UN DEO NATUREL EN 5 MINUTES CHRONO ? PARI TENU !

*

Ah la la, cet article a bien failli ne pas voir le jour ! Mon ordinateur vient d’avoir la très sournoise idée de me lâcher subitement… Par prémonition ou par un heureux miracle, j’ai fait ce matin même une sauvegarde de mes fichiers (la dernière remontait à la Saint-Glinglin), donc plus de peur que de mal ! J’ai pris mon courage à deux mains… et j’ai ressorti mon vieil ordinateur du fond du placard où il dormait bien sagement entre deux toiles d’araignée, et je comprends maintenant pourquoi je l’avais remisé là en promettant de ne plus jamais, jamais y toucher… allez, ne médisons pas, il me sauve aujourd’hui la vie !

Et comme cette petite aventure m’a donné des sueurs froides, je me suis dit que l’occasion était parfaite pour vous présenter de quoi éponger ces bouffées d’angoisse, j’ai nommé : mon déodorant naturel maison ! 

*

*

Je suis sûre que d’aucuns se demandent : ‘Mais pourquoi se casse-t-elle la tête comme ça ?’

Je sais, on peut trouver dans le commerce des déodorants, il y en a même à tous les prix, de toutes les couleurs et de toutes les saveurs. Et pourtant… je persiste et signe. Je n’aime pas les déodorants du commerce. Pourquoi ?

C’est simple : la plupart de s déodorants conventionnels contiennent des ingrédients qui ne sont ni bons pour la santé, ni pour l’environnement.

☛ L’ennemi public numéro 1, bien sûr, c’est l’aluminium. Le chlorure d’aluminium est connu  des fabricants de cosmétiques car il supprime efficacement la transpiration, c’est vrai. Le petit hic, c’est qu’il est tout autant connu pour sa toxicité… et bon nombres d’experts s’accordent aujourd’hui à l’associer à des problèmes de santé majeurs, parmi lesquels le cancer du sein. Pas très sympathique, tout cela.

Pour plus de détails sur l’aluminium, n’hésitez pas à lire mon article Haro sur l’Alu !

☛ Les autres grands méchants, ce sont les parabens, qui jouent le rôle de préservateurs et de stabilisant. Second hic : certaines de ces bestioles sont, comme l’aluminium, absorbées par la peau et ont ensuite une activité oestrogénique. Pas mal de chercheurs planchent actuellement sur le lien entre parabens et cancer du sein, et émettent de forts doutes sur la prétendue ‘innocuité’ de ceux-ci. En attendant d’en savoir plus, je préfère m’abstenir.

Et les déo bio ? C’est vrai, il existe un certain nombre de déodorants dans le commerce qui portent des labels bio et dont la composition est tout à fait sûre. J’en ai testé pas mal et, pourtant, aucun ne m’a ravie. Pas très efficaces, assez coûteux… Alors, quand la version maison est très facile à faire, peu onéreuse et vraiment efficace, qu’est-ce qui me retient ?

*

3 ingrédients de base (+ 2 optionnels) = 5 minutes de travail.

Montre en main.

**

Ce qu’il vous faut : de l’huile de coco + du bicarbonate de soude + de la fécule. En option : des huiles essentielles.

✿ L’huile de coco : connue pour ses propriétés anti-bactériennes, elle présente l’immense avantage de rester solide en dessous de 25°C. Pratique si on ne veut pas se retrouver chaque matin avec des flaques d’huile sur la chemise.

❀ Le bicarbonate de soude :  il n’est pas toxique, ne provoque pas d’allergie et il neutralise très efficacement les odeurs corporelles.

✿ La fécule / ou l’arrow-root : tous deux sont des absorbants naturels et ne causent pas d’allergie.

❀ Les huiles essentielles : vous avez le choix ici, car plusieurs huiles peuvent être utilisées. En plus de l’agréable parfum qu’elles ajouteront à votre déodorant, elles ont un certain nombre de vertus : l’huile de sauge sclarée ou officinale* régule la transpiration, tandis que l’huile de palmarosa, celle de menthe poivrée et celle de lavande officinale sont anti-bactériennes. J’ai choisi ici de mélanger huile de lavande (Lavandula officinalis) et huile de palmarosa (Cymbopogon martinii), mais libre à vous d’ajouter celle(s) dont le parfum vous inspire le plus (c’est le cas de le dire) en faisant attention toutefois à ne pas utiliser d’HE dermocaustique ou photosensibilisante. N’utilisez pas non plus n’importe quelle huile si vous êtes enceinte, épileptique ou de santé fragile, ou sur vos enfants !

Alors, comment ça marche ?

* Attention, l’huile de sauge officinale est neurotoxique et abortive : à ne pas utiliser si vous êtes enceinte ou épileptique.

*

* * *

Déodorant naturel maison

* * *

*

Pour environ 200 ml. de produit

*

Ingrédients :

  • 100 g. [ 1/2 cup ] d’huile de noix de coco liquide*
  • 60 g. [ 1/4 cup ] de bicarbonate de soude (ultra fin)
  • 40 g. de fécule [ 1/4 cup ] ou d’arrow-root
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

* Pour que l’huile soit à l’état liquide, il suffit juste de la laisser au soleil ou sur un radiateur 1/4 d’heure, ou bien faites-la chauffer au bain-marie ou au micro-onde.

*

Préparation :

1. Versez l’huile de noix de coco fondue dans un pot :

*
*
2. Ajoutez ensuite, cuillère par cuillère, le bicarbonate de soude et la fécule, tout en fouettant vigoureusement avec une fourchette pour qu’aucun grumeau ne se forme (si votre récipient est hermétique, vous pouvez mélanger le tout en le secouant très fort) :
*
*

3. Ajoutez ensuite les huiles essentielles :

*

Mélangez une fois le tout et laissez le déodorant se raffermir (au réfrigérateur ou à l’air ambiant s’il ne fait pas trop chaud) avant de vous en servir.

Vous voilà maintenant avec : 1. un produit naturel, qui sent bon, se conserve très bien, dure très longtemps et coûte très peu cher … et surtout : 2. la fierté d’avoir réalisé votre propre cosmétique ! (ce qui vaut tout l’or du monde)

Pour l’utiliser ensuite, rien de plus simple : il faudra simplement vous faire à l’idée d’appliquer votre déodorant avec vos petits doigts sur vos aisselles !

—-

- Edit -

*

Je préfère maintenant mouler mon déodorant dans des moules en silicone et l’utiliser à l’état solide comme un stick :

  • vous pouvez faire de même en le conservant au réfrigérateur,
  • ou bien ajouter à la préparation 10 g. de cire végétale (candelilla, carnauba…) qui va solidifier la préparation et lui permettre d’être beaucoup plus stable. Je fais fondre la cire au bain-marie avec l’huile de coco.

*rr

*

Aimez-vous réaliser vos cosmétiques maison ?

Faites-moi connaître toutes vos recettes de grand-mère !

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <

About these ads

824 réflexions sur “UN DEO NATUREL EN 5 MINUTES CHRONO ? PARI TENU !

  1. Merci pour cette recette que j’ai faite et utilisée ce matin, pour s’en servir faut-il le sortir un peu avant?

  2. Bonjour,
    Alors moi j’ai un petit pb c est la deuxième fois que je fais mon propre dép et là je ne comprends mais j ai tous les graind de bicarbonate qui ne sont pas dissoud, c est très désagréable à l’application, je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas eu ce problème là auparavant, est ce qu’il faut que j’y réchauffe et mélange mieux? Merci de ta réponse

  3. Un grand merci pour ce partage. Je ne me considère pas très « low », mais je cherche depuis longtemps une alternative efficace aux affreux déo du commerce…
    Question pratique : je ne suis pas très tentée par la version « solide », quelle est la texture de la version fluide et peut-on envisager de la stocker dans un flacon roll-on ?
    Merci d’avance.
    Céline

      • My bad, Rosie : je n’avais pas vu le commentaire de juin 2013 où la question est effectivement abordée…
        Conclusion, je tente le déo maison en roll-on, à condition de le « réchauffer » dans la douche tous les matins.
        Au pire, je le fondrai à nouveau dans un stick, avec de la cire cette fois.

        Merci encore à Antigonexxi pour cette recette que j’ai hâte d’essayer.

        • Elle a été abordée plein de fois. Perso, avant d’embêter je lis toujours les coms mais ça n’engage que moi ^^

          • C’est probablement parce que tu es parfaite, Rosie, et je t’en félicite. Pour ma part, je reconnais mon imperfection tous les jours. Effectivement, je n’avais pas lu les commentaires avant de poser ma question.
            Ceci dit, et pour clore le débat si tu veux bien :
            – ça m’a pris au bas mot une heure pour retrouver le comm’ en question
            – je ne me serais pas offusquée qu’Antigonnexxi n’ait pas le temps de me répondre, au vu du nombre de commentaires postés, justement; et j’en aurais pris mon parti.

            Encore une fois, mille mercis à Antigonexxi pour cette recette. J’ai finalement associé l’HE de palmarosa à l’HE de sauge sclarée (attention : à éviter en cas de grossesse) : c’est redoutablement efficace contre les odeurs de transpiration.

            Bonne soirée !

  4. Coucou ! Au top ton deo et ton blog aussi !!
    Tu a une idée du prix de reviens pour donc Les 200 ml ?
    Merci !

  5. Bonjour,
    A votre avis, l’arrow-root ou fécule peut-elle être remplacée par de la poudre de riz très fine (Aroma-Zone) ? C’est un ingrédient qui absorbe aussi.
    Merci :)

  6. Franchement, un grand merci pour cette recette super géniale ! Facile, rapide et efficace. J’ai converti toute ma famille, j’en ai fait pour eux, puis donné le lien de ton blog pour qu’ils puissent s’y mettre et mes collègues sont en test de la recette ! Je me rends compte que les gens souhaitent de moins en moins s’exposer aux produits nocifs et sont soucieux des répercussions de certains produits sur leur santé. Ce qui est une bonne prise de conscience tant pour la santé que pour l’environnement. Alors merci Antigone pour tout ce que tu partages et du temps que tu consacres à cela malgré tes obligations.

  7. Merci pour votre site que je consulte régulièrement ! juste une précision, j’ai réalisé la recette ,parfait ! mais un petit inconvénient, je trouve que le déo laisse des traces sur les habits, une solution ? merci bcp

  8. Ping : L’huile de coco, c’est MAGIQUE ! | Une végétalienne

  9. bonjour, merci beaucoup pour la recette que j’ai faite car je suis adepte des cosmétiques naturels..
    par contre, la préparation s’est tellement solidifié que je ne peux pas l’utiliser..!! peut être n’ai je pas mis assez d’huile de coco?

  10. Je me posai la même question concernant le type de fécule à utiliser. Et je voulais également savoir où se procurer l’huile de noix de coco (site internet à conseiller autre?).

    Et en tous les cas, ce que je peux constater c’est qu’il est toujours difficile d’arriver à faire zéro impact avec ce que l’on fabrique (noix de coco pousse pas en métropole ^^ voyage en avion!) mais que l’on pouvait toujours essayer de réduire au max. Et sans être écolo à 100%, j’apprécie l’idée!

    Merci pour toutes ces pistes! Et je pense essayer le no-poo et le déo dès que possible!

      • La Maïzena est très bien et pas chère du tout, cette question a été abordée très souvent. L’huile de coco se trouve facilement, sur le net sur Aroma-zone par exemple ou en magasin bio, chez moi c’est moins cher sur le net.

  11. Tellement tentant … Surtout quand on a tout à la maison …
    Mais petite question est: que penser de la pierre d’alun (sans chlorydrate d’aluminuim) ?

  12. Merci pour cette recette géniale ! Testée et adoptée !
    Je l’ai mis dans un contenant stick (de chez Aromazone) et c’est vraiment super. En plus je le trouve plus efficace que les déo du commerce.
    Encore merci pour ce partage !

  13. Bonjour et merci pour cette magnifique recette !
    Comme il me manquait l’huile de coco et la fécule, je les ai remplacé par du beurre de karité et du talc et ça fonctionne très bien aussi ! Quel bonheur!

  14. coucou !
    j’adore ta recette !
    j’ai réduit la quantité de fécule de maïs pour ajouter de l’allantoïne et de l’arrow-root (au final, la quantité de « poudre » est la même).
    J’ai également ajouté un peu de farnesol/lemonester, et de l’HE de palmarosa.
    J’étais enchantée de mon déo (transvasé dans un roll-on), juste besoin de le réchauffer un peu dans de l’eau bien chaude avant usage (et agiter avec vigueur.) Le bicarbonate faisait des petits grains pas vraiment gênant (la prochaine fois, j’achète du bicarbonate en pharmacie, + fin que l’alimentaire)
    Sauf que…
    Ayé, ça m’énerve. Au bout d’une semaine d’utilisation joyeuse et efficace, même en le réchauffant à l’eau bouillante, 2 minutes après l’application, j’ai des petits tas de poudres (et pas que le bicarbonate) qui s’agglomèrent sous les aisselles.
    Et samedi matin au réveil, sans avoir spécialement transpiré + que d’habitude, je sentais terriblement mauvais et fort de sous les bras, pouah !
    Il a du déphaser à mort, et même le secouer énergiquement ne suffit plus à re-dissoudre la poudre…
    Si je refait ma tambouille en ajoutant un soupçon de cire d’abeille et en remuant régulièrement pendant que ça refroidit, tu penses que ça irait ?
    Merci à toi :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s