CONCOURS LAMAZUNA – GAGNEZ DES SHAMPOINGS NATURELS PERSONNALISÉS !

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Bonjour mes cœurs !

Je ne vous ai pas donné grand signe de vie la semaine dernière, mais c’était pour la bonne cause : j’étais en plein déménagement ! Pour me faire pardonner, je vous ai concocté un petit jeu-concours pour gagner des produits écolos et durables… ça vous dit ?

Aujourd’hui, je vous présente donc une marque que j’aime beaucoup, Lamazuna, spécialiste de cosmétique naturelle, végane et faite à la main en France… objectif Zéro Déchet !

Quand Laëtitia, la créatrice de Lamazuna, m’a contactée au début de l’année pour me proposer de tester ses produits de beauté, j’ai été enchantée. Tout d’abord, il faut savoir que la spécialité de Lamazuna, ce sont les produits solides, à savoir des produits de beauté conçus sans eau, ce qui leur permet d’être bien plus concentrés que les produits classiques (composés majoritairement d’eau) et d’être bien plus écolo, car qui dit solide, dit aussi absence d’emballage plastique et de déchets énergivores.

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

J’ai donc testé avec enthousiasme leur déodorant solide (petit, mais costaud ! et à la durée de vie hyper longue), leur dentifrice solide (sans fluor et hyper doux pour les dents), leurs shampoings solides (utilisables même en cas de no-poo car n’assèchent pas le cuir chevelu et ne génèrent pas de production à l’excès de sébum), leur savon noir à la rose et au litchi (au parfum enchanteur !) et, mon grand chouchou, le beurre de cacao à la frangipane (di-vin !).

Il faut savoir que Lamazuna offre également à la vente d’autres produits écologiques, à l’exemple de la coupe menstruelle, des lingettes démaquillantes (qui ne nécessitent aucun produit démaquillant) ou du savon d’Alep.

 *

J’ai eu la chance de poser quelques questions à Laëtitia et d’en apprendre ainsi davantage sur la cosmétique naturelle et sur le Zéro Déchet. J’espère que cette petite interview vous intéressera (et pour les plus pressés, filez à la fin pour gagner des produits de beauté Lamazuna !).

*

Bonjour Laëtitia, est-ce que tu pourrais te présenter ?

Je viens d’avoir 30 ans (mais j’ai dit que je restais à 25 !). Il y a cinq ans je t’aurais répondu que mes hobbies étaient la lecture, les voyages en sac à dos ou les balades en bord de mer, mais désormais tout ce qui me vient à l’esprit est Lamazuna ! Je n’ai pas abandonné le reste, mais ce zèbre rose occupe toutes mes pensées, le coquin ! Concurrencé depuis quelques mois, il faut l’avouer, par ma chienne Holy, laquelle se trouvant toute la journée à moins d’un mètre de mes pieds.

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Quand, comment et pourquoi as-tu décidé de fonder Lamazuna ?

J’ai toujours su que je voulais monter ma propre entreprise, trouver une idée qui allait révolutionner un détail de notre quotidien. Sans doute à cause d’une phrase de mon père alors que je devais avoir dix ans : « tu imagines celui qui a inventé lapince à linges ? Ça, c’est ingénieux ! ». J’ai donc monté plusieurs sites Internet avec un ami en parallèle de nos études, puis commencé à distribuer les sacs à dos solaires d’une amie Américaine (c’était le début des iPhones avec leurs batteries ne tenant pas une journée). Ensuite, j’ai lancé une marque de tatouages éphémères destinée à faire discuter les inconnus entre eux en soirée (et ça fonctionnait !) puis un matin, totalement par hasard, j’ai découvert le principe de mes lingettes : démaquiller juste avec de l’eau et être réutilisables. Je me suis immédiatement sentie bien avec cette idée, qui allie l’écologie à la simplification d’un geste pas très marrant du quotidien. C’était il y a près de cinq ans.

 *

Que souhaitais-tu en lançant ta propre marque de cosmétiques bio et vg ? et quel est aujourd’hui ton but ?

Il a fallu développer d’autres produits en parallèle des lingettes pour que Lamazuna survive. J’ai pas mal tâtonné, jusqu’à trouver ce qui allait devenir une véritable mission : supprimer tous les déchets dans la salle de bain. J’y suis quasiment parvenue aujourd’hui. Je me suis ajoutée d’autres contraintes qui coulaient de source : le 100% naturel pour les cosmétiques et le véganisme pour toute la gamme. Pourquoi faire bien quand on peut faire très bien ?!

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Concrètement, comment est conçu, fabriqué et préparé un produit Lamazuna ?

Pour fabriquer les shampooings solides, je travaille avec une savonnière. Elle en avait déjà un modèle qui nous a servi de point de départ. Je lui ai demandé des modifications sur la texture, la densité, la couleur et en tout dernier le parfum. Sauf que l’huile essentielle utilisée pour parfumer peut modifier les réactions des autres ingrédients entre eux, il a donc fallu réaliser encore quelques ajustements avant d’arriver à la recette parfaite. Cette recette doit ensuite être validée par une toxicologue qui, une fois que tout est ok, va la déposer sur le portail européen des produits cosmétiques. Cela signifie que je peux vendre mes shampooings dans toute l’Europe. Si je veux les distribuer aux Etats-Unis ou au Japon, je devrai faire réaliser de nouveaux tests, car chaque pays a ses propres contraintes.

En parallèle, il fallait préparer les boîtes (la plupart des boutiques refusent de commander sans emballage car elles ont peur que les produits ne prennent la poussière ou que les clients ne les touchent). J’ai donné mes idées à ma graphiste, avec qui nous avons choisi les pictogrammes et ajusté la mise en page. Une fois les boîtes validées, elles ont du être relues par la savonnière, qui s’assure que toutes les informations légales y figurent. Si vous voulez vendre votre propre shampooing, il faudra également penser à réserver des codes barres.

*

Le Zéro Déchet, selon toi, c’est possible ?

Oui, le zéro déchet est possible, dans le sens où nous en avons quelques exemples, mais il me semble surtout que le « moins de déchet » est facile à réaliser par tout le monde et à nous, en tant qu’entrepreneurs, de faciliter les choses. Je lisais qu’une boulangère de La Rochelle essayait de ne plus du tout distribuer d’emballages à ses clients, les incitant à revenir avec des sacs à pain en tissu qu’elle leur a offerts. Il est temps également que l’on réalise que les emballages ne sont pas gratuits, chaque carton de céréales jeté à la poubelle, c’est quelques dizaines de centimes, chaque emballage de plaquette de chocolat, chaque bouteille en plastique, nous payons tout ça. Il y a une différence d’un euro entre mes shampooings vendus nus et ceux emballés : c’est le coût d’une boîte avec la marge du commerçant et la TVA – c’est énorme. Donc à chacun d’apporter sa boîte en plastique pour se faire servir des nems à emporter au restaurant chinois ou de refuser le tube en papier dans lequel le sandwich est glissé par réflexe : il y a beaucoup à faire très facilement.

Un dernier exemple qui me rend dingue : les pommes emballées par quatre dans une barquette en polystyrène avec film plastique. Quel producteur de fruits et légumes a eu cette idée absurde ? Aucun, j’en suis certaine, car le surcoût doit être astronomique. Mais la grande distribution a dû le leur imposer afin d’avoir des fruits qui brillent en rayon et qui risquent moins de se contaminer les uns les autres. Donc à nous de ne pas choisir les carottes en sac, vive les carottes libres !

*

Grand jeu Lamazuna - Antigone XXI

*

Que dirais-tu aux gens qui utilisent des cosmétiques conventionnels pour les convaincre de se tourner vers le bio et l’écolo ?

Tu remarqueras que mes packagings sont différents de ceux des marques bio habituelles, ils sont notamment plus colorés. Malheureusement, les boutiques bio sont du coup plus difficiles à convaincre, donc pourquoi ce choix ? Pour inciter toutes les personnes qui ne sont pas sensibles aux produits bio à y passer, sans qu’ils aient l’impression de devoir changer leurs habitudes. C’est comme ça que l’on fera vraiment bouger les choses, lorsque l’écologie se montrera aussi cool que lasurconsommation. D’ailleurs un très bel exemple de changement de perception a eu lieu il y a quelques mois avec la cup. Lorsque je la proposais sur des salons ou marchés, la plupart des femmes répondaient d’un « beurk » avec un air choqué, mais depuis la vidéo publiée par le site Madmoizelle, les jeunes filles interpellent leurs copines, très heureuses de voir en vrai une fameuse cup !

*

Voilà, un grand merci à Laëtitia pour ses réponses ! Et maintenant… les cadeaux ! ;-)

Pour gagner un shampooing solide personnalisé, il vous suffit de répondre en commentaire sous cet article à la question suivante :
*

Quelle est votre geste clef pour tendre vers le Zéro Déchet ?
**

Le concours est ouvert au monde entier (!) jusqu’au mardi 26 juin à minuit. Trois d’entre vous recevront chacun un shampoing solide personnalisé à leur type de cheveux.

➡ Et pour ne pas faire de jaloux, Laëtitia a créé le code promo ANTIGONEXXI qui donne droit à 10% de réduction sur tout le site jusqu’au 31 mai. Elle est pas belle, la vie ?

*

A vos claviers !

*

LAISSEZ UN COMMENTAIRE ! <