UN DEO NATUREL EN 5 MINUTES CHRONO ? PARI TENU !

*

Ah la la, cet article a bien failli ne pas voir le jour ! Mon ordinateur vient d’avoir la très sournoise idée de me lâcher subitement… Par prémonition ou par un heureux miracle, j’ai fait ce matin même une sauvegarde de mes fichiers (la dernière remontait à la Saint-Glinglin), donc plus de peur que de mal ! J’ai pris mon courage à deux mains… et j’ai ressorti mon vieil ordinateur du fond du placard où il dormait bien sagement entre deux toiles d’araignée, et je comprends maintenant pourquoi je l’avais remisé là en promettant de ne plus jamais, jamais y toucher… allez, ne médisons pas, il me sauve aujourd’hui la vie !

Et comme cette petite aventure m’a donné des sueurs froides, je me suis dit que l’occasion était parfaite pour vous présenter de quoi éponger ces bouffées d’angoisse, j’ai nommé : mon déodorant naturel maison ! 

*

*

Je suis sûre que d’aucuns se demandent : ‘Mais pourquoi se casse-t-elle la tête comme ça ?’

Je sais, on peut trouver dans le commerce des déodorants, il y en a même à tous les prix, de toutes les couleurs et de toutes les saveurs. Et pourtant… je persiste et signe. Je n’aime pas les déodorants du commerce. Pourquoi ?

C’est simple : la plupart de s déodorants conventionnels contiennent des ingrédients qui ne sont ni bons pour la santé, ni pour l’environnement.

☛ L’ennemi public numéro 1, bien sûr, c’est l’aluminium. Le chlorure d’aluminium est connu  des fabricants de cosmétiques car il supprime efficacement la transpiration, c’est vrai. Le petit hic, c’est qu’il est tout autant connu pour sa toxicité… et bon nombres d’experts s’accordent aujourd’hui à l’associer à des problèmes de santé majeurs, parmi lesquels le cancer du sein. Pas très sympathique, tout cela.

Pour plus de détails sur l’aluminium, n’hésitez pas à lire mon article Haro sur l’Alu !

☛ Les autres grands méchants, ce sont les parabens, qui jouent le rôle de préservateurs et de stabilisant. Second hic : certaines de ces bestioles sont, comme l’aluminium, absorbées par la peau et ont ensuite une activité oestrogénique. Pas mal de chercheurs planchent actuellement sur le lien entre parabens et cancer du sein, et émettent de forts doutes sur la prétendue ‘innocuité’ de ceux-ci. En attendant d’en savoir plus, je préfère m’abstenir.

Et les déo bio ? C’est vrai, il existe un certain nombre de déodorants dans le commerce qui portent des labels bio et dont la composition est tout à fait sûre. J’en ai testé pas mal et, pourtant, aucun ne m’a ravie. Pas très efficaces, assez coûteux… Alors, quand la version maison est très facile à faire, peu onéreuse et vraiment efficace, qu’est-ce qui me retient ?

*

3 ingrédients de base (+ 2 optionnels) = 5 minutes de travail.

Montre en main.

**

Ce qu’il vous faut : de l’huile de coco + du bicarbonate de soude + de la fécule. En option : des huiles essentielles.

✿ L’huile de coco : connue pour ses propriétés anti-bactériennes, elle présente l’immense avantage de rester solide en dessous de 25°C. Pratique si on ne veut pas se retrouver chaque matin avec des flaques d’huile sur la chemise.

❀ Le bicarbonate de soude :  il n’est pas toxique, ne provoque pas d’allergie et il neutralise très efficacement les odeurs corporelles.

✿ La fécule / ou l’arrow-root : tous deux sont des absorbants naturels et ne causent pas d’allergie.

❀ Les huiles essentielles : vous avez le choix ici, car plusieurs huiles peuvent être utilisées. En plus de l’agréable parfum qu’elles ajouteront à votre déodorant, elles ont un certain nombre de vertus : l’huile de sauge officinale régule la transpiration, tandis que l’huile de palmarosa, celle de menthe poivrée et celle de lavande officinale sont anti-bactériennes. J’ai choisi ici de mélanger huile de lavande (Lavandula officinalis) et huile de palmarosa (Cymbopogon martinii), mais libre à vous d’ajouter celle(s) dont le parfum vous inspire le plus (c’est le cas de le dire) en faisant attention toutefois à ne pas utiliser d’HE dermocaustique ou photosensibilisante. N’utilisez pas non plus n’importe quelle huile si vous êtes enceinte, épileptique ou de santé fragile, ou sur vos enfants !

Alors, comment ça marche ?

*

* * *

Déodorant naturel maison

* * *

*

Pour environ 200 ml. de produit

*

Ingrédients :

  • 100 g. [ 1/2 cup ] d’huile de noix de coco liquide*
  • 60 g. [ 1/4 cup ] de bicarbonate de soude (ultra fin)
  • 40 g. de fécule [ 1/4 cup ] ou d’arrow-root
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

* Pour que l’huile soit à l’état liquide, il suffit juste de la laisser au soleil ou sur un radiateur 1/4 d’heure, ou bien faites-la chauffer au bain-marie ou au micro-onde.

*

Préparation :

1. Versez l’huile de noix de coco fondue dans un pot :

*
*
2. Ajoutez ensuite, cuillère par cuillère, le bicarbonate de soude et la fécule, tout en fouettant vigoureusement avec une fourchette pour qu’aucun grumeau ne se forme (si votre récipient est hermétique, vous pouvez mélanger le tout en le secouant très fort) :
*
 
 
*

3. Ajoutez ensuite les huiles essentielles :

 
*

Mélangez une fois le tout et laissez le déodorant se raffermir (au réfrigérateur ou à l’air ambiant s’il ne fait pas trop chaud) avant de vous en servir.

Vous voilà maintenant avec : 1. un produit naturel, qui sent bon, se conserve très bien, dure très longtemps et coûte très peu cher … et surtout : 2. la fierté d’avoir réalisé votre propre cosmétique ! (ce qui vaut tout l’or du monde)

Pour l’utiliser ensuite, rien de plus simple : il faudra simplement vous faire à l’idée d’appliquer votre déodorant avec vos petits doigts sur vos aisselles !

—-

- Edit -

*

Je préfère maintenant mouler mon déodorant dans des moules en silicone et l’utiliser à l’état solide comme un stick :

  • vous pouvez faire de même en le conservant au réfrigérateur,
  • ou bien ajouter à la préparation 10 g. de cire végétale (candelilla, carnauba…) qui va solidifier la préparation et lui permettre d’être beaucoup plus stable. Je fais fondre la cire au bain-marie avec l’huile de coco.

*rr

 

*

Aimez-vous réaliser vos cosmétiques maison ?

Faites-moi connaître toutes vos recettes de grand-mère !

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

About these ads

665 réflexions sur “UN DEO NATUREL EN 5 MINUTES CHRONO ? PARI TENU !

  1. Et bien et bien, il faudra que j’essaye ! Pour le moment je suis à Aromaco de Lush, et il dure, il dure. Ce dont je ne me plains pas d’ailleurs.
    La présentation de Aromaco, me fait penser à peut-être une alternative pour ton déodorant et son application : pourquoi ne pas le faire figer dans des moules en silicone, comme ça il peut-être pris en main et utilisable sans y mettre les doigts ? Comme on passerait un roll on un peu en fait.
    Je ne pensais pas que ça serait si simple, ça me surprend assez même ! J’ai tout dans ma cuisine, et une huile essentielle exprès pour faire du qui sent bon

    • Je ne savais pas que Lush avait un déo solide – il faudra que je farfouille un peu plus dans la boutique la prochaine fois – mais maintenant que tu me l’as dit, je suis allée voir sa composition et, tiens, du bicarbonate de soude aussi ! ;)
      Pour ce qui est de mouler le déodorant, c’est une idée excellente !!! C’est à la fois pratique et joli – et, pour une fois, pas de souci si les enfants croient qu’il s’agit d’un gâteau, on peut manger ce déo sans s’intoxiquer !

      • A défaut de l’avoir réaliser pour le moment je termine mon aromaco, et depuis que j’utilise en plus un peu de bicarbonate de soude que je frotte après avoir appliqué le déo solide. Plus d’odeur, mais je continue de transpirer (ce qui est bien du coup), bon un peu moins qu’avant. Donc pour le moment cette formule me convient, c’est pas ultra pratique de se promener avec le pot partout, surtout qu’il est bien trop grand, mais je vais finir par transvaser ça quand j’en aurais marre :)
        Donc merci pour ta recette du coup, parce qu’en attendant, je peux en profiter même si je ne l’ai pas faite

        • Ha ham pas mal la technique ! ;-)
          Je crois que c’est Déborah aussi qui utilisait aussi le bicarbonate directement. Cela peut assécher un peu la peau à terme mais c’est bien pratique !

      • Coucou Ophélie et celles que ça intéresse,

        pour ma part, comme je n’aime pas jeter et qu’il me restait Greeench et T’éo de Lush, l’un en poudre l’autre solide, que je n’arrivais pas à les finir, j’ai regardé leurs compos et trouvé que dans les grandes lignes ça ressemblait à ta recette… ai donc réduit T’éo en poudre, tamisé l’autre, rajouté de l’huile de coco et un peu d’HE, et hop, me voilà avec 2 déos d’avance… Conclusion, ça a super bien marché, même efficacité que ce que j’ai pu lire ici!! Sauf qu’appremment je suis un peu sensible au BDS, ai donc refondu aujourd’hui mon déo à base de Greeench et rajouté de l’huile de coco… Je verrai ce que ça donne, mais en tout cas on peut sans problème recycler les solides ou en poudre de chez Lush ainsi.

        Jennifer

  2. Ok donc en gros j’ai tout les ingrédients. Me reste du déo Lush mais comme j’suis fun et que j’aime les nouveautés DIY, bah j’va tester moi !
    Trop top l’idée ! Bien vu ♥

    (je viendrai donner mon avis si j’pue ou pas ;))

  3. Bon, j’ai pas tout compris, j’ai laissé un comm’ mais je ne le vois pas et je n’ai aps de message me disant « hey, il va être validé sous peu… »

    Je disais donc… Je vais tester ça car même si il me reste du déo Lush, comme j’suis une ouf dans ma tête, ouf dans mon corps et que j’suis fun et qu’en plus, j’ai tous les ingrédients… Bah je teste quoi ! C’est top les recettes de ce genre ♥

    Puis si j’pue pas, j’viendrai le dire et inversement :)

    Bien vu le DIY ♥

    • Très bonne idée ! Tu vas voir, c’est tout simple. N’oublie pas qu’il s’agit avant tout d’un déodorant, pas d’un antitranspirant: avec le bicarbonate et la sauge, la transpiration est absorbée, mais ça ne la stoppe pas entièrement comme avec de l’alu.
      Et si tu reprends l’idée des moules de Löu, signale-toi, ça peut être très chouette ! :)

      • Ça marche :)
        Oui oui un déo, t’façon transpirer on ne peut rien y faire.
        Bien vu les moules :)

        • Waow, tu as été rapide ! Tu as vu, on sent tout bon le gâteau après ? Enfin, ça dépend des huiles essentielles : avec le mélange coco/girofle, j’ai l’impression d’être un pain d’épice ;)

        • Je plussoie. Je finis actuellement un déo de merde à l’alu, acheté en pharmacie, et quand je fais du sport ou qu’il fait un tantinet chaud, ben ça mouille pareil. Je retiens l’idée ( géniale ) de mouler dans les vieux contenants de déo. En plus, on réutilise (ça me parle, je suis fana des 3 R). J’adore, ce blog est comme une version concentrée de tous les blogs DIY/éco de mes favoris. Ce blog est génial. En plus, j’achève mon déo de merde, j’ai trop hâte de tester!

  4. Je ne confectionne pas de produits à proprement parler mais j’adore les produits simples et naturels : huile de noyaux d’abricot, excellent en massage du visage le soir avant d’aller dormir (mine de rêve garantie au réveil car cette huile est peu grasse et non comédogène) et, tu connais, le gel de sabila ou aloe vera, en provenance directe du Costa Rica et surtout sans additifs, excellent pour cicatriser tous les petits bobs et cicatrices du visage!! Sinon, je traque l’aluminium dans mes déo,je n’ai encore jamais tenté le home made…mais pourquoi pas!

    • Ah, je cherchais justement une huile qui soit non comédogène, mais je ne savais pas vers laquelle me tourner… j’avais pensé à l’huile d’argan, mais celle de noyaux d’abricot doit à la fois sentir bon, être douce pour la peau et n’être pas trop coûteuse. Je retiens !
      Pour l’aloe vera, j’en avais vu partout à Fuerteventura, mais je n’avais même pas essayé, je crois que j’avais peur à l’attrape-touriste :-/ Je regrette un peu maintenant…

  5. Ping : HARO SUR L’ALU ! | Antigone XXI

    • Des grains de bicarbonate ? Tu es sûre qu’il était bien dilué ? Ou ce doit être moi qui aie la peau tellement épaisse que je ne sens rien ! En tout cas, le bicarbonate peut assécher les peaux trop sensibles et, dans ce cas, mieux vaut en diminuer la quantité de moitié.
      Merci pour ta recette qui est d’un niveau un peu au-dessus de la mienne – je me sens tout nulle avec mes 4 pauvres ingrédients… Et surtout, merci de me faire découvrir ton magnifique blog, je ne me lasse pas de le parcourir ! Comme quoi, il est des secrets bien gardés… ;)
      Et pour la pierre d’alun… je suis assez méfiante à vrai dire. Je sais que c’est un produit dit ‘naturel’, autorisé en cosmétologie bio, et composé de formes a priori stables d’aluminium, mais si l’alu pénètre la peau (micro-coupures…), ça craint. Dans le doute, je préfère m’abstenir !

    • En tous cas, c’est hyper intelligent de mettre le déo dans une bouteille à « pouss-mouss » !! Pensez-vous que ça peut fonctionner avec celui proposé ici ?

  6. Ah bah moi je fais encore plus simple : je mets un peu de bicarbonate dans le creux de ma main, deux gouttes d’eau, et j’étale en frottant un peu deux secondes. Et hop. Je fais ça depuis genre 8 mois je pense, ça marche hyper bien, je pue plus jamais. J’ai converti plein de copains qui ne jurent plus que par cette « méthode ».

    • Ah, encore mieux ! Le souci, c’est que pour les petites peaux sensibles, le bicarbonate peut être un peu rude, et l’huile de coco permet de garder une bonne hydratation (et puis, moi j’aime bien sentir le gâteau ! ;-)

      • Ouais pour les peaux sensibles ça le fait pas trop malheureusement. J’ai testé ça ces jours-ci en complément de la pierre d’alun, j’avais lu l’astuce sur un forum. Ben ma peau n’apprécie pas du tout. Je vais réaliser le déo de coco, ça fait des mois et des mois que je remets à plus tard…
        Bon du coup j’en profite pour poser une question. Enceinte, la plupart des huiles essentielles sont plus que déconseillées. J’ai de l’HE de citron, l’une des quelques HE permises. Est-ce que ce déo serait suffisamment efficace avec quelques gouttes d’HE de citron à la place des deux HE conseillées dans ta recette ? Merci ! Et promis, je n’attends pas encore des mois (faut juste que je rachète de la fécule)… ;)

        • Alors, la lavande est également autorisée pour les femmes enceintes et elle aurait parfaitement sa place ici ! Et si la citronnelle est déconseillée le premier trimestre, tu peux en revanche l’utiliser durant le reste de ta grossesse. Les deux conviennent très bien dans ce déo. Attention tout de même à l’HE de citron, non pas pour ton bébé, mais car elle est photosensible… mieux vaut éviter les plaques rouges aux aisselles pour l’été ;-)

        • Je mélange un peu de bicarbonate avec une noisette d’aloé vera et ma peau très sensible supporte très bien (ca fait plus de deux mois que j’utilise ce mélange)! J’ai les aisselles toutes douces maintenant et j’ai rarement des odeurs à la fin de la journée.
          J’en connais qui se lavent les aiselles à la bétadine rouge dans leur douche et ensuite applique leur déodorant du commerce et le résultat est très efficace car la bétadine tue les bactéries. J’hésite à utiliser cette solution toute l’année (je le fais l’été quand il fait plus chaud), je sais que les chirurgiens utilisent la bétadine plusieurs fois par jours sur leur mains, mais la notice met tout de même en garde contre une utilisation prolongée sur les muqueuses notamment… Mais efficacité redoutable en cas de besoin (et supportée par les peau sensible)!

      • et si on garde ses poils sous les aisselles pas de soucis de peau sensible j’imagine ? ;)
        je vais tester sur moi le bicarbonate de soude directement dilué frotté sous mes aisselles poilues et je vous redirai ça ! (de base j’ai l’aisselle gauche qui sent beaucoup et la droite rien du tout)

  7. Ping : DEBOIRES TECHNIQUES ET CONSOLATIONS GOURMANDES | Antigone XXI

  8. Je l’ai fait et JE SENS TROP BON ! (j’ai pas mis d’HE, je sens juste la noix de coco).
    Merci ! Je vais juste voir à plus long terme si ça marche bien sur moi, mais pour l’instant c’est super. Youpi !

  9. Et alors ça fonctionne bien ? Pas d’odeur même quand il fait chaud ?
    Parce que j’en ai eu des déboires en essayant différents déo bio, à sentir le cow-boy :)
    Je ne cherche pas d’anti-transpirant, il faut bien transpirer de toute façon, mais un bon déodorant…
    Où l’achètes-tu l’huile de coco ? Je pense ne jamais en avoir vu dans ma biocoop…

    • Honnêtement, j’en suis très contente et je trouve que l’odeur de coco est très agréable !
      J’ai été moi aussi un peu déçue des déo bio, et j’avoue préférer ma version maison…mais cela dépendra peut-être des personnes :-)
      L’huile de coco vierge se trouve normalement en magasins bio soit au rayon des huiles comestibles, soit au rayon cosmétique. Dans mon ancien Biocoop, j’achetais celle de BioPlanète (http://www.bioplanete.com/Huile-de-coco), mais d’autres marques doivent en proposer également.

  10. Je viens de découvrir ce blog, en me baladant de site en site, et je le trouve très intéressant. Je vais le rajouter dans mes bookmarks.
    Cette « recette » me tente bien.
    Personne n’en parle mais je pose quand même la question « bête » : l’huile de coco ne risque-t-elle pas de laisser des traces sur les vêtements ?
    Personnellement, j’achète mes matières premières cosmétiques sur le site d’Aroma-zone (je peux parrainer ceux qui le souhaitent. Enfin, c’est surtout moi que cela avantage…;-))
    Bonne continuation!

    • Bienvenue à toi et merci de ton message :-)
      Alors, pour répondre à ta question, je dirais que ce déodorant peut laisser des traces au même titre qu’un déodorant normal. Personnellement, je l’utilise depuis longtemps et je n’ai jamais eu de taches, mais une lectrice m’a fait savoir qu’elle avait eu des traces en l’utilisant en trop grande quantité. J’en mets très peu car c’est efficace (si tu le fais dans un moule et le garde au frais, c’est encore plus facile à doser), et ainsi pas de problème !
      J’adore Aroma-Zone, merci pour l’idée du parrainage : avis à tous ceux qui lisent ces commentaires ! ;-)

  11. Alors sur le long terme tu en es contente ?
    Je vais bientôt me le faire ainsi que le démaquillant.
    Je ne suis pas vraiment satisfaite de mon actuel en ce moment… Il faut juste que je mette la main sur l’HE de sauge

    • Oui, super contente !
      Je comptais d’ailleurs faire une réédition prochainement, car j’ai suivi ton conseil et, un jour de grosse chaleur, j’ai laissé fondre à nouveau le tout au soleil pour le touiller à nouveau, le mouler et zouuu, direction le frigo !
      Je le garde toujours au frigo, et sa consistance me permet maintenant de mieux le doser (si tu en mets trop trop, apparemment, ça peut laisser des traces – ça ne m’est jamais arrivée à moi, mais à une lectrice). Et en plus, c’est super agréable de passer ce petit bout tout frais sous ses aisselles ! ;-)

      Pour le démaquillant, je suis également contente, la prochaine fois, je mettrais peut-être un tout petit peu moins de bicarbonate, car l’effet exfoliant est un peu fort : en fait, c’est fort quand on utilise des cotons jetables, avec mes disques réutilisables, aucun souci, c’est super agréable et ça part bien sans frotter !

      Voilà pou rle petit CR ! ;-)

  12. Attention à l’huile essentielle de clou de girofles fortement dermocaustique, il ne faut pas mettre non plus d’HE d’agrumes qui sont photosensibilisant quand à la menthe poivrée elle peut être très violente en application cutanée. Préférer le Palmarosa (Cymbopogon martinii) et la Lavande officinale (Lavandula Angustifolia). Le palmarosa est une bombe anti-tout (bactéries, champignons, virus…) et la Lavande est la reine des HE :)

    • Merci pour toutes ces informations !
      J’utilise l’HE de clous de girofle ici en toute petite quantité pour ses vertus anti-bactériennes et j’en suis satisfaite – aucun souci cutané à signaler et je crois qu’on la retrouve dans bon nombre de préparations du même type.
      Pour les HE d’agrumes, je suis d’accord, mais je ne crois pas en avoir mis ici (ou bien cela m’a échappé !)
      Merci beaucoup encore ;-)

  13. Non non tu n’en as pas mis c’est juste une petite mise au point au cas ou qqn voudrait varier… Vraiment faut que tu essayes de remplacer le girofle par le palmarosa, tu m’en diras des nouvelles. Bravo encore pour ton blog

  14. Je découvre ce site (enfin, je l’ai découvert il y a peu de temps) et c’est une mine d’or ! Même si je ne suis pas vegan, j’apprends plein de choses intéressantes, et notamment cette recette bien sympathique (en plus de tes substitut du Nutella que j’ai hâte de faire tester à mon fils – intolérant au gluten et aux PLV…)
    J’ai trouvé ce joli flacon pour mouler le déodorant http://www.aroma-zone.com/aroma/fiche_packaging_stick.asp et je pense que je vais le tester dès réception !
    Par contre, j’ai un peu plus de mal à trouver une huile essentielle qui convienne, le palmarosa, le clou de girofle et la sauge sont déconseillés aux femmes enceintes… Aurais-tu une suggestion ?
    En tout cas bravo pour ce site et bonne continuation !

    • Merci beaucoup Majutino !
      Mais il a l’air formidable ce moule ! Pour le moment, j’ai moulé mon déo dans de petits moules en silicone (canelés et chocolat pour etre plus précise ;-)) et je les garde au frais pour les conserver (surtout en été !) mais l’inconvénient, c’est qu’on en a toujours un peu sur les doigts… tandis qu’avec ton moule, de doit etre très pratique ! Il faut décidément que j’aille faire une razzia sur aroma-zone…
      Alors, il faut que je réfléchisse davatange pour les HE conseillées pour les femmes enceintes, mais à première vue, comme cela, je dirais HE de lavande (personnellement, c’est un parfum que je n’aime pas trop et c’est pour cela que je ne l’ai pas utilisé – mais elle aurait très bien sa place ici !) ou peut-etre de la tea tree ?
      Merci pour ton message !

      • J’ai fait quelques recherches sur Aroma-zone, et ce que j’ai trouvé, effectivement c’est lavande et tea-tree (mais je n’aime pas trop l’odeur). Mon choix s’est arrêté sur la citronnelle (déconseillé les 3 premiers mois, mais je ne suis plus concernée) qui a des propriétés anti-transpirantes…
        De mon côté, la conservation au frigo sera obligatoire, je vis à la Réunion… Cet hiver nous avons 25° :-)

        • Petit bilan avec le moule à déodorant Aroma-zone : il faut attendre que le mélange ait commencé à solidifier avant de le verser dans le moule sinon ça fuit de partout (je me suis faite avoir !) Et puis il faut un grand pot quand même pour stocker le surplus car le moule à déodorant est vraiment petit ! Je le remplis par la suite avec une petite cuillère et ça fonctionne très bien ! J’aime beaucoup cette recette de déodorant, j’ai mis de la lavande finalement, et ça ne fonctionne pas trop mal… très utile par les grandes chaleurs en ce moment…

          • Ah, super ! Comme je n’ai pas le moule à déo d’Aroma-Zone, je ne savais pas ce que cela donnait avec (et oui, le mélange est très liquide avant qu’il ne refroidisse). Chez moi, ce sont des moules à chocolat et des moules à cannelé qui ont fait office de moule (ça donne de très jolies formes pour mes petites aisselles ;-))
            Et effectivement, c’est une recette qui donne beaucoup de déodorant (ce qui permet, au passage, de se rendre compte qu’on paie souvent une fortune une toute petite quantité de produit avec les déo du commerce…)
            Grande chaleur ? Oh, tu as de la chance ! La neige a fondu ici, mais il paraît qu’elle revient ce we !

            • Grande chaleur, pas aujourd’hui (cyclone en approche)… Mais il faut dire que je vous envie la neige, les feux de cheminée, les batailles de boules de neige et les glissades ! On n’est jamais content de ce qu’on a ;-)

              • Ha ha, effectivement, on n’est jamais content… d’ordinaire, je souffre beaucoup de l’hiver, et cette année, j’ai décidé de relativiser : et si tout cela était fait pour qu’on apprécie encore plus les beaux jours ? ;-)

    • hello, tu peux remplacer le palmarosa par la lavande (lavandula officinalis ou Lavandula angustifolia) la reine de l’aromathérapie, parfaitement bonne pour les femmes enceintes et qui est multi-usage :)

      • Merci Gael, j’ai de la lavande à la maison, je pense que j’essaierai dans un premier temps… et puis si ce n’est pas suffisant pour réguler les odeurs, je testerai la citronnelle (d’ici là, j’aurai peut-être accouché ?!)
        En tout cas merci

    • Bonjour Fanny,
      Le bicarbonate de soude et la fécule se trouvent en magasin classique (supermarché…); l’huile de coco, l’arrow-root et les huiles essentielles et magasin bio !

  15. Merci beaucoup !
    Aujourd’hui je teste uniquement le bicarbonate de soude. Je vais acheter les autres ingrédients ce weekend. Merci pour cette recette, depuis le temps que je cherche :)

  16. Merci pour cette recette. J’ajouterais à la liste des bons points, le fait de ne pas avoir d’emballage à jeter. C’est d’ailleurs ce qui vient juste de me décider à rechercher une idée de déo maison et je suis tombée sur votre blog : bonnes idées et bonne continuation…

  17. Merrci de vos recettes! Je n’ai pas le temps en ce moment de faire des préparations, étant bien trop occupée avec mes études… mais dès que j’ai mon diplôme en poche (en mai!), je reviens à ma petite manie de fabriquer mes produits moi-même, par esprit bricoleur et par amour des bonnes odeurs qui me restent de mon enfance.

    En attendant, puisque vous demandez des recettes maison, en voici une toute simple: la lotion pour la peau à la glycérine.

    C’est la baby sitter d’origine indienne de mes enfants qui me l’a suggérée lorsque mon fils de deux mois alors (il a 11 ans maintenant!) a eu des dartres en hiver. Elle m’a recommandé de lui appliquer une solution de glycérine végétale, jus de citron et eau. Et miracle, les dartres ont totalement disparu en 24h! Je le jure, ce n’est pas une vue de l’esprit! Je suis médecin et j’ai un esprit très rationnnel! S’il n’y a pas de recherche (non corrompue) pour soutenir un traitement, je n’y crois pas…
    Bon, en l’absence de resources scientifiques sur le sujet (il y en a peut-être mais franchement je n’ai pas jugé nécessaire de faire une bibliographie de thèse pour vérifier…), disons que j’ai cru à ce que je voyais, et comme j’étais désespérée de voir ces affreuses dartes sur les petites joues de mon bébé, j’ai continué à utiliser la glycérine pour les mains et le visage tous les jour!

    J’ai éliminé le citron, par peur qu’il moisisse dans la bouteille, mais l’acidité pourrait peut-être être bonn epour le ph de la peau. J’ai récemment remplacé l’eau par du jus d’aloe vera pour ses propriétés cicatrisantes.
    Ajoutez de l’huile essentielle de lavande pour le parfum (mais apparemment elle a aussi des vertus cicatrisantes et antibactériennes, alors que demande le peuple?), et je vous jure que c’est un petit plaisir quotidien qui ne coûte pas cher.

    Pour le visage, je mets ma lotion dans un petit vaporisateur. C’est très agréable et cela me rappelle les vaporisateurs d’eau d’Evian de mon enfance! Mais ma lotion sent bon et est bien plus efficace pour les peaux sèches…
    Pour les mains et le corps, j’utilise de toutes petites bouteilles de voyage achetées à REI (ceux et celles qui habitent aux Etats Unis connaissent probablement ce magasin de sport). J’ai ces flacons sur moi en permanence. Une application après près chaque lavage de mains en hiver, c’est radical contre les crevasses. Depuis que je l’utilise, je n’ai plus que quelques crevasses en hiver au lieu d’une à chaque doigt en permanence.
    En fait, c’est idéal pour toutes les peaux sèches, sur le visage, les pieds, et le corps…

    Mon père m’a dit un jour que sa mère utilisait la glycérine pour les mains, donc c’est une vraie recette de grand-mère! Il en demande chaque fois qu’il me rend visite en hiver à Washington où il fait assez froid (quoique pas assez à mon goût cette année).
    Même mon ex-mari me redemande la recette régulièrement. Probablement un moyen de garder le contact. C’est mieux que les négociations hargneuses sur la garde des enfants ou la pension alimentaire…
    Ma soeur déteste cette lotion dont elle dit qu’elle lui laisse la peau collante. C’est pas vrai, na. En tout cas pas pour moi! Et puis il suffit certainement de diminuer la concentration en glycérine si le côté collant vous gêne. C’est très empirique tout cela.

    Voici enfin la recette qui prend deux minutes à réaliser:

    une cuillère à soupe de glycérine végétale
    2 cuillères à soupe de jus d’aloe vera (ou d’eau de source)
    10 gouttes d’huile essentielle de lavande (jai la main lourde mais la lavande sent si bon!)
    Secouez secouez, c’est fait!

    Carole

    • Merci beaucoup de cette recette Carole !

      Je n’ai jamais utilisé de glycérine végétale et je ne connaissais pas ses propriétés hydratantes… je restais persuadée qu’il s’agissait simplement d’un agent de texture !
      Une petite chose cependant : ce n’est pas plus mal, peut-être, d’avoir supprimé le citron : bien qu’il s’agisse d’un remède excellent pour la peau, mieux vaut bien se rincer si l’on l’en applique sur la peau car il accroît la photosensibilité de la peau – autrement dit, on risque de bronzer (voire brûler…) un peu fort si l’on sort au soleil ou à la lumière avec du jus de citron sur la peau !

      Merci encore pour cette recette maison !

  18. En ce qui me concerne, après avoir été toujours déçue des déos bio du commerce (je me déplace à vélo et je pars toujours à la dernière minute = je transpire beaucoup! ;-), j’ai été ravie de découvrir l’huile essentielle de palmarosa. Une petite goutte sur chaque aisselle et hop! Ca roule depuis plus de deux ans.
    Mais j’en étais à me demander ce que j’allais bien pouvoir utiliser si je tombais enceinte… alors je m’en vais tester ta recette, SANS les he.
    Merci! Je découvre ton blog et je sens que je ne vais plus le lâcher! :-)

    • Oh oui, l’huile essentielle de palmarosa est un petit bijou !
      Si tu tombe enceinte, alors utilise de la lavande, il n’y a aucune contre-indication en cas de grossesse.

      Merci et à bientôt alors ! ;-)

  19. Je viens de découvrir ton blog en cherchant une recette pour faire du lait de noisette et je le trouve super c’est très bien écrit et intéressant
    Je vais peut-être tenter ce déo, je pensais à y rajouter un petit peu de cire de candelila pour le mouler plus facilement dans un stick, j’hésite encore ….

    • Merci beaucoup Silvia !
      Alors, cela dépend si tu le conserves au frais ou non : pour ma part, il est toujours au frigo, l’huile de coco fige comme il faut et je n’ai pas de souci. Après, c’est vrai que si tu dois verser la préparation dans un moule à stick, ce sera assez liquide au moment de le faire, peut-être vaut-il mieux un peu de cire…

  20. Salut Ophélie !
    Hier, en refaisant ce déo-tout-doux, j’ai fait une petite bêtise – enfin j’espère qu’elle est petite ;)
    Au lieu de la FÉCULE, j’ai mis de la FARINE de maïs… Je l’ai testé aujourd’hui et c’était tout aussi efficace, juste une tout petit peu granuleux. Mais j’ai des doutes au sujet de sa conservation : je me demande si la farine ne risque pas de « tourner » à température ambiante… (Pour l’instant, je le garde au frigo dans le doute). En aurais-tu peut-être une petite idée ?
    En tout cas, mon déo a désormais une belle couleur jaune d’or…
    Et merci encore pour toutes tes chouettes idées :)

    • Bonjour Ad’,
      Ho ho, un déo jaune comme la paille alors ?
      Je ne pense pas que tu auras des problèmes de conservation avec de la farine de maïs plutôt que de la fécule (ce ne sont pas des oeufs ou du lait quand même ! ;-) ) En revanche, ton déo sera peut-être moins efficace car moins absorbant.
      Ensuite, j’avoue que je te conseille, de toute manière, de mouler ton déo dans un petit moule en silicone pour pouvoir ensuite le sortir et le garder au frigo : il est ainsi beaucoup plus facile à doser ! Tu en mets moins et le résultat est meilleur (pas de graisse sur les vêtements), et puis, tu le garderas plus longtemps ainsi : j’utilise toujours celui que j’ai fait pour cet article !

  21. Fabriquant depuis longtemps tous mes produits cosmétiques moi-même (100% bio), le seul qui avait résisté était le déodorant que j’achetais encore en grande surface; je vous rassure sans sels d’aluminium, mais avec du Triclosan, un bactéricide puissant dont je me doutais bien qu’il n’était sûrement pas très recommandable. A la lecture de cet article, j’ai eu envie de supprimer le dernier produit industriel que j’utilisais et de faire aussi mon déodorant. J’ai longtemps cherché sur Internet les différentes variantes autour de cette recette et j’ai adopté une version très légèrement différente qui intègre de la cire (abeille pour moi, mais il y en a d’autres) afin d’avoir une consistante suffisamment solide à température ambiante pour ne pas avoir besoin d’être mise au réfrigérateur.
    Les proportions sont pour 100 g de produit fini, 41g d’huile de coco (pour ceux qui n’aiment pas l’odeur de l’huile de coco, vous pouvez utiliser une huile facilement absorbée par la peau et qui ne laisse pas de trace grasse comme le sésame ou le jojoba, mais il y en a d’autres), 6g de cire d’abeille, 33g de bicarbonate de soude et 17g d’amidon de maïs (ou d’arrow-root). Je rajoute dedans 5 gouttes d’HE de Palmarosa, 5 gouttes d’HE de romarin et 5 gouttes d’HE de Tea Tree. Ces HE ont l’avantage d’être bactéricides, donc de renforcer l’efficacité du déodorant tout en garantissant sa conservation en évitant la prolifération de germes (sachant que comme il n’y a pas d’eau du tout, le produit est moins sujet). Et pour mieux garantir la non contamination du produit, au lieu de faire un stick que je me passe directement sur les aisselles, je prélève un tout petit peu de produit avec une spatule que j’étale ensuite avec mes doigts sur la peau. Voilà vous savez tout.

  22. Je viens d’essayer cette recette de déo maison, et je vous en remercie, car c’est facile à faire, économique, et en plus ça marche ! c’est génial !

  23. j’ai testé le déo, prêt en 5min c’est vrai et terriblement efficace. Même après 2h de sport, j’ai transpiré mais je ne sentais rien. Extra cette recette, je la conseille vivement, je suis conquise! Un immense MERCI. J’ai enfin trouvé un déo qui sent bon et qui est efficace.

  24. Bonjour, Est-ce que l’huile d’amande douce peut remplacer l’huile de coco? Merci pour cette recette et toutes les infos et réflexions que vous véhiculez avec ce blog ! :-)

    • Bonjour Agathe et merci à toi,
      Alors non, pas du tout, il faut impérativement de l’huile de coco ici ! La texture de l’huile d’amande ne conviendrait pas, et puis, elle n’aurait pas le même effet sur la transpiration ! ;-)

  25. Bonjour à tous,

    Merci pour cette recette de déo, elle est super !
    J’avoue que j’ai été un peu dubitative au début, et je craignais l’effet gras sous les bras.
    Et bien pas du tout ! Et c’est de plus étonnamment efficace ! Et pour tout dire je n’utilise plus que ça ! Merci !
    Ça tient tranquillement la journée, quelles que soient les activités, les vêtements (emmaillotée ou pas), sur aisselles non-épilées (^_^).

    Pour l’instant : HV coco bio + bicarbonate + fécule de maïs parfumée aux HE patchouli et ylang-ylang.
    Je compte essayer en solidifiant le mélange avec de l’acide stéarique ou de la cire de riz, pour en faire un baume ou un fondant. Et abandonner ma formule de déo actuelle, qui est efficace mais me prend un temps fou à faire, avec beaucoup de ratage.

    Les HE que j’ai choisies, je ne les aime pas trop, mais je me suis inspirée des recherches de Vénézia sur les HE les plus efficaces pour dévorer la bactérie responsable des mauvaises odeurs (ici http://princesseaupetitpois.over-blog.com/article-4304684.html ).
    Vénézia a d’ailleurs imaginé un système original pour empêcher la formation de mauvaises odeurs, encore plus minimaliste que ta recette, Ophélie (^_^) : la grattounette (non c’est pas une blague, et c’est ici http://princesseaupetitpois.over-blog.com/categorie-12038200.html ).

    Un seul bémol : l’huile de coco ne serait pas hydratante, mais serait au contraire desséchante si utilisée seule (d’après Ilhame, ici http://www.100100plantes.com/article-pourquoi-je-ne-vous-donne-pas-de-recettes-de-savons-tout-coco-115698565-comments.html#anchorComment ). Bon, pour l’instant, mes aisselles n’ont pas l’air desséchées du tout ! Mais je donne l’info, au cas où.

    Merci pour ce blog bien agréable et riche !
    À bientôt !

    • Bonjour Plum’ et merci pour ton commentaire !
      Merci également pour tes liens, que j’ai commencé à regarder. Oh mais je trouve que le macérat alcoolo-glycériné de barbe de jupiter aux hydrolats est quand même un peu moins minimaliste que mon déo ! ;-) Bon, il faudrait maintenant que je parte en quête de cette mystérieuse grattounette… ;-)
      En revanche, pour l’huile de coco, je crois qu’il faut nuancer : le TOUT coco dans le cadre d’un savon qui retire le film lipidique de la peau pose problème, bien sûr, mais l’huile de coco non-couplée à de la soude pour faire un savon n’a pas le même effet… puisqu’il y a seulement graissage sans qu’un dessèchement ait été généré par action détergente. Il en est de même du savon d’alep par exemple : l’huile d’olive qui entre dans sa composition prise seule est très hydratante… et pourtant, le savon d’alep est trop détergent pour bien des peaux et il les assèche sans renouveler suffisamment leur film protecteur !
      Pour ma part, j’ai remarqué que lorsque j’utilisais, il y a bien longtemps, des déo du commerce, là, oui, j’avais la peau sèche… avec mon déo maison, ce n’est jamais le cas ! ;-)

  26. Merci pour cette recette. Testée en une journée de stess … et en une autre d’activité physique et les 2 fois, ça a remarquablement bien marché. Mieux que le déo « bio » qui comporte toujours des vacheries et qui sont trop fort en parfum. J’ai pas mis d’huile essentielle d’ailleurs et top :-D
    Merci encore !

    • Sans HE, ça marche aussi très bien, mais je te conseille d’en rajoute une prochaine fois si tu en as sous la main, c’est encore plus top ! ;-)
      Merci à toi !

  27. Bon, voilà qui est très tentant comme recette! Si je fais quelques uns de mes produits de beauté moi même, et que j’achète le reste naturel ou bio, j’avoue que pour le déo, je reste au chimique… A vrai dire, j’ai du tester à peu près tous les déos sans sels d’aluminiums du marché (j’exagère à peine…), et à chaque fois je puais au bout d’une à deux heures… J’ai essayé tous les déos Lush, idem… Alors, je suis revenu au chimique…
    Mais, comme j’ai tous les ingrédients chez moi, je tenterais bien ta recette tout de même! J’aimerais trouver le flacon sur aromazone, mais il n’a plus l’air d’exister…
    Je reviendrais dire ce que ça a donné!
    Merci Ophélie!!

    • A mon avis, tu devrais tester, en effet… Pour le moment, je n’ai quasiment eu que des retours positifs sur ce déo (peut-être que les autres se taisent et me maudissent dans leur coin ;-) ). Mais bon, je ne garantis rien, tu as peut-être la transpiration récalcitrante au homemade :-P
      Confidence pour confidence : avant de le fabriquer, j’étais affreusement déçue des déo bio… ça a tout changé !

      • J’avoue que les retours sont tellement positifs que ça me convainc d’essayer! Sans flacon dans un 1er temps vu qu’il n’existe plus sur aromazone… Il se « tient » suffisamment à l’air libre ou la conservation au frigo est obligé tu penses ?

        • Euh, soit tu le mets en pot et le garde à l’air libre, en t’en mettant avec le doigt (attention, on s’en met souvent trop…), soit tu le moule dans un moule en silicone (cannelé, chez moi ! ;-) ) et le garde au frigo. Tu n’as plus qu’à t’en passer une couche le matin, et zouuu ! J’aime mieux le garder au frais, car c’est super agréable sur la peau !

  28. Bon alors il fallait que je te le dise : après une semaine de tests (bien stressants en société, mais j’avais mon déo classique dans le sac en backup), ta recette est adoptée ! Et je suis vraiment contente : j’avais testé plein de trucs, mais j’avais la malédiction du déo. Après quelques désastres, je m’étais résolue à rester au déo pollueur et cancérigène. Tu m’as sauvé la vie, merci ! (et qu’il sent bon ce déo ! Je passerais mes journée à me renifler les aisselles :D). Du coup faut que je lise ton article sur l’alu que j’avais simplement survolé il y a un an.

    • Super ! Ca me fait très plaisir, Charlotte !
      D’ailleurs, l’exemplaire qui avait servi pour cet article touche à sa fin (après 1 an !) et il faut absolument que je reprenne des photos et édite cet article (d’autant que maintenant, je préfère le mouler et le garder au frigo, c’est plus pratique et on s’en fourre moins partout). En tout cas, je suis ravie ravie de ton retour ! Merci beaucoup !

  29. Quelle est la différence entre l’huile et le lait de coco?? Ta recette m’intéresse beaucoup, j’ai les huiles essentielles et le bicarbonate de soude, mais pas l’arrow-root, de la fécule de mais ou de pomme de terre irait aussi? Merci !

    • Alors ce ne sont pas du tout la même chose ;-)
      Petit rappel :

      – l’huile de coco est l’huile extraite de la chair de coco pressée à froid par extraction mécanique (pas de solvants chimiques). Il faut toujours la choisir vierge et pressée à froid, et éviter au maximum celle raffinée, blanchie et désodorisée (sinon, formation d’acides gras trans). A température ambiante (en-dessous de 25°C), elle est solide et devient liquide une fois chauffée. Elle est donc très pratique dans des préparations pour remplacer le beurre, puisqu’elle présente une texture voisine, ou bien dans des recettes crues, pour solidifier une pâte ou un glaçage. En revanche, elle est bien meilleure pour la santé. Et dans les préparations cosmétiques, elle est réputé pour ses vertus émollientes et antibactériennes. Elle est très nourrissante pour le corps et les cheveux, et on l’utilise également pour faire des savons. Dans cette recette de déo, il faut impérativement de l’huile !

      – le beurre de coco, c’est donc la noix de coco râpée et mixée qui donne une sorte de beurre épais, également liquide à chaud et solide à température ambiante. La grande différence avec l’huile, c’est qu’ici, nous gardons toutes les fibres. Nous avons donc fibres + acide gras. Tu peux en faire toi-même, comme l’explique cet article, et c’est ultra bon !

      – la crème ou le lait de coco, c’est de la chair de noix de coco broyée avec de l’eau, puis filtrée (comme l’on ferait un lait d’oléagineux maison, en ôtant ensuite les fibres). L’appellation ‘lait’ ou ‘crème’ varie en fonction de la quantité d’eau ajoutée. On a donc un mélange eau + acides gras qu’on peut utiliser dans tous ses plats, pâtisseries, etc. (comme ici). Et en cosmétique, il remplace partout le lait de vache de par sa richesse, et il est surtout utilisé dans le cas de cures pour nourrir et faire pousser les cheveux !

      Et toutes les fécules font l’affaire ! :-)

  30. Je viens de faire la préparation ! le test commence demain… J’ai juste utilisé de l’HE de palmarosa (pas de lavande dont je déteste l’odeur). Ça sera vraiment super que ça fonctionne sur moi.

    Merci pour la recette

    • Mince, j’ai la pression ! ;-)
      Dommage pour la lavande, car elle est très efficace ! C’est amusant, je suis comme toi : je déteste l’odeur de lavande et j’ai cru longtemps ne pas en supporter l’HE… mais en fait, dans un déo, je peux te dire qu’on ne la sent pas !

  31. Testé, et approuvé ++++ !!!!
    Et je suis ce genre de personne bonne pour le test car je ne me déplace qu’à vélo, avec la détestable et indécrottable habitude de toujours partir à la dernière minute. Alors, je gaze, je pousse sur les pédales, je m’essouffle, … et je sue !
    J’en suis enchantée, c’est agréable à mettre (d’ailleurs je m’en mettrais volontiers partout, ailleurs que sous les aisselles ! ;-) et ça marche !
    Surtout, je fais partie d’un groupe de réflexion sur un rituel pour fêter les premières lunes des jeunes filles; et je trouve ta recette idéale à réaliser ensemble pour transmettre à nos filles l’art de prendre soin de soi, de manière simple, naturelle, sans courir dans les commerces !
    Ma filleule vient d’avoir 12 ans. Elle a reçu un colis avec ta recette et tous les ingrédients nécessaires…
    Merci pour le partage !

    • Super !!! :-)
      Moi aussi je suis sportive et donc encline à transpirer… et je ne jure plus que par ce déo, donc je suis ravie qu’il te plaise ! Et d’autant plus contente si tu me dis que ta filleule va bientôt pouvoir faire le sien elle-même ! Je trouve que c’est une excellente idée et je suis honorée que mon déo se retrouve dans son colis naturel ! ;-)

  32. Après essai depuis 2 semaines , je confirme que c’est super ! Par contre je pense que j’ai été un peu approximative ds mes dosages de fécule et bicarbonate ce qui rend mon déo un peu rugueux … A perfectionner donc… Merci en tout cas ! Je vais peut-être investir dans le stick d’aroma-zone pour partir en vacances avec :-)

    • Wouhouu ! Merci Agathe ! Oui, normalement, la texture est toute smooth… peut-être un peu trop de bicarbonate ?
      Pour les vacances, j’ai peur qu’il fonde alors je l’emmène en boîte et l’utilise comme une crème… ou bien le mets dans un frigo sitôt arrivée ! ;-)

      • Coucou, je vais réaliser ton déo aujourd’hui et je pars en vacances en Espagne pour une semaine, en mettant de la cire, est ce que tu penses que je peux l’emmener sous forme de stick ? Ou je dois vraiment en mettre dans un pot ? J’aimerais pouvoir garde ce déo dans ma salle de bain et non au frigo donc je me demandais si je ne devais pas forcer un peu la dose de cire….
        Merci d’avance pour tes lumières !!

  33. Selon moi, c’est le meilleur déodorant au monde!
    J’ai essayé une foule de déodorants bio, qui n’étaient pas si efficaces que ça (je sentais souvent le cow boy) et en plus ils ne sont pas donnés en terme de prix :-( .
    Mais maintenant c’est fini, grâce à ce superbe déodorant! :-D
    Cette recette est très efficace, naturelle, économique et vegan en plus! Elle se réalise très rapidement et se conserve très bien étant donné l’absence d’eau. Que demander de plus?
    J’avoue qu’au début j’étais sceptique à cause du bicarbonate de soude, j’avais peur d’avoir des auréoles blanches sous les aisselles…et il n’en est rien! Ma curiosité (ainsi que tous les commentaires positifs) m’ont poussée à réaliser cette recette, et je ne le regrette pas.
    J’ai mis les ingrédients et les doses exactes, j’ai bien remué ; et chez moi il n’est pas du tout rugueux, au contraire, il a une texture très agréable.
    Je l’essaye depuis deux semaines. Il est tout doux avec ma peau, non irritant, et neutralise très bien les odeurs!
    Merci beaucoup pour cette superbe recette, j’adore ton blog!

    • Youhouuu ! Merci Magalie !
      Ah, ça me fait très plaisir ce commentaire car, vraiment, j’adore ce déodorant et je suis ravie que d’autres l’aiment aussi ! :-D

    • Aucun souci pour la conservation, mon précédent m’a tenu un an ! A garder au frigo ou à l’air ambiant, tout dépend si on choisit la version ‘pot’ ou ‘stick’.

  34. Bonjour,
    Je voudrais préparer ce déodorant naturel mais j´ai un doute: quand tu parles de fécule tu veux dire fécule de pomme de terre?, fécule de maîz? ou bien d´une farine de blé très fine?
    D´autre part, dans mon pays j´ai un peu de mal à me procurer l´huile de noix de coco, puis-je utiliser une autre huile ou matière grasse? par exemple de l´huile d´amande douce?, de la glycérine? qui sont beaucoup plus courantes dans les pharmacies.
    Merci beaucoup et je trouve ton blog très intéressant.

    • Bonjour Fabiola,
      Alors, oui, toute sorte de fécule convient à cette recette, c’est pourquoi je ne l’ai pas précisé d’ailleurs. J’utilise de l’arrow-root mais je sais que ça marche très bien avec de la fécule de pomme de terre, et j’imagine que le résultat est le même pour d’autres fécules (les différences resteront minimes).
      En revanche, pour l’huile, malheureusement… il faut absolument de l’huile de coco. Non seulement pour ses propriétés anti-microbiennes et hydratantes, mais également pour sa texture car ses acides gras saturés font qu’elle durcit à basse température. C’est donc essentiel d’utiliser de la coco et aucune autre huile !
      A défaut d’en trouver en pharmacie, on en trouve facilement dans les petits commerces/épiceries africains… est-ce qu’il y aurait près de chez toi ?

  35. Bonjour, nous avons testé ce déo et mes enfants en sont ravis juste savoir combien de temps on le conserve ?? merci de me répondre et bon week end

  36. bonjour, je viens de découvrir votre site que je trouve extra et je vais poser une question bête ( et mettre un bonnet d’âne) pour l’huile de noix de coco peut on utiliser des pains de noix de coco ( style végétaline) ? sinon y a t il des adresses internet ou l’on pourrait commander cette huile ?

    • Bonjour Magali et merci ! Alors, j’avoue ne pas connaître la végétaline mais s’il s’agit d’huile de coco à 100%, alors j’imagine que ça fera parfaitement l’affaire, même si, de par son caractère raffiné, elle sera peut-être différente de l’huile de coco vierge. Celle-ci se trouve dans tous les magasins biologiques, si vous en cherchez par ailleurs.

        • sur la végétaline il est précisé 100% végétale Huile de noix de coco hydrogénée et est vendue ( a la base) pour faire des frites « légères » en boite de 2 pain de 500g, donc je suppose que je pourrai l’utiliser pour le déo, ou d’autres recettes qui demandent de l’huile de noix de coco sauf s’il est important qu’elle soit vierge. merci pour toutes ces recettes

          • Oui, comme je le disais, le fait que la coco est hydrogénée change sa composition et en fait un produit moins ‘santé’ à consommer, que ce soit par la bouche ou par la peau. Je pense tout de même que, dans le cas de ce déo, elle garde sont rôle de base et d’huile hydratante, donc pas de souci.

  37. bonjour, merci pour ta recette, vu les retours qu’il y a sur ton déo, j’ai envie de l’essayer mais je n’ai pas d’huile de coco mais j’ai de l’huile de noix de coco hydrogénée. Est ce que cela pourrait fonctionner avec ou il faut vraiment de l’huile de coco.

    • Ah, je viens justement de répondre à quelqu’un sur ce sujet ! ;-) Je pense que l’effet peut être légèrement différent car l’huile de coco extra vierge a plus de propriétés bénéfiques en cosmétique que lorsqu’elle a subi un processus de cuisson ou d’hydrogénation, mais cela devrait néanmoins fonctionner dans ce déo.

      • Je vous remercie de votre réponse. Et je pense essayer des demain car demain après-midi 2 heures de sport intense

  38. merci pour cette recette, mais comment faire lorsqu’on vit dans une région tropicale où la température moyenne est de 30 degrés ? existe-t-il une alternative à l’huile de coco ?????

    • On le met au frigo ! ;-)
      J’ai moulé mon déo dans des moules en silicone et je le garde toujours au frigo désormais, c’est beaucoup plus pratique et agréable à l’application !

  39. Bonjour Antigone, mesdemoiselles et mesdames,
    Je suis un jeune homme qui aime les solutions DIY.
    Avant, j’avais un déodorant au citron Weleda, en spray, mais malheurs, il commençait à me brûler la peau.
    Bref, j’ai fait ta recette, et c’est Parfait !
    J’avais pensé à faire un mélange avec l’huile de noix de coco, c’est un corps très gras et qui apaise la peau. Mais que mettre avec ? Tu m’as apporté la solution. Merci!

    • Bonjour Arnaud, merci beaucoup de ton message,
      Rassure-toi, malgré la grande majorité de lectrices, il n’y a pas que des femmes non plus sur ce blog, promis ! ;-)
      Je suis ravie que mon déo te plaise, je viens justement de m’en refaire une tournée (le précédent m’avait tenu un an !) et je suis contente de voir qu’il n’y a pas que moi qui l’aime !

  40. Et bim ! c’est fait, ça refroidit doucement au frigo.. Vivement demain que je vois si ça fonctionne..qu’est-ce que c’est gratifiant la débrouille en tout cas.. Merci pour ce tuyau !
    bises

  41. Merci pour la recette j’ai testé aussi et ça sent bon le gateau.et la lavande. Seulement je l’ai mis dans un déo boule et j’espère que ça restera liquide!

    • Ca restera liquide si tu le mets au frigo… sinon, attends-toi à ce que ça devienne liquide par temps chaud ! ;-)

      Edit : sorry, ça restera solide au frigo et, pour qu’il soit liquide, il faudra vraiment qu’il fasse chaud. Il est préférable de ne pas le mettre dans un déo boule, ce n’est pas le type de déo prévu pour cela.

      • « Ca restera SOLIDE si tu le mets au frigo… sinon, attends-toi à ce que ça fonde ! »
        Et justement, Laetitia veut que ça reste fondu/liquide puisque mis dans un déo boule.

        • Coucou
          Pour répondre à ce dernier commentaire, j’habite à la Réunion, mais il ne fait pas encore assez chaud pour utiliser ce deo dans le flacon boule… Il ne reste pas liquide, bien qu’il fasse généralement plus de 30 degrés en journée…

          • Je viens apporter ma pierre à l’édifice :
            J’ai réalisé la recette, et j’ai versé le mélange dans un ancien contenant de déo boule bio en verre que j’avais récupéré (comme quoi la récup’ du « on sait jamais ça peut servir » est pas si mauvaise ^^)
            Effectivement ça fige à température ambiante, mais du coup je triche, je le laisse tremper dans un peu d’eau chaude pendant quelques minutes et hop, il est de nouveau liquide (ou je le prend dans la douche avec moi = radical !) je le secoue un peu avant utilisation et c’est parti pour les aisselles gâteau ;)

            D’ailleurs, moi qui ai souvent été déçue des déos quels qu’ils soient, je suis enchantée ! Une efficacité redoutable pour une recette toute simple… Je n’ai pas mis d’HE car j’adore l’odeur de coco, et en même temps ce qui est bien c’est qu’on ne cocotte pas la coco à 10 mètres (j’avais peur de ça au début…)

            Petit bémol (qui n’en est pas vraiment un) vite réparé : à force d’utiliser des déos particulièrement inefficaces j’avais pris la mauvaise habitude de me tartiner allègrement les aisselles pendant des heures… et là , il ne vaut mieux pas le faire parce qu’effectivement ça laisse des traces grasses sur les vêtements (qui partent au lavage ceci-dit).
            Mais depuis que j’ai repris l’habitude d’un simple aller-retour sur l’aisselle, ce n’est que du bonheur, et en plus, le produit part beaucoup moins vite, quelle rentabilité ;)

            En bref : merci beaucoup pour cette recette miraculeuse !

  42. Bonjour,
    Tout d’abord, un tout grand merci pour ce partage :)
    J’ai fait la recette le week-end passé et je l’ai mise au frigo, dans des moules. ça fait donc une semaine que je teste. Côté pratique, dans le frigo, ça tient bien. Côté odeur, j’aime même si ça prend un peu le pas sur le parfum. Côté efficacité, il tient ses promesses et pas d’odeur indésirable tout au long de la journée. Il est très chouette. Personnellement, j’ai juste un petit souci. J’ai qd m quelques irritations !
    ça chatouille, et ça brûle même un peu… :(
    Dois-je refaire la recette avec moins de bicarbonate ?
    Encore un grand merci et belle journée à vous :)

    • Des irritations ? Etrange… je crois que peu de gens ont signalé la chose pour le moment, d’autant que ma recette est dépourvue d’alcool – le truc qui pique d’habitude ! ;-)
      Mais peut-être ne supportez-vous tout simplement pas l’un des ingrédients de la préparation ? Essayez avec un peu moins de bicarbonate, c’est une idée, mais peut-être est-ce aussi dû à la pratique de l’épilation/rasage des aisselles : si vous vous rasez régulièrement, il est possible que votre peau ait des micro-lésions qui soient assez sensibles… dans ce cas, mieux vaut attendre une journée avant de mettre quoi que ce soit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s