je te conseillerais :-)

  11. Oui mon blender n’est pas bien hermétique. Le Vitamix ne se trouve pas en magasin genre Saturn? Ok je te recontacte quand j’aurai décidé merci :)
    En fait il n’est pas si mauvais que ça mon lait (toujours ma tendance à l’autocritique), j’en ai bu ce matin avec du cacao, pas mal du tout… Le truc super, pour pouvoir en donner à mon fils, ce serait de pouvoir ajouter du calcium.

    • Pour ce qui est du Vitamix, non, malheureusement je crois qu’on ne le trouve qu’en ligne, mais il y a d’autres blenders de bonne qualité qui coûtent moins chers et qu’on peut peut-être trouver en magasins.

      Pour le lait, celui-ci contient 115 mg. de calcium au litre, ce qui représente une petite quantité mais quand même intéressante – j’avoue ne pas connaître les besoins pour un enfant en bas âge. Je sais qu’il existe des poudres de calcium, mais je ne sais pas dans quelle mesure ce type de supplémentation est bonne, d’habitude si je prends des produits enrichis, je privilégie un enrichissement naturel (à base d’algues).

      Sinon, tu peux aussi faire du lait de sésame, naturellement riche en calcium !

  12. Ping : O COMME OKARA (1) | Antigone XXI

  13. Ping : NO MILK TODAY | Antigone XXI

  14. salut Antigone,
    tout d’abord, bravo pour ton blog, (que j’ai découvert grâce à 1 commentaire de Laura VGP sur sa page FB), j’aime bien ton écriture et les thèmes que tu abordes (bientôt un peu de tutos customisation ? :P )
    je vous file un petit tuyau pour ceux qui n’ont pas de machine à lait végétaux. Je fais les miens avec mon SoupMaker, en gros c’est un gros blender qui mixe et cuit les légumes pour faire des soupes.
    Au milieu, il y a un filtre amovible, on met les graines de soja dedans, on met de l’eau, ça cuit, on mixe, on verse sans enlever le filtre et tadaaaaaaaaaa!
    le gros plus par rapport à une machine à lait : je l’ai payé environ 50 euros, et il sert à faire de la soupe sans salir beaucoup de vaisselle. on peut faire de 30cl à 1,7l de liquide, donc c’est assez polyvalent je trouve.
    (et promis, je ne travaille pas chez le fabriquant de blendeurs cuiseurs :D)

    • Merci beaucoup Christell et bienvenue ici alors ! :-)
      Merci pour ce tuyau ! Je ne connaissais pas du tout le SoupMaker, mais c’est vrai que le principe ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de la machine à lait végétal – avec un prix divisé par 3 environ… :-) La seule différence, c’est que c’est exclusivement pour les laits cuits, n’est-ce pas (pas d’option soupe froide ?) ? Donc, vraiment pratique pour tous ceux qui veulent faire du lait de soja !
      Ce qui doit être pas mal, c’est que le filtre doit être sensiblement plus gros que dans une machine à lait classique, ce qui est bien pour faire de plus grandes quantités de lait…
      Merci beaucoup pour cette information très utile ! (et oui, on a toujours l’impression de faire la pub pour des marques quand on parle d’un produit… mais je te crois sur parole !) :-)

      • en fait si, tu peux mixer à froid, (comme un bon gros blender), mixer/cuire, ou bien seulement chauffer, il y a plusieurs programmes, je peux donc mettre mes graines, lancer, et trouver mon lait tout prêt. Sauf que je ne le fais jamais; je reste devant comme une bécasse parce que je trouve ça trop génial :D
        en fait, dans la notice, ils n’expliquent que pour les soupes et les smoothies, mais en nettoyant le filtre, j’ai vu qu’il y avait écrit "soya" du côté le plus fin du tamis, héhé, j’ai testé et ça marche trop bien

        • Hmmm… je sens comme une arnaque dans ma machine à laits végétaux… disons : un appareil qui fait des laits crus, des laits de soja, et puis en plus des soupes et des smoothies, pour 3 fois moins cher que la machine brevetée spéciale DIY disponible seulement en ligne et soi-disant absolument unique en son genre ?…
          Bon, on va dire que si tu continues à me narguer comme ça, je fais appel à la censure aveuglante et foudroyante – effacement immédiat et borné des commentaires, dénonciation et aveux publics sous peine d’exclusion définitive direction: le goulag – et, bien sûr, confiscation du fameux Soupmaker qui sera, bien sûr, écartelé et brûlé vif sous les yeux de la foule vengeresse… ;-)
          Non, mais c’est quoi cette injustice ?!.. :-)

          • noooooooooon, pitiééééééééé, promis, je n’en parlerai plus, je ne veux pas risquer le bannissement, à peine arrivée :P
            mais si je fais une vidéo (genre dans 1000 ans , parce que je viens d’avoir un bébé, et l’organisation, toussa, c’est pas mon fort… je t’enverrais le lien )
            bisous par chez toi

  15. sinon, je testerais bien le lait de riz, plus facile de trouver du riz que du soja (tu l’achètes, où, toi, d’ailleurs?) mais, à chaud ou à froid selon toi ?(suggestion subliminale de futur billet inside ^^)

    • Maintenant que j’ai emménagé en Allemagne, j’achète du soja dépelliculé qui est produit en Autriche, pas trop loin… mais avant en France, j’avoue que je checkais moins la provenance et j’en trouvais facilement dans le magasin bio de mon quartier – tu as du mal à en trouver ?
      Et sinon, pour le riz, c’est peut-être pour moi le lait où il peut y avoir plus de ratés ! ;-)
      Quand j’ai eu ma machine à lait, ma première tentative a bien failli me dégoûter à vie des laits maisons… j’ai commencé en suivant les indications du guide d’instructions par un lait de riz cuit… beurk ! Pour moi, c’était juste imbuvable : une espèce de gros mélange épais et pâteux qui sentait très fort le riz – bref, même en le diluant, le sucrant, le vanillant, ça ne passait pas. Alors, maintenant j’opte pour deux méthodes : soit cru, mais en le mélangeant toujours avec un autre ingrédient (oléagineux le plus souvent) et en ayant mis le tout à tremper une journée ; soit (mais je le fais très peu souvent en fait) je le fais cuire 5 minutes (pas plus) et je le mixe ainsi (méthode à froid). Je crois que j’ai vraiment une préférence pour la 1ère méthode, et mon petit mélange chouchou, c’est riz thaï – coco… :-)
      Je note ta suggestion (très) subliminale au passage ! ;-)

  16. bon, du coup, j’ avais même plus de riz à la maison, j’ai testé le lait d’avoine. J’ai hésité, cru ou cuit, j’ai opté pour cru finalement. pas trop mal, mais pas transcendent non plus. je l’ai mis au fridge pour voir si c’est meilleur frais. (désolée si on s’éloigne trop du lait de noisettes…)

    • Ah bah tiens, je viens justement de faire un lait coco-avoine et, personnellement, j’adore :-D
      Tu as utilisé des flocons ou des grains d’avoine entiers (gruau) ? Je fais rarement des laits d’avoine purs, je trouve qu’ils manquent un peu de saveur… En revanche, j’utilise autant l’avoine que le riz pour mes combinaisons avec des oléagineux ou de la coco – ça donne de la texture, ça en fait un lait un peu plus intéressant sur le plan nutritionnel et le goût de l’autre ingrédient est bel et bien présent ;-)

  17. Première traite d’amandes aujourd’hui ;-)
    J’ai fait ça en toutes petites quantités (1/4l) avec mon petit pied mixeur et cela a très bien fonctionné. C’est très bien au niveau de la texture mais un peu fade pour le goût (tu sucres le lait d’amandes?). J’ai filtré le tout avec un morceau de collant fin et j’ai récupéré mon tout premier okara… Waouou !!
    Ce week end, je vais me concocter un nouveau petit pot de choconette car le premier est presque fini…
    Encore merci pour toutes ces petites astuces :-)
    Et au fait, as-tu trouvé un moyen de faire des yaourts au lait végétal autre que le soja ?
    J’ai d’autres questions sur d’autres trucs mais ça attendra un peu : je retourne à ma "galère" (je suis en plein dans les Fourberies de Scapin avec mes élèves déchaînés à l’approche des vacances…)

    • Wouhouuuuu ! C’est troooop chouette ! :-)
      Ah, je suis contente de voir qu’avec un petit mixeur, ça ne pose pas de problème ! Pour le goût, plusieurs choses peuvent être dites :
      - d’abord, la grande majorité des laits d’amande du commerce ont des exhausteurs de goût, ce qui fait qu’on s’attend à un goût très puissant – celui maison est toujours plus léger.
      - tout dépend des amandes utilisées : j’ai remarqué qu’avec certaines, mon lait peut avoir beaucoup, beaucoup de goût, tandis que pour d’autres, il restera très léger (il peut d’ailleurs se renforcer un peu au bout d’1 journée…). Cela varie donc seulement les types d’amande, mais aussi leur maturité (je ne te conseilles pas d’utiliser pour autant des amandes rances !)
      - cela dépend aussi de la quantité d’amandes: peut-être que si tu en mets plus, le goût sera plus prononcé.
      - en plus d’être aromatisés, les laits d’amande industriels sont très souvent sucrés, ce qui fait que la version maison avec seulement peu de produit sucrant ‘choque’ toujours un peu les papilles.
      –> Tu as donc le choix pour un lait plus goûteux : soit tu mets plus d’amandes, soit tu sucres un peu plus (sans oublier la pincée de sel!), soit tu ajoutes 1 goutte d’arôme d’amande…
      En tout cas, je suis super fière de toi, j’ai hâte de voir ce que tu feras de ton okara ! Tu as vu, c’est gratifiant, n’est-ce pas, de faire son propre lait ? On prend vite le tour de main et après, c’est très rapide à faire…

      Pour la choconette, je me suis demandée qq chose d’ailleurs : as-tu suivi les indications en g. et ml. ou celles entre crochets en cuillères ? Parce que ces dernières ont égaré qqs personnes : ce sont les mesures américaines, que les Québécois utilisent, et 1 C. à soupe US ne fait pas la même taille que la version française. J’ai maintenant tout rectifié et mis seulement ‘cups’ et ‘Tbsp / tsp’, mais si tu les as suivies, alors effectivement, tu as peut-être été conduite à mettre moins de sirop d’agave, et donc à obtenir qq chose de différent à la fin… Et si c’est pas le cas, je tenais à te prévenir ! Et n’hésite pas en tout cas à modifier/adapter/customiser la recette, c’est fait pour ça ! ;-)

      Pour les yaourts végétaux sans soja, en fait, ça mériterait un looong article… Pour faire bref, disons que le lait de soja et ceux d’oléagineux peuvent fermenter, mais seul le soja se ‘fige’ et prend une consistance de yaourt. Pour les amandes, les noisettes, etc., le goût acidulé du yaourt est là, mais version liquide (un peu comme du kéfir). Pour le solidifier, on peut opter soit pour l’agar-agar soit pour la gomme de guar (plutôt flan pour le 1er et crème pour le 2nd). Si j’ai déjà essayé avec de bons succès pour les yaourts d’oléagineux, je n’ai pas essayé de faire fermenter du lait de céréales, et là, je dirais que le mieux est d’en faire plutôt des petites crèmes, sans étapes fermentation, avec agar ou guar. C’est très facile et c’est ce que font les industriels. Ensuite, tu peux aussi faire du yaourt de coco – pas tenté mais vu que le lait de coco (le gras du commerce) solidifie au froid, ça pourrait bien marcher : tu me laisses faire des petites expériences ?.. Si tu veux, tu peux jeter un coup d’oeil à l’article de Végébon (http://vegebon.wordpress.com/2010/11/21/yaourt-sans-produits-laitiers-sans-soja/) qui est très complet.
      N’hésite pas à me relancer si tu as des questions sur cette histoire de yaourt, je t’enverrai un mail plus fourni – ou bien skype ?
      Merci encore de ton retour, tu ne peux pas savoir combien ça me fait plaisir, et plein de courage contre les petits fourbes ! ;-)

      • Merci pour ta grande réponse! :-)
        Je réessaierai ces jours-ci le lait d’amandes en mettant un peu plus d’amandes (mais je pense que je n’ai pas mis assez de sel, je fais souvent cette erreur). Je m’en suis servi pour faire une sorte de crème/flan au chocolat (avec de la maïzena et de la crème d’épeautre et du sucre. C’était très bien au niveau de la texture mais pas assez sucré à mon goût. Donc je réessaierai aussi en mettant plus de sucre et en remplaçant peut être la crème d’épeautre par de la crème d’amande. En tout cas, c’était bien meilleur que le dessert goût caramel à base de lait de riz que j’avais acheté au magasin bio, et qui avait un arrière-goût suspect… Tu vois, j’essaie de me concocter des trucs genre yaourts/entremets pour remplacer les yaourts "traditionnels". J’ai vu sur internet que c’était un peu compliqué de fabriquer des yaourts végétaux autres que ceux au soja. Mais l’idée du yaourt d’oléagineux, même liquide/genre kéfir me séduit aussi … A creuser, donc… En tout cas, je vais aller jeter un coup d’oeil sur l’article que tu m’as indiqué. Et j’attendrai que tu fasses tes petites expériences, toujours enrichissantes (en effet, le coup du yaourt coco me semble une très bonne et goûteuse idée) !!
        Avec l’okara, j’ai tenté tes petits softies coco, qui viennent de sortir du four. C’était pas évident car je n’avais que 25g d’okara et il m’a donc fallu réduire tous les autres ingrédients (ce qui n’était pas très facile avec le vinaigre et la poudre à lever…) On verra ce que ça donne mais, pour l’instant, ça sent très bon!
        Tu sais que, même si je n’écris pas très souvent (faute de temps!), je regarde presque tous les jours tes petites trouvailles, c’est presque comme si j’avais de tes nouvelles tous les jours :-) Bravo, ton blog est très réussi, les choses sont bien expliquées et les photos très belles!
        Pour la choconette, je ne me souviens plus trop de ce que j’avais fait avec les quantités mais je vais faire attention pour le prochain pot, en sachant que le premier était perfectible mais très bon quand même (la preuve, il n’y en a plus!)
        Quelques petites questions en désordre (et auxquelles tu pourras répondre quand tu auras le temps/et peut être par skype?):
        Comment fais-tu fermenter les fauxmages/ les yaourts (tu attends de voir des champignons dessus? ;-) pardon pour cette question naïve mais que je me pose réellement!
        Pour les noix de lavage, est-ce important qu’elles soient entières? J’ai découvert leur existence grâce à toi et j’ai vu qu’ils les vendaient en vrac dans mon magasin bio mais elles sont un peu en morceaux…
        Peut-on remplacer le miso blanc (dans ta recette de ricotta) par du miso brun (ils n’ont que ça dans mon magasin bio). D’ailleurs, c’est quoi, le miso?
        Je crois que je vais arrêter là mes questions métaphysiques!
        Encore merci et à très vite :-)

        • Tout cela mérite un grand mail de réponse !
          Je m’occupe de cela demain, promis !
          …et j’adoooore tes questions métaphysiques, tu peux me harceler, aucun souci ! ;-)
          et puis, bien sûr, merci du fond du coeur, tes mots me touchent beaucoup mon Roudou !

          • Merci beaucoup, et ne t’inquiète pas, il n’y a pas d’urgence :-)
            Première traite d’avoine ce matin un peu laborieuse: j’ai voulu faire du lait en plus grandes quantités que le lait d’amandes mais vu la taille du bol de mon mixeur, c’était une erreur… Et j’ai lâché deux fois l’okara dans le lait que je venais de filtrer…Obligée de tout recommencer! Maladresse quand tu me tiens! ;-)
            J’ai utilisé l’okara pour une "ricotta" réadaptée en raison du manque de miso et de purée de cajou que j’ai remplacés par de la purée d’amandes complètes ; j’ai mis un peu de piment, du sel et du poivre et je ne suis pas mécontente du résultat dégusté sur du pain au noix!!
            Par contre, je suis un peu partagée sur le lait: je l’ai goûté et trouvé beaucoup plus riche en goût (d’avoine) et en odorat que le lait que j’achète (donc, ça c’est, c’est plutôt bien); mais par contre dans le café (ma principale utilisation du lait d’avoine), cela fait un résultat assez aqueux et pas du tout lacté. J’ai remarqué que le lait se décantait beaucoup plus vite que celui d’amandes. C’est peut-être pour ça? Ou peut-être qu’avec mon histoire de mixeur, j’ai mal mixé. Je réessaierai en mettant plus d’avoine et moins d’eau la prochaine fois et peut être un soupçon d’huile (j’ai vu qu’ils en en mettaient dans celui du commerce). Une idée qui me vient comme ça : en pressant l’okara, on a sur les mains un liquide plus épais, presque gluant, avec une texture qui ressemble à de la crème. C’est pas évident à récupérer mais je me dis que ça peut entrer dans la composition de cosmétiques (et en plus, l’avoine, c’est bon pour les peaux à eczéma ;-) )
            Voilou, sinon les soofties étaient bons mais un peu secs car trop cuits. La satisfaction de la journée: j’ai refait un pot de choconette et cette fois, j’ai trouvé le dosage qui me convient: j’ai rajouté un peu de sirop d’agave et c’est juste divin :-)
            J’étais juste partie pour écrire deux lignes, et voilà que je te harcèle à nouveau :-) Mais c’est de ta faute, tu as dit que j’avais le droit ;-)
            A très vite

            • Et tu as grandement bien fait de m’écrire ! J’adore suivre tes aventures au pays de l’okara ! ;-)
              Je te dois un long, long mail de réponse… que je vais m’empresser de t’écrire ❀

  18. Juste une question par rapport à ce super lait de noisette: les noisettes grillées, tu les fais tremper dans l’eau avec les crues ou tu les ajoutes juste dans le blender à la fin?

    • Je les mets à tremper en même temps : bien sûr, ça ne les fera pas germer, mais ça les attendrira pour le mixer. Mais tu peux très bien t’en passer : ici, c’est un petit goût différent qu’elles ajoutent, mais c’est très bon aussi sans noisettes grillées !

  19. Hello Ophélie ! J’ai adoré tes barres abricot, trop sunny indeed :-) parfait pour faire front à cet été morose :-(
    J’ai une question, tu ES la personne qui pourra sûrement me répondre : il me semble que dans les laits végétaux, ce sont les fibres qui restent dans l’okara, les lipides passent presque tous dans le jus, non ? Je n’arrive pas à trouver les chiffres exacts (pour du lait d’amande, par exemple)… Je remarque que je me remplume un peu lorsque je suis dans une phase de laits d’oléagineux fait maison :-)

    • Merci beaucoup Hélène !
      Alors, c’est une question tout à fait légitime car, hormis pour l’okara de soja, on trouve très peu d’informations nutritionnelles sur l’okara d’oléagineux. J’avais traité un peu ce sujet dans mon 1er article sur l’okara (http://antigonexxi.com/2012/05/27/o-comme-okara-1/), et rassure-toi, oui, la grande majorité des lipides des noix passe dans le lait, et le résidu est principalement constitué de fibres, donc pas de souci, tu peux t’en gaver !

      Sinon, pour ce qui est de la prise de poids en général, même minime, elle n’est pas forcément liée à une alimentation un peu plus riche (notamment en gras) que d’ordinaire, mais tout un tas d’autres facteurs peuvent jouer, et tu pourras même prendre plus de poids en croyant bien faire et en diminuant la part de lipides de ton alimentation en mettant ton corps en état de stress nutritionnel. J’ai remarqué qu’à chaque fois que j’ai augmenté ma portion de graisses quotidiennes, aucun changement n’a été à signaler niveau poids (enfin, je juge par les vêtements ! ;-) ) et, en revanche, l’augmentation du taux de fibres a entraîné une meilleure satiété. Donc, ne te prive pas ! ;-)

  20. Je suis époustouflée, je ne savais même pas que ça pouvait exister. Mon noisetier, cette année, semble bien fourni. Je vais stocker toutes mes noisettes au lieu de les laisser aux souris et tester car j’ai de grands buveurs de lait à la maison.

  21. Je viens d’essayer pour la première fois… Je peux dire que ça a été un peu compliqué ! Je suis si peu manuelle qu’en cassant les noisettes je me suis fait trois ampoules ; mes noisettes n’ont pas gonflé ; mon mixeur ne peut pas contenir 1L, j’ai dû m’y reprendre à cinq fois ; et mon okara n’a pas du tout l’aspect des photos, il est tout granuleux…
    Cela dit, je suis fière de moi (je ne sais pas cuisiner, alors forcément…) et si je n’ai pas encore goûté le lait, je suis certaine qu’il est très bon !

    • Bravo ! C’est en forgeant qu’on devient forgeron !
      Et oui, effectivement, ce n’est pas facile au début et il faut se faire la main avant d’arriver à un résultat satisfaisant.
      Bon, d’après ce que tu me décris, tu risques peut-être d’être un petit peu déçue du lait de noisette… ;-) D’abord, je suis étonnée que tes noisettes n’aient pas gagné en volume : combien de temps les as-tu mises à réhydrater ? N’étaient-elles pas un peu vieilles ? (Une astuce pour bien casser ses noisettes sans se faire mal, c’est d’envelopper le casse-noix dans une serviette, comme ça, tu ne risques pas de te pincer la peau et il n’y aura pas d’éclats de noisettes qui volent partout). D’autre part, je pense que le problème vient du mixeur : tel que tu me le décris, ce doit être un petit modèle peu puissant… S’agit-il d’un vrai mixer ou d’un blender, ou bien d’un appareil à pied ? Deux choses peuvent expliquer le côté granuleux de l’okara : soit le mixer n’est pas assez puissant, soit tu n’as pas assez longuement mixé. Le résultat, c’est que les noisettes ont été seulement finement hachées, mais qu’elles n’ont pas donné leur ‘jus’, c’est-à-dire principalement leurs lipides et protéines. En conséquence, tu risques d’avoir un lait très aqueux…
      Le mieux pour la prochaine fois, c’est de ne pas faire 1L d’un coup et d’augmenter la proportion de noisettes par rapport à l’eau. Ton mixer peinera moins et plus de ‘jus’ ira se mêler à l’eau. Tout dépend de la taille de ton mixer, mais garde toutes les autres portions, mais ne mets que 0.5L d’eau.
      En tout cas, c’est déjà super ! Ce n’est pas facile au début et tu vas voir, il ne faut pas se décourager, tu vas gagner avec l’expérience !
      Si tu veux un lait plus simple à faire toi-même, tu peux faire du lait de coco : compte 100 g. de coco râpée et, pour ton mixer, 0.5L d’eau (+ édulcorant et sel, au goût). Suis le même procédé, et ton appareil peinera moins !
      Si tu veux également convaincre ta famille de troquer leur lait de vache pour du lait végétal, je te conseille de leur en faire goûter d’abord du lait vg bio du commerce : Evernat, Bonneterre, Provamel… Mis à part le lait de soja, il sera plus coûteux que le lait de vache et il faudra trouver tes préférés, car le choix est très large et certains peuvent ne pas te plaire – tandis que d’autres sont délicieux ! A toi de faire tes expériences au fur et à mesure…
      PS: je réponds très bientôt à ton mail, promis ! ;-)

      • J’ai recommencé, en suivant tous tes conseils. Le lait était aussi bon que la première fois (il faut dire que j’adore la noisette !) mais mon okara n’était toujours pas de l’okara, alors que j’ai mixé pendant plus de dix minutes. Devant ce nouvel échec, mon père a décidé d’investir dans un vrai appareil (pas un truc de marque Auchan à 9€) ; j’attends d’avoir de nouveau des noisettes pour l’essayer. Mais là, je suis certaine que ça va marcher !

        • Oh, je suis ravie que tu aies retenté le coup, bravo ! et je suis ravie aussi que ta tentative ait incité ta famille a mieux s’équiper !
          Effectivement, un bon robot, tôt ou tard, c’est absolument nécessaire si on se lance dans du ‘fait maison’ : moi aussi j’ai eu, pendant longtemps, un appareil aussi peu cher que peu efficace, et je me suis finalement décidée à investir dans un vrai blender, et je ne le regrette pas le moins du monde ! Je l’utilise tout le temps et, comme il est garanti 7 ans, je peux y aller ! Pour quel modèle ton père a-t-il opté ?
          J’espère en tout cas que tu parviendras à faire un ‘vrai’ lait de noisette, qui satisfera tes papilles autant que celles de ta famille ! ;-)

  22. Merci beaucoup pour cette recette!
    Je ne savais pas qu’il était aussi simple de faire du lait végétal maison!
    J’ai filé en cuisine tout de suite après avoir lu ton article.
    J’ai fait du lait d’amande-noisette avec mon mixer à pied plongeant, et avec l’okara j’ai fait une tartinade au chocolat. Les deux sont DE-LI-CI-EUX!
    Merci pour toutes ces bonnes idées! C’est génial!

  23. merci pour ces belles recettes il ont l,air savoureuse je vais les esseyer .car je fais moi meme mon lait d’amande.

  24. Je suis ravie d’avoir découvert ton blog, il va peut-être m’aider à réussir mes laits végétaux maison.
    Je t’explique. J’ai eu le mois dernier pour mon anniversaire une soyabella pour faire mes laits végétaux moi-même (vu le prix dans les commerce…) J’ai commencé par un lait de noisette justement. J’ai dû mettre 90g de noisettes pour 800ml d’eau. J’ai fait tremper les noisettes une nuit. Puis, j’ai fait mon lait avec l’appareil. C’est super, ça se fait vraiment tout seul. Le problème, c’est que je n’ai pas du tout aimé le lait. C’est bien simple, il n’avait absolument aucun goût. Pour le coup, je n’ai pas compris… J’ai re-testé dernièrement avec les amandes : même résultat ! Aucun goût ! Vraiment immonde à boire. Pour le coup, je préfère largement les laits végétaux du commerce. Je n’ai même plus envie d’utiliser ma Soyabella, je n’arrive pas à boire les laits qu’elle fait, ils sont juste immondes. J’ai l’impression d’être l’une des rares personnes à préférer les laits végétaux du commerce (généralement, je lis que les laits faits maison sont plus délicats et meilleurs que ceux du commerce). Je sais qu’il y a plus de sucre dans les laits du commerce mais ce n’est pas tellement le problème, je peux me passer du sucre. Mais j’attendais au moins que mon lait d’amandes et surtout de noisettes ait un goût. Je ne comprends pas pourquoi ça ne marche pas… Le choix de l’eau est-il important ? Le temps de trempage ? La quantité de noisettes me paraissait pourtant bonne… Peux-tu m’aider ?
    Je viens juste de racheter des laits végétaux tout faits… Ca me désole.

    • Alors, dommage pour tes premiers échecs, mais il ne faut pas se décourager pour autant !
      Il faut savoir une chose en revanche : les laits du commerce sont extrêmement aromatisés et travaillés de sorte à ce que le goût des oléagineux soit omniprésent – sucre ou non, soit par la cuisson soit par du sel, soit par des arômes ajoutés, ces laits sont assez dénaturés. Le problème, c’est que nos papilles sont également habituées, depuis la petite enfance, à des goûts exacerbés et artificiels… il y a donc un véritable travail à faire de ce côté-là aussi… J’ai remarqué à titre personnel que certains laits d’amande du commerce dont je raffolais auparavant me sont maintenant désagréables au goût tant ils me paraissent peu naturels !

      Cela dit, pour en arriver à trouver ton lait maison infâme, c’est assez étrange… ;-)
      D’abord, le lait peut varier selon la qualité des oléagineux utilisés. Choisis les frais (évite ceux de l’an dernier, qui rancissent au fond de ton armoire…) et conserve-les d’ailleurs au réfrigérateur dans un contenant hermétique.
      Ensuite, je te conseillerais de doubler la quantité d’oléagineux. 1/10° environ, en effet, ça donne un lait assez léger et si tu n’es pas habituée, ton palais risque d’être un peu déçu. Donc opte plutôt pour 200g / L.
      Enfin, ajoute toujours une bonne pincée de sel, un soupçon de vanille et 1 CàS de sirop d’agave (ou 1-2 dattes), pour rehausser le goût du lait : le sucre est un puissant exhausteur de goût – ce n’est pas pour rien que nos industriels en usent et abusent !
      Essaie sinon des duos gourmands : noisettes / châtaignes, amande / coco, etc…

      J’espère que ça t’aidera… n’hésite pas si tu as d’autres questions et ne baisse pas les bras ! ;-)

      • D’accord. Merci de ta réponse. Je ré-essaierai ! Une dernière petite question par contre… Mon lait d’amande a… déphasé ! Il y a avait une couche toute blanche en dessous et une couche transparente au-dessus. Ca fait ça à chaque fois ?
        Désolée, je débute… :)

  25. Bonjour Ophélie,
    Petites questions concernant le lait végétal :
    1. j’ai lu que pour faire du lait de coco, on pouvait utiliser de la noix de coco râpée. Est-ce vrai pour tout ? Peut-on faire du lait végétal avec de la poudre d’amande ? de la poudre de noisette ?
    2. Et comment fait-on du lait végétal de céréales ? On peut juste faire germer les céréales dans de l’eau une nuit et procéder pareil que pour les oléagineux ? Je te demande ça parce que j’ai du gruau d’avoine, et je me disais que ça pouvait être une solution pour l’utiliser….
    Merci d’avance !
    Lucie

    • Bonjour Lucie,
      Alors, pour te répondre:

      1. Effectivement, il suffit de mettre à tremper de la noix de coco râpée pendant 2h environ, et ensuite, la mixer avec de l’eau (et, pour rehausser le goût, une pincée de sel et une petite dose d’édulcorant). Pour les laits d’oléagineux, je n’ai jamais essayé avec de la poudre directement, mais il me semble d’une part que le lait aura plus de goût et sera plus frais si on le prépare plutôt avec des amandes ou noisettes entières (mises à tremper) et, étant donné que la poudre d’amande ou de noisette du commerce est faite à partir de frits mondées, ce sera plus difficile ensuite à filtrer (voire non nécessaire). En revanche, avec de la purée d’oléagineux, ça marche !

      2. Oui ! je le fais souvent avec des grains entiers d’avoine, ou avec d’autres céréales. En pratique, j’aime bien mélanger les céréales à des oléagineux pour faire un lait végétal, car je trouve que le lait maison de céréales pur manque un peu de gourmandise, mais n’hésite pas à essayer !

  26. Bonjour,

    J’ai réalisé ce lait de noisette qui est très bon, seulement je le trouve beaucoup trop liquide. Une idée pour l’épaissir, sans avoir à rajouter encore des noisettes? Peut-être mettre un peu de crème d’avoine (en farine précuite)?

    De plus, l’okara que j’obtiens ne ressemble pas au votre, mais plutôt à de la poudre de noisettes (ce qui m’arrange en fait, puisque je vais pouvoir m’en servir comme telle)! Aurais-je raté une étape?

    Je vous souhaite un bon dimanche!
    Anne

    • Bonjour Anne !

      Mmm… j’aurais tendance à dire de rajouter des noisettes, tout simplement !
      Mais sans en rajouter, sinon, j’aurais plutôt dit, au choix : un peu de farine de coco (mais sensation gustative légèrement granuleuse), soit un chouia de gomme de guar bien mixée (attention à ne pas en mettre trop, ça épaissit très bien) ou de la gomme de xanthane. Sinon, la crème d’avoine pourrait fonctionner aussi, de même que de la fécule (arrow-root, maïs, etc.) mais dans ce cas-là, il faudrait faire chauffer le lait, on risque peut-être de perdre un peu côté nutrition. Mais en fait, j’ai une petite idée de ce pourquoi votre lait est si liquide…

      Si votre okara ressemble davantage à de la poudre de noisette qu’une fine farine comme chez moi, c’est que votre mixeur manque de puissance et qu’il n’extrait pas le maximum des noisettes – d’où un lait trop léger et aqueux… La solution serait vraiment d’augmenter la dose de noisettes ou de les passer dans un appareil plus puissant…

      Voilà ! J’espère que ma réponse sera utile ! ;-)

  27. Bonjour,

    Je viens de faire du lait d’amandes et en lisant ta recette je me pose une petite question et j’avoue ne pas avoir eu le courage de lire tous les commentaires pour savoir si tu y répondais déjà… pas bien ,je sais !
    J’ai fais tremper mes amandes cette nuit dans un litre d’eau et j’ai tout versé dans le blender ce matin mais je vois que tu indiques qu’il faut rincer les noix. Aurais je du changer l’eau ?
    Pendant que je suis là j’ai une autre question, avec quoi réalises tu ton lait de chataigne ?Des chataignes cuites,des flocons toastés,de la farine ? et dernière question, aurais tu parmi tes lectrices des intolérantes au lait de vache avec des symptomes dermatologiques et non digestifs ? je me sens un peu toute seule…
    Merci pour ton blog qui va devenir un immense source d’inspiration pour moi

    • Bonjour Sioue et merci de ton message !

      Alors, oui, effectivement, il faut bien rincer les noix (de même que les graines oléagineuses, les légumineuses et les céréales) si tu les mets à tremper. Pourquoi ? Tout simplement parce que le trempage ne sert pas seulement à les attendrir, mais à se débarrasser des inhibiteurs enzymatiques (surtout l’acide oxalique et l’acide phytique) qui rendent la digestion difficile et diminuent le taux d’absorption de certains minéraux essentiels (comme le calcium et le fer). J’en parle un peu dans cet article sur les graines germées si tu le souhaites.

      Pour le lait de châtaigne, c’est amusant… c’est le sujet de mon prochain article ! Donc si tu as un peu de patience, tu auras la réponse à tes question d’ici la fin de la semaine ! ;-)

      Et pour ce qui est des problèmes dermatologiques liés au lait de vache (acné essentiellement), ne t’inquiète pas, tu n’es pas du tout la seule ! J’ai eu beaucoup de discussions avec d’autres lectrices et blogueuses à ce sujet, et l’idée qui prédomine d’ailleurs pour avoir une belle peau, c’est avant tout de supprimer les produits laitiers ! Ce n’est pas vraiment une question d’intolérance, mais plutôt de perturbation du système hormonal… Donc, si tu as des soucis de peau et que tu consommes encore des PLV, essaie de les supprimer et tu devrais voir la différence – même si d’autres facteurs peuvent rentrer en jeu, bien sûr !

  28. recette que je viens de faire avec 2 bâtons de vanille mais sans sucre mes céréales le sont suffisamment.
    je viens de goutter un fond de verre un délice !! l’ajout de noisette grillées et un pur régal. je vais essayer avec des amandes grillées en plus.
    merci pour cette recette je m’en vais voir celle du lait de châtaigne ^-^

    • Merci pour ton retour Violette !
      Je suis ravie que ça te plaise ! Effectivement, les noisettes grillées donnent un petit plus ici, façon exhausteur délicat de goût,tout en préservant un max de bienfaits nutritionnels en utilisant une majorité de noisettes fraîches… et j’imagine qu’avec des amandes toastées ou de la purée d’amande complète, ce doit être pas mal du tout également !

  29. Je cherchais une recette de lait végétal , je lisais souvent tes commentaires chez Hélène ( green up ) et je constate que nous sommes presque voisine ,puisque nous vivons sur la rive d´en face , à Überlingen !!
    Toujours est-il que je vais tester ta recette .
    Bonne journée a toi , sous la neige …un temps idéal pour boire un chocolat chaud au lait de noisettes !!

    • Oh, c’est fou ! Quelle coïncidence !
      L’oncle de mon copain vit d’ailleurs à Überlingen (et nous ne sommes toujours venus le voir depuis que nous vivons ici… j’ai honte…)
      Il faudrait que l’on se rencontre au printemps, une fois que tout cela aura dégelé ! ;-)
      Un très bon week-end à toi, j’ai vu que la grippe avait frappé chez toi, rétablis-toi vite !

      • Oui , avec plaisir ! Ce serait sympa de se rencontrer ..
        Ici , la grippe a touché et couché mon fils ainé mercredi . Le médecin a appelé hier pour nous communiquer les résultats de prélèvements et lui a un interdit un retour à l´ école avant mercredi prochain !! Et depuis cette nuit , c´est mon mari qui est touché !!
        Mon plus jeune fils et moi , résistons …pour l´instant !!
        Bon week-end à toi aussi et couvre toi bien .

        • Ouille ouille ! Protège-toi bien alors, ainsi que ton second enfant !
          Aère bien ta maison, assainis-la aux huiles essentielles et use et abuse de l’extrait de pépin de pamplemousse : chez nous, ça marche bien ! Avec beaucoup d’ail ! ;-)
          Bon courage et à bientôt !

          • Voilà exactement le programme que nous avons suivi : aération , diffusion HE eucalyptus et menthe poivrée , et administration de citroplus ; exception faite de l´ail, que j´évite ( lié à ma pratique du yoga …), des litres et des litres de thé , mais surtout beaucoup de sommeil !!!
            On devrait y échapper …
            Bon week-end !

            • Oui, certaines pratiques du yoga déconseillent l’ail… d’autres sont plus souples… je me range parmi les secondes et, j’avoue, c’est mon allié de l’hiver ! ;-)

              Bon week-end à toi !

  30. Ah, si les noisettes sont sensées doubler de volume au trempage, c’est que les miennes ont un problème. Ça peu venir que quoi ?
    En tout cas, vivement que je puisse élever mes noisetiers à moi !

  31. Bonjour,
    Je ne suis pas du tout vegan, mais je n’ai rien contre, bien au contraire, j’adore découvrir de nouvelles saveurs et tester tout plein de recettes. J’ai donc jeté mon dévolu sur ce lait de noisettes, que j’ai fait hier… je crois que je suis devenue addict!!! C’est une pure merveille! Du coup aujourd’hui j’ai enchaîné sur un lait d’amande… même effet!
    Et pour couronner le tout, j’ai intégré le mélange des okaras dans ma recette de sablés fétiche… que dire à part MERCI?!!!
    Par contre j’ai une petite question: ces laits végétaux sont ils caloriques?

    • Bonjour Cel et merci de ton message ! Je suis ravie que les laits végétaux maison te plaisent :-)
      Caloriques ?.. Cela dépend par rapport à quoi ! Difficile d’être précis avec le fait maison, mais avec les doses de cette recette, je dirais que non, ce sont des laits assez léger, peut-être équivalent en termes de kcal au lait demi-écrémé, mais avec la grande différence qu’ici, il n’y a que des bons gras ! Pas de graisses saturées et donc pas de cholestérol en vue !
      Et puis, avec les okaras, tes recettes seront bourrées de fibres : avec ça, tu ne risques pas de prendre du poids ! ;-)

      • Merci de ta réponse :)
        En fait je me suis mal exprimée! Je ne suis pas au régime, je ne compte pas les calories de ce que je mange. C’est plutôt de la valeur nutritionnelle dont je parlais ;) mais tu avais sûrement compris car tu me parles de fibres et de graisse insaturee!
        Sinon test du jour: pâte à pizza maison à l’okara :D j’ai hâte de déguster!

        • Si tu veux, je parle de la valeur nutritionnelle des amandes dans cet article, et je dirais des noisettes et des amandes (comme des fruits à écale, en général), qu’elles ont tout à fait leur place dans une alimentation saine et équilibrée (et même qu’il faut leur faire une grande place ! ;-). Leurs acides gras sont de type monoinsaturé, dont certaines études ont montré que la consommation quotidienne apporte une diminution du cholestérol et surtout du LDL (le ‘mauvais’).
          Ils sont également riches en minéraux (manganèse, magnésium, cuivre…) et en vitamines (surtout vit. E, la vitamine anti-vieillesse ;-))
          Et puis, ce sont des aliments très riches en antioxydants (cf. mon article sur les amandes) !
          Donc, il ne faudrait certainement pas s’en priver !

  32. Apres un échec pour faire du lait d’avoine, je pensait être réduite à acheter les briques hors de prix du commerce. Je viens de faire ta recette (en simplifiant à mort : noisettes + sirop d’agave) et je suis bluffée!!! franchement merci !! Je pense que je vais vite tenter les recettes plus compliquées… :-)
    Je précise que je n’ai pas de blender , j’ai fait ça au mixer plongeant résultat : quelques éclaboussures mais rien de grave!
    Merci d’avoir partagé cette recette!

    • Je suis ravie de voir que le mixer plongeant a suffi pour ça ! Moi qui ai toujours peur que le résultat ne soit pas au rendez-vous avec des machines un peu moins puissantes, et bien, je suis rassurée !
      Entre nous, le lait d’avoine maison, c’est souvent un peu fade… mieux vaut les laits l’oléagineux, beaucoup plus onctueux ! ;-)

  33. Coucou :)
    J’avoue ne pas avoir pris le temps de lire tous les commentaires, alors ma question sera peut être redondante mais, je me lance quand même ! J’ai moi aussi une machine à lait végétal, que j’utilise souvent, mais je n’arrive pas à faire un lait un peu plus épais ! Un peu comme ceux du commerce, mais sans les additifs bien sur ! As-tu une solution à me proposer?

    Au fait, j’adore ton blog :)

    • Bonjour Amandine,
      Aucun souci pour ta question, je comprends ta flemme à lire les commentaires et tu as bien fait de la poser ! Alors, la première chose à laquelle j’ai pensé… et je suis allée voir ta recette de lait de noisette pour vérifier, c’est la quantité ! Il n’y a pas de secret, pour un lait végétal plus épais, il faut mettre plus d’oléagineux ! Ma propre recette ici est très légère, mais souvent, pour un lait plus onctueux, je double des doses. Avec 200g de noisettes pour 1L de lait, tu devrais arriver à ton compte !
      Et sinon ? Une petite pincée de gomme de guar ou de xanthane ? 1 trait de jus de citron pour le lait de soja ?… Ce sont des idées qui me viennent à l’esprit… mais attention à ne pas surdoser !

      Ton commentaire m’a permis de découvrir ton très chouette blog d’ailleurs, tu n’as pas une page facebook ou autre où te suivre ?

      • Bonjour :)
        Merci pour ta réponse, tu es très rapide malgré la popularité de ton blog ! Pour le lait végétal, je vais peut être essayer les additifs dont tu m’as parlé, parce-que j’aime vraiment la texture des laits industriels mais leur prix et leurs ingrédients ajoutés me découragent ! Je crois aussi que la texture dépend de l’ingrédient parce-que pour la même quantité d’amandes que de noisettes (soit 90g environ), le lait est beaucoup plus onctueux ! (d’ailleurs, j’en ai fait 2l hier soir, grr c’est trop bon !)

        Merci pour ta visite sur mon blog, il est encore tout neuf et tout naissant, et une page facebook suivra bientôt :)

        • Mais de rien ! Ca me fait plaisir :-)
          C’est amusant ce que tu dis, je n’avais jamais remarqué une différence entre les amandes et les noisettes dans les laits… mais n’hésite pas à rajouter un tout petit peu de ‘base’, c’est du bon gras ! Et attention si tu utilises des gommes : vraiment, ne mets qu’une toute petite quantité : faute de quoi, tu auras une crème !

  34. Je découvre ton blog et te remercie de tous ces bons articles. J’ai vu que tu avais fait l’acquisition d’un extracteur de jus (que j’ai moi-même et qui me sert plusieurs fois par jour). Trop top ce qu’on peut faire avec, notamment des laits végétaux. Tu trouveras plein de lien sur le sujet en farfouillant sur le net. Voici juste une vidéo pour te montrer la facilité avec laquelle on peut faire un lait d’amande avec un extracteur de jus : https://www.youtube.com/watch?v=nopHYUWDseY

    • Merci Sophie !
      Oui, c’est très pratique un extracteur ! Pour les laits végétaux, je préfère néanmoins le blender, c’est plus facile à nettoyer je trouve, et tout dépend aussi du type d’extracteur. Et puis, j’avoue, quand on a un vitamix, on a tout envie de faire avec ! ;-)

      • J’ai aussi un blender : le Magimix, 1200W, bol en verre, avec entre autres fonctions smoothies, glace (à l’italienne elles ont trop bonnes !), moins cher que le Vitamix et tout aussi puissant. Côté utilisation de l’extracteur, je ne le nettoie entièrement qu’à la fin de la journée (utilisé mini 5 fois/jours). Entre deux utilisations, je lui verse de l’eau claire et il s’auto nettoie. Un vrai bonheur ! J’ai oublié de dire que j’ai un extracteur vertical : l’Oméga VRT http://www.nature-vitalite.com/fr/produit/241/Extracteurs-de-Jus/Omega-VRT.
        Délicieuse journée !

        • Merci pour toutes ces informations ! J’ai entendu parler du Magimix qui est très bien aussi, dommage que sa garantie soit aussi courte.
          Je devrais également ne nettoyer mon extracteur (Green Star Elite) qu’en fin de journée, mais pour le moment, je le fais sitôt l’avoir utilisé, le matin… il faut dire que je l’utilise vraiment moins que le blender… mais je passe peu de temps en cuisine en ce moment ! Peut-être m’y mettrai-je davantage en été ?
          Bonne journée à toi !

  35. Bonjour, je découvre petit à petit…et j’aimerais savoir quelle est ta recette du lait de chanvre (si tu l’a déjà donnée, merci de me renvoyer à l’endroit où je pourrai la trouver…). Un grand merci pour toutes ces informations!

    • Je ne l’ai pas publiée, non ! ;-)
      Le principe est le même que pour le lait de noisette : environ 150 g. de graines non décortiquées / 100 g. décortiquées pour 1 L. d’eau. Il n’est pas nécessaire de faire tremper les graines, sauf pour les attendrir (si mixer peu puissant) et ensuite, on mixe ! Filtrer à l’aide d’une étamine pour les graines non décortiquées, et nul besoin de filtrer dans les graines décortiquées, voilà !

      • Merci beaucoup! Je vais essayer demain matin et faire en même temps ton smoothie d’été aux fruits verts et aux graines folles….
        Entretemps, j’ai essayé ton parfait de chia tigré à la caroube et à la courge douce et le parfait amande-figue-cannelle à la crème de sarrasin et toute la famille a adoré ! Merci encore pour ces bonnes idées et explications claires. C’est génial pour quelqu’un comme moi qui à supprimé le pain et les produits laitiers et se lance de plus en plus dans le cru…
        N’étant pas très imaginative en cuisine et souvent pressée, c’est une véritable aubaine de découvrir un site comme le tien! Belle soirée!

  36. Bonjour!
    J’ai testé ta recette et le résultat était délicieux, malgré un petit arrière goût amer…
    J’ai utilisé, pour mon premier test, 30g de noisettes décortiquées (achetées au rayon vrac d’un magasin bio) pour 300g (300ml) d’eau. Je les ai fait tremper une nuit et j’ai eu la surprise de constater qu’elles n’avaient pas doublé de volume du tout!
    Est ce parce qu’elles sont trop vieilles?
    Je ne comprends pas trop la différence, noisette crues, grillées, décortiquées… où les trouves tu?

    • C’est facile, on trouve deux types de noisettes en magasin (bio) : avec leur coque ou décortiquées, toutes deux sont crues. On trouve sinon des noisettes décortiquées qui ont été préalablement grillées pour faire ressortir leur arôme – ce qu’on peut faire soi-même en mettant des noisettes sur une plaque au four pendant 15-20 min à 160-180°C.
      Si ton lait avait un goût amer, c’est soit que tes noisettes étaient un peu vieilles, effectivement, ou bien que leur peau avait elle-même un goût assez amer (ce qui peut arriver). Dans ce cas, une fois les noisettes trempées, il est facile d’enlever à la main cette petite peau. Il ne restera ensuite plus qu’à mixer ! :-)

  37. Tu demandes quelles autres recettes de lait végétal on aimerait trouver sur ton blog: alors pour ma part, j’aimerais bien savoir comment faire du lait d’avoine, et du lait de sésame (peut-être mélangé à une noix à cause du goût? Quant au mélange avec de la châtaigne dont tu parles, il suffit d’ajouter de la châtaigne cuite avant de mixer?

    • Ah, pour le lait de châtaigne réponse ici ;-)
      En ce moment, je me fais souvent avoine-amande ou cajou-millet, ce sont des parfums qui s’équilibrent bien, et c’est vrai que pour le lait de sésame, ça ne va pas tout seul, j’ai mis qq temps avant d’arriver à un résultat qui me satisfasse entièrement. Du coup, j’ai développé des tas de recettes encore pour recycler l’okara ! J’ai noté tes suggestions, en tout cas, merci !

  38. Alors petit accident de fabrication de lait… J’ai réalisé la recette, puis je l’ai mis dans un Thermos (car je n’avais pas de bouteille en verre) et hop au frigo! Sauf qu’en m’en servant ce matin, il n’avait pas refroidi et il avait tourné… Très déçue :(

    • Mince alors… :-(
      Le mieux est de le mettre dans une bouteille ébouillantée avant de le mettre au frigo : cela permet ainsi de mieux le conserver.
      J’espère que tu auras plus de succès bientôt !

  39. Ping : Des noisettes et du chocolat… Du bonheur! | Un kolibri sous la neige

  40. Ping : Faire son lait végétal maison | Green me up !

  41. Bonsoir, je lis les commentaires un peu en diagonale et je viens de voire celui de sioue, elle parle peut être d’eczéma? c’est ma façon a moi de réagir au lactose (entre autres) et mon bébé idem.

  42. Pourrais-tu nous donner les indications nutritionnelles de tes préparations ? Merci beaucoup . Tes articles sont très intéressants, et grâce à leur lecture , je fait des découvertes culinaires .

    • Dans bon nombre d’articles (pas celui-là, comme par hasard ! ;-) ), je donne des indications nutritionnelles détaillées sur les aliments que je présente.
      Si en revanche, par ‘indications nutritionnelles’, tu veux dire le nombre de calories, je ne l’indiquerai malheureusement pas : je pense en effet que les bienfaits des aliments végétaux ne se mesurent pas en nombre de calories (cf. cet article et celui-ci au sujet des lipides), mais en termes de nutriments, vitamines, minéraux, index glycémique, fibres, acides gras, antioxydants, etc.
      J’espère que ma réponse te convient !

  43. Bonsoir Ophélie,
    Après une nuit de trempage, je suis sur le point de réaliser un lait d’avoine à base de gruau d’avoine. Petite question que je me pose toutefois : faut-il faire cuire au préalable le gruau avant mixage et filtrage ou puis-je tout à fait le mixer puis consommer cru ? Est-ce digeste et comestible ? Et ce que je cherche à éviter notamment, c’est la consistance gluante que j’avais obtenue avec la version "lait d’avoine à base de flocons". Merci d’avance pour tes précieux conseils :)

  44. Hello!
    Je l’ai fait avec mon mixeur plongeant, par contre au final j’ai plutôt récupéré de la poudre de noisette, je me demande si c’est bien ça l’okara ou si le robot plongeant est pas assez puissant. Le lait quant à lui est plutôt bon mais vraiment très léger en goût (je n’avais pas de quoi le sucrer aussi). Penses tu que ça vienne du mixeur?
    Merci en tout cas pour tes recettes =)

    • Je pense que ton mixeur plongeant n’est pas assez puissant, d’où des morceaux encore trop gros, façon poudre, de noisettes. L’okara doit être très fin normalement.
      Dans ce cas, mets-en plus, fais tremper plus longtemps et n’hésite pas à compléter par une petite cuillère de purée de noisette !

      • Oui je pense aussi que mon mixeur n’est pas assez puissant. J’ai regardé le prix de celui que tu as et… je vais encore attendre un peu ^^ Une de mes amies a un blender apparemment, je vais lui piquer discrètement pour tester et voir si le résultat est mieux. J’avais déjà mis plus de noisettes que prévu (125g.), mais bonne idée la purée de noisettes! Ce matin j’ai testé dans le chocolat, et je trouvais qu’on sentait plus le gout de noisettes qu’hier. Par contre je sentais aussi le gout de chlore de mon eau :/ Mais je ne vais pas abandonner, j’étais tellement contente de voir le résultat hier et d’avoir ma petite bouteille de lait de noisette maison *-* J’étais toute fière! Du coup je vais continuer mes essais =)

        • Sinon, j’utilise aussi un petit blender pour faire mes laits, le Personal Blender, qui ne coûte pas cher du tout (enfin, 80-100€, ce qui, pour un modèle puissant, est étonnant !) et qui marche aussi à merveille.
          Pour le chlore de l’eau, mets ton eau dans une bouteille ouverte ou un bol et laisse-la qqs heures à l’air libre : le chlore s’évapore…

  45. Ping : Faire son lait d’amande | EclectiK Girl

  46. Bonjour Est-ce que pour faire son lait végétal avec de la farine de souchet par exemple Est-ce le même principe ? et avec un thermomix ?? ou il vaut mieux investir dans un soyabella ??? Merci pour votre blog cr chercher des boissons végétal est un vrai casse tête pour moi cr étant allergique à bcp de choses aux amandes, millet, riz, œufs, caséine, chocolat et j’en passe ! ! ! et c’est parfois difficile de trouver des boissons végétal ! !

    • Alors, je n’ai jamais essayé de faire du lait avec de la farine de souchet, mais avec des souchets entiers. Si votre farine n’est pas dégraissée (elle ressemble alors à de la poudre d’amande), il suffit de l’ajouter à de l’eau et de la passer au mixeur. Il faudra filtrer ensuite.
      C’est donc une méthode à froid, et non à chaud.
      Pour les laits végétaux, j’en ai proposé 3 recettes différentes accessibles ici.

  47. Bonjour merci pour votre réponse, j’ai trouvé dans mon magasin bio des souchets entiers.
    Et Est-ce qu’on peut utiliser un thermomix pour faire ses laits végétaux ou ses crèmes végétaux ???
    Merci Amitiée

  48. cr le dans le soyabella on récupère l’okara et il faut filtrer ensuite ?? dans le thermomix on broit tout ! !!
    Donc je vais essayer de chercher si on peut faire avec tehrmomix ???

    • Je ne connais pas le Thermomix, mais je pense que, dans la plupart des laits végétaux, quel que soit l’appareil utilisé, mieux vaut filtrer ensuite le lait (sauf dans le cas de noix peu fibreuses, comme les amandes blanches, les noix de cajou ou de macadamia). Ce n’est pas obligatoire, mais je trouve ma texture plus agréable.

  49. Bonjour,

    Est-ce que tu penses que le lait de noisette (ou autres laits végétaux) peut remplacé le lait de vache dans des crèpes ou des gateaux sans alterer la texture ?
    Ton blog est vraiment très interessant.

    Merci

  50. Votre recette est formidable, j’avais du mal à envisager d’acheter une machine pour commercer mes laits végétaux et l’okara.. Là vous me donnez plein d’idées merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s